RSS

Bruno Migdal – Petits bonheurs de l’édition

08 Mai

Je vous avais fait partager la découverte de Petits bonheur de l’édition de  Bruno Migdal en Avril dernier. J’ai décidé de le lire pour me changer de l’ambiance pesante et oppressante des Hunger Games..

Je l’avais remarqué car j’aime beaucoup les récits d’expérience : j’ai adoré Tribulations d’une caissière d’Anna Sam dans lequel l’auteur nous donnait anecdotes, confidences le tout avec humour et légèreté.

Est-ce que le monde de l’édition est tout aussi intéressant, l’auteur saura-t-il mettre de l’humour dans un monde qui nous semble sérieux ?

Histoire

Comment devient-on stagiaire chez Grasset ? Qu’est-ce qu’on y fait ? Quelles sont les relations avec les éditeurs en titre ? Sur quels critères sont retenus les manuscrits et comment se manifestent les relations de pouvoir dans ce monde à part, chargé d’un passé littéraire glorieux ? L’histoire de la maison ne pèse-t-elle pas sur les esprits de ceux qui y travaillent au point de leur donner la certitude ou l’illusion d’appartenir à une aristocratie ? Avec un humour constant, Bruno Migdal, le « sans grade », l’amoureux de la littérature qui écrit à ses heures, observe et note les mœurs étranges de ce petit monde dont les codes lui sont étrangers. Chargé de lire des manuscrits et d’en rendre compte par une note de lecture, il nous livre, tout en finesse, sous la forme d’un journal de stage, une facette de la comédie humaine dans ce microcosme très parisien.

Avis

Tout d’abord il faut savoir que l’auteur a réellement vécu cette expérience, ce n’est pas une forme de style littéraire ou l’incarnation d’un personnage. Cela se témoigne dans le style de l’écriture : carré, cartésien, un poil lourd.

Cela se reflète également dans le contenu : l’histoire reste très factuelle, sans beaucoup d’humour. Serait-ce le témoignage d’un monde d’ascètes où l’emprise de l’économie de marché est de plus en plus grands, où la découverte de nouveaux auteurs, le risque de faire connaître de nouveaux talents n’est plus de mise ?

Contrairement, à d’autres romans du genre (comme Tribulations d’une caissière d’Anna Sam), l’humour n’a pas beaucoup de place. Au différence est le fait de côtoyer des célébrités : impossilbe à l’auteur de les citer explicitement et d’avoir recours à leurs initiales (P.R pour Patrick Rambaud, A.M pour Amin Maalouf, B&B pour les frères Bogdanov). Autant cela pourrait se comprendre quand la description n’est pas à l’avantage de la personne concernée, autant cela devient pénible pour les autres si l’on n’est pas un tantinet au fait du monde littéraire.

Voilà donc un livre intéressant, rapide à lire, où l’on se réjouira de déchiffrer le codage des auteurs mystères.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 141 pages
  • Editeur : Editions de La Différence (12 janvier 2012)
  • Collection : Littérature
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2729119566
  • ISBN-13: 978-2729119560
  • Prix : 10,45€
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/05/08 dans Roman

 

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :