RSS

Camilla Läckberg – La faiseuse d’anges

26 Août

La précédente réalisation deCamilla Läckberg - La faiseuse d'anges Camilla Läckberg, Le gardien du phare nous avait déçu (voir la critique ici) et confirmait que la qualité littéraire ne pouvait suivre le rythme d’un livre par an.

Voici la cuvée 2014 avec La faiseuse d’anges et l’on se demande si Camilla Läckberg va trouver un nouveau souffle dans la vie du commissariat de Fjällbacka, sera insufflé un nouvel intérêt envers ses histoires et saura rassurer ses fans de la première heure.

Est-ce que La faiseuse d’anges va accoucher d’une nouvelle Läckberg ou serait-ce un mort-né du roman policier ?

Histoire

Pâques 1974. Sur l’île de Valö, aux abords de Fjällbacka, une famille disparaît sans laisser de traces. La table du dîner est soigneusement dressée, mais tous se sont volatilisés, à l’exception de la fillette d’un an et demi, Ebba. Sont-ils victimes d’un crime ou sont-ils tous partis de leur plein gré ? L’énigme ne sera jamais résolue. Des années plus tard, Ebba revient sur l’île et s’installe dans la maison familiale avec son mari. Les vieux secrets de la propriété ne vont pas tarder à ressurgir… Pâques 1974, la police reçoit un appel d’urgence provenant du pensionnat de garçons de l’île de Valö, aux abords de Fjällbacka. A l’arrivée des forces de l’ordre, l’endroit est désert. Seule la petite Ebba, âgée d’un an et demi, déambule en pleurs dans la maison abandonnée. La table de la salle à manger est soigneusement dressée pour le repas de Pâques, mais les habitants se sont comme volatilisés. La plupart des élèves sont rentrés chez eux pour les vacances et on apprend que les quelques garçons restés sur place sont allés faire une partie de pêche. Ce qui est arrivé à la famille de la petite fille restera un mystère. Sa mère, son père, sa grande sœur et son grand frère ne seront jamais retrouvés. Placée en famille d’accueil, ce n’est que trente ans plus tard qu’Ebba retourne sur l’île, accompagnée de son mari Marten. Tous les deux viennent de perdre leur fils de trois ans et c’est pour essayer de surmonter leur deuil qu’ils décident de tout quitter pour reconstruire leur vie ailleurs. Ils prévoient de restaurer le vieux pensionnat que le père d’Ebba dirigeait d’une main de fer pour ouvrir une maison d’hôte. Anna, la sœur d’Erica qui s’est lancée dans la décoration intérieure, va venir leur prêter main-forte pour la rénovation. Mais à peine ont-ils le temps de s’installer qu’ils sont victimes d’une tentative d’incendie criminel. Et lorsqu’ils commencent à ôter le plancher de la salle à manger, ils découvrent du sang coagulé en-dessous. C’est le début d’une série d’événements troublants qui semblent vouloir leur rappeler que ce n’est pas dans l’oubli qu’on trouve le salut. De son côté, Erica s’était depuis longtemps déjà intéressée à l’affaire de la mystérieuse disparition. Ces piqûres de rappel inquiétantes sont l’occasion pour elle de se replonger dans le dossier. Elle va bientôt se rendre compte que ce qui s’est passé trente ans plus tôt est bien plus complexe qu’elle n’aurait pu l’imaginer. Tout aurait commencé avec une faiseuse d’anges… Dans ce huitième volet de la série qui lui est consacrée, Erica sera confrontée à des secrets familiaux qui risquent in fine de coûter la vie à l’une des personnes les plus importantes de son entourage.

Avis

Par facilité j’aurais pu faire un bon copier/coller de ma critique sur Le gardien du phare tant les reproches faits sur le précédent livre sont valables pour La faiseuse d’anges.

Une fois de plus, je suis déçu par le livre de Camilla Läckberg, je ne retrouve pas la fraicheur et la fluidité de l’histoire comme dans les premiers livres de cette auteure.

Je peux distinguer deux gros reproches parmi tous ceux que l’on pourrait formuler à l’encontre de ce nouveau livre.

Le premier est certainement la trop grande multiplicité des personnages et donc des histoires se déroulant en parallèle. Il y en a tellement que l’on commence à savoir qui est qui, ce qu’il fait et à quelle époque, quand l’intrigue se résout. On pourrait penser que cela nous empêcherait de réfléchir et de résoudre l’intrigue, mais celle-ci étant tellement basique que cela nous ne gène en aucun cas.

Le second est, comme beaucoup d’auteurs de romans policiers (e.g. Harlan Coben), de toujours recourir au même schéma narratif : un crime dans le présent, plusieurs personnes liées à celui-ci, et une histoire dans le passé qui vient expliquer tout ou partie des origines du crime.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • livre
    • Broché: 436 pages
    • Editeur : Actes Sud Editions (4 juin 2014)
    • Collection : Actes noirs
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2330032102
    • ISBN-13: 978-2330032104
    • Prix : 23,50€
  • ebook
    • Editeur : Actes Sud Editions (4 juin 2014)
    • Langue : Français
    • EAN : 9782330034924
    • Prix : 14,99€
  • audio
    • Durée : 15h03
    • Editeur : Audiolib (20 août 2014)
    • Langue : Français
    • EAN : I9782356417671 (2CD de mp3)
    • Prix : 24,90€

Revue de presse

« On retrouve avec plaisir les personnages de Camilla Läckberg : Patrick le flic et Erika sa femme écrivain qui met son nez partout mais rarement là où il faut. Dans le dernier opus, une femme revient habiter la maison où toute sa famille a disparu du jour au lendemain quand elle avait un an. Un événement inattendu va relancer l’enquête. Les romans de Camilla Läckberg sont souvent écrits comme le serait une série télé. Résultat des courses : vous ne lâchez pas le bouquin jusqu’à ce que l’intrigue soit dévoilée dans les dernières pages. Un bon divertissement qui se lit vite, s’oublie assez vite aussi mais fait le job. Un excellent livre de vacances en somme ! » – Ophélie Meunier, Elle

Site internet de l’auteur

http://www.camillalackberg.com/

Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/08/26 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :