RSS

Donna Leon – Mortes eaux

04 Nov

Fidèles lecteurs de mon blog, vous savez que ce n’est que récemment que j’ai découvert Donna Leon. Voici la troisième aventure de Guido Brunetti que je lis. Cette lecture n’était pas prévue dans mon planning de lecture. Il se trouve que j’avais oublié mon Nook à mon bureau, et que le lendemain je devais prendre les transports en commun pendant plusieurs heures. Sans livre, impossible. Et ma bibliothèque n’ayant pas beaucoup de livres poche, je me suis résigné à ce Mortes eaux qui faisait l’objet d’une offre du style 2 livres achetés, 1 troisième gratuit parmi….

La plupart du temps, les livres offerts ne sont pas des succès littéraire. C’est donc avant quelques « préjugés » que j’aborde ce nouvel opus de Donna Leon.

Alors, ces Mortes eaux seront-elles mortelles pour le lecteur que je suis ?

Histoire

Pellestrina, petite île située dans la lagune de Venise. Deux pêcheurs de palourdes sont retrouvés noyés dans les débris de leur bateau, leurs corps lardés de coups de couteau. Le commissaire Brunetti doit mener l’enquête au sein d’une communauté unie par un code de loyauté et une méfiance instinctive vis-à-vis des étrangers. Loin du monde raffiné de la Sérénissime, dans une atmosphère digne d’un village sicilien, la loi du silence est de mise. Pour tromper la méfiance des insulaires, Brunetti a l’idée d’envoyer sur place sa secrétaire, la signora Elettra. Celle-ci accepte de jouer les espionnes et de séjourner dans l’île, où elle a des parents. Mais Brunetti ne tarde pas à regretter sa décision lorsqu’il apprend qu’un troisième meurtre vient d’être commis à Pellestrina…

Avis

Mes craintes sur la qualité de ce livre, du fait de sa présence dans une offre promotionnelle de livres, sont vérifiées.

Il faut bien l’avouer ce Mortes eaux de Donna Leon n’est pas le meilleur de cette auteure de romans policiers. L’intrigue est assez basique, l’enquête plutôt mollement menée, sans grande conviction dirais-je.

Par contre, Donna Leon nous fait découvrir un peu plus Venise. Cette fois-ci ce sont les quartiers des pêcheurs, de leur guère pour le meilleur lieu de pêche; mais aussi de l’autre aspect de Venise, la Venise industrielle, la Venise polluée.

L’autre particularité de ce roman est de ne pas laisser l’enquête à Guido et ses proches collaborateurs, mais de faire intervenir des personnages traditionnellement de second plan au premier plan.

Donc au final, un roman de Donna Leon à réserver aux aficionados de cette auteure ou aux amoureux de Venise qui désirent connaître l’envers du décor de cette ville.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 310 pages
  • Editeur : Seuil (1 avril 2005)
  • Collection : Points Policiers
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2020593459
  • ISBN-13: 978-2020593458
  • Prix : 7,30€
  • Broché: 310 pages
  • Editeur : Seuil (1 avril 2005)
  • Collection : Points Policiers
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2020593459
  • ISBN-13: 978-2020593458
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/11/04 dans Policier

 

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :