RSS

Archives de Catégorie: Policier

Les livres qui vous font des nœuds à force de chercher qui a tué le Colonel Moutarde.

Sire Cédric – Avec tes yeux

Sire Cédric – Avec tes yeux

Sire Cédric est encore peu connu du grand public, ses livres ne sont pas forcément disponibles dans toutes les librairies. J’ai fait mon petit test cet été dans les librairies que j’ai croisé au cours de mes vacances, seules deux sur cinq avaient au moins un livre de cet auteur, Avec tes yeux son plus grand succès dont je vais parler dans cette chronique, et un avait son dernier roman Du feu de l’enfer.

Mais est-ce pourtant que Sire Cédric est réservé à une élite de la littérature policière ?

Je vais voir avec mes yeux de mes yeux vu si ce nouvel auteur vaut la peine d’être lu.

Résumé du livre

Depuis quelque temps, Thomas n’arrive plus à dormir. D’épouvantables rêves le réveillent en sursaut et l’empêchent de se rendormir. Et si ce n’était que ça ! Après une séance d’hypnose destinée à régler ses problèmes d’insomnie, il devient la proie d’étranges visions. Par les yeux d’un autre, il se voit torturant une jeune femme… Persuadé qu’un meurtre est effectivement en train de se produire, il part à la recherche de la victime. Le cauchemar de Thomas ne fait que commencer.

Avis

Si l’on doit découvrir Sire Cédric, il n’y a qu’un seul livre à prendre : Avec tes yeux, son plus grand succès à ce jour. Personnellement, j’en ai eu écho sur les réseaux sociaux et de collègues, amateurs du genre, qui me l’ont chaudement recommandé.

La première chose que l’on remarque à la lecture de ce roman est la fluidité du récit, avec une écriture impeccable, formidablement structurée. Les yeux glissent littéralement sur les pages au point où l’on a du mal à s’arrêter du fait des relances de l’histoire. Celle-ci est décomposée en plusieurs axes dont l’auteur relate alternativement l’avancement en petite chapitres et ne cesse de les relancer à la fin de chacun d’eux.

L’auteur a su savamment les différents ingrédients qui font le succès de ce genre de livre : des personnages bien charpentés, qui ont une âme, un passé, des atouts mais également des faiblesses; un psychopathe original, de scènes un peu plus dures, légèrement gore sans pour autant soulever l’estomac du lecteur ou l’empêcher de poursuivre sa lecture, et deci-delà une pointe d’humour.

Le seul reproche que je suis formulé à Sire Cédric est d’avoir été atteint du syndrome du Jean-Christophe Grangé : un très bon livre, une bonne histoire, du suspense mais un final décevant. Une grosse erreur dans les dernière pages m’a laissé sur un sentiment de déception alors que c’était un sans faute jusque-là (lire la fin de cette critique pour en connaître la raison, mais attention, cela divulgue le final de l’histoire).

En résumé, un thriller classique d’un auteur original (chercher sur Internet sa photo, Sire Cédric a un look de Francis Lalanne en version beau gosse) qui méritent tous deux d’être découverts.

P. S : Attention la suite de cette critique divulgue certains éléments du livre.

La raison de ma déception en fin de livre provient du fait que le seul témoin capable de reconnaître le meurtrier est laissé seul(e) à l’hôpital sans protection policière. Il est évident que le psychopathe fera tout pour supprimer cet élément gênant. Dans d’autres livres, la police profitera justement de cette situation pour faire du témoin une chèvre et capturer le tueur.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 560 pages
    • Editeur : Presses de la Cité (8 octobre 2015)
    • Collection : Sang d’encre
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 225811568X
    • ISBN-13: 978-2258115682
    • Prix : 21,50€
  • Livre poche
    • Poche: 640 pages
    • Editeur : Pocket (9 mars 2017)
    • Collection : THRILLER
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2266269445
    • ISBN-13: 978-2266269445
    • Prix : 8,00€
  • eBook
    • Format : ePub
    • Editeur : Presses de la Cité (8 octobre 2015)
    • Collection : Sang d’encre
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2258133440
    • Prix : 12,99€
  • Livre audio
    • Durée : 13 heures et 58 minutes
    • Editeur : Audible Studios
    • Date de publication : 2 octobre 2015
    • Prix : 9,90€

Site internet de l’auteur

http://www.sire-cedric.com

Revues de presse

 » Si vous aimez trembler, ce livre est fait pour vous.  » LiRE

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/08/06 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Franck Thilliez – La chambre des morts

Franck Thilliez – La chambre des morts

Ce qui est terrible avec les vacances, c’est que vous partez avec plusieurs livres dans vos bagages, que vous passez le temps à la plage ou au bord de la piscine à les lire. A votre retour, vous vous trouvez avec plusieurs critiques de livres en retard, donc plus de travail de bloggeur qu’à votre départ.

Fan de cet auteur, je me devais de glisser dans mon sac au moins un Franck Thilliez. Ce fut La chambre des morts que je pris, trouvé en vide grenier, cela faisait un moment qu’il figurait sur le haut de ma PAL.

Alors, est-ce que cette Chambre des morts va être une chambre froide ?

Histoire

Imaginez…
Vous roulez en pleine nuit avec votre meilleur ami, tous feux éteints.
Devant vous, un champ d’éoliennes désert.
Soudain le choc, d’une violence inouïe. Un corps gît près de votre véhicule. À ses côtés, un sac de sport. Dedans, deux millions d’euros.
Que feriez-vous ?
Vigo et Sylvain, eux, ont choisi.

Avis

Lire la Chambre des morts est une étrange aventure.

Non pas que le récit soit gore, pleine de tortures, sévices et autres scènes insoutenables (quoique?), non, pour moi, dès les premières pages, je me suis aperçu d’avoir déjà lu ce livre. C’est la seconde fois que cela m’arrive, l’autre fois fut pour Salem de Stephen King. Mais cette fois-ci, l’histoire ne m’est pas revenue en tête d’un seul coup mais au fur et à mesure de la lecture du livre…. sans pour autant me rappeler du final. Et si je suis allé au bout de ce livre alors que je l’avais déjà lu, c’est que j’avais plaisir à le redécouvrir.

Car si ce fut sans doute un des premiers romans de Franck Thilliez que j’avais lu, c’est également pour l’auteur un de ses premiers livres (le troisième exactement). Les habitués de ce romancier constateront à sa lecture l’évolution de la plume de l’auteur depuis. Dans celui-ci, les phrases sont plus complexes et donc un peu moins fluides à lire. Mais il est une qualité qui est déjà maîtrisée, le suspense et la relance régulière de l’histoire.

Enfin, ce que j’ai tout particulièrement apprécié est la fausse simplicité de l’intrigue : d’un événement banal, la situation se complexifie et ne cesse de s’aggraver. Et comme le début pourrait arriver à chacun d’entre nous, la projection identitaire sur les 2 personnages

Donc, un très bon livre fondée sur une très bonne intrigue, qui a reçu plusieurs prix (les seuls qu’a reçus Franck Thilliez au demeurant) et a été adapté au cinéma … qui nous fait découvrir Lucie Henebelle.

A lire … plusieurs fois même.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 320 pages
    • Editeur : Passage (2 septembre 2005)
    • Collection : LIGNE NOIRE
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2847420770
    • ISBN-13: 978-2847420777
    • Prix : ..,..€
  • Livre
    • Poche: 352 pages
    • Editeur : Pocket (14 mars 2011)
    • Collection : Policier / thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2266205013
    • ISBN-13: 978-2266205016
    • Prix : 6,95€
  • eBook
    • Editeur : Passage (11 octobre 2012)
    • Langue : Français
    • EAN: ?
    • Prix : 7.99€
  • Livre audio
    • Durée : 9 heures et 17 minutes
    • Editeur : Sixtrid
    • Date de publication : 16 juin 2015
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2367622149
    • Prix : 21,95€

Site Internet de l’auteur

http://www.franckthilliez.fr/

Récompenses

Quais du polar 2006

Prix SNCF du polar 2006

Revues de presse

 » Le rythme de ce récit est si haletant que Dantec et Grangé n’ont qu’à bien se tenir !  » Olivier Delcroix – Le Figaro

Extrait adaptation cinéma

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/08/01 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Jussi Adler-Olsen – Selfies

Jussi Adler-Olsen – Selfies

 

Avant de partir en vacances et de lever le pied dans les critiques de ce blog (mais promis vous trouverez bientôt l’intégralité des critiques de mes lectures estivales), une petite critique sur le dernier livre de l’auteur fil rouge de ce blog, Jussi Adler-Olsen.

Si cette critique est la sixième sur cet auteur, c’est bien son septième livre que je vais vous faire découvrir aujourd’hui : Selfies.

Les derniers tomes de la saga de Carl Morck nous avait un peu laissé sur notre faim, alors est-ce que Selfies va nous donner une nouvelle image d’une des plus grands vendeurs de romans policiers en Europe ?

Histoire

Elles touchent les aides sociales et ne rêvent que d’une chose : devenir des stars de reality-show. Sans imaginer un instant qu’elles sont la cible d’une personne gravement déséquilibrée dont le but est de les éliminer une par une. L’inimitable trio formé par le cynique inspecteur Carl Morck et ses fidèles assistants Assad et Rose doit réagir vite s’il ne veut pas voir le Département V, accusé de ne pas être assez rentable, mettre la clé sous la porte. Mais Rose, plus que jamais indispensable, sombre dans la folie, assaillie par les fantômes de son passé..

Avis

Pour les habitués de mon blog, vous noterez que je n’ai pas classé Selfies dans la catégorie des thrillers mais dans celle des romans policiers. En effet, même si les victimes de ce roman ne vivent pas de bons moments, le niveau de noirceur dans les romans actuels font que ce livre est gentillet. Cependant j’avoue avoir bien aimé l’imbrication des différentes affaires qui donne un peu de piment à ces affaires relativement simples qui ont un peu de mal à démarrer.

Les fidèles lecteurs de Jussi Adler-Olsen vont avoir la joie de retrouver l’équipe du département des cold cases de Copenhague, le département V : la rudesse de Carl Morck, la folie de Rose ou d’une de ses autres personnalités, le mystérieux Assad et le timide et amoureux transi Gordon. C’est d’ailleurs le grand intérêt qu’auront les lecteurs dans ce septième tome qu’est de suivre les aventures de cette troupe, et de connaître un peu plus de leur passé et de leurs mésaventures. Les lecteurs seront ravis car la moitié du livre porte sur ce point.On aimerait cependant que les révélations sur Assad soient plus nombreuses pour enfin découvrir l’identité de celui-ci.

Si l’écriture est toujours aussi impeccable et fluide, la limite dans ce livre à une lecture rapide et agréable est la multiplicité des personnages qui nécessite une petite gymnastique cérébrale pour se souvenir de tous les protagonistes et de les resituer au fur et à mesure de l’histoire.

Je conseillerais donc ce livre aux fidèles lecteurs des aventures du département V.

 

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 650 pages
    • Editeur : ALBIN MICHEL (29 mars 2017)
    • Collection : LITT.GENERALE
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2226396292
    • ISBN-13: 978-2226396297
    • Prix : 22.90€
  • eBook
    • Editeur : ALBIN MICHEL (29 mars 2017)
    • Collection : LITT.GENERALE
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2226423894
    • Prix : 15.99€

Site Internet de l’auteur

http://www.jussiadlerolsen.com

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/07/10 dans Policier

 

Étiquettes : ,

Jacques Saussey : Ne prononcez jamais leurs noms

Jacques Saussey : Ne prononcez jamais leurs noms

Certains diront que le polar trouve ses maîtres dans le nord de l’Europe, d’autres dans le sud, ou bien encore de l’autre côté de l’Atlantique.

Personnellement j’aurais tendance à penser que la France a certainement le plus grand et le meilleur vivier d’auteurs de romans policiers, thrillers et autres romans noirs. Qui plus est, une nouvelle génération arrive et semble élever le niveau d’un cran encore.

Jacques Saussey est de cette nouvelle génération qui mérite une plus grande vulgarisation, au sens d’être plus connu du grand public. Je l’ai découvert avec Le loup peint et je me devais de lire son dernier Ne prononcez jamais leurs noms qui rencontre un vif succès commercial et un très bon retour de des lecteurs.

Résumé du livre

« Le train roulait de plus en plus vite. II passa sur un aiguillage qui le fit tanguer comme un navire pris dans les vagues d’un chenal agité par le vent. Les yeux écarquillés de Karine s’abaissèrent vers le plancher. Sous le siège 66, la poignée du sac avait basculé en pleine lumière. Elle s’accroupit et le tira vers elle, et ce fut soudain comme si elle avait pu voir au travers du tissu. Comme si cette forme oblongue qui le déformait lui avait murmuré quelques mots funestes à l’oreille. Elle eut juste le temps de prendre une profonde respiration pour pousser un hurlement. Et puis le monde s’éteignit dans un grand éclair blanc. » Ne prononcez jamais leurs noms est la sixième enquête du Capitaine Daniel Magne et du Lieutenant Lisa Heslin. Certainement la plus dangereuse..

Extrait

24 février 2015

Au moment où le train amorça son entrée en gare, Karine Monteil posa instinctivement la main sur l’épaule de Jérémie. À huit ans à peine, son fils était d’un naturel plutôt impulsif, il était capable de se précipiter au bord du quai pour pouvoir se penchttps://quoilire.wordpress.com/wp-admin/post-new.phpher au-dessus des voies et tirer la langue au conducteur de la motrice tout en lui faisant un pied de nez.

Au geste de résistance qu’il amorça pour se dégager, elle sentit qu’elle avait eu raison et affermit sa prise. La fin des vacances d’hiver était proche et la rentrée pointait le bout de son museau. D’ici deux jours, Jérémie aurait repris son cartable et le chemin du collège. Elle savait qu’il angoissait déjà de se retrouver à nouveau enfermé entre quatre murs de béton, avec le tableau noir pour seul horizon, jusqu’aux prochaines vacances de Pâques qui lui paraissaient aussi éloignées que la Lune. Et tout allait être bon pour mener une vie infernale à sa mère. C’était comme ça, chaque année depuis trois ans.

Depuis que Sylvain était parti.

Pour une autre femme.

Sans enfants.

Le train s’arrêta enfin dans un bruit assourdissant. Grâce aux repères lumineux affichés sur le quai, Karine avait déjà repéré l’endroit où se situaient leur wagon et les sièges confortables qu’elle avait réservés en première classe pour eux deux. Une dépense un peu au-dessus de ses moyens, certes, mais qui allait permettre à Jérémie d’avoir un peu plus de place pour jouer pendant le long trajet qui les ramènerait à Paris.

La suite du premier chapitre sur le site officiel de l’auteur

Avis

Vous cherchiez le roman qui va vous accompagner sur la plage pour vous filer de frissons, Ne prononcez jamais leurs noms est pour vous.

Jacques Saussey nous livre ici un roman tout simplement époustouflant. J’aurais pu utiliser l’adjectif explosif mais cela aurait été un peu trop facile par rapport au sujet du livre. En effet, l’auteur a été victime d’un malheureux concours de circonstance : quelques semaines après le début de la rédaction de ce livre qui commence par l’explosion d’une bombe dans un train, la France a connu une vague d’attentats comme jamais. Cette analogie ne donne que plus de poids, de pression au lecteur au fur et à mesure de l’avancement des méfaits du grand méchant du livre.

Mais loin d’employer la trame traditionnelle de la double vision policier – assassin, Jacques Saussey dé-quadruple le récit : le policier, le méchant, le kidnappé, la femme du kidnappé. En ajoutant une complexité supplémentaire le kidnappé est flic tout comme sa femme, et tous deux sont amis du policier enquêteur. Avec ce quadruplement du récit, le livre est perpétuellement relancé au point ou arrêter sa lecture est quasiment impossible sans être frustré de ne pouvoir la poursuivre tranquillement.

Et pour parfaire le tout, je e peux que vous conseiller ce livre si vous partez au pays basque cet été si comme moi vous aimez lire un livre dont l’action se passe dans la région proche de ses vacances. Vous aurez ainsi l’occasion d’avoir un petit cours de rattrapage agréable et pas pédant sur l’histoire indépendantiste basque.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 496 pages
    • Editeur : Editions Toucan (11 janvier 2017)
    • Collection : TOUC.NOIR
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2810007470
    • ISBN-13: 978-2810007479
    • Prix : 19,90€
  • eBook
    • Format : ePub
    • Editeur : Editions Toucan (11 janvier 2017)
    • Collection : TOUC.NOIR
    • Langue : Français
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2810007486
    • Prix : 9,99€

Site internet de l’auteur

http://www.jacques-saussey-auteur.com

Revues de presse

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/07/04 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Découvertes mai 2017

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A l’approche de la fête des mères et des pères; voici quelques suggestions de livre. On notera que la science-fiction a le vent en poupe et que dans ce genre littéraire le prix de la version numérique est très intéressante par rapport à sa version papier.

Duane Swierczynsk – Canari

Sarie Holland est une jeune fille sage : elle ne boit guère, ne fume pas et suit consciencieusement ses études. Un soir, pour rendre service, elle conduit une connaissance à un rendez-vous (elle est la seule à être sobre). Mais ce copain est un dealer, et un malheureux concours de circonstance fait tomber Sarie entre les mains de la police. Soit elle plonge pour complicité, soit elle fait plonger quelqu’un d’autre en devenant indic. De fait, qui se méfierait d’elle ? Mais la police, trop pressée de coincer un gros poisson, monte une opération dangereuse dont elle perd le contrôle. Sarie va devoir se débrouiller toute seule… pour survivre dans un monde interlope et dangereux dont elle ne soupçonnait guère les arcanes. Là, elle révèle sa véritable personnalité

  • Broché: 412 pages
  • Editeur : Rivages (22 avril 2017)
  • Collection : Rivages Thriller
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2743639385
  • ISBN-13: 978-2743639389
  • Prix papier : 22,00€
  • Prix ebook : 14,99€

 

Matt Suddain – Théâtre des dieux

Voici l’histoire de M. Francisco Fabrigas –explorateur, philosophe, physicien hérétique– qui embarque à bord d’un vaisseau plein d’enfants pour un voyage terrifiant vers une autre dimension, assisté par un capitaine juvénile, un brave garçon sourd, une fillette aveugle et futée, et une botaniste sensuelle, tous poursuivis par le pape de l’univers, un magnétiseur coquet. Sombres complots, cultes démoniaques, jungles meurtrières, pagaille quantique. La naissance de la création, la mort du temps, et une créature nommée Sweety : tout cela et plus encore derrière le voile de la réalité.

  • Relié: 672 pages
  • Editeur : Au Diable Vauvert (13 avril 2017)
  • Collection : LITT GENERALE
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1030701012
  • Prix papier : 27,00€
  • Prix ebook : 12,99€

 

A. A. Attanasio – Radix

Quelque part dans le futur, la Terre a été dévastée par un courant continu de radiations cosmiques. Dans ce No Future impitoyable, Sumner Kagan est un adolescent obèse et criminel, obsédé par la violence. Manipulé et bientôt emprisonné, il entame l’aventure ultime pour sauver sa peau. Au fil de de rencontres et de péripéties fascinantes comme mortelles, il vivra un parcours initiatique durant lequel il découvrira l’essence de son existence, jusqu’à l’emporter au c ur du destin de la planète.

Avec ce roman-monde magistral, A. A. Attanasio nous offre l’une des uvres maîtresses de la science-fiction, de l’envergure de Dune ou de Fondation. Flamboyant, mystique, haletant, hypnotique, poignant, Radix nous entraîne sur une Terre mutante, aussi superbe qu’effrayante. Tenant du Mad Max comme du chaman de Castaneda, Sumner Kagan fait partie de ces personnages littéraires inoubliables.

  • Broché: 480 pages
  • Editeur : MNEMOS (2 mars 2017)
  • Collection : UNIVERS
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2354085427
  • ISBN-13: 978-2354085421
  • Prix papier : 25,00€

 

Dmitry Glukhovsky – Métro 2033 , Métro 2034, Métro 2035

Métro 2033

2033. Une guerre a décimé la planète. La surface, inhabitable, est désormais livrée à des monstruosités mutantes. Moscou est une ville abandonnée. Les survivants se sont réfugiés dans les profondeurs du métropolitain, où ils ont tant bien que mal organisé des microsociétés de la pénurie. Dans ce monde réduit à des stations en déliquescence reliées par des tunnels où rôdent les dangers les plus insolites, le jeune Artyom entreprend une mission qui pourrait le conduire à sauver les derniers hommes d’une menace obscure… mais aussi à se découvrir lui-même à travers les rencontres improbables qui l’attendent. Chapitre inédit : L’Evangile selon Artyom Un an après les événements relatés dans Métro 2033, Artyom, rongé par les remords, revient sans cesse au Jardin botanique sans savoir pourquoi. Il replonge dans ses souvenirs et s’interroge sur son étrange lien avec les créatures mystérieuses qui menaçaient d’envahir le métro de Moscou. L’Evangile selon Artyom a été publié en Russie dans un recueil de nouvelles autour du Métro. Dans l’esprit de Glukhovsky, il s’agit autant du chapitre final de Métro 2033 que d’une ouverture sur la suite des événements dans son projet crossmedia qui alterne narration littéraire et ludique. Il est possible également de considérer cet ultime chapitre comme un liant de la saga puisque y est évoqué le projet d’Homère (Métro 2034) d’écrire un livre au sujet d’Artyom.

  • Broché: 653 pages
  • Editeur : L’Atalante Editions (25 janvier 2016)
  • Collection : La Dentelle du Cygne
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2841727440
  • ISBN-13: 978-2841727445
  • Prix papier : 25,00€
  • Prix ebook : 7,99€

 

Métro 2034

Ils ne revinrent ni le mardi, ni le mercredi, ni même le jeudi, qui avait été convenu comme le dernier délai. Le premier poste de contrôle était en état d’alerte vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Si les factionnaires avaient entendu ne fût-ce que l’écho d’un appel à l’aide ou aperçu un reflet blafard de lampe sur les parois sombres et humides du tunnel en provenance de Nakhimovski Prospekt, un groupe d’intervention aurait été dépêché aussitôt.
La tension croissait d’heure en heure. L’élite des combattants, suréquipés, entraînés spécialement pour intervenir en de pareilles circonstances, était en éveil permanent. Le paquet de cartes qui servait à tuer le temps entre deux alertes prenait la poussière dans un tiroir du poste de garde depuis quarante-huit heures. L’incessant bavardage coutumier s’était mué en échanges tendus, à voix basse, pour s’abîmer dans un silence lourd. Chacun espérait être le premier à entendre l’écho des pas des hommes de la caravane. Trop de choses en dépendaient.
La station Sevastopolskayà avait été transformée par ses occupants en un bastion inexpugnable. Tous ses habitants – du garçonnet de cinq ans au vieillard décrépit – savaient manier les armes. Parsemée de nids de mitrailleuses, ceinte de barbelés et de hérissons tchèques assemblés de rails soudés, cette station-forteresse d’apparence invulnérable pouvait tomber à chaque instant.
Son talon d’Achille était le déficit chronique des réserves de munitions.
Confrontés à ce que devaient endurer quotidiennement les habitants de la Sevastopolskaya, les résidents d’une autre station n’auraient jamais envisagé de la défendre. Ils l’auraient fuie tels les rats un tunnel inondé. Il était peu probable que même la puissante Hanse – alliance des stations de la ligne circulaire – se fût décidée à jeter toutes les forces nécessaires dans le combat pour la Sevastopolskaya, tant le coût en était élevé. Et même si sa valeur stratégique était grande, le jeu n’en valait pas la chandelle.
L’électricité se négociait au prix fort. Si fort que les Sevastopolais, qui avaient construit une des plus grosses centrales hydroélectriques de tout le métropolitain, pouvaient se permettre de commander des caisses de munitions à la Hanse et de rester bénéficiaires. Cependant les balles n’étaient pas le seul tribut que leur réclamait la production d’électricité, nombreux étaient ceux qui la payaient de leur vie mutilée et misérable.

  • Broché: 416 pages
  • Editeur : L’Atalante (19 mai 2011)
  • Collection : La Dentelle du Cygne
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 284172543X
  • ISBN-13: 978-2841725434
  • Prix papier : 22,00€
  • Prix ebook : 7,99€

 

Métro 2035

2035. Station VDNKh. Artyom y est retourné vivre. C’est un héros brisé, obsédé par l’idée que c’est à la surface qu’est le salut de l’humanité. Les Noirs anéantis, un souvenir le taraude, celui de la voix qu’il a entendue sur une radio militaire, deux ans plus tôt, quand il était au sommet de la tour Ostankino avec les stalkers. Aussi, depuis son retour, remonte-t-il quotidiennement à la surface, escalade des gratte-ciel en ruines, pour tenter d’entrer en contact avec d’autres survivants. Tenu pour fou, la risée de certains, Artyom sombre peu à peu jusqu’à ce que l’arrivée d’Homère bouleverse la situation : le vieil homme, qui n’a de cesse que d’écrire son Histoire du métro, prétend en effet que des contacts radio ont déjà été établis avec d’autres enclaves… Ce nouvel opus de la saga traduite en plus de trente langues, adaptée en jeux vidéo et dont l’univers étendu compte pas moins de 60 romans écrits par des auteurs russes et européens, est le point de convergence de toutes les trames narratives mises en place par l’auteur que ce soit dans ses romans ou dans leurs extensions ludiques. Il peut toutefois être lu indépendamment.

  • Broché: 601 pages
  • Editeur : L’Atalante Editions (23 mars 2017)
  • Collection : La Dentelle du Cygne
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2841727971
  • ISBN-13: 978-2841727971
  • Prix papier : 27,00€
  • Prix ebook : 9,99€

 

Sébastien Bohler – L’homme qui haïssait le bien

Le crime était une maladie. On a découvert le traitement.
Qu’y a-t-il dans la tête de Franck Corsa, le psychopathe le plus dangereux de France ?
Pour la première fois, grâce aux progrès fulgurants de l’imagerie cérébrale, quelques scientifiques peuvent le savoir. Ils proposent alors un marché au prisonnier : effacer les causes du mal dans son cerveau par une opération chirurgicale jamais tentée à ce jour.
Lorsque Corsa se réveille, il n’est plus le même homme. Bonté, compassion, douleur : toute une gamme de sentiments humains lui est brusquement révélée.
Seul problème : être un homme bon ne faisait pas partie de ses plans.

  • Broché: 416 pages
  • Editeur : Robert Laffont (20 avril 2017)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2221192168
  • ISBN-13: 978-2221192160
  • Prix papier : 21,50€
  • Prix ebook : 14,99€
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Franck Thilliez – Sharko

Franck Thilliez – Sharko

13 a toujours était mon chiffre fétiche. Sharko de Franck Thilliez est le 13ème livre que je vous propose de cet auteur.

Nul besoin de vous dire que j’aime beaucoup cet écrivain et que je suis toujours surpris par le renouvellement des univers dans lesquels il plonge ses héros.

ALors est-ce que Sharko aura le même mordant que ces précédents romans.

Histoire

 » Sharko comparait toujours les premiers jours d’une enquête à une partie de chasse.
Ils étaient la meute de chiens stimulés par les cors, qui s’élancent à la poursuite du gibier.
À la différence près que, cette fois, le gibier, c’était eux. « 
Eux, c’est Lucie Henebelle et Franck Sharko, flics aux 36 quai des Orfèvres, unis à la ville comme à la scène, parents de deux petits garçons.
Lucie n’a pas eu le choix : en dehors de toute procédure légale, dans une cave perdue en banlieue sud de Paris, elle a tué un homme. Que Franck ignore pourquoi elle se trouvait là à ce moment précis importe peu : pour protéger Lucie, il a maquillé la scène de crime. Une scène désormais digne d’être confiée au 36, car l’homme abattu n’avait semble-t-il rien d’un citoyen ordinaire et il a fallu lui inventer une mort à sa mesure.
Lucie, Franck et leur équipe vont donc récupérer l’enquête et s’enfoncer dans les brumes de plus en plus épaisses de la noirceur humaine. Cette enquête autour du meurtre qu’à deux ils ont commis pourrait bien sonner le glas de leur intégrité, de leur équilibre, et souffler comme un château de cartes le fragile édifice qu’ils s’étaient efforcés de bâtir.

Avis

Je me rappelle de la note de l’auteur sur Facebook demandant à ses fans ce qui pourrait arriver de pire à Sharko et Hennebelle. J’avais alors presque deviner le ptich de ce roman en répondant que Sharko et Hennebelle devaient enquêter pour se disculper d’un meurtre qui leur avait été injustement mais diaboliquement attribué.Ici, Sharko et Hennebelle vont devoir enquêter sur leur crime et tout faire pour ne pas être découverts.

Une nouvelle fois Franck Thilliez n’épargnent pas ses héros, ne leur laissent pas le temps de souffler entre deux romans, et encore moins au sein d’une nouvelle aventure. Mais ce qui me surprend toujours et me plaît le plus chez Franck Thilliez est la perpétuelle recherche d’univers dans lesquels plongés ses héros, tout en restant scientifiquement exact. Comme vous pourrez le lire en épilogue, les éléments médicaux et anthropologiques mentionnés dans le livre sont véridiques.

Autant vous dire que l’histoire est fouillée, torturée, pleine de rebondissements, aux multiples ramifications qui tiendront en haleine le lecteur avec une écriture toujours aussi efficace, fluide et captivante. Sans faire de mauvais jeu de mots, sachez qu’il y a quelques passages crus mais on est loin d’un roman gore.

Mais, je tire un carton jaune à Franck Thilliez. En grands amateurs de romans policiers, les fans de Franck Thilliez auront remarqué un certain relâchement de l’auteur sur l’aspect enquête. En effet, le bornage du téléphone est totalement oubliée alors que c’est la base même d’une enquête, et on a failli passer à côté de l’analyse d’empreinte sur un élément touché par « le grand méchant ».

En dehors de ces deux petites défauts, Sharko est un très bon cru, un roman policier presque parfait et qui nous fait dire qu’il faut attendre encore un an avant de connaître la suite des aventures de Lucie et Sharko…… ça va être dur.

Notation

Histoire star_half_off_32
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 576 pages
    • Editeur : Fleuve éditions (11 mai 2017)
    • Collection : HORS COLLECTION
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2265115592
    • ISBN-13: 978-2265115590
    • Prix : 21.90€
  • eBook
    • Editeur : 12-21 (11 mai 2017)
    • Collection : Policier / Thriller
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2823854831
    • Prix : 17,99€
 
1 commentaire

Publié par le 2017/05/21 dans Espionnage, Policier, Thrillers

 

Étiquettes : ,

Daniel Cole – Ragdoll

Voici un premier roman qui fait beaucoup parler de lui en ce moment tant dans la blogosphère que dans les media plus traditionnels.

Daniel Cole est l’auteur de ce roman dont on prédit le plus grand avenir sur les plages cet été mais également, je suis prêt à le parier, au cinéma pour un prochain hiver.

Allons-nous nous faire malmener comme une poupée de chiffons ?

Histoire

Un  » cadavre  » recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l’a aussitôt baptisé Ragdoll, la poupée de chiffon.
Tout juste réintégré à la Metropolitan Police de Londres, l’inspecteur  » Wolf  » Fawkes dirige l’enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter.
Chaque minute compte, d’autant que le tueur s’amuse à narguer les forces de l’ordre : il a diffusé une liste de six personnes, assortie des dates auxquelles il a prévu de les assassiner.
Le dernier nom est celui de Wolf.
Coup d’essai, coup de maître pour ce thriller déjà vendu dans plus de 35 pays avant parution et en cours d’adaptation pour une série TV.

Avis

Daniel Cole met le paquet dès le début du livre qui commence sur les chapeaux de roue. En faisant débuter son histoire par la découverte d’une poupée de chiffon humaine (ragdoll en anglais) à l’aide de parties de plusieurs corps, le lecteur se trouve tout de suite propulser dans un univers proche de « 7 ». Mais pour ne pas baisser le rythme, à peine l’enquête est-elle initiée, que le serial killer lance un défit aux policiers en leur donnant la liste de 6 personnes avec les dates auxquelles elles seront exécutées.

Je n’en dévoilerai pas plus mais je peux rassurer les futurs lecteurs, la tension et le rythme du roman ne faiblissent pas au fil des pages, cela va même en augmentant lors de la course poursuite finale du roman pour le lecteur, et en empirant pour les personnages.

Personnages qui ne sont pas délaissés par leur auteur : ils sont bien construits, les surnoms habilement trouvés, leur psychologie complexe et développée au fur et à mesure de l’aventure. Les lecteurs devront avoir une bonne mémoire car ce livre introduit de nombreux personnages principaux et secondaires, et il devra jongler avec les sauts narratifs pour se rappeler à qui il a à faire.

Enfin l’écriture est extrêmement fluide et on ne peut que féliciter Nathalie Beunat pour son excellent travail de traduction qui fait de ce livre un très bon turn-page.

Alors pourquoi avec tant d’éloges n’ai-je mis que 4/5 pour l’histoire alors qu’il semblerait que nous soyons en présence d’un très très bon thriller et sans doute du succès littéraire des plages cet été.

Deux choses expliquent ce déclassement du firmament des thrillers. La première provient du fait que j’ai un esprit très cartésien et que je ne comprends pas comment le tueur a pu mettre en œuvre ces méfaits (réfléchissez pour le premier sur la liste pour introduire l’élément qui tuera le personnage). La seconde, qui est à mon sens une faute grave d’écriture dans ce genre de littérature, est de ne pas donner au lecteur les éléments qui lui permettront d’identifier le meurtrier comme à ses personnages du roman.

Notation

Histoire
Écriture star_half_off_32
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Live
    • Broché: 464 pages
    • Editeur : Robert Laffont (9 mars 2017)
    • Collection : La Bête noire
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2221197720
    • ISBN-13: 978-2221197721
    • Prix : 19,99€
  • eBook
    • Editeur : Robert Laffont (9 mars 2017)
    • Collection : La Bête noire
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2221200322
    • Prix : 14,99€

Revue de Presse

Et la Griffe Noire

 
2 Commentaires

Publié par le 2017/05/11 dans Espionnage, Policier, Thrillers

 

Étiquettes : ,

 
%d blogueurs aiment cette page :