RSS

Archives de Catégorie: Thrillers

Les livres qui vous tiennent en haleine du début à la fin… du moins sur le papier

Mes cadeaux d’anniversaire

Mes cadeaux d’anniversaire

Un rapide billet pour vous montrer ce que ma mère a eu la gentillesse de m’offrir (avec un mois d’avance) pour mon anniversaire:

  • Nicolas Lebel – Dans la brume écarlate
  • Jérôme Loubry – Les chiens de Détroit
  • Céline Denjean – Le cheptel
  • Solène Barowski – Une bonne intention
  • Sonja Delzongle – Cataractes
  • Morgan Audic – De bonnes raisons de mourir
  • Luc Bossi – Manhattan Freud

Le bonus c’est qu’en dehors du Morgan Audic et Luc Bossi, ils sont tous dédicacés.

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 2019/08/21 dans Policier, Roman, Thrillers

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Patrick Sénécal – Les 7 jours du Talion

Patrick Sénécal – Les 7 jours du Talion

Avec une rigueur quasi-militaire je lis un roman par an un roman de Patrick Sénécal.

Il faut dire qu’avec Hell.com, il y avait de quoi être séduit même si certains passages étaient un peu crus. Par contre, le rythme et la tension étaient moindres dans les autres livres (Le vide et Il y aura des morts), aussi je compte bine sur ce livre pour me faire définitivement une idée sur cette auteure très prisée et très aimée de nos amis francophones québécois.

Aurons-nous à subir la lecture de ce livre aussi longtemps que de suppliques du Talion ?

Résumé du livre

Bruno Hamel et sa compagne Sylvie forment un couple bourgeois à l’existence tranquille, avec leur fille unique de sept ans. Tout bascule un jour d’automne, où Jasmine ne rentre pas de l’école. Après quelques heures de recherches, elle est retrouvée morte –; elle a été violée et étranglée–;, dans les fourrés près de l’école. Dès lors, l’univers de Bruno vacille. Il se fait de plus en plus distant, gagné par une haine sourde. Aussi, lorsque la police arrête le meurtrier, un terrible projet germe dans son esprit : il va s’emparer du coupable et lui faire payer ce qu’il a fait à sa petite fille. Le jour de sa comparution, il le kidnappe. Tandis que la police fait tout pour le retrouver avant qu’il ne soit allé trop loin, Bruno s’enferme avec le meurtrier dans un chalet isolé, au fond de la forêt québécoise. Sept jours au cours desquels le chirurgien si humain et fou d’amour pour sa fillette s’enfonce dans une folie de vengeance glaciale, jusqu’à ne plus savoir : le monstre, est-ce lui ou l’autre ?

Avis

Voici un livre comme je les aime.

Un livre qui vous prendre les tripes, qui arrive à instaurer un suspense alors que les issues possibles à cette histoires sont très limitées. On est suspendu à la progression de l’enquête, à ces petits indices qui rapproche l’enquêteur du kidnappeur, mais également à la découverte de toute la machinerie mise en place tant pour la vengeance que pour l’égarement des policiers.

C’est également un livre qui offre des personnages forts, qui vont s’affronter : le père face au tueur, le kidnappeur face au policier. Ces affrontements revêtent différent formes, psychologiques ou physiques, mais qui dans tous les cas vont laisser des traces chez les protagonistes. Pour les âmes sensibles, même si les tortures sont impressionnantes, elles ne sont qu’épisodiques et brèves; donc vous devriez pouvoir lire ce roman quitte à sauter quelques paragraphes.

Enfin, il y a la réflexion que suscite ce livre : doit-on appliquer (restaurer, autoriser) la peine de mort pour des meurtriers d’enfant. Si cette question n’est pas récente pour les français, puisque ce cadre fût soumis l’abolition de la peine de mort au début des années 80 avec l’affaire Thierry Henry; et qui revient régulièrement dans les media. L’auteur apporte une réponse que je trouve fort intéressante et que je vous laisse découvrir en lisant Les 7 jours du Talion.

 

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 360 pages
    • Editeur : Fleuve éditions (15 novembre 2018)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2265117218
    • ISBN-13: 978-2265117211
    • Prix : 19,90€
  • eBook
    • Taille du fichier : 2581 ko
    • Editeur : 12-21 (15 novembre 2018)
    • ASIN: B07KGLRJ62
    • Prix : 13,99€

Site Internet de l’auteur

http://www.patricksenecal.net/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/08/21 dans Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Pierre Lemaitre – Robe de marié

Pierre Lemaitre – Robe de marié

Encore un roman de Pierre Lemaitre. oui, mais c’est parce que je suis tombé sur un lot de livres audio où cet auteur prédominait. Plus que quelques livres après cette Robe de marié, et je passerai à un autre auteur et peut-être un autre genre.

Mais en attendant je vais vous parler de ce roman qui est considéré comme le roman de Pierre Lemaitre avant sa révélation lors de l’obtention du prix Goncourt.

A défaut d’avoir la mariée, allons-nous être sous le charme de sa robe ?

Histoire

Nul n’est à l’abri de la folie. Sophie, une jeune femme qui mène une existence paisible, commence à sombrer lentement dans la démence : mille petits signes inquiétants s’accumulent puis tout s’accélère. Est-elle responsable de la mort de sa belle-mère, de celle de son mari infirme ? Peu à peu, elle se retrouve impliquée dans plusieurs meurtres dont, curieusement, elle n’a aucun souvenir. Alors, désespérée mais lucide, elle organise sa fuite, elle va changer de nom, de vie, se marier, mais son douloureux passé la rattrape…

Avis

Ce roman policier, ou plus exactement un roman noir, témoigne que les qualités de Pierre Lemaitre étaient déjà présentes  bien avant son obtention du Prix Goncourt

Déjà au niveau de l’histoire, Pierre Lemaitre s’amuse avec son lecteur en l’embarquant dans une première moitié du livre dans la descente aux enfers d’une jeune femme qui fuit les conséquences de ses actions qu’elle aurait commis dans ses périodes d’amnésie; puis de procéder à un brusque revirement sur lequel je ne m’étendrais pas pour vous laisser la surprise…. et la suivante. Il eut été une époque où ce genre de scenario aurait plu à des cinéastes comme Alfred Hitchcock.

L’histoire s’articulant autour d’une aventure, l’auteur a évidemment bien architecturé ses personnages tant sur leur psychologie, leur passé, leur fonctionnement, leur réflexion, leurs actions et réactions. On les imagine parfaitement, on ressent chacun de les sentiments, on frissonne avec, pour, eux.

D’ailleurs si vous pensiez que pour une fois le titre d’un roman de Pierre Lemaitre était bien choisi, en fait  il s’agit d’une faute d’orthographe. L’auteur a donné cette information lors d’une entrevue: le personnel de l’édition s’en est aperçu alors qu’un certain nombre de livres avait déjà été tiré. Finalement, il a admis que le hasard avait bien fait les choses.

La version audio par laquelle j’ai découvert ce livre est très excellente. Les deux lecteurs (une voix féminine pour Sophie, une masculine pour l’homme) ont une diction parfaite, le jeu juste nécessaire qui permet de laisser l’imagination de l’auditeur agir.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 270 pages
    • Editeur : Calmann-Lévy (7 janvier 2009)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2702139752
    • ISBN-13: 978-2702139752
    • Prix : 17,25€
  • Poche
    • Poche: 320 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (20 janvier 2010)
    • Collection : Policier / Thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 225312060X
    • ISBN-13: 978-2253120605
    • Prix : 7,40€
  • eBook
    • Taille du fichier : 1308 ko
    • Editeur : Calmann-Lévy (7 janvier 2009)
    • EAN: 9782702148433
    • Prix : 6,99€
  • audio
    • Durée : 8h45
    • Editeur : CdLEDITIONS (8 janvier 2016)
    • EAN : 978-2353831333
    • Prix : 15,95€

Revue de presse

Récompenses

  • Prix des lectrices Confidentielles, 2009
  • Prix Sang d’encre et Prix des lecteurs Goutte de Sang d’encre, Vienne, 2009
  • Prix du polar francophone de Montigny-lès-Cormeilles, 2009
  • Premio Best Novel Vaelcia Negra, 2015

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/08/11 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Franck Thilliez – Luca

Franck Thilliez – Luca

Il y a quelques temps, je vous confiais mon retour sur le dernier livre de Bernard Minier M, le borde de l’abîme, qui mêlait roman policier et IA (Intelligence Artificielle).

Il semblerait que cette thématique est à la mode puisqu’au même moment, le dernier Franck ThilliezLuca, arrivait dans les bacs, livre qui abordait également la thématique de l’IA. J’espère que Franck Thilliez sera plus inspiré que son confrère.

Alors est-ce que Luca sera le dernier livre écrit par Franck Thilliez avant celle produite par son IA ?

Histoire

 » Existe-t-il encore un jardin secret que nous ne livrions pas aux machines ?  »

Partout, il y a la terreur.
Celle d’une jeune femme dans une chambre d’hôtel sordide, ventre loué à prix d’or pour couple en mal d’enfant, et qui s’évapore comme elle était arrivée.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un corps mutilé qui gît au fond d’une fosse creusée dans la forêt.
Partout, il y a la terreur.
Celle d’un homme qui connaît le jour et l’heure de sa mort.

Et puis il y a une lettre, comme un manifeste, et qui annonce le pire.
S’engage alors, pour l’équipe du commandant Sharko, une sinistre course contre la montre.
C’était écrit : l’enfer ne fait que commencer.

Avis

Alors que Bernard Minier a publié dans la même période un thriller exploitant également l’IA, Franck Thilliez dépasse cet autre auteur en évitant les écueils de son confrère. Ainsi, Franck Thilliez a su vulgariser l’IA et les autres « nouvelles techniques » introduites dans ce livre, sans tomber dans une présentation à la Wikipédia que seuls les initiés sauraient comprendre (mais sans y trouver d’intérêt). Sans doute son passé d’ingénieur en informatique lui a permis d’avoir du recul sur le sujet et de se concentrer ainsi sa vocation première : conteur d’intrigue policière.

Dire qu’une nouvelle fois Franck Thilliez nous livre un grand roman policier serait trop facile, mais il faut bien le reconnaître que c’est le cas. Une intrigue bien ficelée, avec de nombreux rebondissements, des personnages originaux (dans tous les sens du terme) même si on adore retrouver le requin Sharko. J’avoue avoir particulièrement apprécié découvrir le nouveau 36 depuis le déménagement de la criminelle aux Batignoles, c’est le premier auteur à le faire.

Ce roman est également l’occasion de découvrir les dernières méthodes d’investigation,leurs limites face à l’imagination des criminelles ou de ces nouvelles technologies. Mais c’est avant la réflexion que suscite l’auteur dans ce livre sur le devenir de l’homme et du flou juridique aux regards de ces nouveautés technologiques, comportementales et sociétales.

Pour les sceptiques qui penseraient que Luca est un roman d’anticipation, le jour même où j’écris ces mots, le Japon vient d’autoriser la création d’embryons humains-animaux. La réalité dépasse la fiction, ou la folie de notre monde ne permet pus à la fiction d’être d’anticipation ou d »calée bien longtemps.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 552 pages
    • Editeur : Fleuve éditions (2 mai 2019)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2265117811
    • ISBN-13: 978-2265117815
    • Prix : 22.90€
  • eBook
    • Taille du fichier : 6103 ko
    • Editeur : 12-21 (2 mai 2019)
    • EAN : 978-2823860580
    • Prix : 17,99€
  • Livre audio
    • Durée : 17h07
    • Editeur : Lizzie (16 mai 2019)
    • EAN : 979-1036604508
    • Prix : 21,90€

Revues de presse

« Un suspens insoutenable. » Bernard Lehut, RTL

« Passionnant autant que terrifiant. » Christine Oddo, ELLE

« Brillant, ce roman se dévore. » Sandrine Bajos, Le Parisien

« Franck Thilliez nous plonge dans un monde hyperconnecté et très réaliste. Effroyable et brillant, « Luca » se dévore. » Adeline Fleury, Le Parisien Week-End

Site internet de l’auteur

www.franckthilliez.com

 
1 commentaire

Publié par le 2019/08/01 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : ,

Olivier Bal – Le maître des limbes

Olivier Bal – Le maître des limbes

Au salon du livre 2018, ma femme m’avait rapporté un exemplaire dédicacé des Limbes d’Olivier Bal. Malgré quelques petites imperfections, ce premier roman fût une belle découverte, plaisir partagé puisqu’il a été multi-primé.

Un peu plus d’un an après, l’auteur revient avec la suite, Le maître des limbes, qui en quelques mois à peine a déjà reçu autant d’éloges que son prédécesseur, et semble suivre son chemin puisqu’il a déjà remporté le Prix des Géants du Polar 2019.

Avec ce second volet, Olivier Bal a-t-il montrer tous ses talents et s’inscrire comme le nouveau maître du roman fantastique ?

Résumé du livre

Le Maître des Limbes : vos rêves lui appartiennent.
Un roman vertigineux, entre le récit d’espionnage, le thriller et le fantastique,

Que se passe-t-il réellement lorsque vous vous endormez ? Quand vous plongez au cœur de vos rêves, êtes-vous certain de ne pas être manipulé ?
Il existe, aux quatre coins du monde, certains individus dotés d’une incroyable aptitude : ils peuvent contrôler les rêves des autres.
En tentant de percer le secret de nos songes, plusieurs personnages vont faire une découverte qui pourrait changer à jamais le cours de l’histoire.
Lee, une journaliste, enquête sur le virus du Marchand de sable, une étrange épidémie qui ne touche que des enfants.
Gabriel, un adolescent narcoleptique isolé des autres, a la sensation qu’il peut visiter et modifier les rêves d’inconnus.
James, à la tête de l’empire pharmaceutique ONIR, poursuit en secret des expériences débutées trente ans auparavant…
Tandis que la CIA et la NSA se mènent une guerre secrète pour obtenir le contrôle des Limbes, au plus profond de leur sommeil, nos héros devront choisir leur camp. Une bataille se prépare, car qui contrôlera les rêves, contrôlera le monde.

Avis

Tout d’abord, une petite précision mais qui a son importance : Le maître des limbes est bien la suite des Limbes; et même si tous les éléments du premier tome sont rapidement rappelés dans ce second volet, il est préférable de lire ces deux livres dans l’ordre pour en apprécier leur juste valeur.

Je ne sais pas si initialement Olivier Bal avait écrit les deux tomes d’affilée au moment de la publication du premier volet, mais j’ai noté une nette amélioration du style entre les deux livres. En effet, le rythme du récit est beaucoup plus maîtrisé et le livre bien plus agréable à lire. Malgré ses presque 600 pages, il y a très peu de passages lents. Le livre alterne entre les différents points de vue des personnages principaux (alors que dans les Limbes tout s’articulait autour d’un personnage principal James). On profite alors des histoires personnelles, du déroulement du monde réel, des récits oniriques et du monde des limbes.

En exploitant toutes les potentialités spatio-temporelles, sans faire de jeu de mots laids, l’auteur donne une nouvelle dimension tant aux conséquences des manipulations des rêves, des prises de contrôle des dormeurs, qu’au niveau de la guerre de pouvoir pour contrôler le (nouveau) monde. Si au démarrage, on pourrait trouver des points communs avec le roman Sleeping Beauties de Stephen King, Olivier Bal va beaucoup plus loin que le maître de l’horreur, sur certains points, ce Maître des limbes m’ a fait penser à Ubik de Philip K. Dick, mais en plus abordable.

Ce roman ne serait rien sans ses personnages admirablement construits, avec des passés différents, des mentalités tantôt opposées tantôt complémentaires, par moment attachants puis haïssables, ou inversement. Ils sont à l’image du roman tout en faux-semblants et qui s’inscrivent dans un système bien complexe.

Un très grand roman qui confirme les quantités narratives et fantastiques d’Olivier Bal qui espérons-le pour lui saura nous combler dans de futurs romans abordant d’autres domaines.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 572 pages
    • Editeur : De Saxus (11 avril 2019)
    • Collection : Thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2378760078
    • ISBN-13: 978-2378760076
    • Prix : 21,90€
  • eBook
    • Taille du fichier : 2347 ko
    • Editeur : De Saxus (11 avril 2019)
    • EAN : 978-2378760199
    • Prix : 12,99€

Revue de presse

« Avec Les Limbes, Olivier Bal avait érigé un antre de la terreur au plus profond des rêves……Le Maître des limbes est encore plus ample, plus ambitieux. », L’Express 17/20

Récompenses

Prix des Géants du Polar 2019

Site Internet de l’auteur

https://www.olivier-bal.com/

 

Étiquettes : , ,

Sire Cédric – Vindicta

Sire Cédric – Vindicta

Jusqu’à présent, je n’ai lu que deux livres de Sire Cédric, Avec tes yeux que j’ai particulièrement apprécié, et L’enfant des cimetières qui m’avait quelque peu déçu.

Afin de parfaire mon avis sur cet auteur, je m’en suis remis aux réseaux sociaux qui ne cessent de fleurir d’éloges à propos de son dernier roman Vindicta.

Alors est-ce qu’avec Vindicta allons-nous pouvoir rendre notre verdict ?

Résumé du livre

« On entre, on prend le fric, on ressort. Personne ne sera blessé.  »

Leur plan semblait sans risque. Le bijoutier ne porterait pas plainte pour ce braquage car son argent est d’origine illégale. Damien, Élie, Audrey et Driss s’imaginaient avoir trouvé la réponse miracle à tous leurs problèmes. Mais maintenant, l’irréparable est commis et un monstre vengeur est lâché à leurs trousses.

UN FLIC EN CHUTE LIBRE

Fraîchement muté dans un groupe de surveillance, Olivier est loin d’imaginer que la planque qu’on lui a assignée fera de lui le témoin clé d’un cyclone meurtrier, dans le sillage d’un tueur glacial et méthodique que rien ne semble pouvoir arrêter. Des déserts du Moyen-Orient aux villes sombres et silencieuses du territoire français, quand la vindicte est en marche, plus rien ne peut vous sauver.

UNE TRAQUE HALETANTE SECOUÉE DE FAUSSES PISTES

Pur instrument de torture et de mort, il n’a pas de nom, pas de visage, l’habitude de tuer et un cimetière de cadavres derrière lui. Mais dans cette affaire, pas de contrat. Cette fois-ci
pour lui : c’est personnel.

Dans ce thriller crépusculaire, Cédric Sire joue comme jamais avec les nerfs du lecteur jusqu’à l’effroyable twist final et confirme son entrée tonitruante parmi les maîtres absolus du thriller français.

Avis

Bien que bénéficiant d’une forte communauté de lecteurs fans, mes premières expériences de lecture de Sire Cédric m’avait laissé en demi-teinte. Avec Vindicta, Sire Cédric, ou plus exactement Cédric Sire à partir de ce roman, entre dans le clan fermé des grands du thriller.

Si pour vos vacances, ou pour faire oublier que malheureusement vous ne pouvez en prendre, vous cherchez un roman qui vous prenne aux tripes,  Vindicta est fait pour vous.

Ce roman a toutes les composantes d’un grand roman à suspense : des morts à la pelle, des personnages, attachants de par leur fragilité et leur humanité, ou bien avec de fortes personnalités, une intrigue bien ficelée, et un rythme de go fast littéraire, le tout saupoudré de conflits entre services des forces de l’ordre, d’un psychopathe fantomatique et insaisissable.

Là où le sorcier Cédric Sire (jeu de noms avec son ancien nom Sire Cédric, Sire C., Circée) est d’une très grande habileté et devient un nouveau maître du thriller, il nous charme de son chant de conteur meurtrier  comme son homonyme homérien. Peu d’indices sont déposés tout au long du roman (en fait il n’y en a que deux), mais pris dans l’ambiance du roman, tout comme moi, vous risquez de passer à côté sans les remarquer, et alors de profiter d’un formidable final.

Donc c’est avec un grand oui que nous anoblissons Sire Cédric, Cédric Sire, dans le cénacle des maîtres du suspense.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 577 pages
    • Editeur : Metropolis (21 mars 2019)
    • Collection : Thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2902324006
    • ISBN-13: 978-2902324002
    • Prix : 21,90€

Site internet de l’auteur

http://www.sire-cedric.com

Revues de presse

« Un polar diabolique, addictif et sans concession« , Le Parisien

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/07/28 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Jo Nesbo – Macbeth

Jo Nesbo – Macbeth

Pour les habitués de ce blog, vous savez que Jo Nesbo est un de mes auteurs favoris, et plus particulièrement avec la série des Harry Hole.

Il revient avec un roman un peu à part, puisque son héro favori n’est pas de la partie, est qu’il s’inscrit dans une démarche originale : transposer dans un roman noir un classique de la littérature, en l’occurrence Macbeth.

Vais-je enfin trouver un certain plaisir à livre un classique, qui plus est de la littérature étrangère ?

Résumé du livre

Dans une ville industrielle ravagée par la pauvreté et le crime, le nouveau préfet de police Duncan incarne l’espoir du changement. Aidé de Macbeth, le commandant de la Garde, l’unité d’intervention d’élite, il compte débarrasser la ville de ses fléaux, au premier rang desquels figure Hécate, puissant baron de la drogue. Mais c’est ne faire aucun cas des vieilles rancoeurs ou des jalousies personnelles, et des ambitions individuelles. . . qu’attise Lady, patronne du casino Inverness et ambitieuse maîtresse de Macbeth. Pourquoi ce dernier se contenterait-il de miettes quand il pourrait prendre la place de Duncan ? Elle invite alors le préfet et d’éminents politiques à une soirée organisée dans son casino. Une soirée où il faudra tout miser sur le rouge ou le noir. La loyauté ou le pouvoir. La nuit ou le sang.

Extrait

Tombée du ciel, la goutte de pluie brillante traversait les ténèbres vers les lumières chevrotantes de la ville portuaire. Les rafales froides du nord-est la chassèrent vers les lignes de partage de cette ville – dans le sens de la longueur, le fleuve asséché, et, en largeur, le chemin de fer désaffecté. Les quatre quadrants numérotés dans le sens des aiguilles d’une montre ne portaient par ailleurs pas de nom. Pas de nom dont leurs habitants se souviennent en tout cas. Et quand vous rencontriez ces mêmes habitants loin de chez eux et que vous leur demandiez d’où ils venaient, il leur arrivait de prétendre ne pas se souvenir non plus du nom de la ville.

La goutte de pluie brillante se ternit et devint de plus en plus grise alors qu’elle perforait la suie et le poison qui reposaient au-dessus des rues comme un couvercle permanent. Malgré la fermeture des usines les unes après les autres au cours des dernières années. Malgré les poêles que les chômeurs n’avaient plus les moyens de chauffer. Malgré ce vent terrible et capricieux et cette pluie incessante dont certains affirmaient qu’elle s’était mise à tomber un quart de siècle auparavant, quand deux bombes atomiques avaient mis un terme à la dernière guerre mondiale. Autrement dit, à l’époque où Kenneth avait été nommé préfet de police. Vingt-cinq années durant, depuis son bureau du dernier étage du Quartier général, le préfet Kenneth avait exercé d’une main de fer sa tyrannie sur la ville. Qui que soit l’occupant du fauteuil de maire. Quoi que les grands seigneurs de Capitol, la capitale, disent et ne fassent pas pour cette deuxième ville du pays, qui avait naguère été sa principale cité industrielle et qui s’enfonçait désormais dans les sables mouvants de la corruption, des faillites, de la criminalité et du chaos. Et puis, il y avait six mois de cela, le préfet Kenneth était tombé de sa chaise dans sa maison de vacances, et trois semaines plus tard, il était mort. Après des funérailles dignes d’un dictateur, le conseil de la ville et le maire Tourtell étaient allés chercher Duncan, un fils d’évêque au front large, directeur de la brigade dédiée au crime organisé à Capitol, pour faire de lui le nouveau préfet de police. Et ainsi s’étaient allumés les feux de l’espoir au sein d’une population surprise.

Surprenant, ce choix l’était, car Duncan n’était pas un policier pragmatique de la vieille école, il faisait partie de cette nouvelle génération de dirigeants diplômés, partisans des réformes, de l’ouverture, de la modernisation et de la lutte contre la corruption, ce que la plupart des élus de la ville n’étaient pas.

L’espoir des habitants d’avoir enfin obtenu un préfet de police droit, franc et visionnaire, capable de tirer la ville des bourbiers où elle s’enlisait, s’était ravivé quand Duncan avait troqué les anciens directeurs de brigade contre ses propres hommes et femmes, triés sur le volet. De jeunes idéalistes immaculés, qui voulaient véritablement que la ville devienne un meilleur endroit où vivre.

Avis

Si transposer  un classique de la littérature, en l’occurrence Macbeth, dans l’univers du roman noir est à la fois une idée originale et une intention louable, cela ne contraint l’auteur à s’écarter de ses habitudes. Ici, on a à faire à une histoire beaucoup moins dynamique, à moins de réalisme, auxquels j’étais habitué dans la série des Harry Hole. Le style est moins fluide, plus emprunté au point, l’auteur cherchant même à reprendre certaines formulations ou des dialogues de l’œuvre originale.

L’histoire revient toujours à une lutte de pouvoir avec une adaptation moderne de certains caractères (le sorcier devenant le principal fabricant et dealer de drogue), mais les rebondissements, les retournements de situation, en total décalage avec la réalité de notre temps, feraient passer Jo Nesbo comme un mauvais auteur de romans noirs recourant aux clichés et effets sensationnels, alors qu’il ne nous a pas habitué à cela.

Si l’histoire n’est pas à la juste valeur de l’écrivain, les qualités rédactionnels de celui-ci se révèlent tout de même dans la mise en place de l’atmosphère, la création des personnages ou la localisation de l’histoire dans une cité relativement anonyme pour que chacun puisse identifier à la sienne.

Ce livre est donc à réserver aux amateurs d’œuvres classiques curieux de voir ce travail de transposition ainsi qu’aux aficionados de Jo Nesbo pour dire qu’ils ont lu l’intégralité de l’œuvre de cet auteur. Mas pour ceux qui désireraient découvrir ce maître du roman policier, lancez vous dans la série des Harry Hole.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 624 pages
    • Editeur : Gallimard (13 septembre 2018)
    • Collection : Série noire
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2072786053
    • ISBN-13: 978-2072786051
    • Prix : 21,00€
  • eBook
    • Taille du fichier : 1762 ko
    • Editeur : Editions Gallimard (13 septembre 2018)
    • Collection : Série noire
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2072786075
    • Prix : 14,99€
  • Livre audio
    • Durée : 18h10
    • Editeur : Gallimard (8 juillet 2019)
    • Langue : Français, Français
    • ASIN: B07TZ5GHPX
    • Prix : 21,99€

Revue de presse

« Sombre, universel, passionnant dans son interrogation sur la frontière entre le bien et le mal, ce « Macbeth » version 2018 témoigne une fois de plus de la virtuosité de Nesbo » – Le Parisien, Catherine Balle

« L’écrivain norvégien propose une version très personnelle, mais tout aussi funeste, du « Macbeth » du classique dramaturge anglais. « , Le Monde, Abel Mestre

« Le pavé de plus de 600 pages séduira les exégètes du dramaturge britannique comme les simples amateurs de polars, qui apprécient que l’efficacité de l’action ne soit pas sacrifiée à la beauté des mots.  » – Les Echos, Isabelle Lesniak

Site Internet de l’auteur

http://www.jonesbo.com/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/07/27 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : ,

 
%d blogueurs aiment cette page :