RSS

Archives d’Auteur: quoilire

Franck Thilliez, Yomgui Dumont, Drac – La brigade des cauchemars, Tomes 1 & 2

Franck Thilliez, Yomgui Dumont, Drac – La brigade des cauchemars, Tomes 1 & 2

On pensait tout connaître de Franck Thilliez, ses romans, ses séries télévisées et les succès rencontrés tant avec les uns qu’avec les autres; mais au détour d’une séance de dédicaces d’artistes de la bande dessinée, j’ai découvert qu’il sévissait également dans cet univers.

Même si cela se limite au scénario dans la série de La brigade des cauchemars, je suis tout de même curieux de voir comme son univers peut s’adapter à la bande-dessinée, qui plus est plutôt orientée pour la jeunesse.

Alors cauchemar ou plaisir ?

Histoire

Tome 1
Tristan et Esteban ont 14 ans et font partie de la mystérieuse Brigade des cauchemars. Créé par le professeur Angus, le père de Tristan, la brigade vient en aide aux jeunes qui n’arrivent pas à se débarrasser de leurs rêves. A l’aide d’une expérience unique, les membres de l’équipe peuvent littéralement entrer dans le cauchemar du patient, afin d’en découvrir la source et de la détruire.
Esteban a été retrouvé par le professeur Angus dans la forêt, il y a trois ans. Amnésique, il errait sans explication. Le professeur l’a accueilli comme son fils et Esteban fait désormais partie de la Brigade aux côtés de Tristan.
L’admission à la clinique de la jeune Sarah va bouleverser les deux garçons. Alors même qu ils sont missionnés pour intervenir dans son cauchemar, le professeur Angus semble leur cacher des informations. Et Tristan est certain d’avoir déjà vue Sarah… mais où ?
Tome 2
Quelques mois ont passé depuis que Sarah a quitté la clinique et intégré le lycée de la ville. Après la mort tragique de ses parents adoptifs, la jeune fille est recueillie par le professeur Angus qui souhaite l’incorporer à la Brigade des cauchemars aux côtés de Tristan et Esteban. A peine Sarah a-t-elle terminé sa formation qu’un autre patient : Nicolas. Voilà l’occasion pour la nouvelle équipe de tester ses capacités en s’infiltrant dans un cauchemar. Mais un imprévu vient chambouler leur mission : un intrus s’est glissé dans la tête de Nicolas et la Brigade doit à tout prix le rattraper !

Avis

Si Franck Thilliez nous a habitué à des romans policiers ou à des thrillers, malgré une faible incursion (manquée) dans la science-fiction dans L’anneau de Moebius, c’est bien dans cette dernière qu’il nous emmène dans cette histoire pour la jeunesse. Cette fois-ci, le coup d’essai est réussi avec une idée originale : un médecin invente une machine permettant de projeter des enfants dans le sommeil d’une personne souffrant de cauchemars récurrents.

Mais l’auteur ne se contente pas de cette bonne idée, il montre la fertilité de son imagination dans l’univers des cauchemars (avec une petite allusion à la série Seuls), sa maîtrise du suspense en introduisant de nouveaux éléments dans le mystère sur l’origine d’Esteban, l’accident de Tristan ou la disparition de sa mère.

Les dessins sont agréables, emprunts de nuances japonisantes comme avec les yeux surdimensionnés. Faites attention à la coloration des planches, suivant l’univers, elles passent d’une dominante verte, à brune ou encore bleue.

L’histoire est prenante au point que j’ai lu les deux tomes d’une traite… Le seul défaut est que cette lecture ne dure guère longtemps.

Je vais donc devoir attendre le troisième tome prévu pour septembre 2019.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Tome 1
    • Album: 56 pages
      • Editeur : JUNGLE EDITIONS (11 octobre 2017)
      • Collection : Jungle Frissons
      • Langue : Français
      • ISBN-10: 282222160X
      • ISBN-13: 978-2822221603
      • Prix : 11.95€
    • eBook
      • Taille du fichier : 73115 KB
      • Nombre de pages de l’édition imprimée : 56 pages
      • Editeur : Jungle (11 octobre 2017)
      • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
      • Langue : Français
      • ASIN: B076CH2LCQ
      • Prix : 5,99€
  • Tome 2
    • Livre
      • Album: 56 pages
      • Editeur : JUNGLE (26 septembre 2018)
      • Collection : Jungle Frissons
      • Langue : Français
      • ISBN-10: 2822222657
      • ISBN-13: 978-2822222655
      • Prix : 11,95€
    • eBook
      • Taille du fichier : 58156 KB
      • Nombre de pages de l’édition imprimée : 56 pages
      • Editeur : Jungle (26 septembre 2018)
      • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
      • Langue : Français
      • ASIN: B07GYNWZ83
      • Prix : 4,99€

Site internet des auteurs

Franck Thilliez : www.franckthilliez.com

Yomgui Dumont: yomguidumont.ultra-book.com

Drac: chezdrac.fr

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/04/18 dans Espionnage, Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , , , ,

Jean-Bernard Pouy – Samedi 14

Jean-Bernard Pouy – Samedi 14

Si Jean-Bernard Pouy était absent de ce blog jusqu’à très récemment, on peut dire qu’on le voit de plus en plus souvent.

Après avoir rencontré l’auteur père du Poulpe au cours d’une séance de dédicaces à Reims, puis avoir lu son dernier roman Ma zad, voulant un petit intermède avant de me lancer dans un pavé pour mes vacances, j’ai décidé de lire Samedi 14.

Alors est-ce que le Samedi 14 à l’instar de son prédécesseur va être synonyme de chance ?

Histoire

Alors que Maxime s’était rangé des voitures et retiré à la campagne, voilà que, sous prétexte que ses voisins sont les parents du nouveau ministre de l’Intérieur, les CRS viennent lui chatouiller les arpions et piétiner son potager. Mais on ne réveille pas impunément un ancien terroriste à la retraite ! Surtout un vendredi 13.

Auteur de plus de soixante-dix romans, Jean-Bernard Pouy a, entre autres, créé le personnage du Poulpe. Depuis 2007. Il dirige la collection «Suite Noire» aux Editions La Branche. Huit romans de cette collection, en hommage à la Série Noire, ont été adaptés pour France 2 et Arte.

Extrait

Ce putain de lumbago.
Au réveil, faut déplier la carcasse avec précaution, en espérant que ça ne couine pas trop, en guettant les coups de poignard dans le bas du dos, et il faut mettre en pratique toute une stratégie ergonomique pour enfiler les chaussettes. Mais on tient le choc, car on pense au café brûlant qui va suivre, au long moment pendant lequel on va l’aspirer, les lèvres en cul de dinde, le regard perdu en direction de la petite fenêtre de bois bleu, vers les noisetiers immobiles, les bourdons bedonnants, coincés dans les fleurs de balsamine, et les roses trémières avec les merles qui cavalent dessous.
Une journée se profile alors, une journée de plus. Hier, c’était soi-disant un jour béni. Mais rien n’est venu troubler ma verte retraite, en bien ou en mal, chance ou malchance, ça fait quatre ans maintenant que les jours ressemblent aux jours, que j’ai quitté la noirceur de ma vie d’avant. Je ne regrette rien car je l’ai bien mérité, ce repos de l’âme. C’est une décision intime. Un jour, le couvercle de la marmite a sauté. A peine cinquante balais, une petite bicoque prêtée par un pote définitivement parti pour les îles se dorer la couenne et le RSA qui tombe aussi régulièrement que la pluie, bien suffisant à une survie de quasi-stylite. De temps en temps, je pense à mon vrai boulot, mais comme ma spécialité est le plomb, pas celui des dentistes, non, celui des imprimeurs, ce n’est donc pas souvent.
Tout ce que j’ai ramené de mes années récentes, c’est ce foutu lumbago, qui réapparaît de temps en temps, comme pour me rappeler que rien n’est jamais simple, qu’on ne change pas forcément de vie comme ça, pichenette, et qu’il y a toujours des éventualités merdiques pour vous signaler qu’on vieillit, qu’on paye les fausses et absurdes énergies mises à faire avancer le monde coûte que coûte.
Aujourd’hui sera encore une journée paisible. Un bon samedi 14. C’est-à-dire que dalle. La litanie des heures. Un peu de jardinage, quelques courses au bourg, les «Salut ça va ?», les «Tu crois qu’il va pleuvoir ?» avec les natifs, le journal et le pain de deux. Tous les deux jours, le bavardage-apéro avec mes vieux voisins. Elle, qui est née ici, perd peu à peu la boule et lui, anciennement polonais, il n’a plus de dos, comme ça je peux vérifier à peu de frais ce qui me pend au nez. J’écouterai aussi, une fois de plus, mes vieux CD, le rock & roll en zone rurale, y a que ça de vrai, ça fait longtemps que je n’entends plus la radio, la fébrilité des temps qui s’enfoncent inexorablement ne me concerne plus.
Et après, une grande partie de la journée pour penser.
Regretter. Et espérer.
Toujours.

Avis

Un roman à l’image de l’auteur, Jean-Pierre Pouy, tout en contradiction dès l’intitulé Samedi 14 dans la collection Vendredi 13. Le côté épicurien « non-alcoolisé », pour une fois aurait-on tendance à dire, a sa part belle et donne de petits twists, des saveurs différences au récit.

Mais ce qui est très drôle c’est que l’on trouve beaucoup de points communs avec le précédent roman que j’ai lu, Sans pitié, ni remords de Nicolas Lebel. Un petit peu du monde l’art, beaucoup de tchatche, un enquête à tiroirs; bref tout ce que l’on aime.

On connaît bien sûr la verge, la gouaille et l’humour de Jean-Pierre Pouy, mais j’avoue que dans ce roman toutes ses qualités y sont magistralement réunies. Derrière Maxime on imagine un tonton flingueur des temps modernes, mais avec le charme et les méthodes de la génération précédente : tout en subtilité, en finesse et en surprise.

Un roman court et frais qui convient parfaitement à un intermède littéraire.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 175 pages
    • Editeur : Editions La Branche (13 octobre 2011)
    • Collection : Vendredi 13
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2353060455
    • ISBN-13: 978-2353060450
    • Prix : ??€
  • Poche
    • Poche: 160 pages
    • Editeur : Pocket (10 juillet 2014)
    • Collection : Thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 226623112X
    • ISBN-13: 978-2266231121
    • Prix : ??€

Revue de presse

 » C’est parti pour un voyage drôle et noir, servi par l’irrésistible talent de Pouy.  » Ouest France

 » Un des meilleurs auteurs de roman noir en France, [qui] possède un truc magique : un style, une langue bien à lui. La marque des grands.  » Marianne

Une interview par un autre bloggueur.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/04/17 dans Policier

 

Étiquettes : , ,

Nicolas Lebel – Sans pitié, ni remords

Nicolas Lebel – Sans pitié, ni remords

Ouh là là. Je vais partir quelques jours en vacances, période synonyme de temps de lecture accru, et je me retrouve avec 3 critiques de livre en retard.

Allez hop, je me lance dans Sans pitié, ni remords de Nicolas Lebel, un auteur absent jusqu’à ce jour de ce blog.

Comme d’habitude nous serons sans pitié dans l’analyse de ce livre, mais serons-nous sans remords ?

Résumé du livre

9 novembre, cimetière du Montparnasse. Le capitaine Mehrlicht assiste, en compagnie de son équipe, aux obsèques de son meilleur ami, Jacques Morel. Quelques heures plus tard, il se retrouve dans le bureau d’un notaire qui lui remet, comme « héritage », une enveloppe contenant un diamant brut. Il s’agit de l’un des yeux d’une statue africaine, le Gardien des Esprits, dérobée dix ans auparavant lors du déménagement du Musée des arts africains et océaniens, que Jacques avait supervisé, et recherchée depuis par la « Police de l’Art ». Merlicht prend un congé et son équipe se retrouve sous le commandement du capitaine Cuvier, un type imbuvable aux multiples casseroles, quand les inspecteurs Latour et Dossantos sont appelés sur la scène de l’apparent suicide d’un retraité. Quelques heures plus tard, ils assistent impuissants à la défenestration d’une femme qui, se sentant menacée, avait demandé la protection de la police. Les deux « suicidés » avaient un point commun : ils travaillaient ensemble au MAOO lors de son déménagement. Ces événements marquent le début de 48 heures de folie qui vont entraîner Mehrlicht et son équipe dans une course contre la montre, sur la piste de meurtriers dont la cruauté et la détermination trouvent leur origine dans leur passé de légionnaires. Une enquête sous haute tension, dans laquelle débordent la fureur et les échos des conflits qui bouleversent le monde en ce début de XXIe siècle.

Avis

Alors que j’ai acheté ce livre dans un petit vide grenier, j’avoue avoir fait une superbe découverte. Car c’est tout simplement un des meilleurs romans policier et thrillers que j’ai lu cette année.

Tout est bon dans ce roman.

Tout d’abord l’histoire qui est particulièrement soignée, avec de nombreux rebondissements, mais sans aucun délire scénaristique.Mine de rien on apprend énormément tant sur l’art primitif africain, que sur les musées parisiens; et sans que cela fait

Ensuite, les multiples énigmes parsemées tout au long de l’enquête. Si les amateurs de romans policier en identifieront rapidement certaines (cf. Le manuscrit inachevé de Franck Thilliez), il faut être un peu tordu pour les trouver toutes. Bravo à l’auteur pour avoir fait le poème à tiroirs et pour en avoir glissé d’autres secondaires dans les pages du roman (faites attention au moment de lire le rêve de Vlad par exemple).

Mais c’est surtout l’écriture de Nicolas Lebel qui est remarquable. D’une grande fluidité, elle donne part belle au « patois » parisien des gens qui ont bien bourlingué. Ajouté à l’humour et au verbe fleuri du héro principal, le Capitaine Mehrlicht, on ne peut s’empêcher de penser à un scenario d’Audiart. C’est un petit bonbon de littérature.

Les personnages sont forts, et pas uniquement en parole, attachants, multiples et complémentaires.

Enfin, la dérision du roman vis-à-vis d’autres auteurs. A ce jeu c’est Olivier Norek qui perd, en endossant un personnage nommé « Olivier Ronek » ou se voyant attribué l’adresse mail des complaintes (bien lire jusqu’au bout les pages de remerciements).

Sincèrement, j’aimerais bien en voir l’adaptation cinématographique avec un Jean-Pierre Daroussin dans le rôle principal.

Mon seul regret à la lecture de ce roman a été de découvrir qu’il s’agissait de la troisième (sur cinq) aventure du Capitaine Mehrlicht, mais avec comme seul réconfort que l’auteur ne dévoile rien des enquêtes précédentes si ce n’est qu’elles ont été résolues.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre broché
    • Broché: 384 pages
    • Editeur : Marabout (26 août 2015)
    • Collection : Romans
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2501103793
    • ISBN-13: 978-2501103794
    • Prix : 17,21€
  • Livre poche
    • Poche: 512 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (10 mai 2017)
    • Collection : Thrillers
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253092495
    • ISBN-13: 978-2253092490
    • Prix : 7,90€
  • eBook
    • Taille du fichier : 1564 KB
    • Editeur : Marabout (26 août 2015)
    • ASIN: B0154N96VG
    • Prix : 14,99€

Page FB de l’auteur

https://fr-fr.facebook.com/pages/category/Writer/Nicolas-Lebel-Polars-485293481534883/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/04/17 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Gwenda Bond – Stranger Things – Suspission Minds

Gwenda Bond – Stranger Things – Suspission Minds

Si vous ne passez toutes vos soirées derrière un livre, vous avez certainement entendu parler de la série télévisuelle Stranger Things. Elle a conn utrès rapidement un grand succès de part son scenario fantastique, de son univers très monde des années 80, par la qualité des acteurs et des effets spéciaux.

Après deux saisons intenses et dans l’attente de la troisième est sorti le livre de Gwenda Bond Stranger Things – Suspission Minds sensé nous donner quelques éclairages sur l’origine du programme et la mère d’Eleven.

Alors livre purement commercial ou vrai préquel pour parfaire l’univers de la série ?

Résumé du livre

La préquelle de la série événement Stranger Things, exclusivement en roman !

Un laboratoire secret… Un scientifique aux desseins sinistres… Une innocente prise au piège. Vous croyiez tout savoir des aventures de Terry Ives, la mère d’Onze ? Préparez-vous à découvrir l’impensable en dévorant la préquelle de la série événement Stranger Things !

1969. Étudiante sur le petit campus d’une université de l’Indiana, Terry est bien loin des soubresauts qui secouent le pays, profondément divisé par la guerre du Vietnam. Mais quand elle apprend qu’on recherche de jeunes cobayes pour une étude gouvernementale menée dans la petite ville de Hawkins, elle se retrouve embarquée dans un projet inquiétant – nom de code MKUltra. Camionnettes aux couleurs sombres, laboratoire caché au fond des bois, substances hallucinogènes administrées par des chercheurs muets comme des tombes… Terry, jeune et idéaliste, est bien décidée à lever le voile sur les manigances de l’inquiétant Dr Brenner.

Car derrière les murs du Laboratoire National de Hawkins, l’ampleur de la conspiration dépasse tout ce qu’elle aurait pu imaginer. Pour relever le défi, il lui faudra l’aide des autres cobayes, devenus ses compagnons d’armes… à commencer par une fillette aux pouvoirs sidérants dont le nom est un simple chiffre, Huit. Terry et le Dr Brenner vont dès lors se livrer une guerre d’un genre nouveau, dont le champ de bataille n’est autre que le cerveau humain…

Vous aimeriez savoir comment Onze a bien pu venir au monde ? Stranger Things – Suspicious Minds lève le voile sur les événements qui précèdent la célèbre série des frères Duffer, et suit les péripéties de la mère de la jeune héroïne, embrigadée dans un effrayant programme de manipulation mentale.

Avis

Suspicious Minds est effectivement un préquel et se situe avant les événements de Stranger Things. Il s’agit d’un roman qui suivra la mère d’Eleven et son passage en tant que sujet de test dans le programme MKUltra, dont la série commence tout juste à gratter la surface.

Mais contrairement à la série qui nous propulse dans le monde des années 80, ce série nous fait entrer dans la période noire de la présidence Nixon, de la crainte du communisme et du Vietnam. D’ailleurs ce roman m’a fait découvrir une pratique que je ne connaissais pas le tirage au sort de la conscription, qui, bien que réel, m’a quelque peu fait penser à celle des Hunger Games.

Malgré une lecture agréable, il faut bien avouer qu’il n’y a pas de révélations tonitruantes dans ce roman.

Les amateurs de la série apprécieront sa lecture afin de prolonger l’univers de la série dans l’attente de la nouvelle saison, mais ce seront bien les seuls qui peuvent y trouver un intérêt dans sa lecture.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre broché
    • Broché: 444 pages
    • Editeur : Lumen (7 mars 2019)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2371021970
    • ISBN-13: 978-2371021976
    • Prix : 17,00€
  • eBook
    • Editeur : Lumen (7 mars 2019)
    • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
    • Langue : Français
    • ASIN: B07LGH3K3K
    • Prix : 9,99€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/04/13 dans Science-Fiction

 

Étiquettes : , ,

Naoki Yamakawa & Masashi Asaki – My home hero n°2

Naoki Yamakawa & Masashi Asaki – My home hero n°2

Il y a peu de temps je vous parlais d’un manga qui révolutionnait le genre : My home hero de Naoki Yamakawa & Masashi Asaki.

Il nous avait laissé une très bonne impression et nous attendions avec impatience la sortie du second volume pour voir si le rythme, le scenaro et la qualité du dessin tenaient en longueur.

Alors serons-nous aussi impatients dans l’attente de la venue du tome 3 ?

Histoire

Que seriez-vous prêt à faire pour sauver la vie de votre enfant aux prises avec une affaire de meurtre ?Au final, il n’existe aucune  » bonne réponse  » permettant à ma famille de rester en vie !!
Tetsuo Tosu, humble employé d’une entreprise mais surtout grand amateur de romans policiers, assassine Nobuto Matori, petit ami de sa fille unique et adorée afin de la protéger. Ce crime signe pour lui et pour sa femme, qui a découvert et accepté l’acte de son mari, le début d’une bataille sans fin contre l’organisation criminelle dont faisait partie Nobuto dans l’espoir de préserver leur foyer.

Avis

Je confirme que My home hero est bien un ovni dans le monde des mangas.

Ce second tome confirme les qualités et l’originalité du premier tome : une intrigue bien ficelée, un scenario béton avec de nombreux rebondissements, des personnages fouillés, humains, touchants ou haïssables.

Que vous dire de plus pour vous convaincre de vous lancer dans la lecture de cette série, peut-être tout simplement qu’après avoir ouvert ce second tome, je ne l’ai pas fermé avant d’en être arrivé à la fin tant je ne pouvais pas décrocher.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Tankobon broché: 192 pages
  • Editeur : Kurokawa (14 mars 2019)
  • Collection : My Home Hero
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2368527230
  • ISBN-13: 978-2368527238
  • Prix : 7,65€

Revue de presse

« My Home Hero : le manga qui casse les codes du polar.« , Le Point, Lloyd Chéry

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/04/10 dans BD - Manga

 

Étiquettes : , , , ,

3 recettes de Cédric Grolet à télécharger à l’occasion de la sortie de Yam #48

3 recettes de Cédric Grolet à télécharger à l’occasion de la sortie de Yam #48

Le numéro 48 de YAM est consacré à Cédric Grolet.

Depuis ses débuts chez Fauchon à sa nomination comme chef-pâtissier de l’Hôtel Le Meurice à seulement 25 ans, Cédric Grolet a connu une ascension fulgurante.
Suivi par 1,2 million de personnes sur Instagram, il a été élu Meilleur Pâtissier du Monde par le World’s 50 Best Restaurant en 2018.
De son esprit créatif et de sa main minutieuse sont nées des pâtisseries qui font déjà figures d’icônes : sa majestueuse Tarte aux Pommes, son magnifique Fraisier, sa revisite de la Madeleine et du Cookie… Mais c’est surtout pour ses fruits en trompe-l’œil que Cédric Grolet est mondialement (re)connu.


Entrez dans l’univers de ce pâtissier hors-norme dans le #48 de votre magazine YAM (en kiosque ou dans votre boîte aux lettres le 10 avril).
Et laissez-vous tenter par les 30 recettes (!) qu’il partage avec vous dans ce numéro exceptionnel du magazine des chefs!

Si comme Webabo.fr vous avez trop hâte de tester les recettes de Cédric Grolet, Webabo.fr vous propose de télécharger, en avant-première, trois de ses recettes :

  • La poire brûlée
  • La pomme jaune
  • La Tarte aux Pommes

Télécharger 3 recettes de Cédric Grolet en avant-première

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/04/10 dans Cuisine

 

Étiquettes : ,

Pascal Rabaté & François Ravard – Didier, la 5e roue du tracteur

Pascal Rabaté & François Ravard – Didier, la 5e roue du tracteur

Dernièrement je vous ai parlé des Vieux fourneaux, petite série de bandes-dessinées qui conte les aventures de petits vieux réac devant affrontés leur passé.

Aujourd’hui, je vous propose une bande-dessinée comparable dans le monde rural, celle de Pascal Rabaté & François Ravard – Didier, la 5e roue du tracteur.

Mais encore une fois, peut-on aborder sérieusement la vie de gens en difficulté avec humour et respect ?

Histoire

Découvrez le premier album collaboratif de Pascal Rabaté et François Ravard : une « comédie romantique » décapante, à l’humour ravageur !

Didier, 45 ans, vit avec sa sœur Soazig dans une petite ferme bretonne. Ce grand passionné du tour de France est bien malheureux : il n’a jamais connu le grand amour. Alors qu’il doit acheter une moissonneuse à la vente aux enchères du matériel agricole de Régis, copain de beuverie et fermier en faillite, il revient sans matériel mais avec son copain ! C’est le début d’une histoire entre Régis et Soazig, soufflant un vent de liberté sexuelle dans la ferme. Emportée par son élan, Soazig inscrit son frère sur un site de rencontres, et rapidement, Didier fait une touche : la très entreprenante « Coquinette »…

Avis

Pascal Rabaté & François Ravard nous apportent une très belle histoire : celle d’un paysan, simple voire simplet, au grand cœur, qui va se mettre en quête de l’âme sœur avec l’aide de sa sœur et d’un fermier « mis sur la paille » et recueilli par compassion.

Je suis originaire du monde paysan dont je me suis éloigné du fait de mon parcours professionnel. Mais il n’y a pas de fausses notes, pas de mensonges, dans cette bande-dessinée, tout est en justesse et délicatesse.  On sent que Pascal Rabaté & François Ravard ont partagé cette vie, en sont-ils issus ou l’ont-ils approchés pendant une longue période ? Toujours est-il que tout est vrai : la solitude de ces gens de la terre, leur amour de leur métier, leur quasi-sacerdoce de leur profession, leur désarrois quand leur exploitation ne devient plus rentable et qu’ils doivent s’en séparer, mais aussi parfois malheureusement leur suicide. On pourrait alors penser à une BD triste, misérabiliste; il n’en est pas du tout question, bien au contraire. A chaque point difficile succède un point d’humour qui évite à l’histoire de sombrer dans la noirceur.

D’ailleurs le dessin est à l’image de l’histoire : un trait simple mais précis, des couleurs pastelles et chatoyantes, qui apportent douceur et plaisir à regarder cet ouvrage.

Le seul regret est de devoir refermer un peu vite ce livre malgré ses 80 pages, et espérer, qui sait, une suite.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Album: 80 pages
  • Editeur : Futuropolis (23 août 2018)
  • Collection : BANDES DESSINEE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2754823840
  • ISBN-13: 978-2754823845
  • Prix : 17,00€

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/04/08 dans BD - Manga

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :