RSS

Archives de Tag: VSD

Vincent Hauuy – Le tricycle rouge

Vincent Hauuy – Le tricycle rouge

Le problème quand on part en vacances en mode déconnecté, c’est que l’on lit plein de livres, mais que je peux pas en dresser la critique du livre sitôt celui-ci fini.

Malheureusement pour le livre que je vais vous présenter aujourd’hui, Le tricycle rouge de Vincent Hauuy, c’est le cas.

Alors est-ce qu’avec ce Tricycle rouge cela roule sur les chapeaux de roue ?

 

Histoire

Noah Wallace est un homme usé, l’ombre du brillant profileur qu’il était jusqu’à ce qu’un accident lui enlève à la fois sa femme et sa carrière. Mais un appel téléphonique va le contraindre à reprendre du service. Son ami et ex-coéquipier Steve Raymond a besoin de lui. Une carte postale trouvée sur le lieu d’un crime atroce au Canada l’implique directement et le ramène à une série de meurtres commis cinq ans plus tôt. Tout porte à croire qu’un tueur en série présumé mort, le Démon du Vermont, est de nouveau à l’œuvre.
Dans le même temps, à New York, la journaliste-blogueuse Sophie Lavallée enquête sur un reporter disparu dans les années soixante-dix.
Et si les deux affaires étaient liées par le même sombre secret ?

Avis

Comment parler de ce roman sans en divulguer l’intrigue ?

Je crois que c’est tout simplement impossible, aussi ne vais-je pas présenter l’histoire plus que ce que le fait la quatrième de couverture. Cependant, je peux ajouter qu’en lecteur averti on devine quelque peu la fin, mais que la qualité d’écriture de Vincent Hauuy permet de garder le suspense jusqu’au bout de l’histoire, et de ne donner les explications que tout à la fin.

L’histoire est soutenue par des personnages forts, mystérieux, qui se dévoilent et se découvrent au fur et à mesure de l’investigation. Du fait de leur passé et de leur aventure respectifs, leur psychologie est différente, complexe, interrogative; sans pour autant rendre ce thriller psychologique.

Tant les actions que les rebondissements jalonnent ce roman; et avec la fluidité d’écriture, les pages défilent sans jamais lasser le lecteur.

Un point qui m’a quelque peu perturbé : l’auteur, à propos de Noah, fait de nombreuses allusions à des enquêtes passées. Or je ne savais pas si ce roman faisait partie d’une série (infirmation de ce point après quelques recherches) ou si cela faisait partie intégrante du roman pour renforcer le personnage.

Seul point négatif, mais qui est très personnel, est l’accumulation des personnages dont certains avec des noms d’emprunt. Aussi, soit vous lisez Le tricycle rouge en très peu de temps et d’interruptions et vous pourrez vous souvenirs de qui est qui, soit vous avez un très bonne mémoire des noms, soit vous vous munissez d’un petit papier pour combler la déficience de vos neurones.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 496 pages
    • Editeur : Hugo Roman (18 mai 2017)
    • Collection : Hors collection
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2755633425
    • ISBN-13: 978-2755633429
    • Prix : 19.95€
  • Poche
    • Poche: 512 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (28 mars 2018)
    • Collection : Thrillers
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253014451
    • ISBN-13: 978-2253014454
    • Prix : 8.40€
  • Livre audio
    • Durée : 11h32
    • Editeur : Audible Studios (23 novembre 2017)
    • ASIN: B0776YYCYV
    • Prix : 19.95€
  • eBook
    • Taille du fichier : 1165 KB
    • Nombre de pages de l’édition imprimée : 496 pages
    • Editeur : Hugo Roman (18 mai 2017)
    • Langue : Français
    • EAN : 9782755630954
    • Prix : 12.99€

Revue de presse

« «Le Tricycle rouge»: Le thriller de Vincent Hauuy qui nous fait nous ronger les doigts (littéralement)« , 20 minutes

Récompenses

Prix VSD-Michel Bussi du meilleur thriller.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/05/05 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , , , ,

Prix polar VSD : soumission des livres et Thilliez président

Si vous êtes un nouvel auteur policier, que vous ne savez pas comment percer dans ce monde littéraire, le prix VSD du meilleur polar est pour vous.

Sachez qu’il faut que vous soumettiez votre œuvre avant le 15 octobre, et vous saurez si vous êtes l’heureux vainqueur fin novembre pour vous voir publier dès janvier 2014. Tous les détails pour y participer ici.

Et attention, cette année, pour cette 6ème édition, vous aurez le grand privilège d’être jugé par un de vos pairs : Franck Thilliez.

Voici l’annonce faite dans le magazine du nom du prix.

vsd_prix_polar_thilliez

 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/09/13 dans Uncategorized

 

Étiquettes : , , ,

Dominique Maisons – Le psychopompe

« Et de 3 ! » me diriez-vous (cf. les articles sur Le passager de JC Grangé et [E] de Franck Thilliez). Contrairement à ce que pourrait laisser supposer le titre de ce premier roman de Dominique Maisons, le psychopompe n’a pas grand chose à voir avec la psychologie… enfin un tout petit peu.

Alors ce roman ayant reçu le Prix VSD du Polar 2011 vaut-il la peine d’être lu, ou va-t-il nous pomper notre temps de lecture ?

Histoire

Paris, hiver 2011. La vie d’Alice Jourdan bascule dans l’horreur la nuit où elle se fait agresser par un vagabond fantomatique qui a le visage de son mari défunt. L’incident plonge la jeune femme dans un état de terreur paranoïaque. Elle va se confier à Victor Bellanger, flic marginal en pleine dérive, qui n’hésite pas à rompre avec tout cadre légal pour mener sa propre enquête. Tous deux se retrouvent au coeur d’une série d incidents violents liés au passé familial de la jeune femme. Les portes de la folie scientifique viennent de s ouvrir ! Isolés et traqués, ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour échapper à l’abîme où les entraîne la quête obsessionnelle des psychopompes, les guides de l’au-delà.

Avis

J’ai toujours rêvé d’avoir pour profession écrivain policier. J’avoue qu’à la lecture de ce livre, j’aimerais bien faire un premier roman comme l’a fait Dominique Maisons. La narration est fluide, l’intrigue complexe tout en restant compréhensible de tout le monde. Le rythme du roman est parfaitement maîtrisé et est un excellent exemple de turn-page.

Le style oscille entre le policier, le thriller et un poil de science-fiction.Et si vous connaissez un peu les lieux (région parisienne et Strasbourg), vous ne saurez que mieux vous mettre dans l’ambiance du roman.

en conclusion, nous pouvons dire que le prix VSD du Polar 2011 est largement mérité.

Monsieur Maisons, nous attendons avec impatience votre prochain roman.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix
 
 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :