RSS

Archives de Catégorie: Livres

Ramez Naam – Nexus

Ramez Naam – Nexus

Comme à chaque hiver, quand je commence à déprimer, je me lance dans la lecture de science-fiction. Changement de monde, changement total d’ambiance, pour sortir de ces longues nuits d’hiver.

Cette année, c’est Nexus de Ramez Naam qui aura la lourde tache de me remonter le moral, de me faire rêver d’un autre monde…. enfin, il faudra que je change l’esprit autrement car encore récemment au travail je devais utiliser un logiciel qui s’appelait Nexus aussi.

Alors Nexus or not Nexus ?

Histoire

2040. Le monde est plus que jamais en proie aux dérives technologiques. Les agences gouvernementales sont déterminées à éradiquer toutes les recherches scientifiques pouvant constituer un danger pour l’humanité. Parmi ces menaces : NEXUS, une nano-drogue qui permet à ses consommateurs de connecter leurs cerveaux.

Kade, un jeune et brillant biologiste, considère cette drogue comme un immense progrès pour la société, offrant des possibilités de communication illimitées. À l’aide d’une poignée d’amis, et malgré l’illégalité d’une telle entreprise, il parvient à l’améliorer. Mais ses recherches attisent bientôt les convoitises…

Des couloirs universitaires aux coulisses du pouvoir ; du siège d’une agence d’élite de Washington à un laboratoire secret de Shanghai ; des fêtes clandestines de San Francisco aux marchés illicites de biotechnologie de Bangkok, en passant par un monastère bouddhiste, Nexus met en scène avec brio notre univers au bord de l’implosion. .

Avis

Amis lecteur férus de science-fiction, ce livre est fait pour vous.

Tout d’abord c’est un vrai livre de science-fiction, du genre hard-fy, où les technologies mentionnées ne sont que l’extrapolation de technologies émergentes (dans notre monde actuel). Dès le début vous êtes au fait du sujet technologique principal ; Nexus est un substance qui permet aux gens de communiquer par l’esprit : sorte de wifi entre cerveaux. Mais plus que l’innovation technologique, l’auteur pose l’interrogation philosophique de l’intérêt de rendre publique une découverte, sur les effets, l’utilisation et le détournement de celle-ci. Si la question est simple, la réponse est complexe.

Ensuite, l’auteur ne s’enlise pas dans ce genre, ni ne sombre dans multitudes de détails, principes scientifiques ou digressions philosophiques, il incorpore un second ingrédient littéraire : le roman d’action à tendance espionnage qui fait immanquablement penser à feu Tom Clancy. Ce second élément donne vivacité, rythme et action au roman. Si un point négatif devait être formulé à l’encontre de ce roman est que certaines scènes de combat sont un peu longues voire répétitives.

L’écriture est d’un style parfait, fluide, agréable même dans les parties plus techniques.

En conséquence de quoi, il est tout à fait logique que ce livre mérite les meilleures notes; et que nous soyons impatients de lire la suite.

Notation

Histoire star_half_off_32
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 496 pages
    • Editeur : Presses de la Cité (9 octobre 2014)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2258109175
    • ISBN-13: 978-2258109179
    • Prix : 23,50€
  • Poche
    • Poche: 600 pages
    • Editeur : Pocket (11 février 2016)
    • Collection : SCIENCE FICTION
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2266260049
    • ISBN-13: 978-2266260046
    • Prix : 9,30€
  • eBook
    • Editeur : Presses de la Cité (16 octobre 2014)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2258115422
    • Prix : 13,99€

Récompenses

Prix Prometheus 2014

Prix Bob Morane 2015

Site internet de l’auteur

http://rameznaam.com/

Publicités
 
 

Étiquettes : ,

Le Roux – Brunschwig : La mémoire dans les poches, Tomes 1, 2 & 3

Le Roux – Brunschwig : La mémoire dans les poches, Tomes 1, 2 & 3

S’il y a bien un rayon qui résiste dans les magasins culturels, c’est bien celui des bandes dessinées et des mangas. Alors que le rayon musique a fondu comme neige au soleil, les couvertures des bandes dessinées s’étalent à n’en plus finir.

or il faut bien le reconnaître, ce sont les couvertures qui attirent notre regard et qui sont à mon avis pour 50% à l’origine de nos achats.

Pour ce livre de Le Roux et Brunschwig, c’est la couverture du troisième tome qui m’a fait connaître la trilogie de La mémoire dans les poches.

Alors avais-je raison de ne pas avoir mes yeux dans mes poches ?

Histoire

Quelques mois après Le Sourire du clown, Luc Brunschwig propose, avec Étienne Le Roux au dessin, un récit résolument intimiste. Celui d’une famille apparemment sans histoire.
Construit à travers le regard de chacun des trois personnages principaux, le récit place résolument le lecteur au coeur même de leurs vécus, de leurs choix, de leurs fragilités, de leurs impasses, de leurs fuites…
À la justesse de Luc Brunschwig, répond la sensibilté du dessin d’Étienne Le Roux pour offrir à cette histoire du quotidien une lumière et une chaleur qui pourraient être de l’humanité.Petits mensonges, discrets arrangements, et autres secrets de famille…Dans un bar tranquille, une jeune femme allaite son enfant lorsqu’un vieil homme, désespéré, vient à elle et lui demande d’en faire autant pour le petit affamé qui hurle dans ses bras. La demande glace le sang de toutes les personnes présentes. Le vieil homme se retrouve rapidement cerné, pris sous le feu roulant des questions, contraint de raconter son incroyable histoire…
Une histoire sans révélations extraordinaires, sans évènements abracadabrants. Celle de sa famille. De sa femme, Rosalie. De son fils, Laurent. L’histoire de gens comme tant d’autres, se débattant au quotidien dans une société à laquelle ils tentent d’apporter un peu d’humanité, un peu d’amour,… modestement.
Or, c’est précisément aux limites et aux contradictions de leur humanité qu’ils vont tous trois être confrontés.
A la suite d’une décision, d’un choix de vie de Laurent, celui-ci découvre la vraie personnalité de sa mère, la lâcheté de son père, la face cachée du foyer qui est le sien.
Absolument rien, ni personne ne pourra alors empêcher l’implosion totale de cette famille que tout le monde pensait admirable et indestructible.

Avis

Pour une livre, l’histoire et l’écriture comptent. Pour une bande dessinée, ce sont l’histoire et le dessin qui portent une bande dessinée.

La mémoire dans les poches est une histoire qui se dévoile petit à petit, qui est fréquemment relancée par de nouveaux éléments qui réorientent l’enquête. Mêlant événements historiques et éléments d’actualité, la trilogie fait réfléchir le lecteur sur nos capacités d’accueil, de fraternité, d’acceptation des différentes et des autres. Une histoire pleine de sentiments qui vous saisira.

Par contre, point négatif dans la narration est l’emploi fréquent de flashbacks. Malheureusement ils ne sont pas du tout mis en évidence, et je fus un peu perdu dans la compréhension de l’histoire, m’obligeant à revenir en arrière.

Sans être un modèle de détails, le dessin n’est pas non plus des plus basiques. Suffisamment détaillé, ce sont avant tout les expressions des visages, les couleurs et les jeux de lumière qui confèrent toute l’ambiance quasi cinématographique à cette bande dessinée. Cependant sur plusieurs pages, le dessin était flou : effet volontaire dont je n’ai pas compris la signification ou bien erreur d’impression ?

Enfin, bien que je comprenne le travail et le coût de production d’une bande dessinée, je trouve généralement leurs prix disproportionnées par rapport au temps passé à les lire. Et bien pour une fois, j’avoue que le prix de la trilogie de La mémoire dans les poches est mérité: 240 pages, soit près du double de pages des BD standard, la quantité de texte et le temps passé à la lire le justifient.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Tome 1
    • Livre
      • Album: 88 pages
      • Editeur : Futuropolis (8 juin 2006)
      • Collection : BAND DESS ADULT
      • Langue : Français
      • ISBN-10: 2754800034
      • ISBN-13: 978-2754800037
      • Prix : 16,15€
    • eBook
      • Taille du fichier : 142564 KB
      • Editeur : Futuropolis (17 septembre 2012)
      • Langue : Français
      • ISBN-13: 978-2754805278
      • Prix : 10,99€
  • Tome 2
    • Livre
      • Album: 72 pages
      • Editeur : Futuropolis (11 juin 2009)
      • Collection : BAND DESS ADULT
      • Langue : Français
      • ISBN-10: 2754800999
      • ISBN-13: 978-2754800990
      • Prix : 16,25€
    • eBook
      • Taille du fichier : 44334.0 KB
      • Editeur : Futuropolis (27 juin 2013)
      • Langue : Français
      • ISBN-13: 978-2754805353
      • Prix : 10,99€
  • Tome 3

    • Livre
      • Album: 80 pages
      • Editeur : Futuropolis (18 mai 2017)
      • Collection : BANDES DESSINEE
      • Langue : Français
      • ISBN-10: 2754803394
      • ISBN-13: 978-2754803397
      • Prix : 17,00€
    • eBook
      • Taille du fichier : 71544 KB
      • Editeur : Futuropolis (18 mai 2017)
      • Langue : Français
      • ISBN-13: 978-2754823548
      • Prix : 10,99€

Site Internet

http://jordilafebre.blogspot.fr/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/02/04 dans BD - Manga

 

Étiquettes : , , , , , ,

Midam – Game Over n°15 & 16

Midam – Game Over n°15 & 16

Chers amis lecteurs, une petite critique de notre BD plaisir, histoire de rigoler un bon coup avant de passer à un livre beaucoup plus complexe.

Depuis le tome 11, je ne vous avais pas suggéré de critique de notre petit héro de Game Over  en quête de sa princesse. Je vais rattraper ce retard en vous proposant les tomes 15 et 16, les deux derniers parus à ce jour.

Alors est-ce que Midam et ses amis sont en fin de jeu ?

Histoire

Il est courageux. Il est valeureux. Il est audacieux. Mais il est surtout malchanceux ! Vous l avez reconnu : le Petit Barbare, double virtuel de Kid Paddle, revient pour de nouvelles aventures imprévisibles et déjantées. Et si l objectif sauver une princesse pas plus douée et les ennemis des blorks plus bêtes que méchants sont toujours les mêmes, le nombre de Game Over possibles semble lui ne pas avoir de limites… Courage, Petit Barbare !

Avis

Une BD fraîcheur, de celles que l’on lit entre deux gros livres pour s’aérer l’esprit, pour rire un bon coup. Une BD qui est un peu une madeleine de Proust, que l’on ne lirait pas souvent mais dont à toujours plaisir à retrouver.

Midam et ses acolytes sont passés à la vitesse supérieure car ce ne sont pas moins de 3 albums qui sont parus en un an. Cette productivité se ressent dans le manque d’originalité des gags, par exemple les mésaventures suite un lancer de casque sont exploitées à plusieurs reprises.

Pour le temps passé à sa lecture, 30 minutes au total en comptant mon fils et moi, je ne peux que conseiller d’aller dans une bibliothèque ou à défaut d’acheter sa version numérique. Le dessin simple aux couleurs basiques passeront parfaitement sur une bonne tablette.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • N°10
    • Livre
      • Relié: 48 pages
      • Editeur : Mad Fabrik (21 août 2013)
      • Collection : MF.GAME OVER
      • Langue : Français
      • ISBN-10: 2930618523
      • ISBN-13: 978-2930618524
      • Prix : 10,95€
    • ebook
      • Editeur : Mad Fabrik (21 août 2013)
      • Collection : MF.GAME OVER
      • Langue : Français
      • EAN : 9782331025105
      • Prix : 7,99€
  • N°11
    • Livre
      • Album: 48 pages
      • Editeur : Glénat BD (4 octobre 2017)
      • Collection : Mad Fabrik
      • Langue : Français
      • ISBN-10: 2723499804
      • ISBN-13: 978-2723499804
      • Prix : 10,95€
    • ebook
      • Editeur : Glénat BD (4 octobre 2017)
      • Collection : Mad Fabrik
      • Langue : Français
      • EAN : 978-2331030321
      • Prix : 7,99€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/02/02 dans BD - Manga

 

Étiquettes : , ,

Philippe Pullman : Trilogie de la Poussière Tome 1 – La Belle Sauvage

Le hasard fait parfois bien les choses. Alors que je commençais à lire « La Belle Sauvage« , le premier tome de la nouvelle série de Philippe Pullman « La Trilogie de la Poussière« , sur les réseaux sociaux circulait l’aventure d’un professeur ayant voulu faire lire à ses élèves de 5ème le premier tome de « La Croisée des Mondes ».

Quel est le lien me direz-vous. Il se trouve que l’histoire de « La Trilogie de la Poussière » se déroule avant celle de « La Croisée des Mondes ». On va y découvrir l’origine de l’histoire et les premiers pas de Lyra, héroïne de la seconde trilogie (mais première dans l’ordre d’écriture et de publication….. on se croirait dans Star Wars).

Alors est-ce que dans son duel avec J.K. Rowling Philipp Pullman réduira en poussière le petit sorcier ?

Histoire

À l’auberge de la Truite, tenue par ses parents, Malcolm, onze ans, voit passer de nombreux visiteurs. Tous apportent leurs aventures et leur mystère dans ce lieu chaleureux. Certains sont étrangement intéressés par le bébé nommé Lyra et son dæmon Pantalaimon, gardés par les nonnes du prieuré tout proche. Qui est cette enfant ? Pourquoi est-elle ici ? Quels secrets, quelles menaces entourent son existence ? Pour la sauver, Malcolm et Alice, sa compagne d’équipée, doivent s’enfuir avec elle. Dans une nature déchaînée, le fragile trio embarque à bord de La Belle Sauvage, le bien le plus précieux de Malcolm. Tandis que despotisme totalitaire et liberté de penser s’affrontent autour de la Poussière, une particule mystérieuse, deux jeunes héros malgré eux, liés par leur amour indéfectible pour la petite Lyra, vivent une aventure qui les changera pour toujours.

Avis

Philipp Pullman, une fois de plus, nous livre un grand roman, au sens propre comme au sens figuré. Physiquement le livre est imposant avec 544 pages épaisses qui font de ce roman un véritable pavé. Aussi ne pourrais que vous conseiller de vous orienter vers la version numérique si vous ne voulez pas avoir un tendinite ou l’offrir à un jeune lecteur.

Un grand roman aussi dans l’histoire qui reprend les codes qui font le succès des livres jeunesse : un enfant devient par la force des choses héros malgré lui, se verra confronter à de nombreuses situations périlleuses, devra réfléchir sur le bien et le mal, et découvrira les prémisses de l’amour. Mais ne croyez pas que ce livre n’est pas emprunt d’originalité, bien au contraire car derrière ce monde imaginaire, de nombreux sujets d’actualité sont évoqués comme l’emprise des religions extrémistes sur les mentalités ou les institutions gouvernementales.

L’auteur ayant eu bonheur de lire la trilogie de la Croisée des Mondes retrouvera avec plaisir l’univers de Philipp Pullman. J’avoue être charmé, voir un peu jaloux, par ces petits démons qui accompagnent en forme de double chaque humain. Si le monde qui est évoqué me ferait penser à un monde moyenâgeux, les théories scientifiques et certaines technologies pourraient nous laisser penser à un univers futuriste. Cette dualité n’est pas inintéressante.

Le style est toujours aussi fluide, fouillé mais on peut reprocher une relative lenteur dans le rythme du roman (au fil de l’eau) et de nombreuses répétitions.

Un bon roman donc, qui bien que conseillé dès 9 ans, ravira jeunes de plus de 12 ans et adultes.

Notation

Histoire
Écriture star_half_off_32
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 544 pages
    • Editeur : Gallimard Jeunesse (16 novembre 2017)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2075091269
    • ISBN-13: 978-2075091268
    • Prix : 22,00€
  • eBook
    • Editeur : Gallimard Jeunesse (16 novembre 2017)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2075091275
    • Prix : 15,99€

Revue de presse

« Le nouveau Philip Pullman, le maître d’Oxford« , Marianne Payot, L’Express

« Empreint de considérations théologiques critiques, frotté de magie et plein de science, ce roman d’aventures pour la jeunesse a le pouvoir d’enchanter aussi les adultes« , Antoine Duplan, le Temps

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/02/01 dans Fantasy, Jeunesse

 

Étiquettes : , ,

Monin – Zidrou : L’adoption, Tomes 1&2

Monin – Zidrou : L’adoption, Tomes 1&2

Lors de mon dernier passage en Amiens, je suis passé à la bibliothèque universitaire. Cette bibliothèque participait au 22e rendez-vous de la bande dessinée avec une exposition comportant des croquis de différents auteurs, dont ceux de L’adoption de Monin et Zidrou.

Dès le premier coup d’œil j’avais adoré le trait et les couleurs de cette bande-dessinée, et comme Zidrou est un habitué de ce blog que j’apprécie particulièrement, je m’étais promis de la lire un jour

C’est chose faite aujourd’hui grâce à la médiathèque de ma société qui a suivi mes recommandations de lecture et l’a acquis.

Alors serai-je sous le charme pour l’adopter et le recommander ?

Histoire

Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Les parents essaient de lui faire oublier le drame qu’elle a vécu, Lynette se découvre un caractère de mamie gâteau et les amis du couple apprivoisent doucement cette petite qui s’adapte à sa nouvelle vie. Mais pour Gabriel, ce sera bien plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.

Je ne vous mets pas la présentation du second tome sans quoi je vous dévoilerais la fin du premier.

Avis

Sans faire de mauvais jeux de mots, j’ai littéralement adopter L’adoption. Zidrou et Morin nous livrent une très belle histoire, tout en tendresse, pleine de sentiments, en finesse.

C’est une histoire de personnes, de relations familiales, père – fille, grand-père – petite-fille, mais également père fils sur l’héritage et la transmission intergénérationnelle, l’estime de soi, la considération et l’acceptation de l’autre. Mais ne pensez pas que ce livre soit sérieux, voire triste, bien au contraire ce sont de petits bonheurs que l’on découvre  au fur et à mesure, entrecoupés de moments drôles et d’humour.

Si le tome 1 se termine avec un retournement de situation inattendue, qui justifiera le tome 2; le tome 2 est quand à lui un peu plus sage, moins surprenant et abouti, qui répondait certainement à une attente des lecteurs adeptes plus qu’à un réel besoin d’expression des deux auteurs. Le second tome reste cependant très agréable à lire.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Tome 1
    • Livre
      • Relié: 70 pages
      • Editeur : Bamboo (4 mai 2016)
      • Collection : BAMB.GD.ANGLE
      • Langue : Français
      • ISBN-10: 2818936039
      • ISBN-13: 978-2818936030
      • Prix : 14,90€
    • eBook
      • Taille du fichier : 46960 KB
      • Editeur : Bamboo (4 mai 2016)
      • Langue : Français
      • ISBN-13: 978-2818937846
      • Prix : 9,99€
  • Tome 2
    • Livre
      • Album: 67 pages
      • Editeur : Bamboo (31 mai 2017)
      • Collection : BAMB.GD.ANGLE
      • Langue : Français
      • ISBN-10: 2818941709
      • ISBN-13: 978-2818941706
      • Prix : 14,99€
    • eBook
      • Taille du fichier : 41519 KB
      • Editeur : Bamboo (4 mai 2016)
      • Langue : Français
      • ISBN-13: 978-2818939642
      • Prix : 9,99€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/01/29 dans BD - Manga

 

Étiquettes : , ,

Sara Lövestam – Chacun sa vérité

Sara Lövestam – Chacun sa vérité

Je suis tellement en retard dans mes critiques de lire que dans la première version de ce billet, j’avais oublié d’en faire l’introduction et que depuis j’ai lu d’autres livres qui attendent donc à leur tour leur présentation sur ce blog.

Si Sara Lövestamne ne vous dit rien, ce fut mon cas il y a encore quelques jours. A travers des recommandations sur des réseaux sociaux pour son second livre, dont les qualités étaient ventées, j’ai cherché à connaître cette auteure et donc de lire son premier livre Chacun sa vérité primé.

Alors est-ce que les récompenses sont métirées ?

Résumé du livre

 » Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi.  »
Pour gagner sa vie tout en restant sous les radars, Kouplan propose ses services comme détective privé. Se faire invisible, évoluer dans la jungle du Stockholm underground, il connaît : ancien journaliste d’investigation dans son Iran natal, Kouplan est sans-papiers. La fillette de sa première cliente a disparu. Pour une raison mystérieuse, elle aussi souhaite éviter l’administration… Dès lors, de bête traquée, le clandestin se fait chasseur.

Avis

L’enquêteur a été souvent attribué à des personnages troublés comme le policier bourré, le policier asocial, le policier en pleine déprime (chre Nesbo par exemple), la policière garçon manqué (Millenium), le médecin légiste (chez Patricia Cornwell), ou plus classiquement le détective privé ou la vieille dame (chez Agatha Christie). Sara Lövenstram a trouvé la photo manquante à ce panoptique puisque son héro est un jeune SDF en situation irrégulière, clandestin en Suède qui va se faire embaucher comme détective privé par une femme qui ne souhaite pas que la police soit mêlée à l’affaire.

L’originalité de ce livre est donc de s’affranchir de tous les mécanismes et outils traditionnels de l’enquête : point de systèmes informatiques policiers, pas de techniciens de la police scientifique, pas de recours aux caméras de surveillance. Les seules possibilités sont l’enquête de voisinage et l’exploitation des petits cellules grises.

Ne vous attendez donc pas à un roman vif, rythmé, mais bien un roman plus traditionnel des Reines du Crime du siècle dernier dont on devine facilement la conclusion. Par contre, vous y trouverez plaisir à découvrir un autre face de la Suède, de ses pratiques sociales; mais également du mode de vie des exclus de la société avec une perpétuelle épée de Damoclès au-dessus de leur tête.

Je conseillerai donc ce livre aux personnes habitués aux romans « classiques » désireuses de lire un roman policier, sobre, fluide, sans effets sanglants ou stressants.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 304 pages
    • Editeur : Robert Laffont (3 novembre 2016)
    • Collection : LA BÊTE NOIRE
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2221190165
    • ISBN-13: 978-2221190166
    • Prix : 19,00€
  • Livre Poche
    • Poche: 304 pages
    • Editeur : Pocket (11 janvier 2018)
    • Collection : THRILLER
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2266278231
    • ISBN-13: 978-2266278232
    • Prix : 6,95€
  • eBook
    • Editeur : Robert Laffont (3 novembre 2016)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2221198414
    • Prix : 7,99€

Revue de presse

«Chacun sa vérité» de Sara Lövestam, un polar qui dévoile la Suède des immigrés« , 20 Minutes, Laurent Bainier

 » Un polar étonnant.  » Pascale Frey – ELLE

 » Sara Lövestam entraîne le lecteur dans une réflexion humaniste.  » Élise Lépine – Sang froid

 » Sara Lövestam frappe fort : dans la singularité de son personnage et dans l’histoire qu’elle raconte. Ce roman s’avale avec une passion féroce.  » Rémy Beurion – Le Berry républicain

Récompenses

Grand Prix de la Littérature Policière 2017  Domaine Etranger

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/01/25 dans Policier

 

Étiquettes : ,

Patrick Bauwen – Seul à savoir

Marathon des critiques ce soir car j’ai terminé non pas un mais deux livres ces derniers temps, et je me dois de vous donner au plus vite des retours sur ce livre.

J’ouvre le bal avec Seul à voir de Patrick Bauwen. Dernièrement j’avais lu le dernier roman de Patrick Bauwen Le jour du chien. Ce roman m’avait laissé un très bon souvenir et avait confirmé les talents de cet auteur de thriller que j’avais connu bien avant l’aventure de ce blog.

Alors est-ce que Seul à savoir est-il le seul livre à lire de l’auteur ?

Résumé du livre

Jeune étudiante en médecine, Marion March tombe follement amoureuse du Dr Nathan Chess, spécialiste de la chirurgie des mains. Mais du jour au lendemain, il disparaît sans laisser de traces.
Quinze ans plus tard, Marion, devenue journaliste, n’a cessé d’aimer Nathan. Sur Facebook, un internaute, « Le Troyen », demande à être son ami, devenant de plus en plus menaçant. Il envoie alors à la jeune femme une photo de Nathan, puis une vidéo où l’on voit le chirurgien, blessé et visiblement prisonnier, demander son aide. Marion, terrifiée, décide d’obéir aux instructions du Troyen, qui la lance dans un sinistre jeu de pistes à travers les Etats-Unis. Pour elle, une seule chose compte : retrouver l’homme de sa vie.
Qui sont vraiment Nathan et Le Troyen ? Quelles sont les vraies motivations de ce dernier ?… Maître incontestable en matière d’intrigue et de suspense, Bauwen distille les informations au compte-goutte jusqu’à la fin, totalement imprévisible.

Avis

Si Le jour du chien de Patrick Bauwen se passe en France, il faut savoir que ce n’est pas à l’habitude de l’auteur. Comme dans Seul à savoir, l’histoire se déroule aux Etats-Unis, un univers que l’auteur aime et connaît bien. Attention, ici, l’auteur envoie du lourd avec les principaux clichés de la société américaine : police, FBI, armée, spring break et coûts exorbitants des soins. Ce cliché va jusqu’au début de l’histoire qui semble inspiré des films d’horreur américains dans laquelle la fille va désespéramment dans la forêt sombre alors qu’on l’a averti que si elle y allait, elle y serait trucidée. Ici, c’est sur l’usage de l’Internet : la fille se laisse convenir par un inconnu rencontré sur Facebook d’ouvrir une PJ qu’il lui envoie par mail. Même ma mère ne fait pas cela (enfin si mais quand c’est une copine qui lui expédie ces sottises par mail).

Ce qui est plus drôle ce sont les explications de certaines technologies aujourd’hui communément utilisées de nos jours : explications sur ce que sont les réseaux sociaux, un iPad et des GPS intégrés. De même, il est drôle de voir l’auteur employé une solution technique qui n’est même pas encore au point sur les dernières versions des smartphones (lecture de l’empreinte sur l’écran). Comme quoi il est difficile de faire un roman technologique et de le pérenniser dans le temps.

Si l’on omet ces facilités et ces quelques détails, le lecteur y trouvera une histoire très rythmée, une intrigue haletante qui va se transformer en une course poursuite infernale. Mais, l’auteur sait laisser son lecteur respirer périodiquement avec de fréquents flashbacks expliquant les relations entre l’héroïne et le Dr Nathan Chess qu’elle recherche. Il dévoile ainsi au compte gouttes la psychologie et le passé de ses personnages. Dans les deux cas, l’auteur mettra des pièges, de faux indices, des rebondissements.

Au final, Seul à savoir est un bon roman avec lequel on passe un excellent moment même s’il manque un peu d’originalité.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 416 pages
    • Editeur : ALBIN MICHEL (1 septembre 2010)
    • Collection : Policier / Thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2226215093
    • ISBN-13: 978-2226215093
    • Prix : 20,20€
  • Livre format poche
    • Poche: 456 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (1 février 2012)
    • Collection : Policier / Thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253162620
    • ISBN-13: 978-2253162629
    • Prix : 7,10€
  • eBook
    • Editeur : ALBIN MICHEL (1 septembre 2010)
    • Collection : Policier / Thriller
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2226222411
    • Prix : 14,99€
  • Livre audio
    • Durée : 9h26
    • Editeur : ALBIN MICHEL (12 octobre 2017 )
    • Lecteur : Marie Bouvier
    • Langue : Français
    • Prix : 19,95€

Revue de presse

« A la façon des Américains Stephen King, Harlan Coben ou Robin Cook, Patrick Bauwen a le don de bâtir des histoires bien ficelées et pleines de rebondissements ». Blaise de Chabalier, Le Figaro littéraire.

Site Internet de l’auteur

www.patrickbauwen.com

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/01/23 dans Thrillers

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :