RSS

Archives d’Auteur: quoilire

Nicolas Lebel – Dans la brume écarlate

Nicolas Lebel – Dans la brume écarlate

Nicolas Lebel est un auteur récemment apparu dans ce blog, car ce n’est qu’en avril dernier que je vous ai présenté son premier (sur ce blog) roman : Sans pitié, sans remords. D’ailleurs j’ai trouvé ce roman tout simplement génial et je ne peux que vous conseiller de vous jeter dans sa lecture.

C’est donc tout naturellement que j’ai voulu lire un autre roman de Nicolas Lebel pour voir s’il tenait la route sur la longueur. Je me suis donc penché sur Dans la brume écarlate son dernier né, qui très rapidement profitait d’un bon écho dans la blogosphère des amateurs du genre.

Alors est-ce que l’auteur va nous enfumer une nouvelle fois afin de nous faire tomber dans les pièges et nous empêcher de résoudre l’énigme ?

Résumé du livre

Une femme se présente au commissariat du XIIe et demande à voir le capitaine Mehrlicht en personne.. Sa fille Lucie, étudiante, majeure, n’est pas rentrée de la nuit. Rien ne justifie une enquête à ce stade mais sait-on jamais… Le groupe de Mehrlicht est alors appelé au cimetière du Père Lachaise où des gardiens ont découvert une large mare de sang. Ils ne trouvent cependant ni corps, ni trace alentour. Lorsque, quelques heures plus tard, deux pêcheurs remontent le corps nu d’une jeune femme des profondeurs de la Seine, les enquêteurs craignent d’avoir retrouvé Lucie. Mais il s’agit d’une autre femme dont le corps exsangue a été jeté dans le fleuve. Exsangue ? Serait-ce donc le sang de cette femme que l’on a retrouvé plus tôt au Père Lachaise ? La police scientifique répond bientôt à cette question : le sang trouvé au cimetière n’est pas celui de cette jeune femme, mais celui de Lucie… Un roman gothique dans un Paris recouvert de brouillard à l’heure où un vampire enlève des femmes et les vide de leur sang. Un roman choral qui laisse la parole à plusieurs protagonistes : à ceux qui perdent ou ont perdu, à ceux qui cherchent, à ceux qui trouvent ou pensent trouver. Un roman qui est l’histoire de six hommes qui aiment ou croient aimer chacun une femme : celui qui la cherche, celui qui l’aime de loin, celui qui veut la venger, celui qui la bat, celui qui la veut éternelle, et celui qui parle à ses cendres. Un roman parle des femmes comme premières victimes de la folie des hommes, même de ceux qui croient les aimer.

Avis

Si l’on devait résumer Nicolas Lebel, on dirait que cet auteur nous fournit régulièrement des romans policier de qualité, mêlant intrigue, originalité et humour. Une fois encore, cet auteur remplit astucieusement et de manière équilibré ce contrat. C’est avec une grande joie que l’on retrouve l’équipe du capitaine Mehrlicht, au physique de cinéma, au franc parler teinté de gouaille parisienne.

Il faut toutefois légèrement modéré mes propos puisque cette fois-ci, je n’ai pas retrouvé l’originalité : le thème du roman m’a trop fait penser au Sharko de Franck Thilliez. Cependant, contrairement à son confrère d’écriture, Nicolas Lebel va bien moins loin dans ce monde gothique déviant, en étant limite caricaturale en recourant à un « méchant » roumain faisant imanquablement pensé au Comte Dracula.

Cependant il nous fait découvrir quelques éléments historiques de la Roumanie, du temps où elle appartenait au bloc de l’Est.

Mais l’humour de l’auteur ne s’arrête pas là puisqu’il s’amuse également à prédire le lieu des futures sépultures d’hommes célèbres… au risque de se tromper (eh oui depuis l’écriture du roman, Jacques Chirac est décédé et n’est pas enterré au cimetière du Père Lachaise, mais dans celui du Montparnasse).

Un bon moment de lecture que je vous conseille.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre broché
    • Broché : 320 pages
    • Editeur : Marabout (27 mars 2019)
    • Collection : Romans
    • Langue : Français
    • ISBN-10 : 2501122690
    • ISBN-13 : 978-2501122696
    • Prix : 19,90€
  • eBook
    • Taille du fichier : 2820 ko
    • Editeur : Marabout (27 mars 2019)
    • EAN: 978-2501143660
    • Prix : 14,99€

Page FB de l’auteur

https://fr-fr.facebook.com/pages/category/Writer/Nicolas-Lebel-Polars-485293481534883/

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 2019/10/22 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : ,

Nadine Monfils – Le rêve d’un fou

Nadine Monfils – Le rêve d’un fou

La seule et unique fois où j’ai lu un roman de Nadine Monfils, ce fut son roman policier décalé qui a rencontré le plus de succès Les vacances d’un serial killer. Lorsque j’ai eu la chance de rencontrer l’auteure, je n’ai pas eu le courage de lui avouer que j’avais trouvé son livre moyen, bien qu’il fut distrayant et décalé.

Cette fois-ci, l’auteure revient avec un roman qui ne lui ressemble pas : une histoire librement inspirée de la vie du facteur cheval, cet homme qui a construit un palais fait de bric et de broc pendant 33 ans.

Alors Nadine Monfils va-t-elle nous faire rêver dans cette histoire ?

Histoire

Le hasard sème parfois un peu de poudre d’étoiles pour aller au bout de nos rêves.

Quand le destin s’est acharné sur lui, le Facteur Cheval aurait pu sombrer dans la douleur et le désespoir. Il a plutôt choisi de se lancer dans un pari insensé : construire de ses propres mains son Palais Idéal. Mais une étrange rencontre lors de ses tournées va donner un tout autre sens à son rêve.
Parce que la passion est la seule chose qui peut nous sauver.

En s’inspirant librement de la vie du Facteur Cheval, Nadine Monfils nous offre un roman émouvant comme un hymne à la liberté, la poésie, l’art, et la foi en ce qui nous dépasse.

Avis

Ceux qui ont déjà rencontré ou lu Nadine Monfils savent qu’elle fait partie de ses personnes gentiment doux-dingues. Ses romans policiers sont totalement décalés avec un brin de folie.

Sachant cela, on comprend que si une personne devait romaniser la vie du facteur Cheval, Nadine Monfils était tout naturellement désignée pour le faire mais surtout pour comprendre ce personnage mystérieux qui, pendant 33 ans, a construit un palais idéal à sa fille disparue. Alors qu’il n’avait que très peu d’éducation, mais n’était pas dénué de curiosité et de bon sens, il a su mener à bien ce projet.

Nadine Monfils nous fait donc découvrir cette douce folie, mais au travers du regard de cet homme, pour nous faire partager sa mentalité, sa poésie, son regard sur le monde et sa vie, toujours remplie de bienveillance.

Certes, Nadine Monfils prend quelques libertés avec la réalité, mais ce n’est que pour mieux comprendre le personnage, nous faire ressentir la vie du début du 20ème siècle, dans ce roman court qui vous ravira, vous remontera le moral et vous fera vous interroger sur le but de votre vie.

Un roman tout en sensibilité que je vous recommande.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché
    • Broché : 128 pages
    • Editeur : Fleuve éditions (26 septembre 2019)
    • Langue : Français
    • ISBN-10 : 2265116319
    • ISBN-13 : 978-2265116313
    • Prix : 14,99€
  • eBook
    • Taille du fichier : 4272 ko
    • Editeur : 12-21 (26 septembre 2019)
    • EAN : 978-2823850710
    • Prix : 10,99€

 

 
1 commentaire

Publié par le 2019/10/21 dans Roman

 

Étiquettes : , ,

David Lagercrantz – Millenium n°6 : La fille qui devait mourir

David Lagercrantz – Millenium n°6 : La fille qui devait mourir

Voici le sixième tome de la série Millénium, La fille qui devait mourir, troisième roman de la saga écrit par David Lagercrantz depuis la disparition de Stieg Larsson d’une série qui a mis les romans nordiques non seulement sur le devant de la scène mais carrément comme référence mondiale du genre.

Le précédent tome,  La fille qui rendait coup pour coup, ne nous avait guère enthousiasmé et avait surtout montré que n’importe qui ne pouvait reprendre le travail de  Stieg Larsson. Aussi est-ce uniquement avec un regard de critique plus que d’amateur de thriller que je me jette dans la lecture de ce nouveau chapitre.

Est-ce le roman de trop qui va faire mourir la série ?

Résumé du livre

À Stockholm, un SDF est retrouvé mort dans un parc du centre-ville certains de ses doigts et orteils amputés. Dans les semaines précédant sa mort, on l avait entendu divaguer au sujet de Johannes Forsell, le ministre de la Défense suédois. S agissait-il des délires d un déséquilibré ou y avait-il un véritable lien entre ces deux hommes ? Michael Blomqvist a besoin de l aide de Lisbeth Salander. Mais cette dernière se trouve à Moscou, où elle a l intention de régler ses comptes avec sa sœur Camilla. La fille qui devait mourir le grand finale de David Lagercrantz dans la série Millénium est un cocktail redoutable de scandales politiques, jeux de pouvoir à l échelle internationale, technologies génétiques, expéditions en Himalaya et incitations à la haine sur Internet qui trouvent leurs origines dans des usines à trolls en Russie.

Avis

A la sortie du sixième tome de la série Millénium, La fille qui devait mourir, David Lagercrantz a annoncé qu’il était temps de tourner la page et de passer à autre chose. En fait je pense qu’il aurait du le faire bien plus tôt car malheureusement ce roman ne permet pas de relever le niveau de la série et s’éloigne une fois de plus de la recette qui avait fait de Millénium une série au succès planétaire.

Ce sixième, et donc théoriquement dernier, tome de la série n’est plus qu’une pâle copie des aventures de Lisbeth Salander et Michael Blomqvist. si l’on ôte les quelques pages d’action en début et fin de roman, le livre a un rythme d’escargot sous tranquillisant. L’intrigue est aussi fine d’une feuille de papier à cigarette. Quant au style, par moment j’avais l’impression de lire une page Wikipedia ou un récit d’aventure de montagnards.

David Lagercrantz, est-ce du à son contrat avec les héritiers, ne fait preuve d’aucune originalité, se laisse bercer par les modes du moment (usine à troll), ne prend même pas la peine de faire évoluer ses personnages en les contraignant à leur carcan habituel au point que cela en devient une parodie.

Bref un roman fait pour être une manne financière pour les héritiers et non pas pour un héritage littéraire. Économisez vos sous pour un autre roman que celui-là.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché : 320 pages
    • Editeur : ACTES SUD (22 août 2019)
    • Collection : Actes noirs
    • Langue : Français
    • ISBN-10 : 2330125445
    • ISBN-13 : 978-2330125448
    • Prix : 23,00€
  • eBook
    • Taille du fichier : 977 ko
    • Editeur : Éditions Actes Sud (22 août 2019)
    • EAN : 978-2330129026
    • Prix : 15,99€
  • Livre audio
    • Durée : 10h36
    • Editeur : Actes Sud (22 août 2019)
    • EAN : 978-2330126445
    • Prix : 23,95€

Revues de presse

« « Millénium 6. La Fille qui devait mourir » boucle parfaitement ce qui doit l’être« , Macha Séry, Le Monde

« Une fille extraordinaire qui, à elle seule, donne envie que ce roman ne soit pas le dernier de la saga. »,

Le Figaro

« La Fille qui devait mourir », le sixième tome de la saga « Millénium », lancée par Stieg Larsson, offre une formidable virée dans le monde de la cyber-technologie. », Julie Malaure, Le Point

« Malgré l’avalanche de polars nordiques depuis sa sortie, « Millenium » reste, grâce à la modernité de ses thèmes et l’originalité de ses personnages, une marque souvent copiée mais jamais égalée.« , Les Echos

Site Internet du livre chez Actes Sud

http://www.actes-sud.fr/millenium/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/10/12 dans Policier

 

Étiquettes : , , , ,

Romain Slocombe – La débâcle

Romain Slocombe – La débâcle

Nous avions quitté Romain Slocombe il y a un peu moins d’un an avec le dernier tome de la série Sardoski. Cette série mêlait roman noir policier et récit historique en nous faisant suivre les aventures d’un inspecteur parisien un poil fasciste en période d’occupation allemande pendant la seconde guerre mondiale.

Nous ne pensions pas le retrouver si vite avec un roman, un gros roman, se positionnant à nouveau dans cette même période historique, mais quelques années auparavant lors de l’invasion allemande et de la fuite des parisiens à leur approche.

Alors est-ce que La débâcle est-elle uniquement dans l’histoire ou également dans le roman ?

Résumé du livre

Du 10 juin 1940, quand le gouvernement s’enfuit de Paris, au 17, où Pétain annonce la demande d’armistice, huit jours qui ont défait la France.
 » Le niveau d’essence dans le réservoir baissait dangereusement. Mme Perret se plaignait en permanence, se disputait avec Bernard qui voulait lui prendre la carte. À l’horizon en face de la colonne montaient de grandes lueurs orangées : un bombardement ? des dépôts de carburant en flammes ? Exténuée, sentant le mal au cœur revenir, gênée dans ses vêtements moites de transpiration, sa combinaison trop serrée, Jacqueline a fini par s’endormir, la tête sur l’épaule de la domestique et le chien sur ses genoux, bercée par les grincements d’essieux, les hennissements et le claquement des sabots, et un chœur de filles qui, quelque part derrière, chantaient du Tino Rossi…  »
Jetés sur les routes de l’exode, une famille de grands bourgeois, un soldat, un avocat fasciste, une femme seule et beaucoup d’autres, dans une vaste chasse à courre à l’échelle d’un pays où nul ne sait encore qui sonnera l’hallali.

Avis

Romain Slocombe réserve plusieurs surprises à ses lecteurs.

Il faut avertir ceux qui l’auraient connu du temps des séries japonaises ou Sardoski, Romain Slocombe abandonne cette fois-ci le roman noir, ou le roman noir à consonance historique, pour un pur roman historique. Ici, point d’enquête, seule est relatée la débâcle française lors de l’invasion allemande pendant la seconde guerre mondiale. J’avoue qu’une fois que j’ai découvert cela, j’ai été un peu refroidi.

Mais Romain Slocombe réussit le tour de force de nous faire lire un roman historique, de nous susciter l’intérêt de le lire, quand bien même cela ne serait pas du tout le genre de livre dont nous aurions l’habitude. Et cela est d’autant plus remarquable que, si les personnages sont totalement fictifs, les événements qu’ils vivent eux se sont réellement déroulés. On trouvera d’ailleurs en fin de livre l’ensemble des références à partir desquelles l’auteur a bâti son roman.

Même s’il y a quelques répétitions, cela n’est jamais ennuyeux. L’auteur conserve tout de même ses bons vieux réflexes d’auteur de romans policiers : des personnages bien charpentés qui vont évoluer au fur et à mesure de l’histoire, une écriture soutenue mais fluide, et une composition du roman en récits parallèles pour chacun des personnages principaux. Les chapitres seraient plus concis, l’auteur aurait fait d’un roman historique un véritable page-turner.

Cependant il faut bien le reconnaître, pour les lecteurs qui ne sont pas des amateurs de romans historiques, l’épaisseur du livre risque de les rebuter à un moment. Pour les autres, ce sera un pur moment de bonheur que de découvrir les petites historiques au sein de la grande histoire.

Je recommande fortement la lecture de ce quasi-page-turner historique.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 528 pages
    • Editeur : Robert Laffont (22 août 2019)
    • Collection : Roman
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2221218868
    • ISBN-13: 978-2221218860
    • Prix : 22,00€
  • eBook
    • Taille du fichier : 1405 ko
    • Editeur : Robert Laffont (22 août 2019)
    • EAN : 978-2221222140
    • Prix : 13,99€

Revue de presse

Présentation par France Bleue

Interview pour la librairie Mollat

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/10/10 dans Roman

 

Étiquettes : ,

Vincent Ortis – Pour seul refuge

Vincent Ortis – Pour seul refuge

J’ai récemment participé à une campagne Aviquali pour obtenir des livres et en faire une critique. En plus de La débâcle de Romain Slocombe, j’ai également eu Pour seul refuge de Vincent Ortis dont je vais vous parler aujourd’hui.

Cela me faisait d’autant plus plaisir que depuis quelques temps je voyais tant dans les journaux que sur les réseaux sociaux de nombreux articles sur ce livre.

Alors vais-je être acculé dans l’histoire de ce livre ?

Résumé du livre

La plus terrible des prisons est celle qui n’a pas de murs.

De la neige à perte de vue, une ourse affamée, pas une habitation à des kilomètres à la ronde.
Seuls, perdus dans les immensités sauvages du Montana, à plus de deux mille mètres d’altitude, deux hommes se font face : un jeune Indien accusé de viol avec tortures et le juge qui l’a condamné.
Chacun possède la moitié des informations qui pourraient les sauver, or :
Ensemble, ils s’entre-tueront. Séparés, ils mourront.

Avis

Pour seul refuge, le roman de Vincent Ortis, est surprenant à plus d’un titre.

Tout d’abord, alors que c’est son premier roman, l’auteur montre déjà une certaine maîtrise maîtrise du principe narratif pour un thriller. Il a eu la bonne idée d’adopter le schéma classique des deux (puis trois) histoires en parallèle : celle du méchant d’un côté et des gentils de l’autre. Cette technique fort connue et employée dans ce domaine permet de faire de ce thriller un vrai page-turner. On finit un chapitre, mais on ne peut s’empêcher de commencer l’autre pour voir ce qui arrive à la partie adverse.

Et heureusement que l’histoire a été architecturée de cette façon, qu’elle permet de garder l’auteur en haleine car la trame du roman est assez convenue et sans grande surprise. Les amateurs du genre auront vite déjoué les fausses-pistes semées par l’auteur sur le chemin de l’histoire. Il n’y a vraiment que le petit twist final qui donne une saveur d’imprévue dans cette histoire convenue.

Toutefois, le lecteur aura plaisir à découvrir l’Amérique profonde des grands espaces et des parcs nationaux; de cette Amérique qui a deux vies, une en été, une autre en hiver; une Amérique aux pointes de la technologie, et une autre beaucoup plus sauvage.

Au final, Vincent Ortis offre un agréable moment de lecture de roman policier.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché : 336 pages
    • Editeur : Robert Laffont (12 septembre 2019)
    • Collection : La Bête noire
    • Langue : Français
    • ISBN-10 : 2221240464
    • ISBN-13 : 978-2221240465
    • Prix : 13,90€
  • eBook
    • Format : Format Kindle
    • Taille du fichier : 1466 ko
    • Editeur : Robert Laffont (12 septembre 2019)
    • EAN : 978-2221245705
    • Prix : 9,99€

Revues de presse

« On ne ressortira pas indemne de cette lecture… », Le Figaro

France Bleue

Récompenses

Grand Prix des Enquêteurs 2019

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/10/10 dans Policier

 

Étiquettes : ,

Test King au cinéma par Télérama

Test King au cinéma par Télérama
“Shining”, “Misery”, “Christine”… Le romancier américain, maître incontesté de l’épouvante, est l’un des écrivains les plus adaptés à l’écran. Révisez vos classiques à l’heure d’une rétrospective au Forum des images.

Le Forum des images propose une foisonnante programmation de films tirés de l’œuvre de Stephen King ou, plus largement, influencés par « son » Amérique, assortie d’une série de conférences autour du sujet. L’occasion de tester nos connaissances, le temps d’un petit quiz « horrifique », de l’écrit à l’image.

Ce test est proposé par Télérama et est disponible ici.

Personnellement carton plein.

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/10/09 dans Evénements, Sites marchands

 

Étiquettes : , ,

Hunger Games 4 annoncé

Hunger Games 4 annoncé

L’univers Hunger Games revient en mai 2020 dans le monde de la littérature avec un nouveau roman dont le titre a officiellement été dévoilé : The Ballad of Songbirds and Snakes.

Le roman ne racontera pas la suite des aventures de Katniss Everdeen et Peeta Mellark, mais ce qu’il s’est passé 64 ans avant, lors des 10eme Hunger Games.

Le geai moqueur est de retour, mais sous un nouvel angle et à travers de nouveaux personnages. D’après Ellie Berger, présidente de l’édition Scholastic, le nouvel opus soulève “d’importantes questions sur l’autorité, l’usage de la violence et la vérité de la nature humaine”.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/10/08 dans Evénements

 

Étiquettes : , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :