RSS

Archives de Tag: Voltenauer

Marc Voltenauer : Qui a tué Heidi ?

Marc Voltenauer : Qui a tué Heidi ?

Les lecteurs fidèles de ce blog savent qu’à la suite de ma chronique sur Le dragon du Mevran, son auteur, Marc Voltenauer, m’avait contacté pour me remercier.

Il est revenu ensuite pour me demander si cela m’intéresserait de lire le SP (Service Presse) du livre pour en faire la chronique dès le jour de sa sortie.

Autant vous dire que je n’ai pas réfléchi longtemps pour accepter.

Alors comment est ce second livre de Marc Voltenauer, Qui a tué Heidi ? ?

Résumé du livre

« Heidi gisait dans une mare de sang, la gorge tranchée… Soudain, depuis le sommet d’un nuage orageux, un sillon lumineux fendit le ciel et un éclair s’écrasa sur la crête du Grand Muveran. »

Un politicien abattu à l’Opéra de Berlin, un tueur à gages en mission à Gryon, des fantasmes meurtriers dans le secret d’une chambre… L’inspecteur Auer reprend du service. Il entraîne Mikaël, son compagnon, dans un voyage sans retour, au plus noir de l’âme humaine

Avis

Pour les chanceux qui ont eu la chance de lire et d’apprécier le premier roman de Marc Voltenauer, Le dragon du Murevan, le début de son second livre, Qui tué Heidi ?, peut être déstabilisant. En effet celui-ci s’ouvre sur le double meurtre commis à Berlin par un ancien agent secret russe reconverti en tueur à gage. On est bien aux antipodes d’une enquête dans la suisse verdoyante et reposante.

Une fois passée cette introduction quelque peu troublante, le lecteur retrouve les montagnes alpines suisses, le village de Gryon, ses habitants et ses vaches, mais aussi l’inspecteur Andreas plus épicurien que jamais. Marc Voltenauer sème encore plus le trouble chez son lecteur car sur le premier quart du livre, point de meurtre, point d’enquête, ce roman serait presque un guide touristique de la région de Bex ou un traité sur la défense du monde agricole et de ses traditions. Je plaisante bien sûr puisque cette première partie sert d’entrée en matière, à poser l’histoire, l’ambiance du village, les personnages, la configuration des lieux, autant d’éléments seront utiles à l’élucidation de l’enquête.

Mais que le lecteur profite de cette quiétude, prenne un verre de vin helvète injustement méconnu et un grand bol d’air pur pour vivifier ses neurones, car la paix du village va être rompue, les enquêtes s’accumuler et l’inspecteur Andreas être forcé de …. prendre des vacances pour ne pas être mis à pied. Je n’en dirai pas plus sur l’histoire pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découvrir, de chercher par vous même à résoudre l’énigme posée par Marc Voltenauer, mais le lecteur, tout comme le héros principal, aura matière à réflexion. Saurez-vous déjouer les chausse-trappes, les fausses pistes dressées (avec un main plaisir) par l’auteur et découvrir qui est la personne qui se cache derrière « l’homme qui s’enivrait du parfum de sa mère » ?

Je me dois d’avertir les futurs lecteurs de Qui a tué Heidi ?. Si vous n’avez pas lu Le dragon du Murevan, je vous déconseille de découvrir les romans de Marc Voltenauer au travers de Qui a tué Heidi?. En effet, sans que Qui a tué Heidi ? soit la suite du dragon du Murevan, de nombreux rappels sont faits. Vous connaitriez la fin du Dragon du Murevan sans l’avoir lu et donc de ne pouvoir profiter du prolongement de ce roman en histoire secondaire dans Qui a tué Heidi ?.

En dehors de la couverture guère originale, j’ai totalement adhéré à ce roman policier « old-school » que l’on aime retrouver comme une madeleine de Proust. Il est toujours bon de retrouver un roman policier où il faut monopoliser ces petites cellules grises, où le récit n’est pas architecturé façon cinéma à grand coup de rebondissements alambiqués, effets de surprise ou effets gore. Avec une écriture plaisante et fluide, Marc Voltenauer s’inscrit dans la lignée des Agatha Christie ou P.D. James, en apportant un brin de modernité.

Un roman lire et un auteur à découvrir.

Notation

Histoire  
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 448 pages
    • Editeur : Slatkine et Cie (7 septembre 2017)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2889440338
    • ISBN-13: 978-2889440337
    • Prix : 21,90€

Revue de presse :

« L’écrivain Marc Voltenauer confirme son talent d’auteur de polars à suspense avec Qui a tué Heidi?, son deuxième roman.« , La liberté

La revue Dufresne en vidéo : https://www.rtbf.be/auvio/detail_marc-voltenauer-qui-a-tue-heidi?id=2253824

Site Internet de l’auteur :

https://www.marcvoltenauer.com

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/08/27 dans Policier

 

Étiquettes : ,

Questions à Marc Voltenauer

Questions à Marc Voltenauer

En attendant la critique du nouveau roman de Marc Voltenauer (Qui a tué Heidi ?), celui-ci a eu la gentillesse de nous accorder un moment pour répondre à nos questions. Je dois avouer ne pas avoir espéré de réponses si complètes ce qui montre l’accessibilité et la gentillesse de l’auteur.


Après avoir fait des études de Théologie à l’Université de Genève, être Secrétaire général des Unions Chrétiennes de Genève puis avoir travaillé dans les ressources humaines d’une banque, vous écrivez votre premier roman. Quels en ont été les éléments déclencheurs qui vous ont permis de franchir ce cap ?

Un matin, je me suis mis à écrire. C’est aussi simple que cela.
Avec le temps et de nombreuses lectures de romans policiers, j’ai commencé à m’intéresser à la construction du récit et des intrigues. Je trouve fascinant le fait de concevoir de toute pièce une histoire et de la raconter. Créer le suspense. Maintenir l’intérêt du lecteur éveillé. Mais au-delà de mes devoirs d’école ou à l’université, je n’avais jamais rien écrit. Et je ne me sentais pas capable d’écrire. J’étais admiratif de tous ces auteurs que je lisais.
Écrire un roman policier a été un acte spontané et irréfléchi. Durant le voyage autour du monde que j’ai fait avec mon ami, j’ai eu le temps de lire et l’idée a germé en moi, jour après jour, sans vraiment que je m’en rende compte.
C’est donc au retour de notre voyage que tout s’est déclenché.
L’idée s’est tout naturellement imposée à moi. Gryon – tout comme Fjällbacka pour Camilla Läckberg – était le parfait décor d’un polar : l’atmosphère singulière d’un petit village pittoresque, le savoir-vivre montagnard, l’ambiance chaleureuse des chalets, les différents lieux publics, la vie villageoise, le découpage impressionnant des massifs alentour, les hivers rudes. Gryon, un petit village de montagne sans histoires avec un peu plus de mille habitants. Une ambiance de huis clos où l’inspecteur a tout le monde sous la main. Ou presque… Le village est isolé, mais pas non plus hermétique.
Juste avant Noël, en 2012, je me suis réveillé au milieu de la nuit et j’ai commencé à mettre sur papier les grandes lignes de l’intrigue du « Dragon du Muveran ».
Après quelques nuits, il me fallait commencer à écrire. Jamais je n’avais décrit des personnages, des lieux, des ambiances et encore moins eu l’occasion de m’entrainer à l’exercice redoutable de rédiger des dialogues.
Très vite, l’écriture est devenue un savoureux mélange entre envie et besoin. Une sorte de drogue douce à laquelle j’avais succombé sans même m’en rendre compte. Une année et demie après cette nuit de Noël de 2012, j’ai écrit la dernière ligne de mon roman avec en prime un sentiment vagabond qui vacillait entre la satisfaction d’être arrivé au bout et un début de mélancolie.

Qui a tué Heidi ? est votre second roman. Est-ce que son écriture a été plus facile que Le dragon du Murevan ou au contraire plus difficile du fait du bon accueil de votre premier roman ?

Le plaisir d’écrire et de construire une histoire est resté le même. J’ai commencé le deuxième avant même d’avoir une réponse d’édition pour le premier. Je ne peux pas dire si c’était plus facile ou difficile. Pour le 2e, j’avais envie de construire en premier lieu une intrigue qui tienne la route et passionne le lecteur, mais aussi de m’améliorer tant au niveau du contenu que de la forme. Cette fois, je me suis plus entouré. Pour le premier, j’étais en contact avec un médecin légiste avec qui nous avons échangé sur tous les aspects liés à son métier. C’était une expérience géniale et enrichissante qui m’a permis d’être au plus proche de la réalité. Pour le 2e, j’ai renouvelé l’expérience et l’ai même élargie en échangeant avec un inspecteur de police, un médecin, un avocat, etc.
Ensuite, une collaboration littéraire avec une amie auteur, Marie Javet (La petite Fille dans le Miroir ; son premier roman) a vu le jour. Au fil de l’écriture, nous relisions nos textes respectifs, les commentons, les corrigeons. Et nous discutons aussi ensemble du contenu. Si l’un des deux coince sur un point, l’autre réussit souvent à l’aider pour que la situation se débloque. C’est une collaboration passionnante et très enrichissante.

Pourriez-vous nous faire partager une journée d’écriture? Quelle est votre méthode d’écriture : l’isolation et le silence de chez vous, ou au contraire, l’ambiance vivante d’un bar ? Quels moyens : un ordinateur, une tablette ou le bon vieux carnet avec un stylo-plume ?

J’écris sur mon ordinateur. C’est beaucoup plus simple pour écrire, retravailler, corriger. Comme je travaille, je n’ai pas de journée « type » d’écriture. J’écris lorsque j’ai le temps et je peux le faire n’importe où. Souvent j’écris tôt le matin au réveil à la maison. Mais j’écris aussi régulièrement à Gryon sur les lieux, notamment au Café Pomme. C’est important pour moi d’être sur place pour écrire. Par moments, je préfère être au calme. Parfois en écoutant de la musique. Parfois dans un endroit vivant et bruyant comme un café. Cela dépend des envies et de mon état d’esprit. Lorsque j’écris, je suis dans une bulle et j’arrive à faire abstraction de ce qui se passe autour.

On entend souvent dire que l’auteur met une part de lui dans son personnage principal. Est-ce votre cas ?

Andreas est un personnage à part entière. Toute ressemblance… (rire). Au fil des pages, nous avons établi une relation proche et on a appris à mieux se connaître. Nous avons d’ailleurs décidé d’un commun accord que l’aventure allait se poursuivre… (rire). Il y a bien sûr des ressemblances. Je dirais même qu’il y a un peu de moi dans chaque personnage.

Pour préparer cette interview, je cherchais les noms d’autres auteurs suisses de romans policiers. Je pensais bien sûr à Frédéric Dard, mais qui fut suisse par adoption fiscale. J’ai eu du mal à en trouver que je connaissais en dehors de Joël Dicker, connu pour son succès L’affaire Harry Quebert. D’ailleurs l’un comme l’autre vous ne figurez pas dans la liste des auteurs suisses de romans policiers sur Wikipedia. Comment expliquez-vous cela ? Les services de communication des maisons d’édition ne portent-ils pas trop au firmament les auteurs nordiques au détriment des auteurs locaux qui ont souvent un talent supérieur ou une plus grande proximité avec leur lectorat ?

Pour Wikipedia, je ne saurai vous répondre… Moi-même j’aime bien découvrir ces polars, non seulement pour leur intrigue, mais aussi pour le cadre et l’atmosphère. En lisant, on s’immerge dans un pays, une région, un lieu et on voyage. Mais on remarque qu’en général, les lecteurs s’intéressent de plus en plus aux auteurs du cru. Un des éléments du succès du Dragon du Muveran est sans doute le fait que l’histoire se situe en Suisse. Les lecteurs peuvent ainsi s’identifier aux lieux et à l’ambiance. Et pour les lecteurs étrangers, français et belges, lire un livre qui se passe en Suisse apporte une touche d’exotisme.

Et si vous nous conseilliez un autre auteur(s) suisse de romans policiers ?

Avec d’autres auteurs, nous tentons d’augmenter notre visibilité au travers du « Cercle d’Auteurs de Polars Romands », on y retrouve Nicolas Feuz, Marie-Christine Horn, Quentin Mouron, Sébastien Meier et Yves Patrick Delachaux.

Depuis le succès de votre premier roman, Gryon est devenu le village helvète le plus connu. L’office du tourisme organise même des visites des principaux lieux de votre roman. Comment se passe cette nouvelle relation avec les gens du village ?

Dire que Gryon est devenu le village suisse le plus connu est sans aucun doute un peu exagéré… Gryon et la région étaient déjà bien connus par les Romands et beaucoup de gens y sont attachés parce qu’ils skient dans la région, qu’ils y ont un chalet, qu’ils y ont fait des camps dans leur enfance. Pour ces personnes, retrouver ce cadre dans un roman est sans aucun doute un intérêt supplémentaire lors de la lecture. Mais il est vrai aussi que des personnes qui ne connaissaient pas la région y sont venues après avoir découvert le Dragon du Muveran. C’est ce qui explique aussi le succès des randonnées-lectures sur les lieux du crime.
Je souhaitais que les gens de la région puissent s’identifier à la description des lieux et des ambiances que j’ai décrites. Et il semble que ce soit le cas. J’ai eu de nombreux retours très enthousiastes des habitants.

Je vous propose un questionnaire façon Bernard Pivot pour lequel vous êtes libre de développer votre réponse, ou pas.

Si vous deviez être un policier ou un enquêteur de la littérature ?

Anders Knutas , inspecteur sur l’île de Gotland, une île qui m’est chère.

Si vous deviez être un méchant de la littérature ?

Hannibal Lecter pour son côté épicurien…

Si vous deviez être une arme ou une façon de tuer ?

Je n’arrive pas à m’imaginer être une arme ni une façon de tuer. Seuls mes personnages de romans seraient à même de répondre…

Votre écrivain modèle ?

Henning Mankell

Le thriller ou le roman policier que vous auriez aimé avoir écrit ?

Le Crime de l’Orient d’Express.

Celui que vous êtes en train de lire ?

Eunoto de Nicolas Feuz. Et le prochain sur la liste est le dernier Camilla Läckberg que je lis en suédois, ma langue maternelle.

Le mot que vous bannissez ?

Impossible.

Le mot que vous aimez prononcer ?

Je t’aime.

Et comme vos personnages, vous êtes un épicurien ?

Oui, mais un épicurien plus attaché à la nature… qu’aux produits. J’aime voyager et découvrir des endroits. Moins il y a d’habitations et de monde, plus je suis heureux. Ce sont des moments que j’aime partager avec mon ami.

Un cigare ?

Le Sir Winston de Upmann, un module Churchill, un cigare exceptionnel ou alors The Five Sixty de la marque El Sueno, une découverte récente avec de grandes qualités qui est produit par un ami.

Un vin ou un alcool ?

Le whisky, de préférence de l’île d’Islay en Écosse.

Un plat ou une pâtisserie ?

La fondue ou le steak tartare

Et pour terminer, la question que l’on ne devrait pas poser à un écrivain à la sortie de son dernier livre. Est-ce que vous avez déjà une idée du prochain roman ?

Oui. L’intrigue du 3e commence à se mettre en place…


Pour rappel, le second livre de Marc Voltenauer, Qui a tué Heidi ?, paraîtra le 7 septembre 2017 en France. Mais Marc m’ayant fait parvenir le livre en avance, vous aurez la joie de trouver la critique de ce livre dès le 26 août 2017 jour du lancement du livre. A bientôt.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/08/16 dans Evénements

 

Étiquettes : , , , ,

Concours : gagner le nouveau Voltenauer

Concours : gagner le nouveau Voltenauer

Vous voulez gagner un exemplaire de « Qui a tué Heidi ?« , le nouveau roman de Marc Voltenauer (cf. la critique du Dragon du Murevan) en avant-première et le lire dès la semaine prochaine ?

C’est jusque demain soir (le 7 juillet 2017, donc dépêchez-vous) !

Participez au concours organisé par Slatkine & Compagnie, donc je vous fais part du règlement :

Bonjour à toutes et tous.
Nous sommes heureux de vous annoncer la sortie imminente de « Qui a tué Heidi ?« , prochain opus de Marc Voltenauer. Nous vous proposons de participer à un jeu-concours pour tenter d’en gagner un exemplaire dédicacé, et en exclusivité !
Pour participer, il vous suffit :
1) d’aimer les pages suivantes :
https://www.facebook.com/slatkineetcompagnie/
https://www.facebook.com/marcvoltenauer/
(https://www.instagram.com/slatkineetcompagnie/)
2) et de poster la couverture du livre en taguant l’un des comptes de Marc Voltenauer : https://www.facebook.com/mvoltenauer ou https://www.facebook.com/marcvoltenauerII
…en donnant, en quelques mots, envie à vos amis de lire le livre.
Le post qui aura récolté le plus de likes/commentaires vendredi à 17h fera gagner à son auteur un exemplaire de « Qui a tué Heidi ? ».

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/07/06 dans Concours

 

Étiquettes : , ,

Concours Voltenauer & Javet

Concours Voltenauer & Javet

CONCOURS DE L’ÉTÉ : LIRE A L’HEURE DE L’APÉRO

Avec l’arrivée des beaux jours, c’est la saison de l’apéro (avec ou sans alcool).

Participez en réalisant une photo avec « La Petite Fille dans le miroir » ou « Le Dragon du Muveran » ou les deux sur la thématique « Lire à l’heure de l’apéro » !

Les trois photographes primés gagneront :
– Un exemplaire de « La Petite Fille dans le miroir » de Marie Javet
– Un exemplaire « Le Dragon du Muveran » en version poche (sortie début septembre) et un exemplaire de « Qui a tué Heidi? » (sortie fin août) de Marc Voltenauer

Pour participer :
– Envoyer votre photo en message privé sur Facebook à Marie Javet ou Marc Voltenauer
– Nous la partagerons ensuite sur nos pages respectives en vous identifiant
– Les trois photos qui auront obtenu le plus de « like » au 15 août (limite du concours) auront gagné !!!

BONNE CHANCE A TOUTES ET A TOUS !

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/06/17 dans Evénements

 

Étiquettes : , , ,

Qui a tué Heidi : le prochain Voltenauer

Nous avions beaucoup aimé découvrir cet auteur suisse de roman policier au travers de son premier roman Le dragon du Murevan.

Le prochain roman de Marc Voltenauer, Qui a tué Heidi ?, sortira le 26 août.

Pourquoi je vous en parle…. soyez patient vous le saurez très bientôt.

 

Mise à  jour le 22 juin : Marc Voltenauer a dévoilé la quatrième de couverture de son nouveau roman.

«Andreas fonçait au volant de sa vieille BMW. Il enchaînait les virages et jouait avec les limites qu’imposait la route sinueuse. Les haut-parleurs diffusaient encore la chanson À quoi je sers. Le refrain lancinant résonnait au fond de lui comme un écho de son état intérieur. »

Qu’a-t-il bien pu arriver à l’inspecteur Auer ?

Un tueur à gages abat un politicien à l’opéra de Berlin, en plein milieu d’une représentation. Sa prochaine destination : Genève. Et puis, Gryon. Gryon où Andreas Auer, qui vient d’être suspendu par le commandant de police, décide d’aider un ami paysan à la ferme pour sortir de sa déprime. Gryon, ce petit village si paisible. Paisible ? Pas si sûr…

Dans la chambre de sa mère, un homme rumine ses fantasmes les plus fous. Il est prêt à passer à l’acte.

Un chassé-croisé infernal se profile, et va tout balayer sur son passage.

Andreas  en sortira-t-il indemne ?

 

Mise à jour le 4 juillet 2017 : Marc nous montre les SP

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/06/17 dans Evénements

 

Étiquettes : , , ,

Marc Voltenauer – Le dragon du Muveran

Marc Voltenauer – Le dragon du Muveran

Qu’il est bon le temps des vacances de Noël. Le froid nous obligeant à rester au chaud, auprès du feu ou sous nos couettes, nous pouvons profiter en plus de nos familles et amis de bons romans policiers.

C’est avec Le dragon du Mevran de Marc Voltenauer que j’ai terminé l’année 2016 et entamé ma nouvelle année littéraire. Je vous l’avais proposé dans mes découvertes d’octobre 2016, aussi c’est peu de temps après que nous allons en faire la critique.

Alors est-ce que ce Dragon du Meveran va nous mettre le feu ?

Résumé du livre

En arrivant au temple, le pasteur découvre un homme nu allongé sur l’autel, bras en croix, orbites vides, avec ce message, planté d’un coup de poignard au coeur : « Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes les ténèbres ! ».
Chargé de l’enquête, l’inspecteur Andreas Auer est très vite persuadé que ce meurtre est le premier d’une longue série. Ce pourrait être à Malmö, Stockholm ou Göteborg, c’est à Gryon, dans les Alpes vaudoises où s’invente un nouveau genre de polar nordique.

Avis

C’est avec plaisir que ce roman m’a accompagné pour les derniers jours de 2016 et pour le matin difficile du nouvel an de 2017.

Ne vous attendez pas à ce qu’il vous réchauffe, ses meurtres légèrement gores comme ils se doivent, et la localisation de l’action dans les montagnes suisses, aussi charmantes soient-elles, vont vous glacer le sang.

La style d’écriture et l’intrigue nous font penser à Camilla Läckberg. L’origine du mal est dévoilée au fur et à mesure du roman, en alternance avec l’enquête. Une enquête qui va lentement mais sûrement, qui propose au lecteur les mêmes éléments et indices qu’aux enquêteurs, qui peut ainsi mener sa propre enquête. L’auteur a donc eu l’intelligence d’être honnête avec son lecteur de ce point de vue.

L’écriture est simple, fluide, élégante et agréable à lire. Elle rend hommage à la splendeur des paysages et à ce pic de la région : le Murevan. Sans tomber dans le guide touristique, l’auteur distille d’ici-de-là le conte d’anecdotes de la région, de descriptions de lieux ou de spécialités culinaires. De même pour les concepts théologiques abordés dans le livre, l’auteur, lui-même diplômé en théologie, aborde le sujet de manière simple sans tomber dans un étalage de connaissances. Seules celles nécessaires à la compréhension des meurtres et à leur résolution sont données.

Enfin, je ne connaissais pas la maison d’édition Slatkine et Cie : je dois dire que le livre est impeccable, belle présentation, belle typographie, belle blancheur des pages, bonne résistance de la couverture…. mais un seul défaut. La publication française a cependant souffert d’une nouvelle mise en page et malheureusement certains mots coupés (comme « recher-che ») se retrouvent en plein milieu de ligne.

S’il connaît déjà un certain succès au pays des helvètes, je suis certain qu’il va le devenir en France,du moins le mériterait-il amplement.

gryon

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 520 pages
    • Editeur : Slatkine et Cie (25 août 2016)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2889440230
    • ISBN-13: 978-2889440238
    • Prix : 19,50€
  • eBook
    • Editeur : Éditions Plaisir de Lire (9 mai 2016)
    • Prix : 9,99€

Revue de presse

« Un premier roman déjà culte. » Le Dauphiné

Voir le site Internet de l’auteur (lien ci-dessous) pour retrouver l’ensemble des revues de presse sur ce roman.

Site Internet de l’auteur

http://marcussakey.com/

Mise à jour le 2017-07-04 : Lecture du livre par son auteur dans les lieux du roman

 
2 Commentaires

Publié par le 2017/01/02 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Découvertes octobre 2016

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je vois que cela fait presque 5 mois que je ne vous ai pas proposé de lectures, alors la liste risque d’être longue pour rattraper le retard.

Andrée-A Michaud – Bondrée

A l’été 67, une jeune fille disparaît dans les épaisses forêts entourant Boundary Pond, un lac aux confins du Québec rebaptisé Bondrée par un trappeur enterré depuis longtemps. Elle est retrouvée morte, sa jambe déchirée par un piège rouillé. L’enquête conclut à un accident : Zaza Mulligan a été victime des profondeurs silencieuses de la forêt. Mais lorsqu’une deuxième adolescente disparaît à son tour, on comprend que les pièges du trappeur ressurgissent de la terre et qu’un tueur court à travers les bois de Bondrée. Une écriture raffinée au service d’atmosphères angoissantes et de subtiles explorations psychologiques, dans la plus pure tradition de Twin Peaks de David Lynch.

  • Livre
    • Broché: 362 pages
    • Éditeur : Rivages (21 septembre 2016)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2743637641
    • ISBN-13: 978-2743637644
    • Prix : 18,50€
  • eBook
    • Éditeur : Rivages (21 septembre 2016)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2743637712
    • Prix : 13,99€

Zygmunt Miloszewski – La rage

Le procureur Teodore Szacki n’est pas au mieux de sa forme depuis qu’il a quitté Varsovie. Il se sent en perpétuel décalage, tant dans sa vie de couple que dans ses relations avec sa fille adolescente.
Est-ce pour cela qu’un jour, il ne prend pas l’exacte mesure d’une plainte pour violences conjugales ? Avec des conséquences effroyables pour l’épouse battue…
Ou bien est-il simplement perturbé par une étrange enquête pour meurtre dont il a hérité – portant sur un squelette dont les os appartiendraient à plusieurs victimes… ?
Teodore Szacki va vite se rendre compte que les deux affaires pourraient être liées. La piste d’un insaisissable redresseur de torts se dessine, quelqu’un œuvre dans l’ombre, visiblement déterminé à rendre la justice pour pallier l’incurie des services de police.

  • Livre
    • Broché: 552 pages
    • Éditeur : Fleuve éditions (8 septembre 2016)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 226511622X
    • ISBN-13: 978-2265116221
    • Prix : 21,99€
  • eBook
    • Éditeur : 12-21 (8 septembre 2016)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2823847437
    • Prix : 15,99€

Ian Cadwell – Le cinquième évangile

En 2004, au Vatican, Alex et Simon– deux frères, l’un prêtre catholique de l’Église d’Orient, l’autre prêtre catholique de l’Église d’Occident – sont emportés dans la tourmente après un meurtre lié à l’imminence d’une révélation retentissante relative à la relique la plus fascinante et la plus contestée de la chrétienté, le Saint-Suaire de Turin. À travers l’enquête parallèle et clandestine que mène Alex pour sauver son frère, accusé du pire péché qui soit, l’auteur explore le Vatican, et les Évangiles, de manière inédite. Dans ce monumental thriller intellectuel entièrement circonscrit entre les murs du Vatican, Ian Caldwell narre l’histoire de deux frères – tous deux prêtres – emportés dans la tourmente par un meurtre lié à l’imminence d’une révélation retentissante relative à la relique la plus fascinante et la plus contestée de la chrétienté, le Saint Suaire de Turin. Nourri d’années de recherche, d’une documentation aussi impressionnante qu’internationale, d’entretiens approfondis avec des hommes d’église ayant fréquenté de près le Saint-Siège ou travaillé en son sein, ce roman d’exception introduit le lecteur dans les arcanes de la plus petite et la plus mystérieuse nation du monde, dont il révèle, de l’intérieur, les coulisses. Une intrigue magnétique menée tambour battant qui, bien au-delà de la sphère chrétienne, prendra possession de tout lecteur, aussi laïc ou profane soit-il, en raison  des éclairages fondamentaux qu’il propose avec une incomparable autorité romanesque sur  l’histoire des civilisations tout comme  sur les grands  thèmes fondateurs de l’humanité universelle  – dont  celui du  pardon. .

  • Livre
    • Broché: 528 pages
    • Éditeur : Actes Sud Éditions (5 octobre 2016)
    • Collection : Actes noirs
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2330068972
    • ISBN-13: 978-2330068974
    • Prix : 23,80€
  • eBook
    • Éditeur : Actes Sud Éditions (5 octobre 2016)
    • Collection : Actes noirs
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2330071240
    • Prix : 14,99€

Maud Mayeras – Lux

2016. Antoine Harelde débarque à Ceduna, dans les terres arides du sud de l’Australie.
Vingt ans auparavant, il a passé un été dans cette petite ville perdue et, en l’espace de trois mois qui l’ont vu quitter l’adolescence, il a connu la joie, l’amitié, l’amour et l’horreur.
Aujourd’hui il est un homme. Il n’a pas oublié, il n’a rien pardonné.
Mais la justice prend d’étranges et inquiétantes couleurs à la lumière de l’apocalypse.

Ballade meurtrière sur fond de fin des temps, Lux est le roman de la confirmation d’une jeune auteure au sommet de son art. Après le succès de Reflex (Anne Carrière, 2013 / Pocket, 2015), le nouveau thriller de Maud Mayeras est très attendu.

  • Livre
    • Broché: 252 pages
    • Éditeur : Anne Carrière (6 octobre 2016)
    • Collection : THRILLER
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2843377439
    • ISBN-13: 978-2843377433
    • Prix : 19,00€

Nicolas Beuglet – Le cri

Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. À l’aube d’une nuit glaciale, le corps d’un patient est retrouvé étranglé dans sa cellule, la bouche ouverte dans un hurlement muet. Dépêchée sur place, la troublante inspectrice Sarah Geringën le sent aussitôt : cette affaire ne ressemble à aucune autre…

Et les énigmes se succèdent : pourquoi la victime a-t-elle une cicatrice formant le nombre 488 sur le front ? Que signifient ces dessins indéchiffrables sur le mur de sa cellule ? Pourquoi le personnel de l’hôpital semble si peu à l’aise avec l’identité de cet homme interné à Gaustad depuis plus de trente ans ?

Pour Sarah, c’est le début d’une enquête terrifiante qui la mène de Londres à l’île de l’Ascension, des mines du Minnesota aux hauteurs du vieux Nice.

Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va lier son destin à celui d’un journaliste d’investigation français, Christopher, et découvrir, en exhumant des dossiers de la CIA, une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort…

Et la réponse, enfouie dans des laboratoires ultrasecrets, pourrait bien affoler plus encore que la question !

Inspiré par des découvertes et des événements réels, Le Cri renvoie à nos peurs les plus intérieures. Un thriller sur la folie des hommes et le danger d’une science dévoyée, transformée en arme fatale.

  • Livre
    • Broché: 494 pages
    • Editeur : XO (8 septembre 2016)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2845638205
    • ISBN-13: 978-2845638204
    • Prix : 19,90€
  • eBook
    • Editeur : XO (8 septembre 2016)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2845638778
    • Prix : 12,99€

Laurent Scalese – Je l’ai fait pour toi

Première loi : le crime parfait existe.
Deuxième loi : le criminel parfait n’existe pas.
Troisième loi : l’enquêteur doit donc concentrer ses efforts non pas sur le crime, mais sur le criminel.

Bienvenue à Lazillac-sur-Mer, dans l’univers du commandant Samuel Moss dont les armes sont le charme, la séduction et l’art du détail : rien ne lui échappe, que ce soit sur une scène de
crime ou au quotidien.
Cette histoire débute quand la romancière à succès Jade Grivier est retrouvée morte chez elle, dans son bureau, suicidée. Après avoir inspecté les lieux, à sa façon, Samuel Moss conclut qu’il ne s’agit pas d’un suicide mais d’un homicide, dont il identifie immédiatement le coupable. Le plus compliqué, maintenant, pour Samuel Moss, est de comprendre comment le meurtrier a procédé et de prouver sa culpabilité, avec élégance bien sûr, et surtout sans salir ses nouvelles chaussures sur la plage de Lazillac…

  • Livre
    • Broché: 352 pages
    • Éditeur : Belfond (22 septembre 2016)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2714473164
    • ISBN-13: 978-2714473165
    • Prix : 19,00€
  • eBook
    • Éditeur : Belfond (22 septembre 2016)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2714473172
    • Prix : 12,99€

Marc Voltenauer – Le dragon du Muveran

Sur l’autel, le corps nu d’un homme, bras en croix, orbites vides, un verset de la Bible planté au coeur. C’est le premier des meurtres rituels et Andreas Auer le sait. Son enquête commence, s’accélère, s’enlise. Et lentement, comme l’eau sous la glace, les mauvais souvenirs affleurent. Tout ce qu’on voulait oublier refait surface. Tout ce qu’on croyait mort. Ce pourrait être à Stockholm, Reykjavik, Fjällbacka ou Ystad, c’est à Gryon, un petit village trop tranquille des Alpes vaudoises où s’invente un nouveau genre de polar nordique.

  • Livre
    • Broché: 520 pages
    • Éditeur : Slatkine et Cie (25 août 2016)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2889440230
    • Prix : 19,50€

Wendy Walker – Tout n’est pas perdu

Alan Forrester est thérapeute dans la petite ville cossue de Fairview, Connecticut. Il reçoit en consultation une jeune fille, Jenny Kramer, quinze ans, qui présente des troubles inquiétants.
Celle-ci a reçu un traitement post-traumatique afin d’effacer le souvenir d’une abominable agression dont elle a été victime quelques mois plus tôt. Mais si son esprit l’a oubliée, sa mémoire émotionnelle est bel et bien marquée.
Bientôt tous les acteurs de ce drame se succèdent dans le cabinet d’Alan, et lui confient leurs pensées les plus intimes, laissant tomber leur masque pour faire apparaître les fissures et les secrets de cette petite ville aux apparences si tranquilles.

Ce thriller, d’une puissance rare, plonge sans ménagement dans les méandres de la psyché humaine et laisse son lecteur pantelant. Entre une jeune fille qui n’a plus pour seul recours que ses émotions et une famille qui se déchire, tiraillée entre obsession de la justice et besoin de se reconstruire, cette intrigue à tiroirs qui fascine par sa profondeur explore le poids de la mémoire et les mécanismes de la manipulation psychologique.

  • Livre
    • Broché: 352 pages
    • Éditeur : Sonatine (12 mai 2016)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2355845158
    • ISBN-13: 978-2355845154
    • Prix : 21,00€
  • eBook
    • Éditeur : Sonatine (12 mai 2016)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2355845185
    • Prix : 14,99€

Adrian J Walker – The end of the world, – Running club

Plus personne n’attend rien de bon, ni rien de grand, d’Edgar Hill. À 35 ans, il est un père et un mari absent, et un homme éteint.
Mais le désastre, souvent, nous révèle à nous-même.
Séparé de sa femme et de ses enfants par plus de 800 kilomètres, Edgar n’a qu’une seule option pour les rejoindre.
Courir.
Courir jusqu’à l’épuisement. Dépasser ses limites. Se battre contre soi-même.
Et contre les dangers qui, tout au long de sa traversée d’un Royaume-Uni dévasté par une catastrophe, menaceront jusqu’à sa survie même.
S’il n’arrive pas à temps, il perdra sa famille. Pour toujours.

  • Livre
    • Broché: 500 pages
    • Éditeur : Hugo Roman (9 juin 2016)
    • Collection : Hugo Thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2755623977
    • ISBN-13: 978-2755623970
    • Prix : 19,95€
  • eBook
    • Éditeur : Hugo Roman (9 juin 2016)
    • Collection : Hugo Thriller
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2755626209
    • Prix : 12,99€

Donato Carrisi – La fille dans le brouillard

Une jeune femme est enlevée dans un paisible petit village des Alpes. Le coupable est introuvable, et voilà que la star des commissaires de police, Vogel, est envoyé sur place. De tous les plateaux télé, il ne se déplace jamais sans sa horde de caméras et de flashs. Sur place, cependant, il comprend vite qu il ne parviendra pas à résoudre l affaire, et pour ne pas perdre la face aux yeux du public qui suit chacun de ses faits et gestes, il décide de créer son coupable idéal et accuse, grâce à des preuves falsifiées, le plus innocent des habitants du village : le professeur d école adoré de tous. L homme perd tout du jour au lendemain (métier, femme et enfants, honneur), mais de sa cellule, il prépare minutieusement sa revanche, et la chute médiatique de Vogel.

  • Livre
    • Broché: 320 pages
    • Éditeur : Calmann-Lévy
    • Collection : Suspense Crime
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2702160182
    • ISBN-13: 978-2702160183
    • Prix : 20,50€
  • eBook
    • Éditeur : Calmann-Lévy
    • Collection : Suspense Crime
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2702159712
    • Prix : 14,99€

Cherie Priest – Boneshaker (Le Siècle mécanique, Tome 1)

1880. La guerre civile américaine fait rage depuis deux décennies, poussant les avancées technologiques dans d’étranges et terribles directions. Des dirigeables de combat sillonnent le ciel et des véhicules blindés rampent dans les tranchées. Les scientifiques détournent les lois de la nature et échangent leur âme contre des armes surnaturelles alimentées par le feu, la vapeur et le sang. Bienvenue dans le siècle mécanique. Un siècle sombre et terrifiant.
Premier volet de la trilogie Le Siècle mécanique, Boneshaker a été en 2010 finaliste des prix Hugo et Nebula et lauréat du prix Locus du meilleur roman de science-fiction.

Une haletante quête du père dans Seattle envahie par les zombies, un roman de steampunk riche et passionnant. Émilie Nogaro, ActuSF.

  • Livre
    • Poche: 640 pages
    • Éditeur : Le Livre de Poche (24 août 2016)
    • Collection : Fantastique
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253133027
    • ISBN-13: 978-2253133025
    • Prix : 8,90€
  • eBook
    • Éditeur : Panini
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2809435030
    • Prix : 8,49€

Sonja Delzongle – Quand le neige danse

Dans cet hiver polaire, quel esprit mauvais a imaginé
d’échanger des petites filles contre des poupées ?
Février 2014, au nord de Chicago. La neige et le blizzard semblent avoir pétrifié la petite ville de Crystal Lake. Un matin, le médecin Joe Lasko reçoit un paquet. Y repose une magnifique poupée aux cheveux longs et roux, sosie de sa fille Lieserl disparue depuis plusieurs semaines. Comble de l’horreur : la poupée est vêtue exactement comme Lieserl le jour où elle s’est volatilisée.
Ce n’est pas tout. Depuis un mois, quatre fillettes ont été enlevées, et chacune des familles va recevoir une poupée. Joe, jeune divorcé, décide de mener sa propre enquête, aidé par une détective privée dont il était secrètement amoureux des années plus tôt. Conscients que l’affaire les dépasse, tous deux appellent à l’aide Hanah Baxter, la célèbre profileuse, et son inséparable pendule. Quelque part dans Crystal Lake, depuis très longtemps, quelqu’un s’en prend aux enfants. Les détient-il prisonnières ? Sont-elles encore en vie ?

Après son entrée remarquée dans le monde du thriller avec DUST, prix Anguille sous roche 2015, Sonja Delzongle mène de main de maître une nouvelle histoire trépidante dont les faux-semblants trouvent leur sens dans le passé et nous mènent inexorablement vers un final terrifiant.

ELLE : « La tension se resserre comme un étau jusqu’au dénouement, vertigineux. »
Gérard Collard, La Griffe noire : « Excellentissime. Sur une trame qui pourrait être classique, Sonja Delzongle explose le genre. »

  • Livre
    • Broché: 432 pages
    • Editeur : Denoël (1 avril 2016)
    • Collection : Sueurs froides
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2207132846
    • ISBN-13: 978-2207132845
    • Prix : 20,90€
  • eBook
    • Éditeur : Éditions de l’épée
    • Langue : Français
    • EAN: 979-1091211451
    • Prix : 9,99€

La cuisine merveilleuse d’Olivier Streiff

Possédant un univers bien à part, Olivier Streiff a su insuffler à ses créations culinaires sa part de mystère et de gourmandise. A la recherche de saveurs subtiles et d’alliances délicates, il propose une cuisine colorée, originale mais empreinte de traditions, aux confins de nos souvenirs d’enfance et des tendances actuelles.
Déambulez dans son jardin enchanté et succombez aux raviolis de courges bouillon au safran, à une soupe glacée de petits pois à la menthe ou à une tempura vinaigrette banane curry.
Poursuivez la balade les pieds dans l’eau et laissez-vous séduire par des saint-jacques aux algues, un carpaccio de lotte ou des couteaux à la provençale.
Visitez la ferme de son enfance et attablez-vous autour d’un foie gras poêlé à la mirabelle, un ris de veau aux clémentines et aux giroffles ou un filet de chevreuil aux épines de pin.
A la fin de ce merveilleux voyage enchanteur, laissez-vous tenter par des sablés à la fraise des bois, un parfait glacé à la mirabelle ou une tarte au fromage blanc.
Un merveilleux parcours gastronomique, servi par les magnifiques photos de Laurent Fau et les poèmes de Nina. Tout simplement envoûtant !

  • Livre
  • Broché: 160 pages
  • Éditeur : Solar (16 septembre 2016)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2263073248
  • ISBN-13: 978-2263073243
  • Prix : 24,90€
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :