RSS

Archives de Tag: Diable

Maxime Chattam – La patience du diable

Maxime Chattam - La patience du diableIl y a tout juste un an, je finissais de vous faire la critique de la trilogie du mal (L’âme du mal, In tenebris) de Maxime Chattam.

J’avais alors découvert un auteur à la mécanique d’écriture bien rodée : turn-page, suspense, mais avec une légère tendance à recourir facilement aux images choc, à la violence et à la abarbarie.

Comme la bibliographie de cet auteur est souvent composé de séries, je n’ai pas osé ouvrir un nouveau de peur de devoir lire l’intégralité d’une série, happé par l’histoire.

Et là, je vois dans les bacs, un livre dont rien n’indique son lien avec Le cycle de l’homme et de la vérité ou Autre Monde. Ni une ni deux, je le prends et me jette corps et âme dedans.

Est-ce que La patience du diable sera récompensé ma patience ?

Résumé du livre

Le Mal peut-il contaminer ceux qui le traquent ?

Un go-fast pris en flag qui transporte bien pire que de la drogue…

Deux ados qui tirent sur les passagers d’un TGV lancé à pleine vitesse…

Des gens ordinaires découverts morts… de terreur.

Le Diable mène le bal, le monde est devenu fou.

Lieutenant à la Section de Recherche de Paris, Ludivine Vancker comprend bientôt qu’un fil sanglant relie ces faits divers. Rien ne pourra l’empêcher de remonter la piste à sa source. Aux racines de la peur.

 

Après La Conjuration primitive, Maxime Chattam, dans ce thriller d’une maîtrise glaçante, sème plus que jamais le doute.

Avis

Avant tout, cher lecteur, La patience du diable, bien qu’histoire indépendante ne faisant pas partie d’une série, met en scène les héros et rappelle certains faits de La conjuration primitive. Donc un conseil, pour ne pas être déçu et pour profiter au mieux de La patience du diable, il est préférable de lire cet autre livre préalablement.

En dehors de ce petit désagrément, ce livre confirme pourquoi Maxime Chattam est un des plus gros vendeurs de romans policiers, thrillers et suspense français. A peine le livre est-il ouvert que celui-ci nous happe, que vous êtes projeté dans l’histoire. Et une fois que la mécanique est en route, pas une minute elle ne s’arrête tant elle est bien huilée. L’auteur alterne enquête, action, suspense, rebondissement… et c’est reparti pour un cycle.

Alors certes, les fans de Maxime Chattam trouveront que leur auteur favori tourne un peu toujours en rond question histoire, il faut bien l’avouer le satanisme est d’une certaine efficacité. Mais après Le cycle de l’homme et de la vérité et La conjuration primitive, cela constitue au moins le 5ème livre sur le sujet. Cela devient un peu lassant. La seule originalité est de savoir quelle méthode emploie le méchant de l’histoire pour réaliser son œuvre.

Au final, on passe un bon moment, les âmes sensibles se rassurent, une fois passé le petit moment gore, dont l’auteur pense qu’elle est nécessaire pour constituer un bon livre, ils peuvent reprendre leur lecture sereinement.

P.S : Allez je vous donne une petite info. Il y a une erreur chronologique dans le récit : à la fin d’un chapitre Sergeon s’inquiète sur Ludivine, et se convainc qu’elle est sérieuse et qu’elle n’ira pas rencontrer le méchant de l’histoire Mr.XXXXX ….. mais ce qu’au début du chapitre suivant qu’il apprend que c’est Mr. XXXX le méchant de l’histoire.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Broché: 500 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL (28 mai 2014)
  • Collection : LITT.GENERALE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2226258086
  • ISBN-13: 978-2226258083
  • Prix : 22,90€

Site FB de l’auteur

http://www.facebook.com/pages/Maxime-Chattam-Officiel/139801692710571

Revue de presse

Efficace et glaçant. — Le Parisien

Retranscription du chat sur 20 minutes.

Interview dans Dans quel état-gère de FranceTV : http://www.france2.fr/emissions/dans-quelle-eta-gere/diffusions/29-08-2014_253569

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 2014/07/06 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

James Keene – Avec le diable

james keene - avec le diableJames Keen est de ces auteurs qui mérite l’intérêt dans le cas des romans policiers parce qu’il n’est pas l’auteur d’une histoire, mais le raconteur de son histoire.

Autant dire que cet auteur m’est totalement inconnu, et certainement pas le vrai écrivain de ce livre (Hellel Levin l’a sans doute aidé), aussi ce qui m’a attiré est l’originalité de la couverture : une couverture métallique, qui me fait penser à un frigo, comme ceux des salles des morgues. On n’imagine donc un récit sanglant. Le fait que ce roman soit sélectionné pour le titre du Polar 2013  et présenté comme ce qui s’est fait de mieux depuis le Silence des agneaux, va également en ce sens.

Alors Avec le diable est-il un policier diablement bon ?

Histoire

Vous aimez les thrillers ? Oubliez les fictions : la réalité les dépasse toutes.1990 : James Keene, fils d’une famille influente de Chicago, vient d’être jugé pour trafic de drogue et condamné à dix ans de prison. Désespéré, il reçoit dans sa cellule une visite inattendue, celle de l’assistant du procureur à l’origine de sa détention. Conquis par l’intelligence et l’habileté de James, celui-ci vient lui proposer un incroyable deal : sa peine sera annulée s’il aide le FBI à piéger un serial killer, Larry Hall. Suspecté d’une vingtaine d’assassinats, Hall a été inculpé pour un seul d’entre eux lors d’un procès qui risque d’être bientôt révisé en appel, faute d’éléments suffisants. Keene devra amener le tueur à se confesser, et réunir assez de preuves contre lui pour le faire tomber définitivement. Tâche ardue, qui ne peut être confiée à un agent du FBI du fait du flair légendaire de Hall. Après quelques hésitations, Keene accepte de relever le défi. Il est alors transféré à Springfield, dans l’unité psychiatrique de la prison de haute sécurité dévolue aux criminels les plus dangereux, où Hall est détenu. Seuls le directeur et le psychiatre en chef sont au courant de sa mission. Là, au milieu des psychopathes, il va devoir gagner la confiance du plus redoutable d’entre eux pour lui faire avouer où il a caché les corps de ses victimes.

Cet incroyable scénario n’a rien d’une fiction. Avec un sens de l’intrigue et du suspense digne des plus grands romanciers, le journaliste Hillel Levin, en collaboration avec James Keene, nous livre un document incroyable, qui va ravir tous les amateurs de thrillers. Les droits d’adaptation cinématographique du livre ont été achetés par la Paramount, William Monahan (Les Infiltrés, Mensonges d’État) en écrit actuellement le scénario.

James Keene est originaire de l’Illinois. Il vit entre Chicago et Los Angeles.

Hillel Levin est journaliste et écrivain. Il vit à Chicago.

Avis

Je vais la faire courte : je ne sais pas pourquoi ce livre a été sélectionné pour le titre du Polar de l’année 2013. Pour moi, un polar est un roman policier, noir, tellement haletant qu’il provoque une tension intense chez son lecteur. Ici, rien.

Il faut dire que le livre se décompose en 5 parties :

  • Le passé de l’auteur
  • L’histoire de Larry Hall que l’auteur doit espionner,
  • Un peu d’enquête policière
  • L’espionnage
  • Les notes démontrant la véracité de l’histoire

La partie intéressante est donc réduite à une quarantaine de pages tout au plus. 40 pages qui n’ont aucune vitalité.

Le seule intérêt de ce roman est de connaître cette histoire incroyable.

Heureusement le style littéraire n’est pas trop mauvais, orienté journalistique documentaire, et n’empêche pas une lecture rapide, ce qui évite de passer trop de temps dessus. En plus je ne peux que vous recommandez de sauter les parties que vous jugeriez sans intérêt.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Poche: 327 pages
  • Édition : Points (3 janvier 2013)
  • Collection : PNT.THRILLER
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2757826948
  • ISBN-13: 978-2757826942
  • Prix : 7.80€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/05/25 dans Policier

 

Étiquettes : ,

Découvertes Février 2013

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’année 2013 semble être un excellent cru pour la littérature policière… en tout cas elle commence bien.

Derek Van Arman – Il

« La plupart des tueurs en série n’ont rien à voir avec les mythes qu’ils ont engendrés. Ils ne vivent pas isolés, au milieu des bois ou au fin fond d’un asile. Ce sont vos propres voisins. Comme Bundy, Statler et des centaines d’autres, ce sont des individus que vous croisez aux réunions de parents d’élèves ou aux matchs de base-ball, ils prennent le bus avec vous, leurs enfants jouent avec les vôtres et ils récitent peut-être même le Notre-Père avec vous, lors de vos réunions de famille ». Ainsi parle Jack Scott, directeur du département fédéral en charge des crimes violents et spécialiste des serial killers. Lorsqu’une mère et ses deux filles sont sauvagement assassinées dans une mise en scène macabre, Jack, qui pensait avoir tout enduré, va entreprendre la chasse à l’homme la plus délicate, et la plus perverse, de sa longue carrière. Descente vers le mal, angoissante et crépusculaire, au suspense implacable, ce thriller nous donne un aperçu d’un réalisme rare sur les méthodes d’investigation de la police américaine. A tel point que l’auteur a été mis en examen par le FBI afin qu’il livre les sources lui ayant permis d’être aussi proche de la réalité. Problèmes judiciaires qui expliquent pourquoi Il, paru aux Etats-Unis en 1992 et immédiatement devenu culte, est resté inédit en France jusqu’à ce jour.…

  • Broché: 767 pages
  • Editeur : Sonatine (7 février 2013)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 235584061X
  • ISBN-13: 978-2355840616
  • Prix : 23,00€

Stephen King – 22/11/63

22 novembre 1963 : 3 coups de feu à Dallas.
Le président Kennedy s écroule et le monde bascule.
Et vous, que feriez-vous
si vous pouviez changer le cours de l Histoire ?

2011. Jake Epping, jeune professeur au lycée de Lisbon Falls dans le Maine, se voit investi d une étrange mission par son ami Al, patron du diner local, atteint d un cancer. Une « fissure dans le temps » au fond de son restaurant permet de se transporter en 1958 et Al cherche depuis à trouver un moyen d empêcher l assassinat de Kennedy. Sur le point de mourir, il demande à Jake de reprendre le flambeau. Et Jake va se trouver plongé dans les années 60, celles d Elvis, de JFK, des grosses cylindrées, d un solitaire un peu dérangé nommé Lee Harvey Oswald, et d une jolie bibliothécaire qui va devenir l amour de sa vie. Il va aussi découvrir qu altérer l Histoire peut avoir de lourdes conséquences…
Une formidable reconstitution des années 60, qui s appuie sur un travail de documentation phénoménal. Comme toujours, mais sans doute ici plus que jamais, King embrasse la totalité de la culture populaire américaine.

  • Broché: 934 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL (1 mars 2013)
  • Collection : LITT.GENERALE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2226246940
  • ISBN-13: 978-2226246943
  • Prix : 25,90€

Stephen King nous a quelque fois déçu dans ces derniers livres (voir ma critique du Nuit noire, étoiles mortes), mais que ce soit dans les pays anglophones ou en France, ce livre a reçu un accueil formidable et unanime. Je vous renvoie sur la critique faite dans Télérama.

Donald Ray Pollock – Le diable tout le temps

Dans la lignée des œuvres de Truman Capote, Flannery O’Connor ou Jim Thompson, un roman sombre, violent et inoubliable sur la condition humaine. De la fin de la Seconde Guerre mondiale aux années 60, les destins de plusieurs personnages se mêlent et s’entrechoquent. Willard Russell, qui a combattu dans le Pacifique, est toujours tourmenté par ce qu’il a vécu là-bas. Il est prêt à tout pour sauver sa femme Charlotte, gravement malade, même s’il doit pour cela ne rien épargner à son fils Arvin… Carl et Sandy Henderson forment un couple étrange qui écume les routes et prend de jeunes auto-stoppeurs qui connaîtront un sort funeste…. Roy, un prédicateur convaincu qu’il a le pouvoir de réveiller les morts, et son acolyte Theodore, un musicien en fauteuil roulant, vont de ville en ville, fuyant la loi et leur passé. Donald Ray Pollock s’interroge sur la part d’ombre qui est en chaque individu, sur la nature du Mal. Son écriture est d’une beauté inouïe mais sans concessions. Avec maestria, il entraîne le lecteur dans une odyssée sauvage qui marque durablement les esprits.

  • Broché: 369 pages
  • Editeur : ALBIN MICHEL (29 février 2012)
  • Collection : Terres d’Amérique
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2226240004
  • ISBN-13: 978-2226240002
  • Prix : 22,30€

Sylvie Miller & Philippe Ward – Lasser Tomes 1&2

Tome 1 : Un privé sur le Nil
1935 Le Caire. Jean-philippe Lasser, détective privé de seconde zone, hante le bar de l’hôtel où il a posé ses valises et ses bureaux, en attendant le coup qui rapportera gros. Pour le moment, il ne décroche que des petites affaires, celles que tous ses confrères ont refusées… La dernière en date pourrait bien changer la donne : la déesse Isis en personne vient lui demander de retrouver le très convoité manuscrit de Thot. Or, si l’opportunité peut le rendre plein aux as, elle peut aussi le laisser sur le carreau. Malgré ses réticences, il n’est pas en mesure de refuser dans cette Egypte pharaonique où les dieux marchent parmi les hommes, quand les premiers ordonnent, les seconds obéissent. Délaissant son précieux seize ans d’âge, il se lance dans une succession d’enquêtes rocambolesques qui le verra peut-être devenir le seul, l’unique, détective des dieux !
  • Broché: 327 pages
  • Editeur : Critic (20 novembre 2012)
  • Collection : Fantasy
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1090648029
  • Prix : 20,90€

Tome 2 : Un mariage à l’éqyptienne

  • Editeur : Critic (23 mars 2013)
  • Collection : Fantasy
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1090648067
  • Prix : 18,00€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/03/01 dans A lire, Actualités

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Découvertes – Janvier 2013

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cela fait quelques temps que je n’étais pas allé faire un tour du coté de mon libraire préféré (on me demande de ne pas faire d’achats de livre avant Noël afin de ne pas gâcher de cadeaux); donc la liste de mes découvertes est un pue longue.

Voici ce que j’ai pu noter qui mérite lecture dans les prochains mois.

Lindsay Faye – Le dieu de New York

1845. La ville de New York voit la création de son service de police. La grande famine en Irlande pousse des milliers de gens à quitter leur pays. Ces deux événements a priori sans lieu vont changer le visage de New York. À tout jamais… Été 1845. Après des années de conflit politique, New York crée son unité de police. Timothy Wilde, ancien barman, intègre alors ce fameux NYPD grâce au soutien de son frère Val, un homme influent proche du parti démocrate. Mais Timothy ignore ce qui l’accable le plus, le récent incendie qui l’a défiguré à vie ou ce nouvel emploi qu’il n’a pas choisi… Une nuit, alors qu’il fait sa ronde, Tim Wilde tombe sur une petite fille couverte de sang. Quand elle lui annonce qu’elle connaît un endroit où sont enterrés des dizaines d’enfants, Timothy se retrouve entraîné malgré lui dans une traque contre un tueur en série qui semble nourrir une animosité particulière à l’encontre des immigrants irlandais et plus particulièrement des plus jeunes d’entre eux. Timothy va mener une lutte effrénée pour découvrir l’identité de cet assassin, une lutte qui pourrait lui coûter son frère, la femme de ses rêves et même la vie…

  • Broché: 518 pages
  • Editeur : Fleuve Noir (14 juin 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2265094447
  • ISBN-13: 978-2265094444
  • Prix : 15,00€

Bernard Minier – Le cercle

Un coup de fil surgi du passé, un e-mail énigmatique, qui signe peut-être le retour du plus retors des serial-killers, précipitent le commandant Martin Servaz dans une enquête dangereuse, la plus personnelle de sa vie.

Un professeur de civilisation antique assassiné, un éleveur de chiens dévoré par ses animaux…
Pourquoi la mort s’acharne-t-elle sur Marsac, petite ville universitaire du Sud-Ouest, et son cercle d’étudiants réunissant l’élite de la région ?
Confronté à un univers terrifiant de perversité, Servaz va rouvrir d’anciennes et terribles blessures et faire l’apprentissage de la peur, pour lui-même comme pour les siens.

Après le succès de Glacé, déjà traduit dans de nombreux pays, Bernard Minier, le maître des atmosphères sombres et oppressantes, nous entraîne dans une nouvelle intrigue à couper le souffle, qui renouvelle les lois du genre.

  • Broché: 572 pages
  • Editeur : XO EDITIONS (11 octobre 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2845635567
  • ISBN-13: 978-2845635562
  • Prix : 20,00€

Ryan David Jahn – Emergency 911

Ian Hunt n’a plus du flic que l’uniforme. Il y a sept ans, sa fille Maggie a été kidnappée dans sa chambre. L’enquête est restée au point mort et on n’a jamais retrouvé la moindre trace de la petite. Depuis, la vie de Ian n’est qu’une lente descente aux enfers. Il s’est mis à boire, sa femme l’a quitté, et le chef de la police de Bulls Mouth, petite bourgade paumée au milieu du Texas, lui a retiré son arme de service pour le coller derrière le central du 911. Ian passe désormais ses journées à jouer aux cartes sur l’écran de son ordinateur tout en répondant aux rares appels d’urgence. Jusqu’au jour où c’est Maggie elle-même qui compose le 911 et tombe sur son père. Maggie a maintenant quatorze ans, et elle vient d’échapper à ses ravisseurs, le couple Dean, qui la gardaient prisonnière dans le sous-sol de leur maison isolée au fond des bois. Quand Maggie appelle depuis une cabine téléphonique du centre-ville, Ian n’en revient pas d’entendre la voix de sa fille chérie, mais la conversation est brutalement écourtée, car Henry Dean ne compte pas laisser Maggie s’enfuir comme ça. A soixante ans, Henry est toujours aussi rusé qu’un serpent et aussi fort qu’un taureau, et il est prêt à semer la mort à Bulls Mouth, puis à travers les plaines désertiques du sud-ouest des Etats-Unis où Ian Hunt le poursuit sans relâche. Si Henry est un authentique monstre, Ian quant à lui n’hésitera à franchir aucune limite pour récupérer sa fille. Quels principes résistent à l’amour et au désir de vengeance ? Après De bons voisins, Ryan David Jahn signe un nouveau thriller haletant à l’intrigue implacable

  • Broché: 288 pages
  • Editeur : Actes Noirs (13 février 2013)
  • Collection : ACTES NOIRS
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 233001421X
  • ISBN-13: 978-2330014216
  • Prix : 22,00€

James Keene – Avec le diable

1990, prison de Springfield, quartier de haute sécurité. James Keene, fils d’une famille influente de Chicago, est arrêté pour trafic de drogue. Condamné à dix ans, le FBI lui propose alors un étonnant marché. Il doit obtenir les aveux d’un tueur en série, incarcéré dans l’unité psychiatrique de Springfield. Larry Hall n’a été inculpé que d’un meurtre. On le suspecte d’en avoir commis une vingtaine. Keene doit gagner sa confiance…
  • Poche: 327 pages
  • Editeur : Points (3 janvier 2013)
  • Collection : PNT.THRILLER
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2757826948
  • ISBN-13: 978-2757826942
  • Prix : 20,90€

Sandrine Collette – Des nœuds d’acier

Avril 2001. Dans la cave d’une ferme miteuse, au creux d’une vallée isolée couverte d’une forêt noire et dense, un homme est enchaîné. Il s’appelle Théo, il a quarante ans, il a été capturé par deux vieillards qui veulent faire de lui leur esclave. Comment Théo a-t-il basculé dans cet univers au bord de la démence ? Il n’a pourtant rien d’une proie facile : athlétique et brutal, il sortait de prison quand ces deux vieux fous l’ont piégé au fond des bois. Les ennuis, il en a vu d’autres. Alors, allongé contre les pierres suintantes de la cave, battu, privé d’eau et de nourriture, il refuse de croire à ce cauchemar. Il a résisté à la prison, il se jure d’échapper à ses geôliers. Mais qui pourrait sortir de ce huis clos sauvage d’où toute humanité a disparu ?

  • Broché: 272 pages
  • Editeur : Denoël (17 janvier 2013)
  • Collection : Sueurs Froides
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2207113906
  • ISBN-13: 978-2207113905
  • Prix : 17,00€

William Katz – Fête fatale

Connaissez-vous vraiment la personne qui partage votre vie ?

Pour les quarante ans de Marty, son mari, Samantha décide de lui préparer une grande fête. Elle se lance à la recherche de ses amis d’enfance mais n’en retrouve aucun. Marty semble ne pas avoir de passé. Perturbée, Samantha se sent mal à l’aise en compagnie de son époux, dont le comportement devient de plus en plus étrange. Quels terribles secrets essaie-t-il de cacher ? Samantha est-elle en danger ?

  • Broché: 300 pages
  • Editeur : Presses de la Cité (18 octobre 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2258099889
  • ISBN-13: 978-2258099883
  • Prix : 19,50€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/02/08 dans A lire, Actualités

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

Découvertes de février 2012

Cela faisait un bout de temps que je n’avais pas erré dans une grande surface culturelle. Du coup, ce sont 7 livres que j’ai noté dans ma liste de livres à lire.

Si jamais vous les aviez lus avant moi, n’hésitez pas à me faire par de vos impressions en commentaires de ce billet.

Piège boréal de David Moitet

Des ruelles obscures du vieux Mans aux étendues hostiles du Grand Nord, un tueur sème des cadavres en leur gravant des chiffres sur le front. 10, 9.., Une jeune journaliste découvre ses grands-parents crucifiés dans leur maison. Dans le même temps, trois adolescents disparaissent sans laisser de traces. 8, 7, 6… Menant leur propre enquête, les proches des victimes se lancent dans une course effrénée pour comprendre pourquoi leur vie a basculé. Y aurait-il un lien entre les deux affaires ? 5, 4… Ils vont devoir faire vite, car rien ne semble pouvoir arrêter le compte à rebours macabre… Qui sera la prochaine victime ?

Le diable sur les épaules de Christian Carayon

Une disparition non élucidée, une série de meurtres étranges dans une ambiance lourde de silences : un véritable mix entre Simenon et Hitchcock ! Au cours de l’année 1924, un village isolé des montagnes tarnaises et menacé d’extinction est le théâtre de plusieurs assassinats atroces. Déjà les langues se délient et certaines superstitions ressortent… Malgré tout, la jeune institutrice Camille refuse de céder à ces croyances d’un autre âge et appelle à la rescousse son ami d’enfance. Cet ancien criminologue, connu pour ses enquêtes autour du paranormal et qui ne voit dans ces morts suspectes que des crimes perpétrés par la main de l’homme, va mener l’enquête à sa façon… mais l’assassin l’a positionné sur son échiquier diabolique. Tout n’est désormais que tactique et manipulation.

Europa blues d’Arne Dahl

Magda, une prostituée originaire d’Odessa, découvre que son souteneur est le bourreau de son grand-père mort à Buchenwald. Ce soit disant Italien est en réalité un Allemand ancien membre des troupes d’élites hitlériennes, fondateur d’un Institut de la douleur à Weimar qui visait à mesurer l’intensité maximale de la douleur que pouvait supporter un homme avant de mourir. Les déportés étaient pendus par les pieds, une tige en métal introduite dans le crâne afin de stimuler les centres nerveux pour générer une douleur lancinante. Dès lors, Magda se jure de venger son grand-père et d’éliminer tous les  » salauds  » d’Europe et nazis reconvertis. Elle enrôle d’autres prostituées : elles forment le groupe des Erinyes (cf. déesses grecques de la vengeance) qui exécutent leurs victimes sur ce même mode opératoire très cruel. C’est ainsi que les enquêteurs du Groupe A feront peu à peu le lien entre les différents assassinats.

Les fleurs de l’ombre de Steve Mosby

Telle est la trame de « La Fleur de l’ombre », un thriller écrit en 1991 par un certain Robert Wiseman, mystérieusement disparu depuis lors. Neil Dawson, dont le père vient d’être retrouvé sans vie au pied d’un viaduc, apprend que celui-ci nourrissait une étrange obsession pour ce roman. Bientôt, il constate de troublantes similitudes entre les derniers jours de Robert Wiseman et ceux de son père. Pire encore, c’est peu à peu la réalité qui semble s’inspirer de l’abominable récit de « La Fleur de l’ombre ». Et Neil ne tarde pas à se retrouver aux prises avec un psychopathe d’un genre très particulier. Avec ce thriller d’une noirceur absolue, Steve Mosby multiplie les mises en abîme et entraîne le lecteur dans un formidable puzzle entre réalité et fiction. Outre l’intrigue, d’une densité rare, on y retrouve le style incomparable et la complexité de personnages terriblement humains qui ont fait le succès d’Un sur deux.

Le mystère de la chambre 51 de Martha Grimes

Le monde des adultes vu par les yeux d’une enfant : Emma Graham, douze ans, apprentie détective dans l’Amérique profonde des années 1950. Devenue une célébrité à Spirit Lake, la jeune Emma s’efforce de mener de front la rédaction du feuilleton relatant ses aventures – réclamées avec insistance par le directeur du journal local – et l’enquête sur l’enlèvement de la petite Fay Slade à l’hôtel Belle Rouen, vingt ans plus tôt. Deux événements vont compliquer la tâche d’Emma : le retour du très séduisant Morris Slade, le père du bébé enlevé, objet de tous les fantasmes et commérages, ainsi que l’embauche d’un nouveau groom à l’hôtel Paradise, Ralph Diggs, dont le visage d’ange pourrait cacher d’obscurs desseins…

Féerie pour les ténèbres de Jérôme Noirez (2 tomes)

De partout, l’En-Dessous vomit la Technole sans qu’on sache pourquoi, sourd cette bouillie toxique et nauséabonde qui, en un autre temps, dans un univers bien différent, fit la fierté des hommes, le symbole même de leur domination sur le monde. Des hommes qui, aujourd’hui, exploitent les rebuts de cet univers disparu, mythique, dans des gisements à ciel ouvert aux allures de décharges en quête des oripeaux d’une gloire à jamais révolue…
Dans les rues de Caquehan la noire, capitale tentaculaire du royaume, Obicion enquête. Et l’officieur de justice à fort à faire. Le crime est odieux. Une jeune fille. Une adolescente. Enuclée. Gorge tranchée, ouverte en croix. Là où, précisément, pour la première fois, la Technole fit son apparition. Et à l’horreur s’ajoute l’étrangeté la plus absolue car très vite, il s’avère que les os de la victime sont en… plastique. Ainsi débute «Féerie pour les ténèbres», oeuvre gigantesque, drôle, tendre et cruelle, aussi épouvantable qu’attendrissante, un monstre littéraire sans équivalant aucun, une manière d’improbable croisement entre François Rabelais, Lewis Carroll, Jérôme Bosch et Louis Ferdinand Céline, au travers duquel Jérôme Noirez tisse une saisissante cartographie romanesque, un sommet littéraire unique, inoubliable.

Le onzième pion de Heinrich Steinfest

Georg Stransky dîne tranquillement avec femme et enfant, quand un étrange projectile perturbe ce moment de paix : une pomme, lancée par la fenêtre. Farce d adolescent ? À première vue, mais au matin, Georg a disparu.
Une mise en scène loin de surprendre Lilli Steinbeck, spécialiste des questions d enlèvements, qui découvre que Stransky est le huitième à se volatiliser après avoir croqué la pomme. Cette inspectrice rousse et séduisante, dotée d un nez difforme et d un grand flair, célibataire et couche-tôt, se lance à la recherche de Stransky. Accompagnée d un détective obèse rencontré à Athènes et d un tueur à gages finlandais, Lilli Steinbeck va mettre les pieds dans une machination internationale. Un jeu d échecs mortel où les dix pions sont des hommes. Si Lilli, élément perturbateur onzième pion , parvient à ramener le disparu dans son Allemagne natale, la partie sera terminée.

Les fleurs de l’ombre

 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/02/18 dans A lire

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Anonyme – Le cimetière du Diable

Revenons au un premier de ce blog, la critique littéraire.

Voici le troisième volet des aventures du Bourbon Kid, qui semble prometteur rien que par le titre.

Pour rappel, ces 3 romans sont apparus sur Internet avant d’être publiés traditionnellement sur papier; et seraient attribués à Quention Tarantino.

Alors, livre à lire ou à enterrer définitivement ?

Histoire

Après Le Livre sans nom et L’œil de la Lune (voir la critique ici), les nouvelles aventures du Bourbon Kid. Vous n’avez pas lu Le Livre sans nom ? Vous êtes donc encore de ce monde, et c’est tant mieux. Parce que vous allez pouvoir assister à un spectacle sans précédent, mettant en scène Judy Garland, James Brown, les Blues Brothers, Kurt Cobain, Elvis Presley, Janis Joplin, Freddie Mercury, Michael Jackson… et le Bourbon Kid. Les héros du Livre sans nom se retrouvent en effet dans un hôtel perdu au milieu du désert pour assister à un concours de chant au nom prometteur :  » Back From The Dead « . Imaginez un Dix petits nègres rock revu et corrigé par Quentin Tarantino… Vous y êtes ? C’est encore mieux !

Avis

Autant le dire tout de suite, ce troisième tome des aventures du Bourbon Kid n’a rien à voir avec les deux précédents épisodes. Vous pouvez donc le lire sans en connaître l’historique.

Donc, quoi de neuf dans ce volet ?

Après les vampires et les loups-garous de Santa Mondega des deux précédents tomes, l’auteur nous amène cette fois-ci avec les goules, les zombies, les morts-vivants. Ce qui manquaient à la panoplie pour faire partie des classiques des livres d’horreur.

Même si l’histoire semble être la même, et la ligne directrice un peu redondante (ballade, monstre, baston, meurtre, sang, …), il est tout de même à signaler l’humour bien plus marqué dans cet opus. Positionner l’histoire au moment d’un concours de chants est l’occasion de faire une critique dithyrambique des radios-crochets nouvelle génération diffusés à la télé.

Cela reste donc, un bon livre, mais on recommandera sa version poche pour avoir un rapport qualité de lecture / prix intéressant.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/01/25 dans Bit-lit, Uncategorized

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :