RSS

Archives Mensuelles: février 2018

Hors-Série Y.A.M sur Paul Bocuse

Hors-Série Y.A.M sur Paul Bocuse

Au sommaire de ce numéro spécial

  • 30 recettes mythiques de Paul Bocuse (dont la Sole Fernand Point, la Soupe VGE, le loup en croûte, salade e de homard, Oreiller de la Belle Aurore, Lièvre à la royale…)
  • Les témoignages d’une trentaine de chefs français de renom qui racontent leurs anecdotes, leurs souvenirs de Paul Bocuse et de l’Auberge du Pont de Collonges
  • Un reportage sur l’avenir de la Maison Paul Bocuse
  • Un reportage sur Philippe Bernachon, chocolatier de renom et petit-fils de Paul Bocuse
  • Rencontre avec La Mère Richard, figure mythique des Halles de Lyon
  • Hommage d’Eve-Marie Zizza-Lalu, auteur du « Feu sacré » consacré à Paul Bocuse
  • Hommage du Collège Culinaire de France à Paul Bocuse, l’un de ses membres fondateurs
  • Témoignage de Jean-François Mesplède, ancien directeur du Guide Michelin, sur Paul Bocuse
  • Des citations de Paul Bocuse

Parution le 8 Mars 2018.

Il est possible de la pré-commander (les abonnés au magazine vont recevoir un code de réduction et seront livrés le jour de la parution).

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/02/28 dans Cuisine, Evénements

 

Étiquettes : ,

Ruth Ware – La disparue de la cabine 10

Ruth Ware – La disparue de la cabine 10

 

J’ai toujours rêvé d’écrire un roman policier, mais j’en n’ai jamais eu le temps et le courage. Le seul élément dont je suis sûr, c’est de positionner l’intrigue sur un bateau.

Alors quand j’ai vu en rayon La disparue de la cabine 10 de Ruth Ware, j’ai tout de suite été voir la quatrième de couverture. Mais c’est après avoir pris le livre en main que j’ai été définitivement conquis : les gouttelettes d’eau sont en relief.

Alors est-ce que l’histoire de ce livre a autant de relief que sa couverture ou va-t-il nous mener en bateau ?

Résumé du livre

Une semaine à bord d’un yacht luxueux, à sillonner les eaux du Grand Nord avec seulement une poignée de passagers.
Pour Laura Blacklock, journaliste pour un magazine de voyage, difficile de rêver d’une meilleure occasion de s’éloigner au plus vite de la capitale anglaise.
D’ailleurs, le départ tient toutes ses promesses : le ciel est clair, la mer est calme et les invités très sélects de l’ Aurora rivalisent de jovialité. Le champagne coule à flot, les conversations ne manquent pas de piquant et la cabine est un véritable paradis sur l’eau.
Mais dès le premier soir, le vent tourne. Laura, réveillée en pleine nuit, voit la passagère de la cabine adjacente être passée par-dessus bord.
Le problème ? Aucun voyageur, aucun membre de l’équipage ne manque à l’appel. L’ Aurora poursuit sa route comme si de rien n’était.
Le drame ? Laura sait qu’elle ne s’est pas trompée. Ce qui fait d’elle l’unique témoin d’un meurtre, dont l’auteur se trouve toujours à bord…

Avis

La critique du journal The Sun à propos de ce roman le résume parfaitement : « Agatha Christie rencontre La Fille du train…« .

Il y a dans ce roman le plaisir suranné du roman policier à l’ancienne, sans hémoglobine, ou tout repose sur le témoignage et la perception des personnages… façon Agatha Christie. Donc ne vous attendez pas à lire roman au rythme effréné avec plein d’actions et de rebondissement. Nous sommes bien en présence d’un roman à l’ancienne en pièce fermée, sur les ressentis des personnages.

Le principe de l’histoire ressemble étrangement à La fille du train de Paul Hawkis, où une personne alcoolique sous traitement médicamenteux voir (croit voir) un meurtre. De là découle une enquête personnelle menée par l’héroïne, où le lecteur s’interroge sur la perception de celle-ci : ivresse, hallucinations, folie ou bien crime parfait… mais un lecteur averti trouvera facilement la clé de l’énigme.

Enfin, je tiens à féliciter les éditions du Fleuve Noir qui ont mis en place une couverture originale (les gouttelettes d’eau sont en relief) car si cette mise en valeur est fréquence dans les pays anglo-saxons, elle est encore bien trop rare en France.

En conclusion, un roman reposant comme une croisière.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 432 pages
    • Editeur : Fleuve éditions (11 janvier 2018)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2265116505
    • ISBN-13: 978-2265116504
    • Prix : 20,00€
  • eBook
    • Editeur : Fleuve éditions (11 janvier 2018
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2823854220
    • Prix : 15,99€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/02/28 dans Thrillers

 

Étiquettes : , ,

PocketBook Inkpad 3

PocketBook Inkpad 3

Voici la troisième génération de la liseuse Inkpad de PocketBook.

L’écran de 7,8″ E Ink Carta a une résolution de 300 ppi comme la Kobo Aura One.

Cette liseuse a en plus de sa concurrente des boutons pour tourner les pages, un slot microSD card, supporte les fichiers MP3 et dispose de la fonctionnalité text-to-speech.

Sous le capot, on trouve un processeur double core avec 1Go de RAM ainsi qu’un gyroscope. L’écran comporte la nouvelle fonctionnalité SmartLight qui permet d’ajuster la couleur de l’éclairage, pour un poids de 210g.

Source : https://www.pocketbook-int.com/us/news/get-great-advantage-new-78-inch-pocketbook-inkpad-3

Mise à jour le 2018-03-22 : Une vidéo de présentation faite par GoodEreader. Le prix estimé de la liseuse serait au dessus des 200€.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/02/15 dans Nouveautés

 

Étiquettes : , ,

Bookeen Saga : la nouvelle liseuse 6″ frontlight

Bookeen Saga : la nouvelle liseuse 6″ frontlight

La gamme de liseuses Bookeen s’enrichit d’un nouveau modèle Bookeen Saga.

Avec un affichage de 6 pouces E-Ink tactile multipoints en 1024 x 758 pixels (213 ppi), elle intègre un éclairage Frontlight et embarque un processeur Allwinner 1 GHz et 8 Go d’espace de stockage, permettant d’emmagasiner autour de 8000 ebooks. Elle dispose d’une connectivité sans fil WiFi et assure 1 mois d’autonomie grâce à sa batterie de 1900 mAh.

Elle dispose d’un gyroscope permettant une bascule automatique droitier / gaucher et comprend 4 boutons en plus de son affichage tactile : Frontlight, page avant, page arrière et on/off.

Elle est également conçue avec une couverture intelligente à la texture étudiée en silicone qui allume et éteint automatiquement l’appareil.

La Bookeen Saga est dès à présent disponible en France au prix de 139,90 €.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/02/14 dans Nouveautés

 

Étiquettes : ,

Ramez Naam – Nexus

Ramez Naam – Nexus

Comme à chaque hiver, quand je commence à déprimer, je me lance dans la lecture de science-fiction. Changement de monde, changement total d’ambiance, pour sortir de ces longues nuits d’hiver.

Cette année, c’est Nexus de Ramez Naam qui aura la lourde tache de me remonter le moral, de me faire rêver d’un autre monde…. enfin, il faudra que je change l’esprit autrement car encore récemment au travail je devais utiliser un logiciel qui s’appelait Nexus aussi.

Alors Nexus or not Nexus ?

Histoire

2040. Le monde est plus que jamais en proie aux dérives technologiques. Les agences gouvernementales sont déterminées à éradiquer toutes les recherches scientifiques pouvant constituer un danger pour l’humanité. Parmi ces menaces : NEXUS, une nano-drogue qui permet à ses consommateurs de connecter leurs cerveaux.

Kade, un jeune et brillant biologiste, considère cette drogue comme un immense progrès pour la société, offrant des possibilités de communication illimitées. À l’aide d’une poignée d’amis, et malgré l’illégalité d’une telle entreprise, il parvient à l’améliorer. Mais ses recherches attisent bientôt les convoitises…

Des couloirs universitaires aux coulisses du pouvoir ; du siège d’une agence d’élite de Washington à un laboratoire secret de Shanghai ; des fêtes clandestines de San Francisco aux marchés illicites de biotechnologie de Bangkok, en passant par un monastère bouddhiste, Nexus met en scène avec brio notre univers au bord de l’implosion. .

Avis

Amis lecteur férus de science-fiction, ce livre est fait pour vous.

Tout d’abord c’est un vrai livre de science-fiction, du genre hard-fy, où les technologies mentionnées ne sont que l’extrapolation de technologies émergentes (dans notre monde actuel). Dès le début vous êtes au fait du sujet technologique principal ; Nexus est un substance qui permet aux gens de communiquer par l’esprit : sorte de wifi entre cerveaux. Mais plus que l’innovation technologique, l’auteur pose l’interrogation philosophique de l’intérêt de rendre publique une découverte, sur les effets, l’utilisation et le détournement de celle-ci. Si la question est simple, la réponse est complexe.

Ensuite, l’auteur ne s’enlise pas dans ce genre, ni ne sombre dans multitudes de détails, principes scientifiques ou digressions philosophiques, il incorpore un second ingrédient littéraire : le roman d’action à tendance espionnage qui fait immanquablement penser à feu Tom Clancy. Ce second élément donne vivacité, rythme et action au roman. Si un point négatif devait être formulé à l’encontre de ce roman est que certaines scènes de combat sont un peu longues voire répétitives.

L’écriture est d’un style parfait, fluide, agréable même dans les parties plus techniques.

En conséquence de quoi, il est tout à fait logique que ce livre mérite les meilleures notes; et que nous soyons impatients de lire la suite.

Notation

Histoire star_half_off_32
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 496 pages
    • Editeur : Presses de la Cité (9 octobre 2014)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2258109175
    • ISBN-13: 978-2258109179
    • Prix : 23,50€
  • Poche
    • Poche: 600 pages
    • Editeur : Pocket (11 février 2016)
    • Collection : SCIENCE FICTION
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2266260049
    • ISBN-13: 978-2266260046
    • Prix : 9,30€
  • eBook
    • Editeur : Presses de la Cité (16 octobre 2014)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2258115422
    • Prix : 13,99€

Récompenses

Prix Prometheus 2014

Prix Bob Morane 2015

Site internet de l’auteur

http://rameznaam.com/

 
1 commentaire

Publié par le 2018/02/12 dans Espionnage, Science-Fiction, Thrillers

 

Étiquettes : ,

Le Roux – Brunschwig : La mémoire dans les poches, Tomes 1, 2 & 3

Le Roux – Brunschwig : La mémoire dans les poches, Tomes 1, 2 & 3

S’il y a bien un rayon qui résiste dans les magasins culturels, c’est bien celui des bandes dessinées et des mangas. Alors que le rayon musique a fondu comme neige au soleil, les couvertures des bandes dessinées s’étalent à n’en plus finir.

or il faut bien le reconnaître, ce sont les couvertures qui attirent notre regard et qui sont à mon avis pour 50% à l’origine de nos achats.

Pour ce livre de Le Roux et Brunschwig, c’est la couverture du troisième tome qui m’a fait connaître la trilogie de La mémoire dans les poches.

Alors avais-je raison de ne pas avoir mes yeux dans mes poches ?

Histoire

Quelques mois après Le Sourire du clown, Luc Brunschwig propose, avec Étienne Le Roux au dessin, un récit résolument intimiste. Celui d’une famille apparemment sans histoire.
Construit à travers le regard de chacun des trois personnages principaux, le récit place résolument le lecteur au coeur même de leurs vécus, de leurs choix, de leurs fragilités, de leurs impasses, de leurs fuites…
À la justesse de Luc Brunschwig, répond la sensibilté du dessin d’Étienne Le Roux pour offrir à cette histoire du quotidien une lumière et une chaleur qui pourraient être de l’humanité.Petits mensonges, discrets arrangements, et autres secrets de famille…Dans un bar tranquille, une jeune femme allaite son enfant lorsqu’un vieil homme, désespéré, vient à elle et lui demande d’en faire autant pour le petit affamé qui hurle dans ses bras. La demande glace le sang de toutes les personnes présentes. Le vieil homme se retrouve rapidement cerné, pris sous le feu roulant des questions, contraint de raconter son incroyable histoire…
Une histoire sans révélations extraordinaires, sans évènements abracadabrants. Celle de sa famille. De sa femme, Rosalie. De son fils, Laurent. L’histoire de gens comme tant d’autres, se débattant au quotidien dans une société à laquelle ils tentent d’apporter un peu d’humanité, un peu d’amour,… modestement.
Or, c’est précisément aux limites et aux contradictions de leur humanité qu’ils vont tous trois être confrontés.
A la suite d’une décision, d’un choix de vie de Laurent, celui-ci découvre la vraie personnalité de sa mère, la lâcheté de son père, la face cachée du foyer qui est le sien.
Absolument rien, ni personne ne pourra alors empêcher l’implosion totale de cette famille que tout le monde pensait admirable et indestructible.

Avis

Pour une livre, l’histoire et l’écriture comptent. Pour une bande dessinée, ce sont l’histoire et le dessin qui portent une bande dessinée.

La mémoire dans les poches est une histoire qui se dévoile petit à petit, qui est fréquemment relancée par de nouveaux éléments qui réorientent l’enquête. Mêlant événements historiques et éléments d’actualité, la trilogie fait réfléchir le lecteur sur nos capacités d’accueil, de fraternité, d’acceptation des différentes et des autres. Une histoire pleine de sentiments qui vous saisira.

Par contre, point négatif dans la narration est l’emploi fréquent de flashbacks. Malheureusement ils ne sont pas du tout mis en évidence, et je fus un peu perdu dans la compréhension de l’histoire, m’obligeant à revenir en arrière.

Sans être un modèle de détails, le dessin n’est pas non plus des plus basiques. Suffisamment détaillé, ce sont avant tout les expressions des visages, les couleurs et les jeux de lumière qui confèrent toute l’ambiance quasi cinématographique à cette bande dessinée. Cependant sur plusieurs pages, le dessin était flou : effet volontaire dont je n’ai pas compris la signification ou bien erreur d’impression ?

Enfin, bien que je comprenne le travail et le coût de production d’une bande dessinée, je trouve généralement leurs prix disproportionnées par rapport au temps passé à les lire. Et bien pour une fois, j’avoue que le prix de la trilogie de La mémoire dans les poches est mérité: 240 pages, soit près du double de pages des BD standard, la quantité de texte et le temps passé à la lire le justifient.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Tome 1
    • Livre
      • Album: 88 pages
      • Editeur : Futuropolis (8 juin 2006)
      • Collection : BAND DESS ADULT
      • Langue : Français
      • ISBN-10: 2754800034
      • ISBN-13: 978-2754800037
      • Prix : 16,15€
    • eBook
      • Taille du fichier : 142564 KB
      • Editeur : Futuropolis (17 septembre 2012)
      • Langue : Français
      • ISBN-13: 978-2754805278
      • Prix : 10,99€
  • Tome 2
    • Livre
      • Album: 72 pages
      • Editeur : Futuropolis (11 juin 2009)
      • Collection : BAND DESS ADULT
      • Langue : Français
      • ISBN-10: 2754800999
      • ISBN-13: 978-2754800990
      • Prix : 16,25€
    • eBook
      • Taille du fichier : 44334.0 KB
      • Editeur : Futuropolis (27 juin 2013)
      • Langue : Français
      • ISBN-13: 978-2754805353
      • Prix : 10,99€
  • Tome 3

    • Livre
      • Album: 80 pages
      • Editeur : Futuropolis (18 mai 2017)
      • Collection : BANDES DESSINEE
      • Langue : Français
      • ISBN-10: 2754803394
      • ISBN-13: 978-2754803397
      • Prix : 17,00€
    • eBook
      • Taille du fichier : 71544 KB
      • Editeur : Futuropolis (18 mai 2017)
      • Langue : Français
      • ISBN-13: 978-2754823548
      • Prix : 10,99€

Site Internet

http://jordilafebre.blogspot.fr/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/02/04 dans BD - Manga

 

Étiquettes : , , , , , ,

Midam – Game Over n°15 & 16

Midam – Game Over n°15 & 16

Chers amis lecteurs, une petite critique de notre BD plaisir, histoire de rigoler un bon coup avant de passer à un livre beaucoup plus complexe.

Depuis le tome 11, je ne vous avais pas suggéré de critique de notre petit héro de Game Over  en quête de sa princesse. Je vais rattraper ce retard en vous proposant les tomes 15 et 16, les deux derniers parus à ce jour.

Alors est-ce que Midam et ses amis sont en fin de jeu ?

Histoire

Il est courageux. Il est valeureux. Il est audacieux. Mais il est surtout malchanceux ! Vous l avez reconnu : le Petit Barbare, double virtuel de Kid Paddle, revient pour de nouvelles aventures imprévisibles et déjantées. Et si l objectif sauver une princesse pas plus douée et les ennemis des blorks plus bêtes que méchants sont toujours les mêmes, le nombre de Game Over possibles semble lui ne pas avoir de limites… Courage, Petit Barbare !

Avis

Une BD fraîcheur, de celles que l’on lit entre deux gros livres pour s’aérer l’esprit, pour rire un bon coup. Une BD qui est un peu une madeleine de Proust, que l’on ne lirait pas souvent mais dont à toujours plaisir à retrouver.

Midam et ses acolytes sont passés à la vitesse supérieure car ce ne sont pas moins de 3 albums qui sont parus en un an. Cette productivité se ressent dans le manque d’originalité des gags, par exemple les mésaventures suite un lancer de casque sont exploitées à plusieurs reprises.

Pour le temps passé à sa lecture, 30 minutes au total en comptant mon fils et moi, je ne peux que conseiller d’aller dans une bibliothèque ou à défaut d’acheter sa version numérique. Le dessin simple aux couleurs basiques passeront parfaitement sur une bonne tablette.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • N°10
    • Livre
      • Relié: 48 pages
      • Editeur : Mad Fabrik (21 août 2013)
      • Collection : MF.GAME OVER
      • Langue : Français
      • ISBN-10: 2930618523
      • ISBN-13: 978-2930618524
      • Prix : 10,95€
    • ebook
      • Editeur : Mad Fabrik (21 août 2013)
      • Collection : MF.GAME OVER
      • Langue : Français
      • EAN : 9782331025105
      • Prix : 7,99€
  • N°11
    • Livre
      • Album: 48 pages
      • Editeur : Glénat BD (4 octobre 2017)
      • Collection : Mad Fabrik
      • Langue : Français
      • ISBN-10: 2723499804
      • ISBN-13: 978-2723499804
      • Prix : 10,95€
    • ebook
      • Editeur : Glénat BD (4 octobre 2017)
      • Collection : Mad Fabrik
      • Langue : Français
      • EAN : 978-2331030321
      • Prix : 7,99€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/02/02 dans BD - Manga

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :