RSS

Documentaire sur le Dune de Jodorowsky

Documentaire sur le Dune de Jodorowsky

Jusqu’au 17 Mars la chaine YouTube de Arte propose le documentaire « Dune de Jodorowsky » gratuitement et en HD.

Une bonne occasion de regarder le documentaire consacré à ce projet colossal incluant des acteurs comme Orson Wells, Alain Delon ou encore Salvador Dalí ! Avec la participation artistique de Mœbius, Pink Floyd, etc.

Un projet immense inachevé à cause du financement, à 30% près (5 millions de $ tout de même) mais dont le travail a directement inspiré les plus grands films de SF comme Alien ou Star Wars.

Publicités
 

Étiquettes : , ,

KOreader & Plato sur les Kobo

KOreader & Plato sur les Kobo

Si vous avez envie de remplacer le lecteur par défaut de votre liseuse Kobo, vous avez maintenant la possibilité de le faire facilement.

Ainsi les lecteurs KOreader et Plato peuvent être à présent mis sur ces liseuses, et vous permettront de mieux parcourir et lire vos livres numériques, notamment les fichiers PDF.

La procédure est assez simple et est décrite dans l’article MobileRead suivant.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/02/17 dans Liseuses, Nouveautés

 

Étiquettes : , ,

Pierre Lemaitre – Alex

Pierre Lemaitre – Alex

Je ne sais plus combien de livres de Pierre Lemaitre j’ai déjà, mais jusque-là je n’ai jamais été déçu même si Couleurs de l’incendie était en peu en deçà de Au-revoir. Là-haut.

Cette fois-ci je reviens vers l’univers policier-thriller de Pierre Lemaitre avec sa série de Camille Verhœven qui fut laissé dans une très mauvaise position dans le premier tome Travail soigné.

Alors est-ce qu’Alex va nous faire tourner la tête et en bourrique ?

Histoire

Qui connaît vraiment Alex ? Elle est belle. Excitante.Est-ce pour cela qu’on l’a enlevée, séquestrée, livrée à l’inimaginable ? Mais quand la police découvre enfin sa prison, Alex a disparu.Alex, plus intelligente que son bourreau. Alex qui ne pardonne rien, qui n’oublie rien, ni personne.Un thriller glaçant qui jongle avec les codes de la folie meurtrière, une mécanique diabolique et imprévisible où l’on retrouve l’extraordinaire talent de l’auteur de Robe de marié.

Avis

Je ne sais pas si j’ai re-lu involontairement ce livre ou  si j’ai vu son adaptation cinématographique (son adaptation avait été annoncée en 2014, mais je trouve aucune trace de la concrétisation de ce projet), mais toujours est-il que j’avais une sensation de déjà lu. Mais une sensation pas désagréable car une nouvelle fois je me suis laissé emporter par cette histoire et ses nombreux rebondissements et réorientations. Je ne peux malheureusement pas en dire plus de peur de vous dévoiler le livre et vous privez de la joie des surprises composées par Pierre Lemaitre.

En fait, ce n’est pas un roman que l’on a, mais trois. Trois parties bien différentes, trois personnages partageant la même histoire qui gravent tous autour d’Alex mais qui vont tour à tour prendre part à son aventure. L’auteur peut ainsi exprimer tout son talent pour relancer l’histoire mais surtout développer les personnages, leur psychologie, et leur implication dans l’histoire.

Je vous conseille tout particulièrement la lecture de ce livre dans son format audio. En effet, sa lecture voix haute est très réussie, Pierre Lemaître le souligne d’ailleurs dans lde dernier chapitre du livre audio consacré à son interview sur Alex. Attention cependant à ne pas écouter cette interview car elle divulgue les différents retournements de l’histoire et en analyse les raisons, les techniques; donc intéressante pour les amateurs du genre.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 400 pages
    • Editeur : Albin Michel (2 février 2011)
    • Collection : Littérature française
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2226218777
    • ISBN-13: 978-2226218773
    • Prix : 21,50€
  • Poche
    • Poche: 408 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (2 mai 2012)
    • Collection : Thrillers
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253166448
    • ISBN-13: 978-2253166443
    • Prix : 7,90€
  • eBook
    • Editeur : Albin Michel (1 octobre 2011)
    • ASIN: B005OQDI54
    • Prix : 8,99€
  • audio
    • Durée : 10 heures et 40 minutes
    • Editeur : Audiolib (18 avril 2011)
    • ASIN: B01CUY3P0K
    • Prix : 19,00€

Revue de presse

Récompenses

  • 2012 Prix des lecteurs policier du Livre de poche
  • 2013 CWA International Dagger
 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/02/13 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : ,

Maxime Gillio – Rouge armé

Maxime Gillio – Rouge armé

Je ne sais plus si je vous en ai déjà parlé, mais la médiathèque de mon travail a décidé de créer son premier prix littéraire. Trois catégories sont à l’honneur dans cette première édition : le roman policier, le roman et la bande-dessinée.

Rouge armé de Maxime Gillio fait partie de la sélection finale auprès de Enfermé(e) de Jacques Saussey ou Soeurs de Bernard Minier.

Est-il aussi armé pour faire rougir les autres concurrents ?

Histoire

Patricia, journaliste au Spiegel, enquête sur les personnes qui, dans les années soixante, ont fui l’Allemagne de l’Est au péril de leur vie. Inge est passée de l’autre côté du Mur quarante ans plus tôt et accepte de lui raconter son enfance, son arrivée à l’Ouest, son engagement… Mais certains épisodes de la vie d’Inge confrontent Patricia à ses propres démons, à son errance. Leur rencontre n’est pas le fruit du hasard. Dans les méandres de la grande Histoire, victimes et bourreaux souvent se croisent. Ils ont la même discrétion, la même énergie à se faire oublier, mais aspirent rarement au pardon.

Extrait

https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F236363.js&oid=347&c=&m=&l=&r=&f=pdf

Avis

En fait je ne sais pas comment noter ce roman, car à mon avis il s’agit plus d’un roman que d’un roman policier.

Si Maxime Gillio adopte pour son roman un schéma classique de l’enquête, ici journalistique, dans le temps présent, et une narration du temps passé, un peu comme dans les romans de Camilla Lackberg, on s’attend à ce que les deux récits se rejoignent dans le dénouement final. Mais ici, rien, les deux narrations se font mais n’apportent aucune explication, aucun rebondissement au récit.

Nous sommes donc en présence d’un très bon roman historiques présentant les représailles et les mouvements ethniques au lendemain de la seconde guerre mondiale, ainsi que l’histoire de la Rote Armee Fraktion et de ses actions terroristes dans les années 70.

Et donc on se demande ce qui peut lier la journaliste, la femme qu’elle interviewe et ces deux périodes historiques. Je prends le risque de divulguer la fin du roman, mais il n’y a rien.

Si les personnages sont forts et imposent leur caractère, ils sont un peu caricaturaux et entraînent le lecteur dans des histoires périphériques qui ne sont que de pure perte de temps (e.g. la période de sevrage de la journaliste).

Bref, je suis très mitigé sur le caractère policier du roman, de la mise en forme; mais reste convaincu que c’est un très bon roman historique.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 347 pages
    • Editeur : Ombres noires (2 novembre 2016)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2081378523
    • ISBN-13: 978-2081378520
    • Prix : 19,00€
  • eBook
    • Editeur : Ombres noires (2 novembre 2016)
    • EAN : 9782081378544
    • Prix : 14,99€

Site Internet de l’auteur

https://www.maxime-gillio.com/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/02/10 dans Roman

 

Étiquettes : , ,

Jean-Bernard Pouy – Ma ZAD

Jean-Bernard Pouy – Ma ZAD

J’ai ajouté ce livre à ma PAL après mon passage au Festival InterPol’Art de Reims 2018 où j’ai eu la chance de rencontrer cet auteur de romans noir français mythique : Jean-Bernard Pouy.

Bien sûr plus que la rencontre et la dédicace du livre, c’est avant tout la rencontre du génie littéraire à l’origine de la série du Poulpe.  Mais cette fois-ci je vais le découvrir au travers d’un roman qui ne mêle pas Gabriel Lecouvreur : Ma ZAD.

Alors mazette, est-ce que Ma ZAD vaut le coup d’être lu ?

Histoire

Camille Destroit, quadra, responsable des achats du rayon frais à l’hyper de Cassel, est interpellé lors de l’évacuation du site de Zavenghem, occupé par des activistes. A sa sortie de GAV, le hangar où il stockait des objets de récup destinés à ses potes zadistes n’est plus qu’un tas de ruines fumantes, son employeur le licencie, sa copine le quitte… et il se fait tabasser par des crânes rasés. Difficile d’avoir pire karma et de ne pas être tenté de se radicaliser ! Heureusement, la jeune Claire est là qui, avec quelques compagnons de lutte, égaye le quotidien de Camille et lui redonne petit à petit l’envie de lutter contre cette famille de potentats locaux, ennemis désignés des zadistes, les Valter.

Extrait

Vous pouvez feuilleter les premières pages du livre ICI.

Avis

Dans Ma ZAD, Jean-Bernard Pouy est fidèle à lui-même. Il nous propose une nouvelle fois un roman noir aux relents anarchistes. Bien qu’écrit en pleine période des manifestations contre l’Aéroport des Landes, il n’en est pas question ici malgré de fortes similitudes, une petite allusion y sera tout de même faite.

Ici, Camille, quadra du genre adolescent attardé, défend la maison héritée de ses parents. On sent que derrière ce combat se cache une volonté d’exister, une volonté de montrer qu’il existe, d’avoir un point d’accroche, d’avoir son monde. Mais c’est surtout au travers de la séparation, des rencontres provoquées par cette aventure et des voyages qu’il va se révéler à la vie.

Symbole de cette évolution, Jean-Bernard Pouy adopte deux styles littéraires bien opposés : un soutenu mais limpide, et un autre plus brut avec des mots fleuris. Si l’on bute parfois sur certaines expressions, ce n’est que pour mieux en profiter de l’aspect humoristique.

Dans ce roman, j’ai retrouvé de fortes similitudes avec la série du Poulpe, non seulement dans le sujet de la défense des droits des hommes, de leur droit d’exister face aux multinationales et aux politiques véreux, de vivre avec leurs maigres moyens mais qu’il transforme en richesse intérieur; mais également dans le rythme et la verve de la plume de l’auteur. Serait-ce un hommage de l’auteur à ce héro céphalopode qui a coulé avec la maison d’édition Baleine?

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 208 pages
    • Editeur : Gallimard (9 janvier 2018)
    • Collection : Série noire
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2072753759
    • ISBN-13: 978-2072753756
    • Prix : 18,00€
  • Poche
    • Broché: 208 pages
    • Editeur : Folio (21 février 2019)
    • Collection : Folio Policier
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2072829623
    • ISBN-13: 978-2072829628
    • Prix : 6,80€
  • eBook
    • Editeur : Editions Gallimard (11 janvier 2018)
    • EAN: 978-2072753770
    • Prix : 14,99€

Revue de presse

« Jean-Bernard Pouy: Ma ZAD, le polar qui lève le poing« , L’Express, Eric Libiot

« Le prolifique auteur anar préfère l’humour et les utopies zadistes à la violence et autres clichés du genre.« , Libération, Alexandra Schwartzbrod

« Dans «Ma ZAD», le maître du polar français prend fait et cause pour la défense des espèces de zadistes les plus menacées. Tremble, capitalisme! Jean-Bernard Pouy fait preuve d’une étonnante modernité. Il mélange allègrement les codes du néopolar français des années 1970 … avec ceux du roman policier plus récent, qui a souvent pour arrière-plan les territoires et la ruralité.« , Abel Mestre, le Monde

« Ma ZAD à moi c’est l’utopie, la résistance et la déconnade !  » Jean-Bernard Pouy et Jacques Perry-Salkow, France Inter

« Jean-Bernard Pouy revient avec un court ouvrage fiévreux et libertaire : un Polar A Défendre !« , Isabelle Leniask, Les Echos

Interview pour BePolar

Arte : présentation de l’auteur (28′)

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/02/04 dans Policier, Roman

 

Étiquettes : ,

Des informations sur The Institute le prochain Stephen King

Des informations sur The Institute le prochain Stephen King

En 2019, Stephen King ne publiera qu’un seul roman contre deux qui fût son rythme ces dernières années., Son prochain roman, « The Institute » (« L’institut », en français) sortira le 10 septembre 2019 en version originale et fera un peu moins de 600 pages.

Au milieu de la nuit, dans une maison d’une rue calme de la banlieue de Minneapolis, des intrus assassinent en silence les parents de Luke Ellis et l’embarquent dans un SUV noir. L’opération prend moins de deux minutes. Luke se réveillera à l’Institut, dans une chambre qui ressemble à se méprendre à la sienne, sauf qu’il n’y a pas de fenêtres. Et derrière sa porte se trouvent d’autres portes, derrière lesquelles se trouvent d’autres enfants aux talents spéciaux – télékinésie et télépathie – qui sont arrivés ici de la même manière que Luke: Kalisha, Nick, George, Iris et Avery Dixon âgé de 10 ans. Ils sont tous dans la Moitié Avant. Luke apprend que d’autres sont passés à la Moitié Arrière, ‘comme les motels crasseux’, déclare Kalisha. “On y entre, mais on n’en ressort pas.’

Dans la plus sinistre des institutions, la directrice Mme Sigsby et son personnel s’efforcent sans merci à extraire de ces enfants la force de leurs extraordinaires dons. Il n’y a pas de scrupules ici. Si vous faites ce qu’on vous dit vous recevez des jetons pour les distributeurs automatiques. Si vous ne le faites pas, la punition est brutale. A chaque nouvelle victime qui disparaît dans la Moitié Arrière, Luke devient de plus en plus désespéré à l’idée de sortir et de chercher de l’aide. Mais personne ne s’est jamais échappé de l’Institut.

Aussi psychologiquement terrifiant que « Charlie » et avec la puissance spectaculaire des enfants de « Ça« , « L’institut » est une histoire viscéralement dramatique de Stephen King de la lutte du Bien contre le Mal, dans un monde où les bons ne gagnent pas toujours.

Source : Club Stephen King

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/02/01 dans Actualités, Science-Fiction

 

Étiquettes : ,

2018, année noire pour le livre

2018, année noire pour le livre

Les ventes de livres ont baissé en 2018 pour la deuxième année consécutive. C’est la plus forte baisse depuis dix ans, selon une étude à paraître vendredi 1er février dans le magazine professionnel Livres Hebdo.

Les ventes de livres ont reculé de 1,7% l’an dernier par rapport à l’année précédente. L’année 2018 a été plombée par un très mauvais second semestre, analyse Livres Hebdo. Comparé au commerce, qui ne recule que de 0,2% en 2018, le livre est à la traîne. Si l’on excepte 2015 et 2016, le marché n’a cessé d’être en baisse depuis 2010.
Sources :
 
1 commentaire

Publié par le 2019/02/01 dans Sites marchands, Evénements

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :