RSS

Archives Mensuelles: septembre 2013

Tadashi Agi – Les Gouttes de Dieu n°29

tadashi agi - douttes de dieu 29Cela faisait un bout de temps que je ne vous avais pas donné de nouvelles de cette série œnologique-vinophile (la dernière critique portait sur le n°25), pas un verre, pas une goutte.

Les personnages évoluent, mais si j’ai décidé de reparler de cette série de adashi Agi, c’est que les héros vont être confronté à une nouvelle épreuve qui les met à égalité. Les Gouttes de Dieu retrouvent un nouveau souffle.

Est-ce que ce numéro 29 des Gouttes de Dieu va être aussi sanglant pour les personnages qu’est rouge la couverture ?

Histoire

Shizuku, Tomine et Christopher se sont mis en quête du 9e apôtre. Suivant la description de Yutaka Kanzaki, Tomine se lance dans de nombreux marathons, au mépris de sa propre santé ! Shizuku part quant à lui en Italie pour y déguster les vins. Quant à Christophe, persuadé d avoir déjà trouvé l apôtre, il propose à Miyabi un pari qui pourrait se révéler lourd de conséquences pour la jeune femme…

Avis

D’après ce que j’ai compris, et l’évolution de la série semble confirme cela (29 tomes pour 9ème épreuve sur un total de 13), la série comprendrait 47 tomes au total. Il était important pour l’auteur d’insuffler de la nouveauté dans cette série pour qu’elle ne sombre pas dans une sempiternelle course au vin.

Ici, un inconnu, dont la connaissance du vin semble dépasser celle des deux héros, est imposé par le testamentaire dans la recherche du 9ème apôtre. Mais comme à chaque épreuve, le maître veut faire découvrir un aspect du vin, de lui, à ces héritiers. Cette fois-ci cette quête est un peu moins évidente que les précédentes, et pour nous aussi, ce qui en fait un tome très intéressant.

L’autre force que témoigne de tome, est de faire une place belle aux relations humaines, aux sentiments, aux choix qu’ils doivent faire. Les personnages secondaires prennent également plus d’importance.

Enfin, le dessin est toujours de qualité égale : simple dans les passages narratifs, à foisonnant de détails dans les dégustations.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 240 pages
  • Editeur : GLENAT (28 août 2013)
  • Collection : Seinen Manga
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2723493881
  • ISBN-13: 978-2723493888
  • Prix : 9,15€
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/09/30 dans BD - Manga

 

Étiquettes : ,

T.J. Middleton – Oh, my dear!

tj middleton - oh my dearPremier retour des découvertes faites en septembre 2013 (partie polar), je vous propose de regarder ce que vaut Oh, my dear! de T.T. Middleton.

J’ai été séduit par la quatrième de couverture, le synopsis qui y figurait, et par l’humour sanglant qui y est annoncé. Alors certes l’auteur est anglais, et comme on le sait l’humour outre-manche est particulier… mais je n’y suis pas insensible.

Alors, allons-nous crié Oh, my god ou Oh, my dear à la lecture de ce roman policier ?

Histoire

Al Greenwood, 50 ans, est taxi dans un paisible petit village côtier d’Angleterre. C’est un homme qui a tout pour être heureux, et qui le serait certainement s’il n’était pas marié à l’encombrante Audrey. Aussi décide-t-il tout simplement un jour de s’en débarrasser en commettant le crime parfait. Le scénario est vite trouvé : profitant d’une des promenades quotidiennes de sa femme, il la précipitera du haut d’une falaise. Aussitôt dit, aussitôt fait, Al s’embusque sur le parcours habituel d’Audrey, surgit à son passage et la précipite dans le vide. Tout se passe comme prévu sauf… sauf qu’en rentrant chez lui, il tombe nez à nez avec sa femme qui lui annonce avoir exceptionnellement renoncé à sa petite ballade.

Si il n’a pas tué Audrey, qui est donc sa victime ? Et comment va-t-il déjouer la perspicacité des enquêteurs, dans cette petite communauté où tout le monde se connaît ? Quant à sa femme, qui commence à trouver son comportement étrange, ne faut-il pas qu’il s’en débarrasse très vite, avant qu’elle ne nourrisse trop de soupçons ? Mais cela ne fera-t-il pas de lui un tueur en série ? Commence alors pour Al un long cauchemar, dont il est encore très loin de soupçonner l’issue.

Avec ce premier roman jubilatoire, T. J. Middlteon nous propose un condensé d’humour noir très british doublé d’une intrigue palpitante.

Avis

Comme vous pourrez le voir un peu plus bas, ce livre est moyen à tous les niveaux.

Si l’on reprend la dernière phrase de la quatrième de couverture, le oman jubilatoire est tout juste drôle. Certes l’humour anglais est spécial pour un français, mais je suis assez fan des Monty Python, Faulty Towers, Mr. Bean, ….. pour pouvoir l’apprécier à sa juste valeur. Certes ce roman à quelques bons mots, le héros de nombreuses déconvenues qui me font pensez à Catch 22 de Joseph Heller, mais on ne peut pas dire que cela soit désopilant.

L’intrigue palpitante est bien fadasse et manque sincèrement de rythme. Sur 100 pages, 10 pages concernent l’intrigue, l’autre partie se contentant de nous faire partager la vie d’une bourgade anglaise. De ce point de vue, le livre me fait penser au thriller raté de J.K. Rowling, Une place à prendre (cf. notre critique ici). Donc à analogie, même comportement : je me suis arrêté à mi-livre.

Par contre, un point positif : la qualité de la traduction, assurée par Héloïse Esquie.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 303 pages
  • Editeur : Le Cherche Midi (23 mai 2013)
  • Collection : Thrillers
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2749123070
  • ISBN-13: 978-2749123073
  • Prix : 18.50€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/09/30 dans Policier

 

Étiquettes : ,

Le nouveau Stephen King (Doctor Sleep) à -50%

Le dernier Stephen King, Doctor Sleep, la suite du célèbre Shining, est sorti le 28 septembre. Très attendu par les fans de Stephen King fait parler de lui, non pas pour l’histoire qu’il raconte, mais par le fait qu’il soit disponible ce week-end à -50%… mais uniquement sur le Nook Store.

 

 

 

stephen king - doctor sleep

 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/09/29 dans Actualités, Science-Fiction

 

Étiquettes : , , , , ,

Franck Thilliez – Un dernier tour

franck thilliez - un dernier tour Franck Thilliez est un auteur très en vogue en ce moment. Plusieurs romans en tête des ventes, la parution d’un nouveau roman Puzzle le 3 octobre prochain, roman qui était paru cet été sous forme d’épisodes dans la quotidien Les Echos, Cette production a été complétée cet été par une nouvelle courte L’encre et le sang, dont nous vous avions parlé dans un précédent billet; et une très, très courte nouvelle Le dernier tour.

A l’occasion du 100ème tour de France, plusieurs auteurs ont été conviés à écrire de courtes nouvelles mêlant l’univers du cyclisme, et le Tour de France en particulier.

Mais est-ce que ce Dernier tour vaut_il le détour ?

Histoire

C’est l’affolement en ville. Une bombe vient d’exploser en plein centre de Linköping, tuant deux fillettes et blessant grièvement leur mère, Hanna Vigerô. Pour les enquêteurs, les pistes sont multiples. Acte terroriste ? Guerre des gangs ? L’investigation piétine. Et si l’attentat visait en fait la famille Vigerö ? Pour Malin Fors, il s’agirait d’une affaire plus personnelle.

Malin aussi a ses problèmes. Elle lutte pour ne pas replonger dans l’alcool, sa mère vient de mourir. Et quand son père rentre de Ténérife le secret que lui cachaient ses parents depuis toutes ces années fait enfin surface..

Avis

Heureusement pour vous que la longueur de mes critiques n’est pas proportionnelle à la longueur du livre, car dans le cas présent j’aurais du déjà terminer celle-ci.

Car oui ce Dernier tour est vraiment une très très courte nouvelle. 13 pages annoncées dans la version imprimée, mais dans celles-ci il faut inclure les pages de présentation de l’auteur, de l’éditeur… et au final on a 10 petites pages. Personnellement je l’ai lue en déjeunant assis au soleil, et j’avais terminé ma lecture bien avant le dessert. De ce point de vue, le prix de cette nouvelle est très très élevé : près de 11 centimes la page. A titre de comparaison le dernier Stephen King 22/11/63 (voir sa critique ici) serait à près de 103€ en place de ses 27€. Et puis aucune réduction pour la version numérique.

On rentre très rapidement (il vaut mieux vue la longueur du livre) dans le livre. Et même si l’intrigue est assez simplement, je pense qu’elle aurait pu en constituer la base d’un roman bien plus grand. Fidèle au principe pour lequel ce livre a été créé, Franck Thilliez (cycliste amateur dans sa jeunesse) en profite pour nous confier quelques anecdotes du Tour De France.

Donc à lire dans une salle d’attente, entre deux livres, et en l’empruntant auprès d’une bibliothèque.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 251 KB
  • Nombre de pages (de l’édition imprimée) : 13 pages
  • Editeur : 12-21 (18 juillet 2013)
  • Langue : Français
  • ASIN: B00DMX29HO
  • Prix : 1.49€

Site Internet de l’auteur

http://www.franckthilliez.fr/

Interview de l’auteur à propos de ce livre

http://www.20minutes.fr/culture/1181135-20130627-franck-thilliez-les-cyclistes-personnages-lextreme

 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/09/29 dans Policier

 

Étiquettes : , ,

Guillermo del Toro : La lignée

Deguillermo del tora - la lignée Guillermo del Toro je ne connaissais que son œuvre cinématographique…et encore qu’une petite partie de celle-ci : Hellboy  et Le labyrinthe de Paon.

Alors quand j’ai vu à un troc-livre (vous avez un livre, vous prenez un livre) La lignée signé par l’un des plus grands scénaristes de films d’action de Hollywood, je l’ai pris en me disant que j’allais passer un bon moment avec ce livre d’action.

Notons au passage que Guillermo del Toro pour rédiger ce livre de bit-lit (c’est à dire de vampires) s’est adjoint un co-auteur Chick Hogan, à ne pas confondre avec le catcher Chuck Hogan.

Alors dans quelle lignée ce livre va-t-il s’inscrire : Bram Stoker, Anna Rice ou plus récemment dans le vampirisme romantique de Stephenie Meyer ?

Histoire

Depuis son atterrissage à l’aéroport de JFK à New York, un avion en provenance de Berlin ne répond plus à la tour de contrôle. Le spectacle qu’Éphraïm et son équipe d’épidémiologistes découvrent à bord a de quoi glacer le sang : tous les passagers, sauf quatre, sont morts, en apparence paisiblement. Ont-ils été victimes d’un attentat au gaz ? D’une bactérie foudroyante ?

Lorsque, le soir même, deux cents cadavres disparaissent des morgues de la ville, Éphraïm comprend qu’une menace sans précédent plane sur New York. Lui et un petit groupe décident de s’organiser. Et pas seulement pour sauver leurs proches, car c’est la survie de l’humanité tout entière qui est en jeu….

Extrait

– Et alors, bubbeh ? demanda Abraham entre deux cuillerées.
– Tel était son fardeau en ce bas monde, et il lui avait enseigné l’humilité, qualité rare chez les nobles. Il avait beaucoup de compassion envers les pauvres, ceux qui travaillaient dur, les malades. Il se montrait surtout gentil avec les enfants du village, et ses poches grandes comme des sacs à navets étaient toujours remplies de babioles ou de sucreries. Lui-même n’avait pas vraiment eu d’enfance : à huit ans, il était déjà grand comme son père ; à neuf, il le dépassait d’une tête. Sa fragilité et sa grande taille faisaient secrètement la honte du châtelain. Mais le seigneur Czardu était un gentil géant, et son peuple l’aimait beaucoup. On disait qu’il voyait les gens de haut sans les prendre de haut.
D’un signe de tête, sa grand-mère rappela à Abraham qu’il devait avaler une nouvelle cuillerée. Il mâchonna une betterave bouillie ; on les appelait «cœur de bébé» en raison de leur couleur, de leur forme, et de leurs fibres qui rappelaient de petits vaisseaux sanguins.
– Et alors, bubbeh ?

Avis

La lignée s’inscrit dans aucun style des maîtres du genre : pas la romance des Twilight, pas le gore et le gothique comme chez Anna Rice, ou le classisme de Stocker. Ce livre tiendrait plutôt d’un Stephen King, boosté à la vitamine C, avec en plus un petit dépoussiérage qui nous fait immanquablement penser au film de Ridley Scott Alien. C’est efficace, on ne voit pas les pages défiler et on se prend à s’attacher aux personnages.C’est l’occasion d’apprendre quelques éléments sur la structure de Manhattan et de ses bas-fonds.

Il y a cependant quelques maladresses et longueurs dans ce livre. La narration de l’épisode de l’éclipse solaire est non-seulement longue (une quinzaine de pages, presqu’autant que pour le final, on y revient un peu plus loin), sans grand intérêt scientifique, et encore moins pour le livre. Rien ne rapproche cette description de la trame narrative et aurait pu être très bien mise dans un autre livre, sans aucun problème.

Seule déception, le final du livre est plutôt décevant. Après plus de 500 pages on pourrait s’attendre à un final éclatant, violent, sanglant, saignant, dans lequel un ou plusieurs héros auraient perdu la vie ou un parent proche, ici en quelques pages assez molles on se rend compte que ce n’est que la fin du premier tome d’une série. Et oui! Depuis je me suis renseigné, et il se trouve que La lignée est suivi de La chute et enfin, à ce jour, de La nuit éternelle. Autant dire que l’on n’est pas prêt de voir la fin de l’aventure menant Eph, Mona et les autres.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Poche: 565 pages
  • Editeur : Pocket; Édition : Pocket (7 octobre 2010)
  • Collection : Science-fiction / fantasy
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266202774
  • ISBN-13: 978-2266202770
  • Prix : 8.10€

Site Internet de l’auteur

L’auteur ne dispose pas de site officiel
Revue de presse

«A contre-courant de la mode des vampires romantiques, Del Toro et Hogan ont voulu faire peur en imaginant des créatures aussi bizarres que repoussantes. Pari gagné !»

Claude Ecken – Revue Fantastique

 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/09/23 dans Bit-lit

 

Étiquettes : , ,

180°C n°2 : sortie le 3 octobre

180C_2Nous avions adoré le premier numéro de 180°C, ce magazine – livre sur le cuisine, et depuis, nous suivons avec un grand intérêt l’avancement de la création de ce second numéro depuis le compte Facebook.

Donc, bonne nouvelle en ce premier week-end d’automne, le numéro 2 de 180°C sortira le 3 octobre.

Encore un peu de patience.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/09/22 dans A lire, Actualités

 

Étiquettes : ,

Nouveautés Cybook

Tout est dit dans l’annonce faite par le constructeur.

CYBOOK ODYSSEY FRONTLIGHT

Après plusieurs centaines de milliers de Cybook Odyssey vendus dans une cinquantaine de pays, Bookeen proposera en octobre une nouvelle version de son best-seller, avec un écran 6″ de 600 x 800 px et la technologie FrontLight optimisée. Cet éclairage par l’avant, plébiscitée par nos clients, permet de lire dans le noir, sans fatiguer les yeux. Le Cybook Odyssey FrontLight offre également le choix des boutons mécaniques et tactile, une demande forte des clients.

Avec une mémoire de 4Go, le Cybook Odyssey FrontLight peut embarquer près de 4000 livres, et plus de 36 000 en ajoutant une carte mémoire grâce au port microSD. Côté contenus, le Cybook Odyssey Frontlight est pré-chargé avec plus de 100 livres, en anglais, italien, allemand, et espagnol dont une trentaine en Français, pour plonger dans la lecture sans attendre. Bookeen prolonge aussi le partenariat initié en 2012 pour offrir 15 ebooks édités par Bragelonne d’une valeur de 100€ accessibles dès l’allumage du produit. Un beau cadeau !

Et avec 9 semaines d’autonomie, vous prendrez plaisir à lire longtemps, sans être obligé de vous arrêter pour recharger la batterie.

Ce nouveau Cybook Odyssey FrontLight offrira toutes les qualités et fonctionnalités clés à un juste prix autour de 100€ en magasin et arrivera mi-octobre.

CYBOOK OCEAN

Début novembre, Bookeen lancera le Cybook Ocean, une toute nouvelle liseuse, avec une grande surface de lecture et un design extra plat de 7mm !

Après 10 ans à développer des liseuses 5 et 6″, voici le premier Cybook avec un grand écran de 8″ (20,5 cm), comparable aux pages d’un livre papier,  et une résolution de 768 x 1024px. Ce format propose une surface disponible de lecture de 79% supérieure à celle offerte par une liseuse 6″ standard, facilitant des lectures comme les documents PDF, les mangas ou la presse par exemple.

Pour faire de cette liseuse un objet nomade tout en proposant le meilleur confort de lecture, la R&D de Bookeen a travaillé pour optimiser son design, donnant un produit d’une finesse exceptionnelle de 7mm.

Bien que extra plate cette liseuse intègre une nouvelle version de la technologie FrontLight déjà couronnée de succès sur le Cybook Odyssey, pour une lecture confortable aussi bien en plein soleil que dans le noir.

Avec une mémoire de 4Go, le Cybook Ocean peut embarquer près de 4000 livres, et plus de 36 000 en ajoutant une carte mémoire grâce au port microSD. Côté contenus, le Cybook Odyssey Frontlight est livré avec plus de 100 livres, en anglais, italien, allemand, espagnol, dont une trentaine en français, pour plonger dans la lecture sans attendre. Bookeen prolonge aussi le partenariat initié en 2012 pour offrir 15 ebooks édités par Bragelonne d’une valeur de 100€ accessibles dès l’allumage du produit. Un beau cadeau !

Comme tous les Cybook, le Cybook Ocean offre une autonomie record de près de 10 semaines.

Le Cybook Ocean sera disponible aux alentours des 160€ en magasin, ce qui en fera une offre grand format très performante. Arrivée prévue début novembre.

Nous vous donnerons plus d’informations sur le Cybook Odyssey FrontLight et le Cybook Ocean, dont des photos et plus de détails techniques, dans les jours à venir ; à suivre donc !

 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/09/21 dans Nouveautés

 

Étiquettes : , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :