RSS

Archives Mensuelles: juin 2012

Découvertes & achats de Juin 2012

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme vous pourrez le constater il est préférable pour moi et mon portefeuille de ne pas traîner souvent dans une librairie. J’avais 3 heures à tuer pendant que mon fils et ses grands-parents étaient au spectacle de Mamma Mia! (que je vous recommande chaleureusement), aussi ai-je eu le temps de faire tous les raisons de la Fnac Saint Lazarre.

Donc voici mes emplettes de juin 2012; Vivement les vacances que j’ai assez de temps pour lire tout ce que j’ai acheté ces deux derniers mois.

Karen Maitland – Les âges sombres

1321. Les habitants d’Ulewic, une petite cité isolée de l’est de l’Angleterre, sont sous le joug de leur seigneur et de l’Église, celle-ci ayant supplanté, depuis quelques années, le paganisme qui régnait dans la région. Non loin du village s’est installée une petite communauté chrétienne de femmes, des béguines originaires de Belgique. Sous l’autorité de soeur Martha, elles ont jusqu’alors été assez bien tolérées. Mais les choses commencent à changer. Le pays connaît en effet des saisons de plus en plus rigoureuses, les récoltes sont gâchées, les troupeaux dévastés et le besoin d’un bouc émissaire se fait sentir. Neuf hommes du village, dont on ignore l’identité, vont profiter de la tension qui commence à monter pour restaurer un ordre ancien et obscur. Renouant avec de terribles rites païens, usant de la terreur, du meurtre et de la superstition, ils vont s’en prendre aux béguines, qui devront les démasquer et élucider les secrets du village avant que la région ne soit mise à feu et à sang.
Avec cet ouvrage d’une intelligence et d’une érudition peu communes, Karen Maitland nous entraîne dans un Moyen-Âge d’un réalisme stupéfiant, sans jamais se départir d’un extraordinaire sens de l’intrigue et du suspense. Après La Compagnie des menteurs, élu meilleur livre de l’année par le New York Times et salué par une critique unanime, elle se hisse désormais au rang des grands maîtres du genre, aux côtés d’Umberto Eco ou de Iain Pears.

  • Broché: 670 pages
  • Editeur : Sonatine (8 avril 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2355841152
  • ISBN-13: 978-2355841156
  • Prix : 21,30€

P.D. James – La mort s’invite à Pemberley

Rien ne semble devoir troubler l’existence ordonnée et protégée de Pemberley, le domaine ancestral de la famille Darcy, dans le Derbyshire, ni perturber le bonheur conjugal de la maîtresse des lieux, Elizabeth Darcy. Elle est la mère de deux charmants bambins ; sa sœur préférée, Jane, et son mari, Bingley, habitent à moins de trente kilomètres de là ; et son père adulé, Mr Bennet, vient régulièrement en visite, attiré par l’imposante bibliothèque du château. Mais cette félicité se trouve soudain menacée lorsque, à la veille du bal d’automne, un drame contraint les Darcy à recevoir sous leur toit la jeune sœur d’Elizabeth et son mari, que leurs frasques passées ont rendu indésirables à Pemberley. Avec eux s’invitent la mort, la suspicion et la résurgence de rancunes anciennes.
Dans La mort s’invite à Pemberley, P.D. James associe sa longue passion pour l’œuvre de Jane Austen à son talent d’auteur de romans policiers pour imaginer une suite à Orgueil et Préjugés et camper avec brio une intrigue à suspense. Elle allie une grande fidélité aux personnages d’Austen au plus pur style de ses romans policiers, ne manquant pas, selon son habitude, d’aborder les problèmes de société – ici, ceux de l’Angleterre du début du XIXe siècle.

  • Broché: 380 pages
  • Editeur : Fayard (30 mai 2012)
  • Collection : Policier
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2213668833
  • ISBN-13: 978-2213668833
  • Prix : 22,00€

Camilla Läckberg – La sirène

Un homme a mystérieusement disparu à Fjällbacka. Toutes les recherches lancées au commissariat de Tanumshede par Patrik Hedström et ses collègues s’avèrent vaines. Impossible de dire s’il est mort, s’il a été enlevé ou s’il s’est volontairement volatilisé. Trois mois plus tard, son corps est retrouvé figé dans la glace. L’affaire se complique lorsque la police découvre que l’une des proches connaissances de la victime, l’écrivain Christian Thydell, reçoit des lettres de menace depuis plus d’un an. Lui ne les a jamais prises au sérieux, mais son amie Erica, qui l’a aidé à faire ses premiers pas en littérature, soupçonne un danger bien réel. Sans rien dire à Patrik, et bien qu’elle soit enceinte de jumeaux, elle décide de mener l’enquête de son côté. A la veille du lancement de La Sirène, le roman qui doit le consacrer, Christian reçoit une nouvelle missive. Quelqu’un le déteste profondément et semble déterminé à mettre ses menaces à exécution. Dans cette passionnante enquête, sixième volet de la série consacrée à Erica Falck, Camilla Läckberg reprend avec bonheur tous les
ingrédients qui font le charme et le succès de ses livres. Ses fidèles lecteurs découvriront son roman le plus abouti à ce jour.

  • Broché: 416 pages
  • Editeur : Actes Sud Editions (6 juin 2012)
  • Collection : Actes noirs
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2330008929
  • ISBN-13: 978-2330008925
  • Prix : 23,50€

Jussi Adler-Olsen – Profanation

Véritable phénomène d’édition dans les pays où il a été publié, Miséricorde, le premier roman du Danois Jussi Adler-Olsen, s’est imposé en France comme la découverte scandinave de 2011. Profanation, le deuxième tome de la série, ne décevra pas les fans du tandem atypique et attachant que forment le cynique inspecteur Carl Morck et son mystérieux assistant syrien, Assad. Sur le bureau de Morck, le dossier d’un double meurtre impliquant une bande de fils de famille, innocentée par les aveux « spontanés » de l’assassin. Mais très vite l’inspecteur s’aperçoit que l’affaire, hâtivement bouclée, comportait des zones d’ombre. Quel rôle ont vraiment joué, il y a vingt ans, trois des hommes les plus puissants du Danemark ? Cercles très fermés des milieux d’affaires, corruption au plus haut niveau, secrets nauséabonds de la grande bourgeoisie… Adler-Olsen mêle à la perfection suspense implacable et regard acerbe sur son pays.

  • Broché: 480 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL (2 mai 2012)
  • Collection : LITT.GENERALE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2226241418
  • ISBN-13: 978-2226241412
  • Prix : 22,90€

jean-Christophe Rufin – Le grand cœur

Dans la chaleur d’une île grecque, un homme se cache pour échapper à ses poursuivants. Il évoque sa vie hors du commun et tente de démêler l’écheveau de son destin. Fils d’un modeste pelletier, il est devenu l’homme le plus riche de France. Il a permis à Charles VII de terminer la guerre de Cent Ans. Il a changé le regard sur l’Orient. Avec lui, l’Europe est passée du temps des croisades à celui de l’échange. Comme son palais à Bourges, château médiéval d’un côté et palais Renaissance de l’autre, c’est un être à deux faces. Aussi familier des rois et du pape que des plus humbles maisons, il a voyagé à travers tout le monde connu. Au faîte de sa gloire, il a vécu la chute, le dénuement, la torture avant de retrouver la liberté et la fortune. Parmi tous les attachements de sa vie, le plus bouleversant fut celui qui le lia à Agnès Sorel, la Dame de Beauté, première favorite royale de l’Histoire de France, disparue à vingt-huit ans. Son nom est Jacques Cœur. Il faut tout oublier de ce que l’on sait sur le Moyen Age et plonger dans la fraîcheur de ce livre. Il a la puissance d’un roman picaresque, la précision d’une biographie et le charme mélancolique des confessions.

  • Broché: 497 pages
  • Editeur : Editions Gallimard (29 mars 2012)
  • Collection : Blanche
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070119424
  • ISBN-13: 978-2070119424
  • Prix : 22,50€

Tagashi Agi – Les gouttes de Dieu n°22 et 23

N°22

Voici venu le jour de la lecture du texte de Yutaka Kanzaki concernant le 7e apôtre. D’après le testament, celui-ci incarne la Sagrada Familia. Shizuku et l’équipe du département Vins déduisent qu’il s’agit d’un vin du Nouveau Monde, mais hésitent quant à son origine précise. Arriveront-ils à trouver de quel pays vient l’apôtre ?De son côté, Tomine est sûr de son fait et file vers la Californie en compagnie de Loulan. Mais alors qu’ils ont pris le Napa Valley Wine Train, ils sont attaqués et la jeune fille est prise en otage !

  • Broché: 225 pages
  • Editeur : Glénat (8 février 2012)
  • Collection : Seinen Manga
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2723486397
  • ISBN-13: 978-2723486392
  • Prix : 9,15€

N°23.

Shizuku et Miya se sont finalement rendus en Australie, sur la piste du 7e apôtre. Ils sont aidés par Napia, mais le père de celle-ci est très hostile envers les Japonais. Pourtant, apprenant que son éco-village menacé, il accepte l’aide de Shizuku…

  • Broché: 240 pages
  • Editeur : Glénat (9 mai 2012)
  • Collection : Seinen Manga
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2723486400
  • ISBN-13: 978-2723486408
  • Prix : 9,15€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/06/24 dans A lire, Actualités

 

Étiquettes : , , , , ,

Camilla Läckberg – Super-Charlie

Lors de l’annonce de la sortie de ce livre, j’ai été doublement surpris. D’une part parce que L’enfant allemand venait de paraître et que je ne m’attendais pas à une nouvelle aventure de Camilla ackberg avant un an (son rythme de production sans doute imposé par son contrat auprès de son éditeur); et d’autre part par le titre : Super-Charlie ne rentre pas vraiment dans la coutume de l’auteur.

Ce n’est qu’à sa découverte chez mon libraire que j’ai compris ma méprise. par contre, je ne suis pas sur qu’il ait compris pourquoi je pouffais devant ce livre d’enfant.

Alors est-ce que Camilla Läckberg est-elle aussi bonne narratrice pour les enfants que pour les adultes ?

Histoire

Parce qu’un peu de poussière d’étoiles est tombée sur son berceau le jour de sa naissance, Charlie n’est pas un bébé tout à fait ordinaire. Et, très vite, il comprend que s’il est doté de certains pouvoirs, il ferait mieux de ne pas le montrer. Mais quand l’injustice est trop grande, Charlie n’a plus le choix : il lui faut endosser le costume de super-héros…

Avis

Pour avoir expérimenté la lecture de ce livre sur mes deux enfants (2 et 6 ans), je peux vous dire qu’ils attendaient impatiemment chaque jour que je lise la suite de l’histoire (2-3 pages par jour).

Le gros avantage de ce livre est sa taille. Imposante il faut bien le reconnaître, elle permet aux enfants de regarder l’histoire pendant que les parents (ou grands frères ou sœurs) lisent l’histoire; ce qui est généralement impossible avec un livre de taille « normale ». Vous pouvez ainsi lire tranquillement l’histoire sans que les enfants vous tire le livre pour regarder les images. Par contre sa talle peut se révéler un inconvénient si le lecteur est un enfant; il ne serait pas comment le tenir pour lire confortablement.

L’histoire n’a rien d’original en soi, elle est à mi-chemin entre l’histoire de fée et celle de Superman. Mais les enfants accrochent tout de suite, et aimeraient avoir les même pouvoirs que Charlie.

Personnellement je suis un peu déçu de la fin, je ne comprends pas bien comment la vengeance peut résoudre les problèmes du frère de Charlie…. mais c’est un amateur de roman policier adulte qui parle.

En conclusion, nous dirons que Camilla Läckberg réussit son coup d’essai dans le monde des contes pour enfants, et que ces derniers attendent la suite des aventures de Super-Charlie.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Relié: 34 pages
  • Editeur : Actes Sud Junior (14 mars 2012)
  • Collection : ACTES SUD JUNIO
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2330005415
  • ISBN-13: 978-2330005412
  • Prix : 14,00€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/06/24 dans Jeunesse

 

Étiquettes : ,

Jussi Adler-Olsen – Miséricorde

Jussi Alder-Olsen m’était totalement inconnu jusqu’à ce que je découvre ce livre et l’acquière de manière fort peu onéreuse dans une brocante..

J’ai bien entendu retenu ce livre après en avoir lu la quatrième de couverture, mais c’est avant tout la couverture qui a attiré mon œil. Une symbolique forte qui montre une certaine tension.

En dehors du fait que pour un suédois, il possède un nom qui soit pour une fois prononçable et qu’il ne ressemble pas à une dénomination d’étagère, est-ce que cela vaut le coup que nous le retenions ?

Histoire

Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s’acharnent-ils sur la jeune femme ? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l’avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d’encres. Mais, faute d’indices, la police avait classé l’affaire. Jusqu’à l’intervention des improbables Carl Morck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d’origine syrienne. Pour eux, pas de cold case … Couronné par les prix scandinaves les plus prestigieux, de La Clé de Verre aux Golden Laurels des libraires, le thriller de Jussi Adler-Olsen, première enquête de l’inspecteur Morck, est un véritable phénomène d’édition mondial.

Cet ouvrage a obtenu le prix ELLE 2012 du roman policier , décerné par le Jury des Lectrices de Elle.

Avis

Autant le dire tout de suite, Miséricorde est un très bon livre policier.

Le début est un peu troublant : le livre déroule deux histoires en parallèle : le présent et le passé censé expliqué l’origine du crime. Mais cela n’est pas aussi bien exploité et mis en place comme il peut l’être chez d’autres écrivains comme Camilla Läckberg. Mais cela ne dure pas très longtemps et l’on trouve rapidement un très bon rythme de lecture.

Jussy Adler-Olsen a créé un très bon duo de héros : un enquêteur en rupture sentimental, un peu bourru; et a eu le génie de lui adjoindre un collègue qui n’en est pas un (je vous laisse découvrir) : bourdes, humour, découvertes et surprises vont jalonner leur aventure.

Contrairement à ce que pourrait faire penser la couverture, point de torture de scène gore. L’auteur saupoudre son roman d’une juste quantité d’hémoglobine. Donc tout le monde peut aborder ce livre sans aucune crainte d’écouerement.

L’originalité du livre réside aussi dans le fait que l’enquête policière s’achève aux trois quarts du livre pour faire place à un autre style littéraire : mélange de thriller et de roman d’action. Le roman s’achève donc en beauté, il est très difficile de  le lâcher avant de savoir si on aura affaire à un happy ou sad end.

Enfin, un gros point négatif à mon sens dans ce genre littéraire est de dévoiler bien trop tôt la raison du crime. Il aurait suffit à l’auteur d’inverser deux chapitres, ou d’en déplacer une partie pour pouvoir garder le mystère jusqu’au bout du livre, et de ne découvrir les faits qu’en même temps que le héros.

J’attends de lire le second livre de Jussy Adlter-Olsen qui vient de paraître (Profanation) pour voir s’il se confirme comme un grand auteur de roman policier.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Grand Format
    • Broché: 489 pages
    • Editeur : ALBIN MICHEL (5 octobre 2011)
    • Collection : LITT.GENERALE
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2226229930
    • ISBN-13: 978-2226229939
    • Prix : 22.80€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/06/21 dans Thrillers

 

Étiquettes : ,

Fred Ballard – Tout le monde n’a pas le destin de Kate Middleton

Depuis que j’ai découvert France Bleue 107.1 IDF pour les informations de trafic routier en Ile de France, j’ai trouvé une équipe radiophonique incroyable, et plus particulièrement des chroniqueurs désopilants.

Fred Ballard fait partie de cette équipe qui nous fait partager quotidiennement la vie d’une mère isolée avec 3 ados à charge et une superbe BX jaune poste  comme moyen de locomotion. Elle nous sort la version longue et littéraire des aventures de son héroïne « Tout le monde n’a pas le destin de Kate Middleton« .

Alors est-ce que ce livre va tenir sur la longueur ou bien préférerions-nous finalement nous plonger dans un exmplaire  de gala pour lire la vraie vie de Kate Middleton?

Histoire

Présentation de l’éditeur

Capucine Guillon, rédactrice de questions pour jeux télévisés,  maman solo de trois ados mal dégrossis, n’a pas vraiment le profil de la femme fatale épanouie ni de la businesswoman accomplie. Son irrésistible attrait pour tout ce qu’il faut éviter et son manque cruel de discernement la mettent dans des situations que certains qualifieraient de pathétiques mais qu’elle assume avec beaucoup d’humour et une pointe d’inconscience. Sous la plume de Fred Ballard sa vie frise même l’épopée burlesque ! Eclats de rire garantis. A lire de toute urgence!

Biographie de l’auteur

Chroniqueuse du quotidien des gens normaux et portraitiste des gens célèbres sur France Bleu 107.1 en région parisienne, Fred Ballard est également conceptrice-rédactrice pour la pub, réalisatrice pour les entreprises et scénariste pour la télé.

Avis

Autant le style d’humour de Fred Ballard est désopilant pour une chronique radio, autant sur la longueur il perd de son efficacité. Une fois que nous avons acquis le rythme du livre, nous devinons rapidement la suite des aventures de cette mère, un peu courage.

Ce livre est un peu une version de Catch 22 de Joseph Heller pour le grand public. A chaque fois que l’héroïne fait face à un problème, elle s’enfonce encore un peu plus.

Les amateurs de la chronique quotidienne de Fred Ballard retrouve son héroïne favorite. Un peu trop même puisque cette partie semble être une ébauche, ou une extension de l’un de ses chroniques.

On passe cependant un très bon moment à lire Tout le monde n’a pas le destin de Kate Middleton.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 306 pages
  • Editeur : Pygmalion (7 mars 2012)
  • Collection : ROMANS
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2756406643
  • ISBN-13: 978-2756406640
  • Prix : 16.90€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/06/16 dans Roman

 

Étiquettes : , ,

Zoé Shepard – Absolument dé-bor-dée

Je vous avais fait partager la découverte de Petits bonheur de l’édition de Bruno Migdal qui nous faisait partager l’expérience d’un stagiaire dans une grande maison d’édition, voici un roman qui avait beaucoup parlé de lui l’an passé.  Zoé Shepard (de son vrai nom Aurélie Boullet) avec son « Absolument dé-bor-dée ! ou le paradoxe du fonctionnaire – Comment faire les 35 heures en… un mois » nous voici entraîner dans les affres léthargiques de l’administration territoriale.

Ce qui m’a donné envie de lire ce livre est le passage de son auteur aux grosses Têtes de RTL en Mars 2011. C’est une émission que je connais depuis le berceau est que j’estime beaucoup, même si certains jours les animateurs se révèlent de grands enfants adeptes de blagues pipi-caca. L’auteur a su trouver le juste milieu entre plaisanterie et sérieux pour montrer l’incroyable expérience qu’elle a eue au sein de cette administration.

Zoé Shepard aux Grosses Têtes de RTL, mars 2011

Vu l’épaisseur du livre, nous n’allons pas être débordés à sa lecture, mais est-ce une pure perte de temps ?

Histoire

« Les premières semaines, j’ai cherché les caméras.
C’était forcément une plaisanterie.
Six mois après avoir été embauchée à la mairie, j’ai accepté la triste réalité : je suis un petit rouage d’un univers absurde.
Un monde où ceux qui en font le moins se déclarent « dé-bor-dés ! » Où les 35 heures se font… en un mois.
Je passe mes trois heures de travail hebdomadaire à pipeauter des notes administratives, bidouiller de vagues rapports, jouer les GO pour délégations étrangères et hocher la tête en réunion.
L’essentiel est de réussir à gaspiller son temps en prenant un air important, à lécher les bottes des dirigeants pour glaner quelques informations et à jouer les fidèles vassaux des élus tout puissants… »

Tel est en résumé le quotidien d’une « desperate fonctionnaire » comme des millions d’autres, qui n’en peut plus de n’avoir rien à faire et d’être obligée, par solidarité avec la fonction, de faire semblant.

Avis

Hilarant et consternant. Tels sont les deux qualificatifs qui me viennent à la lecture de ce petit livre.

Hilarant parce que l’auteur fait preuve d’un humour débordant, d’une ironie sans fin, d’une moquerie sans faille. Les situations les plus simples deviennent les plus cocasses comme recommander une personne ne parlant pas chinois et n’étant jamais sorti de France sauf pour aller dans un Club Med comme représentante d’une ville au confins de la Chine.

Consternant, parce que, même si le trait est forci, les problèmes exagérés, les incompétences amplifiées, nous ne sommes pas dupes devant l’étendue de l’incompétence, de l’inculture, de la bêtise, et du profit personnel digne des plaines du grand ouest américain. Cela est d’autant plus ahurissant et désolant que ce mammouth administratif fonctionne avec et dépense sans le moindre remords nos deniers publics.

Le style d’écriture équivaut au mien (un poil plus littéraire peut-être) : le livre s’apparente à un blog aux billets quotidiens résumant le déboire d’une nouvelle reçue de l’administration territoriale. Mais il convient très bien à ce genre de narration.

Donc, un livre à lire en cas de coup de blues au travail pour dire qu’il y a pire ailleurs (à moins que ce ne soit le paradis pour être payé pour exercer une activité annexe).

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 306 pages
  • Editeur : Points (21 avril 2011)
  • Collection : Points
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2757822586
  • ISBN-13: 978-2757822586
  • Prix : 7,20€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/06/09 dans Roman

 

Étiquettes : ,

Donna Leon – La petite fille de ses rêves

Depuis mon voyage de noces au cours duquel j’ai découvert Venise, ville insolite de part son coté lacustre, et mystérieuse car elle ne se dévoile qu’à ceux qui prennent la peine de sortir des sentiers battus (touristiques), je m’étais promis de mieux la connaître.

Mais je voulais de cette découverte qu’elle soit multi-facettes et et d’origines différentes. J’avais déjà repéré lors de ce voyage, un photographe exceptionnel natif de cette ville : Lucas Campigotto (voir le billet consacré à son livre Venise Imaginaire Nocturne).

Je m’étais aussi promis de découvrir Venise par la littérature, du moins par la littérature que j’aime : le roman policier. Et pour cela, il n’y a qu’un nom qui  puisse remplir ce désir : Donna Leon. Bien qu’américaine de naissance, cette auteure vit depuis de nombreuses années dans la cité lacustre. Ellet est sans doute plus vénitienne que nombreux habitants de cette ville.

Alors, est-ce que Donna Leon était « ma » petite fille de mes rêves des romans policiers à Venise ?

Histoire

Alors que le commissaire Brunetti vient d’enterrer sa mère, une étrange requête lui est présentée par un missionnaire tout juste revenu d’Afrique : le policier pourrait-il s’intéresser aux agissements d’une secte qui sévit depuis quelque temps à Venise ? Brunetti hésite. Peut-être le padre Antonin Scallon redoute-t-il seulement la concurrence. D’un autre côté, si le gourou cherche à plumer ses adeptes, il faudra y regarder de plus près.
Mais très vite, une affaire plus grave va monopoliser les pensées de Brunetti. Par une matinée froide et pluvieuse, le corps d’une fillette est retrouvé dans un canal. Fait étrange, nul n’a signalé sa disparition, ni celle des bijoux récupérés dans ses vêtements. Qui est cette enfant ? Qui a causé sa mort ? Pour protéger quels secrets l’a-t-on assassinée ?
Tant que Brunetti n’aura pas découvert la vérité à son sujet, cette petite fille hantera ses nuits…

Avis

Au travers de ce livre, en plus d’une intrigue policière, je cherchais avant tout de trouver, de découvrir Venise. et je dois admettre que je suis comblé.

Tout d’abord, Donna Leon a su inviter un personnage qui colle parfaitement à la vie de la cité lacustre. Un homme qui a vécu beaucoup de choses, qui vit à un rythme propre aux gens des pays du sud de l’Europe. Un homme, pur Vénitien qui n’a donc pas de voiture, qui n’a pas su voir son univers évolué. On est loin des experts, et ce héros s’approche des Maigret, des Hercule Poirrot, qui fait fonctionner ses petites cellules grises et non pas les puces en silicone. Et c’est tout bonnement génial. Ce Brunetti est totalement décalé dans l’univers policier actuel, mais cela nous permet surtout de pouvoir mener l’enquête à son rythme. Nous avons toutes les billes pour résoudre l’énigme. Il est d’autant plus réel et crédible qu’il fait face aux contraintes de sa profession : contraintes budgétaires, contraintes de personnel, contraintes hiérarchiques et politiques.

D’autre part, au travers de ce personnage, Donna Leon montre qu’elle aime sa ville. Elle nous fait partager le mode de vie de ses habitants : le parcours labyrinthique de la cité, les ponts surplombant la grand canal seuls liens entre les différents quartiers, les cafés pris au comptoir en quatrième vitesse. C’est également l’occasion pour elle de lancer un cri d’alarme. La Mairie a tout axé sur le tourisme pour la survie financière de sa ville. Malheureusement, l’invasion des touristes (dans le livre il est dit que le nombre de touristes par an est passé de 16 à 20 millions en une année, il faut savoir qu’il est à présente de 30 millions) entraîne une lente agonie de cette cité. Les prix de l’immobilier flambent, les commerçants désertent. Venise perd de sa substantifique moelle qui fait son charme pour faire place à une beauté d’apparat.

J’ai tellement aimé ce livre que j’ai l’intention de mieux connaître Donna Leon, son œuvre et sa ville d’adoption. Je viens donc d’acheter « Les enquêtes de Brunetti – Tome 1 », premier volume d’une série qui va regrouper l’ensemble des enquêtes de ce policier vénitien.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 325 pages
  • Editeur : Points (5 janvier 2012)
  • Collection : Points Policier
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2757826492
  • ISBN-13: 978-2757826492
  • Prix : 7,20€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/06/09 dans Thrillers

 

Étiquettes : , , ,

Paul Cleave – Un émployé modèle

Paul Cleave est la révélation littéraire policière de l’année 2008 grâce à son livre Un employé modèle. Les critiques lui prédisent un avenir tel Franck Thilliez ou Breaton Ellis.

Son univers ? Du crime, du meurtre, un peu de sang et beaucoup de second degré.

Alors cet auteur néo-zélandais deviendra-t-il un nouveau modèle du genre, ou bien devra-t-il s’employer à d’autres travaux ?

Histoire

Christchurch, Nouvelle-Zélande. Joe Middleton contrôle les moindres aspects de son existence. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, il travaille comme homme de ménage au commissariat central de la ville. Ce qui lui permet d’être au fait des enquêtes criminelles en cours. En particulier celle relative au Boucher de Christchurch, un serial killer sanguinaire accusé d’avoir tué sept femmes dans des conditions atroces. Même si les modes opératoires sont semblables, Joe sait qu’une de ces femmes n’a pas été tuée par le Boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu’il est le Boucher de Christchurch. Contrarié par ce coup du sort, Joe décide de mener sa propre enquête afin de démasquer lui-même le plagiaire. Et, pourquoi pas, de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres. Variation sublime sur le thème du tueur en série, ce roman d’une originalité confondante transfigure tous les clichés du genre et révèle un nouvel auteur, dont on n’a pas fini d’entendre parler.

Avis

Si l’on devait résumer ce livre par un seul mot ce serait « Barge ».

Barge dans l’histoire. Paul Cleave a eu la bonne idée de mettre son héros, serial killer à ses heures mortes, dans des situations originales, peu communes dans ce genre littéraire. Là où d’habitude le serial killer maîtrise la situation, ici elle ne fait que lui échapper. C’est un peu le Catch-22 du serail killer. On aurait presque pitié pour lui.

Barge dans l’humour. Ce n’est plus du second degré mais du troisième, voire du quatrième. Totalement décallé, se rapportant bien sur la mort, les sévices, ou tout simplement la police néo-zélandaises relayées à une bande de gros lourds aux neurones atrophiées par la graisse. L’humour provient également de l’amoralité levée par le héros, son détâchement vis-à-vis de ces actes.

Barge dans le récit. J’avoue que certaines passages sont un peu crus. Donc pour les lecteurs ayant du mal avec ce genre de narration, passer quelques pages lorsque vous arrivez aux passages sanguinolents pour poursuivre votre lecture et profiter pleinement du livre.

Bref,un très bon thriller qui présente un tout petit défaut : le milieu du livre, ton comme un lit, a un peu de mou, de creux en son milieu.

Pour vous faire un petit idée de l’atmosphère, une petite vidéo commerciale de l’œuvre faite par son éditeur Sonatine.

Et si vous n’êtes toujours pas convaincu, la critique du livre par mon bibliothèque télévisuel préféré : Gérard Collard.

 

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Grand Format
    • Broché : 423 pages
    • Editeur : Sonatine (20 mai 2010)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2355840334
    • ISBN-13: 978-2355840333
    • Prix : 22,30€
  • Format Poche
    • Broché: 477 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (31 août 2011)
    • Collection : Policier / Thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253134198
    • ISBN-13: 978-2253134190
    • Prix : 7,60€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/06/02 dans Thrillers

 

Étiquettes : , , ,