RSS

Archives Mensuelles: mars 2013

Pocketook annonce 2 liseuses haute-précision dont une couleur

L’ukrainien PocketBook, qui croit dur comme fer aux liseuses numériques, lancera cette année plusieurs nouveautés dans ce domaine dont deux liseuses « haute précision ». Une nouvelle liseuse haut de gamme devrait faire son apparition d’ici peu sur le marché européen. Elle offrira un affichage haute qualité grâce à un écran multitouch E-Ink Pearl HD affichant une définition de 1024 x 768 pixels et doté d’un éclairage frontal. Les contrastes et la précision des textes devraient s’en trouver considérablement améliorés.

Une autre liseuse sera également de la partie et arborera un écran couleur E-Ink Triton (4 096 couleurs). « Elle plaira à ceux qui aiment lire des magazines en PDF et ceux qui travaillent avec des cartes et des graphiques » souligne le fabricant.

Source : Jean-Marie Gall.com

Fiche informative sur le site PocketBook

 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/03/30 dans Nouveautés

 

Étiquettes : ,

Un roman de 1969 formidablement visionnaire

stand-on-zanzibarJohn Brunner se doutait-il en rédigeant son roman de science-fiction en 1969, que ce qu’il décrivait comme un futur imaginaire serait aujourd’hui notre quotidien ? Située en 2010, l’intrigue de Stand on Zanzibar avait tout prédit.

Les œuvres de science-fiction sont faites pour s’évader, sortir de notre quotidien en nous emmenant dans un monde imaginaire tout droit sorti du cerveau fertile de son auteur. Seulement, il arrive parfois que la fiction rejoigne la réalité plusieurs décennies après. A ce titre, Stand on Zanzibar de John Brunner devrait perdre son étiquette de littérature de science-fiction tant ce qui y est décrit rassemble de points communs avec notre époque. Écrit en 1969 et se situant en 2010, l’intrigue du livre, de base entièrement fictive, est pour un lecteur d’aujourd’hui une description de notre actualité.

Le site littéraire The Millions s’est amusé à relever les différents éléments qui avaient prédit le futur 40 ans auparavant. De l’élection de Barack Obama, à l’utilisation des imprimantes, découvrez ces étonnantes prophéties.

Président Obomi au pouvoir et suprématie chinoise  

– Le monde de Zanzibar est dirigé par un meneur populaire nommé Président Obomi. Cinq lettres et une sonorité qui nous semblent bien familières depuis 2008 et l’élection du président Obama.

– La plus grande source d’instabilité et de violence vient des terroristes. Considérés comme la menace principale des États-Unis, ceux-ci projettent de s’en prendre aux gratte-ciels américains. Dans la réalité, le 11 septembre 2001 est encore dans toutes les mémoires.

– Les États-Unis ne sont désormais plus en rivalité avec l’Union Soviétique mais avec la Chine. Ces deux superpuissances s’affrontent désormais sur le plan économique, commercial et technologique et non plus sur un plan militaire.

–  Les Européens ont formé une union de nations pour améliorer leurs perspectives économiques et influencer le monde des affaires. La Grande-Bretagne, elle, reste en dehors de cette alliance et tend plutôt à se ranger du côté des États-Unis.

– L’Afrique demeure loin derrière les autres continents en terme de développement. L’Israël pour sa part est toujours le centre des tensions du Moyen-Orient.

– Les personnes homosexuelles et bisexuelles sont devenues monnaie courante et n’ont plus peur de s’afficher.

– Un médicament pour améliorer les performances sexuelles a été mis sur le marché et on ose même en faire des publicités. Dans la réalité, le Viagra est disponible en France depuis 1999.

– Le mariage est en déclin et la jeune génération préfère les relations courte-durée, sans engagement officiel.

– Les chaînes de télévision sont devenues globales grâce au satellite. Et il est même possible de regarder une émission en différée. Merci aux replay et aux box.

– Les sièges d’avion sont équipés d’écrans de télévisions sur lesquels les passagers peuvent visionner les news ou des vidéos.

– Les documents informatiques sont générés par des imprimantes laser.

– La cigarette a été marginalisée par les autorités tandis que la marijuana est en passe d’être décriminalisée.

Source : GentSide

 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/03/30 dans Actualités

 

Étiquettes : ,

Hausse des ventes de la presse numérique

L’arrivée de l’iPad en 2010 a reboosté le monde de la presse écrite alors en difficulté. L’iPad a bouleversé les modèles économiques à tel point que la diffusion dématérialisée semble désormais incontournable avec plus de 3 millions de « tablonautes ». Les ventes de magazines sur tablettes ont en effet connu une croissance soutenue en France avec une hausse de 173% entre 2010 et 2011, suivi d’une progression de 90% entre 2011 et le 2ème trimestre de 2012.

Le laptop avait amorcé ce phénomène de lecture numérique, mais n’apportait pas encore le confort ni l’expérience-utilisateur de la tablette tactile. C’est cet aspect qui la différencie et en fait un device à part entière. Il nous est aujourd’hui tout à fait possible d’imaginer que la version « papier » d’un quotidien ou d’un magazine puisse être remplacée par sa version digitale.

À titre d’exemple, les versions numériques de Libération ont explosé en 2011. Le quotidien vendait en moyenne 4 597 exemplaires numériques par jour, et le chiffre a quasiment doublé en 2012 pour atteindre 8 899 exemplaires par jour. Dans le même temps, les ventes des exemplaires papier baissaient de 4 455 exemplaires.

Le Figaro a connu la même progression, ses ventes d’exemplaires numériques ont bondi de plus de 127% en un an pour atteindre 7 273 exemplaires/jour. Ce sont ses ventes numériques qui lui ont permis de terminer l’année 2012 dans le vert, ce qui n’aurait pas été le cas si l’on ne devait compter que les ventes papier.

D’autres magazines comme Rock One, Rap Mag ou encore Rock Sound ont fait de la résistance et n’ont pas pris ce virage numérique, ce qui leur a coûté très cher puisqu’ils ont dû cesser leur publication fin 2011.

Source : Pseudo

 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/03/30 dans Sites marchands

 

Étiquettes : , ,

Les liseuses bientot autorisées pendant les décollages dans les avions de ligne

D’après le New York Times, il serait ainsi prochainement possible pour les passagers des avions de ligne d’utiliser leurs liseuses électroniques pendant le vol, mais également pendant les phases de décollage et d’atterrissage de l’appareil.

Un peu de souplesse s’invite donc dans un ensemble de restrictions sévères, néanmoins les téléphones portables ne seront pas concernés par cette levée d’embargo.

La FAA étudie cette option depuis l’année dernière et l’annonce officielle devrait intervenir à la fin du mois de juillet. Selon une source interne de l’administration, la décision fait suite à une pression énorme de la part des utilisateurs et de différents politiciens qui souhaitent une explication scientifique des risques liés à l’usage des dispositifs électroniques en vol.

Au-delà de cet aménagement, la FAA devrait également réexaminer l’ensemble des paramètres que constitue le «  mode avion  » sur les dispositifs électroniques. L’objectif est d’officialiser un ensemble de paramètres pour les imposer aux dispositifs encore non disponibles sur le marché pour soit restreindre, soit assouplir un peu plus les blocages.

Actuellement, certains appareils proposent déjà une connexion WiFi pour leurs passagers, tandis que certains pilotes ont déjà remplacé leurs cartes papier par une version numérique utilisée depuis un iPad.

Jusqu’ici, aucune étude n’a réellement pu certifier que les téléphones portables engendraient des perturbations magnétiques ou interféraient réellement avec les instruments de vol. Néanmoins, l’un des principaux motifs expliquant qu’il est interdit d’utiliser ces appareils pendant le décollage et l’atterrissage est sans doute la question de l’attention. Ainsi, les passagers n’étant pas occupés sur leurs mobiles ou tablettes seraient plus attentifs aux consignes de sécurité, et plus alertes en cas de problème, des problèmes qui interviennent justement le plus souvent au décollage et à l’atterrissage des appareils.

Source : GNT

 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/03/30 dans Nouveautés

 

Étiquettes : , ,

Samsung voudrait vendre Liquavista à Amazon

Samsung avait fait grand bruit en janvier 2011, après l’annonce du rachat de Liquavista, une société hollandaise spécialisée dans les écrans pour liseuses. Cette entreprise a développé un procédé innovant («electrowetting») d’affichage à base d’huiles dont les formes se modifient dès lors qu’un courant les traverse.

Malheureusement pour le nouveau propriétaire et son acquisition, ce rachat n’a pas donné les fruits attendus. Le marché de l’eReader pique du nez sous les coups de boutoir des tablettes, plus polyvalentes avec des tarifs désormais équivalents aux liseuses : en 2013, ce marché devrait décliner de 27% et ne plus représenter que 10,9 millions d’unités, d’après IHS. Et ce sera pire en 2017, où les prévisions donnent 7,1 millions de liseuses seulement.

C’est pourquoi Samsung, deux ans après son achat, cherche à rentrer dans ses frais. Le constructeur coréen tenterait ainsi de vendre Liquavista à Amazon, leader mondial de l’eReader avec sa gamme de Kindle. Le prix demandé par Samsung serait de moins de 100 millions de dollars. Le constructeur précise cependant à Bloomberg que rien n’a encore été confirmé, et que plusieurs projets sont sur la table, dont la revente.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/03/30 dans Nouveautés

 

Étiquettes : ,

BibliObs : Les 8 astuces pour réussir une mauvaise photo d’écrivain

Un article hilarant avec exemples à l’appui sur les mauvais plans pour faire une photographie d’un écrivain en vue de la mettre sur la jaquette d’un de ses livres.

Le lien de l’article

 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/03/27 dans Blogs

 

Étiquettes : , ,

Adopte un auteur

Adopte un auteurUne règle simple: si un auteur vous offre son livre, vous devez le chroniquer: soit à travers votre blog, soit sur l’espace “commentaires” d’une librairie en ligne. Lorsque la chronique sera postée, vous pourrez recevoir un nouveau livre. Aucune obligation d’aimer: vous pouvez même détester. Mais vous devez faire partager votre lecture.

Adopte un auteur permet un contact simple entre les lecteurs et les auteurs, et offre la possibilité d’un partenariat où tout le monde est gagnant.

Les auteurs ayant rempli une fiche sur le site sont des auteurs numériques: leurs livres sont donc au format .ePub ou .mobi. Adopte un Auteur ne diffuse ni fichiers Word, ni PDF. Les livres numériques sont destinés à être lus sur un ordinateur, une tablette ou une liseuse.

Les lecteurs utilisant Adopte un Auteur doivent posséder un blog de chroniques littéraires ou être client de librairie en ligne comme Immateriel, Epagine, Kobo, Amazon, iBookStore, etc. Dans ce dernier cas, ils doivent disposer d’un compte client et être en mesure de poster une chronique ou une critique. Les lecteurs qui reçoivent un livre s’engagent à rédiger une chronique sur leur blog — ou un commentaire client d’au moins vingt mots sur une librairie en ligne.

Adopte un Auteur renforce le lien étroit qui existe entre lecteur et auteur. Le partage fructueux qui en découle doit demeurer dans le respect des droits d’auteur, de l’intégrité des œuvres littéraires, de ceux qui les écrivent et de ceux qui les lisent.

Le site : www.adopteunauteur.fr

 
 

Étiquettes : ,

 
%d blogueurs aiment cette page :