RSS

Zoé Shepard – Absolument dé-bor-dée

09 Juin

Je vous avais fait partager la découverte de Petits bonheur de l’édition de Bruno Migdal qui nous faisait partager l’expérience d’un stagiaire dans une grande maison d’édition, voici un roman qui avait beaucoup parlé de lui l’an passé.  Zoé Shepard (de son vrai nom Aurélie Boullet) avec son « Absolument dé-bor-dée ! ou le paradoxe du fonctionnaire – Comment faire les 35 heures en… un mois » nous voici entraîner dans les affres léthargiques de l’administration territoriale.

Ce qui m’a donné envie de lire ce livre est le passage de son auteur aux grosses Têtes de RTL en Mars 2011. C’est une émission que je connais depuis le berceau est que j’estime beaucoup, même si certains jours les animateurs se révèlent de grands enfants adeptes de blagues pipi-caca. L’auteur a su trouver le juste milieu entre plaisanterie et sérieux pour montrer l’incroyable expérience qu’elle a eue au sein de cette administration.

Zoé Shepard aux Grosses Têtes de RTL, mars 2011

Vu l’épaisseur du livre, nous n’allons pas être débordés à sa lecture, mais est-ce une pure perte de temps ?

Histoire

« Les premières semaines, j’ai cherché les caméras.
C’était forcément une plaisanterie.
Six mois après avoir été embauchée à la mairie, j’ai accepté la triste réalité : je suis un petit rouage d’un univers absurde.
Un monde où ceux qui en font le moins se déclarent « dé-bor-dés ! » Où les 35 heures se font… en un mois.
Je passe mes trois heures de travail hebdomadaire à pipeauter des notes administratives, bidouiller de vagues rapports, jouer les GO pour délégations étrangères et hocher la tête en réunion.
L’essentiel est de réussir à gaspiller son temps en prenant un air important, à lécher les bottes des dirigeants pour glaner quelques informations et à jouer les fidèles vassaux des élus tout puissants… »

Tel est en résumé le quotidien d’une « desperate fonctionnaire » comme des millions d’autres, qui n’en peut plus de n’avoir rien à faire et d’être obligée, par solidarité avec la fonction, de faire semblant.

Avis

Hilarant et consternant. Tels sont les deux qualificatifs qui me viennent à la lecture de ce petit livre.

Hilarant parce que l’auteur fait preuve d’un humour débordant, d’une ironie sans fin, d’une moquerie sans faille. Les situations les plus simples deviennent les plus cocasses comme recommander une personne ne parlant pas chinois et n’étant jamais sorti de France sauf pour aller dans un Club Med comme représentante d’une ville au confins de la Chine.

Consternant, parce que, même si le trait est forci, les problèmes exagérés, les incompétences amplifiées, nous ne sommes pas dupes devant l’étendue de l’incompétence, de l’inculture, de la bêtise, et du profit personnel digne des plaines du grand ouest américain. Cela est d’autant plus ahurissant et désolant que ce mammouth administratif fonctionne avec et dépense sans le moindre remords nos deniers publics.

Le style d’écriture équivaut au mien (un poil plus littéraire peut-être) : le livre s’apparente à un blog aux billets quotidiens résumant le déboire d’une nouvelle reçue de l’administration territoriale. Mais il convient très bien à ce genre de narration.

Donc, un livre à lire en cas de coup de blues au travail pour dire qu’il y a pire ailleurs (à moins que ce ne soit le paradis pour être payé pour exercer une activité annexe).

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 306 pages
  • Editeur : Points (21 avril 2011)
  • Collection : Points
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2757822586
  • ISBN-13: 978-2757822586
  • Prix : 7,20€
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/06/09 dans Roman

 

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :