RSS

Archives de Catégorie: Thrillers

Les livres qui vous tiennent en haleine du début à la fin… du moins sur le papier

Nicolas Lebel – Dans la brume écarlate

Nicolas Lebel – Dans la brume écarlate

Nicolas Lebel est un auteur récemment apparu dans ce blog, car ce n’est qu’en avril dernier que je vous ai présenté son premier (sur ce blog) roman : Sans pitié, sans remords. D’ailleurs j’ai trouvé ce roman tout simplement génial et je ne peux que vous conseiller de vous jeter dans sa lecture.

C’est donc tout naturellement que j’ai voulu lire un autre roman de Nicolas Lebel pour voir s’il tenait la route sur la longueur. Je me suis donc penché sur Dans la brume écarlate son dernier né, qui très rapidement profitait d’un bon écho dans la blogosphère des amateurs du genre.

Alors est-ce que l’auteur va nous enfumer une nouvelle fois afin de nous faire tomber dans les pièges et nous empêcher de résoudre l’énigme ?

Résumé du livre

Une femme se présente au commissariat du XIIe et demande à voir le capitaine Mehrlicht en personne.. Sa fille Lucie, étudiante, majeure, n’est pas rentrée de la nuit. Rien ne justifie une enquête à ce stade mais sait-on jamais… Le groupe de Mehrlicht est alors appelé au cimetière du Père Lachaise où des gardiens ont découvert une large mare de sang. Ils ne trouvent cependant ni corps, ni trace alentour. Lorsque, quelques heures plus tard, deux pêcheurs remontent le corps nu d’une jeune femme des profondeurs de la Seine, les enquêteurs craignent d’avoir retrouvé Lucie. Mais il s’agit d’une autre femme dont le corps exsangue a été jeté dans le fleuve. Exsangue ? Serait-ce donc le sang de cette femme que l’on a retrouvé plus tôt au Père Lachaise ? La police scientifique répond bientôt à cette question : le sang trouvé au cimetière n’est pas celui de cette jeune femme, mais celui de Lucie… Un roman gothique dans un Paris recouvert de brouillard à l’heure où un vampire enlève des femmes et les vide de leur sang. Un roman choral qui laisse la parole à plusieurs protagonistes : à ceux qui perdent ou ont perdu, à ceux qui cherchent, à ceux qui trouvent ou pensent trouver. Un roman qui est l’histoire de six hommes qui aiment ou croient aimer chacun une femme : celui qui la cherche, celui qui l’aime de loin, celui qui veut la venger, celui qui la bat, celui qui la veut éternelle, et celui qui parle à ses cendres. Un roman parle des femmes comme premières victimes de la folie des hommes, même de ceux qui croient les aimer.

Avis

Si l’on devait résumer Nicolas Lebel, on dirait que cet auteur nous fournit régulièrement des romans policier de qualité, mêlant intrigue, originalité et humour. Une fois encore, cet auteur remplit astucieusement et de manière équilibré ce contrat. C’est avec une grande joie que l’on retrouve l’équipe du capitaine Mehrlicht, au physique de cinéma, au franc parler teinté de gouaille parisienne.

Il faut toutefois légèrement modéré mes propos puisque cette fois-ci, je n’ai pas retrouvé l’originalité : le thème du roman m’a trop fait penser au Sharko de Franck Thilliez. Cependant, contrairement à son confrère d’écriture, Nicolas Lebel va bien moins loin dans ce monde gothique déviant, en étant limite caricaturale en recourant à un « méchant » roumain faisant imanquablement pensé au Comte Dracula.

Cependant il nous fait découvrir quelques éléments historiques de la Roumanie, du temps où elle appartenait au bloc de l’Est.

Mais l’humour de l’auteur ne s’arrête pas là puisqu’il s’amuse également à prédire le lieu des futures sépultures d’hommes célèbres… au risque de se tromper (eh oui depuis l’écriture du roman, Jacques Chirac est décédé et n’est pas enterré au cimetière du Père Lachaise, mais dans celui du Montparnasse).

Un bon moment de lecture que je vous conseille.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre broché
    • Broché : 320 pages
    • Editeur : Marabout (27 mars 2019)
    • Collection : Romans
    • Langue : Français
    • ISBN-10 : 2501122690
    • ISBN-13 : 978-2501122696
    • Prix : 19,90€
  • eBook
    • Taille du fichier : 2820 ko
    • Editeur : Marabout (27 mars 2019)
    • EAN: 978-2501143660
    • Prix : 14,99€

Page FB de l’auteur

https://fr-fr.facebook.com/pages/category/Writer/Nicolas-Lebel-Polars-485293481534883/

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 2019/10/22 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : ,

Franck Thilliez, Yomgui Dumont, Drac – La brigade des cauchemars, Tome 3

Franck Thilliez, Yomgui Dumont, Drac – La brigade des cauchemars, Tome 3

Une petite virgule, une petite respiration, après plusieurs livres lus à pleine vitesse; je vous propose le dernier tome de La brigade des cauchemars, la bande-dessinée inspirée par Franck Thilliez.

Avec ses compères dessinateur Yomgui Dumont et coloriste Drac, il nous embarque dans un monde onirique… monde que je vous ai également fait découvrir avec le premier tome d’Oniria.

Mais iront-ils plus loin que de nous endormir et sauront-ils donner une nouvelle dimension à cette série ?

Histoire

Esteban est déboussolé. Ce qu’il a découvert sur ses origines dans les dossiers de la clinique lui fait se poser de nombreuses questions. A son réveil, chez lui, ses parents ont l’air très inquiets. Des parents qu’il ne reconnaît pas… Quant à Sarah et Tristan, ils semblent avoir disparu, tout comme le professeur Angus ! Que se passe-t-il ? Qu est-il arrivé à la clinique ? Et quel est donc ce cirque étrange qui s’y est installé ? La Brigade des cauchemars a-t-elle seulement existé ?

Avis

Il va m’être difficile de vous parler de ce troisième tome sans en dévoiler le dénouement. Mais si à la lecture de cet album vous semblez aussi perdu que le personnage principal, cela est normal vous aurez l’explication à la fin, avec un semblant de déjà-vu cinématographique.

Mais comme pour les deux premiers tomes, on apprend plein de choses sur les personnages, leur passé, l’origine de leurs problèmes de sommeil. Plus nerveux que les deux précédents tomes, l’histoire est un sprint continu, non-stop avec à peine le temps de respirer entre deux bulles.

Au passage, je tiens à vous signaler la bonne affaire en numérique. Car si le prix de la version papier a pris un euro depuis le tome 2, sa version numérique au contraire a baissé de la même somme.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Album: 66 pages
    • Editeur : Jungle (18 septembre 2019)
    • Collection : Jungle Frissons
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2822228345
    • ISBN-13: 978-2822228343
    • Prix : 12,95€
  • eBook
    • Taille du fichier : 50058 ko
    • Editeur : Jungle (16 septembre 2019)
    • ASIN: B07X437BPT
    • Prix : 4,99€

Site internet des auteurs

Franck Thilliez : www.franckthilliez.com

Yomgui Dumont: yomguidumont.ultra-book.com

Drac: chezdrac.fr

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/09/30 dans Espionnage, Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , , , ,

Nicolas Beuglet – L’île du Diable

Nicolas Beuglet – L’île du Diable

Nicolas Beuglet est le nom du thriller français à la mode. On a pu voir dernièrement ses romans en tête de gondole des libraires et dans le palmarès des meilleures ventes de cet été.

Il revient avec le troisième tome d’une série mêlant Sarah Geringën, femme flic forte mais injustement accusée pour meurtre de la papesse dans l’épisode précédent.

Mais est-ce que l’auteur va ternir le rythme d’une publication par an avec L’île du Diable ?

Résumé du livre

La vengeance est affaire de mémoire

Le corps recouvert d’une étrange poudre blanche…
Des extrémités gangrenées…
Un visage figé dans un rictus de douleur…

En observant le cadavre de son père, Sarah Geringën est saisie d’épouvante. Et quand le médecin légiste lui tend la clé retrouvée au fond de son estomac, l’effroi la paralyse.

Et si son père n’était pas l’homme qu’il prétendait être ?

Des forêts obscures de Norvège aux plaines glaciales de Sibérie, l’ex-inspectrice des forces spéciales s’apprête à affronter un secret de famille terrifiant.

Que découvrira-t-elle dans ce vieux manoir perdu dans les bois ? Osera-t-elle se rendre jusqu’à l’île du Diable ?

Extrait

Sur Calameo

Avis

Une nouvelle fois Nicolas Beuglet nous entraîne dans une histoire inspirée de faits réels avec un pan de l’histoire stalinienne. Cet aspect inconnu sur lequel très peu de personnes ont publié, est à la fois effrayant et très intéressant de connaître un élément (de plus) des travers et dérives de cette dictature.

L’histoire est trépidante et se déroulante à 200 à l’heure sous amphétamine, de la première à l’avant dernière page. D’ailleurs il est fortement recommandé d’avoir lu les deux premiers tomes, pour pouvoir embarquer dans cette aventure, car le rappel succinct en prologue du roman ne suffira pas à prendre le train en marche lancé à vive allure.

Malheureusement, je n’ai pas retrouver les autres qualités des deux premiers romans (Le cri, Complot) de Nicolas Beuglet. L’enquête est (trop) rapidement conduite, les éléments s’enchaînant presque naturellement sans écueil, les caractères des principaux personnages n’évoluent pas, la conclusion de l’enquête et de l’histoire trop rapide, trop convenue et sans grande originalité. Mais ce sont les raccourcis de récit employés par l’auteur qui m’ont le plus dérangés comme les analyses ADN faites sur le lieu du crime en un rien de temps, alors que l’on sait que cela met plusieurs heures voire plusieurs jours.

Un roman palpitant mais sans grande originalité en dehors des faits réels dont il s’inspire.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 320 pages
    • Editeur : XO (19 septembre 2019)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2374481344
    • ISBN-13: 978-2374481340
    • Prix : 19,90€
  • eBook
    • Format : Format Kindle
    • Taille du fichier : 2058 o
    • Editeur : XO (19 septembre 2019)
    • EAN : 978-2374481357
    • Prix : 12,99€

Revues de presse

Le livre coup de coeur de Valérie Rollmann, France Bleu

Site  FB de l’auteur

https://fr-fr.facebook.com/nicolas.beuglet

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/09/29 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Jo Nesbo – Le couteau

Jo Nesbo – Le couteau

Nous retrouvons enfin Jo Nesbo dans le domaine où il excelle : les romans noirs avec son personnage principal Harry Hole.

Il faut reconnaître que la reprise moderne de Macbeth ou ses romans cours comme Du sang sur la glace, nous avaient laissé un peu sur notre fin, voire nous avaient carrément déçus.

Est-ce que Le couteau est là pour donner un coup de canif dans cette médiocrité toute relative de Jo Nesbo ?

Résumé du livre

Harry Hole a réintégré la police criminelle d’Oslo, mais il doit se contenter des cold cases alors qu’il rêve de remettre sous les verrous Svein Finne, ce violeur en série qu’il avait arrêté il y a une dizaine d’années et qui vient d’être libéré. Outrepassant les ordres de sa supérieure hiérarchique, Harry traque cet homme qui l’obsède. Mais un matin, après une soirée bien trop arrosée, Harry se réveille sans le moindre souvenir de la veille, les mains couvertes du sang d’un autre. C’est le début d’une interminable descente aux enfers : il reste toujours quelque chose à perdre, même quand on croit avoir tout perdu.

Avis

Jo Nesbo revient donc pour une douzième aventure d’Harry Hole. Je plains ce personnage dont la trame est plus qu’usée (en fait sa dernière aventure lui avait valu un doigt en titane) et dont son créateur va encore l’abîmer un peu plus. Abîmer est le terme qui se prête le mieux car dans ce nouveau roman, Harry Hole va être malmené en retrouvant ses démons éthyliques, en étant écarté de l’enquête du fait de sa proximité de la victime, sa femme, en étant confronté à son Moriarty (le fiancé) et lui faire toucher le fond en le posant en tant que principal suspect.

L’originalité de ce livre est de sortir Harry Hole de sa zone de confort, de lui enlever le rôle de super-flic, de le confronter à toutes ses faiblesses, ses trous de mémoire. Il va devoir réfléchir sur sa personne, sa responsabilité dans l’affaire, la possibilité de rendre la justice par soi-même plutôt que recourir à celle du peuple. Bref il perd tout ses repères.

Si vous êtes plutôt de ceux qui appréciaient les romans dynamites, voire dynamités, il vous faudra patienter le dernier tiers du roman qui reprend les schémas narratifs habituels de Jo Nesbo. Tactique, rythmé, rebondissant, Harry Hole reprend du poil de la bête jusqu’à ce que …..

En conclusion, si ce Harry Hole n’est pas complètement le Harry Hole que nous avons connu dans les onze précédents épisodes du personnage favori de Jo Nesbo, ce livre est original dans la faiblesse du héros à laquelle nous ne sommes pas insensible.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 608 pages
    • Editeur : Gallimard (15 août 2019)
    • Collection : Série noire
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 207278218X
    • ISBN-13: 978-2072782183
    • Prix : 22,00€
  • eBook
    • Taille du fichier : 2087 ko
    • Editeur : Editions Gallimard (15 août 2019)
    • EAN : 978-2072782206
    • Prix : 15,99€
  • Livre audio
    • Durée : 19h08
    • Editeur : Gallimard (30 août 2019)
    • Langue : Français, Français
    • ASIN: B07VLJ2K4L
    • Prix : 21,99€

Revue de presse

« Avec « Le Couteau », Jo Nesbo fait toucher le fond à Harry Hole. L’écrivain norvégien livre la plus déchirante, mais également la plus forte, des enquêtes de son inspecteur fétiche.« , Macha Séry, Le Monde

« Avec ce douzième volet des enquêtes de son flic sans foi ni loi, le roi du polar scandinave donne son thriller le plus sombre et le plus abouti.« , Bruno Corty, Le Figaro

« Cette relation d’amour-haine entre l’auteur et son personnage n’est pas le moindre intérêt de la série et particulièrement de ce nouvel épisode…… Elle vaut vraiment le détour.« , Michel Abescat, France Inter

« Avec Le couteau, l’inspecteur Harry Hole est de retour dans la police criminelle d’Oslo. Et ça fait très mal…Coup de cœur« , Jean-Noël Levavasseur., Ouest France

Site Internet de l’auteur

http://www.jonesbo.com/

 
1 commentaire

Publié par le 2019/09/22 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : ,

Morgan Audic – De bonnes raisons de mourir

Morgan Audic – De bonnes raisons de mourir

Le dernier livre de Morgan Audic, De bonnes raisons de mourir est sans contexte le roman policier de cet été qui a suscité le plus grand engouement et qui a fait coulé beaucoup d’encre, certes numérique, sur les réseaux sociaux.

Souvent cela est du au service commercial de la maison d’édition, mais pour une fois ces critiques venaient essentiellement de la blogosphère… juste à temps avant la période estivale.

Est-ce qu’au final nous aurons de bonnes raisons de vous donner envie de le lire ?

Résumé du livre

Un cadavre atrocement mutilé suspendu à la façade d’un bâtiment.
Une ancienne ville soviétique envoûtante et terrifiante.
Deux enquêteurs, aux motivations divergentes, face à un tueur fou qui signe ses crimes d’une hirondelle empaillée.
Et l’ombre d’un double meurtre perpétré en 1986, la nuit où la centrale de Tchernobyl a explosé…

Avis

Avec un titre comme De bonnes raisons de mourir, nous sommes pour le moins aguichés, attirés par ce roman dans lequel nous mettons beaucoup d’espoirs.

On se dit que l’on va avoir une intrigue policière assez classique, mais l’originalité provient du lieu dans lequel se trouve le corps : le village roche de la centrale nucléaire de Tchernobyl et fermé au public. Ce n’est pas ce faux-semblant de huis-clos qui va propulser l’enquête dans une autre dimension, mais bien l’ennemi invisible des lieux : la radiation. Car contrairement à un meurtre commis dans un univers « sain », on ne fait pas ce que l’on dans cette zone avec ce qui s’y trouve. IL faut déjà trouver des enquêteurs qui acceptent (ou sont contraints) de s’y rendre, pouvoir extraire des indices de la zone et les exploiter suivant certains protocoles. Ainsi on ne peut pas autopsier un corps irradié comme un autre.

On l’aura compris sous couvert d’une enquête policière Morgan Audic, un peu comme Olivier Norek dans Surface, souhaite nous faire découvrir un pays, ses coutumes, ses pratiques. Dans De bonnes raisons de mourir c’est avant tout de dénoncer la gestion de cet accident nucléaire qui a impacté la région et ses habitants, mais le monde dans son ensemble; tant sur le moment mais aussi et surtout de nos jours. Il est incroyable de voir le laxisme des autorités corrompues ou focalisées sur leur désir de pouvoir.

Ce roman donne plus d’informations géo-politiques sur la Russie et l’Ukraine que la plupart des journaux et magasines d’informations de la presse écrite ou télévisuelle.

S’il y avait un défaut dans ce roman serait la symétrie des deux équipes enquêtant sur ces morts, au risque parfois de troubler le lecteur et de le tromper dans l’identification de l’équipe. Mais cela ne devrait arriver que si vous lisez ce livre par petits bouts, avec de fréquents arrêts. Autant dire que cela ne devrait que très rarement se produire une fois que vous serez pris par l’histoire et l’ambiance du livre.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 496 pages
    • Editeur : Albin Michel (2 mai 2019)
    • Collection : A.M.THRIL.POLAR
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2226441425
    • ISBN-13: 978-2226441423
    • Prix : 21,90€
  • eBook
    • Taille du fichier : 3108 ko
    • Editeur : Albin Michel (3 mai 2019)
    • ASIN: B07Q44TDYQ
    • Prix : 14,99€

Revues de Presse

La critique de Franck Thilliez dans Le Monde
« Morgan Audic signe un deuxième roman d’une puissance folle, ..; », Julie Malaure, Le Point

Site Internet de l’auteure

Site FaceBook

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/09/04 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Mes cadeaux d’anniversaire

Mes cadeaux d’anniversaire

Un rapide billet pour vous montrer ce que ma mère a eu la gentillesse de m’offrir (avec un mois d’avance) pour mon anniversaire:

  • Nicolas Lebel – Dans la brume écarlate
  • Jérôme Loubry – Les chiens de Détroit
  • Céline Denjean – Le cheptel
  • Solène Barowski – Une bonne intention
  • Sonja Delzongle – Cataractes
  • Morgan Audic – De bonnes raisons de mourir
  • Luc Bossi – Manhattan Freud

Le bonus c’est qu’en dehors du Morgan Audic et Luc Bossi, ils sont tous dédicacés.

 
1 commentaire

Publié par le 2019/08/21 dans Policier, Roman, Thrillers

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Patrick Sénécal – Les 7 jours du Talion

Patrick Sénécal – Les 7 jours du Talion

Avec une rigueur quasi-militaire je lis un roman par an un roman de Patrick Sénécal.

Il faut dire qu’avec Hell.com, il y avait de quoi être séduit même si certains passages étaient un peu crus. Par contre, le rythme et la tension étaient moindres dans les autres livres (Le vide et Il y aura des morts), aussi je compte bine sur ce livre pour me faire définitivement une idée sur cette auteure très prisée et très aimée de nos amis francophones québécois.

Aurons-nous à subir la lecture de ce livre aussi longtemps que de suppliques du Talion ?

Résumé du livre

Bruno Hamel et sa compagne Sylvie forment un couple bourgeois à l’existence tranquille, avec leur fille unique de sept ans. Tout bascule un jour d’automne, où Jasmine ne rentre pas de l’école. Après quelques heures de recherches, elle est retrouvée morte –; elle a été violée et étranglée–;, dans les fourrés près de l’école. Dès lors, l’univers de Bruno vacille. Il se fait de plus en plus distant, gagné par une haine sourde. Aussi, lorsque la police arrête le meurtrier, un terrible projet germe dans son esprit : il va s’emparer du coupable et lui faire payer ce qu’il a fait à sa petite fille. Le jour de sa comparution, il le kidnappe. Tandis que la police fait tout pour le retrouver avant qu’il ne soit allé trop loin, Bruno s’enferme avec le meurtrier dans un chalet isolé, au fond de la forêt québécoise. Sept jours au cours desquels le chirurgien si humain et fou d’amour pour sa fillette s’enfonce dans une folie de vengeance glaciale, jusqu’à ne plus savoir : le monstre, est-ce lui ou l’autre ?

Avis

Voici un livre comme je les aime.

Un livre qui vous prendre les tripes, qui arrive à instaurer un suspense alors que les issues possibles à cette histoires sont très limitées. On est suspendu à la progression de l’enquête, à ces petits indices qui rapproche l’enquêteur du kidnappeur, mais également à la découverte de toute la machinerie mise en place tant pour la vengeance que pour l’égarement des policiers.

C’est également un livre qui offre des personnages forts, qui vont s’affronter : le père face au tueur, le kidnappeur face au policier. Ces affrontements revêtent différent formes, psychologiques ou physiques, mais qui dans tous les cas vont laisser des traces chez les protagonistes. Pour les âmes sensibles, même si les tortures sont impressionnantes, elles ne sont qu’épisodiques et brèves; donc vous devriez pouvoir lire ce roman quitte à sauter quelques paragraphes.

Enfin, il y a la réflexion que suscite ce livre : doit-on appliquer (restaurer, autoriser) la peine de mort pour des meurtriers d’enfant. Si cette question n’est pas récente pour les français, puisque ce cadre fût soumis l’abolition de la peine de mort au début des années 80 avec l’affaire Thierry Henry; et qui revient régulièrement dans les media. L’auteur apporte une réponse que je trouve fort intéressante et que je vous laisse découvrir en lisant Les 7 jours du Talion.

 

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 360 pages
    • Editeur : Fleuve éditions (15 novembre 2018)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2265117218
    • ISBN-13: 978-2265117211
    • Prix : 19,90€
  • eBook
    • Taille du fichier : 2581 ko
    • Editeur : 12-21 (15 novembre 2018)
    • ASIN: B07KGLRJ62
    • Prix : 13,99€

Site Internet de l’auteur

http://www.patricksenecal.net/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/08/21 dans Thrillers

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :