RSS

Archives Mensuelles: mai 2012

Paolo Paci – Cuisine du monde

Cela fait un moment que je ne vous ai pas proposé de critique de livre culinaire. Est-ce du au fait que j’ai interdiction de la part de ma femme d’acheter ce genre d’ouvrage au prétexte que j’en ai quelques uns qui encombrent la cuisine, ou par manque de temps, mais voilà une absence qu’il fallait réparer en vous proposant le livre de Paco Paci, Cuisine du monde, que j’avais découvert il y a un moment de cela et que j’ai réussi à débusquer à moindre prix en mai dernier..

J’avais envie de ce livre car il permettait de faire un rapide tour du monde culinaire, en proposant les plats symboliques de chaque pays, sans avoir une grosse encyclopédie ou une multitude de livres (ça c’est un message pour ma femme).

Alors espoirs tenus? Nous allons mettre tout de suite sur le grill ce livre.

Histoire

Présentation de l’éditeur

La gastronomie est un tapis volant sur lequel nous pouvons monter pour effectuer un merveilleux voyage dans les cultures des cinq continents. Pour comprendre l’histoire, l’économie et le caractère d’un peuple, il n’est nulle meilleure façon que d’entrer dans les cuisines des restaurants locaux ou dans les garde-manger des habitations : c’est là que nous rencontrerons le véritable « génie du lieu » mais, surtout, que nous comprendrons que les saveurs voyagent, traversent des frontières, se mélangent et se renouvellent, faisant ainsi de notre planète un village global. Dans cet ouvrage, nous vous proposons un choix de recettes répertoriées par continents ; chacune d’elle représente au mieux son pays d’origine, mais il sera également facile de la retrouver ailleurs, car de l’époque de Marco Polo jusqu’à la cuisine fusion, en passant par la période coloniale, le « vent des saveurs » ne s’est jamais arrêté. Du Gefilte Fisch, une recette originaire de l’Europe centrale qui s’est bien implantée au Moyen-Orient, aux raviolis à la vapeur, que les cuisiniers chinois ont répandu dans le monde entier, de l’empanada farci, décrit ici dans sa version colombienne mais présent dans toute l’Amérique Latine, au couscous et ses mille variantes, de la pizza au filet de kangourou, ces pages vous permettront d’humer, de savourer et de vouloir découvrir les épices les plus exotiques et les mariages les plus improbables, au travers d’anecdotes et de curiosités sur les ingrédients et les préparations. Toutes ces spécialités sont évidemment accompagnées de leurs recettes détaillées, qui vous permettront de reproduire, chez vous, un petit morceau de monde.

Biographie de l’auteur

Paolo Paci est né à Milan en 1959. Journaliste professionnel depuis 1991, il commence sa carrière dans la presse en 1983 pour Weekend Viaggi, un mensuel dont il devient le rédacteur en chef en 1992. Il participe ensuite à la création du mensuel Viaggiesapori et, en 2006, de VS Viaggiare Scoprire, dont il prend la direction en 2009. Cet expert des voyages, de la gastronomie et des cultures alpines est également un globe-trotter passionné. Il a couvert des reportages dans le monde entier et a publié une douzaine d’ouvrages, parmi lesquels des manuels de sport, des guides touristiques, des livres de photographies et des récits de voyage pour le compte de divers éditeurs. Dans les années 90, il a créé et coordonné, pour les éditions Quadratum, la collection de guides Weekend, qui compte plus de 20 titres, et a suivi la réédition du mensuel Historia. Il est l’auteur de l’ouvrage Tour du monde des plus beaux villages, publié en 2010 par les éditions White Star. Il est actuellement directeur adjoint de La Cucina italiana.

Avis

Je recherchais un livre qui me permettait d’avoir les recettes symboliques d’un peu tous les pays du monde, et j’ai eu ce que je voulais.

Les recettes sont parfaitement expliquées : ingrédients listés en début, recette détaillée ensuite et toujours une photographie du plat terminé. A noter que, malgré une provenance aux quatre coins du monde des recettes, la liste d’ingrédients reste presque toujours cantonnée à des éléments européens. J’aurais aimé cependant, dans les rares cas où l’auteur fait appel à des ingrédients exotiques qu’il suggère des produits de remplacement.

L’auteur a fait preuve d’une excellente sélection des recettes. Elles permettent à la fois de découvrir de manière gustative des pays, mais aussi de couvrir les différentes étapes de repas: apéritif, entrée, plat de poisson, plat de viande, dessert, collation d’après-midi.

J’ai cependant quelques déceptions vis-à-vis de cet ouvrage culinaire.

Ce n’est pas parce que l’on fait de la cuisine que l’on doit faire des grumeaux orthographiques.Je ne parle pas de fautes grammaticales, mais de mots qui ont été mal orthographiés comme par inversion de lettres. Je trouve cela tout à fait inacceptable à l’heure où le moindre éditeur de texte (comme celui de ce blog) dispose d’outils permettant d’éviter ce genre d’erreurs,

J’ai découvert après plusieurs heures de lecture que le niveau de difficulté et le temps de réalisation de chaque recette étaient indiqués. Pourquoi ne l’ai-je pas vu plus tôt ? Tout simplement parce qu’ils sont écrits dans le sens de la hauteur du livre, en petits caractères et en italique. J’avais dans un premier temps cru à des marques de droits d’auteur.

Enfin, les photographies sont à la limite de l’amateurisme. Autant celle de la page de couverture serait digne de figurer dans un exemplaire de Y.A.M, autant celles illustrant les recettes sont quelque peu décevantes : un peu trop sombres, prises de manière trop rapprochée (on ne voit jamais le plat en entier).

Au final, un bon livre de cuisine qui fera varier nos repas quotidien ou entre amis.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Relié: 271 pages
  • Editeur : White Star (7 septembre 2011)
  • Collection : WHITE STAR PRAT
  • ISBN-10: 8861123864
  • ISBN-13: 978-8861123861
  • Prix : 20,50€
 
2 Commentaires

Publié par le 2012/05/24 dans Cuisine

 

Étiquettes : , ,

Platic Logic : un écran e-ink couleur flexible

Plastic Logic peut désormais supporter la couleur. Le prototype, aussi imposant qu’une feuille A4, franchit la barre des 4000 teintes de couleurs avec une résolution de « seulement’ 75ppi.

Dans la vidéo suivante qui vous montre ce prototype, intéressez-vous plus aux images qu’au commentaire en russe.

Plastic Logic (présentation en russe)

 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/05/23 dans Nouveautés, Uncategorized

 

Étiquettes : , , , ,

Mari Jungstedt – Cercle Intérieur

Voici donc ma critique d’un livre récemment acquis puisque je l’ai acheté dernièrement (voir mon billet sur les découvertes de mai 2012) lors d’une périgrination dans une grande librairie parisienne. Ce Cercle Intérieur de Mari Jungstedt est le premier livre de cette auteure (au féminin puisqu’il s’agit d’une ancienne journaliste). Cela va être pour nous une nouvelle fois l’occasion de découvrir un nouvel auteur.

Je l’ai découverte de plusieurs façons : tout d’abord chez un libraire, attiré par la couverture qui est l’une des meilleures de l’année 2011; ensuite, par les critiques dans certains journaux comme Metro qui en disait « Une écriture glaciale qui rappelle Henning Mankel.« .

.Alors est-ce que ce Cercle intérieur va nous faire tourner en bourrique, ou bien est-ce qu’au contraire nous allons être étourdi par cet(te?) écrivain ?

Histoire

Île de Gotland en Suède. Une vingtaine d’étudiants s’activent sur un site archéologique lorsque l’une d’entre eux, Martina Flochten, est retrouvée morte. Meurtre rituel ? L’inspecteur Anders Knutas enquête. Mais il est vite confronté à des questions insolubles. Pourquoi ces marques sur le corps de Martina ? Pourquoi l’a-t-on pendue à un arbre ? D’autant que les actes horribles se succèdent : non loin de là, un poney est décapité. Rien ne semble logique dans cette affaire. Knutas navigue entre les fausses pistes tandis que d’autres cadavres mutilés sont découverts…

Avis

Reconnaissons le d’entrée, ce livre est un très bon livre policier.

Tout d’abord, l’écriture est fluide (merci les traducteurs Max Stadler et Lucie Clauss) pour leur excellent travail). Le livre est donc agréable et rapide à lire.L’intrigue prend place dans le monde de l’archéologie, mais contrairement aux Plumes du dinosaure de Sissel Jo Gazan qui m’avait déçu par sa lenteur à entrer dans le vif du sujet. Ici cet univers nous est présenté de manière sexy, en parallèle de l’histoire policière. L’auteure a donc eu la bonne idée de ne pas sombrer dans une multitude de détails pompeux de ce domaine, pour aller à la substantifique moelle du livre : le meurtre.

Ensuite, vous n’allez pas être surpris par le milieu et l’ambiance de ce livre car ils vont rappelleront certainement les romans de Camilla Lackberg : par exemple, ici aussi un des principaux héros du roman être jeune papa. Qui plus est, l’auteure fait preuve d’un humour, parfois au second degré, discret, parsemé au fil du livre, mais très agréable à lire.

Seul petit point négatif, l’intrigue est assez simple, et le lecteur ne dispose pas des informations nécessaires pour mener sa propre enquête et essayer à jouer avec la police du roman dans la résolution de celle-ci. Il y a aussi quelques petites longueurs mais qui passent rapidement.

Donc une bonne découverte

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Grand Format
    • Broché: 378 pages
    • Editeur : Serpent à plumes (Le) (24 février 2011)
    • Collection : SERPENT NOIR
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2268070727
    • ISBN-13: 978-2268070728
    • Prix : 24,40€
  • Format Poche
    • Poche: 376 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (1 février 2012)
    • Collection : Policier / Thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 225316142X
    • ISBN-13: 978-2253161424
    • Prix : 7,10€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/05/20 dans Policier

 

Étiquettes : , ,

Des news sur le Nook

Face à l’actualité française de ce week-end pour le Nook, je suis allé faire un petit tour sur le web pour voir où en était l’avancée du rooting (accéder à l’environnement Androïd pour en faire une tablette) de la liseuse.

Tout d’abord , un article très intéressant pour savoir comment rooter son Nook avec les dernières avancées en la matière (ou presque) : article sur LifeHacker.

Ensuite on va rentrer dans le sensationnel. Les développeurs ont réussi à ne plus avoir le flicking (passage tout blanc, tout noir) avec un mode « no refresh ». Je vous laisse découvrir la vidéo.

Enfin, on remarquera que des sites ont comparé le fonctionnement du Nook et du Sony PRS-t1 en mode no-refresh, le Nook écrase le Sony PRS-t1.

Et puis, cerise sur le gâteau, on passe d’une liseuse simple touch à multi touch, voici plusieurs exemples.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/05/13 dans Nouveautés

 

Étiquettes : , ,

Franck Thilliez – Vertige

Voici le dernier roman à suspense de Franck Thilliez, un auteur que l’on ne présente plus sur ce blog à force de faire des billets sur ces romans (le troisième en l’occurrence). Cette fois-ci mon auteur français favori projette les protagonistes de son dernier roman dans l’univers de la montagne; milieu qu’il connaît bien puisqu’étant originaire d’Annecy.

Rappelons que c’est un auteur très productif, puisqu’il a publié en 2011 Gataca et Vertige dont nous allons faire la critique aujourd’hui.

Alors à force de sortir de nouveaux romans, Franck Thilliez n’aurait-il pas le vertige des grands auteurs qui, comme Amélie Nothomb, s’étioleraient au fil des romans ?

Histoire

Un homme se réveille au fond d’un gouffre, au cœur d’un environnement hostile, deux inconnus et son fidèle chien comme seuls compagnons d’infortune. Il est enchaîné au poignet, l’un des deux hommes à la cheville et le troisième est libre, mais sa tête est recouverte d’un masque effroyable, qui explosera s’il s’éloigne des deux autres. Qui les a emmenés là ? Pourquoi ? Bientôt, une autre question s’imposera, impérieuse : jusqu’où faut-il aller pour survivre ? Pour son 10e roman, Franck Thilliez réussit un tour de force dans ce huis clos étouffant et glacial à la fois, où il joue à décortiquer l’âme humaine confrontée aux situations de l’extrême. Sans jamais épargner son lecteur, manipulé jusqu’à la dernière ligne, et, qui sait, peut-être plus encore…

Avis

Tout comme les héros du roman, nous ne comprenons pas grand chose à l’histoire lors des premiers chapitres (courts). Tout comme eux, nous sommes déboussolés. Mais rapidement l’intrigue, le suspense nous prend et nous empêche de lâcher le livre avant la fin de sa lecture.

Franck Thilliez a adopté un style particulier : les chapitres sont courts ou mi-longs. Lors des chapitres courts, les héros sont dans le vif de l’action, et nous à bout de souffle (nerf ?); lors des chapitres plus longs, l’intrigue se précise, les personnages se dévoilent.

Certains passages ne sont pas sans rappeler un autre de ses romans à succès : La forêt des ombres, mais ici, l’ambiance est toute différente : beaucoup moins néfaste, malsaine. On pourrait reprocher à l’auteur une similitude dans le pitch du livre avec des films comme Hostel, mais on ne pourra que le féliciter de ne pas tomber dans la facilité des descriptions sanglantes, gore ou des tortures. Ici elles sont réduites à leur plus simple nécessité pour le récit.

Un petit reproche cependant : le recours à des citations (certaines de pures inventions de Franck Thilliez) en chaque début de chapitre. Même si, dans certains cas, elles fournissent des indices sur l’intrigue, elles sont trop proéminentes et tendent à casser le rythme lors de la lecture de plus chapitres de suite.

Donc, un livre un peu moins haletant que E ou Gataca, mais qui ravira les lecteurs du genre; et les satisferont encore plus quand le livre sera disponible en livre de poche.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 330 pages
  • Editeur : Fleuve Noir (13 octobre 2011)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2265093769
  • ISBN-13: 978-2265093768
  • Prix : 21,20€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/05/12 dans Thrillers

 

Étiquettes : , , , , ,

Le Nook Simple Touch en vente sur Qoqa.fr à 89€ ce week-end

Tout est dit dans le titre donc, si vous voulez profiter de l’offre (comptez en plus 5e de frais de port), c’est là.

Attention, le site marchand ne vous indique pas que normalement ce produit est réservé au marché nord-américain, et quelques pays de l’Europe dont ne fait pas encore partie la France. Il y a quelques astuces pour activer et enregistrer la liseuse…. fais appel à moi pour vous aider si nécessaire.

 
6 Commentaires

Publié par le 2012/05/12 dans Critiques en ligne, Sites marchands

 

Étiquettes : ,

Bruno Migdal – Petits bonheurs de l’édition

Je vous avais fait partager la découverte de Petits bonheur de l’édition de  Bruno Migdal en Avril dernier. J’ai décidé de le lire pour me changer de l’ambiance pesante et oppressante des Hunger Games..

Je l’avais remarqué car j’aime beaucoup les récits d’expérience : j’ai adoré Tribulations d’une caissière d’Anna Sam dans lequel l’auteur nous donnait anecdotes, confidences le tout avec humour et légèreté.

Est-ce que le monde de l’édition est tout aussi intéressant, l’auteur saura-t-il mettre de l’humour dans un monde qui nous semble sérieux ?

Histoire

Comment devient-on stagiaire chez Grasset ? Qu’est-ce qu’on y fait ? Quelles sont les relations avec les éditeurs en titre ? Sur quels critères sont retenus les manuscrits et comment se manifestent les relations de pouvoir dans ce monde à part, chargé d’un passé littéraire glorieux ? L’histoire de la maison ne pèse-t-elle pas sur les esprits de ceux qui y travaillent au point de leur donner la certitude ou l’illusion d’appartenir à une aristocratie ? Avec un humour constant, Bruno Migdal, le « sans grade », l’amoureux de la littérature qui écrit à ses heures, observe et note les mœurs étranges de ce petit monde dont les codes lui sont étrangers. Chargé de lire des manuscrits et d’en rendre compte par une note de lecture, il nous livre, tout en finesse, sous la forme d’un journal de stage, une facette de la comédie humaine dans ce microcosme très parisien.

Avis

Tout d’abord il faut savoir que l’auteur a réellement vécu cette expérience, ce n’est pas une forme de style littéraire ou l’incarnation d’un personnage. Cela se témoigne dans le style de l’écriture : carré, cartésien, un poil lourd.

Cela se reflète également dans le contenu : l’histoire reste très factuelle, sans beaucoup d’humour. Serait-ce le témoignage d’un monde d’ascètes où l’emprise de l’économie de marché est de plus en plus grands, où la découverte de nouveaux auteurs, le risque de faire connaître de nouveaux talents n’est plus de mise ?

Contrairement, à d’autres romans du genre (comme Tribulations d’une caissière d’Anna Sam), l’humour n’a pas beaucoup de place. Au différence est le fait de côtoyer des célébrités : impossilbe à l’auteur de les citer explicitement et d’avoir recours à leurs initiales (P.R pour Patrick Rambaud, A.M pour Amin Maalouf, B&B pour les frères Bogdanov). Autant cela pourrait se comprendre quand la description n’est pas à l’avantage de la personne concernée, autant cela devient pénible pour les autres si l’on n’est pas un tantinet au fait du monde littéraire.

Voilà donc un livre intéressant, rapide à lire, où l’on se réjouira de déchiffrer le codage des auteurs mystères.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 141 pages
  • Editeur : Editions de La Différence (12 janvier 2012)
  • Collection : Littérature
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2729119566
  • ISBN-13: 978-2729119560
  • Prix : 10,45€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/05/08 dans Roman

 

Étiquettes : ,

 
%d blogueurs aiment cette page :