RSS

Archives de Tag: Requiem

Jean-Christophe Grangé – Congo Requiem

Jean-Christophe Grangé – Congo Requiem

Je me devais de trouver un auteur à la hauteur pour partager avec vous ce dernier moment littéraire de l’année 2017.

J’ai donc choisi Jean-Christophe Grangé et la deuxième partie de sa dernière œuvre Congo requiem. Sorti 7 mois après le premier tome, Lontano (dont vous pouvez trouver notre critique ici), cette suite clôt la série de L’homme clou, ce tueur venu d’Afrique.

Alors près de 2 ans après la lecture de la première partie, Congo requiem va-t-il être un chant de gloire ?

Résumé du livre

On ne choisit pas sa famille mais le diable a choisi son clan.

Alors que Grégoire et Erwan traquent la vérité, jusqu’à Lontano, au cœur des ténèbres africaines, Loïc et Gaëlle affrontent un nouveau tueur à Florence et à Paris.

Sans le savoir, ils ont tous rendez-vous avec le même ennemi : l’Homme-Clou.

Chez les Morvan, tous les chemins mènent en enfer.

Extrait du livre

A découvrir sur Calameo : http://www.calameo.com/read/00191867248fb635f527c

Avis

Si le premier tome était déjà un pavé (800 pages), le second tome tient le rythme avec ces 736 pages; autant vous dire qu’il vous faudra armer de patience et de bons muscles pour lire et terminer ce second tome de la série de l’Homme clou.

Un gros volume qui vous demandera du temps pour le lire; surtout dans la première partie. Se déroulant essentiellement en Afrique, à l’image de ses héros, le livre a tendance à s’enliser dans la boue rouge du sol africain. Si l’aventure est au rythme du continent, cette première partie nous révèle un pays, des peuples, des coutumes et une vie qui nous sont totalement inconnus. A défaut d’être le plus intéressant , cela a le mérite de combler un peu nos lacunes sur le Congo.

Heureusement de retour sur le sol français, l’histoire passe la deuxième puis la troisième vitesse pour prendre un rythme de croisière confortable. Pour garder son lecteur en haleine, Jean-Christophe Grangé dévoile ses plus grands talents d’écrivain. Maîtrisant avec maestria la technique du page-turn, ce n’est pas avec deux, ni trois histoires en parallèle que l’auteur conte, mais bien quatre : on suit donc la vie, les enquêtes sur l’homme clou par les principaux membres de la famille Morvan : père, fils (2) et fille. N’est pas le plus fort celui que l’on pourrait croire. Les personnages révèlent une face cachée, leur psychologie évolue, aucun n’est personnage de second rôle, tous apportent leur pierre à l’édifice.

Le point faible de Jean-Christophe Grangé est le final, souvent décevant. Même s’il est un peu au-dessus de la moyenne dans Congo requiem, il ne donne toujours pas la meilleure image de l’auteur.

Enfin, pour profiter pleinement du second tome, je ne peux que vous conseiller de le lire à la suite du premier, et non pas comme moi à deux ans d’écart, le temps ayant effacé une bonne partie de mes souvenirs, des personnages, des rebondissements de Lontano.

Donc, un bon livre, un peu long qu’il convient d’aborder dans la globalité de la série.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 736 pages
    • Editeur : Albin Michel  (4 mai 2016)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2226326081
    • ISBN-13: 978-2226326089
    • Prix : 24,90€
  • Format Poche
    • Poche: 864 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (2 novembre 2017)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253044741
    • ISBN-13: 978-2253044741
    • Prix : 9,60€
  • Livre numérique
    • Editeur : Albin Michel  (4 mai 2016)
    • Collection : Policier / Thriller
    • Langue : Français
    • EAN : 9782226390172
    • Prix : 10,99€
  • Livre audio
    • Durée :20h57
    • Editeur : Audiolib (29 juin 2016)
    • Collection : Suspense
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2367621985
    • ISBN-13: 978-2367621982
    • Prix : 24,20€

Revue de presse

« Une véritable toile d’araignée où dominent la peur, la violence et le mensonge. L’auteur se plaît à mêler politique et thriller, horreur et sociologie. »,  Christine Ferniot, Lire.

« Plus qu’un simple polar, ce grand roman va vous aspirer et vous enivrer. »,  Yves Quitté, France dimanche.

« C’est la première fois que le romancier publie ainsi en 2 volumes l’une de ses intrigues et qu’il met en scène une même famille. Visiblement, ça l’inspire !« , Bernard Lehut, RTL (écoutez la chronique ici)

Jean-Christophe Grangé chez France Info

« Trépidant et sans faille « , Le Télégramme

Interview chez France24

Site Internet de l’auteur

http://www.jc-grange.com/

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/12/31 dans Thrillers

 

Étiquettes : , , ,

Maxime Chattam – Les abysses du temps – Tome 2 – Le requiem des abysses

Maxime Chattam – Les abysses du temps – Tome 2 – Le requiem des abysses

Je poursuis inlassablement les critiques de mes lectures estivales…. j’essaie de le faire au plus vite, car à présent ce sont les livres de la rentrée qui commencent à s’accumuler.

Après le premier tome Léviatemps du diptyque , nous embryons avec le second (et donc dernier) tome Le requiem des abysses.

Si le premier tome nous avait par l’ambiance du Paris des années 1900 et du Paris en pleine exposition internationale, est-ce que Maxime Chattam va trouver un nouvel axe pour nous tenir en halène ?

Résumé du livre

Pour oublier le criminel qui a terrorisé Paris lors de l’Exposition Universelle de 1900 et se remettre de leurs aventures, l’écrivain Guy de Timée et Faustine, la belle catin, se sont réfugiés au château d’Elseneur dans le Vexin. Mais là, dans une ferme isolée, une famille est assassinée selon une mise en scène macabre, alors que l’ombre d’une créature étrange rode dans les champs environnants… Guy, dans sa soif de comprendre le Mal, de le définir dans ses romans, replonge dans ses vieux démons, endossant à nouveau ce rôle de criminologue, qui le conduit peu à peu, comme un profiler avant la lettre, à dresser le portrait du monstre. Pendant ce temps, à Paris, les momies se réveillent, les médiums périssent étrangement et les rumeurs les plus folles se répandent dans les cercles occultes…

Extrait

Paris, début juillet 1900

La lune épousait la bestialité.
Et de cette union naquit la sauvagerie.
Le voile oblique traversait la haute fenêtre et posait un suaire d’argent scintillant sur la gueule béante qui surgissait d’un mur.
Les crocs rutilants jaillissaient entre les poils, saisissant la nuit comme un morceau de viande. Les pupilles allongées buvaient toute la pièce, les paupières écartées, comme si les yeux s’apprêtaient à sortir de leurs orbites, emportés par la rage.
La pleine lune pénétrait la longue salle d’exposition et irradiait sur la tête empaillée du loup, faisant frissonner Jacques.
Le gardien du musée abandonna dans son sillage un profond soupir.
Il n’aimait pas ce trophée, il le trouvait violent.
Et puis il n’avait pas sa place ici, dans un établissement noble.
Le loup était un animal cruel. Un prédateur.
Un chasseur sanguinaire qui hantait le folklore populaire depuis toujours, pour terroriser les gens.
Ce n’était pas une simple bête sauvage, c’était un monstre.
Jacques ne comprenait décidément pas ce qu’il faisait là, au milieu des tapisseries anciennes, des armures chargées d’histoire, des vitrines d’armes médiévales et des vieux grimoires aux couvertures craquelantes.
Et puis cette lune qui le caressait, c’était obscène.
Jacques enfonça un pouce sous sa ceinture de cuir et, de son autre main, leva un peu plus sa lampe à huile.
Le halo de la flamme orange réchauffait les présentoirs, son reflet dansait sur le verre des casiers, fugace et transparent comme un fantôme.
Comme le souvenir des vies incarnées par tous ces objets. Huit ans qu’il travaillait au musée de Cluny, la nuit essentiellement.
À surveiller ces collections, ces souvenirs de la civilisation. Pour l’intellectuel, ils avaient une valeur inestimable, pour le visiteur, un intérêt probable, mais sur un plan purement mercantile, Jacques se demandait encore, huit ans plus tard, pourquoi il fallait un gardien la nuit pour tout ce bric-à-brac poussiéreux et encombrant.
Personne ne viendrait jamais voler quoi que ce soit.
Ce n’était pas le musée du Louvre ici, il n’y avait pas d’œuvres d’art qu’un riche excentrique aurait pu monnayer une petite fortune, aucun bijou antique que des receleurs sans scrupules pourraient fondre et revendre au poids de l’or. Rien de valeur.

Avis

Dans ce livre, le héros abandonne temporairement la folie de la vie parisienne, pour la campagne. Je laisse le lecteur découvrir le lieu de cette campagne, et pour les non-parisiens, je ne peux que vous conseiller de vous armer d’une carte de (l’ile de) France pour positionner cette ville ce village dans lequel reprend l’histoire. Encore emprunts de superstition, tradition et religion, les paysans doivent faire face à des événements monstrueux que même des contemporains ne sont pas préparés à rencontrer.

Bien sûr, rebondissements, indices et amours alternent l’histoire qui n’est jamais lassante et ne tourne jamais au ralenti malgré ces quintuple centaines de page.

Enfin, vous pourrez mener l’enquête, deviner qui se cache derrière tous ces meurtres. Donc aux amateurs de lecture à énigmes, l’auteur vous donne tous les éléments. Je vais vous faire une confidence : en lisant le premier tome, j’étais arrivé à découvrir l’auteur des méfaits du second livre. Car vous vous en doutez bien, le tome 2 étant la poursuite du tome 1, il y avait de fortes chances pour que le vrai meurtrier ne fut pas arrêté alors. Cela m’a rassuré de voir que mes déductions étaient les bonnes et que je ne m’étais pas fourvoyé dans une mauvaise piste.

Bien sûr, tout comme le premier tome, et comme pour tous les livres de Maxim Chattam, l’écriture est impeccable, fluide. C’est un véritable plaisir pour le lecteur qui se projettera très rapidement dans cet univers particulier du début du siècle dernier.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 454 pages
    • Editeur : Editions Albin Michel (4 mai 2011)
    • Collection : LITT.GENERALE
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2226221417
    • ISBN-13: 978-2226221414
    • Prix : 22,30€
  • Format poche
    • Poche: 576 pages
    • Editeur : Pocket (7 mai 2013)
    • Collection : Pocket
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2266207058
    • ISBN-13: 978-2266207058
    • Prix : 8,50€
  • eBook
    • Format : ePub
    • Editeur : Albin Michel (4 mai 2011)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2226237545
    • Prix : 9,99€
  • Livre audio
    • Durée : 13 heures et 50 minutes
    • Editeur : Audiolib
    • Date de publication : 15 décembre 2011
    • Langue : Français
    • ASIN: B01CUY98I8
    • Prix : 20,70€ (ndlr. tout comme le prix des CD, le prix des livres audio n’est pas unique)

Site FB de l’auteur

http://www.facebook.com/pages/Maxime-Chattam-Officiel/

Revue de presse

« C’est une question d’arithmétique, un Chattam ne vient jamais seul. À 35 ans, après treize romans dont trois trilogies, voici le quatorzième, Le requiem des abysses…
Surprenant. Parce qu’il est gonflé, Maxime, de s’être attaqué à un thriller gothico-historique alors qu’il sait que son public l’attend ailleurs…
Drôle de double que ce romancier (Guy, Maxime ?) qui échafaude des théories pour dénouer des énigmes et traquer le mal. Il file la piste d’un tueur en série comme on construirait un thriller !…L’intrigue telle qu’elle se terminait connaît un revers inattendu. Chattam nous aurait-il roulés ? Eh bien, oui, et Guy avec nous, mais on n’en dit pas plus. » — Julie Malaure – Le Point du 23 juin 2011 )

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/10/01 dans Policier

 

Étiquettes : , , ,

Donna Leon – Requiem pour une cité de verre

Je poursuis ma lecture de l’intégrale des Commissaire Brunetti de Donna Leon. Après une donna leon - requiem pour une cité de verre Mortes eaux qui m’avait moyennement plu, je vais maintenant m’attaquer au Requiem pour une ville de verre. Comme son nom le suggère, cette fois-ci l’auteure va nous faire découvrir sans doute le « village » le plus connu de Venise : Murano.

Car bien au-delà de de l’histoire policière, j’aime cette analyse de la cité lacustre. C’est ce qui fait le succès de ses romans… et de la série télévisée.

Mais au final, cette quinzième aventure du commissaire Brunetti n’est-elle pas que de la paillette, ou au contraire une pièce de verre étincelante ?

Histoire

Tassini, veilleur de nuit dans une verrerie, est obsédé par les déchets toxiques que les entreprises locales rejettent dans les eaux de Venise. Une pollution qui serait responsable, selon lui, du handicap de sa petite fille. Un matin, Tassini est retrouvé mort devant l’un des fours de l’usine maudite. La thèse de l’accident ne satisfait pourtant pas le commissaire Brunetti.

Avis

A la lecture de la première moitié de ce livre, je me demande si j’ai bien affaire à un roman de Donna Leon.

On retrouve tous les symboles de la série des Brunetti : la vie vénitienne avec ses petites histoires qui ont en font la grande de la cité, les magouilles des industriels, les méfaits de l’explosion du touriste.

Mais là où Donna Leon réussit un coup magistral c’est de faire enquêter le commissaire sur… sur …. rien. Aucun meurtre, aucune plainte, seulement des craintes d’une amie à propos de son père. On découvre un Brunetti plus solitaire, qui n’hésite pas à franchir la limite de la légalité.

Et comme à chaque fois, l’auteure nous distille quelques informations sur le passé de son héros. Et cette fois-ci on remonte loin, car nous sommes projetés dans l’enfance de Guido.

Au final, une histoire au ralenti, qui ne sera rester dans les annales des intrigues policières, mais qui est un formidable guide touristique sur le village du verre.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Poche: 338 pages
  • Editeur : Points (7 janvier 2010)
  • Collection : Points Policier
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2757811134
  • ISBN-13: 978-2757811139
  • Prix : 7,30€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/07/22 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , , , ,

Enlever les DRM des eBooks de l’Apple Store

Ce qui devait arriver arriva.

La plupart des gens achetant des livres numériques veulent retrouver l’usage des livres papier. Le prêt d’un livre, la lecture quelqu’en soit le support, quelqu’en soit la personne qui l’a en main.

Cela faisait donc plusieurs mois que des hackers planchaient sur le système de DRM utilisé par Appel pour l’iBookStore.

Ils y sont arrivés et vous pouvez donc dès à présent faire sauter les verrous du système pour tout livre que vous aurez légalement acquis par iTunes. Voilà comment il faut procéder :

  1. Télécharger et installer le Requiem 3.3.5..
  2. Exécuter iTunes, acheter et télécharger les ebooks.
  3. Exécuter Requiem 3.3.5, il va automatiquement supprimer les DRM iBooks.
  4. Les ebooks avec DRM protection vont aller à corbeille et être replacés par des ebooks sans DRM.
  5. Vous pouvez lire les ebooks sans DRM sur PC/Mac, ou les autres appareils comme Kobo, Kindle, Nook, etc.

Sachez cependant que ce genre de software est « propre » à véhiculer quelques petites choses complémentaires pas forcément très correctes pour votre PC.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/03/21 dans Sites marchands

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :