RSS

Archives de Catégorie: Uncategorized

Martin Winckler – Camisoles

Martin Winckler – Camisoles

Depuis ma rencontre avec Martin Wincker lors d’une séance de dédicaces à la librairie Lu&Cie de Suresnes, je ne m’étais pas penché sur un roman de cet auteur….. en fait depuis En souvenir d’André en 2012 qui m’avait empli d’émotion.

Mais ce ne sera pas celui que j’ai fait dédicacer que je vais lire, mais un de ceux que j’ai eu la chance de dégoter lors d’un vide-grenier : Camisoles.

Présenté comme étant la suite de Mort In Vitro, est-ce que cette histoire va nous rendre fou ?

Histoire

instaure une politique sécuritaire musclée. À Tourmens, grande ville de province, les personnages de Mort in Vitro – le précédent roman policier de Martin Winckler – sont confrontés à trois énigmes.

Le juge Watteau doit élucider de son fauteuil la mort suspecte d’un haut fonctionnaire de la santé ; sa mère, la respectable Claude de Lermignat soupçonne une psychiatre très médiatique d’avoir assassiné la présentatrice de Ça Nous Regarde !, envahissante émission de télé-réalité ; et le Dr Charly Lhombre, invité dans l’un des hôpitaux psychiatrique les plus secrets du pays, y découvre un gigantesque laboratoire expérimental.

Extrapolé à partir de la réalité sanitaire, politique et judiciaire d’aujourd’hui, Camisoles décrit un monde tout proche, où des multinationales sans scrupules manipulent politiciens, médias, psychiatres et cobayes humains pour mettre au point les camisoles de demain.

Extraits

L’ordre et la sécurité du monde

AFP – Lundi 3 Juin 2007

Sécurité publique : la politique musclée du nouveau gouvernement

Au cours d’une allocution à la presse ce matin, le porte-parole de l’Elysée a annoncé que le Président de la République avait tenu vendredi dernier un conseil restreint avec le premier ministre, le ministre de l’Intérieur et le Garde des Sceaux désignés depuis son élection. Le Chef de l’Etat leur a demandé de renforcer les mesures de sécurité intérieure dont il avait fait son cheval de bataille tout au long de la campagne présidentielle.

« Résolu à lutter contre la criminalité et le désordre public, qui n’ont cessé de croître au cours du précédent quiquennat », a déclaré en particulier le porte-parole de l’Elysée, « le Président a chargé le Premier ministre, le ministre de l’Intérieur et le Garde des Sceaux de mettre en œuvre sans tarder une réforme des forces de l’ordre et de la justice.

Rappelons que, fort de l’écrasante majorité dont il dispose à L’Assemblée nationale (460 députés sur 577 sièges), le président a fait voter le mois dernier par le Parlement un projet de loi autorisant le gouvernement à légiferer par voie d’ordonnances dans le domaine de la sécurité. De ce fait, les ministres concernés pourront mettre en œuvre très rapidement les réformes promises lors de la précédente campagne présidentielle.

Parmi ces engagements figuraient plusieurs propositions choc vivement contestées par l’opposition d’alors – mais aussi par la majorité sortante : formation accélérée (six mois intensifs) de 40 000 nouveaux gardiens de la paix, 10 000 inspecteurs de police, 5000 CRS ; transformation rapide d’anciens bâtiments publics desaffectés (mairies, hôpitaux, écoles) en maisons d’arrêt d’urgence sécurisées au sein de quartiers « chauds » ; création d’une procédure de jugement ultra-rapide pour les flagrants délits devant des magistrats spécialement nommés dans les locaux des postes de police et les gendarmeries, afin de décharger les palais de justice très encombrés ; accélération de la nomination de juges de première instance et de juges d’instruction, qui seraient des volontaires recrutés sur dossier parmi les fonctionnaires des administrations territoriales, spécialement formés sur le terrain aux côtés de magistrats déjà en exercice – sans passer par les concours de la magistrature ; extension des pouvoirs d’investigation des juges d’instruction qui, rebaptisés « Magistrat Investigateur », se verraient habilités à se rendre sur le terrain et à diriger les enquêtes et les interventions des forces de l’ordre…

Deux autres projets de loi visant à autoriser le gouvernement à légiférer par ordonnances ont de plus été déposés ces jours-ci devant le Parlement. Le premier concerne le système de santé et la gestion des hôpitaux ; le second, le contrôle d’informations confidentielles avant leur divulgation par les médias.

« Pour le Président et son gouvernement », a précisé le porte-parole, « la multiplication des attentats terroristes en Europe justifie que les médias, publics ou privés, soient supervisés de très près afin de ne pas favoriser par leur contenu la sympathie envers les entreprises terroristes. Le fait que la France n’ait pas, jusqu’ici, été touchée par le terrorisme international ne signifie en aucune manière qu’elle n’est pas menacée. Il appartient au nouveau gouvernement de la protéger de cette menace.

Sans restreindre la liberté de la presse indispensable au fonctionnement de notre démocratie, le gouvernement entend mettre sur pied avec les médias une charte indiquant sous quelles conditions la divulgation de certaines informations « sensibles » pourrait être reportée à la demande des pouvoirs publics.

AFP – Paris, Mardi 4 juin 2007

Délinquants sexuels : le nouveau gouvernement durcit sa position

Dans le cadre de sa politique de sécurité publique, le nouveau gouvernement a décidé de durcir les peines infligées aux délinquants sexuels, tout particulièrement les pédophiles, et consistant à leur administrer, dans des centres spécialisés, les médicaments destinés à empêcher une récidive. Des expérimentations avaient été, rappelons-le, mises en place avec l’autorisation de Dominique Perben, alors ministre de la Justice, au début de l’année 2005.

À l’époque, 22% des détenus étaient incarcérés pour des infractions sexuelles, dont les trois quarts pour des viols sur mineurs. Aujourd’hui, on estime que la proportion approche les 30 %. Les expérimentations mises en œuvre pendant les deux années écoulées s’étant révélées concluantes, le nouveau gouvernement a décidé d’imposer ce traitement à tout condamné pour infraction sexuelle.

Le traitement n’étant pas irréversible, le gouvernement a chargé une commission spéciale comprenant des médecins, des chercheurs, des magistrats et des membres de l’industrie pharmaceutique de déterminer les procédures thérapeutiques appropriées qui assureraient la prise du traitement par les délinquants à la fin de leur incarcération, et dès leur mise en liberté sur parole.

Les détenus qui accepteraient de subir un contrôle régulier et permanent par tous moyens médicaux ou informatiques pourraient bénéficier d’une libération anticipée. « Bien entendu, a déclaré le Garde des Sceaux, les anciens délinquants sexuels qui recevront ce type de traitement devront « très probablement » prendre ces médicaments toute leur vie, à moins que la recherche ne permette de trouver des produits « plus pointus » et « plus efficaces ».

En 2005, le prédécesseur de l’actuel Garde des Sceaux avait déclaré que le gouvernement réfléchissait à la création d’établissements, intermédiaires entre l’hôpital psychiatrique et la prison, où seraient enfermés des criminels jugés dangereux à l’issue de leur peine. L’actuel gouvernement a décidé de mettre cette proposition en application. La possibilité de légiférer par ordonnance va certainement lui faciliter la tâche.

Avis

Comme à chaque fois Martin Winckler par le biais d’un roman policier cherche à dénoncer les dérives du monde médical dans les pays occidentaux et plus particulièrement la France. Mais cette fois-ci, si le roman date de 2008, je le trouve particulièrement d’actualité.

Tout d’abord en introduction du roman, l’auteur positionne la France au lendemain d’un mouvement politique qui a mis en place un président avec une majorité forte à l’Assemblée Nationale; la castration chimique pour les auteurs de délits sexuels, ou encore les scandales sanitaires en démontrant les méthodologies des études « scientifiques » pour constituer le dossier destiné à la mise sur le marché d’un médicament.

Heureusement pour les amateurs de romans policier, Martin Winckler nous offre une histoire intelligente, drôle, à la limite de parodier des classiques du genre. Si l’on retrouve bien le juge Watteau et le médecin légiste Charly Lhombre, les principaux personnages de Mort In Vitro, Camisoles est un roman autonome et ne tire pas de lien avec son prédécesseur.  On notera au passage quelques clins d’œil à Bruno Sachs.

Même si ce roman n’offre pas l’énigme la plus inextricable, on passe un bon moment à le lire. Le style de Martin Winckler est impeccable, fluide et agréable.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 288 pages
    • Editeur : Fleuve éditions (12 janvier 2006)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 226507974X
    • ISBN-13: 978-2265079748
    • Prix : ??
  • Poche
    • Poche: 281 pages
    • Editeur : POCKET (8 novembre 2007)
    • Collection : Policier / thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2266152777
    • ISBN-13: 978-2266152778
    • Prix : 6,20€

Site Internet de l’auteur

https://www.martinwinckler.com/

Revue de presse

Un jour, un livre : Dans une bibliothèque de la Cité Internationale Universitaire, dans le 14ème arrondissement de Paris, Olivier BARROT interroge Martin Winckler sur son roman policier « Camisoles ».

https://player.ina.fr/player/embed/3037936001/1/1b0bd203fbcd702f9bc9b10ac3d0fc21/460/259/1

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/05/26 dans Policier, Uncategorized

 

Étiquettes : ,

Image

Stephen King vous conseille de lire des livres qui font peur

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/01/23 dans Uncategorized

 

Étiquettes : ,

Comment récupérer un livre mouillé

Je suis tombé sur cette petite vidéo d’une bibliothèque municipale américaine qui donne une technique toute simple pour récupérer un livre qui aurait malencontreusement rencontré de l’eau.

Comme nous rencontrons au moins une fois cette situation, je pense que cela sera utile un jour.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/10/20 dans Uncategorized

 

Étiquettes : , ,

13 à table 2017 paraîtra le 3 novembre prochain

13 à table 2017 paraîtra le 3 novembre prochain

Le recueil de nouvelles « 13 à Table » paraîtra le 3 novembre prochain.

Les plus grands auteurs de la littérature contemporaine ont pris leur plus belle plume pour la troisième année consécutive afin de vous concocter un délicieux recueil de nouvelles autour d’un thème : l’anniversaire.

Le joyeux, le sinistre, le raté, celui qui finit dans les larmes ou le sang, l’apothéose de la fête et les éclats de rire, tout y est, comme dans la vie.

Treize bougies à souffler sans modération :

  • Françoise Bourdin
  • Maxime Chattam
  • François d’Epenoux
  • Caryl Férey
  • Karine Giébel
  • Alexandra Lapierre
  • Agnès Ledig
  • Marc Levy
  • Agnès Martin-Lugand
  • Bernard Minier
  • Romain Puértolas
  • Yann Quéffelec
  • Franck Thilliez

Couverture de Jean-Charles de Castelbajac

Soyez nombreux à participer à l’opération, c’est au profit des Restos du Coeur, pour 1 livre acheté, 4 repas seront distribués !

Prix : 5€

13-a-table-2016

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/10/24 dans Uncategorized

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

Stephen King est « mort de peur » à l’idée de ….

Stephen KingOn peut se demander ce qui fait peur au maître de l’horreur.

Il s’est confié dernièrement au Washington Post dernièrement à ce sujet.

Ce qui le rend « mort de peur » est l’idée que Donald Trump soit élu président des Etats-Unis et compare le candidat à Cthulhu.

Source : FranceInfo

 
2 Commentaires

Publié par le 2016/09/27 dans Uncategorized

 

Étiquettes : ,

Kobo Aura Edition 2

Kobo Aura Edition 2

Le Kobo Aura Edition 2 est donc un modèle de milieu de gamme en e-Ink Carta, résolution à 1024 X 768, 212 dpi. Nouveau design, pas d’écran bord à bord comme le montre la vidéo (personnellement je préfère), l’éclairage intégré a été revu. 4 GB de mémoire interne, pas d’extension possible. Le design a été complètement revu donc, bouton au dos, nouveau grip, similaire au grand Aura One. Joint les spécifications officielles:

Ecran 6” E Ink Carta HD tactile, résolution 1024 x 768, 212 dpi

  • 159 x 113 x 8.5 mm, 180g
  • 4 GB de mémoire interne, équivalent de 3,000 eBooks
  • Eclairage intégré ComfortLight
  • typo: 11 polices et plus de 50 styles; réglage graisse et épaisseur.
  • 14 formats supportés (EPUB, EPUB3, PDF, MOBI, JPEG, GIF, PNG, BMP, TIFF, TXT, HTML, RTF, CBZ, CBR)
  • Wi Fi 802.11 b/g/n, pas de micro USB
  • batterie 2 mois de charge

Le Kobo Aura Edition 2 devrait être disponible en pré-commande à partir du 30 août prochain au prix de 129,99€.

http://www.youtube.com/watch?v=w138mPYfDsw

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/08/21 dans Uncategorized

 

Étiquettes : ,

Quatre Sans Quatre donne SES listes de lecture

Quatre Sans Quatre donne SES listes de lecture

Les amateurs de polars, romans noirs ou thrillers seront comblés car pour chaque genre Quatre Sans Quatre nous propose une liste de lectures pour cet été.

L’été ne sera jamais assez long pour tout lire.

Polars

  • À l’Ombre des Patriarches – Pierre Pouchairet
  • Entre Hommes – German Maggiori
  • Le Désert ou la Mer – Ahmed Tiab
  • Le Principe de Parcimonie – Amédée Mallock
  • Les Disparus du Phare – Peter May
  • Les Salauds Devront Payer – Emmanuel Grand
  • Rien ne se Perd – Cloé Mehdi
  • Rural Noir – Benoit Minville
  • Surtensions – Olivier Norek
  • Trop de Morts au Pays des Merveilles – Morgan Audic
  • Au Plus Près – Joy Castro
  • Sois Belle et T’es Toi! – Jérémy Bouquin

Thrillers

  • Baad – Cédric Bannel
  • Condor – Caryl Férey
  • Désaxé – Lars Kepler
  • Hortense – Jacques Expert
  • Méthode 15.33 – Shannon Kirk
  • Sagittarius – Sébastien Raizer
  • Sécurité Renforcée – Sean Doolittle
  • Serre-moi Fort – Claire Favan
  • Survivre – Vicki Pettersson
  • Un Prisonnier Modèle – Paul Cleave
  • Les Ombres Innocentes – Guillaume Audru
  • Zack – Mons Kallentoft et Markus Lutteman

Romans Noirs

  • Branches obscures – Nicolaj Frobenius
  • De si vieux ennemis – Alain van der Eecken
  • J’ai été Johnny Thunders – Carlos Zanon
  • La nuit derrière moi – Giampolo Simi
  • La terre des Wilson – Lionel Salaün
  • Sanguinaires – Denis Parent
  • Si tous les dieux nous abandonnent – Patrick Delperdange
  • Spada – Bogdan Teodorescu
  • Terre Déchue – Patrick Flanery
  • Tout ce qu’on ne s’est jamais dit – Celeste Ng

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/06/28 dans Uncategorized

 

Étiquettes : , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :