RSS

Archives Mensuelles: avril 2014

Arnaud Duval – Les Pousse-Pierres – Offre Éclair Kindle du 29 avril 2014

arnaud duval - les pousses pierreJe pense que cela sera une des rares fois où je ferai de la publicité pour le géant américain de vente en ligne de livres numériques.

Aujourd’hui, et aujourd’hui seulement, Amazon propose en offre Kindle Les Pousse-Pierre d’Arnaud Duval pour 0.99€ au lieu des 22.90€.

Et ce n’est pas uniquement pour l’offre attractive que j’en fais écho, mais parce que j’ai eu l’occasion de faire connaissance de l’auteur pendant une quinzaine de jours en vacances, auc ours desquelles nous avons pu échanger sur nos goûts littéraires.

A cette époque, il avait publié Les Manges-Pierres, mais je ne pense pas que ce roman en soit la suite. A découvrir donc.

Et cerise sur le gâteau, ce roman a reçu le Prix « Révélation Jeunesse » des Futuriales 2012 !

AVT_Arnaud-Duval_9460

En 2170, d’un côté les corporations terriennes ont remplacé les états et dominent la planète. De l’autre, les communautés spatiales contrôlent le reste du système solaire sous l’autorité d’Eloane, la station orbitale géante au point de Lagrange L1 entre la Terre et la Lune.

Les prospecteurs Spatieux de la Ceinture d’Astéroïdes, également appelés « pousse-pierres », fournissent à la Terre les ressources spatiales dont elle dépend, mais les terriens sont priés de rester chez eux. Un consortium de corporations s’organise pour mettre fin à la domination d’Eloane au moyen d’un coup de force audacieux.

Maureen O’Garret est une jeune fille dont les parents ont été victimes d’un accident mortel autour de Jupiter. Solitaire et volontaire, elle cherche à reconstruire sa vie à bord de l’Améthyste, le cargo Spatieux qui l’a recueillie.

La famille de Richard Trévise a décidé de fuir la Terre afin d’émigrer clandestinement sur Eloane. Ses parents, anciens employés d’une des corporations du consortium, deviennent l’enjeu d’une lutte souterraine entre les services de sécurité Terriens et ceux d’Eloane. Dans l’espace Richard découvre un monde aux règles étranges, et pas toujours confortable.

Lorsque les corporations terriennes passent à l’action, les deux jeunes gens se retrouvent au cœur d’un affrontement qui va décider du futur de l’humanité.

 

Biographie de l’auteur

Arnaud DUVAL : Lit de la SF anglo-saxonne depuis l âge des culottes courtes et rejoint le collectif CoCyclics en 2007. Dans la vraie vie, il est architecte logiciel et il a participé à la création de deux start-up aux fortunes diverses. En dehors de la littérature, il aime le poker, les spéculations scientifiques et le Whisky Ecossais (avec modération).

 

Site internet du livre : http://arnauddus.free.fr/ dans lequel l’auteur nous confie des bonus du livre.

 

Étiquettes : , , ,

Edouard Louis- En finir avec Eddy Bellegueule

finir-eddy-bellegueuleLa première fois dont j’ai entendu parler du livre d’Edouard Louis, En finir avec Eddy Bellegueule, c’est sur RTL.

J’ai l’habitude d’écouter les recommandations littéraires de Bernard Poirrette qui est un des rares chroniqueurs radio à proposer un roman policier chaque semaine. Mais cette fois-ci, il cède sa place à Bernard Lehu pour présenter le succès littéraire de la rentrée de janvier 2014 et finaliste 2014 du prix RTL.

Eddy Bellegueule présenté sur RTL

Alors, vrai succès littéraire ou bonne publicité ?

Résumé du livre

« Je suis parti en courant, tout à coup. Juste le temps d’entendre ma mère dire Qu’est-ce qui fait le débile là ? Je ne voulais pas rester à leur côté, je refusais de partager ce moment avec eux. J’étais déjà loin, je n’appartenais plus à leur monde désormais, la lettre le disait. Je suis allé dans les champs et j’ai marché une bonne partie de la nuit, la fraîcheur du Nord, les chemins de terre, l’odeur de colza, très forte à ce moment de l’année. Toute la nuit fut consacrée à l’élaboration de ma nouvelle vie loin d’ici ». En vérité, l’insurrection contre mes parents, contre la pauvreté, contre ma classe sociale, son racisme, sa violence, ses habitudes, n’a été que seconde. Car avant de m’insurger contre le monde de mon enfance, c’est le monde de mon enfance qui s’est insurgé contre moi. Très vite j’ai été pour ma famille et les autres une source de honte, et même de dégoût. Je n’ai pas eu d’autre choix que de prendre la fuite. Ce livre est une tentative pour comprendre.

Avis

Je ne sais pas comment aborder la critique de ce livre car je reste plus que mitigé sur le succès de ce livre.

Certes ce roman témoigne des difficultés d’un jeune homme homosexuel vivant dans un milieu populaire, voire pauvre; mais ce n’est pas le premier, et malheureusement ce ne sera sans doute pas le dernier, à faire un tel témoignage.

La première moitié me donne l’impression de s’empêtrer dans un règlement de compte vis-à-vis de sa famille. Edouard Louis revient de nombreuses fois sur les mêmes brimades. Est-ce un effet de style volontaire pour souligner la constance de cette violence, ou un erreur littéraire pour gagner quelques pages dans ce maigre roman ? J’avoue avoir été à deux doigts de lâcher le livre à mi-chemin.

Heureusement, la seconde moitié vient sauver l’histoire. L’auteur élargit le spectre de ses mésaventures à ses amis, son école; mais aussi nous fait partager la découverte de sa sexualité, d’une certaine forme de vérification de cette identité. Et finalement, on est derrière lui (sans mauvaise image subliminale dans mes propos) pour voir comment il va réussir à s’éloigner de ce milieu.

Enfin, bien que l’essentiel soit certainement une autobiographie, je pense tout de même qu’il y a de la part de l’auteur une certaine embellie des faits. Je n’ai pas de preuves formelles sur cela, mais certaines inexactitudes font que la véracité de ce livre s’effrite. Ainsi, à quelques pages d’écart on peut lire que le jeune homme était obligé d’aller à la cabine téléphonique pour contacter sa bonne amie car, du fait de sa pauvreté, son foyer ne disposait pas du téléphone; et sa mère lui téléphonait à la maison pour le prévenir qu’avec son père, ils prenaient l’apéritif chez des amis.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Broché: 219 pages
  • Editeur : Seuil (3 janvier 2014)
  • Collection : CADRE ROUGE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2021117707
  • ISBN-13: 978-2021117707
  • Prix : 17,00€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/04/27 dans Actualités, Divers

 

Étiquettes : , , , ,

Donna Tartt remporte le prix Pulitzer 2014

donna-tarttAprès le Goncourt de Pierre Lemaitre, c’est Donna Tartt qui met à l’honneur les romans policiers en remportant le Pulitzer 2014 pour son dernier roman Le Chardonneret, dans la catégorie Fiction.

Cette auteure, assez mystérieuse, ne publie qu’un roman par décennie. Elle se fit connaître grâce à son excellent Maître des illusions. Je l’avais un peu abandonné à la lecture de son Petit copain qui ne m’avait pas séduit.

Je suis en train de lire ce gros roman, et dès que j’ai terminé, je vous ferai part de ma critique.

Source : Livres Hebdo

 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/04/27 dans Actualités

 

Étiquettes : , ,

Lu&Cie est sur Facebook

luc&cieJe viens de découvrir que mon libraire favori est sur Facebook.

Nouvelles de la boutique, coups de cœur, ce libraire partage sa passion.

Je vous conseille d’aller y faire un tour pour voir leur petit reportage chez leur fournisseur à Ivry.

Lu&Cie sur Facebook

Le site Internet de Lu&Cie : http://www.lu-et-cie.fr

 
 

Étiquettes : , ,

Jo Nesbo – Police

jo nesbo - police Jo Nesbo est un habitué de notre blog (surtout en nouvelles plus qu’en critiques de livre). Grand fan de cet auteur norvégien, je le suis de manière assidu depuis la parution de Le bonhomme de neige qui l’a révélé sur la scène internationale littéraire policière.

Son précédent roman Fantôme nous laissait sur les nerfs avec un cliffhanger des fans de Harry Hole son héro.

Un an s’est écoulé dans les bacs des libraires avant que Police ne vienne le chasser.

Mais 608 pages, en moins d’un an, quand on déclare n’écrire que quand on a du temps (cf. son interview), ne présage-t-il pas d’un roman bâclé commandé par les maisons d’édition ?

Résumé du livre

Quand un policier d’Oslo est assassiné à la date anniversaire et sur les lieux d’un crime non élucidé, cela n’est certainement pas un hasard. Et lorsque deux autres policiers qui ont participé à des enquêtes infructueuses sont tués à leur tour, c’est une évidence : un meurtrier brutal aux méthodes bestiales rôde dans les rues de la capitale norvégienne. La police ne dispose d’aucun indice et, pire encore, elle déplore l’absence de son meilleur limier. Mais aujourd’hui, l’inspecteur Harry Hole n’est plus en mesure d’aider ni de protéger quiconque. Pendant ce temps, à l’hôpital d’Oslo, un homme gravement blessé est dans le coma. Personne ne connaît son nom. Même les policiers chargés de le protéger n’ont pas le droit d’approcher le patient. S’il reprenait conscience, cet inconnu aurait pourtant bien des secrets à révéler…

Avis

Quand la fournée annuelle d’Emilie Nothomb comporte péniblement une centaine de pages avec une page pour presbyte, Jo Nesbo lui est une serial writter. Car oui, ce sont bien 608 pages denses que vous avez entre les mains. D’ailleurs, comme vous ne pourrez pas le lâcher après quelques pages, je vous recommande de recourir à sa version numérique pour alléger votre dos et épargner vos bras.

Oui, une nouvelle fois, c’est un très, TRES, grand roman policier. Oscillant entre roman policier d’enquête, thriller et roman noir, Jo Nesbo sait nous tenir en haleine. Son histoire est finement construite, met en scène de nombreux personnages (c’est le seul point négatif pour nous lecteurs français car il est bien difficile de retenir cette foule de noms norvégiens), tisse des liens entre eux tous. C’est une véritable fresque de la vie d’une ville autour d’une enquête policière : police, politicien et vie personnelle.

La maturité littéraire de Jo Nesbo nous fait penser aux grands romans de James Ellroy.

Mais cet auteur ne se contente pas dépasser la référence du genre, il le dépasse. Car non seulement il malmène les héros de ces personnages, il titille ses lecteurs. Au combien de fois à le lecture de ce roman vous tomberez dans les pièges, faux-semblants et chausse-trappes tendus par l’auteur.

Au final, je ne vous recommande pas de lire ce livre, je vous l’impose… mais à une condition. Pour en profiter pleinement, il faut reprendre la série depuis le Bonhomme de neige (et donc Le léopard, Fantôme) pour profiter pleinement de la psychologie des personnages et de leur évolution. Qualité / Prix imbattable.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Broché: 608 pages
  • Editeur : Gallimard (27 mars 2014)
  • Collection : Série Noire – Thrillers
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070141446
  • ISBN-13: 978-2070141449
  • Prix : 21,00€

Site Internet de l’auteur

http://www.jonesbo.com/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/04/16 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : ,

Joris Chamblain & Aurelie Neyret – Les carnets de Cerise – Tome 1

joris chamblain - les carnets de ceriseLa couverture des Carnets de Cerise de Joris Chamblain et Aurelie Neyret m’a attiré l’œil. On sent de l’espièglerie, de l’aventure, et de l’aventure. Le rouge sous-entend une certaine chaleur et douceur.

Alors ni une ni deux, je me suis jeté dessus.

Mais à peine rentré à la maison, le charme a agi sur mes enfants qui me l’ont emprunté avant d’avoir eu le temps ne serait-ce que d’ouvrir la BD.

Alors est-ce qu’à sa lecture le charme Des carnets de Cerise continue d’agir ?

Histoire

Cerise est une petite fille âgée de 11 ans, qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement, les adultes. Ils sont si compliqués qu’elle souhaiterait mieux les comprendre. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux. Prenez Michel… Tous les dimanches, ce vieil homme s’engouffre dans la forêt avec de gros pots de peinture à la main. Qu’y fait-il donc toute la journée ? Repeint-il une vieille maison ? Décore-t-il des arbres ? Et pourquoi a-t-il l’air si triste quand il rentre le soir ? Suivez Cerise, pas à pas, dans sa première enquête qui vous mènera au coeur de la forêt, à la découverte d’un lieu fabuleux !…

Avis

Quelle belle BD: Quelle originalité!

Les premières pages imitent un journal personnel d’une petite fille : écriture enfantine, dessins, fond sous forme de carnet; avant de céder plage à une véritable BD.

Et là, bonheur des yeux : un dessin raffiné, une coloration délicate. De nombreuses BD, ou mangas, font part belle à la couverture, mais dès que l’ont la soulève le dessin est sommaire et souvent en noir et blanc. Ici c’est tout l’inverse. Je ne sais pas si la coloration a été faite numériquement ou de manière traditionnelle, mais cette BD est une très belle œuvre picturale.

Comme j’ai trouvé sur Internet une page exemple, je n’hésite pas à vous faire découvrir cette BD.

Source : bdzoom.comLes-Carnets-de-Cerise-page-11

Et coté scenario, cela tient la route. Petits et grands passeront un beau moment. Un brin écologique, un brin nostalgique, rencontre des générations, le message transmis par cette bande dessinée est multiple et loin d’être idiot.

Je suis donc encore sous le charme de cette petite fille.

Je vous la recommande grandement, et j’attends avec impatience la suite.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Relié: 80 pages
  • Editeur : Soleil (26 septembre 2012)
  • Collection : SOLEIL Métamorphose
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 230202009X
  • ISBN-13: 978-2302020092
  • Prix : 15,95€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/04/16 dans BD - Manga

 

Étiquettes : , , ,

Amazon rachète comiXology

amazonTrès populaire auprès des amateurs de comics, le service comiXology n’est rien de moins qu’une plateforme de distribution numérique, permettant d’accéder à plus de 40.000 bande-dessinées via des applications pour Android, iOS, Kindle Fire, Windows 8 ou encore à l’aide d’un simple navigateur Web. En septembre dernier, l’entreprise revendiquait plus de 200 millions de téléchargements, prouvant ainsi la viabilité de son service aux yeux du monde, et surtout du géant américain du livre, Amazon.

Toujours ambitieuse, la firme de Jeff Bezos vient d’annoncer le rachat de comiXology pour un montant encore indéterminé. Pour David Steinberger, co-fondateur du service, Amazon reste le meilleur endroit dans lequel évoluer et le dirigeant assure que travailler main dans la main avec le géant américain devrait permettre d’atteindre rapidement une nouvelle ère pour les comics et la bande-dessinée en général. L’acquisition de comiXology par Amazon devrait être bouclée dans le courant de ce trimestre.

Source : PCWorld

 

 
 

Étiquettes : ,