RSS

Archives de Catégorie: Fantastique

Interview de Stephen King sur « Le fléau »

Interview de Stephen King sur « Le fléau »

Il y a 25 ans fut la première diffusion du téléfilm Le Fléau, l’adaptation par Mick Garris du roman de Stephen King. À cette occasion, Garris a invité King dans son podcast Post Mortem pour parler du Fléau le livre, le téléfilm, la série qui arrive sur CBS, mais aussi bien plus largement du processus d’écriture de Stephen King.

L’interview sur AudioBoom.

La traduction sur Stephen King France.

La version de 1994 sur YouTube : Partie 1, Partie 2, Partie 3 et Partie 4.

Publicités
 
 

Étiquettes : , , ,

Adam Nevill – Appartement 16

Adam Nevill – Appartement 16

J’arrive enfin à la dernière critique de mon marathon de la rédaction suite à mes vacances déconnectées.

Après des romans policier et plusieurs magazines de cuisine, je voulais changer d’univers : rien de mieux que le fantastique, genre dont les romans sont malheureusement en minorité sur ce blog. Aussi vas-je remonter ses statistiques avec Appartement 16 d’Adam Neville.

A part cela, vais-je frissonner de plaisir ?

Histoire

Certaines portes devraient toujours rester fermées… À Barrington House, un immeuble de grand standing dans un quartier chic de Londres, un appartement est inoccupé. Personne n’y entre, personne n’en sort. Et c’est comme ça depuis cinquante ans. Jusqu’au jour où Apryl, une jeune Américaine, débarque à Barrington House pour visiter l’appartement que lui a légué une mystérieuse grand-tante. Cette dernière, morte dans d’étranges circonstances, a laissé un journal intime où elle révèle avoir été impliquée dans des événements atroces et inexplicables, plusieurs décennies auparavant. Résolue à découvrir la vérité sur ce qui est arrivé à sa tante, Apryl commence à reconstituer l’histoire secrète de Barrington House. Une force maléfique habite l’immeuble et l’entrée de l’appartement seize donne sur quelque chose de terrifiant et d’inimaginable…

Avis

Contrairement au rythme de ce livre, je vais faire vite : une fois passée le positionnement de la situation fantastique (du bruit dans un appartement inhabité), au quart du livre, je m’ennuie, cela n’avance pas, cela se traîne, on attend des phénomènes paranormaux, on attend des monstres, et … rien n’arrive.

Appartement 16 est souvent comparé à Shinning de Stephen King. Si cela vient du service commercial de la maison d’édition, cela n’est pas tout à fait faux : Apparement 16 c’est Shinning sous Valium et Temesta.

Donc si vous êtes à la recherche du frisson, du livre qui fera dresser les droits de vos bras, passez votre chemin.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 384 pages
    • Editeur : Bragelonne (20 mai 2011)
    • Collection : Thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2352944643
    • ISBN-13: 978-2352944645
    • Prix : 20.00€
  • Poche
    • Poche: 499 pages
    • Editeur : Bragelonne (4 juillet 2018)
    • Collection : L’Ombre
    • Langue : Français
    • ISBN-13: 979-1028108588
    • ASIN: B07B63ZH5Z
    • Prix : 8.40€
  • eBook
    • Taille du fichier : 844 KB
    • Editeur : Bragelonne (4 juillet 2018)
    • Langue : Français
    • ASIN: B01NH35XDE
    • Prix : 5.99€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/05/08 dans Fantastique

 

Étiquettes : , ,

Stephen King – L’outsider

Stephen King – L’outsider

Depuis la série de Bill Hodges (Mr Mercedes, Carnets noirs, Fin de ronde), Stephen King flirte avec le genre policier, certes en revenant rapidement au genre fantastique.

Avec ce nouveau roman, L’outsider, il semblerait qu’il franchisse un cap dans ce genre littéraire puiqu’il a été primé par la communauté des lecteurs de GoodReads.

Bien que l’ayant acheté en version originale, je n’ai pas eu le temps de le lire avant sa sortie en langue française. Aussi ai-je eu le plaisir d’alterner VO et VF.

Alors est-ce que cet Outsider est un véritable gagnant ?

Résumé du livre

Le Diable peut avoir de nombreux visages. Et s’il avait le vôtre ?

Le corps martyrisé d’un garçon de onze ans est retrouvé dans le parc de Flint City. Témoins et empreintes digitales désignent aussitôt le coupable : Terry Maitland, l’un des habitants les plus respectés de la ville, entraîneur de l’équipe locale de baseball, professeur d’anglais, marié et père de deux fillettes. Et les résultats des analyses d’ADN ne laissent aucun doute. Dossier classé. À un détail près : Terry Maitland a un alibi en béton. Et des preuves tout aussi irréfutables que les preuves qui l’accusent.
Qui se cache derrière ce citoyen au-dessus de tout soupçon ?

Avis

Le prix de Meilleur Thriller & Mystère aux GoodReads Choice Awards est amplement mérité par L’outsider.

Pour une fois Stephen King nous livre un vrai roman policier, dans lequel l’enquête semble rapidement bouclé, le meurtrier arrêté et les preuves accablantes. Mais le génie de l’auteur est de faire basculer cette certitude dans l’incertitude complète en amenant les preuves de l’innocence complète du suspect. Comment cela est-il possible ? Qui est le vrai meurtrier ? Telles sont les questions  auxquelles les quelques 500 pages suivantes vont tenter de répondre et qui vont rendre fou le lecteur.

« Chassez le naturel, il revient au galop », aussi avec un auteur qui a pour renommée d’être le maître de l’horreur, que le fantastique va rapidement reprendre les rênes du récit, mais de manière légère, sans grand tralala. Il faudra donc trouver la réponse aux deux questions précédentes de ce côté.

Mais, tout comme dans la série de Bill Hodges, la force du livre réside dans la description acerbe de la société américaine, de la morale religieuse, des violences familiales, de l’intolérance, du racisme, du culte de la consommation, de la puissance des média. Dans L’outsider, cet aspect prend une nouvelle dimension : cette critique est à la fois plus poussée, mais avant tout plus subtile, dosée comme pour la composante fantastique.

L’outsider est en quelque sorte le roman de la renaissance de Stephen King que nous attendions depuis son accident de moto, où le maître de l’horreur renaît de ses cendres et se transforme en écrivain policier-fantastique averti.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 576 pages
    • Editeur : Albin Michel (30 janvier 2019)
    • Collection : A.M.S.KING
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2226435891
    • ISBN-13: 978-2226435897
    • Prix : 24,90€
  • eBook
    • Editeur : Albin Michel (30 janvier 2019)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2226433275
    • Prix : 15,99€
  • Livre audio
    • Durée : 14 heures et 3 minutes
    • Editeur : Audiolib (17 avril 2019)
    • Lecteur : Philippe Résimont
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2367628547
    • Prix : 25,90€

Revues de presse

« ..;ses thrillers sont toujours une peinture au vitriol des Etats-Unis et de ses habitants…« , Hubert Artus, Le Parisien

« Le nouveau livre de Stephen King a de quoi rendre fou. », Le Monde

« L’outsider forme ainsi un bréviaire du King fin 2010 – comme pour passer à autre chose?« , Le Temps

«   A travers cette enquête impossible, Stephen King explore le mal contemporain et universel.« , Cécile Mury, Télérama (TT)

Site Internet de l’auteur

http://www.stephenking.com/

Récompenses

The Outsider remporte le prix de Meilleur Thriller & Mystère aux GoodReads Choice Awards

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/03/11 dans Fantastique, Policier, Thrillers

 

Étiquettes : ,

Collectif – Phobia

Collectif – Phobia

 

Histoire

Dans ce recueil de nouvelles inédites, nos phobies sont disséquées – peur du noir, de la mort, des araignées et même des cons… – et nous lecteurs, sommes malmenés, certes, mais pour la bonne cause !

Nicolas Beuglet, Jean-Luc Bizien, Armelle Carbonnel, Sonja Delzongle, Damiene Leonori , Johana, Gustawson, Nicolas Koch, Mickael Koudero, Chris Loseus, Ian Manook, Eric Maravelias, Maud Mayeras, Olivier Norek, Niko Tackian

Avis

Un commentaire court pour de nombreuses nouvelles courtes.

Une fois encore, ce genre de petit livre nous permet de découvrir des auteurs que nous ne connaissions pas ou que nous n’aurions jamais lu.

Une mention toute spéciale pour le texte d’Ian Manook aux relents de Tontons flingueurs avec la verve d’Audiart : un pur délice.

En plus c’est pour la bonne œuvre.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Broché: 317 pages
  • Editeur : Editions J’ai Lu (14 mars 2018)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2290155039
  • ISBN-13: 978-2290155035
  • Prix : 5,00€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/11/22 dans Fantastique, Roman

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Maxime Chattam – Le signal

Maxime Chattam – Le signal

Je pensais un peu lever le pied sur le rythme de lecture, de ne plus suivre les sorties et vous faire bénéficier au plus tôt de mes critiques, mais Maxime Chattam m’a lancé un défi.

Pas personnellement, car je n’ai jamais eu l’occasion de le rencontrer, mais à la sortie de son nouveau roman, est-ce lui ou son service de presse, mais toujours est-il que Maxime Chattam est comparé à Stephen King pour Le signal.

Alors est-ce que cette comparaison au maître est justifiée ?

Résumé du livre

La famille Spencer vient de s’installer à Mahingan Falls.
Un havre de paix.
Du moins c’est ce qu’ils pensaient….
Meurtres sordides, conversations téléphoniques brouillées par des hurlements inhumains et puis ces vieilles rumeurs de sorcellerie et ce quelque chose d’effrayant dans la forêt qui pourchasse leurs adolescents…
Comment le shérif dépassé va-t-il gérer cette situation inédite?
Ils ne le savent pas encore mais ça n’est que le début…

Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un livre ?

Avis

Que dire de ce gros roman de 750 pages, bien denses, de Maxime Chattam ?

Avant de savoir si Maxime Chattam est à la hauteur de Stephen King, il est important de dire que Le signal est un très bon roman d’horreur / fantastique. On peut même dire qu’il va rapidement trouver sa place dans la bibliothèque des amateurs du genre comme un classique. Il reprend tous les codes du genre et, par hommage à ses paires (pères), met en scène des symboles d’autres livres ou films du genre : le clown avec son ballon rouge, le club de copains avec la fille « extra-ordinaire » façon Stranger Things ou Goonies, ….

Mais, il y a encore une petite marche avant que Maxime Chattam n’arrive au firmament de Stephen King. Le maître est le seul avec peu de mots, des phrases simples, à décrire une atmosphère, à susciter son lecteur un sentiment ou à mettre en scène des personnages structurés dont la psychologie évolue au fil des pages.Chez Maxime Chattam il y a encore des paragraphes avec des phases alambiquées, des tournures complexes, et des personnages clichés comme le chef de police borné, ou le joueur de football limité et agressif.

On remarquera une mise en page toute particulière du livre : les tranches sont noires ainsi que le bord des pages sur un centimètre. Serait-ce pour rappeler un grimoire, ou ben pour montrer les limites de l’emprise du livre un peu comme l’influence du mal jusqu’à la ravine.

Enfin, le roman n’est pas exempt d’humour, l’auteur pratiquant même l’auto-dérision. En effet, le père est un auteur de pièce de théâtre en manque d’inspiration cherchant une seconde vie professionnelle loin de la pression de New, et la mère, star de la télé, voulant revenir à ses premières amours d’animatrice radio. Doit-on y voir une projection du couple Maxime Chattam – Faustine Bollaert (sa femme) ?

En conclusion, un roman sorti au bon moment car il est préférable de le lire dans le noir.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 752 pages
    • Editeur : Albin Michel (24 octobre 2018)
    • Collection : A.M.THRIL.POLAR
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2226319484
    • ISBN-13: 978-2226319487
    • Prix : 23,90€
  • eBook
    • Format : ePub
    • Editeur : Albin Michel (24 octobre 2018)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2226431271
    • Prix : 15,99€

Site FB de l’auteur

http://www.facebook.com/pages/Maxime-Chattam-Officiel/

Revue de presse

« Attention, le voyage est vertigineux. » Bernard Chapuis

Interview sur France TV

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/10/30 dans Fantastique, Horreur

 

Étiquettes : ,

Dean R. Koontz – Spectres

Dean R. Koontz – Spectres

Deanna Dwyer, K. R. Dwyer, Aaron Wolfe, David Axton, Brian Coffey, John Hill, Leigh Nichols, Owen West, Richard Paige et Anthony North sont des noms d’emprunt de Dean R. Koontz. Si cet auteur a du recourir à tant de noms d’emprunt c’était pour lui permettre d’écrire des romans de styles différents.

Aujourd’hui c’est l’auteur de livres fantastiques, de romans d’épouvante que je désire réhabiliter sur ce blog. Car avec plus de 204 romans, ce fut à un moment un des romanciers les plus prolifiques de sa génération, mais qui n’a jamais connu le succès de son principal concurrent Stephen King.

Ayant découvert dans un vide-grenier Spectres, j’ai sauté sur l’occasion pour combler ce manque sur mon blog.

Alors fantôme de roman d’épouvante ou vraie spectre fantastique ?

Résumé du livre

Dès leur arrivée à Snowfield, petite ville sans histoire nichée dans les montagnes, Jenny et sa jeune soeur Lisa avaient ressenti une impression de calme étrange, surnaturel. Il y régnait un silence total, un silence de mort. Jenny s’était d’abord refusé à le reconnaître. C’était pour cela qu’elle n’avait pas appelé dans les rues désertes. De peur que personne ne lui réponde.

Mais, maintenant, si elle ne criait pas, c’était parce qu’elle avait peur d’être entendue par la chose tapie dans l’obscurité…

Ndlr. Le roman a été adapté en 1998 au cinéma par Joe Chapelle, Phantoms (le titre original du livre), avec Peter O’Toole et Ben Affleck.

Avis

Spectres est le roman symbolique des romans d’épouvante : des personnages se retrouvent confronter à des éléments fantastiques ou paranormaux, luttent contre elle et finissent parfois à la vaincre avant que cette créature les anéantisse tous. Spectres commence bien puisque les deux héroïnes arrivent dans leur village où tout le monde est mort pour une raison inexpliquée, les premiers secours succombent les uns après les autres, et les mésaventures s’enchaînent.

Sur certains points, le roman a quelque peu vieilli au point de se demander si le roman d’épouvante des années 80-90 peut être encore considéré comme tel. Car depuis, les romans, même policiers, ont vu leur violence augmenter, les éléments sanglants contés avec force détail. Ainsi le Purgatoire des innocents de Karine Giebel est beaucoup plus stressant, sanglant que ce roman d’épouvante.

Enfin, on s’amuse de la description de l’ordinateur haute performance de l’équipe scientifique. On parle de deux processeurs Intel de 690 000 transistors tenant dans deux petites valises; quand on sait que les derniers processeurs du même producteur tenant dans quelques cm3 comportent près de 2 milliards de transistors.

Le style de Dean R. Koontz est plutôt efficace, assez fluide, avec quelques éléments montrant l’émergence de la technique du page-turn. On peut reprocher quelques répétitions qui pourraient être largement éviter.

Au final, un bon roman d’épouvante du siècle dernier mais qui pêche pas son manque d’originalité.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Poche: 480 pages
  • Editeur : Fleuve éditions (25 novembre 2004)
  • Collection : Thriller Fnatastique
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2265078751
  • ISBN-13: 978-2265078758
  • Prix : 8,36€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/06/17 dans Fantastique, Horreur

 

Étiquettes : ,

Laurie : une nouvelle inédite de Stephen King

Laurie : une nouvelle inédite de Stephen King

Le site officiel de Stephen King dévoile que Stephen King a écrit une nouvelle inédite en 2018, « Laurie », disponible gratuitement et exclusivement via le site.
« Laurie » est disponible uniquement en anglais, et peut être « téléchargée et imprimée pour vous ou pour d’autres, mais ne pouvez pas la vendre ».

Si vous voulez lire la nouvelle  « Laurie » de Stephen King

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/05/17 dans Evénements, Fantastique, Livres

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :