RSS

Archives de Tag: norek

Olivier Norek – Territoires

olivier norek - territoiresFort de la première bonne impression à la lecture de Code 93 d’Olivier Norek, je me suis dit autant rester dans l’ambiance de cet auteur et se lancer dans la lecture de son second roman Territoires.

C’est la première fois depuis la création de ce blog que j’ose accorder ce privilège à un auteur : deux de ses romans coup-sur-coup. Autant dire que la pression est importante pour cet auteur qui doit nous prouver que ses qualités de policier ne sont pas uniquement dans la vraie vie mais aussi dans celle du romancier.

Alors, est-ce quOlivier Norek va marquer son Territoires dans l’univers du roman policier ?

Résumé du livre

Depuis la dernière enquête du capitaine Victor Coste, le calme semble être revenu au SDPJ 93. Son équipe, de plus en plus soudée, n’aura cependant pas le temps d’en profiter. L’exécution sommaire, en une semaine, des trois jeunes caïds locaux de la drogue va tous les entraîner dans une guerre aussi violente qu’incompréhensible. Des pains de cocaïne planqués chez des retraités, un ado de 13 ans chef de bande psychopathe, des milices occultes recrutées dans des clubs de boxe financés par la municipalité, un adjoint au maire torturé, retrouvé mort dans son appartement, la fille d’un élu qui se fait tirer dessus à la sortie de l’école… Coste va avoir affaire à une armée de voyous sans pitié : tous hors la loi, tous coupables, sans doute, de fomenter une véritable révolution. Mais qui sont les responsables de ce carnage qui, bientôt, mettra la ville à feu et à sang ? Avec son deuxième polar admirablement maîtrisé, Olivier Norek nous plonge dans une série de drames – forcément humains – où seul l’humour des  » flics  » permet de reprendre son souffle. Un imbroglio de stratégies criminelles, loin d’être aussi fictives que l’on croit, dans un monde opaque où les assassins eux-mêmes sont manipulés.

Avis

Si Code 93 était un essai, Territoires est un essai transformé. Après deux romans aussi réussis, il convient d’officiellement donner à Olivier Norek le titre de romancier policier. Une nouvelle fois, cet auteur nous livre un roman dense, intense dans lequel on plonge immédiatement et totalement. Attention, accrochez votre ceinture car le rythme effréné du récit ne vous laissera que peu de temps pour reprendre votre souffle.

Bien sur la force des romans d’Olivier Norek est le réalisme : exactitude des procédures légales, intervention d’unités policières inconnues du grand public et « pauvreté » de la fonction bien loin des « Experts » et autres « NCIS ».

Mais, si les romans d’Olivier Norek transpirent de réalisme, je pense que c’est aussi l’auteur qui prend un malin plaisir à nous confier quelques anecdotes ou à dénoncer sous couvert du roman certaines dérives : dans Code 93 c’étaient soirées fines et vol de drogue au sein du commissariat, dans Territoires ce sont les guères intestines de la police et les manipulations politiques qui sont dénoncées.

Enfin, pour alléger le tout, Olvier Norek saupoudre de ci-de là de points d’humour.

Bref, c’est avec une grande impatience que nous attendons le troisième tome de ce nouvel auteur français.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 394 pages
    • Editeur : Michel Lafon (25 septembre 2014)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2749922127
    • ISBN-13: 978-2749922126
    • Prix : 18.95€
  • eBook
    • Editeur : Michel Lafon (9 octobre 2014)
    • Langue : Français
    • EAN: 9782749924595
    • Prix : 12,99€

Revue de presse

Web TV Culture

Gérard Collard

Publicités
 
6 Commentaires

Publié par le 2015/03/29 dans Policier

 

Étiquettes : ,

Olivier Norek – Code 93

olivier norek - code 93A force d’entendre Gérard Collard vanter les mérites de Territoires d’Olivier Norek, j’ai cherché des informations sur cet auteur qui m’était totalement inconnu.

Et là, je crois que ce blog était passé à côté de LA révélation française de la littérature policière de ces dernières années.

Présenté comme le nouveau Franck Thilliez depuis la parution de son premier livre, il commence à accumuler les récompenses et son intégration dans la sphère des écrivains de policiers reconnu (cf. le compte rendu de la soirée au Furet).

Mais ce qui en fait sa particularité est sa véritable profession : policier dans la Seine Saint Denis (département 93).

Alors ce Code 93 va-t-il être la bonne formule pour un récit plein de réalisme ?

Résumé du livre

Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d’autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d’un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire. Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d’un mystérieux dossier, le  » Code 93  » ? Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison…

Avis

La grande force de ce livre est son réalisme : réalisme dans les procédures légales, dans l’ordonnancement des différentes équipes sur un lieu de crime ou dans le ressenti des policiers. Mais c’est avant tout la vie dans ce département, dans les cités, l’organisation du marché de la drogue, de l’omerta de la population et de l’importance des notables, des politiciens et des magistrats, que l’auteur met en avant pour nous ancrer dans l’ambiance du roman.Olivier Norek nous donne à lire du concret, pas du roman policier fantasque et idyllique façon Agatha Christie où le meurtrier s’écrit « Saperlipopette j’ai été découvert » à l’issue d’un brainstorming avec tous les personnages du roman au cours du thé quotidien.

Il est légitime de penser que l’auteur en profite par la même occasion pour dénoncer certaines pratiques et injustices (reconnaissance surfaite du 36 quai des Orfèvres par rapport aux moyens dont ils disposent comparés à ceux du SDPJ93) ou nous compter quelques anecdotes salées personnellement vécues ou rapportées au sein de son équipe.

L’écriture est vive, directe, incisive, et imprime au roman un rythme frénétique dont ne peut s’empêcher commun à la vie de ces policiers de la Seine Saint Denis. En très peu de temps Le lecteur est happé par le livre et se retrouve prolonger dans l’histoire; plus et on aurait l’impression de faire partie de l’équipe du Capitaine Coste. Comme à tout premier roman, il y a quelques maladresses mais qui sont vraiment mineures : à certains endroits du récit on saute du coq à l’âne, et le lecteur est un perdu le temps que la précision arrive un peu plus loin dans l’histoire.

Mais tout y est pour retenir l’attention en plus de la tension du lecteur : petites histoires en parallèle à l’histoire principale (relation entre Coste et la médecin légiste, intégration d’une nouvelle recrue) et humour ponctuent régulièrement le livre.

Donc vous l’aurez compris, ce roman n’est pas seulement un très bon premier roman, c’est un très très bon roman policier qui mérite sa place dans la bibliothèque de tout amateur du genre. Au final, à peine aurez-vous fermé ce livre que vous courrez chez votre libraire favori acheter la suite Territoires.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 363 pages
    • Editeur : Michel Lafon (18 avril 2013)
    • Collection : HORS COLLECTION
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2749917786
    • ISBN-13: 978-2749917788
    • Prix : 22,90€
  • Livre de Poche
    • Poche: 357 pages
    • Editeur : Pocket (9 octobre 2014)
    • Collection : Pocket
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2266249150
    • ISBN-13: 978-2266249157
    • Prix : 7,30€
  • eBook
    • Editeur : Sonatine (18 avril 2013)
    • Langue : Français
    • EAN: 9782749919645
    • Prix : 7,99€

Revue de presse

 » Un scénario qui tient en haleine jusqu’à la dernière page. Du grand art de polar.  » L’Express

 » On ressort bluffé par ce thriller.  » Le Figaro (coup de cœur de l’année)

 
2 Commentaires

Publié par le 2015/03/24 dans Policier

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :