RSS

Grangé Jean-Christophe – Le passager

18 Nov



Jean-Christophe Grangé a souvent été présenté comme le Stephen King français. Tout comme pour le romancier américain, ces romans ont rapidement rencontré le succès auprès du lectorat français. Mais ces deux maîtres du thriller partagent aussi une qualité inégale dans leur écriture.

Nous allons voir si ce Passager mérite notre attention, où si l’on doit s’en passer.

Histoire

Mathias Freire, un psychiatre ayant perdu goût à son travail, reçoit un nouveau « client » ayant perdu sa mémoire du jour au lendemain. Mais il s’avère que cet homme fut retrouvé proche d’une scène de crime bestiale. Peu à peu, le psychiatre se retrouve en ce patient et commence à se remettre en cause.

Avis

Je tiens tout d’abord à rassurer les fans de Jean-Christophe Grangé, c’est un bon « Grangé », mais peut être pas le meilleur (« Le vol des cigognes », et de loin pour moi).

J’avoue avoir eu un peu en découvrant la thématique de ce thriller : la psychologie. J’ai en horreur les thrillers psychologiques qui n’avancent pas, qui n’ont aucun intérêt sur ce n’est de faire passer le temps .. encore plus lentement que dans la réalité. La lecture des « Visages » de Kellerman, bien qu’encensé par plusieurs critiques et libraires m’a déçu pleinement (nous y reviendrons dans un prochain article).

Ici, point du tout, les troubles psychologiques constitue à la fois l’origine de l’histoire, mais également l’handicap à la résolution de l’énigme. Grangé a évité l’écueil de partir dans des digressions psychologiques : une fois le trouble exposé et expliqué, en retour pour l’aventure. Une aventure très rythmée, mais parfois un peu répétitive :  le livre se traine un peu vers le milieu avant de repartir de plus belle.

Par contre, même après avoir lu le livre je ne comprends toujours pas le titre du livre : le passager. Ce titre me ferait plutôt pensé au film Alien. Non là, vraiment pas ! C’eut été « Le labyrinthe », oui du fait de la dualité entre les meurtres et les méandres de la mémoire. La couverture du livre en serait d’autant plus juste.  D’ailleurs pour la petite histoire, c’est le titre que j’ai donné quand mon fils m’a demandé ce que je lisais, tellement cela me semblait évident.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Pour la petite histoire, c’est le premier livre français disponible en numérique sur les réseaux pirates avant sa disponibilité en libraire : pendant 2 heures.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2011/11/18 dans Thrillers

 

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :