RSS

Un Arsène Lupin du livre tente une vaste escroquerie dans l’édition

Un Arsène Lupin du livre tente une vaste escroquerie dans l’édition

Mais qui cherche à pirater l’édition ? Depuis plusieurs semaines, une escroquerie habile cible éditeurs, agents et scouts, avec une justesse qui laisse perplexe. Les motivations de cette arnaque sont en revanche plus ouvertement affichées : s’emparer de livres encore inédits, mais sans enjeu commercial primordial…

Suite de l’article sur actuallité.

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/03/13 dans Actualités, Evénements

 

Étiquettes : ,

Faire un marque-page original

Voici une petite vidéo que je viens de découvrir sur Facebook et qui mérite d’être partagée avec des amateurs de livres.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/03/11 dans Sites Internet

 

Étiquettes :

Lars Kepler – L’hypnotiseur

Lars Kepler – L’hypnotiseur

Depuis quelques années nous voyons fleurir sur les étales de nos libraires favoris, à raison d’un roman par an, les œuvres de Lars Kelper. En fait, Lars Kepler est le nom de plume d’un couple d’auteurs suédois de romans policiers, Alexandra Coelho Ahndoril et Alexander Ahndoril, spécialisés dans les romans policiers psychologiques.

N’étant pas particulièrement fan des romans policiers à tendances psychologique (voir par exemple ma critique sur La fille du train de Paula Hawkins), afin de connaître et de juger cet (ces) auteur(s), j’ai décidé de lire leur plus gros succès : L’hypnotiseur.

Est-ce que je vais être charmé par Lars Kelper ou bien serais-je insensible à son hypnose ?

Histoire

Erik Maria Bark, un psychiatres spécialisé dans le traitement des chocs et traumas aigus, a longtemps été l’un des rares véritables experts de l’hypnose médicale. Jusqu’au jour où une séance d’hypnose profonde a très mal tourné. Depuis, il a promis de ne plus jamais hypnotiser. Mais dix ans plus tard, l’inspecteur Joona Linna le réveille en pleine nuit : Josef, un adolescent, a assisté au massacre de sa famille. Le corps lardé de coups de couteau, il vient d’être hospitalisé, inconscient et en état de choc. Joona Linna veut l’interroger sans tarder car tout indique que l’assassin est maintenant aux trousses de la sœur aînée de Josef, mystérieusement disparue. Et pour lui, il n’y a qu’une façon d’obtenir un quelconque indice de l’identité du meurtrier : pénétrer le subconscient du garçon et tenter de revoir le carnage à travers ses yeux… donc hypnotiser Josef.Rythme effréné, richesse et complexité des personnages, écriture au cordeau : un roman policier d’une intelligence redoutable doublé d’un thriller terrifiant.

Extrait

Comme le feu, exactement comme le feu. » Ce furent les premiers mots du garçon hypnotisé. Malgré des blessures mortelles – des centaines de coups de couteau au visage, sur les jambes, le tronc, le dos, sous les pieds, sur la nuque et derrière la tête -, on l’avait plongé dans une hypnose profonde dans l’espoir de voir ce qui s’était passé à travers ses yeux.

– J’essaie de cligner des yeux, dit-il d’une voix tremblante. J’entre dans la cuisine, mais quelque chose ne va pas, ça crépite entre les chaises et des langues de feu lèchent le sol.

(…) Il était le seul témoin survivant et l’inspecteur principal

Joona Linna se disait qu’il serait peut-être en mesure de donner un signalement valable. L’auteur du crime avait eu l’intention de tous les assassiner, il était donc tout à fait possible qu’il n’ait pas pris la peine de se cacher le visage pendant l’acte.

Mais, si les circonstances n’avaient pas été si exceptionnelles, personne n’aurait jamais eu l’idée de faire appel à un hypnotiseur. »

Avis

Si j’avais été immédiatement séduit pas la quatrième de couverture de L’hypnotiseur de Lars Kepler, ma déconvenue en a été d’autant plus rapide.

En effet, ce livre se traine en longueur et grand bien aurait été fait aux lecteurs si une bonne centaine de pages avait été ôtée et ainsi supprimer les nombreuses répétitions, interrogations inutiles des personnages, flashback qui rompt la maigre lancée narrative de ce livre.

Pour un roman psychologique, la création des personnages est plus que superficielle au point où le lecteur ne manquera pas d’être surpris devant si peu de sentiments et de réactions du héros principal et de sa femme face à la disparition de leur fils.

Et je ne vous parle pas du suspense qui vole aussi haut que les pâquerettes, aucune surprise de dernière minute ne récompense le lecteur qui a eu le courage de lire l’intégralité de ce pavé.

Enfin, je n’ai réellement lu ce livre, je l’ai écouté. Bien que la diction du lecteur soit parfaite, est-ce son intonation ou le rythme du livre, mais plusieurs j’ai du revenir en arrière ayant perdu le fil de l’histoire. J’irais même jusqu’à dire qu’il convient d’éviter d’écouter ce livre tout en conduisant, une quiétude, voire légère léthargie va vous gagner au fur et à mesure des pages.

Notation

Histoire star_half_off_32
Écriture star_half_off_32
Durée de lecture star_half_off_32
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Poche: 592 pages
    • Editeur : ACTES SUD (10 octobre 2011)
    • Collection : Babel noir
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2330014406
    • ISBN-13: 978-2330014407
    • Prix : 9,80€
  • eBook
    • Editeur : ACTES SUD (10 octobre 2011)
    • Collection : Babel noir
    • ISBN-13: 978-2742798179
    • Prix : 9,99€
  • Livre Audio
    • Editeur : Audiolib (20 avril 2011)
    • Collection : Suspense
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2356412743
    • Prix : 25,40€

Revue de presse

« Certes, l’écriture de ces 500 pages n’est pas particulièrement ciselée ni travaillée, la priorité allant manifestement à la construction et au rythme de l’intrigue. » – Florence Noiville, Le Monde

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/03/09 dans Policier

 

Étiquettes : ,

Patrick DeWitt : Heurs et malheurs du sous-majordome Minor

Patrick DeWitt : Heurs et malheurs du sous-majordome Minor

Ce livre est un peu particulier, non pas par son auteur, son histoire, son format, sa couverture ou sa mise en page, mais pas la façon dont je l’ai obtenu. Mon libraire préféré n’arrivant plus à lire tous les livres spécial presse a décidé de confier une partie de ses exemplaires à ses meilleurs clients (du moins oserais-je l’espérer). Leur seule mission étant de leur faire un compte-rendu de lecture de chaque livre, mais surtout de les avertir en cas de découverte d’une pépite afin de le conseiller à ses autres clients. J’en profite donc ici pour remercier mon libraire de m’avoir choisi.

J’avais découvert Patrick Dewitt avec son jubilatoire roman Les frères Sisters. J’ai souvenir d’un western complètement déjanté, mais plaisant et divertissant à lire.

Patrick Dewitt revient avec Heurs et malheurs du sous-majordome Minor. Changement de décors complet, aussi espère-t-on que la qualité narrative quant à elle n’a pas eu de modifications substantielle.

Alors, après ce premier service de lecture, quelle sera mon humeur ?

Histoire

Un jeune homme du nom de Lucien Minor, dit Lucy, accepte un poste de sous-majordome au château Von Aux, lugubre forteresse sise au cœur d’un massif alpin. Et découvre bientôt que ce lieu aussi inquiétant que fantomatique recèle les plus noirs secrets. Un conte cruel et grinçant qui a pour protagonistes une étrange humanité, toute pétrie de mensonges, de mauvaise foi, de malignité et de perversité mais aussi d’innocence.
Avec ce roman aussi ludique qu’initiatique, où résonnent les accents d’un Edgar Allan Poe, d’un Calvino, ou d’un Kafka (voire d’un Bram Stoker…), Patrick deWitt, après le succès de son inoubliable roman, Les Frères Sisters, fait une nouvelle fois la preuve d’un exceptionnel tempérament d’écrivain capable de mettre tous les schémas du conte au service d’une passionnante exploration du monde ténébreux des passions humaines, entre dérision, fantaisie et cruauté.
Avis

Il faut bien l’avouer Patrick Devitt a un style littéraire particulier, voire unique. Cet auteur possède une qualité littéraire rare : nous raconter une histoire fantastique, proche d’un conte de Dickens, d’y ajouter des considérations adultes à la limite philosophiques, avec humour et une touche de suspense, et de combiner le tout de manière équilibré et agréable à lire.

La composante humour du roman est très importante et se matérialise dans le roman sous différentes formes : situations cocasses, petites joutes verbales, innocence et crédulité du personnage principal face à la cruauté de la région et des ses habitants.Cet humour intervient en petites touches pour éviter toute lourdeur à la lecture.

Personnellement, par rapport aux Frères Sisters, j’ai trouvé l’histoire de Heurs et malheurs du sous-majordome Minor beaucoup plus attrayante, plus fluide, sans longueur ni répétition. La succession de petites histoires plongeant le héros dans des aventures différentes, le confrontant à des situations de plus en plus complexes, font des petites histoires dans la grande histoire. Toutes ces histoires façonnent la grande, structurent la psychologie des personnages et constituent les étapes d’un parcours initiatique en amour et maturité pour Lucy, le personnage principal.

De par son humour ce roman pourrait passer pour un feel-good alors qu’il n’en est pas un, mais avec lequel on passe un très bon moment.

 

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 320 pages
    • Editeur : Actes Sud Editions (1 mars 2017)
    • Collection : ROMANS, NOUVELL
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2330075952
    • ISBN-13: 978-2330075958
    • Prix : 22.80€
  • ebook
    • Editeur : Actes Sud Editions (1 mars 2017)
    • Collection : ROMANS, NOUVELL
    • Langue : Français
    • EAN : 9782330077747
    • Prix : 16.99€

Site internet de l’auteur

http://patrickdewitt.net

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/03/05 dans Roman

 

Étiquettes : , , ,

Martin Winckler en dédicace chez Lu&Cie à Suresnes le 19 mars

C’est avec une certaine joie que je vous annonce la venue de Martin Winckler le 19 mars à la librairie Lu&Cie à Suresnes pour une séance de dédicaces.

martin-winckler

J’ai d’autant plus de plaisir à vous l’annoncer que j’apprécie beaucoup les écritures de celui qu a été révélé par la Maladie de Sachs.

Je dis bien les écritures car c’est un véritable touche-à-tout : romans engagés vis-à-vis du monde médicale, polars, documentaires sur les séries télé, font partie des domaines de cet écrivain prolifique.

Rendez-vous donc le dimanche 19 mars de 10h à 13h à

Librairie Lu&Cie

18 avenue Jean Jaurès à Suresnes

www.lu-et-cie.fr  – 01 47 72 15 18 

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/03/05 dans Evénements

 

Étiquettes : , ,

Gilles Legardinier : Le premier miracle

Gilles Legardinier : Le premier miracle

Je continue mes expériences d’auditeur de livres numériques. Cette fois-ci je force l’expérience en sélectionnant le livre d’un auteur que je n’ai jamais lu, Gilles Legardinier, mais surtout avec Le premier miracle, un roman qui sort de habitudes de cet auteur : loin des romans feel-good,

Enfin, quand je dis que je n’ai jamais lu cet auteur, ce n’est pas tout à fait vrai puisqu’il fait partie de ces auteurs au grand cœur, qui participent chaque année à l’aventure de 13 à table, le petit livre au profit des Restos du Cœur.

Je vais donc vérifier si la première bonne impression de cet auteur n’était pas un miracle ?

Résumé du livre

Karen Holt est agent d’un service de renseignements très particulier. Benjamin Horwood est un universitaire qui ne sait plus où il en est. Elle enquête sur une spectaculaire série de vols d’objets historiques à travers le monde. Lui passe ses vacances en France sur les traces d’un amour perdu. Lorsque le vénérable historien qui aidait Karen à traquer les voleurs hors norme meurt dans d’étranges circonstances, elle n’a d’autre choix que de recruter Ben, quitte à l’obliger. Ce qu’ils vont vivre va les bouleverser. Ce qu’ils vont découvrir va les fasciner. Ce qu’ils vont affronter peut facilement les détruire…

Avec ce nouveau roman, Gilles Legardinier allie pour la première fois tous les talents qui ont fait de lui un exceptionnel auteur de best-sellers. Aventure, intrigue fascinante et humour nous entraînent aux confins des mystères de la science et de l’Histoire.

Avis

La grande originalité de ce livre ne se tient pas dans son histoire mais dans le fait qu’il ne s’inscrit pas dans la lignée des précédentes publications de l’auteur feel-good le plus lu en France. Cette fois-ci Gilles Legardinier s’attaque au roman d’aventure et d’espionnage. Certes, on est loin de John Le Carré ou Tom Clancy, mais Gilles Legardinier amène une jolie histoire d’espionnage se rapprochant de Dan Brown : un historien doit enquêter sur une série de vols qui chamboulera sa vie. Les rebondissements sont tous les plus invraisemblables les uns que les autres, même si de nombreux éléments reposent sur des faits historiques, des lieux géographiques réels et des œuvres d’art existantes comme le Splendor Solis.

splendor_solis_04_solar_king_and_lunar_queen_meet

Mais les qualités premières de Gille Legardinier sont toujours présentes : une écriture simple, efficace, fluide avec une pointe d’humour de-ci de-là. Ces qualités font que l’on se laisse gagner par l’histoire et que l’on passe un très bon moment.

Comme j’ai « lu » ce livre par sa version audio, je dois féliciter David Manet qui a une voix très agréable, ni agressive, ni soporifique, qu’il sait moduler pour incarner les différents personnages. Sa diction est parfaite ne rend que plus appréciable l’écoute de ce livre.

Enfin, dans la tradition de Stephen King pour présenter ses nouvelles, Gilles Legardinier offre aux lecteurs, en dernier chapitre, l’histoire de l’histoire : ce qui fut à l’origine de l’idée de cette histoire, les anecdotes ainsi que quelques suppléments que je ne vous dévoilerai pour ne pas « spoiler » le livre (et comme l’auteur le demande lui-même en introduction de ce dernier chapitre).

Notation

Histoire
Ecriture
Lectre
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 544 pages
    • Editeur : Flammarion(5 octobre 2016)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2081383780
    • ISBN-13: 978-2081383784
    • Prix : 19,90€
  • eBook
    • Editeur : Flammarion (5 octobre 2016)
    • EAN : 9782081384002
    • Prix : 21,90€
  • Livre Audio
    • Editeur : Audiolib (2 novembre 2016)
    • Collection : Littérature
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2367622779
    • ISBN-13: 978-2367622774
    • Prix : 22,90€

Revue de presse

« L’humour et l’émotion, les deux principaux ingrédients de ses romans précédents sont bien présents dans son nouveau livre mais ils sont un peu éclipsés par une intrigue plus dense. « , CultureBox,

« Un roman d’aventure passionnant« , Bernard Poirette, RTL

Site Internet de l’auteur

http://www.gilles-legardinier.com/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/02/28 dans Aventure, Espionnage, Roman

 

Étiquettes : ,

Salon du livre 2017 : bis repetita

Salon du livre 2017 : bis repetita

Maxime Chattam boycotte le prix d’entrée excessif du salon du livre.

Un Salon du Livre de Paris sans polémique n’est pas vraiment un Salon du Livre de Paris. Mais l’écrivain Maxime Chattam vient de jeter un sacré pavé dans la mare en annonçant sur Twitter son boycott de l’événement. La raison ? Un prix d’entrée qu’il considère « excessif »… Et de nombreux visiteurs sont d’accord avec lui.

Les organisateurs, Reed Expositions et le Syndicat national de l’édition, ont créé cette année deux tarifs, selon le jour de la visite : en semaine, l’entrée coûtera 10 € sur place (8 € en prévente), contre 12 €, le tarif habituel pour la manifestation, le week-end, sur place (10 € en prévente).

En contrepartie, les seniors, qui bénéficiaient auparavant de la gratuité sur un créneau spécifique, sont désormais logés à la même enseigne d’un tarif réduit sur présentation d’un justificatif, comme les étudiants de moins de 26 ans, les enseignants, les chômeurs et bénéficiaires du RSA et les visiteurs handicapés, à 7 € sur place (6 € en ligne).

Autre nouveauté, l’apparition d’un Pass Grand Lecteur, à 29 €, pour accéder librement au Salon du Livre de Paris sur toute sa durée.

Article original et complet : https://www.actualitte.com/article/culture-arts-lettres/maxime-chattam-boycotte-le-prix-d-entree-excessif-du-salon-du-livre-de-paris/69910

Enfin rappelons que le Salon du Livre de Paris est un des rares salons du livre payants; contrairement à celui de Bruxelles par exemple. Nous vous rapportions cette polémique déjà en 2012.

 
4 Commentaires

Publié par le 2017/02/28 dans Evénements

 

Étiquettes : , , ,