RSS

Archives de Tag: Tour

Stephen King – La tour sombre Tome 2 – Les trois cartes

Stephen King – La tour sombre Tome 2 – Les trois cartes

Les lecteurs fidèles de ce blog savent que je suis particulièrement fan des romans de Stephen King (vous pouvez d’ailleurs retrouver la liste de ses livres en ma possession ici) mais que j’ai été moyennement séduit par le premier tome de la série de la Tour Sombre, Le Pistolero.

Je réservais donc mon appréciation à la lecture du deuxième tome, Les trois cartes.

Les trois cartes vont-elles sortir leur va-tout ?

Résumé du livre

Echoué sur une plage peuplée de monstres, gravement blessé, Roland de Gilead se retrouve face aux trois portes qui jalonnent sa route vers la Tour Sombre, son but ultime. Par elles, il parcourra l’espace-temps, rencontrera trois compagnons insolites et reverra Jake, cet enfant dont le souvenir le hante et qui semble nécessaire à sa quête. Alors que le temps devenu fou joue contre lui et les siens, le Pistolero saura-t-il démasquer ses noirs ennemis, magiciens et démons ligués pour s’emparer de la Tour ? Est-il prêt pour cela à partager son idéal, en s’en remettant au ka – le destin ? C’est pour lui l’heure de vérité…

Avis

Les défauts du premier tome semblent effacés dans les premières pages du livre. Abandonné le duo de cow-boys aux faux airs de Clint Eastwood, nous voici dans un western mêlant horreur et folie. Après l’attaque de crabes géants, leur héros découvrent enfin les premières portes permettant de communiquer avec des univers parallèles.

Malheureusement, l’histoire s’enlise très rapidement dans de nombreux détails, des répétitions, de multiples hésitations, comme si l’auteur ne savait pas vraiment où son histoire devait aller et où mener son héros, si ce n’est dans un univers de trafiquants de drogue façon Raging Bull.

Je dois avouer ne pas avoir lu, mais écouté, ce livre. On pourrait penser que le lecteur est à l’origine de cette déception. Or il s’agit de Jacques Frantz, la voix française de Robert de Niro; voix dont j’ai eu la joie d’entendre sur Travail soigné qui est pour moi à ce jour, l’exemple par excellence du très bon livre audio.

Notation.

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Poche: 396 pages
    • Editeur : J’AI LU (8 mars 2006)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2290345903
    • ISBN-13: 978-2290345900
    • Prix : 8,50€
  • eBook
    • Editeur : J’AI LU (juillet 2017)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2290090138
    • Prix : 8,49€
  • Livre audio
    • Durée : 16 heures et 4 minutes
    • Editeur : Gallimard ( 22 juin 2017)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2072726934
    • Prix : 15,99€
Site Internet de l’auteur

http://www.stephenking.com/

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/09/26 dans Horreur

 

Étiquettes : , , ,

Les séries de l’été 2018

Les séries de l’été 2018

Généralement, les télévisions prévoient des séries pour combler vos chaudes soirées d’été.

Personnellement je préfère les séries littéraires.

Je viens tout juste de recevoir une nouvelle série : Autre-Monde de Maxime Chattam, qui vient s’ajouter aux volumes de Stephen King de la Tour Noire et ceux des Voies de l’ombre de Jérôme Camut et Nathalie Hug.

Donc cet été, ce sera série ou ça ne sera pas.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/06/26 dans A lire

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Stephen King – La tour sombre, Tome 1 : Le pistolero

Stephen King – La tour sombre, Tome 1 : Le pistolero

Stephen King est à l’honneur cette année au cinéma puisque sa seule saga mélant fantasy et science fiction, La tour sombre, va sortir sur les grands écrans.

Ne pouvant lire l’intégralité de la saga d’ici la sortie en salle le 9 août prochain, je vous propose de faire la critique du premier tome, Le pistolero. Autant vous dire tout de suite que mon avis sur la série ne pourra se faire uniquement sur ce premier tome, et par conséquent que d’autres suivront au fur et à mesure de sa lecture.

Alors allons-nous sombrer dans cette tour autour d’une parodie du Seigneur des anneaux ?

Résumé du livre

 » L’homme en noir fuyait à travers le désert, et le Pistolero le suivait…  » Ce Pistolero, c’est Roland de Gilead, dernier justicier et aventurier d’un monde qui a changé et dont il cherche à inverser la destruction programmée. Pour ce faire, il doit arracher au sorcier vêtu de noir les secrets qui le mèneront vers la Tour Sombre, à la croisée de tous les temps et de tous les lieux. Roland surmontera-t-il les pièges diaboliques de cette créature? A-t-il conscience que son destin est inscrit dans trois cartes d’un jeu de tarot bien particulier ? Le Pistolero devra faire le pari de le découvrir, et d’affronter la folie et la mort. Car il sait depuis le commencement que les voies de la Tour Sombre sont impénétrables…

Maître incontesté du suspense et de l’épouvante, Stephen King a connu, depuis la publication de son premier roman, un succès phénoménal qui ne s’est jamais démenti à ce jour. Il est aujourd’hui l’un des écrivains les plus lus au monde. Avec La Tour sombre, saga fantastique dont voici le premier volet, il nous offre le plus déroutant, le plus énigmatique de ses romans.  » L’homme en noir fuyait à travers le désert et le pistolero le poursuivait …  » Dernier aventurier d’une époque qui ressemble à la nôtre, Roland le Pistolero est poussé par une force inconnue. Au-delà de cette chasse à l’homme, ce qu’il cherche, c’est la Tour. A la croisée des temps, lieu de rencontre de notre univers et d’autres mondes…. Voilà vingt ans que dure cette poursuite. Pour Roland, l’enjeu est maintenant de rattraper l’homme en noir. Lui seul – il l’a vu en rêve – peut l’éclairer sur soit avenir. Le sorcier doit tirer trois cartes qui vont lui ouvrir trois portes. Vers l’enfer ou le paradis ? Nul ne le sait encore. En attendant, tous deux marchent. Hallucinés. Ne pouvant se soustraire l’un à l’autre. Sous l’œil vigilant du gardien de la Tour…

Avis

Bien qu’étant un fervent amateur des romans de Stephen King, j’avoue avoir eu un peu de mal à me projeter dans ce livre. Sans doute est-ce du à la jeunesse de l’écrivain au moment de la première rédaction de ce livre, en qu’en bien même le maître du suspense l’a quelque peu retouché à l’issue de la rédaction du 8ème et dernier tome pour en assurer une cohérence globale, la structuration des phrases et la fluidité du récit ne sont pas celles dont nous sommes coutumiers de cet auteur.

Par contre, il est indéniable que ce premier tome constitue bien une entrée d’une saga. L’auteur laisse planer un certain flou sur ses personnages, leur origine, leur destinée, se contenant de les mettre dans une course poursuite à mort. Alors que l’histoire du tome 1 se déroule dans un far west mi-ruée vers l’or, mi-post apocalyptique, il est fait mention d’une certaine tour, de souvenirs d’un monde proche du notre de la fin du siècle précédent pour un personnage tiers,

Cependant, on voit que Stephen King a voulu faire sa version du Seigneur des anneaux car nous y trouvons de nombreux points communs. Tout comme pour Frodon, le héros de Stephen King est en quête d’identité et va se découvrir au travers d’une quête qu’il croît accomplir en tuant l’homme en noir.

Bref, un premier tome qui ne donne pas forcément envie de lire la saga dans son entier, mais qui recèle sans doute de nombreux indices pour qui sera assez téméraire pour lire les volumes suivants.

Notation.

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Poche: 254 pages
    • Editeur : Editions 84 (8 mars 2006)
    • Collection : J’ai lu
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 229034589X
    • ISBN-13: 978-2290345894
    • Prix : 6,10€
  • eBook
    • Editeur : Editions 84 (8 mars 2006)
    • Collection : J’ai lu
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2290143131
    • Prix : 7,49€
  • Livre audio
    • Durée : 8 heures et 55 minutes
    • Editeur : Gallimard
    • Date de publication : 1 juin 2017
    • Langue : Français
    • Prix : 15,99€

Bande annonce du film

Site Internet de l’auteur

http://www.stephenking.com/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/08/01 dans Horreur

 

Étiquettes : , , ,

Franck Thilliez – Puzzle

726ba-puzzle_franck_thilliez Franck Thilliez est décidément à l’honneur sur ce blog littéraire car depuis le début de ‘année, c’est le 7ème billet (et bientôt 8) sur cet écrivain en moins de 12 mois et le 5ème livre critiqué.

Il semblerait donc que nous ayons été atteinte de la Sarkoïte, maladie politiquement incorrect, qui se rend les gens accros au héros préféré de Franck Thilliez.

Et pan, l’auteur nous livre un thriller psychologique sans Sarko. Et histoire de faire bisquer ses plus fidèles lecteurs, mine de rien, il leur annonce que Sarko reviendra dans son livre d’après, et que son héro est en difficulté face à un caïman (ou un alligator je ne sais plus).

Puzzle va-t-il nous mettre en pièces, continuer à jour avec nos nerfs, et pas uniquement par l’absence de Sarko ?

Histoire

Ilan et Chloé, deux jeunes gens spécialistes des chasses au trésor ont rêvé des années durant de participer à la partie ultime, d’un jeu mystérieux dont on ne connaît pas les règles, dont on ne connaît pas l’entrée, et dont on ne sait même pas s’il existe. Mais dont on connaît le nom : Paranoïa. Lorsqu’un an après leur rupture Chloé réapparaît dans la vie d’Ilan en lui annonçant qu’elle sait comment jouer, ce dernier a totalement rompu avec l’univers des jeux, et vit isolé dans la maison de ses parents disparus en mer. Officiellement morts, mais Ilan est persuadé qu’ils ont été enlevés à cause de leurs recherches scientifiques. Après avoir refusé l’aventure, Ilan cède alors que Chloé lui fait part de la rumeur : le gagnant remporterait 300 000 euros. Après un premier jeu de pistes dans Paris, les deux amis sont enfin sélectionnés. C’est alors qu’ils découvrent la règle numéro 1 : « Quoiqu’il arrive, rien de ce que vous allez vivre n’est la réalité. Il s’agit d’un jeu. », rapidement suivie, à leur arrivée sur les lieux du jeu – un gigantesque bâtiment isolé en pleine montagne appelé Complexe psychiatrique de Swanessong – de la règle numéro 2 : « L’un d’entre vous va mourir. » Quand les joueurs découvrent le premier cadavre, quand Ilan retrouve dans le jeu des informations liées à la disparition de ses parents, la distinction entre le jeu et la réalité est de plus en plus difficile à faire… Et Paranoïa peut alors réellement commencer…

Extrait

Toute l’équipe médicale qui suivait Lucas Chardon s’était réunie autour de son lit. Dès son réveil, on avait retiré les différentes électrodes de l’électro-encéphalogramme fichées sur son cuir chevelu. L’électrocardiogramme et les divers appareils encore reliés à son corps témoignaient d’un état parfaitement stable.
Le patient sanglé aux poignets et aux chevilles manifesta son exaspération.
– Je ne parlerai qu’à ma psychiatre. Les autres, sortez, s’il vous plaît.
La chambre d’hôpital se vida rapidement. Lucas Chardon essaya de redresser la tête mais en fut incapable.
– N’essayez pas, lui dit Sandy Cléor. L’épreuve a été longue et difficile, vos muscles vont avoir besoin de plusieurs jours de rééducation, peut-être même des semaines.
– Et heureusement, les sangles sont là pour m’empêcher de me faire mal, n’est-ce pas ?
La psychiatre s’assit au bord du lit et écarta la mèche châtaine qui masquait le regard de son patient. Pour une fois, cette belle femme aux courts cheveux bruns, d’à peine trente ans, était habillée en civil, débarrassée de cette blouse blanche trop officielle. Cet hôpital public se trouvait à une petite centaine de kilomètres de l’Unité pour Malades Difficiles où elle exerçait.
– Vous savez bien que nous ne pouvons pas faire autrement, Lucas.
– On peut toujours faire autrement.
– Comment vous sentez-vous ?
Le jeune homme tourna la tête vers la seule fenêtre de la chambre. Le ciel était chargé, menaçant. Ses yeux revinrent vers ceux, très bleus, de sa psychiatre.
– Combien de temps avez-vous essayé de me soigner avant mon arrivée ici, docteur Cléor ?
– Vous ne vous le rappelez pas ?
– Comment le pourrais-je ? Ne suis-je pas censé être fou ? Difficile, pour un fou, d’avoir des notions de réalité et de temps, non ?
Cléor ne répondit pas sur-le-champ. Pour une fois, le discours de son patient lui paraissait extrêmement clair et cohérent. Et non agressif
– Quatre mois. Vous êtes resté quatre mois à l’UMD… jusqu’à présent.
– Et vous jugiez les électrochocs vraiment nécessaires ? Vous rendez-vous compte de la douleur que vous m’avez infligée durant toutes ces semaines ? Savez-vous ce que ça fait de recevoir des centaines de volts dans l’organisme ? On a l’impression que les yeux vont vous sortir de la tête, que toutes vos veines vont exploser. Vraiment. E faudrait que vous essayiez, un jour, vous comprendriez. Les psys devraient toujours tester leurs traitements sur eux-mêmes avant de les faire subir aux autres.
Sandy Cléor observa brièvement les sangles qui immobilisaient son patient aux poignets. Il était capable d’agresser quelqu’un en une fraction de seconde. Il l’avait déjà fait, à maintes reprises. La psychose était une maladie perverse, destructrice. Les malades qui en étaient atteints souffraient de sévères hallucinations, d’idées délirantes, et vivaient la plupart du temps dans une réalité parallèle, ce qui rendait toute forme de traitement extrêmement délicate. D’autant plus que Lucas Chardon, paranoïaque même dans ses moments de lucidité, prenait toute tentative de soin ou d’approche du personnel pour une persécution ou une conspiration contre lui.

Avis

Franck Thilliez nous livre un très bon, très bon, cru… mais pas de garde. Impossible de résister au roman. Vous le commencez, vous le finirez. Vous aurez énormément de mal à vous arrêter même pour dormir. Personnellement j’ai profité d’un déplacement professionnel pour le lire dans le train : en 2 fois 2h30 de transport, j’avais lu les 3/4 du livre, et bien que fatigué je n’ai pu résister à le finir le soir-même.

Que dire de ce livre sans rien dévoilé : Puzzle me fait penser à un mélange de plusieurs idées de films : Cube, Shutter Island, et de livres comme Le Passager de Jean-Christophe Grangé (voir notre critique ici), des Hunger Games de Suzanne Collins (voir notre critique ici).

La vraie qualité du livre est de faire communiquer le stress, la pression, le doute, la suspicion, bref la paranoïa du héros au lecteur. A mener notre propre enquête au fil des pages, nous devons aussi paranoïaque que le héros, nous doutons des qualités mentales de ce dernier, des personnes qu’il rencontre. Franck Thilliez malmène nos pauvres esprits de lecteurs. Et à rai dire, on aime ça. On en redemande, masochiste de lecture que nous sommes.

Une chose qui m’étonne à propos de ce livre : celui-ci est paru tout au long de l’été dans Les Echos, et je n’ai trouvé nulle part sur les sites de livres pirates un exemplaire de ce livre avant sa sortie en version papier. Soit les fans ont su jouer le jeu et ne pas divulguer ce très bon livre, soit comme moi, ils ont été pris de court et n’ont pas pu collecter tous les épisodes (il m’en manquait 6) pour avoir l’histoire en entier. Ce sera bien le seul mystère qui perdurera sur ce livre après sa lecture.

Enfin, je rappelle un précédent billet pour ceux qui désirent mener l’enquête à l’aide des morceaux de puzzle. Notons que les versions du livre et du quotidien sot différentes.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 429 pages
  • Editeur : Fleuve Noir (3 octobre 2013)
  • Collection : Thriller
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2265093572
  • ISBN-13: 978-2265093577
  • Prix : 20.90€

Site Internet de l’auteur

http://www.franckthilliez.fr/

Interview de l’auteur à propos de ce livre

http://passion-romans.over-blog.com/article-entretien-avec-franck-thilliez-concernant-son-nouveau-roman-puzzle-119906842.html

 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/10/28 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Franck Thilliez – Un dernier tour

franck thilliez - un dernier tour Franck Thilliez est un auteur très en vogue en ce moment. Plusieurs romans en tête des ventes, la parution d’un nouveau roman Puzzle le 3 octobre prochain, roman qui était paru cet été sous forme d’épisodes dans la quotidien Les Echos, Cette production a été complétée cet été par une nouvelle courte L’encre et le sang, dont nous vous avions parlé dans un précédent billet; et une très, très courte nouvelle Le dernier tour.

A l’occasion du 100ème tour de France, plusieurs auteurs ont été conviés à écrire de courtes nouvelles mêlant l’univers du cyclisme, et le Tour de France en particulier.

Mais est-ce que ce Dernier tour vaut_il le détour ?

Histoire

C’est l’affolement en ville. Une bombe vient d’exploser en plein centre de Linköping, tuant deux fillettes et blessant grièvement leur mère, Hanna Vigerô. Pour les enquêteurs, les pistes sont multiples. Acte terroriste ? Guerre des gangs ? L’investigation piétine. Et si l’attentat visait en fait la famille Vigerö ? Pour Malin Fors, il s’agirait d’une affaire plus personnelle.

Malin aussi a ses problèmes. Elle lutte pour ne pas replonger dans l’alcool, sa mère vient de mourir. Et quand son père rentre de Ténérife le secret que lui cachaient ses parents depuis toutes ces années fait enfin surface..

Avis

Heureusement pour vous que la longueur de mes critiques n’est pas proportionnelle à la longueur du livre, car dans le cas présent j’aurais du déjà terminer celle-ci.

Car oui ce Dernier tour est vraiment une très très courte nouvelle. 13 pages annoncées dans la version imprimée, mais dans celles-ci il faut inclure les pages de présentation de l’auteur, de l’éditeur… et au final on a 10 petites pages. Personnellement je l’ai lue en déjeunant assis au soleil, et j’avais terminé ma lecture bien avant le dessert. De ce point de vue, le prix de cette nouvelle est très très élevé : près de 11 centimes la page. A titre de comparaison le dernier Stephen King 22/11/63 (voir sa critique ici) serait à près de 103€ en place de ses 27€. Et puis aucune réduction pour la version numérique.

On rentre très rapidement (il vaut mieux vue la longueur du livre) dans le livre. Et même si l’intrigue est assez simplement, je pense qu’elle aurait pu en constituer la base d’un roman bien plus grand. Fidèle au principe pour lequel ce livre a été créé, Franck Thilliez (cycliste amateur dans sa jeunesse) en profite pour nous confier quelques anecdotes du Tour De France.

Donc à lire dans une salle d’attente, entre deux livres, et en l’empruntant auprès d’une bibliothèque.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 251 KB
  • Nombre de pages (de l’édition imprimée) : 13 pages
  • Editeur : 12-21 (18 juillet 2013)
  • Langue : Français
  • ASIN: B00DMX29HO
  • Prix : 1.49€

Site Internet de l’auteur

http://www.franckthilliez.fr/

Interview de l’auteur à propos de ce livre

http://www.20minutes.fr/culture/1181135-20130627-franck-thilliez-les-cyclistes-personnages-lextreme

 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/09/29 dans Policier

 

Étiquettes : , ,

S. Mercier & M. Fonovich – Ils ont fait le tour du monde

ils ont fait le tour du mondeJe ne suis pas un grand adapte des récits de voyage car souvent la plume de l’auteur est rarement bonne. La dernière fois que j’ai du en lire ce fût les récits de Michael Palin (un ex-Monthy Python) qui décrivaient les voyages qu’il avait entrepris dans le cadre d’émission de la BBC (Le Tour du Monde, Du pôle nord au pôle sud, …)

Sandrine Mercier et Michel Fonovich ne nous racontent pas uniquement leur récit de voyage mais regroupent dans un livre plusieurs témoignages de tour du monde.

Tour du monde n’est pas à prendre au pied de la lettre mais dans l’acception d’un grand voyage de plusieurs mois..

Allons nous faire vite le tour de ce livre, ou vont-ils nous emmener en voyage ?

Histoire

Présentation de l’éditeur

Qui n’a jamais rêvé de partir faire le tour du monde, un an, deux ans voire plus ? Mais entre le rêve et la réalité, il y a un monde…Cet ouvrage suit une trentaine d’itinéraires : hommes et femmes qui ont su partir… et revenir. En famille, entre amis, en solo ou en couple, leurs motivations étaient variées : visiter les plus grandes stations de ski du monde, rencontrer les populations opprimées de Chine, oublier une longue maladie, faire découvrir le cinéma aux enfants africains, se retrouver en famille… Pendant leur voyage, tous ont entretenu un lien avec la réalité en partageant leur expérience sur Internet et en nourrissant régulièrement les pages de leur blog. Ils livrent ici leur expérience avant, pendant et après le périple. Cet ouvrage est une invitation au voyage, un guide qui répond également à toutes les questions que se posent les aspirants globe-trotters : quel budget est nécessaire ? Que faire en revenant ? Comment préparer le voyage ? Comment trouver des sponsors ?…

Biographie de l’auteur

Sandrine Mercier échappe à une carrière toute tracée dans une grande entreprise, après un tour du monde en 1992. Elle est rédactrice en chef et fondatrice du magazine de voyage A/R après avoir été pendant 7 ans productrice de l’émission Au détour du monde sur France Inter. Elle a écrit Idées reçues sur le tourisme aux éditions du Cavalier Bleu (2009). Au Collège d’Europe à Bruges, Michel Fonovich a suivi des cours d’économie. Grâce à Jean-Marie Pelt, il y a mêlé avec bonheur une dose d’écologie. Au cours de ses pérégrinations professionnelles à travers l’Europe centrale et orientale et jusque dans le Caucase, il s’est occupé de programmes de soutien à la démocratie, d’aide humanitaire et de protection de l’environnement. Il est l’auteur d’une dizaine de guides de voyage (Michelin, Gallimard).

Avis

Si vous en avez marre du travail, si vous n’avez pas pris de vacances dernièrement ou si n’avez pas voyagé depuis quelques mois, voici un livre qui n’est vraiment pas fait pour vous, qui va vous miner car il ne pourra que vous donner l’envie de tout claquer et de partir découvrir notre terre, au plus exactement notre monde, les gens qui l’y habitent, leurs coutumes, leurs façons de vivre.

Au travers de plusieurs témoignages de globe-trotters aux motivations différentes comme l’investigation des méthodes écologiques en agriculture, ou la représentation musicale en milieux inadaptés, ce livre casse le mythe du globe-trotter pour nous attirer sur des aspects plus terre-à-terre pour la réalisation d’un tel projet: organisation professionnelle, financière, familiale dans la préparation, puis géographique, moteur, technologique (GPS ou carte, ordinateur ou téléphone, blog ou carnets, ….) dans le déroulement.

Mais ce sont surtout les anecdotes qui font la richesse de ce livre et qui permet de ne pas lasser le lecteur au fil des récits. Les photographies illustrant le voyage, dans un rendu Polaroïd et argentique très sympathique, font part belle à la petite histoire de cette grande aventure sans s »attarder à des clichés de tourisme. Malheureusement, aucune légende ne les accompagne, ce qui laisse le lecteur sur sa fin.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Relié: 271 pages
  • Editeur : Editions de la Martinière (25 octobre 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2732450928
  • ISBN-13: 978-2732450926
  • Dimensions: 26 x 19,4 x 2,6 cm
  • Prix : 29.90€

P.S : Sur le site d’Amazon.fr, vous pourrez consulter quelques pages témoins de ce livre.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/01/27 dans Divers

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :