RSS

Archives Mensuelles: juillet 2012

Donato Carrisi – Le tribunal des âmes

Donato Carrisi a été pour moi la révélation de la littérature policière de l’année 2011 au travers de son premier roman Le Chuchoteur..

L’auteur alors avait su montrer un grand professionnalisme dans le genre, une grande maturité pour un premier roman. Voici son second roman le tribunal des âmes.

Alors, en bon lecteur nous devons de juger si l’auteur confirme son talent, et nous n’aurons pas d’âme à le critiquer si le devoir nous l’imposait.

Histoire

Rome. Sa dolce vita, son Capitole, ses foules de pèlerins, ses hordes de touristes. Sa pluie battante, ses sombres ruelles, ses labyrinthes souterrains et ses meurtriers insaisissables.

Marcus est un homme sans passé. Sa spécialité : analyser les scènes de crime pour déceler le mal partout où il se terre. Il y a un an, il a été grièvement blessé et a perdu la mémoire. Aujourd’hui, il est le seul à pouvoir élucider la disparition d’une jeune étudiante kidnappée

Sandra est enquêtrice photo pour la police scientifi que. Elle aussi recueille les indices sur les lieux où la vie a dérapé. Il y a un an, son mari est tombé du haut d’un immeuble désaffecté. Elle n’a jamais tout à fait cru à un accident.

Leurs routes se croisent dans une église, devant un tableau du Caravage. Elles les mèneront à choisir entre la vengeance et le pardon, dans une ville qui bruisse encore de mille ans de crimes chuchotés au coeur du Vatican. À la frontière de la lumière et des ténèbres.

Avis

Autant rassurer les gens qui ont adoré Le chuchoteur, l’auteur confirme son talent d’écrivain de thrillers. Une fois encore, le roman est un vrai page-turn parfaitement construit.

Cette fois-ci, l’auteur ne respecte pas le schéma traditionnel de la double histoire en parallèle policier/meurtrier. Dans Le tribunal des âmes, ce n’est pas moins de 4 histoires parallèles qui tiennent en haleine le lecteur. Bien que cela soit un peu déroutant au départ et qui demande au lecteur un peu de concentration.

L’autre point positif du livre est de mettre en scène une partie secrète du Vatican, qui semblerait être réel si l’on en croit l’épilogue.

Et puis après avoir fait découvrir aux amateurs du genre ce qu’était un « chuchoteur », l’auteur a encore une fois réussi à dénicher une variante de meurtrier. Mais il avoue que cette variante est extrêmement rare : le Caméléon.

Comme vous l’aurait compris, de nombreux ingrédients ont été réunis pour faire une excellente sauce de suspense.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 440 pages
  • Editeur : Calmann-Lévy (1 mars 2012)
  • Collection : Suspense Crime
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2702142966
  • ISBN-13: 978-2702142967
  • Prix: 21.90€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/07/26 dans Thrillers

 

Étiquettes : , ,

A.J Kazinski – Le dernier homme bon

A.J. Kazinski m’était totalement inconnu quand j’avais remarqué il y a un an de cela son livre. Quand bien même se cachent derrière ce nom de plume Anders Rønnow Klarlund et Jacob Weinreich, un scénariste et un réalisateur, cela ne me donne pas plus d’indice sur la qualité du livre, de son intrigue et de sa rédaction.

Je ne sais pas vraiment ce qui m’a séduit dans ce livre, car il faut bien l’admettre le synoptique correspond à beaucoup de livres dans ce style : Giacometti et consorts en sortent régulièrement.

C’est peut-être la couverture qui m’a séduit : pas prétentieuse, discrète, qui suggère du mystère..

Alors est-ce que ce Dernier homme bon est un bon livre, ou serait-ce le dernier livre de cet auteur fictif que nous aurons entre les mains ?

Histoire

Un tueur sévit à travers le monde, avec des cibles pour le moins singulières : médecins, militants des droits de l’homme, avocats…Tous œuvrent pour le bien. Les meurtres sont d’autant plus étranges qu’une marque représentant une suite de nombres indéfinissables figure chaque fois sur le dos des cadavres. Niels Bentzon, négociateur au sein de la police de Copenhague, reconnu pour son talent mais incompris par ses homologues, est persuadé que c’est au Danemark qu’aura lieu le prochain drame. Mais qui peut être la future victime ?
Aidé par l’astrophysicienne Hannah Lund, Niels va tenter de décrypter les brûlures laissées sur les victimes. Personne ne prend au sérieux ces deux personnages un brin fêlés, pourtant brillants, dont la quête devient de plus en plus impossible. La clé de l’énigme réside dans ces chiffres – mais que signifient-ils ? Qui est le mystérieux assassin et que cherche-t-il à montrer ?
Véritable page-turner, Le Dernier Homme bon combine profondeur psychologique, action et suspense jusqu’au dénouement qui surprendra plus d’un lecteur.

Avis

Depuis Le Chuchoteur de Donato Carrisi l’été dernier, il ne m’a pas été donné de lire un roman mélange intrigue policière, thriller, suspense et énigme comme celui-ci.

Il faut bien l’admettre, il y a une très bonne alchimie dans l’écriture à 2 (4?) de A.J. Kazinski.

Le rythme est très soutenu, et est un parfait exemple de structure d’un page-turn. Seule la partie d’EMI (si vous ne savez pas ce que c’est, il faudra lire le livre pour ne rien vous dévoiler) ne cadre pas trop avec le livre. Elle n’apporte rien à l’histoire et coupe le lecteur dans son élan. Cela est d’autant plus dommage que cette défaillance intervient en fin de livre alors que l’on a envie de découvrir la conclusion, dans un bouquet final tonitruant comme on est en droit d’attendre après toutes les aventures vécues par les 2 héros.

Concernant l’énigme, je n’ai pas vérifié son origine mystique-religieuse, mais elle est simple, séduisante et compréhensible de tous. Pas besoin d’avoir une thèse en théologie pour pouvoir aborder cette partie, ni de se prendre la tête avec les explications / justifications pour apprécier la poursuite de l’histoire. Mais le livre laisse tout de même place à la réflexion personnelle sur certains thèmes religieux. On notera un ravissant hasard de l’actualité scientifique avec le Boson de Higgs.

Donc, comme ce livre vient de paraître au format poche, je ne pourrais que vous le conseiller pour l’emmener en vacances.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 720 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (6 juin 2012)
  • Collection : Policier / Thriller
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253161497
  • ISBN-13: 978-2253161493
  • Prix : 8,60€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/07/23 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

PocketBook sort 3 liseuses pour la rentrée

Ce diaporama nécessite JavaScript.

PocketBook veut revenir sur le devant de la scène des liseuses numériques en annonçant pas moins de 3 modèles de liseuses numériques, et ce afin de couvrir tous les cas de besoin de ce marché.

Le PocketBook Touch est le plus petit des trois et propose un écran monochrome E-Ink Pearl de 6 pouces, la connectivité WiFi et prend en charge 15 formats de texte (EPUB DRM, EPUB, PDF DRM, PDF, FB2, FB2.ZIP, TXT, DJVU, HTM, HTML, DOC, DOCX, RTF, CHM, TCR, PRC (MOBI), 4 formats d’image (JPEG, BMP, PNG, TIFF) et un format audio (MP3) car il dispose d’une sortie jack 3.5.

Le PocketBook Basic, un autre modèle E-Ink de 6 pouces avec WiFi intégré équipé d’un processeur FreeScale cadencé à 800 MHz. Elle reprend les caractéristiques de la PocketBook Touch sans l’écran sensitif ni l’audio.

Quant au PocketBook A10, il s’agit d’une tablette Android de 10 pouces (1024 x 768 pixels) motorisée par un processeur TI OMAP 3621 cadencé à 1 GHz. Bizaremment elle supporte moins de formats de livres (PDF (ADOBE DRM), EPUB (ADOBE DRM), PDF, EPUB, FB2, TXT, DJVU, RTF, HTML, DOC, DOCX) que la PocketBook Touch mais prend en charge le format audio WAV en lus du MP3.

Tous les trois seront livrés avec 500 livres préinstallés et pourront accéder à l’Obreey Store, la librairie en ligne de PocketBook permettant de télécharger des livres, des manuels scolaires, des magazines, des journaux, des dictionnaires, des livres audio et des podcasts.

Les détails de chaque liseuse est accessible via le lien sur le nom de chaque liseuse, mais voici un comparatif fourni par le constructeur (cliquez dessus pour l’agrandir).

 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/07/23 dans Nouveautés, Uncategorized

 

Étiquettes : , , ,

Google Play Livres disponible en France

Google Play vient de mettre à jour ses services disponibles depuis l’hexagone. Les amateurs de lectures numériques pourront désormais commander des livres sur le site de commerce de Google depuis leurs terminaux : smartphones, tablettes et ordinateurs.

En outre, une application sous Android est disponible depuis laquelle il sera possible de réaliser ses achats.

Pour les prix, en France aucune surprise du fait de la loi sur les livres numériques (équivalente à la loi Lang sur les livres papier).

 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/07/23 dans Actualités, Sites marchands

 

Étiquettes : , ,

Le Kindle avec source lumineuse retardé

L’eReader d’Amazon, le Kindle, avec source lumineuse serait retardé du fait de la difficulté dans la production de masse de cette technologie d’éclairage.

Prévu initialement pour le troisième trimestre 2012, sa commercialisation serait retardée.

En attendant, et si vous aviez besoin d’une liseuse de ce genre, il y a toujours la Nook Simple Touch GlowLight disponible.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/07/12 dans Nouveautés

 

Étiquettes : , ,

P.D. James – La mort s’invite à Pemberley

P.D. James est mon auteur de roman policier favorit(e). C’est mon professeur d’anglais de 1ère qui me l’a fait découvrir; et même si je considère toujours que ce prof était un c-n, il n’en reste pas moins qu’il avait bon goût en littérature policière et en musique anglo-saxonne.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas P.D. James, on peut sans problème dire que c’est la dernière grande reine du crime depuis la disparition d’Agatha Christie. Elle s’inscrit dans la ligne droite des mamies cyanure, avec cette particularité de vous exposez la psychologie des personnages sans pour autant sombrer dans le roman policier psychologique comme Patricia Highsmith.

Cette fois-ci P.D. James abandonne son Inspecteur Dagliesh pour inscrire son dernier roman la mort s’invite à Pemberley dans la suite d’une histoire de E. Bronte.

Alors est-ce que l’invitation vaut d’être acceptée ?

Histoire

Rien ne semble devoir troubler l’existence ordonnée et protégée de Pemberley, le domaine ancestral de la famille Darcy, dans le Derbyshire, ni perturber le bonheur conjugal de la maîtresse des lieux, Elizabeth Darcy. Elle est la mère de deux charmants bambins ; sa sœur préférée, Jane, et son mari, Bingley, habitent à moins de trente kilomètres de là ; et son père adulé, Mr Bennet, vient régulièrement en visite, attiré par l’imposante bibliothèque du château. Mais cette félicité se trouve soudain menacée lorsque, à la veille du bal d’automne, un drame contraint les Darcy à recevoir sous leur toit la jeune sœur d’Elizabeth et son mari, que leurs frasques passées ont rendu indésirables à Pemberley. Avec eux s’invitent la mort, la suspicion et la résurgence de rancunes anciennes.
Dans La mort s’invite à Pemberley, P.D. James associe sa longue passion pour l’œuvre de Jane Austen à son talent d’auteur de romans policiers pour imaginer une suite à Orgueil et Préjugés et camper avec brio une intrigue à suspense. Elle allie une grande fidélité aux personnages d’Austen au plus pur style de ses romans policiers, ne manquant pas, selon son habitude, d’aborder les problèmes de société – ici, ceux de l’Angleterre du début du XIXe siècle.

Avis

D’habitude j’achète les romans de P.D. James les yeux bandés. Mais j’avoue que cette fois-ci , je suis déçu et pas qu’un peu.

L’idée de faire une suite à un livre d’E.Bronte de Jane Austen (Orgueil et Préjugés) est une bonne idée. Malheureusement P.D. James a poussé le visse de .reprendre le style et le contenu littéraire de l’époque. Pour vous donner une idée, les premières 70 pages du roman se consacrent à la présentation des personnages, de leurs considérations amoureuses avec le laïus de l’époque.

C’est lourd, c’est lent, c’est chiant; au point où quand l’intrigue policière on dort, où l’on n’éprouve plus aucun plaisir à poursuivre la lecture, à jouer les détectives.

Alors, même si l’écriture est parfaite, le rythme et le style ne sont pas adaptés à ce genre littéraire et ne sont plus de mise à notre époque habitué à des turn pages.

Donc je le recommanderais aux habitués des classiques de la littérature qui désireraient s’essayer à la littérature policière.

 

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 380 pages
  • Editeur : Fayard (30 mai 2012)
  • Collection : Policier
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2213668833
  • ISBN-13: 978-2213668833
  • Prix : 22,00€
 
4 Commentaires

Publié par le 2012/07/08 dans Policier

 

Étiquettes : , ,

Le Nook Simple Touch GlowLight en vente sur Qoqa.fr à 149€ ce week-end

Tout est dit dans le titre donc, si vous voulez profiter de l’offre (comptez en plus 5e de frais de port), c’est là..

 

Étiquettes : , ,