RSS

Archives de Tag: leon

Donna Leon : Brunetti et le mauvais augure

Donna Leon : Brunetti et le mauvais augure

Cela faisait un moment que nous n’avions pas lu d’aventure du plus célèbre des policiers de la cité lacustre. Et comme un fait exprès, j’ai trouvé dans un vide grenier, donc à un très bon prix, un des derniers Donna LeonBrunetti et le mauvais augure. ?

Histoire

Pas de repos pour le commissaire Brunetti en cet été caniculaire. Pendant que sa famille profite de la fraîcheur des montagnes, Brusca, son ami d’enfance, vient lui demander son aide. Il y aurait des cas de corruption au tribunal de Venise et une juge y serait mêlée. Pour Brunetti, c’est une occasion de plus de s’opposer à sa hiérarchie, peu pressée d’enquêter au sein du système judiciaire de la Sérénissime. Évidemment, des notables sont impliqués dans cette affaire, mais aussi dans l’enquête officieuse qu’il mène en parallèle avec l’inspecteur Vianello. La tante de ce dernier, vieille dame crédule, obsédée par les horoscopes, divinations et prédictions en tous genres, retire de grosses sommes d’argent : est-elle victime d’un gourou peu scrupuleux qui lui extorque des fonds ?
Quand un greffier est assassiné, les maigres espoirs qu’avait encore Brunetti de profiter de vacances bien méritées sont définitivement anéantis…

Avis

Le Commissaire Brunetti prend le rythme et l’âge de son auteure. Donna Leon fleure les 72 printemps et son héros devient plus philosophique, s’interroge plus sur sa carrière, l’intérêt de son travail et au final ressemble de plus en plus à un Hercule Poirot américano-italien.

N’espérez pas trouver de course-poursuite ou d’avoir entre les mains un page-turn, Donna Leon est à l’encontre de la tendance des romans policiers actuels et confirme qu’elle est bien une des dernières Reines du Crime.

Pour toutes ses raisons, le livre se traîne en longueur sur la première moitié. L’auteure profite de la lourdeur météorologique pour aborder des sujets qui lui sont sans aucune doute de plus en plus cher puisqu’ils prennent de plus en plus de place dans ses romans : elle dénonce bien sûr l’ampleur affolante du tourisme dans sa ville, Venise, mais dénonce également les malversations des politiques et en conséquence du désintéressement des italiens pour ceux-ci, des malversations des entrepreneurs et même de la corruption de la justice.

Même si ces thèmes vont constituer le socle de l’histoire, le lecteur doit tout de même faire preuve de patience pour avoir enfin quelque chose à se mettre sous la dent. Au final, ses petites cellules grises ne seront guère monopoliser.

Mmais au final est-ce vraiment ce que l’on cherche à la lecture d’un roman de Donna Leon ?

N’est-ce pas bon de profiter pour une fois de l’humour du héros, de sa nature de bon-vivant et du plaisir de parcourir avec lui les canaux de la cité ?

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché
    • Broché: 288 pages
    • Editeur : Calmann-Lévy (20 février 2013)
    • Collection : Suspense Crime
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2702143733
    • ISBN-13: 978-2702143735
    • Prix : 21,50€
  • Format poche
    • Broché: 330 pages
    • Editeur : Points (2 janvier 2014)
    • Collection : Points Policier
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2757829610
    • ISBN-13: 978-2757829615
    • Prix : 7,60€
  • eBook
    • Editeur : Calmann-Lévy (20 février 2013)
    • Collection : Suspense Crim
    • Langue : Français
    • EAN: 9782702153161
    • Prix : 7,99€

Revue de presse

« Un Don Quichotte contre des moulins à vent incarnés par la machine gouvernementale italienne qui déraille. […] Une véritable étude sociologique de la société italienne. »
Françoise Kunzé, L’Union

« Une réussite romanesque qui montre que son commissaire n’a rien perdu de sa faconde, de son ironie et de son esprit déductif. »
La Provence

« Donna Leone revient avec un commissaire Brunetti au mieux de sa forme, prêt à débusquer la mafia où qu’elle se cache. »
Info Eco

« Un roman délicieux… à dévorer ! »
La Semaine du Roussillon

« Sa construction narrative, son décryptage acéré de la société italienne et sa connaissance parfaite de la Sérénissime font de ce nouvel opus un agréable délassement.  »
L. B., Rolling Stone

« Un ouvrage dont la qualité littéraire est réelle, à l’image de l’ensemble de l’oeuvre de Donna Leon. »
Blaise de Chabalier, Le Figaro littéraire

Site internet de l’auteur

Site internet officiel français de Donna Leon

 
Poster un commentaire

Publié par le 2015/06/30 dans Policier

 

Étiquettes : , , ,

Découvertes octobre 2014

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Karen Maitland – La malédiction du Norfolk

1208. Le pape Innocent III, en conflit avec le roi Jean, prononce un interdit sur tout le royaume d’Angleterre. Les églises et les cimetières sont fermés, le haut clergé quitte le pays, les prêtres ont défense de célébrer les offices ou de conférer les sacrements – ni confession, ni mariage, ni extrême-onction. S’ensuit un véritable chaos spirituel dans le royaume, en particulier chez les plus démunis, ceux pour qui la foi est le seul recours. C’est dans ce contexte particulièrement difficile qu’une jeune paysanne, Elena, est appelée au service du seigneur de Gastmere, dans le comté de Norfolk. Là, on l’oblige à s’adonner à un étrange rituel, celui des  » mangeurs de péchés « , consistant, en l’absence d’extrême-onction, à prendre sur sa conscience tous les péchés non expiés d’un mourant. Cette cérémonie va être le début d’une véritable descente aux enfers pour la jeune fille qui se retrouve bientôt accusée de meurtre. Son cauchemar ne fait que commencer… Après La Compagnie des menteurs et Les Âges sombres, Karen Maitland nous propose un nouveau voyage dans un Moyen Âge d’un réalisme stupéfiant. Dressant le portrait d’un royaume dévasté par le retour des croisades, la querelle avec le Saint-Siège et l’imminence d’une guerre contre la France, elle nous immerge littéralement dans cette Angleterre gothique où rites et superstitions sont omniprésents. Cette authenticité rare ajoute encore à une intrigue passionnante, faite de secrets, de trahisons et de multiples retournements.

  • Broché: 670 pages
  • Editeur : SONATINE (18 septembre 2014)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2355842655
  • ISBN-13: 978-2355842658
  • Prix : 23,00€

Donna Leon – L’inconnu du grand canal

Qui est ce cadavre défiguré qui flottait dans le canal ? Aucun élément d’identification possible – si ce n’est une chaussure –, pas de signalement de disparition dans la région de Venise. Le mystère semble bien épais pour le commissaire Brunetti. Mais, il en est sûr, la victime ne lui est pas inconnue.
C’est l’irremplaçable Mlle Elettra qui l’aide à retrouver la mémoire : l’homme avait été filmé lors des manifestations des agriculteurs, à l’automne. La piste est fragile, mais elle permet au commissaire Brunetti et à l’inspecteur Vianello de remonter jusqu’à un abattoir situé sur le continent, à Mestre, où règnent le chantage et la corruption.
Après s’être révolté contre les pratiques frauduleuses du milieu bancaire et indigné contre des actions irresponsables pour l’environnement, Brunetti se retrouve plongé dans les scandales de l’industrie de la viande et confronté à des questions éthiques, notamment sur le droit des animaux, qui l’ébranlent profondément. La ville que Brunetti aime tant ne sera désormais pour lui plus tout à fait la même….

  • Broché: 312 pages
  • Editeur : Calmann-Lévy (1 octobre 2014)
  • Collection : Suspense Crime
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2702155960
  • ISBN-13: 978-2702155967
  • Prix : 21,50€

 

Aro Sáinz de la Maza – Le bourreau de Gaudi

Un corps en flammes est retrouvé pendu au balcon d’un des monuments les plus emblématiques de Barcelone, La Pedrera, d’Antonio Gaudi. Bien mauvaise publicité pour la ville à quelques semaines de la consécration par le pape de la Sagrada Familia. Les services policiers sont aux abois et réintègrent l’électron libre Milo Malart, révoqué par mesure disciplinaire. Tandis qu’il enquête en binôme avec une jeune sous-inspectrice, qui semble tout droit sortie d’une série américaine à succès, les meurtres s’enchaînent selon un rituel immuable : toujours des membres de l’oligarchie barcelonaise, férocement mutilés au sein des édifices du célèbre architecte qui frit la gloire de la ville. Barcelone a vendu son âme au diable ; elle doit payer le prix de sa magnificence. La chasse à l’homme est ouverte, mais qui cherche-t-on ? Un prédateur sadique assoiffé de vengeance ou la victime d’un système politique arrogant et corrompu, qui sacrifie les plus fragiles au faste tapageur de la ville et à sa manne touristique ? Pour répondre, il faut d’abord décrypter le symbolisme ésotérique des oeuvres de Gaudi, aux formes proprement hallucinantes. Dans une intrigue magistralement tenue jusqu’à la dernière page, orchestrant pressions politiques, énigmes maçonniques, moeurs dissolues et presse à sensation, Le Bourreau de Gaudi plante l’envers du décor d’une cité unanimement saluée pour sa beauté et sa prouesse architecturale. Une Ville des prodiges terriblement moderne et effroyablement archaïque..

  • Broché: 624 pages
  • Editeur : Actes Sud Editions (3 septembre 2014)
  • Collection : ACTES NOIRS
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2330034598
  • ISBN-13: 978-2330034597
  • Prix : 23,80€

Peter Clines – 14

Avec ce qu’il gagne, Nate n’allait pas laisser passer l’occasion en or d’habiter l’un des plus vieux immeubles de Los Angeles pour un loyer modique. Pourtant il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans ce bâtiment : portes cadenassées, branchements électriques impossibles, cafards mutants… Intrigué, et n’ayant pas grand-chose d’autre à faire de sa morne vie de trentenaire célibataire, Nate décide de mener l’enquête avec certains de ses voisins. D’anomalies en mystères, ils vont rapidement se rendre compte qu’il s’est passé des choses dans cet immeuble, des choses terribles qui n’appartiennent pas tout à fait au passé…

Né en 1969, Peter Clines a grandi dans le Maine où il a commencé à écrire des nouvelles de science-fiction et de fantasy à l’âge de huit ans. Il vit aujourd’hui en Californie où il exerce une activité de scénariste, de journaliste pour Creative Screemvriting Magazine et de romancier. 14, son roman le plus ambitieux à ce jour, convoque les ombres de Lost, de La 4e dimension et de H.P. Lovecraft.
  • Broché: 542 pages
  • Editeur : J’ai lu (1 octobre 2014)
  • Collection : Nouveaux Millénaires
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2290097748
  • ISBN-13: 978-2290097748
  • Prix : 18,00€

Hugh Howey – Silo – Tome 3 : Générations

Donald est en mesure d’inverser le cours des choses puisqu’il a pris la place de Thurman. Juliette, quant à elle, est maire du silo 18, et n’attend qu’une chose : en découdre avec les dirigeants du silo 1. Juliette a trouvé l’excavatrice tant convoitée et entreprend de creuser un tunnel pour aller sauver Solo et les enfants, isolés dans leur silo à l’abandon. Pendant le forage, elle remonte à la surface et sort prendre des échantillons d’air et de terre – grâce auxquels elle découvrira plus tard que si l’air extérieur est toxique, c’est à cause de l’argon diffusé à chaque nettoyage, qui n’est pas du tout un agent purificateur, mais un nuage de nano-machines destructrices. Donald, qui meurt à petit feu, essaie d’user de son influence pour venir en aide au silo 18, avec lequel il communique en secret par radio. Avec Charlotte, sa soeur, qu’il a réveillée et qui l’aide à explorer le monde extérieur grâce aux drones, il découvre que la chape grise de nano-machines qui surplombe les silos ne s’étend pas au-delà d’un certain point et qu’au-delà de ses frontières, le monde est intact. Mais Thurman revient d’entre les morts : jamais débranché de son cryopode, il a bénéficié des nano-machines « soigneuses ». L’usurpation est découverte, Donald est capturé et passé à tabac, et Thurman gaze le silo 18. Le compte à rebours commence. Charlotte et Donald parviendront-il à déjouer la logique macabre du silo 1 ? Juliette réussira-t-elle à s’échapper du silo 18 ? La vie sur Terre pourra-t-elle reprendre, ou s’agit-il d’un ultime leurre ?

  • Broché: 417 pages
  • Editeur : Actes Sud Editions (8 octobre 2014)
  • Collection : Exofictions
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2330037503
  • ISBN-13: 978-2330037505
  • Prix : 23,00€

Sally Green – Half bad

« Tout le monde l’ignore, mais notre monde abrite des sorciers. Des sorciers blancs, qui sont bons. Et des noirs, qui incarnent le Mal. Au milieu, il y a Nathan. Nathan, dont le père est le plus puissant des sorciers noirs. Et dont la mère, grande sorcière blanche, est maintenant morte. Nathan fait peur, car il est différent. Bon ? Mauvais ? Nul ne le sait. À tel point que le Conseil des sorciers lui enlève de plus en plus de libertés. Pour finir par l’enfermer et le torturer. Nathan sait qu’il doit s’échapper avant ses 17 ans. Car, à 17 ans, tous les sorciers reçoivent leur don à travers une cérémonie. Et le seul à pouvoir pratiquer cette cérémonie est Marcus, son père. Nathan parvient à s’échapper, mais le plus dur reste à faire : retrouver son père. Comment faire quand tout le monde vous traque, et que vous ne pouvez avoir confiance en personne – pas même en votre famille ou en la fille que vous aimez ? »

  • Relié: 384 pages
  • Editeur : Editions Milan (24 septembre 2014)
  • Collection : Fiction
  • ISBN-10: 2745965808
  • ISBN-13: 978-2745965806
  • Prix : 16,90€

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/10/24 dans A lire, Actualités, Photo, Thrillers

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Donna Leon – Requiem pour une cité de verre

Je poursuis ma lecture de l’intégrale des Commissaire Brunetti de Donna Leon. Après une donna leon - requiem pour une cité de verre Mortes eaux qui m’avait moyennement plu, je vais maintenant m’attaquer au Requiem pour une ville de verre. Comme son nom le suggère, cette fois-ci l’auteure va nous faire découvrir sans doute le « village » le plus connu de Venise : Murano.

Car bien au-delà de de l’histoire policière, j’aime cette analyse de la cité lacustre. C’est ce qui fait le succès de ses romans… et de la série télévisée.

Mais au final, cette quinzième aventure du commissaire Brunetti n’est-elle pas que de la paillette, ou au contraire une pièce de verre étincelante ?

Histoire

Tassini, veilleur de nuit dans une verrerie, est obsédé par les déchets toxiques que les entreprises locales rejettent dans les eaux de Venise. Une pollution qui serait responsable, selon lui, du handicap de sa petite fille. Un matin, Tassini est retrouvé mort devant l’un des fours de l’usine maudite. La thèse de l’accident ne satisfait pourtant pas le commissaire Brunetti.

Avis

A la lecture de la première moitié de ce livre, je me demande si j’ai bien affaire à un roman de Donna Leon.

On retrouve tous les symboles de la série des Brunetti : la vie vénitienne avec ses petites histoires qui ont en font la grande de la cité, les magouilles des industriels, les méfaits de l’explosion du touriste.

Mais là où Donna Leon réussit un coup magistral c’est de faire enquêter le commissaire sur… sur …. rien. Aucun meurtre, aucune plainte, seulement des craintes d’une amie à propos de son père. On découvre un Brunetti plus solitaire, qui n’hésite pas à franchir la limite de la légalité.

Et comme à chaque fois, l’auteure nous distille quelques informations sur le passé de son héros. Et cette fois-ci on remonte loin, car nous sommes projetés dans l’enfance de Guido.

Au final, une histoire au ralenti, qui ne sera rester dans les annales des intrigues policières, mais qui est un formidable guide touristique sur le village du verre.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Poche: 338 pages
  • Editeur : Points (7 janvier 2010)
  • Collection : Points Policier
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2757811134
  • ISBN-13: 978-2757811139
  • Prix : 7,30€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/07/22 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , , , ,

Donna Leon – Mortes eaux

Fidèles lecteurs de mon blog, vous savez que ce n’est que récemment que j’ai découvert Donna Leon. Voici la troisième aventure de Guido Brunetti que je lis. Cette lecture n’était pas prévue dans mon planning de lecture. Il se trouve que j’avais oublié mon Nook à mon bureau, et que le lendemain je devais prendre les transports en commun pendant plusieurs heures. Sans livre, impossible. Et ma bibliothèque n’ayant pas beaucoup de livres poche, je me suis résigné à ce Mortes eaux qui faisait l’objet d’une offre du style 2 livres achetés, 1 troisième gratuit parmi….

La plupart du temps, les livres offerts ne sont pas des succès littéraire. C’est donc avant quelques « préjugés » que j’aborde ce nouvel opus de Donna Leon.

Alors, ces Mortes eaux seront-elles mortelles pour le lecteur que je suis ?

Histoire

Pellestrina, petite île située dans la lagune de Venise. Deux pêcheurs de palourdes sont retrouvés noyés dans les débris de leur bateau, leurs corps lardés de coups de couteau. Le commissaire Brunetti doit mener l’enquête au sein d’une communauté unie par un code de loyauté et une méfiance instinctive vis-à-vis des étrangers. Loin du monde raffiné de la Sérénissime, dans une atmosphère digne d’un village sicilien, la loi du silence est de mise. Pour tromper la méfiance des insulaires, Brunetti a l’idée d’envoyer sur place sa secrétaire, la signora Elettra. Celle-ci accepte de jouer les espionnes et de séjourner dans l’île, où elle a des parents. Mais Brunetti ne tarde pas à regretter sa décision lorsqu’il apprend qu’un troisième meurtre vient d’être commis à Pellestrina…

Avis

Mes craintes sur la qualité de ce livre, du fait de sa présence dans une offre promotionnelle de livres, sont vérifiées.

Il faut bien l’avouer ce Mortes eaux de Donna Leon n’est pas le meilleur de cette auteure de romans policiers. L’intrigue est assez basique, l’enquête plutôt mollement menée, sans grande conviction dirais-je.

Par contre, Donna Leon nous fait découvrir un peu plus Venise. Cette fois-ci ce sont les quartiers des pêcheurs, de leur guère pour le meilleur lieu de pêche; mais aussi de l’autre aspect de Venise, la Venise industrielle, la Venise polluée.

L’autre particularité de ce roman est de ne pas laisser l’enquête à Guido et ses proches collaborateurs, mais de faire intervenir des personnages traditionnellement de second plan au premier plan.

Donc au final, un roman de Donna Leon à réserver aux aficionados de cette auteure ou aux amoureux de Venise qui désirent connaître l’envers du décor de cette ville.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 310 pages
  • Editeur : Seuil (1 avril 2005)
  • Collection : Points Policiers
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2020593459
  • ISBN-13: 978-2020593458
  • Prix : 7,30€
  • Broché: 310 pages
  • Editeur : Seuil (1 avril 2005)
  • Collection : Points Policiers
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2020593459
  • ISBN-13: 978-2020593458
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/11/04 dans Policier

 

Étiquettes : , , ,

Découvertes – Septembre 2012

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vacances puis rentrée des classes ont eu raison de mes visites chez mon libraire préféré. Aussi, pour une fois au-je regardé sur Internet ce qui se vendait ou ce qui allait se vendre d’intéressant dans les prochains jours. Voici donc ma liste de courses de ce dimanche et des prochains temps .

J.K. Rowling – Une place à prendre

C’est le grand retour de J.K Rowling depuis les publications des Harry Potter… mais dans un domaine dans lequel on le l’attendait pas.

Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable. Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie. Attendue de tous, J.K. Rowling revient là où on ne l’attendait pas et signe, avec ce premier roman destiné à un public adulte, une fresque féroce et audacieuse, teintée d’humour noir et mettant en scène les grandes questions de notre temps.

  • Broché: 682 pages
  • Editeur : GRASSET ET FASQUELLE (28 septembre 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2246802636
  • ISBN-13: 978-2246802631
  • Prix : 24,00€

Gillian Flynn – Les apparences

Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari, Nick, forment en apparence un couple modèle. Victimes de la crise financière, ils ont quitté Manhattan, leur vie aisée, leur travail dans la presse, pour s’installer dans la petite ville du Missouri où Nick a grandi. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, celui-ci découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres aux murs brisés, et aucune trace de sa femme. L’enquête qui s’ensuit prend vite une orientation inattendue : sous les yeux de la police, chaque petit secret entre époux et autres trahisons sans importance de la vie conjugale prennent une importance inimaginable et Nick devient bientôt un suspect idéal. Alors qu’il essaie désespérément de son côté de retrouver sa femme, celui-ci découvre qu’elle aussi lui dissimulait beaucoup de choses, certaines sans gravité, d’autres bien plus inquiétantes. Il serait criminel d’en dévoiler davantage tant l’intrigue que nous offre Gillian Flynn recèle de surprises et de retournements. Après Sur ma peau et Les Lieux sombres, la plus littéraire des auteurs de polars, qui dissèque ici d’une main de maître la vie conjugale et ses vicissitudes, nous offre en effet une véritable symphonie paranoïaque, dans un style viscéral dont l’intensité suscite une angoisse quasi inédite dans le monde du thriller.

  • Broché: 573 pages
  • Editeur : Sonatine (15 août 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2355841179
  • ISBN-13: 978-2355841170
  • Prix : 22,00€

Franck Thilliez – Atomka

À Paris, le lieutenant Lucie Henebelle et le commissaire Franck Sharko se remettent du drame de Gataca. Mais une succession d’évènements tels que le meurtre d’un journaliste, et la réapparition d’une affaire de femmes jetées dans des lacs quasi gelés vont conduire Lucie et Franck sur les traces d’un tueur obsédé par l’hypothermie qu’ils poursuivront jusqu’à la zone interdite de Tchernobyl.
>>>
ENTRE LA VIE ET LA MORT, IL EXISTE UNE FRONTIÈRE.
CERTAINS L’ONT EXPLORÉE…

Un an et demi après la fin de GATACA, le lieutenant Lucie Henebelle et le commissaire Franck Sharko vivent ensemble à Paris, où ils tentent de se remettre du drame qui a failli les séparer. Ils essaient de faire un enfant, en vain. Et à quelques jours de Noël, ce qui les attend est loin d’être l’annonce d’un heureux événement. À l’heure où tout le monde rentre se réchauffer, le froid, la mort et les souvenirs maudits guettent.
Christophe Gamblin, journaliste de faits divers, est retrouvé mort, enfermé dans son congélateur. Sa collègue et amie a disparu en voyage alors qu’elle enquêtait sur les sites les plus pollués au monde : Pérou, Chine, États-Unis et Nouveau-Mexique. Sa seule trace est son identité, griffonnée sur un papier détenu par un enfant errant, très malade, aux organes déjà vieillissants.
Enfin, une ancienne affaire de femmes enlevées refait surface où des victimes étaient jetées vivantes, mais inconscientes, dans des lacs quasi gelés, secourues in extremis par des coups de fil mystérieux passés à la police.

  • Poche: 600 pages
  • Editeur : FLEUVE NOIR (11 octobre 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2265093564
  • ISBN-13: 978-2265093560
  • Prix : 21,90€

Donna Leon – Les joyaux du paradis

Une enquête magistrale menée dans la Venise actuelle mêlant brillamment musique et suspens, fiction et réalité.

Caterina Pellegrini, musicologue italienne enseignant à Manchester, accepte avec joie un poste de documentaliste au sein d’une Fondation à Venise. Contre toute attente, la place n’est pas de tout repos. Deux cousins se disputent l’héritage d’un ancêtre dont la succession serait tranchée par de vieux documents auxquels seule Caterina a accès. Le fameux ancêtre, compositeur baroque et diplomate, remplissait des missions cruciales auprès des cours allemandes pour le Saint-Siège.
À mesure que Caterina se passionne pour la biographie de cet homme, elle soulève un mystère : le musicien espion aurait-il trempé dans la plus grave affaire de meurtre de son temps ?

Donna Leon et Cécilia Bartoli ont décidé de remettre à l’honneur un génie de la musique baroque, Agostino Steffani. La collaboration de ces deux femmes est un événement international : le roman Les Joyaux du paradis et le disque Mission(Decca) sortent simultanément dans le monde entier.

  • Broché: 288 pages
  • Editeur : Calmann-Lévy (3 octobre 2012)
  • Collection : Suspense Crime
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2702144047
  • ISBN-13: 978-2702144046
  • Prix : 21,50€

Jose Rodrigues Dos Santos – La formule de Dieu

Printemps 1951, deux espions de la CIA épient une rencontre de la plus haute importance entre David Ben Gourion, « premier » Premier Ministre de l’État d’Israël, et Albert Einstein. L’objet de leur discussion : l’obtention
de l’arme nucléaire par le jeune état juif et l’existence de Dieu.
Cinquante ans plus tard, Tomas Noronha, expert en cryptologie, est appelé au Caire par une mystérieuse jeune femme. Sa mission : déchiffrer un cryptogramme caché dans un document détenu par le gouvernement de
Téhéran. Un manuscrit écrit de la main d’Albert Einstein dont le contenu pourrait bousculer l’ordre mondial.
Tomas Noronha devient alors un agent double censé collaborer avec les Iraniens pour informer l’Occident. Mais au cours de son enquête, il découvre que le fameux manuscrit contient beaucoup plus de choses que ne
l’espéraient ses différents commanditaires. Il serait tout simplement la preuve scientifique de l’existence de Dieu.

  • Broché: 650 pages
  • Editeur : HC EDITIONS – HERVE CHOPIN EDITIONS (14 juin 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2357201134
  • ISBN-13: 978-2357201132
  • Prix : 22,00€

Robert Goddard – Heather Mallender a disparu

Quinquagénaire alcoolique et désenchanté, Harry Barnett vit depuis de nombreuses années sur l’île de Rhodes, où il s’occupe de la villa d’un de ses amis, un homme politique anglais. Quand Heather Mallender arrive à la villa pour se remettre d’un drame personnel, Harry est vite attiré par la jeune femme. Mais, lors d’une balade en montagne, tout bascule : Heather disparaît sans laisser de traces et Harry est soupçonné par la police grecque de l’avoir assassinée. Devant l’absence de preuves, il est laissé en liberté. Avec une question qui ne cesse de l’obséder : qu’est-il arrivé à Heather ? Harry décide alors de mener l’enquête à partir de sa seule piste : les vingt-quatre dernières photos prises par la jeune femme avant de disparaître. Cliché après cliché, il va ainsi tenter de reconstituer les dernières semaines de la vie de celle-ci, entre la Grèce et l’Angleterre. Mais plus il apprend de choses sur Heather, sur son passé et sa vie, et plus le mystère s’épaissit.
Dans une atmosphère mystérieuse et envoûtante, qui n’est pas sans évoquer l’univers de Douglas Kennedy ou celui d’Elizabeth George, Robert Goddard mène d’une main de maître une intrigue foisonnante et nous offre un nouveau chef-d’oeuvre à l’épaisseur romanesque exceptionnelle et au suspense omniprésent.

  • Broché: 606 pages
  • Editeur : Sonatine (12 avril 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2355841195
  • ISBN-13: 978-2355841194
  • Prix : 22,30€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/09/23 dans A lire, Actualités

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Donna Leon – Mort à la Fenice

Depuis ma découverte de cette auteure américaine, vénizienne d’adoption, : Donna Leon lors de ma lecture de La petite fille de ses rêvesj’ai décidé de mieux découvrir la série des Guido Brunetti; et de préférence en lisant les histoires dans leur ordre chronologique d’écriture.

C’est une découverte quelques fois dangereuse, car il peut arriver que les qualités littéraires d’une personne ne s’affirment qu’après quelques livres. Qui plus est, ici, l’intrigue se déroule dans le milieu de la musique classique et de l’opéra; mondes et genres musicaux dont je suis aux antipodes.

Alors est-ce que ce Mort à la Fenice fait « nice » ou signera la mort de mon aventure littéraire dans la cité lacustre ?

Histoire

Les amateurs d’opéra sont réunis à la Fenice de Venise où ce soir-là, Wellauer, le célébrissime chef d’orchestre allemand, dirige La Traviata. La sonnerie annonçant la fin de l’entracte retentit, les spectateurs regagnent leur place, les musiciens s’installent, les brouhahas cessent, tout le monde attend le retour du maestro. Les minutes passent, le silence devient pesant, Wellauer n’est toujours pas là… il gît dans sa loge, mort. Le commissaire Guido Brunetti, aussitôt dépêché sur les lieux, conclut rapidement à un empoisonnement au cyanure. Le très respecté musicien avait-il des ennemis ? Dans les coulisses de l’opéra, Guido Brunetti découvre l’envers du décor.

Avis

Lors de ma première lecture d’une aventure de Guido Brunetti, j’avais un fort désir de découvrir le mode de vie des vénisiens. J’ai à nouveau eu le plaisir de partager la vie de ses personnes mais cette fois-ci en replaçant la ville au début des années 90. Déjà l’augmentation du tourisme inquiétait les habitants.

Pour l’aspect policier, il est impressionnant de voir que dès son premier livre Donna Leon maîtrisait le style policier que j’ai découvert dans son 17ème opus. Tout y est : le positionnement des héros, leur psychologie, la vitesse et le mode d’enquête (la lenteur et les petites cellules grises d’un Hercule Poirrot). Donna Leon est en quelque sorte la combinaison d’Agatha Christie et de Ruth Rendell, version moderne.

Ce style littéraire peut paraître vieillot mais il est agréable, plein de finesse, reposant. Il convient parfaitement après après un roman un peu plus dur, speed, qui ne ménage pas son lecteur comme un Franck Thilliez, un Maxime Chattam.

Enfin, Donna Leon a su ne pas noyer son lecteur dans des détails pompeux ou inutiles sur la musique classique et l’opéra.

Lire ce livre a été un véritable moment de plaisir. Je verrai si au fil des aventures de Guido si mon plaisir restera intacte. A suivre….

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Poche: 283 pages
  • Editeur : Seuil (2 avril 1998)
  • Collection : Points
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2020340372
  • ISBN-13: 978-2757811092
  • Prix : 7,00€

Donna Leon – La petite fille de ses rêves

 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/08/24 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Donna Leon – La petite fille de ses rêves

Depuis mon voyage de noces au cours duquel j’ai découvert Venise, ville insolite de part son coté lacustre, et mystérieuse car elle ne se dévoile qu’à ceux qui prennent la peine de sortir des sentiers battus (touristiques), je m’étais promis de mieux la connaître.

Mais je voulais de cette découverte qu’elle soit multi-facettes et et d’origines différentes. J’avais déjà repéré lors de ce voyage, un photographe exceptionnel natif de cette ville : Lucas Campigotto (voir le billet consacré à son livre Venise Imaginaire Nocturne).

Je m’étais aussi promis de découvrir Venise par la littérature, du moins par la littérature que j’aime : le roman policier. Et pour cela, il n’y a qu’un nom qui  puisse remplir ce désir : Donna Leon. Bien qu’américaine de naissance, cette auteure vit depuis de nombreuses années dans la cité lacustre. Ellet est sans doute plus vénitienne que nombreux habitants de cette ville.

Alors, est-ce que Donna Leon était « ma » petite fille de mes rêves des romans policiers à Venise ?

Histoire

Alors que le commissaire Brunetti vient d’enterrer sa mère, une étrange requête lui est présentée par un missionnaire tout juste revenu d’Afrique : le policier pourrait-il s’intéresser aux agissements d’une secte qui sévit depuis quelque temps à Venise ? Brunetti hésite. Peut-être le padre Antonin Scallon redoute-t-il seulement la concurrence. D’un autre côté, si le gourou cherche à plumer ses adeptes, il faudra y regarder de plus près.
Mais très vite, une affaire plus grave va monopoliser les pensées de Brunetti. Par une matinée froide et pluvieuse, le corps d’une fillette est retrouvé dans un canal. Fait étrange, nul n’a signalé sa disparition, ni celle des bijoux récupérés dans ses vêtements. Qui est cette enfant ? Qui a causé sa mort ? Pour protéger quels secrets l’a-t-on assassinée ?
Tant que Brunetti n’aura pas découvert la vérité à son sujet, cette petite fille hantera ses nuits…

Avis

Au travers de ce livre, en plus d’une intrigue policière, je cherchais avant tout de trouver, de découvrir Venise. et je dois admettre que je suis comblé.

Tout d’abord, Donna Leon a su inviter un personnage qui colle parfaitement à la vie de la cité lacustre. Un homme qui a vécu beaucoup de choses, qui vit à un rythme propre aux gens des pays du sud de l’Europe. Un homme, pur Vénitien qui n’a donc pas de voiture, qui n’a pas su voir son univers évolué. On est loin des experts, et ce héros s’approche des Maigret, des Hercule Poirrot, qui fait fonctionner ses petites cellules grises et non pas les puces en silicone. Et c’est tout bonnement génial. Ce Brunetti est totalement décalé dans l’univers policier actuel, mais cela nous permet surtout de pouvoir mener l’enquête à son rythme. Nous avons toutes les billes pour résoudre l’énigme. Il est d’autant plus réel et crédible qu’il fait face aux contraintes de sa profession : contraintes budgétaires, contraintes de personnel, contraintes hiérarchiques et politiques.

D’autre part, au travers de ce personnage, Donna Leon montre qu’elle aime sa ville. Elle nous fait partager le mode de vie de ses habitants : le parcours labyrinthique de la cité, les ponts surplombant la grand canal seuls liens entre les différents quartiers, les cafés pris au comptoir en quatrième vitesse. C’est également l’occasion pour elle de lancer un cri d’alarme. La Mairie a tout axé sur le tourisme pour la survie financière de sa ville. Malheureusement, l’invasion des touristes (dans le livre il est dit que le nombre de touristes par an est passé de 16 à 20 millions en une année, il faut savoir qu’il est à présente de 30 millions) entraîne une lente agonie de cette cité. Les prix de l’immobilier flambent, les commerçants désertent. Venise perd de sa substantifique moelle qui fait son charme pour faire place à une beauté d’apparat.

J’ai tellement aimé ce livre que j’ai l’intention de mieux connaître Donna Leon, son œuvre et sa ville d’adoption. Je viens donc d’acheter « Les enquêtes de Brunetti – Tome 1 », premier volume d’une série qui va regrouper l’ensemble des enquêtes de ce policier vénitien.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 325 pages
  • Editeur : Points (5 janvier 2012)
  • Collection : Points Policier
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2757826492
  • ISBN-13: 978-2757826492
  • Prix : 7,20€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/06/09 dans Thrillers

 

Étiquettes : , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :