RSS

Archives de Tag: Lackberg

Camilla Läckberg – La faiseuse d’anges

La précédente réalisation deCamilla Läckberg - La faiseuse d'anges Camilla Läckberg, Le gardien du phare nous avait déçu (voir la critique ici) et confirmait que la qualité littéraire ne pouvait suivre le rythme d’un livre par an.

Voici la cuvée 2014 avec La faiseuse d’anges et l’on se demande si Camilla Läckberg va trouver un nouveau souffle dans la vie du commissariat de Fjällbacka, sera insufflé un nouvel intérêt envers ses histoires et saura rassurer ses fans de la première heure.

Est-ce que La faiseuse d’anges va accoucher d’une nouvelle Läckberg ou serait-ce un mort-né du roman policier ?

Histoire

Pâques 1974. Sur l’île de Valö, aux abords de Fjällbacka, une famille disparaît sans laisser de traces. La table du dîner est soigneusement dressée, mais tous se sont volatilisés, à l’exception de la fillette d’un an et demi, Ebba. Sont-ils victimes d’un crime ou sont-ils tous partis de leur plein gré ? L’énigme ne sera jamais résolue. Des années plus tard, Ebba revient sur l’île et s’installe dans la maison familiale avec son mari. Les vieux secrets de la propriété ne vont pas tarder à ressurgir… Pâques 1974, la police reçoit un appel d’urgence provenant du pensionnat de garçons de l’île de Valö, aux abords de Fjällbacka. A l’arrivée des forces de l’ordre, l’endroit est désert. Seule la petite Ebba, âgée d’un an et demi, déambule en pleurs dans la maison abandonnée. La table de la salle à manger est soigneusement dressée pour le repas de Pâques, mais les habitants se sont comme volatilisés. La plupart des élèves sont rentrés chez eux pour les vacances et on apprend que les quelques garçons restés sur place sont allés faire une partie de pêche. Ce qui est arrivé à la famille de la petite fille restera un mystère. Sa mère, son père, sa grande sœur et son grand frère ne seront jamais retrouvés. Placée en famille d’accueil, ce n’est que trente ans plus tard qu’Ebba retourne sur l’île, accompagnée de son mari Marten. Tous les deux viennent de perdre leur fils de trois ans et c’est pour essayer de surmonter leur deuil qu’ils décident de tout quitter pour reconstruire leur vie ailleurs. Ils prévoient de restaurer le vieux pensionnat que le père d’Ebba dirigeait d’une main de fer pour ouvrir une maison d’hôte. Anna, la sœur d’Erica qui s’est lancée dans la décoration intérieure, va venir leur prêter main-forte pour la rénovation. Mais à peine ont-ils le temps de s’installer qu’ils sont victimes d’une tentative d’incendie criminel. Et lorsqu’ils commencent à ôter le plancher de la salle à manger, ils découvrent du sang coagulé en-dessous. C’est le début d’une série d’événements troublants qui semblent vouloir leur rappeler que ce n’est pas dans l’oubli qu’on trouve le salut. De son côté, Erica s’était depuis longtemps déjà intéressée à l’affaire de la mystérieuse disparition. Ces piqûres de rappel inquiétantes sont l’occasion pour elle de se replonger dans le dossier. Elle va bientôt se rendre compte que ce qui s’est passé trente ans plus tôt est bien plus complexe qu’elle n’aurait pu l’imaginer. Tout aurait commencé avec une faiseuse d’anges… Dans ce huitième volet de la série qui lui est consacrée, Erica sera confrontée à des secrets familiaux qui risquent in fine de coûter la vie à l’une des personnes les plus importantes de son entourage.

Avis

Par facilité j’aurais pu faire un bon copier/coller de ma critique sur Le gardien du phare tant les reproches faits sur le précédent livre sont valables pour La faiseuse d’anges.

Une fois de plus, je suis déçu par le livre de Camilla Läckberg, je ne retrouve pas la fraicheur et la fluidité de l’histoire comme dans les premiers livres de cette auteure.

Je peux distinguer deux gros reproches parmi tous ceux que l’on pourrait formuler à l’encontre de ce nouveau livre.

Le premier est certainement la trop grande multiplicité des personnages et donc des histoires se déroulant en parallèle. Il y en a tellement que l’on commence à savoir qui est qui, ce qu’il fait et à quelle époque, quand l’intrigue se résout. On pourrait penser que cela nous empêcherait de réfléchir et de résoudre l’intrigue, mais celle-ci étant tellement basique que cela nous ne gène en aucun cas.

Le second est, comme beaucoup d’auteurs de romans policiers (e.g. Harlan Coben), de toujours recourir au même schéma narratif : un crime dans le présent, plusieurs personnes liées à celui-ci, et une histoire dans le passé qui vient expliquer tout ou partie des origines du crime.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • livre
    • Broché: 436 pages
    • Editeur : Actes Sud Editions (4 juin 2014)
    • Collection : Actes noirs
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2330032102
    • ISBN-13: 978-2330032104
    • Prix : 23,50€
  • ebook
    • Editeur : Actes Sud Editions (4 juin 2014)
    • Langue : Français
    • EAN : 9782330034924
    • Prix : 14,99€
  • audio
    • Durée : 15h03
    • Editeur : Audiolib (20 août 2014)
    • Langue : Français
    • EAN : I9782356417671 (2CD de mp3)
    • Prix : 24,90€

Revue de presse

« On retrouve avec plaisir les personnages de Camilla Läckberg : Patrick le flic et Erika sa femme écrivain qui met son nez partout mais rarement là où il faut. Dans le dernier opus, une femme revient habiter la maison où toute sa famille a disparu du jour au lendemain quand elle avait un an. Un événement inattendu va relancer l’enquête. Les romans de Camilla Läckberg sont souvent écrits comme le serait une série télé. Résultat des courses : vous ne lâchez pas le bouquin jusqu’à ce que l’intrigue soit dévoilée dans les dernières pages. Un bon divertissement qui se lit vite, s’oublie assez vite aussi mais fait le job. Un excellent livre de vacances en somme ! » – Ophélie Meunier, Elle

Site internet de l’auteur

http://www.camillalackberg.com/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/08/26 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Guillaume Pipon – A666- Episode 1

guillaume pipon - a666 - ep01Il y a quelques jours, je vous disais que l’été sera séries ou ne sera pas.  Et parmi les différentes séries lancées sur le marché, j’en avais retenu deux dont celle de Guillaume Pipon, A666.

Depuis, oh magie des réseaux sociaux, son auteur m’a contacté en étant tout heureux de voir un blog parlé de son oeuvre. Je lui ai promis d’en faire une critique dès que j’aurais lu le premier épisode. Chose promise, chose due.

Alors est-ce que cet A666 va être un enfer à lire, ou un thriller à grande vitesse.

Histoire

Parti sur la route des vacances avec ses parents et sa sœur, Vincent, 17 ans, compte se faire la belle pendant le voyage pour se rendre à un festival de rock. Quand toute la petite famille s’arrête sur l’aire de Coulanges, lieu de son rendez-vous avec ses complices Teddy et Ben, qui doivent l’embarquer sur leurs motos, Vincent croit toucher au but. Mais là, rien ne se passe comme prévu, et la farce tourne au drame… Une enquête sur fond de road-trip pour un roman policier surprenant et décalé.

Avis

Exceptionnellement cette chronique va se décomposer en deux parties : une critique sur le livre et une autre sur l’éditeur.

Sur le livre, il n’y a rien à redire pour une lecture policière de vacances. Le niveau n’atteint pas un Franck Thilliez ou un Jean-Christophe Grangé, mais le premier épisode pose parfaitement tous les éléments du roman : humour, rapidité dans l’écriture et le suspense qui intervient directement à la fin du premier épisode. On sent une certaine jeunesse chez l’écrivain, tant dans la vie « terrienne » que dans sa vie littéraire (je crois que l’on partage certaines références comme les concerts) mais qui assure au livre une fraîcheur très agréable pour une lecture estivale, au bord de la mer.

Par contre, lorsque j’ai fait mon article sur les séries, je n’arrivais pas à trouver les informations habituelles sur les livres : dont le nombre de pages. Ici, attention, nous atteignons royalement les 14 pages tout compris. En quand je parle de page, il faut voir que le texte est présentée en double-interligne. Bref les 14 pages ont été avalées, digérées le temps d’une page de publicité hier soir devant la télé. A ce compte là, on arrive à près de 9€ les 75 pages (réelles) pour connaître toute l’histoire. En comparaison, chacun des 6 épisodes de Stephen King faisait 100 pages (pleines) et coutait 1,5€. Cela explique aussi la fréquence de publication des épisodes : un par semaine.

Donc, je pense que je lirais l’intégralité de l’histoire quand elle sera compilée dans un unique volume, qui, espérons-le, sera moins cher.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 14 pages
  • Editeur : Livre de poche (juin, juillet, août 2013)
  • Langue : Français
  • Prix : Tome 1 : gratuit, puis 0,99€.
 
2 Commentaires

Publié par le 2013/07/11 dans Policier

 

Étiquettes : , , ,

Découvertes Juin 2013

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Carton plein ce mois-ci pour Actes Noires la collection de chez Actes Sud : 3 livres sur 3 découvertes. Une première pour notre blog.

Keigo Higashino – La prophétie de l’abeille

Un matin d’été, la voiture de l’ingénieur Yuhara pénètre dans le complexe de Nishiki Heavy Industries. C’est aujourd’hui que l’hélicoptère sur lequel il travaille depuis des années doit être livré à son commanditaire, l’Agence de défense du Japon. Sa femme et son fils l’accompagnent pour assister à la démonstration de vol. Yuhara se rend dans son bureau tandis que sa famille l’attend à la cafétéria en compagnie de l’épouse d’un collègue et de son petit garçon. Les deux enfants vont jouer dehors et réussissent à se glisser dans le hangar où se trouve l’hélicoptère, et même à bord de l’appareil. L’un des deux est encore dedans lorsque celui-ci se met à bouger. Bientôt, sous les yeux terrifiés de son compagnon de jeu, l’hélicoptère prend son envol. D’abord stupéfaits, les ingénieurs comprennent bientôt que l’appareil a été manipulé à distance. Moins d’une heure plus tard, l’hélicoptère s’immobilise au-dessus d’un réacteur nucléaire. Les autorités reçoivent un message signé de « l’Abeille du ciel » : l’appareil, chargé d’explosifs, s’écrasera sur le réacteur quand il aura épuisé son carburant si toutes les centrales du Japon ne sont pas mises immédiatement hors d’état de fonctionner… Dans ce thriller magistral publié pour la première fois au Japon en 1998, Keigo Higashino décrit en temps réel la menace d’une catastrophe nucléaire. Alliant l’art du rebondissement à l’intelligence des situations, il compose une intrigue imparable, portée par la prescience du désastre à venir.

  • Broché: 384 pages
  • Editeur : ACTES SUD (2 mai 2013)
  • Collection : Actes noirs
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2330019580
  • ISBN-13: 978-2330019587
  • Prix : 23,50€

Louise Penny – Défense de tuer

Au plus fort de l’été, le Manoir Bellechasse, un hôtel luxueux des Cantons – de – l’Est, accueille les membres d’une riche famille anglo – canadienne réunis pour rendre hommage à leur défunt patriarche. L’inspecteur – chef Armand Gamache, venu célébrer avec sa femme leur trente-cinquième anniversaire de mariage, constate rapidement le troublant comportement de cette famille aux apparences parfaites. Sous la surface trop lisse bouillonne une inavouable rancune longtemps refoulée. Dans les esprits comme dans le ciel, l’atmosphère s’alourdit. Bientôt une tempête s’abat, laissant derrière elle un cadavre étrangement mis en scène. Mais qui aurait l’audace de commettre un homicide sous les yeux de l’inspecteur ? Avec cette quatrième enquête de l’inspecteur – chef Armand Gamache, Louise Penny fait une nouvelle fois preuve d’une ingéniosité subtile et d’une véritable compréhension du psychisme humain. Instaurant un huis – clos tout aussi charmant que déstabilisant, elle laisse ses personnages évoluer jusqu’à ce que leur nature véritable se dévoile dans toute sa laideur. Plus que jamais elle s’impose comme un véritable maître du mystère.

  • Reliure inconnue: 320 pages
  • Editeur : Actes Sud Editions (27 avril 2013)
  • Collection : Actes noirs
  • ISBN-10: 2330019424
  • ISBN-13: 978-2330019426
  • Prix : 23,50€

Camilla Lackberg – Le gardien du phare

Dans ce septième volet de la série qui lui est consacrée, Erica est sur tous les fronts. Non contente de s occuper de ses bébés jumeaux, elle enquête sur l île de Gräskar dans l archipel de Fjällbacka, et s efforce de soutenir sa s ur Anna, victime, à la fin de La Sirène, d un terrible accident de voiture aux conséquences dramatiques. Avec Le Gardien du phare, Camilla Läckberg poursuit avec brio la série policière la plus attachante du moment.

  • Broché: 480 pages
  • Editeur : ACTES SUD (5 juin 2013)
  • Collection : Actes noirs
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2330018967
  • ISBN-13: 978-2330018962
  • Prix : 20,00€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/06/09 dans A lire, Actualités, Thrillers

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Karen Maitland – Les Ages Sombres

Karen Maitland n’est peut-être pas un patronyme qui vous parle. elle n’est pas très connue bien qu’elle ait eu un premier succès avec son roman La compagnie des menteurs. Tout comme Robert Merle ou Ken Follet,

Elle œuvre dans le roman historique. C’est un genre difficile car il suscite une bonne connaissance de l’histoire, des us et coutumes de l’époque, du mode de vie; d’exposer ces connaissances sans que cela devienne pesant.

Nous allons voir si au travers des Ages sombres, Karen Maitland ne va pas sombrer dans un raz de marrée de théories historiennes.

Histoire

1321. Les habitants d’Ulewic, une petite cité isolée de l’est de l’Angleterre, sont sous le joug de leur seigneur et de l’Église, celle-ci ayant supplanté, depuis quelques années, le paganisme qui régnait dans la région. Non loin du village s’est installée une petite communauté chrétienne de femmes, des béguines originaires de Belgique. Sous l’autorité de soeur Martha, elles ont jusqu’alors été assez bien tolérées. Mais les choses commencent à changer. Le pays connaît en effet des saisons de plus en plus rigoureuses, les récoltes sont gâchées, les troupeaux dévastés et le besoin d’un bouc émissaire se fait sentir. Neuf hommes du village, dont on ignore l’identité, vont profiter de la tension qui commence à monter pour restaurer un ordre ancien et obscur. Renouant avec de terribles rites païens, usant de la terreur, du meurtre et de la superstition, ils vont s’en prendre aux béguines, qui devront les démasquer et élucider les secrets du village avant que la région ne soit mise à feu et à sang.
Avec cet ouvrage d’une intelligence et d’une érudition peu communes, Karen Maitland nous entraîne dans un Moyen-Âge d’un réalisme stupéfiant, sans jamais se départir d’un extraordinaire sens de l’intrigue et du suspense. Après La Compagnie des menteurs, élu meilleur livre de l’année par le New York Times et salué par une critique unanime, elle se hisse désormais au rang des grands maîtres du genre, aux côtés d’Umberto Eco ou de Iain Pears.

Avis

Deux choses m’ont profondément perturbé à la lecture de ce roman.

Le premier est le recours à la narration à la première personne. Non pas que je sois réfractaire à ce genre de narration, mais ici il est employé pour tous les personnages. Le titre du chapitre permet de savoir quel est le personnage incarné. Sans cela, il vous faut plusieurs lignes ou même pages avant de le deviner.

Le second point est la lenteur du récit tout au long de la première moitié du livre (300 pages environ). Certes, on découvre les personnages, mais il n’y a pas fil conducteur, on se demande si au fil ce n’est pas une chronique de la vie moyen-nageuse. C’est très dommage, car une fois passée cela, le roman prend une toute autre tournure : intrigue, rythme, suspense…..

Sinon, le style littéraire (et donc la traduction) est très agréable, fluide; la mise en situation historique est distillée avec soin. Je pense même avoir appris quelques petites choses sur le XIVème siècle.

Donc, au final, nous pourrions dire que ce livre aurait pu être amputé d’un bon tiers; et qu’il faut être motivé.pour franchir le cap des 300 pages pour trouver un roman historique à intrigue très intéressant.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 670 pages
  • Editeur : Sonatine (8 avril 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2355841152
  • ISBN-13: 978-2355841156
  • Prix : 21,30€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/09/21 dans Roman

 

Étiquettes : , , , ,

Camilla Läckberg – La Sirène

Camilla Läckberg, un peu ocmme Amélie Nothomb, a pris son rythme de croisière d’un livre par an. Que ce soit dans la littérature policière ou dans les livres pour enfants (cf. chronique sur Super-Charlie).

Il n’y a eu que peu d’auteurs qui ont pu assumer ce rythme de production littéraire sans pour autant baisser en qualité : Agatha Christie ou Georges Simenon, bien sûr. Mais souvent d’autres auteurs ont fait appel à une armada d’aides, ou d’une équipe de nègres (désolé c’est le terme officiel pour désigner une personne écrivant un livre pour le compte d’un autre) : James Patterson ne s’en cache pas pour justifier son status de vendeur numéro Un dans le monde.

Alors est-ce Camilla Läckberg va nous montrer qu’elle peut tenir ce rythme avec sa Sirène..

Histoire

Un homme a mystérieusement disparu à Fjällbacka. Toutes les recherches lancées au commissariat de Tanumshede par Patrik Hedström et ses collègues s’avèrent vaines. Impossible de dire s’il est mort, s’il a été enlevé ou s’il s’est volontairement volatilisé. Trois mois plus tard, son corps est retrouvé figé dans la glace. L’affaire se complique lorsque la police découvre que l’une des proches connaissances de la victime, l’écrivain Christian Thydell, reçoit des lettres de menace depuis plus d’un an. Lui ne les a jamais prises au sérieux, mais son amie Erica, qui l’a aidé à faire ses premiers pas en littérature, soupçonne un danger bien réel. Sans rien dire à Patrik, et bien qu’elle soit enceinte de jumeaux, elle décide de mener l’enquête de son côté. A la veille du lancement de La Sirène, le roman qui doit le consacrer, Christian reçoit une nouvelle missive. Quelqu’un le déteste profondément et semble déterminé à mettre ses menaces à exécution. Dans cette passionnante enquête, sixième volet de la série consacrée à Erica Falck, Camilla Läckberg reprend avec bonheur tous les ingrédients qui font le charme et le succès de ses livres. Ses fidèles lecteurs découvriront son roman le plus abouti à ce jour.

Avis

Soyons franc, Camilla Läckberg commence à s’essouffler. Certes le style est toujours impeccable, fluide, rythmé. Son schéma littéraire est toujours le même : 3 histoires se déroulent en parallèle. L’une présente la vision des policiers, la seconde celles des personnes impliquées dans l’intrigue, et enfin une autre se déroulant dans le passé et dévoilant au compte-gouttes l’origine de l’énigme.

Mais cette fois-ci l’intrigue est aussi épaisse qu’une feuille de papier. A peine l’intrigue est-elle exposée que l’on en devine la solution à un ou deux détails près.

La seule originalité de La sirène est le cliffhanger en fin de roman. C’est la première fois que Camilla Läckberg a recours à cette astuce. Serait-ce une confession devant la moindre qualité de ce roman, afin de récompenser ces fidèles lecteurs et les inciter à acheter son prochain opus ? Nous verrons bien si cela est efficace dans quelques temps.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 416 pages
  • Editeur : Actes Sud Editions (2 juin 2012)
  • Collection : Actes noirs
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2330008929
  • ISBN-13: 978-2330008925
  • Prix : 23,50€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/09/08 dans Policier

 

Étiquettes : ,

Découvertes & achats de Juin 2012

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme vous pourrez le constater il est préférable pour moi et mon portefeuille de ne pas traîner souvent dans une librairie. J’avais 3 heures à tuer pendant que mon fils et ses grands-parents étaient au spectacle de Mamma Mia! (que je vous recommande chaleureusement), aussi ai-je eu le temps de faire tous les raisons de la Fnac Saint Lazarre.

Donc voici mes emplettes de juin 2012; Vivement les vacances que j’ai assez de temps pour lire tout ce que j’ai acheté ces deux derniers mois.

Karen Maitland – Les âges sombres

1321. Les habitants d’Ulewic, une petite cité isolée de l’est de l’Angleterre, sont sous le joug de leur seigneur et de l’Église, celle-ci ayant supplanté, depuis quelques années, le paganisme qui régnait dans la région. Non loin du village s’est installée une petite communauté chrétienne de femmes, des béguines originaires de Belgique. Sous l’autorité de soeur Martha, elles ont jusqu’alors été assez bien tolérées. Mais les choses commencent à changer. Le pays connaît en effet des saisons de plus en plus rigoureuses, les récoltes sont gâchées, les troupeaux dévastés et le besoin d’un bouc émissaire se fait sentir. Neuf hommes du village, dont on ignore l’identité, vont profiter de la tension qui commence à monter pour restaurer un ordre ancien et obscur. Renouant avec de terribles rites païens, usant de la terreur, du meurtre et de la superstition, ils vont s’en prendre aux béguines, qui devront les démasquer et élucider les secrets du village avant que la région ne soit mise à feu et à sang.
Avec cet ouvrage d’une intelligence et d’une érudition peu communes, Karen Maitland nous entraîne dans un Moyen-Âge d’un réalisme stupéfiant, sans jamais se départir d’un extraordinaire sens de l’intrigue et du suspense. Après La Compagnie des menteurs, élu meilleur livre de l’année par le New York Times et salué par une critique unanime, elle se hisse désormais au rang des grands maîtres du genre, aux côtés d’Umberto Eco ou de Iain Pears.

  • Broché: 670 pages
  • Editeur : Sonatine (8 avril 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2355841152
  • ISBN-13: 978-2355841156
  • Prix : 21,30€

P.D. James – La mort s’invite à Pemberley

Rien ne semble devoir troubler l’existence ordonnée et protégée de Pemberley, le domaine ancestral de la famille Darcy, dans le Derbyshire, ni perturber le bonheur conjugal de la maîtresse des lieux, Elizabeth Darcy. Elle est la mère de deux charmants bambins ; sa sœur préférée, Jane, et son mari, Bingley, habitent à moins de trente kilomètres de là ; et son père adulé, Mr Bennet, vient régulièrement en visite, attiré par l’imposante bibliothèque du château. Mais cette félicité se trouve soudain menacée lorsque, à la veille du bal d’automne, un drame contraint les Darcy à recevoir sous leur toit la jeune sœur d’Elizabeth et son mari, que leurs frasques passées ont rendu indésirables à Pemberley. Avec eux s’invitent la mort, la suspicion et la résurgence de rancunes anciennes.
Dans La mort s’invite à Pemberley, P.D. James associe sa longue passion pour l’œuvre de Jane Austen à son talent d’auteur de romans policiers pour imaginer une suite à Orgueil et Préjugés et camper avec brio une intrigue à suspense. Elle allie une grande fidélité aux personnages d’Austen au plus pur style de ses romans policiers, ne manquant pas, selon son habitude, d’aborder les problèmes de société – ici, ceux de l’Angleterre du début du XIXe siècle.

  • Broché: 380 pages
  • Editeur : Fayard (30 mai 2012)
  • Collection : Policier
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2213668833
  • ISBN-13: 978-2213668833
  • Prix : 22,00€

Camilla Läckberg – La sirène

Un homme a mystérieusement disparu à Fjällbacka. Toutes les recherches lancées au commissariat de Tanumshede par Patrik Hedström et ses collègues s’avèrent vaines. Impossible de dire s’il est mort, s’il a été enlevé ou s’il s’est volontairement volatilisé. Trois mois plus tard, son corps est retrouvé figé dans la glace. L’affaire se complique lorsque la police découvre que l’une des proches connaissances de la victime, l’écrivain Christian Thydell, reçoit des lettres de menace depuis plus d’un an. Lui ne les a jamais prises au sérieux, mais son amie Erica, qui l’a aidé à faire ses premiers pas en littérature, soupçonne un danger bien réel. Sans rien dire à Patrik, et bien qu’elle soit enceinte de jumeaux, elle décide de mener l’enquête de son côté. A la veille du lancement de La Sirène, le roman qui doit le consacrer, Christian reçoit une nouvelle missive. Quelqu’un le déteste profondément et semble déterminé à mettre ses menaces à exécution. Dans cette passionnante enquête, sixième volet de la série consacrée à Erica Falck, Camilla Läckberg reprend avec bonheur tous les
ingrédients qui font le charme et le succès de ses livres. Ses fidèles lecteurs découvriront son roman le plus abouti à ce jour.

  • Broché: 416 pages
  • Editeur : Actes Sud Editions (6 juin 2012)
  • Collection : Actes noirs
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2330008929
  • ISBN-13: 978-2330008925
  • Prix : 23,50€

Jussi Adler-Olsen – Profanation

Véritable phénomène d’édition dans les pays où il a été publié, Miséricorde, le premier roman du Danois Jussi Adler-Olsen, s’est imposé en France comme la découverte scandinave de 2011. Profanation, le deuxième tome de la série, ne décevra pas les fans du tandem atypique et attachant que forment le cynique inspecteur Carl Morck et son mystérieux assistant syrien, Assad. Sur le bureau de Morck, le dossier d’un double meurtre impliquant une bande de fils de famille, innocentée par les aveux « spontanés » de l’assassin. Mais très vite l’inspecteur s’aperçoit que l’affaire, hâtivement bouclée, comportait des zones d’ombre. Quel rôle ont vraiment joué, il y a vingt ans, trois des hommes les plus puissants du Danemark ? Cercles très fermés des milieux d’affaires, corruption au plus haut niveau, secrets nauséabonds de la grande bourgeoisie… Adler-Olsen mêle à la perfection suspense implacable et regard acerbe sur son pays.

  • Broché: 480 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL (2 mai 2012)
  • Collection : LITT.GENERALE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2226241418
  • ISBN-13: 978-2226241412
  • Prix : 22,90€

jean-Christophe Rufin – Le grand cœur

Dans la chaleur d’une île grecque, un homme se cache pour échapper à ses poursuivants. Il évoque sa vie hors du commun et tente de démêler l’écheveau de son destin. Fils d’un modeste pelletier, il est devenu l’homme le plus riche de France. Il a permis à Charles VII de terminer la guerre de Cent Ans. Il a changé le regard sur l’Orient. Avec lui, l’Europe est passée du temps des croisades à celui de l’échange. Comme son palais à Bourges, château médiéval d’un côté et palais Renaissance de l’autre, c’est un être à deux faces. Aussi familier des rois et du pape que des plus humbles maisons, il a voyagé à travers tout le monde connu. Au faîte de sa gloire, il a vécu la chute, le dénuement, la torture avant de retrouver la liberté et la fortune. Parmi tous les attachements de sa vie, le plus bouleversant fut celui qui le lia à Agnès Sorel, la Dame de Beauté, première favorite royale de l’Histoire de France, disparue à vingt-huit ans. Son nom est Jacques Cœur. Il faut tout oublier de ce que l’on sait sur le Moyen Age et plonger dans la fraîcheur de ce livre. Il a la puissance d’un roman picaresque, la précision d’une biographie et le charme mélancolique des confessions.

  • Broché: 497 pages
  • Editeur : Editions Gallimard (29 mars 2012)
  • Collection : Blanche
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070119424
  • ISBN-13: 978-2070119424
  • Prix : 22,50€

Tagashi Agi – Les gouttes de Dieu n°22 et 23

N°22

Voici venu le jour de la lecture du texte de Yutaka Kanzaki concernant le 7e apôtre. D’après le testament, celui-ci incarne la Sagrada Familia. Shizuku et l’équipe du département Vins déduisent qu’il s’agit d’un vin du Nouveau Monde, mais hésitent quant à son origine précise. Arriveront-ils à trouver de quel pays vient l’apôtre ?De son côté, Tomine est sûr de son fait et file vers la Californie en compagnie de Loulan. Mais alors qu’ils ont pris le Napa Valley Wine Train, ils sont attaqués et la jeune fille est prise en otage !

  • Broché: 225 pages
  • Editeur : Glénat (8 février 2012)
  • Collection : Seinen Manga
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2723486397
  • ISBN-13: 978-2723486392
  • Prix : 9,15€

N°23.

Shizuku et Miya se sont finalement rendus en Australie, sur la piste du 7e apôtre. Ils sont aidés par Napia, mais le père de celle-ci est très hostile envers les Japonais. Pourtant, apprenant que son éco-village menacé, il accepte l’aide de Shizuku…

  • Broché: 240 pages
  • Editeur : Glénat (9 mai 2012)
  • Collection : Seinen Manga
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2723486400
  • ISBN-13: 978-2723486408
  • Prix : 9,15€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/06/24 dans A lire, Actualités

 

Étiquettes : , , , , ,

Camilla Läckberg – Super-Charlie

Lors de l’annonce de la sortie de ce livre, j’ai été doublement surpris. D’une part parce que L’enfant allemand venait de paraître et que je ne m’attendais pas à une nouvelle aventure de Camilla ackberg avant un an (son rythme de production sans doute imposé par son contrat auprès de son éditeur); et d’autre part par le titre : Super-Charlie ne rentre pas vraiment dans la coutume de l’auteur.

Ce n’est qu’à sa découverte chez mon libraire que j’ai compris ma méprise. par contre, je ne suis pas sur qu’il ait compris pourquoi je pouffais devant ce livre d’enfant.

Alors est-ce que Camilla Läckberg est-elle aussi bonne narratrice pour les enfants que pour les adultes ?

Histoire

Parce qu’un peu de poussière d’étoiles est tombée sur son berceau le jour de sa naissance, Charlie n’est pas un bébé tout à fait ordinaire. Et, très vite, il comprend que s’il est doté de certains pouvoirs, il ferait mieux de ne pas le montrer. Mais quand l’injustice est trop grande, Charlie n’a plus le choix : il lui faut endosser le costume de super-héros…

Avis

Pour avoir expérimenté la lecture de ce livre sur mes deux enfants (2 et 6 ans), je peux vous dire qu’ils attendaient impatiemment chaque jour que je lise la suite de l’histoire (2-3 pages par jour).

Le gros avantage de ce livre est sa taille. Imposante il faut bien le reconnaître, elle permet aux enfants de regarder l’histoire pendant que les parents (ou grands frères ou sœurs) lisent l’histoire; ce qui est généralement impossible avec un livre de taille « normale ». Vous pouvez ainsi lire tranquillement l’histoire sans que les enfants vous tire le livre pour regarder les images. Par contre sa talle peut se révéler un inconvénient si le lecteur est un enfant; il ne serait pas comment le tenir pour lire confortablement.

L’histoire n’a rien d’original en soi, elle est à mi-chemin entre l’histoire de fée et celle de Superman. Mais les enfants accrochent tout de suite, et aimeraient avoir les même pouvoirs que Charlie.

Personnellement je suis un peu déçu de la fin, je ne comprends pas bien comment la vengeance peut résoudre les problèmes du frère de Charlie…. mais c’est un amateur de roman policier adulte qui parle.

En conclusion, nous dirons que Camilla Läckberg réussit son coup d’essai dans le monde des contes pour enfants, et que ces derniers attendent la suite des aventures de Super-Charlie.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Relié: 34 pages
  • Editeur : Actes Sud Junior (14 mars 2012)
  • Collection : ACTES SUD JUNIO
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2330005415
  • ISBN-13: 978-2330005412
  • Prix : 14,00€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/06/24 dans Jeunesse

 

Étiquettes : ,