RSS

Archives de Catégorie: Livres

Niko Tackian – Avalanche Hôtel

Niko Tackian – Avalanche Hôtel

2018 fût l’année de ma découverte de cet auteur français de polar, Niko Tackian avec son excellent roman Toxique.

Malheureusement cette séduction s’était estompée après la lecture de Fantazmë, aussi l’arrivée de ce nouveau roman, cru 2019, Avalanche Hôtel, est l’occasion de laisser une second chance à Niko Tackian.

Alors est-ce que ce roman va faire boule de neige et nous ensevelir sous une tonne de plaisir de lecture ?

Résumé du livre

Surtout ne vous fiez pas à vos souvenirs.

Janvier 1980. Joshua Auberson est agent de sécurité à  l’Avalanche Hôtel, sublime palace des Alpes suisses. Il  enquête sur la disparition d’une jeune cliente avec un  sentiment d’étrangeté. Quelque chose cloche autour de lui, il en est sûr. Le barman, un géant taciturne, lui demande de le  suivre dans la montagne, en pleine tempête de neige. Joshua  a si froid qu’il perd connaissance…

… et revient à lui dans une chambre d’hôpital. Il a été pris dans une avalanche, il est resté deux jours dans le coma. Nous ne sommes pas en 1980 mais en 2018. Joshua n’est pas agent de sécurité, il est flic, et l’Avalanche Hôtel n’est plus qu’une carcasse vide depuis bien longtemps. Tout cela n’était qu’un rêve dû au coma.

Un rêve, vraiment ?

Avis

Après deux romans mettant en scène Tomar Khan, Niko Tackian laisse un moment son personnage fétiche, la communauté arménienne et la banlieue parisienne; pour un flic frais émoulu de l’école de police, dans un canton suisse montagneux et enneigé.

Pour une fois l’allusion à l’ambiance et l’hôtel Overlook de Shining n’est pas uniquement valable sur la quatrième de couverture, mais elle est bien présente dans le livre. Un hôtel abandonné dans une montagne en pleine tempête hivernale, où le personnage a des visions de personnes disparues de nombreuses années auparavant. De même celle à propos de Jason Bourne n’est pas usurpée, non pas au niveau de la densité des actions mais bien dans l’exploitation de l’amnésie du personnage principal.

Mais là s’arrête le parallèle entre ces différentes œuvres car Niko Tackian nous livre bien une histoire originale Une histoire qui se lit très rapidement. Également scénariste de séries télé policières, l’auteur garde l’efficacité du récit dans ses livres. Si chaque chapitre n’est pas l’occasion à une scène d’actions, il y aura toujours une nouvel élément pour faire progresser l’enquête ou relancer l’histoire.

Les personnages sont bien construits, complexes, mystérieux (surtout pour Joshua Auberson en quête de sa mémoire) dont on apprécie voir évoluer leur complicité.

Un livre sans défaut me diriez-vous ?

Non pas totalement. Si au début du livre nous sommes littéralement suspendus aux mots du livre, cette captivité s’estompe au fil des pages, pour fléchir avec une fin attendue par manque d’alternatives possibles.

Un très bon moment qui ouvre le bal des livres de 2019.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 270 pages
    • Editeur : Calmann-Lévy (2 janvier 2019)
    • Collection : Suspense Crime
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2702163297
    • ISBN-13: 978-2702163290
    • Prix : 18,50€
  • eBook
    • Editeur : Calmann-Lévy (2 janvier 2019)
    • Langue : Français
    • EAN: 979-1091211949
    • Prix : 9,99€

Revues de Presse

Interview donné par l’auteur à BePolar

Site internet du livre

https://calmann-levy.landing-hachette.fr/avalanche-hotel/

Je vous le conseille tout particulièrement en proposant un faux site de l’hôtel avec tous les éléments présents dans le livre. Une très belle réalisation.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/01/10 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

David Lynch – L’espace du rêve

David Lynch – L’espace du rêve

Petite originalité en ce début d’année puisque je vais vous présenter aujourd’hui une autographie, celle de David Lynch nommée L’espace du rêve.

Pourquoi cela ?

Parce que David Lynch est un de mes cinéastes favoris tant il est original et complexe à saisir, tout comme ses films et séries; mais aussi parce que j’ai eu la chance d’avoir ce livre par le groupe Masse Critique de Babelio.

Cet espace va-t-il être pour moi rêve ou fantasme dans la découverte de cet homme ?

Histoire

Dans ces mémoires uniques et hybrides, qui sont aussi particulières que l’homme lui-même, Lynch se confie pour la première fois sur sa vie, toujours en quête d’une vision singulière, et sur les nombreux chagrins d’amour et épreuves qu’il a affrontés pour mener à bien ses projets peu orthodoxes, parfois avec succès, parfois sans. Les réflexions lyriques, intensément intimes et sans aucun filtre de Lynch sont précédées de sections biographiques, écrites par sa proche collaboratrice Kristine McKenna et basées sur plus de cent interviews inédites avec des membres de sa famille, des acteurs, des agents, des musiciens et des collègues dans plusieurs domaines, qui ont chacun leur propre version de ce qu’il s’est passé.

L’espace du rêve est un livre-monument qui offre un exceptionnel et accessible voyage dans la vie et l’esprit de l’un des artistes vivants les plus timides, énigmatiques et authentiques.

Avis

« L’espace du rêve », autobiographie de David Lynch écrite avec une amie est à l’image de l’homme de cinéma et de ses films. Si le livre ne permet pas de lever totalement le voile sur le mystère David Lynch (les auteurs l’avouent d’ailleurs dès les premières pages du livre), il permet au travers de nombreux témoignages sur sa vie personnelle, d’anecdotes de tournage, de photographies inédites, d’aborder le personnage, sa vie hors du commun.

L’intérêt de cette rédaction à quatre mains réside dans l’investigation de la journaliste Kristine Mc Kenna, en menant l’enquête auprès des proches et acteurs ayant côtoyé David Lynch, puis de confronter leur témoignage à la mémoire du maestro.

Ce livre abondant de détails, et parfois d’humour, dresse un portrait complexe d’un homme qui l’est tout autant, un touche à tout, qui sait jouer de son image publique pour parfaire son inventivité, son originalité fantasque et son attitude à la fois mystérieuse, indéchiffrable et fascinante, mais toujours avec une grande fidélité en amitié

Je conseille donc la lecture de ce livre aux fans du réalisateur-musicien-peintre, en plusieurs étapes pour assimiler l’ensemble.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 600 pages
    • Editeur : JC Lattès (19 septembre 2018)
    • Collection : Essais et documents
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2709656248
    • ISBN-13: 978-2709656245
    • Prix : 25,90€
  • eBook
    • Editeur : JC Lattès (19 septembre 2018)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2709656337
    • Prix : 14,99€
  • Livre Audio
    • Durée : 15 heures et 47 minutes
    • Editeur : Canongate Books (19 juin 2018)
    • Langue : Anglais
    • ASIN: B07D6TR7NH
    • Prix : 24,48€

Revue de presse

« Portrait d’un artiste complet, aussi fou que sage. A l’instar de ses films, la biographie de David Lynch, écrite avec une amie, intrigue puis séduit.Portrait d’un artiste complet, aussi fou que sage. A l’instar de ses films, la biographie de David Lynch, écrite avec une amie, intrigue puis séduit. », Télérama

« Le créateur de Twin Peaks fait une entorse à son goût du mystère et se livre comme jamais. », Première

Site internet de l’auteur

http://www.davidlynch.com/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/01/09 dans Divers

 

Étiquettes : , , ,

Romain Slocombe – Sardoski et l’ange du péché

Romain Slocombe – Sardoski et l’ange du péché

L’année dernière fut consacrée à de nombreuses séries. Ce livre aurait du en faire partie, malheureusement les fêtes de fin d’année et leurs effets secondaires m’ont empêché de conserver mon rythme de lecture.

Alors avec quelques jours de retard, voici le troisième et dernier volet de la série Sardoski de Romain Slocombe : Sardoski et l’ange du péché.

Est-ce que l’inspecteur aux affaires juives est toujours aussi malsain que dans les deux premiers tomes, ou bien aura-t-il un ange gardien pour changer sa mentalité ?

Résumé du livre

Le pire des salauds, le meilleur des enquêteurs.

Paris, mars 1943. Une femme est arrêtée dans un bistrot du 10e arrondissement. Elle aurait franchi la ligne de démarcation munie de faux papiers, pour un trafic de métaux précieux. L’inspecteur principal adjoint Léon Sadorski voit dans cette enquête une parfaite occasion de s’enrichir. Mais il a d’autres soucis, notamment protéger Julie, la lycéenne juive réfugiée chez lui depuis la rafle du Vél’d’Hiv.
C’est alors qu’une affaire de lettre anonyme et d’adultère le conduit sur les plateaux du cinéma français de l’Occupation : parmi les jeunes actrices d’un drame tourné dans un couvent de dominicaines, l’inspecteur va rencontrer son  » Ange du péché  » et se transformer en criminel…

Une enquête de Léon Sadorski, le sinistre et fascinant inspecteur des renseignements généraux.

Avis

Après la chasse, les arrestations de juifs et la participation à la rafle du Vel-d’hiv, on pouvait se demander jusqu’où l’inspecteur Léon Sadorski. Il termine en apothéose (si j’ose dire) en prenant part à la déportation des juifs, en commanditant ou en commettant des assassinats pour assurer ses arrières, tout en continuant ses précédentes malversations d’extorsion de fond ou de récupération des biens.

Mais le pire ne vient pas forcément de ce personnage infâme, le pire est l’attitude de la société pendant cette période ou comme l’anecdote des courses à Longchamp qui reprirent une heure à peine après un bombardement alors que les corps et blessés n’ont pas tous été évacués du site.

Il faut savoir qu’en fin de livre, l’auteur donne toutes les références documentaires qui lui ont permis de retracer l’histoire de cet inspecteur et des personnes qui ont eu le malheur de croiser son chemin. C’est un travail digne d’un historien, un travail monumental qui rend d’autant plus horrible le livre. C’est donc à la fois un roman extrêmement noire, mais surtout qu’il faudrait lire pour le devoir de mémoire. Lire cette série m’a rappelé un roman étudié en français en classe de quatrième qui m’avait mis en véritable claque en me faisant découvrir l’horreur de la Shoah et des camps d’extermination.

Même si Romain Slocombe cherche l’exactitude en donnant l’ensemble des dates, lieux, qualités des personnes, du fait des nombreuses histoires en parallèle, le roman est d’une grande fluidité et de se lire à une vitesse folle malgré ses plus de 700 pages.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 704 pages
    • Editeur : Robert Laffont (23 août 2018)
    • Collection : La bête noire
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2221199014
    • ISBN-13: 978-2221199015
    • Prix : 23,00€
  • eBook
    • Editeur : Robert Laffont (23 août 2018)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2221221341
    • Prix : 14,99€
  • Livre Audio
    • Lecteur : Antoine Tomé
    • Editeur : AudioLib (1er novembre 2018)
    • Langue : Français
    • Durée : 19h24
    • ASIN : B07JLX8Z9Q
    • Prix : 29,95€

Revue de presse

 » Les mots sont des couteaux, l’encre coule comme de l’acide.  » Gilles Martin-Chauffier, Paris Match

 » L’inspecteur Sadorski suit sa mauvaise étoile.  » Abel Mestre, Le Monde

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/01/04 dans Policier

 

Étiquettes : , , ,

Sandrine Collette – Juste après la vague

Sandrine Collette – Juste après la vague

Sandrine Collette est une auteure à suspense qui surprend ces lecteurs à chaque fois.

Elle ne se cantonne pas à un domaine, à un enquêteur qui reviendrait tout au long d’une série. Elle change sans cesse de concept, d’univers.

Cette fois-ci, elle revient avec un roman à contre-courant sorte de double-thriller en chambre close.

Alors est-ce que Juste après la vague va nous submerger ?

Résumé du livre

Une petite barque, seule sur l’océan en furie. Trois enfants isolés sur une île mangée par les flots. Un combat inouï pour la survie d’une famille. Il y a six jours, un volcan s’est effondré dans l’océan, soulevant une vague titanesque, et le monde a disparu autour de Louie, de ses parents et de ses huit frères et soeurs. Leur maison, perchée sur un sommet, a tenu bon. Alentour, à perte de vue, il n’y a plus qu’une étendue d’eau argentée. Une eau secouée de tempêtes violentes, comme des soubresauts de rage. Depuis six jours, ils espèrent voir arriver des secours, car la nourriture se raréfie. Seuls des débris et des corps gonflés approchent de leur île. Et l’eau recommence à monter. Les parents comprennent qu’il faut partir vers les hautes terres, là où ils trouveront de l’aide. Mais sur leur barque, il n’y a pas de place pour tous. Il va falloir choisir entre les enfants. Une histoire terrifiante qui évoque les choix impossibles, ceux qui déchirent à jamais. Et aussi un roman bouleversant qui raconte la résilience, l’amour, et tous ces liens invisibles mais si forts qui soudent une famille.

Avis

Fidèle à elle-même, Sandrine Collette amène le suspense dans des endroits où on s’y attend le moins. Après les vignes (Des nœuds d’acier)  et la montagne (Six fourmis blanches), elle nous pose sur la mer.

Tout commence avec un choix cornélien que doit faire un père : délaisser une partie de ses enfants pour embarquer sur une barque afin de sauver une partie de sa famille de la montée de la mer et la submersion inévitable de l’île qu’ils habitaient, en espérant pouvoir revenir chercher ceux qu’il laisse derrière lui.

Derrière ce roman, Sandrine Collette rend hommage, ou reprend les codes, de classiques comme Sa majesté des mouches de Willima Golding concernant la survie des enfants laissés sur l’île, ou le roman de Raioaoa Tavae Si loin du monde, racontant la dérive d’un polynésien pendant 118 jours. Pour les uns comme pour les autres, c’est une nouvelle vie qui s’ouvre à eux : aller vers de nouvelles terres, ou bien prendre des responsabilités, des décisions.

Et puis, sous couvert d’un roman à suspense, Sandrine Collette passe un message écologique fort. Le réchauffement climatique impacte des populations entières, les forçant à migrer, fuir leurs terres, parfois en urgence.

Alors si ce roman n’est pas à proprement parlé un thriller avec beaucoup d’actions ou de courses poursuite, il n’en est pas moins intéressant par son originalité, sa sensibilité et les questions qu’il soulève.

Enfin, j’ai découvert ce livre au travers de sa version audio : une diction parfaite, une personnalisation de la voix pour chaque personnage, même pour les plus jeunes. On regrettera simplement un léger manque de vitalité.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 304 pages
    • Editeur : Denoël (18 janvier 2018)
    • Collection : Sueurs froides
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2207140687
    • ISBN-13: 978-2207140680
    • Prix : 19.90€
  • Poche
    • Poche: 352 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (20 février 2019)
    • Collection : Policiers
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253237523
    • ISBN-13: 978-2253237525
    • Prix : 7.90€
  • eBook
    • Editeur : Éditions de l’épée(janvier 2018)
    • Langue : Français
    • EAN: 979-1091211673
    • Prix : 9,99€
  • Livre audio
    • Durée : 8 heures et 11 minutes
    • Editeur : Gallimard (9 novembre 2018)
    • ASIN: B07KC66GGQ
    • Prix: 18.99€

Revue de presse

Interview faite par BePolar

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/12/29 dans Roman

 

Étiquettes : ,

Jérôme Camut & Nathalie Hug : Les voies de l’ombre, Tome 4 – Rémanence

Jérôme Camut & Nathalie Hug : Les voies de l’ombre, Tome 4 – Rémanence

Dans ce sprint final des lectures pour l’année 2018, je vais tâcher de terminer plusieurs séries débutées cette année ou bien auparavant pour celles écrites plus récemment et dont le dernier tome est paru récemment.

Mais ce qui m’intéresse aujourd’hui est de vous présenter le dernier tome, le quatrième, de la série Des voies de l’ombre de Jérôme Camut et Nathalie Hug. Pour la petite information, tout comme le premier tome, j’ai eu la chance de rencontrer les auteurs au cours d’une séance dédicaces chez mon libraire favori, et donc d’avoir une bafouille de leur part pour ces deux volumes.

Alors est-ce que Rémanence va nous laisser un souvenir impérissable de la série ?

Résumé du livre

Comment grandir quand on a connu l’horreur ?

Il y a 15 ans, deux enfants s’échappaient des geôles du plus dangereux des criminels qui disparaissait après avoir mis la France à feu et à sang.
Clara et Louis sont aujourd’hui adultes mais le vernis de leur existence se fissure. L’emprise de Kurtz a profondément gangrené leurs esprits.

Insidieusement, le chaos s’installe.
Les voix de l’ombre se font entendre à nouveau.

« Je devrais arrêter de répondre au téléphone.
Ce serait plus sage.
Je devrais mais je n’y arrive pas.
Pas même à débrancher la prise.
Je prends un Stilnox pour ne pas entendre la sonnerie.
Les fantômes, ça ne téléphone pas. »

Extrait

Heureux, ceux qui s’aiment deux fois au cours d’une même vie.

Un an plus tôt, le 27 juillet, propriété Morhange, région de Poitiers.

Tout serait parfait s’il n’y avait pas cet inconnu devant la porte.
Jusque-là, les préparatifs du mariage se déroulaient idéalement et Laetitia Morhange en appréciait chaque seconde.
Après Carl, Justin et Igor, Claire est la dernière à quitter le nid. A son arrivée dix ans plus tôt, dans cette nouvelle famille d’accueil, la petite portait les bourgeons de l’adolescence. Elle gardait les lèvres scellées et seuls ses yeux, aussi sombres qu’un puits sans fond, exprimaient défiance et colère. Dès la première nuit, elle avait mis le feu aux rideaux de sa chambre et déposé ses bagages là, au pied de cet escalier que Laetitia grimpe maintenant quatre à quatre en criant son prénom.
Car cet inconnu devant la porte n’a pas la trentaine, un accent indéfinissable enrobe ses mots, il désire parler à Claire avant qu’elle se marie, c’est urgent.
Mais rien ne semble plus urgent pour une mère, à moins d’une heure de la cérémonie, que la mise en beauté de la mariée. L’inconnu devant la porte ne fait pas partie du programme.
Tous les amis de sa fille lui sont familiers. Jusqu’à ce que Claire rencontre son futur mari, Laetitia veillait sur ses fréquentations, canalisait ses envies de sortie en ville ou ailleurs avec des infrastructures dignes d’un palace. Piscine, court de tennis, spa, tout était bon pour garder l’oiseau en cage, loin des dangers de la vraie vie, où malveillants et assassins rôdent en quête d’une proie.
Alors cet inconnu devant la porte…
Sans s’en apercevoir, Laetitia s’est arrêtée au beau milieu de l’escalier. Madré Santa ! répète-t-elle plusieurs fois en baisant sa médaille de baptême, certaine que cette irruption ne présage rien de bon.
Elle reprend l’ascension des marches sur un rythme plus lent et débouche sur le palier du premier étage, décidée à se taire. Après tout, une vingtaine de personnes s’activent dans le jardin à dresser les barnums, les tables, les compositions florales, la terrasse en bois qui couvrira les massifs et permettra aux invités de danser jusqu’au bout de la nuit. Elle fera congédier l’inconnu devant la porte par le service d’ordre, Claire n’en saura jamais rien et sa fête se déroulera sans anicroche.
Mais quand Laetitia ouvre la porte, elle trouve Claire devant la fenêtre de sa chambre, immobile.

Avis

Parfois il est bon de savoir s’arrêter dans une série.

Rémanence est le tome de trop dans la série des Voies de l’ombre. Tout comme le personnage du tueur psychopathe Kurtz, le suspense et l’inventivité du récit des trois premiers tomes ne sont plus que l’ombre d’eux mêmes. Le quatrième tome n’était pas sur la même voie que les trois premiers.

Il faut dire qu’après avoir épuisé, usé voire tué tous les principaux personnages, pour écrire un opus à la série, il ne restait guère plus que les deux enfants objets de pression dans le premier tome. Malheureusement, l’absence de Kurtz, ou plutôt, il n’en reste que les graines semées lors du kidnapping des enfants, ne permet de faire une histoire originale. Nous lisons une histoire de jeunes sombrant de plus en plus dans la délinquance puis la violence.

En soit le livre se serait suffit en le sortant du contexte de Kurtz, en développant la psychologie et le passé des personnages. Cela aurait permis de réduire la longueur du récit et de ne pas restreinte l’action à quelques dizaines de pages.

Une histoire à lire pour parfaire le tour de la série, mais qui n’est pas une obligation; un livre à réserver aux fans de Jérôme Camut & Nathalie Hug.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 336 pages
    • Editeur : Editions Télémaque (21 octobre 2010)
    • Collection : THRILLER
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2753301204
    • ISBN-13: 978-2753301207
    • Prix : 14,90€
  • Livre
    • Broché: 384 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (4 avril 2012)
    • Collection : Thrillers
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253161373
    • ISBN-13: 978-2253161370
    • Prix : 7,10€
  • eBook
    • Editeur : Editions SW Télémaque (2 mai 2017)
    • EAN: 978-2753303317
    • Prix : 6,99€

Site Internet des auteurs

Site Internet officiel de Jérôme Camut & Nathalie Hug

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/12/29 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , , , , ,

Le prochain Camut & Hug, Et le mal viendra, sortira en Mars 2019

Le prochain Camut & Hug, Et le mal viendra, sortira en Mars 2019

L’information vient tout juste de tomber sur le compte FB de Jérôme Camut et Nathalie Hug.

Le prochain livre du duo d’écrivains s’appellera « Et le mal viendra » et sortira en Mars 2019.

 
1 commentaire

Publié par le 2018/12/23 dans A lire, Actualités

 

Étiquettes : , ,

Jérôme Camut & Nathalie Hug : Les voies de l’ombre, Tome 3 – Instinct

Jérôme Camut & Nathalie Hug : Les voies de l’ombre, Tome 3 – Instinct

Après un premier tome, Prédation,  qui démarrait sur les chapeaux de roue une tétralogie mettant en scène un psychopathe particulièrement intelligent et inventif, un second tome, Stigmate, livre pivot donnant une nouvelle tournure à la série, je vais vous présenter aujourd’hui le troisième tome, Instinct.

La plus grosse interrogation que l’on peut se poser sur une série est de savoir si Jérôme Camut & Nathalie Hug vont tenir le rythme et ne pas sombrer dans la vile répétition du premier tome.

Alors avons eu raison de suivre notre Instinct en continuant la lecture de la série des Voies de l’ombre.

Résumé du livre

Et s’il suffisait de 25 tueurs pour plonger la France dans le chaos ? Une meute sans visage dressée par un pervers de génie pour frapper leurs cibles avec une perfection terrifiante…
Et s’il suffisait d’un seul homme ? Pour que nous nous mettions tous à douter…

Après Prédation et Stigmate, un nouveau thriller de Nathalie Hug et Jérôme Camut, plus dérangeant encore.

Avis

Le plus difficile lorsque des écrivains se lancent dans une série aussi volumineuse que celle des Voies de l’ombre est de savoir garder son auditoire en trouvant dans chaque tome un nouvel axe au récit, de ne pas sombrer dans la répétition du premier tome.

Cet Instinct, troisième tome de la tétralogie, est l’exemple même du livre qui déjoue tous les pièges de la série.

Tout d ‘abord les personnages principaux sont changés, sauf bien entendu le psychopathe, véritable soleil noir autour duquel gravitent tous les autres personnages. Jérôme Camut et; Nathalie Hug ont eu la bonne idée de reprendre un personnage secondaire, de le faire montée en puissance. Personnage fort, à la psychologie différente des précédents héros, qui va revoir son jugement sur Kurtz.

Kurtz, justement, Phénix du mal, qui va revenir et montrer tous ses talents d’emprise psychologique, de son intelligence, qui ferait passer Hannibal Lecter pour un amateur.

Hasard de l’actualité de décembre 2018, mais le final du roman semble avoir été inspiré par les mouvements de contestation dans la capitale française.

Je ne m’étendrais pas sur les qualités de la rédaction à 4 mains de ce roman : les deux auteurs apportent chacun leurs facilités respectives qui font passer ce roman des presque 600 pages à une vitesse grand V.

Allez, je ne perds pas le rythme, je me lance dans la lecture du dernier tome.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 580 pages
    • Editeur : Télémaque (5 juin 2008)
    • Collection : THRILLER
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2753300712
    • ISBN-13: 978-2753300712
    • Prix : ??€
  • Livre
    • Poche: 618 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (27 mai 2009)
    • Collection : Policier / Thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253127221
    • ISBN-13: 978-2253127222
    • Prix : 9,20€
  • eBook
    • Editeur : Editions SW Télémaque (25 mai 2017)
    • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
    • Langue : Français
    • ASIN: B071HNTL7S
    • Prix : 6,99€

Site Internet des auteurs

Site Internet officiel de Jérôme Camut & Nathalie Hug

Revue de presse

« Énorme ! Un serial killer comme je n’en ai jamais lu… l’événement ! » , Le coup de coeur des libraires LCI

« Génial Killer ! », VSD

« Du polar qui brille d’un rythme particulier. », Ouest France

« J’ai adoré ce polar très efficace et très sombre. », Ayerdhal

« à empêcher de dormir des lecteurs au cœur pourtant bien accroché. », L’Est Républicain

 
1 commentaire

Publié par le 2018/12/22 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :