RSS

Archives de Catégorie: Horreur

William Peter Blatty est mort à 89 ans

William Peter Blatty est mort à 89 ans

William Peter Blatty, l’auteur du roman fantastique « L’Exorciste« , véritable succès en librairie à sa sortie en 1971 et adapté au cinéma deux ans plus tard, est décédé jeudi à 89 ans, a annoncé vendredi William Friedkin, réalisateur du film.

Son adaptation sur grand écran a été nommée pour dix Oscars et en a remporté deux au final, dont celui du meilleur scénario pour Blatty. Elle a remporté quatre Golden Globes, dont ceux de meilleur film dramatique, meilleur réalisateur et meilleur scénariste.

Source : CultureBox

 
1 commentaire

Publié par le 2017/01/14 dans Evénements, Horreur

 

Étiquettes : , ,

Stephen King – Carnets noirs

Stephen King – Carnets noirs

Stephen King revient souvent dans notre blog depuis que le maître du suspense a décidé de publier deux romans par an.

Nous allons aborder aujourd’hui Carnets noirs qui est la suite de Mr Mercedes (dont vous pouvez consulter notre critique ici).

Nous allons même le regarder avec grand intérêt car d’après ce que j’ai compris, ce roman aurait quelques points communs avec Misery qui est le roman qui m’a fait découvrir ce grand romancier américain et qui reste pour moi la référence du thriller.

Alors est-ce que les Carnets noirs ne sont pas une pâle copie de Misery ?

Résumé du livre

En prenant sa retraite, John Rothstein a plongé dans le désespoir les millions de lecteurs des aventures de Jimmy Gold. Rendu fou de rage par la disparition de son héros favori, Morris Bellamy assassine le vieil écrivain pour s’emparer de sa fortune, mais surtout, de ses précieux carnets de notes. Le bonheur dans le crime ? C’est compter sans les mauvais tours du destin… et la perspicacité du détective Bill Hodges.

Après Misery, King renoue avec un de ses thèmes de prédilection : l’obsession d’un fan. Dans ce formidable roman noir où l’on retrouve les protagonistes de Mr. Mercedes (prix Edgar 2015), il rend un superbe hommage au pouvoir de la fiction, capable de susciter chez le lecteur le meilleur… ou le pire.

Avis

Si les Carnets noirs sont la suite de Mr Mercedes, sachez que si vous n’avez pas lu le premier tome, rien ne vous empêche de lire le second. Les deux aventures sont indépendantes, cependant sachez que la lecture de ce second tome vous dévoilera les principaux éléments du premier tome. On retrouve donc les principaux personnages (l’ex-inspecteur, Jerome l’étudiant geek, …) mais uniquement dans la seconde partie du livre. Stephen King laisse le temps d’installer l’histoire de ce second tome avant de le relier à des éléments du premier.

Concernant l’histoire, on ne peut pas dire que cela soit un grand thriller, et que cela est même décevant de la part de Stephen King. Non, l’intérêt de ce livre tient plus à un thème qui nous est cher : le rapport du lecteur aux livres, à son auteur favori et plus particulièrement à son livre fétiche. En cela les Carnets noirs ont de commun avec Misery la passion, la folie, d’un lecteur avec son auteur favori, ce qui constitue l’amorce du livre. Et, sans aucune certitude, je pense que l’auteur se confie à nous et nous fait partager l’origine de sa vocation littéraire en listant les grands romans ou héros de littérature.

Enfin, pour les amateurs de livres numériques, méfiez-vous de la version numérique du livre. Je ne sais pas si c’est ma version d’epub, mais toujours est-il que j’ai le problème sur mes deux liseuses (une Nook Simple Touch et une Kobo H20): ironie du nom du livre, mais le texte apparaît en gris la plupart du temps, pour passer au noir dans quelques paragraphes. La lecture n’est donc pas des plus agréables même avec une liseuse rétro-éclairée.

Notation.

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Relié: 427 pages
    • Editeur : Editions Albin Michel (2 mars 2016)
    • Collection : LITT.GENERALE
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2226319220
    • ISBN-13: 978-2226319227
    • Prix : 22,50€
  • eBook
    • Editeur : Editions Albin Michel (2 mars 2016)
    • Collection : LITT.GENERALE
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2226388971
    • Prix : 15,99€
  • CD audio
    • Editeur : Audiolib (13 avril 2016)
    • Collection : Suspense
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2367621225
    • ISBN-13: 978-2367621227
    • Prix : 26,90€

Revue de presse

« Une déclaration d’amour à la lecture et à la littérature américaine… Merveilleux, effrayant, émouvant. » The Washington Post

Site Internet de l’auteur

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/05/31 dans Horreur

 

Étiquettes : , , , ,

Stephen King – Revival

Stephen King – Revival

Stephen King suit son rythme de croisière de deux livres par an. En attendant la suite de Mr. Mercedes (voir notre chronique sur ce livre) qui vient tout juste de sortir, le roi du roman d’horreur nous offre à lire Revival.

De nombreux media nous promettent un dénouement terrible à la hauteur du maître de la littérature d’horreur…. mais nous savons aussi qu’ils ont tendance à s’emballer un peu vite.

Alors est-ce que Revival va nous faire vivre un bon moment de lecture ?

Résumé du livre

La foudre est-elle plus puissante que Dieu ?
Il a suffi de quelques jours au charismatique Révérend Charles Jacobs pour ensorceler les habitants de Harlow dans le Maine. Et plus que tout autre, le petit Jamie. Car l’homme et l’enfant ont une passion commune : l’électricité.
Trente ans plus tard, Jamie, guitariste de rock rongé par l’alcool et la drogue, est devenu une épave. Jusqu’à ce qu’il croise à nouveau le chemin de Jacobs et découvre que le mot « Revival » a plus d’un sens… Et qu’il y a bien des façons de renaitre !
Addiction, fanatisme, religion, expérimentations scientifiques… un roman électrique sur ce qui se cache de l’autre côté du miroir. Hommage à Edgar Allan Poe, Nathaniel Hawthorne et Lovecraft, un King d’anthologie.

Avis

Je ne m’étalerai pas sur les qualités narratives de Stephen King, ce petit auteur n’a plus de preuves à faire dans ce domaine. Aussi m’attarderai-je sur la structure du livre qui diffère quelque peu de ce que l’auteur nous a habitué. Le récit se déroule sur 50 ans, en trois parties également échelonnées dans le temps, et fait intervenir l’électricité comme fil rouge.

Dans un premier temps, le livre s’articule autour de la vie d’une bourgade dans les années 60. Cela n’est pas sans nous rappeler 22/11/63 (voir la chronique sur ce livre). On pourrait alors penser à un nouveau livre « historique » de Stephen King, mais l’auteur profite plutôt de sa précédente écriture pour asseoir l’histoire à une époque qui lui semble chère. Puis il projette ses héros au milieu des années 80 où l’ancien prêtre devient prévaricateur. On pense alors aux bienfaits non-désintéressés du tenancier de Bazaar…. mais ce serait trop facile.

Ensuite, c’est le suspense s’installe pas à pas, et le lecteur s’interroge sur ce que peut être le dénouement : que nous réserve le maître du suspense ? Sans vous dévoiler le final de ce livre, que l’on devine assez facilement, je tenais à souligner le fait que Stephen King prend un malin plaisir à semer de petits indices deci-delà pour rendre hommage aux auteurs qui ont inspiré son œuvre globalement et plus particulièrement ce livre. A titre d’exemple, faites attention aux noms des personnages, des patients, et vous retrouverez des écrivains célèbres.

Au final, un Stephen King qui se lit tranquillement, sans réelle surprise, et qui est plus un hommage aux classiques de la littérature d’horreur qu’un livre à suspense qui a fait le succès de cet auteur dans les années 70.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 448 pages
    • Editeur : ALBIN MICHEL (30 septembre 2015)
    • Collection : LITT.GENERALE
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2226319301
    • ISBN-13: 978-2226319302
    • Prix : 21,90€
  • eBook
    • Editeur : ALBIN MICHEL (30 septembre 2015)
    • Collection : LITT.GENERALE
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2226319302
    • Prix : 15,99€

 

Revue de presse

« Revival [est un] livre énorme à tous les sens du terme. […] Haletant de bout en bout, Revival renoue avec ce sens de l’intrigue qui a fait la réputation du maitre du suspense« . –Le Parisien

« On est littéralement sonné par la fin, une des meilleures de King. » Publishers Weekly

Site Internet de l’auteur

http://www.stephenking.com/

 

 
1 commentaire

Publié par le 2016/03/08 dans Horreur

 

Étiquettes : ,

Stephen King – Tout est fatal

Stephen King – Tout est fatal

Avant de se lancer dans le gros livre de mes vacances de Noël, je vais recouvrir à un livre dont leur genre littéraire à tendance à se perdre : le roman de nouvelles.

Tant qu’à faire, autant prendre un livre d’un auteur que nous apprécions beaucoup, Stephen King , et de profiter d’un achat fait en brocante. Ce sera donc Tout est fatal que nous allons lire.

Est-ce que Tout est fatal va nous achever ou nous décevoir de ce genre littéraire ?

Résumé du livre

En octobre 1999 sortit chez Albin Michel, et depuis en format poche, un ouvrage remarquable, 999, le livre du millénaire des maîtres du fantastique, anthologie de vingt-neuf nouvelles écrites par les grands maîtres actuels du fantastique contemporain. De ce recueil où l’on ne trouvait pourtant que du bon, sinon du très bon, l’on se souvient surtout d’un texte. Une nouvelle au thème archi-classique – une histoire de tableau hanté –, mais d’une efficacité proprement redoutable. De qui était ce texte qui survolait tous ceux des meilleurs auteurs ? De King, évidemment. De King que l’on finira bien par reconnaître pour ce qu’il est si on le débarrasse des oripeaux (ou des ornements ?) obligatoires de la littérature de genre : à savoir, un formidable écrivain descripteur de la vie des gens simples, des communautés humaines, des détails anodins de la vie quotidienne américaine. Toutes proportions gardées, il y a du Balzac chez King – et si King vous décrit un vide-grenier à Ploucland ou une chambre de motel crasseux, vous êtes persuadés que King passe sa vie à faire les brocantes et à arpenter l’hôtellerie de troisième zone. Le texte en question s’intitule « Quand l’auto-virus met le cap au nord » et il est présent dans Tout est fatal, ce nouveau recueil de nouvelles entièrement écrit par l’ogre (dans le sens de boulimique d’histoires) du Maine.
C’est donc l’occasion de lire, ou relire cette nouvelle simplissime et bluffante, et de se demander pour la énième fois comment il fait pour pouvoir toujours transcender les poncifs du genre… ou des genres, car Tout est fatal joue sur diverses tonalités : fantastique, polar, dark fantasy, roman noir, horreur, suspense… Bien sûr il y a toujours ce fond horrifique propre à King, et même un inédit relié à l’univers culte de La Tour sombre.
Bref, comment fait-il, lui qui prétend avoir du mal à écrire des nouvelles ? Comment fait-il pour nous donner cette impression terrible de familiarité, gage de la plausibilité de ses histoires invraisemblables ? Ce n’est pourtant pas faute qu’il nous l’explique, au point que sa voix est devenue comme familière. Que ce soit dans ses mémoires, Écriture ou dans tout recueil entre chaque texte, il revendique clairement l’usage des thèmes rebattus ; il expose comment lui vient à chaque fois « l’idée », sinon chez qui il l’a « piquée » , allant jusqu’à évaluer lui-même son résultat, se jugeant sévèrement. Au détour de ses explications, de ses confidences (une peur de ses enfants ; la mort de sa mère ; un périple à moto ; une réflexion sous la douche), King lâche de belles choses, comme celle-ci dans l’introduction de la nouvelle éponyme (laquelle n’est pas sans rappeler une des historiettes horrifiques et courtes du Fantômes et Farfafouilles de Fredric Brown ) : « Les histoires sont des artefacts : non pas des choses créées, des choses que nous fabriquons (et dont nous revendiquons la paternité), mais des objets préexistants que nous allons dénicher. » Bref, ce serait simple. Tout existe et King n’aurait qu’à se servir, mais voilà : il a avoué un jour à un journaliste qu’il estimait être efficace parce qu’il continuait à avoir encore et toujours besoin de vérifier avant de s’endormir que ne se trouve aucun monstre sous son lit. Aussi, de fait, la proximité presque candide des rapports qu’il entretient avec le lecteur participe de son « efficacité » – si elle n’en est pas la marque de fabrique.
Inutile, donc, de passer en revue ici le « contenu » des nouvelles : vous avez déjà lu ce qui s’y trouve. Il y a rarement des idées neuves chez King. Il le dit lui-même. Revenants, autres dimensions, diable en goguette, crimes abominables, pouvoirs maléfiques, auberges hantées, etc. Sauf que King s’accapare chaque thème de façon quasi définitive. Le jeu consiste alors à se demander, une fois tout recueil de King refermé, de quelle nouvelle on se souviendra encore dans plusieurs années (l’auteur de ces lignes se souvient comme si c’était hier de « Desintox Inc » du recueil « Danse macabre » paru… en 1982 et non pas en 1989 comme indiqué dans le livre). De Tout est fatal, laquelle vous marquera ? Celle du collectionneur de graffitis (« Tout ce que vous aimez sera emporté ») ? Celle du diable et du pécheur (« L’Homme au costume noir ») ? Celle du livreur de pizzas aux pouvoirs diaboliques (« Tout est fatal »)? Celle de la chambre d’hôtel hantée (« 1408 »). Ou alors mémoriserez-vous à jamais le fameux « Un tour sur le Bolid », texte qui déchaîna les médias lorsque King prétendit le vendre sous forme d’e-livre ? À vous de lire. King a dans sa palette une frousse qui correspond à chacun. Et c’est de la bonne. —Francis Mizio

Avis

Ce livre est sorti dans la période la moins faste de Stephen King. On comprend aisément qu’il a été créé en collectant des nouvelles parues dans les années 80 et 90 ou tout simplement restées au fond d’un tiroir.

La qualité des histoires est donc inégale mais certaines valent vraiment le coup d’être lues. Ma préférée étant celle ouvrant le roman où le personnage principal est témoin de sa propose autopsie. La tension est digne d’une scène de Hitchcock, où périodiquement on approche du moment fatidique mais à chaque fois un élément externe vient perturber le passage à l’acte final.

Le gros avantage de ce genre de livre à nouvelles est d’avoir différents genres littéraires dans lequel le maître du suspense excelle : thriller, dark fantsy (on trouve par exemple un épisode de la Tour Sombre), polar.

Donc un livre à lire pour connaître toute l’œuvre de Stephen King, ou par morceaux, nouvelle après nouvelle, entre deux livres pour se faire un petit break.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 523 pages
    • Editeur : Albin Michel (5 mars 2003)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2226137017
    • ISBN-13: 978-2226137012
    • Prix : 23,20€
  • Poche
    • Poche: 701 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (30 mars 2005)
    • Collection : Fantastique
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253151521
    • ISBN-13: 978-2253151524
    • Prix : 8,60€
  • eBook
    • Broché: 550 pages
    • Editeur : ALBIN MICHEL (28 janvier 2015)
    • Collection : LITT.GENERALE
    • Langue : Français
    • AN : 9782226216328
    • Prix : 9,99€

Site Internet de l’auteur

http://www.stephenking.com/

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/01/02 dans Fantastique, Horreur

 

Stephen King – Joyland

joyland-stephenking-albinmichelIl y a quelques temps, nous vous annoncions que l’année 2014 allait être une année Stephen King, aussi pour pouvoir tenir le rythme, nous nous lançons dans

Le second roman de Bernard Minier nous avait montré une très bonne évolution dans l’écriture de cet auteur. Les quelques erreurs de débutant avaient été corrigés pour orienter son récit vers plus d’efficacité, plus de suspense.

Est-ce que cette lancée va se confirmer dans son troisième roman N’éteins pas la lumière ?

Résumé du livre

Les clowns vous ont toujours fait peur ?
L atmosphère des fêtes foraines vous angoisse ?
Alors, un petit conseil : ne vous aventurez pas sur une grande roue un soir d orage…
Mêlant suspense, terreur, nostalgie, émotion, un superbe King dans la lignée de Stand by me.

Avis

Depuis quelques années, Stephen King ne cesse de surprendre ses fans dont je fais partie. Après une oeuvre furturiste (The dome), un roman historico-uchronique (22/11/63), il nous propose aujourd’hui dans Joyland un roman différent, intimiste, plein de sensibilité.

Pourquoi intimiste ?

Parce que derrière un roman traditionnel sur le passage d’un homme à la vie adulte, Stephen King nous fait un résumé de sa bibliographie par de petites touches : le suspense, comme sur Misery, le thriller, à l’image du Ca, les fantomes, thème très peu utilisé mais qui apparaît dans Sac d’os, et enfin la télépathie et la précogintion, thème qui lui est cher puisqu’on les a croisé dans Shining, et sa suite Docteur Sleep, mais aussi Carie.

Stephen King réalise un coup double avec ce livre.

Pour les personnes qui n’ont jamais voulu le lire de peur (le terme est plus qu’approprié pour une fois), elles verront que Stephen King a des réelles qualités littéraires et de grands talents de romancier. Et pour les habitués, ils se feront surprendre par cet aspect un peu moins apparent de cet auteur mais qui auront leur dose d’adrénaline par les allusions qui, tel les petits cailloux par le Petit Poucet, sont semées par Stephen King et ne manqueront pas de leur rappeler de bons moments de lecture.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Broché: 350 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL (30 avril 2014)
  • Collection : LITT.GENERALE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 222625806X
  • ISBN-13: 978-2226258069
  • Prix : 21,90€

Site Internet de l’auteur

http://www.stephenking.com/

Allez le voir, il y a plein de revues de presse sur ce livre 😉

Revues de presse

Le monde

 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/06/29 dans Horreur, Thrillers

 

Étiquettes : ,

Michel Torres et La saga de Mo

torres_moMichel Torres se lance dans la lecture multi-supports via Publienet avec La saga de Mo.

Cette saga de 6 épisodes mêle polar et fantastique. Elle est disponible en version numérique, en ePub sur toutes les librairies, mais aussi en version imprimée (il est même possible de commander une version dédicacée). Pour parfaire le tout, un site web dédié apporte au fur et à mesure des compléments: interview de l’auteur, vidéos, sons, lectures, photographies, revue de presse, informations relatives à l’actualité des livres et de l’auteur, et tous matériaux susceptibles d’être intéressants.

Le site internet : http://lasagademo.publie.net/

 
2 Commentaires

Publié par le 2014/05/26 dans Actualités, Horreur, Policier

 

Étiquettes : , , , ,

Stephen King – Doctor Sleep

stephen king - doctor sleepNous voici arrivés à faire la critique du roman qui a bénéficié de la plus grosse promotion à la fin de l’année dernière. Doctor Sleep de Stephen King reprend le jeune héros de l’un de ses plus grands romans d’horreur Shining publié en 1977. Cela a même valu la première visite du romancier américain en France.

Malheureusement nous avons connu le battage publicitaire de certains précédents livres de Stephen King et nous étions loin de la qualité de ses œuvres du début de sa carrière.

Alors Doctor Sleep est-il le digne successeur de The Shining ?

Histoire

Danny Torrance a grandi. Ses démons aussi…
La suite tant attendue du cultissime Shining.

Stephen King renoue avec l histoire et le personnage de l un de ses plus grands succès : Shining. Le petit Dany Torrance est désormais adulte. Il a échappé au sort de son père alcoolique et travaille en tant qu aide-soignant dans un hospice où il utilise ses pouvoirs surnaturels pour apaiser la souffrance des mourants. D où son surnom : Docteur Sleep. Il rencontre Abra, fillette de 12 ans, pourchassée par un étrange groupe de voyageurs qui traversent les Etats-Unis en se nourrissant de la lumière des enfants télépathes. Commence alors une guerre épique entre le bien et le mal…
King signe un livre magistral, d une richesse inouïe : à la fois conte fantastique, roman d aventure, thriller et allégorie de l Amérique contemporaine – et nous prouve qu il est bel et bien « The King » !

Avis

Cela fait plusieurs fois que je recommence l’écriture de cette critique. Il est relativement difficile de vous parler de ce livre, de ses défauts et de se qualités dans vous dévoiler l’histoire et ses rebondissements.

Doctor Sleep tient bien ses promesses de suite à The Shining. Tout comme pour le « premier tome », le roman s’ouvre sur une mise en situation, de la chute sociale de son personnage dont on ne peut que comparer avec celle du père dans le premier volume; avant de s’orienter vers le paranormal et le suspense. Cette partie est un peu longuette, mais comme le pèlerin, il faut passer les cols avant de voir le chemin s’aplanir pour lui permettre d’atteindre sa vitesse de croisière.

Mais je trouve que par rapport au premier épisode la tension est bien moindre, l’ambiance moins pesante. Dans ce Doctor Sleep, le paranormal arrive de façon « gentille » avant de partir vers le coté obscure. De ce point de vue, les lecteurs affectionnant les Carrie, les Ca et autres Bazaar resteront un peu sur leur fin.

Je pense qu’il aurait été préférable que l’auteur oriente plus le récit sur l’usage de son don dans le cadre de son environnement professionnel. Il y avait un potentiel de récit, d’horreur et de suspense qui n’a pas été exploité.

Sinon, l’écriture ressemble bien à du Stephen King : fluide, simple, directe avec très peu de détail des paysages, des personnes: la description faisant souvent appel à des images, des clichés.

Enfin, pour répondre à la question « est-il nécessaire de lire The Shining avant de lire Doctor Sleep « , je répondrais par l’affirmative pour deux raisons : la première est que Doctor Sleep vous donne un résumé de The Shining, vous n’auriez plus aucun intérêt à lire The Shining; l’autre est qu’à la lecture de Doctor Sleep vous pourrez noter les allusions, les parallèles, les similitudes entre les deux romans, les deux aventures des principaux personnages.

Donc un bon Stephen King mais qui ne dépasse pas mes préférés dont Misery.

Notation

Histoire star_half_off_32
Écriture
Durée de lecture star_half_off_32
Prix star_half_off_32

Caractéristiques

  • Broché: 600 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL (1 novembre 2013)
  • Collection : LITT.GENERALE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2226252002
  • ISBN-13: 978-2226252005
  • Prix : 25,00€

Site Internet

http://www.stephenking.com

Revue de presse

« Trente ans après Shining, King reprend son best-seller là où il l avait laissé. Pari gagné : il retrouve son style dans un roman où il livre beaucoup de lui-même… Ses deux derniers romans avaient annoncé son retour en grâce. C est confirmé, il est bien en place tout là-haut. » –Les Inrockuptibles

King prouve encore une fois qu il est un conteur diabolique, capable de nous éblouir avec de la poudre de perlimpinpin comme de nous faire toucher la réalité la plus poisseuse. Surtout, il a réussi une prouesse digne d un magicien. –Télérama

« Un livre plus chaleureux que Shining mais les mots qui font peur s inscrivent toujours en lettres de sang sur les miroirs des salles de bain… Si Shining était un hurlement de désespoir jaillissant des ténèbres, Docteur Sleep est un roman passionnant sur un homme qui s est libéré de ses démons mais qui sait où les trouver quand il a besoin d eux. » –The Telegraph

 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/01/17 dans Horreur

 

Étiquettes : , , ,