RSS

Archives Mensuelles: novembre 2011

Camilla Läckberg – Cyanure

Camilla Läckberg nous offre son petit présent de Noël, un peu comme Mary Higgins Clark à une époque. Alors, la qualité et l’intrigue sont-elles toujours là, ou alors celui-ci vous sera létal.

Histoire

Quelques jours avant Noël, sa petite amie, Lisette Liljecrona, invite Martin Molin (collègue de Patrick Hedström) à venir passer le week-end avec sa famille sur la petite île de Välo en Suède. L’idée ne l’enthousiasme guère et c’est à contrecœur qu’il accepte de l’accompagner. Ses appréhensions se voient confirmées lorsqu’il fait la connaissance des Liljecrona. Avec plus ou moins d’élégance, tous s’acharnent à obtenir les faveurs du patriarche dont la fortune s’élève à plusieurs milliards de couronnes. Cette course à l’héritage tourne court lorsque, le soir même, Ruben, déçu et furieux contre les membres de sa famille, affirme les avoir déshérités. Gagné par son emportement, le vieil homme meurt soudainement, vraisemblablement victime d’un malaise cardiaque. Une tempête de neige fait rage dans la région et les hôtes sont dans l’impossibilité de regagner le continent. Martin prend alors la situation en main et constate que Ruben a été empoisonné. Personne n’a pénétré dans la maison, le meurtrier est donc forcément parmi les convives.

Avis

Soyons bref, un peu comme le livre (seulement 187 pages en petit format), il faut bien l’avouer, ce n’est pas le meilleur livre de Camilla Läckberg. Ce serait même le moins bon.

A peine l’histoire commence à trouver son rythme que l’on est déjà à la fin du livre.

L’intrigue est quasiment inexistante, et on ne peut moins originale (l’auteure l’avoue même dans le livre en y faisant une référence littéraire).

Les seules originalités du livre proviennent de sa présentation (format poche allongé avec couverture rigide du meilleur effet) et du fait que Martin Molin, habituellement second du héros Patrik Hedström, est le principal enquêteur.

Enfin un point positif, l’écriture est toujours aussi impeccable.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix
 
Poster un commentaire

Publié par le 2011/11/30 dans Policier

 

Étiquettes : ,

Découvertes décembre 2011

Je suis allé faire un tour chez l’un des gros libraires près de chez moi, et voici ma petite liste des livres qui m’ont interpelé :

  • L’élixir du mal de Raymond Khoury. Je n’ai jamais lu de cet auteur très prolifique qui d’habitude tourne plutôt autour du monde des templiers. Ici, on aurait à faire à une plante qui permettrait d’être éternel.
  • La trilogie du mal de Maxime Chattam. Rien de neuf, mais comme je n’ai pas lu cette trilogie, j’ai remarqué que Pocket a eu la bonne idée de les regrouper en un seul livre pour un prix très attractif : 13,50€.
  • Cette nuit-là de Linwood Barclay. Inconnu au bataillon mais une idée qui me plait : une jeune fille fait pour la première fois le mur, mais quand elle rentre chez elle plus personne. 25 ans plus tard des éléments nouveaux permettraient de lui faire découvrir la vérité.
  • Les chants de la terre de Elspeth Cooper. Premier tome d’une trilogie de cette auteure anglaise qui est déjà comparée à JR. Tolkien tant elle saurait rendre son âme d’aventurier initiatique à son lecteur.

Voilà donc encore plein d’idées cadeaux pour Noël si vous avez des amis ou parents lecteurs.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2011/11/30 dans A lire

 

Étiquettes : , , ,

Martin Winckler – Les invisibles

Martin Winckler s’est fait connaître dans les années 90 avec la Maladie de Sachs, une chronique d’un médecin de campagne. Depuis Martin Winckler est un écrivain très prolifique aux multiples passions : médecine, policier, cinéma et série télévisée.

Alors ce troisième volet des aventures de Charly Lhombre (après In vitro et Camisoles) vaut-il la peine d’être lu ou bien doit-il rester invisible dans votre bibliothèque ?

Histoire

Charly Lhombre, médecin légiste en congé sabbatique, arrive au Québec pour occuper un poste à l’université de Montréal. Alors qu’il pensait vivre une année d’étude tranquille dans le monde policé des professeurs d’université, les choses prennent une tournure particulière à la suite d’événements violents, échos d’un sombre passé. Conflits de pouvoir, réapparition d’anciens secrets que certains avaient cru pouvoir enterrer, et agression de plusieurs SDF sans défense. Ces histoires ont-elles un rapport et sont-elles liées au meurtre non élucidé de la belle Kathleen Cheechoo, épouse du fondateur du centre de Recherches pour lequel travaille Charly ? La complicité de la surprenante Réjane Lalumière, collègue – et plus encore – de Charly, ainsi qu’une initiation à la culture des Indiens Cris ne seront pas de trop pour aider ce dernier à élucider le triple mystère.

Avis

Lire un roman de Martin Winckler a toujours été un plaisir pour moi, que ce soit La Maladie de Sachs, In Vitro ou Touche Pas à Mes Deux Seins (une aventure de Gabriel Lecouvreur alias le Poulpe). Mais je dois avouer que j’ai été déçu par ce roman policier.

Le roman met énormément de temps à démarrer pour trouver sa véritable vitesse de croisière au dernier tiers. Autant dire que les amateurs de littérature policière doivent être patients et passer les longs, très longs paragraphes décrivant les relations humaines et les fantasmes de l’auteur; Nul doute que celui-ci se soit transposé dans le héros dont le charme ne laisse pas indifférent la gente féminine québécoise.

Enfin l’intrigue est très basique.

Donc un livre pour les habitués de Martin Winckler, à découvrir en poche ou d’occasion quand celui-ci sera disponible dans ce format.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix
 
Poster un commentaire

Publié par le 2011/11/29 dans Policier, Uncategorized

 

Étiquettes : ,

Franck Thilliez – [E]

Franck Thilliez est à mon avis le nouveau Jean-Christophe Grangé. Il a su reprendre les méthodes qui ont fait le succès de celui-ci, mais sans ses défauts : qualité constante, intrigue toujours originale, à l’écoute de ses lecteurs .

Nous allons voir si à la lecture de ce [E], on ne dira pas Euh….!

Histoire

Un film mystérieux et malsain qui rend aveugle… Voilà de quoi gâcher les vacances de Lucie Henebelle, lieutenant de police à Lille, et de ses deux adorables jumelles. Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés, le crâne scié… Il n’en fallait pas plus à la Criminelle pour rappeler le commissaire Franck Sharko en congé forcé pour soigner ses crises de schizophrénie. Deux pistes pour une seule et même affaire qui va réunir Henebelle et Sharko, si différents et pourtant si proches dans leur conception du métier.

Avis

Par un étrange hasard, quand je commence à lire un livre sur un thématique (policier en milieu psychiatrique par exemple), il est fort à parier que celui que je choisis ensuite, et même en aveugle, ait un étroit rapport avec le premier.

C’est ce qui s’est passé ici ; chronologiquement j’ai lu Le Passager de Jean-Christophe Grangé (voir la critique sur le blog), puis ce [e] de Franck Thilliez.

De nombreux points communs, mais au final deux histoires bien différentes et des styles d’écritures propres qui ne rendent pas désagréables la lecture de ces deux romans d’affilée.

Je donnerais cependant ma faveur à Franck Thilliez pour l’originalité et le jusqu’au boutisme de son idée : amateur de conspiration, vous en aurez pour votre argent.

Le rythme pèche un peu sur le milieu du roman.

Par contre, le cliff-hanger des dernières pages est, bien que basique, d’une efficacité implacable et ne peut que vous incitez à lire la suite : Gataca.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

N.B. : [e] est le premier tome du diptyque. Gataca est le second volume. Bien qu’il soit indiqué dans le second que les deux histoires sont indépendantes, pour profiter pleinement du second volume, il est préférable de lire ces deux livres dans l’ordre.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2011/11/28 dans Policier, Uncategorized

 

Étiquettes : , ,

Kyobo : premier eBook à eInk couleur

Kyobo - eBook Reader

Kyobo - eBook Reader

Finalement, Amazon s’est fait doubler sur la ligne. On pensait que le Kindle Fire serait la première liseuse à encore numérique couleur, mais en fait c’est Kyobo qui bénéficiera en premier de l’écran Mirasol.

L’écran Mirasol apporte la technologie développée par Qualcomm.

Le Kyobo propose donc la couleur sur un écran de 5.7 pouces en résolution 1024 x 768 pixels, le tout pour 300$.

 

Vous pouvez le découvrir en fonctionnement sur YouTube :

 
Poster un commentaire

Publié par le 2011/11/23 dans Nouveautés

 

Étiquettes : ,

Les scanners d’aéroport nocifs aux liseuses eInk

Scanners et encre électronique ne feraient pas bon ménage. En tout cas pour le Kindle. D’après le Telegraph, plusieurs utilisateurs de la liseuse d’Amazon se sont plaints que l’affichage de leur appareil avait été fortement endommagé après un contrôle des bagages au scanner dans un aéroport.
Donc vous voilà averti si vous voyagez avec votre liseuse.
Source : 20 minutes

 
Poster un commentaire

Publié par le 2011/11/21 dans Nouveautés

 

Étiquettes : , , ,

Grangé Jean-Christophe – Le passager



Jean-Christophe Grangé a souvent été présenté comme le Stephen King français. Tout comme pour le romancier américain, ces romans ont rapidement rencontré le succès auprès du lectorat français. Mais ces deux maîtres du thriller partagent aussi une qualité inégale dans leur écriture.

Nous allons voir si ce Passager mérite notre attention, où si l’on doit s’en passer.

Histoire

Mathias Freire, un psychiatre ayant perdu goût à son travail, reçoit un nouveau « client » ayant perdu sa mémoire du jour au lendemain. Mais il s’avère que cet homme fut retrouvé proche d’une scène de crime bestiale. Peu à peu, le psychiatre se retrouve en ce patient et commence à se remettre en cause.

Avis

Je tiens tout d’abord à rassurer les fans de Jean-Christophe Grangé, c’est un bon « Grangé », mais peut être pas le meilleur (« Le vol des cigognes », et de loin pour moi).

J’avoue avoir eu un peu en découvrant la thématique de ce thriller : la psychologie. J’ai en horreur les thrillers psychologiques qui n’avancent pas, qui n’ont aucun intérêt sur ce n’est de faire passer le temps .. encore plus lentement que dans la réalité. La lecture des « Visages » de Kellerman, bien qu’encensé par plusieurs critiques et libraires m’a déçu pleinement (nous y reviendrons dans un prochain article).

Ici, point du tout, les troubles psychologiques constitue à la fois l’origine de l’histoire, mais également l’handicap à la résolution de l’énigme. Grangé a évité l’écueil de partir dans des digressions psychologiques : une fois le trouble exposé et expliqué, en retour pour l’aventure. Une aventure très rythmée, mais parfois un peu répétitive :  le livre se traine un peu vers le milieu avant de repartir de plus belle.

Par contre, même après avoir lu le livre je ne comprends toujours pas le titre du livre : le passager. Ce titre me ferait plutôt pensé au film Alien. Non là, vraiment pas ! C’eut été « Le labyrinthe », oui du fait de la dualité entre les meurtres et les méandres de la mémoire. La couverture du livre en serait d’autant plus juste.  D’ailleurs pour la petite histoire, c’est le titre que j’ai donné quand mon fils m’a demandé ce que je lisais, tellement cela me semblait évident.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Pour la petite histoire, c’est le premier livre français disponible en numérique sur les réseaux pirates avant sa disponibilité en libraire : pendant 2 heures.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2011/11/18 dans Thrillers

 

Étiquettes : , , ,