RSS

Karine Giebel : Juste une ombre

10 Oct
Karine Giebel : Juste une ombre

Nous avions lu pour la première fois un livre de Karine Giebel, il y a quelques temps de cela déjà avec le Purgatoire des Innocents.

A l’époque nous avions reproché à l’auteure d’être tombée dans la facilité de la narration gore, des sévices qui mettaient mal à l’aise le lecteur.

Dans l’ordre chronologique des écritures de cette auteure, Juste une ombre précédait ce roman.

Est-ce que Juste une ombre va effacer l’ombre du Purgatoire des Innocents ?

Résumé du livre

Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal,
Tu imaginais pouvoir régenter le monde.
Tu manipules ? Tu deviendras une proie.
Tu domines ? Tu deviendras une esclave.

Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t’imposer dans ce monde, y trouver ta place.
Et puis un jour…
Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi.
À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche.
Juste une ombre.
Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré.
On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres.
On t’observe jusque dans les moments les plus intimes.
Les flics te conseillent d’aller consulter un psychiatre. Tes amis s’écartent de toi.
Personne ne te comprend, personne ne peut t’aider. Tu es seule.
Et l’ombre est toujours là. Dans ta vie, dans ton dos.
Ou seulement dans ta tête ?
Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard…

Tu commandes ? Apprends l’obéissance.
Tu méprises ? Apprends le respect.
Tu veux vivre ? Meurs en silence…

Avis

Karine Giebel nous offre un très grand thriller psychologique. Alors que je ne suis pas adepte de ce genre de romans, je suis littéralement tombé sous le charme de la narration, de l’intrigue, de toute l’ingéniosité du harceleur pour faire tomber sa proie.

Pour ce qui est de l’intrigue, les amateurs d’énigmes policières trouveront l’identité du harceleur assez facilement. Cependant je les rassure car l’intérêt du livre et son suspense du livre ne tournent pas autour de ce point mais bien plus sur la montée du plan machiavélique. Nous sommes les témoins d’un jeu du chat et de la souris particulièrement pernicieux où nous suivons la dégradation mentale de la victime, ses interrogations, sa lutte désespérée.

Et contrairement au  Purgatoire des Innocents point de descriptions gores, de sévices minutieusement détaillés, l’auteure sait faire vibrer son lecteur d’une autre façon beaucoup plus intelligente.

Je ne m’éterniserai pas sur les qualités d’écriture de Karine Giebel qui sont toujours aussi impeccables pour ce genre de romans : précis, direct, où les actions et petits rebondissements arrivent régulièrement pour tenir le lecteur en haleine.

Un roman qui vous teindra aux tripes !

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre Broché
    • Broché: 512 pages
    • Editeur : Fleuve éditions (8 mars 2012)
    • Collection : Thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2265096490
    • ISBN-13: 978-2265096493
    • Prix : 20,00€
  • Livre Poche
    • Poche: 608 pages
    • Editeur : Pocket (7 mai 2013)
    • Collection : Pocket thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2266238574
    • ISBN-13: 978-2266238571
    • Prix : 8,00€
  • eBook
    • Editeur : 12-21 (8 mars 2012)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2265096561
    • Prix : 9,99€

Prix – Récompenses

  • Polar francophone 2012
  • Prix Marseillais du Polar 2012

Site Internet de l’auteure

https://fr-fr.facebook.com/Karine.Giebel/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/10/10 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :