RSS

Archives Mensuelles: avril 2012

Suzanne Collins – The Hunger Games Vol. II – L’Embrasement

Je crois que j’ai attrapé le virus des Huner Games. A peine ai-je finis le premier tome de la trilogie de Suzanne Collins que je me suis lancé dans la lecture du deuxième volet des aventures de Katnis.

Comme je l’ai montré dans ma comparaison entre Battle Royale vs. The Hunger Games dans un précédent billet, la force du livre de Suzanne Collins était d’avoir pris plus de temps à poser son histoire, de lui donner un « contexte historique et politique » beaucoup plus approfondi.

Le risque de faire une trilogie, est d’appesantir l’histoire dans des redites, de répéter le même schéma (regardez les histoires de Dan Brown toutes calquées sur la même trame narrative).

Alors allons-nous nous embraser pour ce deuxième opus des Hunger Games, ou bien le feu va-t-il se mourir ?

Histoire

Après le succès des derniers Hunger Games, le peuple de Panem est impatient de retrouver Katniss et Peeta pour la Tournée de la victoire. Mais pour Katniss, il s’agit surtout d’une tournée de la dernière chance. Celle qui a osé défier le Capitole est devenue le symbole d’une rébellion qui pourrait bien embraser Panem. Si elle échoue à ramener le calme dans les districts, le président Snow n’hésitera pas à noyer dans le sang le feu de la révolte. A l’aube des Jeux de l’Expiation, le piège du Capitole se referme sur Katniss…

Avis

J’adore, j’adore, j’adore cette série.

Suzanne Collins a réussi le tour de force de faire une pale copie du premier tome. L’orientation de l’auteur est d’accentuer l’aspect politique et de faire de son héroïne le symbole d’une révolte naissante.

Par le regard de Katnis, Suzanne Collins dénonce les dictatures, l’aveuglement (réel ou forcé) des privilégiés, les conditions de vie des soumis; mais surtout sur l’incapacité de réagir, de la main-mise et de l’orchestration machiavélique du pouvoir pour conserver son statut.

Remarquons que les combats sont toujours présents donnant une touche d’actions au livre. Il faut bien l’avouer que l’auteur a une imagination très fertile et originale dans ce domaine, même si elle semble inspirée de la mythologie grecque.

Ce deuxième volet ne déçoit en aucune façon. Il ravira les personnes conquises par le premier volume, et trouvera sans doute de nouveaux amateurs.

Bon je vous laisse, ce n’est pas tout, mais j’ai une denier volet à découvrir.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 378 pages
  • Editeur : Pocket Jeunesse (6 mai 2010)
  • Collection : Pocket Jeunesse
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266182706
  • ISBN-13: 978-2266182706
  • Prix : 18,15€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/04/30 dans Science-Fiction, Thrillers

 

Étiquettes : , , ,

Découverte d’Avril 2012

Peu de découvertes littéraires ce mois-ci, une seule en fait. C’est chez mon libraire favori Lu&Cie (qui vient d’ouvrir son site Internet, allez- y y faire un tour) que j’ai remarqué ce livre.

Petits bonheurs de l’édition de Bruno Migdal raconte les tribulations d’un stagiaire dans une maison d’édition. Je l’ai acheté ce matin avec un seul regret : Lu&Cie avait organisé une séance de dédicaces avec l’auteur le week-end où j’étais parti en vacances,

Je vais attendre de finir la trilogie des Hunger Games pour me lancer dans sa lecture. Je vous en communiquerai donc ma critique dans quelques temps.

Ce n’est pas le premier livre autour des expériences professionnelles que je lis puisque j’ai apprécie La centrale d’Elisabeth Filhol et Les Tribulations d’une caissière de Anna Sam.

J’avoue aimer ce genre littéraire. cela me permet de revêtir le temps du livre un autre costume, d’épouser une autre profession, de connaître d’autres milieux.

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/04/27 dans A lire, Sites marchands

 

Étiquettes : ,

La presse et les éditeurs français viennent au numérique… finalement

Après plusieurs mois de réticence, les éditeurs et les groupes de presse français viennent finalement au monde numérique.

Cette semaine, ce sont les Editions Gallimard et le Groupe de Presse Lagardère qui ont succombé au géant américain Apple. Le premier va proposer dans un premier temps quelques 330 titres (parmi lesquels Le grand Coeur de Jean-Christophe Rufin, d’Alexis Jenni et Avenue des Géants de Marc Dugain) dans l’iBooksStore, et pour le second le Kiosque d’Apple va maintenant proposer magazines « Elle », « Paris-Match », « Maison et Travaux », « Art & Décoration », « Auto Moto », « Le Journal du dimanche », « Psychologie » et « Première ».

 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/04/27 dans Actualités, Sites marchands

 

Étiquettes : , , , ,

Battle Royale vs. The Hunger Games

Quand le buzz autour du livre pour ado The Hunger Games de Susan Collins a commencé à sonner aux portes de la France, j’ai voulu en savoir un peu plus sur l’histoire de ce livre.

Il faut dire que c’était à l’époque où le dernier tome de Harry Potter venait de sortir et que les éditeurs commençaient à trouver une solution de remplacement, les vampires de Twilight était aussi de la partie. Je ny ai donc pas plus porté d’intérêt.

Ce n’est que quand j’ai entendu parler du pitch du livre que j’y ai porté plus d’attention. Quelques temps auparavant j’avais lu Battle Royale de Houshun Takami. Je n’ai pu qu’être étonné de la similitude, je ne parle pas de ressemblance, entre les deux livres. Encore plus surpris en remarquant que presque aucun critique littéraire, à l’époque, n’avait relevé cette incongruité alors que le livre avait eu son petit succès (en France, au Japon cela a été un grand best-seller polémique), de même pour sa version manga.

Donc cette fois-ci, ce ne sera pas une critique littéraire, mais une comparaison de livres.Qui va en ressortir vivant ?

Histoire

Pour vous montrer que la similitude est frappante, je joins les résumés des livres fournis par les éditeurs.

Battle Royale

Dans un pays asiatique imaginaire existe un programme gouvernemental connu sous le nom de Battle Royale. Chaque année, une classe de 3e est choisie au hasard, emmenée sur une île coupée du monde, et les collégiens doivent combattre entre eux jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un survivant… Ceci afin de servir d’exemple à la population, à la jeunesse particulièrement, et aussi de recueillir des statistiques sur le temps mis par le champion à éliminer ses camarades. Version contemporaine sur vitaminée de Sa Majesté des Mouches, de William Golding, Battle Royale a défrayé la chronique à sa publication, avant de devenir l’un des plus grands best-sellers de l’édition nippone.

The Hunger Games

Peeta et Katniss sont tirés au sort pour participer aux Jeux de la Faim. La règle est simple : 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ? Dans chaque district de Panem une société reconstruite sur les ruines des États-Unis deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an. Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé… Alors que les candidats tombent comme des mouches, que les alliances se font et se défont, Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l antenne. La jeune fille avoue elle-aussi son amour. Calcul ? Idylle qui se conclura par la mort d un des amants ? Un suicide ? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim…

Avis

Vous l’aurez compris d’entrée, si j’ai lu ces deux livres, c’est que j’aimais le pitch. Les deux sont d’excellents livres. Pour les comparer, je vais m’intéresser à plusieurs aspects.

L’histoire est la même. Cependant deux éléments importants opposent ces livres. Dans Battle Royale, les enfants soumis à cette épreuve se connaissent tous puisqu’ils font partie de la même classe de troisième; alors que dans The Hunger Games, seuls les enfants d’une même tribu (2 par tribu) se connaissance. Le passage à l’acte est donc beaucoup plus difficile dans le premier cas puisque des liens existent entre les participants, alors que dans le second cas, une rivalité entre tribu est rapidement mise en avant.

La périphérie de l’histoire. The Hunger Games prend le temps d’installer l’histoire dans un environnement politique. Le combat ne commence réellement qu’après le premier tiers du livre. Battle Royale est plus direct et le combat constitue le principal élément narratif (les descriptifs des combats sont beaucoup plus sanglants, caractéristiques propres au style japonais). Cela explique aussi pourquoi ce dernier n’a pas de suite alors que Suzanne Collins offre 2 tomes complémentaires. L’histoire ne s’arrête donc pas là et va se poursuivre (chut, je suis en train de lire le deuxième volume).

L’écriture est totalement différente. A la première personne du singulier dans The Hunger Games, à la troisième dans Battle Royale. A vous de choisir si vous désirez faire partie du jeu, ou être un spectateur. Personnellement j’ai préféré être Katnis dans The Hunger Games, l’action et les sentiments sont plus facilement appréciables.

Je ne peux que vous conseiller de les lire tous les deux et d’en faire votre propre comparaison.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • The Hunger Games – Suzanne Collins

    • Broché: 379 pages
    • Editeur : Pocket; Édition : Pocket Jeunesse (1 octobre 2009)
    • Collection : Pocket Jeunesse
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2266182692
    • ISBN-13: 978-2266182690
    • Prix : 18.15€
  • Battle Royale

    • Poche: 830 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (27 février 2008)
    • Collection : Littérature & Documents
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253122351
    • ISBN-13: 978-2253122357
    • Prix : 8.10€

P.S : La couverture de Battle Royale de ce post correspond à la version grand format du livre. Ce livre existant en poche, je vous ai mis les références de celle-ci.

 

Étiquettes : , , , , ,

Les bars à livres de Bretagne

On associe souvent la Bretagne à Astérix et Obélix : des gens forts sympathiques, mais incultes. Or il n’y a que dans cette partie du pays que je trouve ce genre de commerces : les salons de thé ou les restaurants – livres. Un vieux r^ve pour moi si un jour je gagne au Loto : tenir un de ces commerces.

Il y a 2 types de ces commerces : ceux qui proposent en location les livres (c’est rare, je n’en ai connu qu’un seul et je ne sais plus où :-p); et ceux qui vendent les livres en plus des consommations.

Durant mes dernières vacances, je suis passé devant Le bistro à lire à Quimper, une institution dans son genre, puisque sa propriétaire, Sophie Neuville.

Malheureusement pour moi, il n’était pas ouvert. J’aurais bien voulu discuter romans policier, la spécialité de la patronne.

Depuis, j'ai fait quelques recherches sur Internet au sujet de cet 
établissement, et j'ai découvert que Sophie Neuville allait prendre 
sa retraite. 
Le Bistro à lire va donc fermer, à moins qu'un passionné perpétue le 
concept.
Cependant Sophie Neuville n'abandonne pas car elle reste la 
présidente de la confrérie des bars-libraires de Bretagne.
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/04/23 dans Sites marchands

 

Étiquettes : ,

Michael Stenmark – Le Chat Fâché Fait le Ménage

Mon fils commençant à lire, et en prévision d’un long repas de vacances, je cherchais un petit livre, lisible sur on iPhone.

Je ne voulais pas non plus mettre beaucoup d’argent dans cet achat, car mon fils n’a pas encore de préférence de lecture bien définie.

Je me suis donc laissé tenter par Le chat fâché fait le ménage de Michael Stenmark parce qu’il y avait des illustrations et qu’il était proposé gratuitement sur iTunes (contre 0,89€ sur Amazon.fr).

Alors faut-il le laisser sur son smartphone ou sa liseuse, ou plutôt faire le ménage après l’avoir parcouru ?

Histoire

Le chat fâché va nettoyer sa maison, mais malheureusement, il est très facilement distrait…

Avis

Certes l’histoire eut paraître basique, voire minimale, mais pour un lecteur débutant cela lui permet d’aborder la lecture sereinement, de lire une histoire complète sans y passer de longues minutes.

L’avantage de ce livre est de présenter chaque partie de l’histoire par une double page : à gauche le texte, à droite l’illustration.

Mais mes éloges sur ce livre s’arrêteront là. Je le déconseille fortement aux jeunes lecteurs, et aux parents qui voudraient les familiariser avec le livre numérique pour les raisons suivantes :

  • bien que courtes, les phrases sont difficilement lisibles sur un iPhone, ou sur n’importe quelle liseuse ne proposant pas le mode paysage. La taille de la police est très mal choisie, obligeant le lecteur à recourir sans cesse à des zooms/dézooms… bref votre enfant aura besoin de vous, et vous n’aurez donc pas la paix tant recherchée,
  • les fautes d’orthographe et de grammaire (même de base comme la conjugaison d’un verbe du premier groupe à la troisième personne du pluriel) sont nombreuses. Presqu’une phrase sur deux n’est pas correcte. Pourtant, on ne peut pas dire que ce soit la quantité de texte qui justifiait l’absence de relecture. Etant d’avis qu c’est à force de lire que l’on acquière (en grosse partie) l’orthographe et la grammaire, autant faire que nos enfants partent du bon pied sur ce terrain.

Finalement, je n’ai pas mis entre les mains de mon fils ce livre aux nombreux, trop nombreux défauts. Heureusement qu’il ne m’avait rien coûté.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Format : Numérique
  • Taille du fichier : 852 kb (32 pages)
  • Editeur : Foxrain AB (28 novembre 2011)
  • Langue : Français
  • ASIN: B006FY5V5Y
  • Prix : 0€ sur iTunes, 0,89€ sur Amazon.
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/04/22 dans Uncategorized

 

Étiquettes :

Raymond E. Feist – Le Magicien – Tomes 1 & 2

Après vous avoir maintes fois promis de faire la critique du Magicien de Raymond E. Feist, j’ai pu enfin le lire : d’une part parce que j’ai réussi à récupérer mon Nook squatté par ma femme depuis plusieurs semaines, d’autre part parce qu’avec les vacances, j’ai eu un peu plus de temps pour parcourir ce gros livre faisaint quelques 800 pages grand format. Tellement gros, mais aussi pour des raisons commerciales typiquement française, cette première des trois parties du cycle de la Guilde est disponible en 2 tomes (aussi pour les éditions papier que numériques)(mais comment font les pays anglophones pour les publier en un seul tome ?).

La quatrième de couverture nous rappelle une L’Histoire de fantasy du siècle dernier : Le seigneur des anneaux.

Alors est-ce uniquement de la poudre aux yeux, un effet d’esbroufe, ou bien le livre de fantasy du XXIème siècle ?

Histoire

Pug, un jeune orphelin, vint un jour du royaume des Isles. Il devint l’apprenti du maître magicien de la cour de Crydee, sur les terres de Krondor. C’était avant que n’éclate la Guerre de la Faille : comme tant d’autres innocents. Pug fut capturé et réduit en esclavage par les Tsurani. un étrange peuple de guerriers venu d’un autre monde. Là-bas. dans l’empire exotique de Kelewan, il obtint un nouveau nom Milamber. Il apprit à dompter les pouvoirs inimaginables qui dormaient en lui et s’opposa à un ennemi maléfique, plus ancien que le temps lui-même. Magicien est l’histoire de cet homme. Le jour viendra où il détiendra le sort de deux mondes entre ses mains.

Avis

La découverte de cet auteur est quelque peu particulière : comme beaucoup de personnes, j’ai un iPhone et à Noël, Apple fait des cadeaux sur le principe du calendrier de l’Avent. Parmi ceux-ci, cette année était proposé en téléchargement gratuit le premier tome 1 du Magicien de Raymond E. Feist. J’ai lu les premières pages sur mon iPhone et j’ai été rapidement conquis par le style et l’histoire. Je suis alors rapidement passé à mon Nook pour le lire.

Il faut savoir que les similitudes entre Le Magicien et Le seigneur des anneaux se limitent au genre littéraire. Le seigneur des anneaux m’avait quelque peu lassé, disons-le gonflé, avec ses longues périodes de marche de cette quête au travers du royaume. Ici, nous retrouvons ce parcours tant initiatique que physique du héros, mais l’histoire est beaucoup plus fluide, plus rapide. Les descriptions sont là mais sont rapidement alternées d’actions, de rencontres. On est loin de la désolation du Seigneur des anneaux.

Si vous recherchez des similitudes, vous pouvez vous amuser à en trouver, mais plutôt du coté de Harry Potter dans sa découverte des pouvoirs, son arrivée dans le cercle initiatique, ses interrogations.

Ce livre reflète de la part de l’auteur une passion pour les jeux comme Donjon & Dragons : les rebondissements sont nombreux, les personnages bien construits, les aventures parallèles mais cohérentes dans la globalité de l’histoire.

C’est donc une très bonne découverte… et je ne suis pas le premier puisque le succès de ce livre date de 1985 et a rendu Raymond E. Feist depuis l’un des écrivains les plus vendus et des plus productifs au monde.

Pour infos, si ma femme a squatté pendant quelques semaines mon livre, c’est après lui avoir conseillé ce livre (alors que je n’en était qu’à la moitié) et depuis elle l’a lu, a aimé… Du coup, sur sa lancée, elle a même lu le second livre du cycle de la Guilde.

Si vous n’êtes toujours pas convaincu par ma critique, je ne peux que vous conseiller d’aller sur Amazon.fr qui propose de lire les premières pages.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Magicien – Tome 1 – L’apprenti
    • Poche: 648 pages
    • Editeur : Milady (18 mars 2011)
    • Collection : FANTASY
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2811204962
    • ISBN-13: 978-2811204969
    • Prix : 9.20€
  • Magicien – Tome 2 – Le mage

    • Poche: 648 pages
    • Editeur : Milady (18 mars 2011)
    • Collection : FANTASY
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2811204970
    • ISBN-13: 978-2811204976
    • Prix : 9.20€

Sachez que Bragelonne, l’éditeur de ces livres, vient de sortir une nouvelle version du livre. Texte intégral, nouvelle tradition, et édition de luxe : couverture en cuir, illustrations…. mais cela a un prix : plus de 45€ le volume.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/04/22 dans Fantasy

 

Étiquettes : , , ,