RSS

Archives de Catégorie: Policier

Les livres qui vous font des nœuds à force de chercher qui a tué le Colonel Moutarde.

Bernard Minier – Une putain d’histoire

Bernard Minier – Une putain d’histoire

Au moment de faire la critique de Nuit, je me suis aperçu que je n’avais pas fait la critique du livre Bernard Minier Une putain d’histoire.

Vous pourriez me dire que la revue de ce livre n’est plus d’actualité car depuis, il est même disponible au format poche. Bien au contraire, il est intéressant de voir cette particularité chez Bernard Minier, car c’est un roman qui ne met pas en scène son héros favori Martin Servaz et qui ne prend pas place en région toulousaine.

Alors finalement, est vraiment Une putain d’histoire que nous sert Bernard Minier ?

Résumé du livre

Une île boisée au large de Seattle…

« Au commencement est la peur.
La peur de se noyer.
La peur des autres,
ceux qui me détestent,
ceux qui veulent ma peau.
Autant vous le dire tout de suite :
Ce n’est pas une histoire banale. Ça non.
c’est une putain d’histoire.
Ouais, une putain d’histoire… »

Extrait

Le 22 octobre 2013, vers 5 h 45 du soir (il faisait déjà presque totalement nuit), elle m’a dit :
«Henry, je veux qu’on fasse un break.»
C’est là, sans doute, que tout s’est joué. En dernière analyse, ce sont ces moments-là qu’on retient toujours. Ils sont comme des jalons de nos existences, comme des phares le long d’une côte. C’est en tout cas là que je l’ai perdue – au sens propre comme au sens figuré.
Je suppose que commencer cette histoire à bord d’un ferry est assez logique, non ? J’ai vécu sept ans sur une île boisée au large de Seattle. Et il ne se passe pas un jour sans que je pense à elle. Le lieu ? Quelque part entre Anacortes, sur la côte du Nord-Ouest Pacifique, et Glass Island – à bord de l’Elwha. Le moment ? Une nuit tumultueuse, une nuit pleine de fureur et de ténèbres – une véritable nuit de tempête.
Il faisait un froid glacial, ce soir-là, je m’en souviens, la pluie des îles tombait à seaux renversés et, au-delà des lumières du ferry, dans le noir, on entendait la mer gronder comme une bête perpétuellement affamée et courroucée. A cause du vacarme infernal des huit mille chevaux-vapeur et des rafales de vent hurlant à nos oreilles, elle avait élevé la voix. J’ai fait de même :
«QUOI ? Qu’est-ce que tu racontes ?»
Elle a battu des cils, baissé les yeux, les a relevés.
«Je sais que j’aurais dû t’en parler plus tôt mais…
– Parler de quoi ? ai-je dit. Naomi, parler de quoi ?» Avec ce foutu boucan, j’étais obligé de hurler, moi aussi, pour me faire entendre.
Le ferry tanguait, nous contraignant presque à danser sur place. Nous nous trouvions sur le pont inférieur ouvert à tous les vents, près des voitures, alors que les autres passagers étaient douillettement assis là-haut, bien au chaud dans les ponts supérieurs fermés, à se raconter leur journée.
C’était Naomi qui avait tenu à descendre ici. À croire qu’elle ne voulait pas qu’on nous voie ensemble…
«Henry, je veux qu’on fasse un break. Une pause… pendant un moment… Le temps d’y voir plus clair. Il est arrivé quelque chose. J’ai besoin de réfléchir.. J’ai besoin de… comprendre…
– Quoi ? Qu’est-ce que tu racontes ? Comprendre quoi ?»
Je ne comprenais rien, en ce qui me concernait. Le vent a soulevé la petite mèche brune qui émergeait de sa capuche. Elle a levé les yeux, les a posés sur moi.
«Henry, j’ai découvert la vérité.»
Elle a planté son regard dans le mien. Naomi a – avait – des yeux améthyste, avec des nuances myosotis et lapis-lazuli, un cercle plus sombre, presque noir, autour de l’iris, et une cornée opaline : des yeux de chat.
«Quelle vérité ?» j’ai demandé.
J’ai été pris d’un vertige. Ma tête s’est mise à tourner.
«J’ai découvert qui tu es.»
Voilà. Ça a commence comme ça.
Une séparation – comme il y en a des millions chaque année à une époque où tout le monde veut le bonheur sans en payer le prix. Nous avions seize ans, cet automne-là.
«Qui je suis ? Mais bon Dieu, de quoi est-ce que tu parles ?»
Cette fois, elle n’a pas répondu.

Avis

Au travers de ce roman, Bernard Minier veut entrer dans la cour des grands.En abandonnant son héros fétiche, Martin Servaz et en positionnant son histoire en Amérique et non pas en région toulousaine, l’autre montre qu’il peut imaginer une histoire en dehors de son domaine de prédilection.

Non seulement,il tente l’exercice mais il réussit l’essai…et détrônerait même certains maîtres en la matière en amenant une histoire originale, tarabiscotée mais solide, pleine de rebondissements et d’actions qui tiendront en haleine le lecteur tout au long des 500 et quelques pages. L’originalité provient essentiellement des personnages qu’il met en scène : des adolescents, catégorie largement délaissée en dehors des romans adolescents ou pré-adultes. Dans l’aspect enquête cela ma fait penser (de loin) au Club des 5,dans une version modernisée, plus musclée et sous speed pour l’enchaînement effréné de leur investigation.

L’écriture de Bernard Minier a muri, je la trouve plus fluide, plus rythmée où l’auteur pose de nombreux pièges qui ne pourront être tous évités même par les lecteurs aguerris de thrillers.

Au final, en changeant de style, de personnages, de lieux, Bernard Minier s’est révélé en vrai maître de thriller. Il ne lui restera plus qu’à montrer qu’il sait transposer ses talents dans la série des Martin Servaz.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 524 pages
    • Editeur : XO (23 avril 2015)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 284563756X
    • ISBN-13: 978-2845637566
    • Prix : 21,90€
  • Poche
    • Poche: 600 pages
    • Editeur : Pocket (12 mai 2016)
    • Collection : Pocket thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2266267779
    • ISBN-13: 978-2266267779
    • Prix : 8,20€
  • eBook
    • Editeur : Pocket (12 mai 2016)
    • Collection : Pocket thriller
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2266267779
    • Prix : 13,99€

Récompenses

Prix Polar francophone de Cognac (2015)

Revues de presse

« Un polar français digne de Stephen King […] C’est intense, diablement efficace et franchement jouissif jusqu’au bout. […] Un sacré bon roman ! » Olivier Bureau, Le Parisien

« Une putain d’histoire est un putain de livre ! Amateurs de sensations fortes, ne cherchez pas plus longtemps, voici le polar de l’année.[…] Bernard Minier est littéralement bluffant. » Bernard Lehut, RTL

« Un livre captivant jusqu’à la toute fin où, dans une scène à la « Fantômas », le vrai méchant tombe le masque avec un rire démoniaque. » Julie Malaure, Le Point

Site Internet de l’auteur

http://www.bernard-minier.com/

Sur lequel vous pourrez trouver de nombreuses revues de presse sur ce livre.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/04/20 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Franck Thilliez – Sharko Henebelle- Couple de flics

Franck Thilliez – Sharko Henebelle- Couple de flics

Petit message de Franck Thilliez sur son compte Facebook

Connaissez-vous bien Franck Sharko et Lucie Henebelle, ces fameux personnages que j’ai créés il y a presque 15 ans maintenant et qui nous accompagnent désormais depuis de nombreux romans ?

En attendant la sortie de SHARKO le 11 mai prochain, que diriez-vous de redécouvrir leur parcours, leurs joies, leurs galères, bref, les quinze dernières années de leur vie, à travers une petite anthologie téléchargeable gratuitement ?

C’est ici que ça se passe !

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/04/14 dans Policier

 

Étiquettes : ,

Bernard Minier – Nuit

Bernard Minier – Nuit

Depuis 12 mois, Bernard Minier est coutumier de notre blog puisqu’en plus de participer à 13 à table, de voir une adaptation de Glacé à la télévision, cet auteur tient l’allure d’un roman par an?

Après une incursion dans un polar très noir (et très bon) avec Une putain d’histoire, Bernard Minier remet au service son policier préféré Martin Servaz pour une troisième aventure avec son ennemi en titre : Julian Hirtmann.

Alors est-ce que Nuit est-il un bon roman policier, bien noir, qui ne nuira pas à la série ?

Résumé du livre

Nuit de tempête en mer du Nord. Secoué par des vents violents, l’hélicoptère dépose Kirsten Nigaard sur la plate-forme pétrolière. L’inspectrice norvégienne enquête sur le meurtre d’une technicienne de la base off-shore.

Un homme manque à l’appel. En fouillant sa cabine, Kirsten découvre une série de photos. Quelques jours plus tard, elle est dans le bureau de Martin Servaz.

L’absent s’appelle Julian Hirtmann, le tueur retors et insaisissable que le policier poursuit depuis des années. Étrangement, sur plusieurs clichés, Martin Servaz apparaît. Suivi, épié.

Kirsten lui tend alors une autre photo. Celle d’un enfant.
Au dos, juste un prénom : GUSTAV

Pour Kirsten et Martin, c’est le début d’un voyage terrifiant. Avec, au bout de la nuit, le plus redoutable des ennemis.

Avis

Il y a des auteurs qui malmènent leur héros et qui les usent jusqu’à la corde. Tout comme Jo Nesbo avec Harry Hole, Bernard Minier n’épargne pas Martin Servza dans nuit. Il bât même un record de vitesse quant à le mettre quelques sur la touche dès le quatrième tome.

Un point positif au crédit de Bernard Minier est l’évolution de son personnage. Loin de le cantonner dans une routine et un fonctionnement prédéfini, dans Nuit, l’auteur fait évoluer la psychologie de son héros : plus sombre, plus solitaire au point de délaisser son équipe. Cependant, et cette fois-ci gros point négatif à l’auteur, dans ce roman, en rendant Martin Servaz plus solitaire, il ne compense pas le délaissement de son équipe. S’il l’affuble d’une collègue suédoise, celle-ci est totalement insipide par rapport aux membres de son équipes hauts en couleurs, et n’apporte que peu de chose à l’histoire.

Pour ce qui est de l’histoire, il n’y a pas vraiment de surprise, elle est plutôt linéaire, et les effets de dernières pages sont assez convenus. Cette fois, l’auteur ne nous sommet pas une intrigue dont il faut trouver la solution, mais un thriller, un histoire noire, dont nous sommes pris à témoin…. sans doute un héritage de son précédent roman Une putain d’histoire.

En dehors de cela, ce roman policier est agréable à lire, l’auteur installe une belle ambiance et varie le rythme de son roman au fil des pages. L’écriture est toujours aussi fluide et les références musicales ne se limitent plus à Mähler qui rencontre peu d’amateurs dans son lectorat.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 525 pages
    • Editeur : XO (21 février 2017)
    • Langue : Français
    • ISBN-10 : 2845638272
    • ISBN-13 : 978-2845638273
    • Prix : 21,90€
  • eBook
    • Editeur : XO (21 février 2017)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2845639164
    • Prix : 13,99€

Site Internet de l’auteur

http://www.bernard-minier.com/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/04/10 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Terry Hayes – Je suis Pilgrim

Terry Hayes – Je suis Pilgrim

Il y a des romans qui ont une très bonne publicité, un très grand succès, de très bons retours des lecteurs, et dont, par hasard de la vie, nous ne pouvons pas lire par manque de temps, ou priorités littéraires.

Je suis Pilgrim de Terry Hayes fait partie de ces livres : dès sa sortie je l’avais remarqué sur les étales des libraires, puis à force de repousser sa lecture, il est sorti au format poche, et ce n’est finalement qu’en brocante que je me le suis procuré décidé de me lancer dans sa lecture…. quelques mois plus tard.

Est-ce que Je suis Pilgrim est-il méritait ce véritable pèlerinage jusqu’à ma table de chevet ?

Histoire

Une jeune femme assassinée dans un hôtel sinistre de Manhattan. Un père décapité en public sous le soleil cuisant d Arabie Saoudite. Un chercheur torturé devant un laboratoire syrien ultra-secret. Un complot visant à commettre un effroyable crime contre l’humanité. Et en fil rouge, reliant ces événements, un homme répondant au nom de Pilgrim. Pilgrim est le nom de code d’un individu qui n’existe pas officiellement. Il a autrefois dirigé une unité d’élite des Services secrets américains. Avant de se retirer dans l’anonymat le plus total, il a écrit le livre de référence sur la criminologie et la médecine légale. Mais son passé d’agent secret va bientôt le rattraper…

Avis

Lorsque l’on parle de roman d’espionnage, nous avons en tête Tom Clancy et son Jack Ryan ou un Jeff Abbott et son Sam Cappra, on s’attend surtout donc un héro affrontant énormément d’actions.

Je suis Pilgrim de Terry Hayes se situe à un autre niveau : certes l’action est au programme, mais elle n’est pas la composante principale du livre. Elle en est un moyen ou une conséquence, mais pas l’essence. Terry Hayes donne la part belle à la mécanique de l’espionnage, explique les différentes rouages qui viennent s’imbriquer pour faire l’histoire…. sans que cela soit lassant, un véritable tour de force. Il montre aussi que l’espionnage traditionnel, le ROUHM (Renseignement d’Orgine HUMaine) peut pallier aux limites des plus grandes technologies comme Echelon.

Là où l’on voit que Terry Hayes est un scénariste averti (il a collaboré par exemple à la scénarisation des Mad Max) c’est dans le façonnage de l’intrigue : cette fiction embarque des éléments réels comme les attentats des tours jumelles de New York. Nous n’avons plus l’impression de lire une fiction, mais un livre documentaire, une enquête d’investigation.

De plus, Terry Hayes n’oublie pas de forger ses personnages avec de solides bases, tant dans leur histoire personnelle, leur vécu, leur psychologie. Il distille tout au long de l’histoire des éléments sur ceux-ci qui expliquent leurs décisions ou leur motivation.

Et pour parfaire le tout, le style (et donc la traduction de Sophie Bastide-Foltz) est excellent :  plus soutenu que ce à quoi nous sommes habitués, le style est très fluide et fait passer ce pavé pour un roman traditionnel.

Si vous n’avez pas lu de roman d’espionnage depuis longtemps, alors n’hésitez pas longtemps, jetez vous à cœur perdu dans Je suis Pilgrim.

Notation

Histoire star_half_off_32
Écriture star_half_off_32
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Live
    • Broché: 600 pages
    • Editeur : JC Lattès (2 avril 2014)
    • Collection : Thrillers
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2709645807
    • ISBN-13: 978-2709645805
    • Prix : 22.90€
  • Livre de poche
    • Broché: 912 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche; Édition : Le Livre de Poche (1 avril 2015)
    • Collection : Policier / Thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253001678
    • ISBN-13: 978-2253001676
    • Prix : 8,90€
  • eBook
    • Editeur : Lattès
    • Collection : Policier / Thriller
    • Langue : Français
    • AN : 978-2709645461
    • Prix : 8,99€ (incroyablement plus cher que la version de poche)

Récompenses

 

 
1 commentaire

Publié par le 2017/04/09 dans Espionnage, Policier, Thrillers

 

Étiquettes : ,

Découvertes mars 2017

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après la trêve hivernale des éditeurs, quelques romans intéressants viennent de sortir. Voici ma dernière sélection en espérant un jour de trouver le temps de les lire et de vous faire partager mes critiques.

Jamie Sawyer – Lazarre en guerre, Livre 1, L’artefact

« Capitaine Conrad Harris : décédé. Le voilà, le moment que je déteste. Me réveiller, c’est toujours pire que mourir ». Et notre homme sait de quoi il parle ; il en a connu des missions suicides, incarné dans un « simulant », un clone aux capacités neurophysiologiques exceptionnelles. Ce n’est pas pour rien qu’on l’a surnommé Lazare, cet éternel ressuscité. Son équipe de SimOps et lui sont les soldats d’élite de l’Alliance, engagés dans la guerre impitoyable de l’humanité contre les Krells. A qui d’autre confier la mission « Clef-de-voûte » ? Elle les entraînera en territoire ennemi, vers une station de recherche secrète chargée d’étudier un mystérieux artefact qui n’est ni krell ni humain. Mais les meilleurs guerriers ne sont pas toujours préparés à ce qui les attend. Et Harris lui-même poursuit une autre quête qui le tourmente…

  • Livre
    • Broché: 430 pages
    • Editeur : L’Atalante Editions (26 janvier 2017)
    • Collection : La Dentelle du Cygne
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2841727912
    • ISBN-13: 978-2841727919
    • Prix : 23,00€
  • eBook
    • Editeur : L’Atalante Editions (26 janvier 2017)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2367934532
    • Prix : 9,99€

Je conseille ce roman pour deux raisons : il se trouve que je connais personnellement la traductrice, Florence Bury, donc un peu de publicité pour son travail, mais aussi parce qu’elle est une lectrice très avertie de science-fiction et qu’elle me l’a également conseillé.

Guillaume Long – A boire et à manger, Tome 3, Du pain sur la planche

Comment faire du poireau le héros de l’apéro ? Quel mystère recèle la fabrication du cidre normand ? Où déguster un homard en toute simplicité ? Comment poussent les noix de cajou ? Peut-on sauver la quenelle des préjugés universels ? Comment préparer le vrai gratin dauphinois ? Et le taboulé libanais ?

  • Livre
    • Album: 160 pages
    • Editeur : Gallimard Jeunesse (21 mai 2015)
    • Collection : HORS SERIE BD
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2070660923
    • ISBN-13: 978-2070660926
    • Prix : 22,50€
  • eBook
    • Editeur : Gallimard Jeunesse (21 mai 2015)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2075041560
    • Prix : 15,99€

Ingrid Astier – Haute voltige

« Combien d’apocalypses peut-on porter en soi ? » Aux abords de Paris, le convoi d’un riche Saoudien file dans la nuit. Survient une attaque sans précédent, digne des plus belles équipes. « Du grand albatros » pour le commandant Suarez et ses hommes de la brigade de répression du banditisme, stupéfaits par l’envergure de l’affaire. De quoi les détourner un temps de leur obsession du Gecko – une légende vivante qui se promène sur les toits de Paris, l’or aux doigts, comme si c’était chez lui, du dôme de l’Institut de France à l’église Saint-Eustache… Derrière l’attaque sanglante, quel cerveau se cache ? Le butin le plus précieux du convoi n’est pourtant ni l’argent ni les diamants. Mais une femme, Ylana, aussi belle qu’égarée. Ranko est un solitaire endurci, à l’incroyable volonté. Mais aussi un homme à vif, atteint par l’histoire de l’ex-Yougoslavie. L’attaque du convoi les réunit. Le destin de Ranko vient irrémédiablement de tourner. Son oncle, Astrakan, scelle ce destin en lui offrant un jeu d’échecs. Le jeu de Svetozar Gligoric, le grand maître qui taillait ses pièces dans des bouchons de vin. Et lui demande de se battre – à la boxe et aux échecs, pour infiltrer le monde de l’art et dérober ses plus belles oeuvres à Enki Bilal, le célèbre artiste. La guerre et l’amour planent comme des vautours. De la police, d’une femme ou du destin, qui est capable de faire chuter Ranko ?

  • Livre
    • Broché: 608 pages
    • Editeur : Gallimard (9 mars 2017)
    • Collection : Série noire
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2070147932
    • ISBN-13: 978-2070147939
    • Prix : 21,00€
  • eBook
    • Editeur : Gallimard (9 mars 2017)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2072585036
    • Prix : 14,99€

Camilla Grebe – Un cri sous la glace

Avec-vous déjà perdu la tête par amour ?

Emma, jeune Suédoise, cache un secret : son patron Jesper, qui dirige un empire de mode, lui a demandé sa main.
Mais il ne veut surtout pas qu’elle ébruite la nouvelle.
Deux mois plus tard, Jesper disparaît sans laisser de traces et l’on retrouve dans sa superbe maison le cadavre d’une femme, la tête tranchée.
Personne ne parvient à l’identifier.

Peter, policier émérite, et Hanne, profi leuse de talent, sont mis en tandem pour enquêter. Seul problème, ils ne se sont pas reparlé depuis leur rupture amoureuse dix ans plus tôt. Et Hanne a aussi un secret : elle vient d’apprendre que ses jours sont comptés.

Dans un Stockholm envahi par la neige, un double récit étourdissant prend forme. Chaque personnage s’avère cacher des zones d’ombre. À qui donc se fier pour résoudre l’enquête ?

  • Livre
    • Broché: 448 pages
    • Editeur : Calmann-Lévy (1 février 2017)
    • Collection : Suspense Crime
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2702160212
    • ISBN-13: 978-2702160213
    • Prix : 21,90€
  • eBook
    • Editeur : Calmann-Lévy (1 février 2017)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2702159743
    • Prix : 15,99€

Alexandra Olivia – Jusqu’au bout

Elle croyait participer à un jeu. Elle ne pensait pas que ça irait aussi loin…

Ils sont douze à participer à un challenge de survie en pleine nature sauvage, dans un coin reculé de la côte est des États-Unis. Tous ont été prévenus : ils seront mis à l’épreuve jusqu’aux limites du supportable. La faim, la solitude, l’épuisement physique et psychologique… Mais au fur et à mesure que Zoo, l’une des candidates, avance dans son périple, le doute s’insinue dans son esprit. Ces villages déserts, ces pièges de plus en plus vicieux, ces accessoires d’un réalisme déroutant : s’agit-il vraiment d’une mise en scène parfaite ? Que se passe-t-il loin du regard des caméras ?
Découvrir la vérité ne sera que le début du défi qui attend Zoo…

  • Livre
    • Broché: 416 pages
    • Editeur : Kero (1 mars 2017)
    • Collection : KER.LITTERAT.ET
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2366582482
    • ISBN-13: 978-2366582482
    • Prix : 20,90€
  • eBook
    • Editeur : Kero (1 mars 2017)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2366582772
    • Prix : 14,99€

J.P. Delaney – La fille d’avant

Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu’elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef d’oeuvre de l’architecture minimaliste, parfaite. Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Parmi celles-ci : répondre régulièrement à des questionnaires déconcertants et intrusifs. Peu à peu, Jane acquiert une inquiétante certitude : la maison est pensée pour transformer celui qui y vit. Or elle apprend bientôt qu’Emma, la locataire qui l’a précédée et qui lui ressemble étrangement, y a trouvé une fin tragique.
Alors qu’elle tente de démêler le vrai du faux, Jane s’engage sur la même pente, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes… et vit dans la même terreur que la fille d’avant.

  • Livre
    • Broché: 432 pages
    • Editeur : Fayard/Mazarine (8 mars 2017)
    • Collection : Romans
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2863744496
    • ISBN-13: 978-2863744499
    • Prix : 21,90€
  • eBook
    • Editeur : Fayard/Mazarine (8 mars 2017)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2863745380
    • Prix : 15,99€

Daniel Cole – Ragdoll

Votre nom figure sur la liste du tueur. La date de votre mort aussi…
Un  » cadavre  » recomposé à partir de six victimes démembrées et assemblées par des points de suture a été découvert par la police. La presse l’a aussitôt baptisé Ragdoll, la poupée de chiffon.
Tout juste réintégré à la Metropolitan Police de Londres, l’inspecteur  » Wolf  » Fawkes dirige l’enquête sur cette effroyable affaire, assisté par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter.
Chaque minute compte, d’autant que le tueur s’amuse à narguer les forces de l’ordre : il a diffusé une liste de six personnes, assortie des dates auxquelles il a prévu de les assassiner.
Le dernier nom est celui de Wolf.

  • Livre
    • Broché: 464 pages
    • Editeur : Robert Laffont (9 mars 2017)
    • Collection : La Bête noire
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2221197720
    • ISBN-13: 978-2221197721
    • Prix : 21,00€
  • eBook
    • Editeur : Robert Laffont (9 mars 2017)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2221200322
    • Prix : 14,99€
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Lars Kepler – L’hypnotiseur

Lars Kepler – L’hypnotiseur

Depuis quelques années nous voyons fleurir sur les étales de nos libraires favoris, à raison d’un roman par an, les œuvres de Lars Kelper. En fait, Lars Kepler est le nom de plume d’un couple d’auteurs suédois de romans policiers, Alexandra Coelho Ahndoril et Alexander Ahndoril, spécialisés dans les romans policiers psychologiques.

N’étant pas particulièrement fan des romans policiers à tendances psychologique (voir par exemple ma critique sur La fille du train de Paula Hawkins), afin de connaître et de juger cet (ces) auteur(s), j’ai décidé de lire leur plus gros succès : L’hypnotiseur.

Est-ce que je vais être charmé par Lars Kelper ou bien serais-je insensible à son hypnose ?

Histoire

Erik Maria Bark, un psychiatres spécialisé dans le traitement des chocs et traumas aigus, a longtemps été l’un des rares véritables experts de l’hypnose médicale. Jusqu’au jour où une séance d’hypnose profonde a très mal tourné. Depuis, il a promis de ne plus jamais hypnotiser. Mais dix ans plus tard, l’inspecteur Joona Linna le réveille en pleine nuit : Josef, un adolescent, a assisté au massacre de sa famille. Le corps lardé de coups de couteau, il vient d’être hospitalisé, inconscient et en état de choc. Joona Linna veut l’interroger sans tarder car tout indique que l’assassin est maintenant aux trousses de la sœur aînée de Josef, mystérieusement disparue. Et pour lui, il n’y a qu’une façon d’obtenir un quelconque indice de l’identité du meurtrier : pénétrer le subconscient du garçon et tenter de revoir le carnage à travers ses yeux… donc hypnotiser Josef.Rythme effréné, richesse et complexité des personnages, écriture au cordeau : un roman policier d’une intelligence redoutable doublé d’un thriller terrifiant.

Extrait

Comme le feu, exactement comme le feu. » Ce furent les premiers mots du garçon hypnotisé. Malgré des blessures mortelles – des centaines de coups de couteau au visage, sur les jambes, le tronc, le dos, sous les pieds, sur la nuque et derrière la tête -, on l’avait plongé dans une hypnose profonde dans l’espoir de voir ce qui s’était passé à travers ses yeux.

– J’essaie de cligner des yeux, dit-il d’une voix tremblante. J’entre dans la cuisine, mais quelque chose ne va pas, ça crépite entre les chaises et des langues de feu lèchent le sol.

(…) Il était le seul témoin survivant et l’inspecteur principal

Joona Linna se disait qu’il serait peut-être en mesure de donner un signalement valable. L’auteur du crime avait eu l’intention de tous les assassiner, il était donc tout à fait possible qu’il n’ait pas pris la peine de se cacher le visage pendant l’acte.

Mais, si les circonstances n’avaient pas été si exceptionnelles, personne n’aurait jamais eu l’idée de faire appel à un hypnotiseur. »

Avis

Si j’avais été immédiatement séduit pas la quatrième de couverture de L’hypnotiseur de Lars Kepler, ma déconvenue en a été d’autant plus rapide.

En effet, ce livre se traine en longueur et grand bien aurait été fait aux lecteurs si une bonne centaine de pages avait été ôtée et ainsi supprimer les nombreuses répétitions, interrogations inutiles des personnages, flashback qui rompt la maigre lancée narrative de ce livre.

Pour un roman psychologique, la création des personnages est plus que superficielle au point où le lecteur ne manquera pas d’être surpris devant si peu de sentiments et de réactions du héros principal et de sa femme face à la disparition de leur fils.

Et je ne vous parle pas du suspense qui vole aussi haut que les pâquerettes, aucune surprise de dernière minute ne récompense le lecteur qui a eu le courage de lire l’intégralité de ce pavé.

Enfin, je n’ai réellement lu ce livre, je l’ai écouté. Bien que la diction du lecteur soit parfaite, est-ce son intonation ou le rythme du livre, mais plusieurs j’ai du revenir en arrière ayant perdu le fil de l’histoire. J’irais même jusqu’à dire qu’il convient d’éviter d’écouter ce livre tout en conduisant, une quiétude, voire légère léthargie va vous gagner au fur et à mesure des pages.

Notation

Histoire star_half_off_32
Écriture star_half_off_32
Durée de lecture star_half_off_32
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Poche: 592 pages
    • Editeur : ACTES SUD (10 octobre 2011)
    • Collection : Babel noir
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2330014406
    • ISBN-13: 978-2330014407
    • Prix : 9,80€
  • eBook
    • Editeur : ACTES SUD (10 octobre 2011)
    • Collection : Babel noir
    • ISBN-13: 978-2742798179
    • Prix : 9,99€
  • Livre Audio
    • Editeur : Audiolib (20 avril 2011)
    • Collection : Suspense
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2356412743
    • Prix : 25,40€

Revue de presse

« Certes, l’écriture de ces 500 pages n’est pas particulièrement ciselée ni travaillée, la priorité allant manifestement à la construction et au rythme de l’intrigue. » – Florence Noiville, Le Monde

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/03/09 dans Policier

 

Étiquettes : ,

Jacques-Olivier Bosco : Brutale

Jacques-Olivier Bosco : Brutale

Voici un livre qui a bénéficié d’une grosse promotion sur les réseaux sociaux, mais que l’on trouve pas forcément en très bonne position dans les étales des libraires.

Personnellement je ne connaissais pas auparavant Jacques-Olivier Bosco mais j’avoue avoir été conquis par la couverture de Brutale. On sent la féminité forte et on ne peut que présager d’un roman rondement mené.

Alors est-ce que ce Brutale va être une vraie claque ?

Résumé du livre

Elle est jeune. Elle est belle. Elle est flic. Elle est brutale.
Des jeunes vierges vidées de leur sang sont retrouvées abandonnées dans des lieux déserts, comme dans les films d’horreur. Les responsables ? Des cinglés opérant entre la Tchétchénie, la Belgique et la France. Les mêmes qui, un soir, mitraillent à l’arme lourde un peloton de gendarmerie au sud de Paris.
Que veulent-ils ? Qui est cet  » Ultime  » qui les terrorise et à qui ils obéissent ?
Face à cette barbarie, il faut un monstre. Lise Lartéguy en est un. Le jour, elle est flic au Bastion, aux Batignolles, le nouveau QG de la PJ parisienne. La nuit, un terrible secret la transforme en bête sauvage. Lise, qui peut être si douce et aimante, sait que seul le Mal peut combattre le Mal, quitte à en souffrir, et à faire souffrir sa famille.

Avis

Quand on lit un livre de 400 pages en moins de 2 jours, je pense que l’on peut dire sans peine avoir été séduit par ce livre.

Pour une fois les commentaires-critiques apposés en quatrième de couverture ne sont pas mensonges ou effets d’annonces commerciales.

Car Brutale est bel(le) et bien un très bon thriller qui nous fait penser à des films comme Police Python 357 ou l’Inspecteur Harry : l’héroïne, garçon manqué, est de ces policiers prêts à franchir les limites de la légalité pour faire respecter la loi ou venger les siens.

Si l’écriture n’est pas du niveau d’un Franck Thilliez pour d’un Maxime Chattam, un peu plus simple, plus directe, elle se prête parfaitement à ce roman dont l’histoire défile à 200km à l’heure. Tantôt une scène de crime, une attaque, une traque, une poursuite sur les chapeaux de roues, un combat…. le temps de réflexion pour l’héroïne est réduit tout comme les pauses pour le lecteur.

Un livre à dévorer toutes affaires cessantes.

Et comme j’aime bien relever les petites erreurs narratives, de mise en page, typographiques ou autres dans un livre, Brutale a un petite anomalie dans la couverture : l’héroïne apparaît sur celle-ci comme blonde, alors que dans le livre ses cheveux sont dits noire corbeau.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 416 pages
    • Editeur : Robert Laffont (19 janvier 2017)
    • Collection : La Bête noire
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2221190750
    • ISBN-13: 978-2221190753
    • Prix : 20,00€
  • eBook
    • Editeur : Robert Laffont (19 janvier 2017)
    • Collection : La Bête noire
    • EAN : 978-2221191125
    • Prix : 13,99€

Revue de presse

 » C’est nerveux, décalé, implacable. Il y a du Tarantino de la première heure chez Bosco !  » Marc Fernandez, chroniqueur LCI

 » Sexy, radical et sanglant, mais aussi beau, tendre et lyrique.  » nyctalopes.com

 » Un polar musclé entre Marchal et Verneuil. Une réussite !  » Benoît Minville, auteur de Rural noir, libraire Fnac Défense

 
2 Commentaires

Publié par le 2017/02/13 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : ,