RSS

Archives Mensuelles: août 2012

Maxime Chattam – In Tenebris

J’ai découvert Maxime Chattam depuis peu (cf. mon post sur L’âme du mal) . Plutôt convaincu par les talents de la personne, j’ai décidé de me lancer dans la lecture de sa trilogie du mal. et donc de passer à In Tenebris, le second volume.

Avant d’en commencer la lecture, on se pose plusieurs questions :

  • Est-ce que l’on va retrouver Joshua Brolin, ou bien l’auteur va amener un héros par tome ?
  • L’horreur introduite dans le premier tome va-t-elle prendre de l’ampleur et susciter plus de dégoût chez le lecteur ?

Alors est-ce que ce In Tenebris sera in fnie un très bon thriller ou une pâle copie de son prédécesseur ?

Histoire

Des dizaines et des dizaines de personnes ont disparu à New York dans des circonstances étranges. La moitié d’entre elles n’a pas été retrouvée. Julia, elle, l’a été. Elle est découverte vivante, scalpée dans un parc. Jeune détective à Brooklyn, Annabel O’Donnel prend l’enquête en main, aidée par Joshua Brolin, spécialiste des tueurs en série. In tenebris : un suspense sans cesse alimenté, un impact visuel terrifiant, un dénouement inattendu… Voilà un thriller qu’on ne peut pas lâcher, et qui changera à jamais votre vision de la nuit…

Avis

Si L’âme du mal a révélé Maxime Chattam, In Tenebris confirme les talents de cet auteur de thriller français.

Comme je l’avais pressenti, l’horreur est nouvelle, plus intense, plus crue dans le second volet de la trilogie du mal. L’auteur nous fait plonger dans les bas-fonds de New-York, dont nous ne serons jamais s’ils sont purement imaginaires, un poil extrapolés ou tout bonnement réels; l’auteur ne donne aucune précision sur ce point en fin de livre, mais nous ne pouvons craindre que l’on ne soit guère loin de la réalité.

L’histoire est très bien ficelée, l’auteur sème les incidences un peu comme le Petit Poucet les cailloux dans les bois; laisse de temps à autre ces chausses-trappes pour qu’il se perde dans ses conjectures. Bref un très bon livre pour les amateurs de lecture policière aimant se mesurer au héros de l’histoire.

La construction du livre est traditionnelle des turn-pages où 3 histoires en parallèle rythment le livre : celle des policiers, celle de Joshua Brolin et celle des méchants ou des victimes. Le livre est assez long pour introduire la psychologie des personnages, de faire monter la tension; sans pour autant arriver au seuil de lassitude du lecteur.

Donc, avant d’entamer le troisième et dernier volume de cette trilogie, je vais attendre un peu, histoire qu’il se fasse désirer. Un livre n’est jamais aussi bon quand on sait qu’on l’a, qu’il nous attend mais qu’il faut que nous finissions celui que nous lisons.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Poche: 599 pages
  • Editeur : Pocket (11 mars 2004)
  • Collection : Policier / thriller
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266138081
  • ISBN-13: 978-2266138086
  • Prix : 8,40€
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/08/30 dans Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Forte progression des liseuses en France en 2012

GfK annonce que le marché devrait atteindre les 300.000 unités cette année, contre 145.000 en 2011 et 27.000 en 2010. Une très belle croissance logiquement due à l’arrivée en fin d’année dernière de nouveaux produits à bas prix (Kindle d’Amazon, Kobo chez la Fnac) et d’offres plus intéressantes en matière de contenus.

Résultat, de 12 millions d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier, le livre numérique (hors matériel) devrait grimper de +80% en 2012 et atteindre les 21 millions d’euros. GfK prévoit même que ce marché génèrera 55 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015.

Reste que le contenu disponible en français demeure toujours risible par rapport à celui accessible en anglais, ce qui est un frein évident à la vente de liseuses et de livres numériques. Qui plus est, de nombreuses tablettes imposent toujours aux clients des DRM et des plateformes uniques, ce qui là encore ne pousse pas les clients à consommer massivement.

Article original et complet sur PCImpact.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/08/30 dans Actualités, Nouveautés

 

Étiquettes : , ,

Amazon présentera de nouveaux Kindle le 06/09

Amazon devrait annoncer de nouveaux Kindle le 6 septembre prochain lors d’une conférence de presse aux USA. On parle d’un nouveau modèle 7″ avec notamment un écran HD pour concurrencer la Nexus 7 mais aussi d’un modèle 10″…

Cela ne devrait pas trop concerner les amateurs de lecture numérique.

On vous teindra au courant.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/08/27 dans Actualités

 

Étiquettes : ,

Donna Leon – Mort à la Fenice

Depuis ma découverte de cette auteure américaine, vénizienne d’adoption, : Donna Leon lors de ma lecture de La petite fille de ses rêvesj’ai décidé de mieux découvrir la série des Guido Brunetti; et de préférence en lisant les histoires dans leur ordre chronologique d’écriture.

C’est une découverte quelques fois dangereuse, car il peut arriver que les qualités littéraires d’une personne ne s’affirment qu’après quelques livres. Qui plus est, ici, l’intrigue se déroule dans le milieu de la musique classique et de l’opéra; mondes et genres musicaux dont je suis aux antipodes.

Alors est-ce que ce Mort à la Fenice fait « nice » ou signera la mort de mon aventure littéraire dans la cité lacustre ?

Histoire

Les amateurs d’opéra sont réunis à la Fenice de Venise où ce soir-là, Wellauer, le célébrissime chef d’orchestre allemand, dirige La Traviata. La sonnerie annonçant la fin de l’entracte retentit, les spectateurs regagnent leur place, les musiciens s’installent, les brouhahas cessent, tout le monde attend le retour du maestro. Les minutes passent, le silence devient pesant, Wellauer n’est toujours pas là… il gît dans sa loge, mort. Le commissaire Guido Brunetti, aussitôt dépêché sur les lieux, conclut rapidement à un empoisonnement au cyanure. Le très respecté musicien avait-il des ennemis ? Dans les coulisses de l’opéra, Guido Brunetti découvre l’envers du décor.

Avis

Lors de ma première lecture d’une aventure de Guido Brunetti, j’avais un fort désir de découvrir le mode de vie des vénisiens. J’ai à nouveau eu le plaisir de partager la vie de ses personnes mais cette fois-ci en replaçant la ville au début des années 90. Déjà l’augmentation du tourisme inquiétait les habitants.

Pour l’aspect policier, il est impressionnant de voir que dès son premier livre Donna Leon maîtrisait le style policier que j’ai découvert dans son 17ème opus. Tout y est : le positionnement des héros, leur psychologie, la vitesse et le mode d’enquête (la lenteur et les petites cellules grises d’un Hercule Poirrot). Donna Leon est en quelque sorte la combinaison d’Agatha Christie et de Ruth Rendell, version moderne.

Ce style littéraire peut paraître vieillot mais il est agréable, plein de finesse, reposant. Il convient parfaitement après après un roman un peu plus dur, speed, qui ne ménage pas son lecteur comme un Franck Thilliez, un Maxime Chattam.

Enfin, Donna Leon a su ne pas noyer son lecteur dans des détails pompeux ou inutiles sur la musique classique et l’opéra.

Lire ce livre a été un véritable moment de plaisir. Je verrai si au fil des aventures de Guido si mon plaisir restera intacte. A suivre….

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Poche: 283 pages
  • Editeur : Seuil (2 avril 1998)
  • Collection : Points
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2020340372
  • ISBN-13: 978-2757811092
  • Prix : 7,00€

Donna Leon – La petite fille de ses rêves

 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/08/24 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Maxime Chattam – L’âme du mal

Maxime Chattam est un écrivain français, contrairement à ce que son nom de plume fait penser (Maxime Guy Sylvain Drouot de son vrai nom). Un auteur à la fois prolifique puisqu’en moyenne il livre un roman, plutôt volumineux, par an; et qu’il fait partie des plus gros vendeurs : chacun de ses livres part à 400 ou 500 000 exemplaires.

Comme je n’avais jamais lu de livre de cette personne, il me devait de rattraper mon retard et combler ma lacune sur la littérature policière.

Commençons par le commencement, L’âme du mal est le roman qui a confirmé l’auteur; et nous verrons si nous finirons le mal à l’âme de sa lecture.

Histoire

Présentation de l’éditeur

Pas plus que sa jeune assistante, l’inspecteur-profileur Brolin ne pense que les serial killers reviennent d’outre-tombe. Fût-il le monstrueux bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper avec précision. Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit, identique : un même rituel horrible. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d’une secte ? Pure sauvagerie ou magie noire ? Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu’on lui a enseigné. S’immerger complètement dans la psychologie d’un monstre, le comprendre afin de le cerner et de prévoir ses crimes, devenir un monstre soi-même, tels sont les moindres risques de son métier. On dit au FBI qu’il s’en faudrait d’un rien pour qu’un bon profiteur aille rejoindre la galerie de ses pires clients. Peut-on impunément prêter son âme au mal ?

Quatrième de couverture

Abandonnés au fond de la forêt ou de hangars vétustes; des cadavres comme on n’en a jamais vu, mutilés de façon rituelle, porteurs de messages cabalistiques semblables à ceux que laissait derrière lui le Bourreau de Portland, avant qu’une balle dans la tête ne vienne à bout de sa carrière… Le tueur serait-il revenu d’outre-tombe ? S’agit-il d’une secte particulière qui prélève toujours les mêmes morceaux du corps de ses victimes pour d’étranges cérémonies ? Des bibliothèques ésotériques aux égouts de la ville, l’inspecteur Brolin et une jeune étudiante en psychologie plongent dans une enquête infernale, tandis que la police scientifique et la médecine légale se perdent en conjectures.Et peu à peu, des brumes mystérieuses de la Willamette River va surgir un secret effroyable que nos deux limiers devront affronter au péril de leur âme.L’Âme du Mal : un suspense implacable, un rythme palpitant, des découvertes hallucinantes, un dénouement spectaculaire et jusque-là, pour le lecteur, pas une seconde de répit.

Biographie de l’auteur

Après des études de criminologie, Maxime Chattam est devenu libraire pour se donner les moyens d’élaborer ce roman. Il se consacre aujourd’hui à l’écriture.

Avis

La première chose que nous pouvons dire est que Maxime Chattam ne démérite pas sa réputation.et obtient honorablement son titre de roi du thriller français. Certes il y a Franck Thilliez, mais ces deux auteurs œuvrent dans des domaines différents.

Fort de ses études en criminologie, Maxime Chattam peut nous faire partager la « vraie » vie d’un profiler de serial killer. Loin de la vie excitante et palpitante de ces héros policiers, Maxime Chattam nous fait découvrir l’envers du décors de cette profession : la précarité de l’équilibre psychologique de ces chasseurs de criminels.

Autre différence avec Franck Thilliez est le coté un peu gore, cru de certaines descriptions : corps, sévices, autopsies. Sur ce dernier point, L’âme du mal propose un chapitre dédié à l’autopsie d’un des victimes de l’histoire fort bien détaillée, et explicative des pratiques des médecins légistes et de but de chacun des examens ou prélèvements.

Par contre, que ce soit Franck Thilliez ou Maxime Chattam, ces deux auteurs maîtrisent parfaitement la technique littéraire propre au turn page : écriture sobre, efficace; histoires parallèles qui nous poussent à poursuivre la lecture.

Donc, un très bon livre à suspense qui a posé Maxime Chattam en maître du thriller; et qui ouvre la trilogie du mal…… A suivre donc!

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Poche: 514 pages
  • Editeur : Pocket (11 mars 2004)
  • Collection : Policier / thriller
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266127039
  • ISBN-13: 978-2266127035
  • Prix : 7,20€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/08/21 dans Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Le livre éphémère

Un éditeur argentin qui trouve que les acheteurs de livres ne les lisent pas assez vite après les avoir achetés – ce qui peut poser problème aux nouveaux auteurs qui si leur premier livre n’est pas lu risque de ne pas en écrire de second (selon l’éditeur) – a mis au point une encre qui s’efface deux mois après l’ouverture du livre.

Personnellement, je ne vois pas l’intérêt : c’est l’achat qui intervient dans les droits d’auteur; pas sa lecture.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/08/20 dans Nouveautés

 

Étiquettes : ,

Sony annonce la PRS-T2

Sony vient de dévoiler sa nouvelle liseuse (eBook reader), la PRS-T2, équipée d’un écran e-Ink Pearl Dual Touch de 6″ (800×600), du WiFi, d’un port microSD (32Go max.), d’une capacité de 2Go et d’une compatibilité EPUB, BBeB, PDF, Text, Word, JPEG, PNG, GIF, BMP, sans oublier une autonomie de deux mois, le tout avec une épaisseur de 9,1mm et un poids de 164g. Comptez 149 euros pour une disponibilité le 7 septembre 201.

Au niveau des fonctionnalités, on retrouve aussi pas mal de chose. Le Sony Reader PRS-T2 offre ainsi un accès direct à la boutique Chapitre.com, la liseuse embarque également un traducteur capable de reconnaître 12 langues et elle vous permettra de prendre des notes. Point intéressant, Sony a joué la carte du tout connecté. Son terminal pourra donc se connecter à Evernote (pour synchroniser vos notes) ou même à Facebook (pour partager vos lectures avec vos amis et jouer à l’intello branché).

Pour plus d’informatoins, le communiqué de presse est ici.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/08/20 dans Nouveautés

 

Étiquettes : ,

 
%d blogueurs aiment cette page :