RSS

Le Roux – Brunschwig : La mémoire dans les poches, Tomes 1, 2 & 3

04 Fév
Le Roux – Brunschwig : La mémoire dans les poches, Tomes 1, 2 & 3

S’il y a bien un rayon qui résiste dans les magasins culturels, c’est bien celui des bandes dessinées et des mangas. Alors que le rayon musique a fondu comme neige au soleil, les couvertures des bandes dessinées s’étalent à n’en plus finir.

or il faut bien le reconnaître, ce sont les couvertures qui attirent notre regard et qui sont à mon avis pour 50% à l’origine de nos achats.

Pour ce livre de Le Roux et Brunschwig, c’est la couverture du troisième tome qui m’a fait connaître la trilogie de La mémoire dans les poches.

Alors avais-je raison de ne pas avoir mes yeux dans mes poches ?

Histoire

Quelques mois après Le Sourire du clown, Luc Brunschwig propose, avec Étienne Le Roux au dessin, un récit résolument intimiste. Celui d’une famille apparemment sans histoire.
Construit à travers le regard de chacun des trois personnages principaux, le récit place résolument le lecteur au coeur même de leurs vécus, de leurs choix, de leurs fragilités, de leurs impasses, de leurs fuites…
À la justesse de Luc Brunschwig, répond la sensibilté du dessin d’Étienne Le Roux pour offrir à cette histoire du quotidien une lumière et une chaleur qui pourraient être de l’humanité.Petits mensonges, discrets arrangements, et autres secrets de famille…Dans un bar tranquille, une jeune femme allaite son enfant lorsqu’un vieil homme, désespéré, vient à elle et lui demande d’en faire autant pour le petit affamé qui hurle dans ses bras. La demande glace le sang de toutes les personnes présentes. Le vieil homme se retrouve rapidement cerné, pris sous le feu roulant des questions, contraint de raconter son incroyable histoire…
Une histoire sans révélations extraordinaires, sans évènements abracadabrants. Celle de sa famille. De sa femme, Rosalie. De son fils, Laurent. L’histoire de gens comme tant d’autres, se débattant au quotidien dans une société à laquelle ils tentent d’apporter un peu d’humanité, un peu d’amour,… modestement.
Or, c’est précisément aux limites et aux contradictions de leur humanité qu’ils vont tous trois être confrontés.
A la suite d’une décision, d’un choix de vie de Laurent, celui-ci découvre la vraie personnalité de sa mère, la lâcheté de son père, la face cachée du foyer qui est le sien.
Absolument rien, ni personne ne pourra alors empêcher l’implosion totale de cette famille que tout le monde pensait admirable et indestructible.

Avis

Pour une livre, l’histoire et l’écriture comptent. Pour une bande dessinée, ce sont l’histoire et le dessin qui portent une bande dessinée.

La mémoire dans les poches est une histoire qui se dévoile petit à petit, qui est fréquemment relancée par de nouveaux éléments qui réorientent l’enquête. Mêlant événements historiques et éléments d’actualité, la trilogie fait réfléchir le lecteur sur nos capacités d’accueil, de fraternité, d’acceptation des différentes et des autres. Une histoire pleine de sentiments qui vous saisira.

Par contre, point négatif dans la narration est l’emploi fréquent de flashbacks. Malheureusement ils ne sont pas du tout mis en évidence, et je fus un peu perdu dans la compréhension de l’histoire, m’obligeant à revenir en arrière.

Sans être un modèle de détails, le dessin n’est pas non plus des plus basiques. Suffisamment détaillé, ce sont avant tout les expressions des visages, les couleurs et les jeux de lumière qui confèrent toute l’ambiance quasi cinématographique à cette bande dessinée. Cependant sur plusieurs pages, le dessin était flou : effet volontaire dont je n’ai pas compris la signification ou bien erreur d’impression ?

Enfin, bien que je comprenne le travail et le coût de production d’une bande dessinée, je trouve généralement leurs prix disproportionnées par rapport au temps passé à les lire. Et bien pour une fois, j’avoue que le prix de la trilogie de La mémoire dans les poches est mérité: 240 pages, soit près du double de pages des BD standard, la quantité de texte et le temps passé à la lire le justifient.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Tome 1
    • Livre
      • Album: 88 pages
      • Editeur : Futuropolis (8 juin 2006)
      • Collection : BAND DESS ADULT
      • Langue : Français
      • ISBN-10: 2754800034
      • ISBN-13: 978-2754800037
      • Prix : 16,15€
    • eBook
      • Taille du fichier : 142564 KB
      • Editeur : Futuropolis (17 septembre 2012)
      • Langue : Français
      • ISBN-13: 978-2754805278
      • Prix : 10,99€
  • Tome 2
    • Livre
      • Album: 72 pages
      • Editeur : Futuropolis (11 juin 2009)
      • Collection : BAND DESS ADULT
      • Langue : Français
      • ISBN-10: 2754800999
      • ISBN-13: 978-2754800990
      • Prix : 16,25€
    • eBook
      • Taille du fichier : 44334.0 KB
      • Editeur : Futuropolis (27 juin 2013)
      • Langue : Français
      • ISBN-13: 978-2754805353
      • Prix : 10,99€
  • Tome 3

    • Livre
      • Album: 80 pages
      • Editeur : Futuropolis (18 mai 2017)
      • Collection : BANDES DESSINEE
      • Langue : Français
      • ISBN-10: 2754803394
      • ISBN-13: 978-2754803397
      • Prix : 17,00€
    • eBook
      • Taille du fichier : 71544 KB
      • Editeur : Futuropolis (18 mai 2017)
      • Langue : Français
      • ISBN-13: 978-2754823548
      • Prix : 10,99€

Site Internet

http://jordilafebre.blogspot.fr/

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/02/04 dans BD - Manga

 

Étiquettes : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :