RSS

Archives de Catégorie: BD – Manga

Oscar Martin – Solo, Tomes 1 à 3

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Décidément 2018 ne sera pas uniquement l’été des séries, elle sera série tout court.

Aujourd’hui, ce sera une série complète (ou presque si l’on tient compte de la note de fin de billet) de bande-dessinée de science-fiction : Solo de l’espagnol Oscar Martin .

Mais n’est-ce pas contradictoire de nommer Solo une série ?

Histoire

Tome 1 – Les survivants des chaos

Ravagée par les armes nucléaires et chimiques, la Terre a muté et de nombreuses espèces animales ont développé une taille et une intelligence semblables à celle des humains. Pour faciliter la vie de sa famille, Solo, un jeune rat, décide de prendre la route. Dans ce monde hostile fait de prédateurs, de cannibales, de monstres ou de pirates, Solo va devoir devenir le meilleur guerrier pour survivre.

Tome 2 – Le cœur et le sang

Après avoir longtemps été une implacable machine à tuer sans attache, Solo est désormais amoureux et entouré de gens qui comptent pour lui. Malheureusement, dans un monde hostile, chaque nouveau lien du coeur est également un nouveau point faible Alors que le passé et le danger resurgissent dans sa vie, le héros va devoir affronter ses propres peurs pour triompher de ses ennemis et de lui-même.

Tome 3 – Le monde cannibale

Revenant d’une chasse peu fructueuse, Solo rentre dans son camp pour découvrir que Lyra a été enlevée par les humains. N’écoutant que son courage, le héros va alors s’embarquer dans une course désespérée et suicidaire pour sauver celle qu’il aime. En chemin, il affrontera de nombreux adversaires mais se découvrira également un précieux allié, un disciple…

Avis

Serait-ce une thématique à la mode, mais encore une fois nous arrivons dans un univers post-apocalyptique. Mais originalité de Solo, les animaux sont devenus mi-humains. La lutte pour la survie et le pouvoir sur les espèces va être plus complexe, plus intense, plus violent. Nulle explication n’est faite sur les raisons des changements du monde, l’auteur se focalise sur la vie post-apocalyptique.

J’ai particulièrement apprécié cette projection anthropomorphique des animaux, cela me rappelle, dans un tout autre genre de bandes dessinées, Sokal et l’univers de Canardo. L’un comme l’autre ne se contente pas de transposer l’animal dans le monde humaine, ils conservent les spécificités de chaque espèce.

Si l’histoire est centrée sur un seul personnage, elle a l’avantage de montrer son évolution tant physique que psychologique, de son adaptation aux situations de survie, de lutte, de révolte, de son regard sur son monde et son futur. Cependant tome 3 sur ce sujet entraîne inévitablement quelques répétitions.

Le dessin est précis et animé. Les actions sont magnifiées avec des plans très cinématographiques, cela s’explique sans doute pour la venue du monde de l’animation d’Oscar Martin. On remarquera une allusion (ou une école commune) à Midam et ses Game Over au moment des découpes d’ennemis. Si la violence est là, voire sanguinolente sans pour autant être gore, elle peut-être vue de manière humoristique ou avec un regard de geek.

Au final, une lecture plaisante, rythmée et qui suscite une curiosité chez le lecteur concernant le tome 4 annoncé pour 2019 mettant en scène le « fils ».

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Tome 1
    • Album: 112 pages
    • Editeur : Delcourt (10 septembre 2014)
    • Collection : Contrebande
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 275604170X
    • ISBN-13: 978-2756041704
    • Prix : 16,95€
  • Tome 2
    • Album: 112 pages
    • Editeur : Delcourt (13 janvier 2016)
    • Collection : Contrebande
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 9782756071923
    • ISBN-13: 978-2756071923
    • Prix : 16,95€
  • Tome 3
    • Album: 128 pages
    • Editeur : Delcourt (18 octobre 2017)
    • Collection : DEL.CONTREBANDE
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2413001565
    • ISBN-13: 978-2413001560
    • Prix : 16,95€

Site Internet

Page FB

Note importante

L’auteur vient d’annoncer la parution prochaine du quatrième tome, Legatus, dont voici la couverture.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/10/24 dans BD - Manga

 

Étiquettes : ,

Bruno Gazzotti et Fabien Vehlmann : Seuls – Tome 11

Bruno Gazzotti et Fabien Vehlmann : Seuls – Tome 11

Un an presque après ma lecture des 10 premiers tomes de la série, vient de paraître le 11ème tome de Seuls.

Au vue de l’ouverture entreprise lors du dernier tome, les lecteurs sont repartis pour un moment dans ce monde post-apocalyptique.

Mais Bruno Gazzotti et Fabien Vehlmann  sauront-ils tenir la longueur ?

Résumé du livre

Yvan s’est réfugié en Bretagne, dans la maison de vacances de ses parents… du temps où il était vivant. Il survit en récupérant des boîtes de conserve dans les maisons vides et en pêchant des araignées de mer. Pour retrouver ses amis, il ne sait où aller : à Néosalem où le psychopathe Saul a pris le pouvoir ? Ou à Fortville, avec ses Terres-Basses et ses horreurs paranormales ? Un soir, Camille lui rend visite. Par ses propos étonnants et sa connaissance incroyable des quinze familles, Yvan comprend qu’elle est l’Enfant-Minuit, l’élue des familles du mal. Camille le menace : il doit rejoindre ses amis à Fortville sous peine d’avoir la visite des cloueurs de nuit. Puis elle disparaît aussi soudainement qu’elle était arrivée. La nuit suivante, un bus à impériale sort de la mer et déverse une horde d’enfants zombies qui, armés de clous et de marteaux, attaquent le manoir où s’est réfugié Yvan. Commencent alors pour Yvan des nuits de veille, de fuite et de cauchemar dans l’épisode le plus glaçant d’effroi de la série.

Avis

Tome très attendu au regard du revirement de situation et des découvertes du dernier tome, ce 11ème volet se révèle au final quelque peu décevant.

L’histoire se traîne en longueur, tend à se répéter au point que l’on a l’impression que le scénariste cherche une nouvelle voie pour relancer la trame de l’histoire.

Qui plus est, si tant est que vous ayez eu une période relativement longue depuis la lecture du tome précédent, vous aurez un peu de mal à vous remettre en scelle.

Généralement, c’est le propre des romans charnières, et l’esquisse des conflits futurs entrevus en fin de ce 11ème tome présagent de futurs volets plus palpitants.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Album: 48 pages
  • Editeur : Dupuis (1 juin 2018)
  • Collection : Seuls
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2800170476
  • ISBN-13: 978-2800170473
  • Prix : 10,95€

Site internet officiel de la série

http://www.seuls-labd.com/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/10/01 dans BD - Manga, Jeunesse

 

Étiquettes : , ,

Mark O’Hare et Stephen King

Mark O’Hare et Stephen King

Mon fils a emprunté à la médiathèque de notre ville la bande-dessinée Une vide de chien.

Bien que je la trouve très drôle, convient aussi bien aux enfants qu’aux adultes, je voulais vous faire partager ce petit extrait qui plaira énormément aux amateurs de Stephen King, l’original celui des années 70-80.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/09/12 dans BD - Manga

 

Étiquettes : , , ,

Zep – The end

Zep – The end

Depuis quelques années, Zep, le créateur de Titeuf, cherche à s’éloigner de son héros pour enfants qui lui colle à la peau.

Cette fois-ci Zep se lance dans la bande-dessinée futuriste et écologiste, c’est à dire deux domaines aux antipodes de ses habitudes.

Alors est-ce la fin d’un auteur de bandes-dessinées ?

Histoire

Dans le cadre d’un stage, Théodore Atem intègre une équipe de chercheurs basée en Suède qui travaille sur la communication des arbres entre eux et avec nous. Ce groupe de travail dirigé par le professeur Frawley et son assistante Moon, tente de démontrer que les arbres détiennent les secrets de la Terre à travers leur ADN, leur codex. C’est en recoupant ces génomes avec la mort mystérieuse de promeneurs en forêt espagnole, le comportement inhabituel des animaux sauvages et la présence de champignons toxiques que le professeur comprendra, hélas trop tard, que ces événements sonnent l’alerte d’un drame planétaire duquel seul Théodore et quelques survivants seront épargnés. Serait-ce une nouvelle chance pour l’espèce humaine ?

Avis

Zep tente de se démarquer de son étiquette de « l’auteur de Titeuf » et pour celase lance dans la bande-dessinée futuriste et écologiste. Autant dire qu’il ne choisit pas forcément les deux domaines les plus faciles pour la bande-dessinée, soit pour conquérir un public averti, soit pour y passer un message.

En effet, pour ce qui est de l’idée de la terre qui se révolte pour tuer la plus grande partie de la population et contrée les méfaits de l’humanité, depuis quelques temps j’ai l’impression de voir cette histoire partout. Et comme Zep arrive après les séries Autre-Monde de Chattam ou plus récemment U4, sans accuser Zep de plagia, on peut seulement lui reprocher d’un grand manque d’originalité.

Le message écologiste est du même niveau, se limitant à l’impact de l’homme sur la Terre.

Le dessin n’est guère séduisant, le coup de crayon se limitant au plus simple, peu de détails. Mais ce que je n’ai vraiment pas aimé, c’est cet espèce de filtre de couleur fadasse apposé sur les planches. Je n’en vois pas l’intérêt et le plus par rapport à un album en noir et blanc.

Bref, en tant qu’adulte, j’ai pris 100 fois plus de plaisir à lire un Titeuf que ce The end dont la fin tarde à venir à sa lecture.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Album: 92 pages
    • Editeur : Rue de Sèvres (25 avril 2018)
    • Collection : BD ADO-ADULTES
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2369816058
    • ISBN-13: 978-2369816058
    • Prix : 19,00€
  • eBook
    • Editeur : Rue de Sèvres (25 avril 2018)
    • EAN : 9782369811824
    • Prix : 8,99€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/09/08 dans BD - Manga, Science-Fiction

 

Étiquettes : ,

Wilfrid Lupano – L’homme qui n’aimait pas les armes à feu – Tomes 1 à 4

Wilfrid Lupano – L’homme qui n’aimait pas les armes à feu – Tomes 1 à 4

Alors que sur les grands écrans apparaît Les vieux fournaux, c’est une autre histoire de Wilfrid Lupano que je vais regarder de près aujourd’hui.

En effet, c’est de la série (sans doute la dernière pour cet été) L’homme qui n’aimait pas les armes à feu dont je vais m’intéresser.

Je l’ai découverte par hasard, séduit par le graphisme et l’humour qui se dégage de la couverture.

Alors vais-je flinguer cette série ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Résumé du livre

Tome 1 – Chili con carnage

Début du XXe siècle, Arizona… Maître Byron Peck, citoyen britannique et avocat d’affaires, escorté de son acolyte, l’effrayant Monsieur Hoggaard, parcourt le désert de pierre aride et brûlant en quête d’un mystérieux papier qui pourrait changer le cours de l’histoire des Etats-Unis d’Amérique à jamais. Dans le même but, la dangereuse Margot de Garine s’associe à une bande de mexicains sans foi ni loi… Et ils seront sans pitié !

Tome 2 – Sur la piste de Madison

Pourquoi Margot de Garine a-t-elle quitté son époux, maître Byron Peck ? Comment le danois Knut Hoggaard, alors encore en pleine possession de ses moyens intellectuels, est-il entré dans la vie de Margot et de Byron ? Surtout, que contiennent ces mystérieuses lettres pour lesquelles cet improbable trio est prêt à s’entre tuer ?… Deuxième volet de la poursuite infernale au cœur de l’Arizona.

Tome 3 – Le mystère de la femme araignée

Margot sait y faire, avec les hommes. Elle alterne baisers et coups de revolver. Certains ont eu droit aux deux traitements. Mais la méthode a un défaut : ceux qui survivent sont revanchards. Ainsi, Byron Peck et Knut Hoggaard ne sont plus seuls à traquer l’élégante voleuse en terre navajo. Pour Margot, la messe semble dite. À moins que la mystérieuse « femme araignée » ne lui vienne en aide…

Tome 4 – La loi du plus fort

Dans cette Amérique de 1900 où le Congrès est dominé par les millionnaires, l’application de la loi Dawes permet la spoliation de milliers d’hectares de terres indiennes et la NRA, jeune association de promotion des armes à feu, intrigue pour faire voter une loi à sa mesure. Tandis que dans les banques, le TIC TIC d’une nouvelle machine est en train de changer le monde, nos héros se retrouvent pour un chassé-croisé impitoyable…

Avis

Vous avez envie de passer un bon moment avec une bande-dessinée mêlant humour, action et histoire des Etats-Unis, les 4 tomes de L’homme qui n’aimait pas les armes à feu est faite pour vous. Car c’est exactement ce qu’elle est.

L’humour décalé, parfois noire, mais purement à l’image du héros : britannique. Ce genre d’humour à froid, fait avec élégance, au moment où l’on ne s’y attend pas.

Vous ne manquerez pas non plus d’actions, car pour chaque tome de nombreux rebondissements, des bagarres, des fusillades viennent rythmer l’histoire.

Et contrairement aux apparences, l’histoire des Etats-Unis en trame de fond n’est pas désagréable avec sa saveur far-west. Les personnages qui la vivent ont une grande profondeur et une forte personnalité chacun. Ils sont unis par des liens que l’on découvre au fur et à mesure, et qui expliquent la tension qui existe entre eux.

Enfin, le dessin a la juste nécessaire précision dans les détails, des couleurs,de qualité de phylactères au sein d’une mise en page très cinématographique.

Bref, une très bonne BD aux relents de Terence Hill et Butt Spencer… mais en beaucoup plus fin.

 

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

Tome 1 Tome 2 Tome 3 Tome 4
Pages 47 48 48 64
Editeur Delcourt Delcourt Delcourt Delcourt
Date 20.11.2011 30.01.2013 21.05.2014 21.06.2017
ISBN-10 2756018074 2756026468 2756033553 275606548X
ISBN-13 978-2756018072 978-2756026466 978-2756033556 978-2756065489
Prix 14,50€ 14,50€ 14,50€ 15,50€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/09/06 dans BD - Manga

 

Étiquettes : , ,

Corbeyran & Espé – Château Bordeaux, Tome 1 – Le domaine

Corbeyran & Espé – Château Bordeaux, Tome 1 – Le domaine

Depuis la fin de la série des Gouttes de Dieu, je n’avais pas fait d’incursion dans la bande-dessinée œnologique. J’avais un moment tenté de lire le successeur de cette série mais sans vrai coup de cœur,

Je vais donc aujourd’hui vous proposer une série, Château Bordeaux, dont j’avais envie de lire depuis longtemps. D’ailleurs vous remarquerez qu’elle n’est pas toute jeune, puisque ce premier tome fut paru en 2011.

Alors est-ce que ce Domaine va nous saouler ou serons-nous sous les charmes des effluves de cette bande-dessinée ?

Histoire

Suite au décès de leur père, les trois enfants Baudricourt héritent de l’exploitation vinicole familiale, un vaste domaine situé au cœur du Médoc. Les deux frères comptent se séparer rapidement de la propriété et des dettes dont elle est criblée. Mais leur décision est aussitôt remise en cause par la détermination de leur sœur, Alexandra, qui voit dans cet héritage l’opportunité de rebâtir sa vie sur les terres de son enfance. Décidée à reprendre en main le vignoble paternel, Alexandra se retrouve rapidement au pied du mur.D’un côté, elle affronte l’hostilité de son entourage, de l’autre, elle sait que pour réussir elle va devoir tout apprendre, car la fabrication d’un grand cru ne s’improvise pas. Avec humilité et courage, Alexandra se consacre dès lors entièrement à son nouvel univers qui deviendra – au fil du temps – sa passion…Le vin est au cœur de l’intrigue de cette grande fresque familiale qui séduira les amateurs de grands crus comme les néophytes.

Une saga digne des Maîtres de l’Orge commence ici, au cœur du Médoc, orchestrée par Corbeyran et Espé.

Avis

La lecture de cette bande-dessinée est une très belle découverte.

On sent bien dès les premières pages qu’il s’agit avant tout d’histoires d’hommes et de femmes. D’emblée, les auteurs ont mis un accent sur les personnages, Alexandra, le personnage central de la série, une femme forte qui reprend un domaine viticole en perdition et qui veut lui redonner une nouvelle jeunesse. Mais ce n’est pas tout car gravitent autour d’elles une multitude de personnages aux profils complexes qui ne vont pas laisser l’histoire se dérouler de manière linéaire.

Une histoire qui plaira tout particulièrement aux amateurs de manga qui avaient suivi Les gouttes de Dieu. Mais contrairement à ce dernier, en plus des aspects viticoles, les amateurs de bonne chaire auront la joie d’avoir également d’avoir la gastronomie, du métier de cuisinier et de sa recherche des meilleurs produits de préférences locaux.

Enfin les dessins sont à la fois d’une grande précision mais sans un foisonnement intempestif de détails qui aurait gêné le lecteur dans sa lecture.

J’ai hâte de découvrir les tomes suivants.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Album: 56 pages
  • Editeur : Glénat BD (2 mars 2011)
  • Collection : Grafica
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2723472817
  • ISBN-13: 978-2723472814
  • Prix : 13,90€

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/08/12 dans BD - Manga

 

Étiquettes : , , ,

Joris Chamblain – Carnets de Cerise, Tome 5 – Des premières neiges aux Perséides

Joris Chamblain – Carnets de Cerise, Tome 5 – Des premières neiges aux Perséides

Petite séquence poésie et jeunesse: après La boîte à musique, je reviens vers la série de Cerise bien connue de ce blog.

Ce tome 5 nommé Des premières neiges aux Perséides va revenir sur les origines de l’amitié de Cerise et ses amies.

Alors Cerise sur le gâteau ou album de trop ?

Histoire

Cerise, onze ans, vit seule avec sa mère et rêve de devenir romancière. Elle a déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et surtout les adultes. Elle les observe pour tenter de deviner leurs secrets les plus enfouis Au fil de ses enquêtes, elle a compris à quel point son passé lui manquait et faisait tout pour ressurgir. À travers une correspondance avec sa mère, Cerise va replonger dans ses souvenirs, dans son enfance des premières rencontres aux premiers mensonges… Ce voyage lui dévoilera le secret de ses carnets et on comprendra enfin pourquoi elle déteste tant que les adultes dissimulent quelque chose…

Avis

Il est loin le temps où les bandes dessinées pour enfants se limitaient aux aventures de Tintin et aux blague de Boule & Bill et Gastan Lagaffe. Maintenant les auteurs de BD jeunesse n’hésitent pas à aborder des sujets difficiles comme la mort d’un parent. D’ailleurs ce thème semble être à la mode : la disparition d’une maman dans La boîte à musique de Gigé et Carbone, la perte du papa chez Cerise.

Mais dans tous les cas on ne sombre pas dans le patos puisque rapidement cette mésaventure est bien sûr source de changements dans la vie, mais surtout à  l’origine de rencontre, de nouveautés, d’amitié. On pensait donc tout connaître de cette jeune fille, l’auteur aborde l’avant des quatre premiers tomes : son arrivée dans cette maison, la connaissance de ses meilleurs amies, sa rencontre avec son amie écrivain.

Et pour soutenir cet histoire, le dessin est une nouvelle fois parfait à l’image de cet album, tout en douceur, en délicatesse; les couleurs toute teintes et subtilité.

Enfin l’auteur termine ce cinquième album avec une nouvelle ouverture qui est soit synonyme de renouveau, de nouvelle dimension à son personnage; soit au contraire une annonce dissimulée de la fin d’une ère, d’un personnage. Il faudra attendre le prochain album de Chamblain.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Album
    • Album: 80 pages
    • Editeur : Soleil (29 novembre 2017)
    • Collection : SOLEIL METAM.BD
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2302064925
    • ISBN-13: 978-2302064928
    • Prix : 15,95€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/04/10 dans BD - Manga, Jeunesse

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :