RSS

Claire Favan – Inexorable

Claire Favan – Inexorable

Qu’il m’a été difficile de lire ce livre!

Non pas que l’histoire ne soit pas bonne ou l’écriture mauvaise, mais parce que je comptais l’acquérir au Salon Interpol’Art de Reims.Or à ce moment-là, la librairie organisant l’évènement a eu « un problème de logistique »,ce qui fait que la pauvre Claire Favan n’avait que 5 exemplaires de son nouveau roman Inexorable, rapidement partis.

Alors a-je bien fait de chercher inexorablement à l’avoir ?

Résumé du livre

Vous ne rentrez pas dans le moule ? Ils sauront vous broyer.

Inexorables, les conséquences des mauvais choix d’un père.
Inexorable, le combat d’une mère pour protéger son fils.
Inexorable, le soupçon qui vous désigne comme l’éternel coupable.
Inexorable, la volonté de briser enfin l’engrenage…
Ils graissent les rouages de la société avec les larmes de nos enfants.

Avis

Je ne comprends pas pourquoi la presse ne parle pas de ce roman?

A l’image du héros de son roman Claire Favan est mise à l’écart, à l’écart de la presse qui ne voit pas dans son dernier roman l’émergence d’une nouvelle grande romancière. Car avec Inexorable, Claire Favan passe un cap.

En s’affranchissant du genre policier, tout du moins dans la première partie du livre, elle montre ses qualités de romancière.

On sent que l’auteure a mis dans ce roman beaucoup du sien, il y a beaucoup plus de sensibilité. Inexorable est beaucoup plus intimiste que les précédents romans de Claire Favan, la sensibilité des personnages est communiquée au lecteur, la psychologie de ses personnages est affinée, tout en subtilité, complexité et évolutivité.

Son fils ayant subi une forme d’exclusion, on la sent particulièrement concernée par le sujet et donc investie dans ce roman. Claire Favan ne se contente pas de nous contenter une histoire mais également fait passer un message.

De plus, l’écriture est d’une parfaite fluidité. Happé par le roman, le lecteur aura du mal à le lâcher, comme moi où après 2 petits jours la dernière page était tournée.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre broché
    • Broché: 384 pages
    • Editeur : Robert Laffont (11 octobre 2018)
    • Collection : La bête noire
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2221217098
    • ISBN-13: 978-2221217092
    • Prix : 20,00€
  • Livre numérique
    • Editeur : Robert Laffont (11 octobre 2018)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2221221815
    • Prix : 13,99€

Revue de presse

Interview à BePolar sur Inexorable

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/11/11 dans Thrillers

 

Étiquettes : ,

Revues du nouveau Kindle 4

Revues du nouveau Kindle 4

The GoodEreader a publié plusieurs vidéos pour présenter le Kindle 4

et comparer cette nouvelle liseuse avec sa prédécesseuse.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/11/11 dans Critiques en ligne, Liseuses

 

Étiquettes : ,

Joël Dicker – La disparition de Stephanie Mailer

Joël Dicker – La disparition de Stephanie Mailer

S’il y a bien un roman dont on a parlé en début d’année, ce fût le livre que je vais vous paler aujourd’hui : La disparition de Stéphanie Mailer de Joël Dicker.

Je vous ai déjà fait part d’une critique d’un roman de Joël Dicker, La vérité sur l’affaire Harry Quebert, roman qui avait révélé et qui va bientôt être diffusé dans une adaptation télévisuelle.

Est-ce que ce roman a toute l’originalité du premier, saura-t-il nous séduire de la même façon, ou bien aurait-il fallu aller voir ailleurs ?

Histoire

30 juillet 1994. Orphea, petite station balnéaire tranquille des Hamptons dans l’État de New York, est bouleversée par un effroyable fait divers: le maire de la ville et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu’une passante, témoin des meurtres.
L’enquête, confiée à la police d’État, est menée par un duo de jeunes policiers, Jesse Rosenberg et Derek Scott. Ambitieux et tenaces, ils parviendront à confondre le meurtrier, solides preuves à l’appui, ce qui leur vaudra les louanges de leur hiérarchie et même une décoration.
Mais vingt ans plus tard, au début de l’été 2014, une journaliste du nom de Stephanie Mailer affirme à Jesse qu’il s’est trompé de coupable à l’époque.
Avant de disparaître à son tour dans des conditions mystérieuses.Qu’est-il arrivé à Stephanie Mailer?
Qu’a-t-elle découvert?
Et surtout: que s’est-il vraiment passé le soir du 30 juillet 1994 à Orphea?

Avis

Un point important à préciser, ce nouveau roman de Joël Dicker n’est pas un thriller, ce livre serait à classer dans les romans policiers… voire dans la catégorie des romans « tout court »… et pas dans le rayons des bons romans.

Car si j’avais été séduit par La vérité sur l’affaire Harry Quebert, autant je suis déçu par La disparition de Stéphanie Mailer.

D’une part parce que tant dans la couverture du livre, que dans l’organisation de l’histoire, à sa lecture on a une sensation de déjà-lu, déjà-vu.

D’autre part par ce que l’auteur pour ajouter des pages à son livre multiplie les chapitres flashback de plusieurs pages pour ce qui avait dit à la fin du chapitre ne quelques phrases, ajoute toujours plus de personnages, tous plus caricaturaux les uns que les autres, avec des histoires secondaires qui n’apportent rien à l’histoire principale, au point où parfois je me demandais qui était qui et de qui on parlait par moment. D’ailleurs il semblerait que tant l’auteur que l’éditeur se soient également égarés sur le sujet à la première impression du roman, en se trompant de nom du coupable. Bref du Dostoïevski en moins bien.

Enfin, parce que l’enquête est tout simplement nulle. On a l’impression de voir le Sheriff Rosco de Sheriff fait moi peur enquêter, sans aucune logique et faisant preuve d’un grand manque de professionalisme. L’enquête avance par des découvertes fortuites, des indices tombés du ciel,  sans aucune possibilité au lecteur de découvrir le coupable.

Le seul point fort du roman est que pour le prix vous mettrez du temps à lire ces plus de 600 pages tant l’histoire se tire en longueur, et donc vous aurez au cela pour votre argent.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 640 pages
    • Editeur : Editions de Fallois (7 mars 2018)
    • Collection : FALL.LITTERAT.
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 9791032102008
    • ISBN-13: 979-1032102008
    • Prix : 23,00€
  • eBook
    • Editeur : Editions de Fallois (7 mars 2018)
    • ASIN: B0799P3BMG
    • Prix : 16,99€
  • Livre audio
    • Editeur : Audiolib (6 juin 2018)
    • Collection : Littérature
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2367626901
    • ISBN-13: 978-2367626901
    • Prix : 25,90€

 

Revues de presse

« … mais les pages se tournent toutes seules » France Inter

« « Tout ce qui n’a pas de succès est forcément très bon. » Est-ce un aveu ? Ou Dicker voudrait-il prouver l’inverse ? », Télérama

Interview de l’auteur par Paris Match sur ce livre

« Dans ce nouvel ouvrage, l’auteur suissedémontre toute la force et l’étendue de son talent..« , Cosmopolitain

Présentation sur CultureBox

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/11/08 dans Policier, Roman

 

Étiquettes : , , ,

Fahrenheit 451 : lancement d’un livre qui doit être exposé au feu pour être lu

Fahrenheit 451 : lancement d’un livre qui doit être exposé au feu pour être lu

Avec cette nouvelle édition, le livre, au premier abord noir, calciné, révèle son contenu visionnaire dès lors qu’il est exposé à la chaleur d’une flamme ou de la main. Il tisse un lien sensible entre la matérialité du livre et le texte du roman. L’ouvrage se pare à nouveau de son voile noir en refroidissant.

À l’heure du tout numérique et de l’omniprésence des écrans, cette édition réactualise les questionnements de sur le rôle de la mémoire et de la culture dans notre société. À partir de ce mois d’octobre 2018, afin de concrétiser ce projet, il est possible de pré-commander un exemplaire de cet ouvrage sur cette plateforme.

Descriptif  technique :

  • Tirage limité à 300 exemplaires
  • Chaque exemplaire est numéroté et signé
  • Langue : version originale Anglais US
  • Texte original de Ray Bradbury
  • Format : 12×18 cm
  • Impression : offset + sérigraphie
  • Reliure : dos carré cousu collé
  • 194 pages sur papier ignifugé (M1)
  • + Couverture souple
  • + Tranche peinte
  • + Coffret cartonné

Prix de prévente jusqu’au 31 décembre 2018 : 330 €. Les frais de livraisons sont compris dans le prix de prévente (hors taxes de douanes pour les commandes hors UE). Prix de vente au 1 janvier 2019 : 390 €.

Super Terrain est un collectif de designers graphiques composé de Quentin Bodin, Luc de Fouquet et Lucas Meyer fondé en 2014, installé à Nantes et Marseille.

Source : Golem13

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/11/05 dans Nouveautés

 

Étiquettes : , , ,

Jérôme Loubry – Le douzième chapitre

Jérôme Loubry – Le douzième chapitre

Cela fait un moment que j’avais le désir de lire un livre de Jérôme Loubry, auteur peu connu, mais qui commence à se faire un nom sur les blogs littéraires et les groupes d’amateurs de romans policiers sur les réseaux sociaux.

Je n’avais pas eu le temps de lire son premier roman Les chiens de Détroit, mais vu un titre attractif et des premiers retours de son second roman Le douzième chapitre, j’ai décidé de ne pas attendre et de me lancer dans sa lecture.

Alors allons-nous aller au-delà du 12ème chapitre ?

Résumé du livre

Les souvenirs sont parfois meurtriers

Été 1986. David et Samuel ont 12 ans. Comme chaque année, ils séjournent au bord de l’océan, dans le centre de vacances appartenant à l’employeur de leurs parents. Ils font la connaissance de Julie, une fillette de leur âge, et les trois enfants deviennent inséparables.  Mais une ombre plane sur la station balnéaire et les adultes deviennent de plus en plus mystérieux et taciturnes. Puis alors que la semaine se termine, Julie disparaît.
30 ans plus tard, David est devenu écrivain, Samuel est son éditeur. Depuis le drame, ils n’ont jamais reparlé de Julie. Un jour, chacun reçoit une enveloppe. À l’intérieur, un manuscrit énigmatique relate les évènements de cet été tragique, apportant un tout nouvel éclairage sur l’affaire.

Avis

J’ai toujours le désir d’écrire un roman policier mais je n’a jamais eu l’idée de départ pour me lancer dans cette grande aventure? Et puis il y a quelques mois, j’ai eu cette idée d’un lecteur qui lit par hasard un livre et découvre sur papier son histoire, son autre vie où il a commis un meurtre. Et là, au détour d’une librairie, je découvre le douzième livre de Jérôme Loubry qui reprend quasiment cette idée. Curieux de voir jusqu’où l’auteur avait poussé cette idée de départ, je me suis lancé dans la lecture de ce roman.

Ce que l’on remarque à la lecture des premières pages, c’est la très belle plume de Jérôme Loubry : à la fois claire, limpide, elle coule comme l’eau dans un petit ru en pleine nature. Cette qualité rédactionnelle transporte immédiatement le lecteur dans l’ambiance alternativement  des années 1980 et 2010.

Comme les héros du roman, on découvre alors l’origine de .

Ce roman est avant tout un roman de personnages, de leur relation, de leur évolution psychologique, de leurs premières amours adolescentes; qui forgeront les futurs adultes. Si les enfants sont attachants, leurs versions adultes sont un peu moins fouillés, voire limite caricaturaux.

Un roman agréable à lire qui ravira la plupart des lecteurs mais sans grande surprise pour les amateurs du genre.

Attention, la suite divulgue une partie conséquente du roman, ne pas lire la suite si vous n’avez pas lu le livre.

Ma déception vis-à-vis de ce livre provient essentiellement des fortes similarités avec Soeurs de Bernard Minier que j’avais découvert en début de cette année. Malheureusement, Jérôme Loubry n’a pas les qualités de conteur et de « trompeur » de Bernard Minier, dès la description du cadavre trouvé sur la plage, nous devinons la conclusion du livre. Dommage, car le livre avait bien commencé.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 360 pages
    • Editeur : Calmann-Lévy (19 septembre 2018)
    • Collection : Suspense Crime
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2702163629
    • ISBN-13: 978-2702163627
    • Prix : 19,50€
  • eBook
    • Editeur : Calmann-Lévy (19 septembre 2018)
    • EAN: 979-1091211901
    • Prix : 13,99€

Revues de Presse

« Cette fois encore, le lecteur ne devrait pas être prêt d’oublier ce roman entre noir et blanc, tant la construction virtuose de l’intrigue l’égare dans le temps et dans les pages d’un mystérieux manuscrit, pour mieux lui dévoiler la vérité.« , Le Berry Républicain

« La confirmation d’un énorme talent ! « , Gérard Collard, librairie La Griffe Noire, Sud radio

« Laissez-vous hanter par les fantômes du passé et les cauchemars de l’enfance au gré de la langue de Jérôme Loubry qui imbrique un roman dans le roman et construit un page-turner d’une efficacité redoutable.« , Maëlle Penaud, Librairie Thuard, pour Page des libraires

« Un polar complètement dingue, angoissant, terriblement prenant, où les fantômes du passé resurgissent à chaque page.« , Le Parisien / Aujourd’hui en France

 
1 commentaire

Publié par le 2018/11/04 dans Policier

 

Étiquettes : , ,

Maxime Chattam – Le signal

Maxime Chattam – Le signal

Je pensais un peu lever le pied sur le rythme de lecture, de ne plus suivre les sorties et vous faire bénéficier au plus tôt de mes critiques, mais Maxime Chattam m’a lancé un défi.

Pas personnellement, car je n’ai jamais eu l’occasion de le rencontrer, mais à la sortie de son nouveau roman, est-ce lui ou son service de presse, mais toujours est-il que Maxime Chattam est comparé à Stephen King pour Le signal.

Alors est-ce que cette comparaison au maître est justifiée ?

Résumé du livre

La famille Spencer vient de s’installer à Mahingan Falls.
Un havre de paix.
Du moins c’est ce qu’ils pensaient….
Meurtres sordides, conversations téléphoniques brouillées par des hurlements inhumains et puis ces vieilles rumeurs de sorcellerie et ce quelque chose d’effrayant dans la forêt qui pourchasse leurs adolescents…
Comment le shérif dépassé va-t-il gérer cette situation inédite?
Ils ne le savent pas encore mais ça n’est que le début…

Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un livre ?

Avis

Que dire de ce gros roman de 750 pages, bien denses, de Maxime Chattam ?

Avant de savoir si Maxime Chattam est à la hauteur de Stephen King, il est important de dire que Le signal est un très bon roman d’horreur / fantastique. On peut même dire qu’il va rapidement trouver sa place dans la bibliothèque des amateurs du genre comme un classique. Il reprend tous les codes du genre et, par hommage à ses paires (pères), met en scène des symboles d’autres livres ou films du genre : le clown avec son ballon rouge, le club de copains avec la fille « extra-ordinaire » façon Stranger Things ou Goonies, ….

Mais, il y a encore une petite marche avant que Maxime Chattam n’arrive au firmament de Stephen King. Le maître est le seul avec peu de mots, des phrases simples, à décrire une atmosphère, à susciter son lecteur un sentiment ou à mettre en scène des personnages structurés dont la psychologie évolue au fil des pages.Chez Maxime Chattam il y a encore des paragraphes avec des phases alambiquées, des tournures complexes, et des personnages clichés comme le chef de police borné, ou le joueur de football limité et agressif.

On remarquera une mise en page toute particulière du livre : les tranches sont noires ainsi que le bord des pages sur un centimètre. Serait-ce pour rappeler un grimoire, ou ben pour montrer les limites de l’emprise du livre un peu comme l’influence du mal jusqu’à la ravine.

Enfin, le roman n’est pas exempt d’humour, l’auteur pratiquant même l’auto-dérision. En effet, le père est un auteur de pièce de théâtre en manque d’inspiration cherchant une seconde vie professionnelle loin de la pression de New, et la mère, star de la télé, voulant revenir à ses premières amours d’animatrice radio. Doit-on y voir une projection du couple Maxime Chattam – Faustine Bollaert (sa femme) ?

En conclusion, un roman sorti au bon moment car il est préférable de le lire dans le noir.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 752 pages
    • Editeur : Albin Michel (24 octobre 2018)
    • Collection : A.M.THRIL.POLAR
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2226319484
    • ISBN-13: 978-2226319487
    • Prix : 23,90€
  • eBook
    • Format : ePub
    • Editeur : Albin Michel (24 octobre 2018)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2226431271
    • Prix : 15,99€

Site FB de l’auteur

http://www.facebook.com/pages/Maxime-Chattam-Officiel/

Revue de presse

« Attention, le voyage est vertigineux. » Bernard Chapuis

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/10/30 dans Fantastique, Horreur

 

Étiquettes : ,

2 prix à la Fnac pour « Elevation » le dernier Stephen King en eBook

2 prix à la Fnac pour « Elevation » le dernier Stephen King en eBook

C’est la première fois que je vois cela pour un livre numérique.

Je peux le comprendre pour une version papier, puisqu’elle peut être l’édition américaine ou anglaise, et que les frais de port ne sont pas les même.

Mais là, pour avoir l’ePub, cela devient un peu plus tordu.

Vous voilà prévenu(e)s, ou comment économiser 30% du prix d’un livre.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/10/30 dans Nouveautés, Sites marchands

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :