RSS

Archives de Tag: morts

Jean-Christophe Grangé – La terre des morts

Jean-Christophe Grangé – La terre des morts

Jean-Christophe Grangé fait partie des auteurs les plus présents sur ce blog. Ainsi j’ai pu vous faire partager ma lecture de Congo requiem , Lontano , Kaïken , Le passager.

Malheureusement la qualité des finales des livres est de qualité inégale : tantôt sans surprise, tantôt totalement loufoque, et rarement surprenantes.

Est-ce qu’avec La terre des morts jean-Christophe Grangé va ressusciter le final exceptionnel ?

Histoire

Quand le commandant Corso est chargé d’enquêter sur une série de meurtres de strip-teaseuses, il pense avoir affaire à une traque criminelle classique.

Il a tort : c’est d’un duel qu’il s’agit. Un combat à mort avec son principal suspect, Philippe Sobieski, peintre, débauché, assassin.

Mais ce duel est bien plus encore : une plongée dans les méandres du porno, du bondage et de la perversité sous toutes ses formes.

Un vertige noir dans lequel Corso se perdra lui-même, apprenant à ses dépens qu’un assassin peut en cacher un autre, et que la réalité d’un flic peut totalement basculer, surtout quand il s’agit de la jouissance par le Mal.

Avis

Après une virée en Afrique, Jean-Christophe Grangé revient en France, en région parisienne (proche de chez moi), pour nous entraîner dans les bas fonds de la société, du sexe violent et de l’art contemporain incompréhensible(s). Pour ce plongeon, nous suivons des personnages hétéroclytes, complexes, un poil caricaturales (le flic téméraire, beau gosse mais avec un brin d’inconscience) qui vont se révéler et évoluer au fur et à mesure de l’aventure.

Toutefois, l’auteur sombre dans la facilité car non content de nous donner un descriptif précis, et donc peu ragoûtant, de l’état des cadavres; l’auteur cherche volontairement à choquer son lecteur avec de nombreuses énumérations de pratiques sexuelles extrêmes et carrément déviantes (démentes).

Encore une fois, pour notre plus grande déception, le final est bâclé : sur un dernier rebondissement, l’auteur nous dévoile la vérité et tous les aspects de l’affaire, sans aucune possibilité pour le lecteur de deviner le dénouement. Pourquoi me diriez-vous, parce que comme le dit le personnage dans le livre, la police n’a pas mené correctement son enquête pour découvrir les éléments unissant tous les protagonistes.

Si la taille de ce roman se situe au dessus de la moyenne, le lecteur restera captivé par l’histoire tout au long des 560 pages. L’enquête progresse pas à pas, des découvertes relancent régulièrement l’investigation, voire la réoriente totalement. L’écriture toujours aussi fluide et impeccable de Jean-Christophe Grangé fait que les pages défilen, et la taille de ce livre ne constitue pas un handicap.

Bref, chez Jean-Christophe Grangé, je suis toujours à la recherche du successeur Du vol des cigognes, de ce roman intelligent et à suspense; mais ce n’est pas La terre des morts qui va assurer la relève.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 560 pages
    • Editeur : Albin Michel (2 mai 2018)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 9782226392091
    • ISBN-13: 978-2226392091
    • Prix : 23,90€
  • eBook
    • Editeur : Albin Michel (2 mai 2018)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2226430342
    • Prix : 15,99€
  • Livre Audio
    • Lu par : Lionel Bourguet
    • Durée : 16 heures et 6 minutes
    • Editeur : Audiolib (12 septembre 2018)
    • EAN: 978-2367627601
    • Prix : 22,95€
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/12/05 dans Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Patrick Sénécal – Il y aura des morts

Patrick Sénécal – Il y aura des morts

Toujours méconnu de l’autre côté de l’Atlantique (du point de vue du Quebec, son pays de résidence), Patrick Sénécal est pour moi l’un des autres les plus talentueux du polar noir.

Découvert sur ce blog par le très dur Hell.com, j’avais pu constater la maîtrise et la continuité de son talent dans Le vide.

Alors est-ce que les promesses faites par Patrick Sénécal dans le titre de son nouveau roman, Il y aura des morts, seront-elles tenues ?

Résumé du livre

À huit heures vingt-quatre, ce vendredi 12 août 2016, Carl Mongeau émerge du sommeil sans se douter qu’aujourd’hui, sa vie basculera dans un cauchemar paranoïaque. Même si, comme tout le monde, il connaît son lot de petits problèmes et d’irritations diverses, il mène une existence somme toute frappée par les sceaux de la quiétude et de la sérénité, mais dans moins de neuf heures, ceux-ci disparaîtront, et ce, de façon définitive.

Pourtant, la journée de Carl, propriétaire du bar Le Lindsay à Drummondville, s’annonce normale. Le seul événement vraiment étrange est la visite de cette inconnue qui lui annonce quelque chose de troublant. Mais comme il s’agit sans doute d’une blague de mauvais goût, Carl se concentre plutôt sur les festivités du 20e anniversaire de son établissement qu’il prépare avec minutie. Car l’homme de cinquante et un ans, malgré quelques déceptions (comme sa séparation après vingt-huit ans de vie en couple) a toujours contrôlé son existence et aujourd’hui, il considère qu’il mène la vie presque parfaite qu’il mérite.

… sauf qu’à partir de 17:05, l’anniversaire de son bistrot sera le dernier de ses soucis. Comme tout ce qui concerne l’organisation de son quotidien, d’ailleurs.

Avis

L’idée de départ du roman est tout simplement génial : un jour une inconnue vientvous  dire que vous allez mourir avant de partir sans plus d’explication, et le lendemain vous êtes attaqué à la machette. Puis c’est le début de l’horreur, d’une chasse à l’homme dont vous êtes la cible. Le roman commence avec un rythme effréné, nous fait immanquablement pensé au film The Game de David Fincher, sans pour autant le parodier. Il va d’ailleurs rapidement s’en éloigner avec les premiers morts. Car oui, le livre porte bien son nom Il y a des morts dans Il y aura des morts.

La bonne surprise du roman est le cross-over de l’histoire avec un autre roman de Patrick Sénécal. Cela est fait intelligemment et rappelle de bons souvenirs pour les fans de cet auteur.

Malheureusement de nombreux défauts apparaissent dans ce roman.

L’auteur insère en plein milieu d’une phrase une immense parenthèse afin de partager les pensées de son héros principal. Le problème est que la plupart du temps on perd le sens de la phrase principal, nous obligeant à la relire une seconde fois, et de se relancer dans l’histoire.

Mais le plus pénible est la cumul des détails, des noms de routes, rues, espaces, parcourus par le héros. On est étourdi par cette déferlante de mots. La répétition des courses-poursuites lassent au fur et à mesure. Est-ce volontaire de l’auteur pour que le lecteur partage cet élément avec le personnage ? Si tel est le cas, ce n’est pas agréable et pas vraiment utile au récit.

Enfin, la fin est non seulement décevante mais également idiote. Qui avec cette richesse passerait par cette méthode alambiquée au lieu d’acquérir ce qu’elle soit (oui ce n’est pas très clair dans cette critique, mais je voulais pas dévoiler la fin du livre).

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 556 pages
    • Editeur : Alire (12 juillet 2018)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 289615163X
    • ISBN-13: 978-2896151639
    • Prix : 22,50€
  • eBook
    • Taille du fichier : 1744 ko
    • Editeur : Alire (novembre 2017)
    • EAN : 9782896152483
    • Prix : 15,99€

Revue de presse

« L’écriture vive et haletante de Senécal vous tiendra sur le bout de votre fauteuil tout au long.« , Le devoir, Michel Bélair

Site Internet de l’auteur

http://www.patricksenecal.net/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/09/23 dans Thrillers

 

Étiquettes : ,

Jack Heath – Mange tes morts

Jack Heath – Mange tes morts

Jack Heath ne vous dit rien, cela est normal, sauf si vos enfants aiment se faire epur en lisant les séries Monstres et 30 minutes pour survivre. Rares furent ses incursions dans la littérature adulte.

Histoire

La faim justifie les moyens.Cameron Hall, 14 ans. Disparu en rentrant de l’école ; rançon exigée. L’horloge tourne, la police est impuissante : c’est une mission pour Timothy Blake.
Timothy (nom de code  » le pendu « ) a un don. Il lit dans l’esprit des gens. Comprend tout avant tout le monde. Résout les énigmes les plus ardues. Le genre à s’ennuyer avec un Rubik’s Cube ou à connaître votre numéro de sécurité sociale par cœur. Mais Timothy a aussi un problème. Pas le fait d’être pauvre, non. Pas le fait d’être affublé d’un colocataire toxicomane et parano prénommé Johnson. Un vrai problème, un problème, disons, comportemental. Qui fait que même le FBI répugne à travailler avec lui. Une vie sauvée, une récompense : ainsi fonctionne Timothy. Mais cette fois, et malgré l’appui de l’agent spécial Reese Thistle, il se pourrait que notre sympathique génie psychopathe ait trouvé à qui parler.Ce thriller survolté et sans tabou ne vous laissera aucun répit. Accessoirement, il se pourrait qu’il vous incite à devenir végétarien.

Avis

Si ce roman est bien écrit et se lit agréablement, son principal intérêt n’est pas dans son intrigue policière, relativement maigre et dont les amateurs du genre trouveront rapidement la solution, mais plutôt dans son originalité de son héros. Je ne vais pas divulguer la particularité de celui-ci mais le titre du roman donne plus qu’un indice, une définition.

De ce fait, ce seront l’humour sordide, noire, qui transforme l’histoire en un grand n’importe-quoi irrévérencieux et donne toute la saveur à ce livre. Ce mélange de dérision, de rebondissements plus incroyables les uns que les autres, et de violence me fait immanquablement penser à Quentin Tarantino.

Ce n’est que le final qui m’a bien plu. Sans qu’il soit mémorable, on pourrait le deviner mais on se faire surprendre par le dernier twist dans les dernières pages.

Un bon divertissement histoire de s’aérer l’esprit mais qui nous laisse un peu sur notre faim.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 400 pages
    • Editeur : Super 8 éditions (22 mars 2018)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 237056105X
    • ISBN-13: 978-2370561053
    • Prix : 19,00€
  • eBook
    • Format : ePub
    • Editeur : Super 8 éditions (22 mars 2018)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2370561084
    • Prix : 12,99€

Site internet de l’auteur

http://jackheath.com.au/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/06/02 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Découvertes avril 2018

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bientôt paraîtront les romans de l’été 2018. Voici quelques lectures pour patienter d’ici-là.

Paul Tremblay – Possession

Après Rosemary’s Baby et L’Exorciste, le nouveau classique de l’horreur.

Malgré une mère alcoolique et un père au chômage, la famille Barrett tente de mener une vie ordinaire dans la tranquille banlieue de Beverly, Massachusetts, jusqu’au jour où leur fille de 14 ans, Marjorie, commence à manifester les symptômes d’une étrange schizophrénie. Alors que des événements de plus en plus angoissants se produisent, les Barrett décident de faire appel à un prêtre, qui ne voit qu’une seule solution : l’exorcisme. À court d’argent, la famille accepte l’offre généreuse d’une chaîne de télévision ; en contrepartie, elle suivra la guérison de Marjorie en direct. L’émission connaît un succès sans précédent. Pourtant, elle est interrompue du jour au lendemain sans explications. Que s’est-il passé dans la maison des Barrett ?

Avec ce thriller terrifiant d’une rare intelligence, Paul Tremblay réinvente l’horreur à l’ère des médias, de l’avènement de la télé-réalité et de la culture pop. Possession fait partie de ces quelques livres susceptibles de nous procurer des émotions nouvelles, qui continuent à nous hanter bien après la dernière page.

  • Livre
    • Broché: 336 pages
    • Editeur : Sonatine (22 mars 2018)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2355846650
    • ISBN-13: 978-2355846656
    • Prix : 21,00€
  • Prix : 21,00€
    • eBook
    • Editeur : Sonatine (22 mars 2018)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2355846670
    • Prix : 14,99€

Jack Heath – Mange tes morts

La faim justifie les moyens.Cameron Hall, 14 ans. Disparu en rentrant de l’école ; rançon exigée. L’horloge tourne, la police est impuissante : c’est une mission pour Timothy Blake.
Timothy (nom de code  » le pendu « ) a un don. Il lit dans l’esprit des gens. Comprend tout avant tout le monde. Résout les énigmes les plus ardues. Le genre à s’ennuyer avec un Rubik’s Cube ou à connaître votre numéro de sécurité sociale par cœur. Mais Timothy a aussi un problème. Pas le fait d’être pauvre, non. Pas le fait d’être affublé d’un coturne toxicomane et parano prénommé Johnson. Un vrai problème, un problème, disons, comportemental. Qui fait que même le FBI répugne à travailler avec lui. Une vie sauvée, une récompense : ainsi fonctionne Timothy. Mais cette fois, et malgré l’appui de l’agent spécial Reese Thistle, il se pourrait que notre sympathique génie psychopathe ait trouvé à qui parler.

Ce thriller survolté et sans tabou ne vous laissera aucun répit. Accessoirement, il se pourrait qu’il vous incite à devenir végétarien.

  • Livre
    • Broché: 400 pages
    • Editeur : Super 8 éditions (22 mars 2018)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 237056105X
    • ISBN-13: 978-2370561053
    • Prix : 19,00€
  • eBook
    • Editeur : Super 8 éditions (22 mars 2018)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2370561084
    • Prix : 12,99€

Benjamin Dierstein – La sirène qui fume

Mars 2011. La campagne présidentielle bat son plein, plus d’un an avant les élections. Le capitaine Gabriel Prigent débarque à la brigade criminelle de Paris après avoir vécu un drame à Rennes. Obsédé par l’éthique, il croise sur son chemin le lieutenant Christian Kertesz de la brigade de répression du proxénétisme, compromis avec la mafia corse et tourmenté par un amour perdu. Alors qu’éclate une sordide histoire d’assassinats de prostituées mineures, ils plongent tous les deux dans une affaire qui rapidement les dépasse, entraînant dans leur chute une ribambelle d’hommes et de femmes qui cherchent à sauver leur peau – flics dépressifs, politiciens salaces, médecins corrompus, gangsters imprévisibles et macs tortionnaires. Poursuivis par leurs propres obsessions et les fantômes qui les hantent, Prigent et Kertesz vont se livrer un duel sans merci, au coeur de la barbarie et des faux-semblants du monde contemporain.
  • Livre
    • Editeur : Nouveau Monde Editions (5 avril 2018)
    • Collection : ROMANS POLICIER
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2369426586
    • ISBN-13: 978-2369426585
    • Prix : 19,90€

Hervé Commère – Sauf

L’année de ses six ans, à l’été 1976, Mat a perdu ses parents dans l’incendie de leur manoir en Bretagne. Rien n’a survécu aux flammes, pas le moindre objet.
Mat est aujourd’hui propriétaire d’un dépôt-vente. Comme à chaque retour de congés, il passe en revue les dernières acquisitions. La veille, ses employés ont récupéré un album photos à couverture de velours. Sur chaque page de cet album, des photos de lui enfant. Sauf que cet album ne devrait plus exister. Il ne peut pas exister. Et pourtant…

Mat a toujours aimé se raconter des histoires, mais à quarante ans passés, il semblerait que la sienne lui ait échappé. De Montreuil à la pointe du Finistère, cherchant à comprendre quel message la vie veut lui adresser, il traquera les vérités, ses vérités, celles que recèle un album de famille resurgi brutalement des décombres.

  • Livre
    • Broché: 272 pages
    • Editeur : Fleuve éditions (8 mars 2018)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2265117765
    • ISBN-13: 978-2265117761
    • Prix : 18,90€
  • eBook
    • Editeur : 12-21, Fleuve éditions (8 mars 2018)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2823860092
    • Prix : 13,99€
 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Jean-Jacques Pelletier – De la bouche des morts

Jean-Jacques Pelletier – De la bouche des morts

Voici encore un lire dont je dois la découverte car aux réseaux sociaux. Sa couverte peu amène, un peu sombre voire morbide, ne m’aurait certainement pas attiré. Je me demande d’ailleurs si je n’avais pas vu ce livre sur les étales d’un libraire et n’avais alors pas regardé sa quatrième de couverture.

Il se trouverait que De la bouche des morts de Jean-Jacques Pelletier soit (pour l’instant) le second volet d’un diptyque des enquêtes du colonel Grillet. Mais chance pour nous, il n’y aurait pas de lien avec la première histoire L’arsenal du Diable.

Alors serons-nous bouche-bée après la lecture de ce nouvel auteur pour ce blog ?

Résumé du livre

En quelques jours, quatre meurtres monstrueux sont commis en région parisienne : d’abord trois personnages à la réputation sulfureuse, puis un directeur financier de l’organisation culturelle des Nations Unies. Seule la mise en scène de ces drames semble les relier : la décapitation des victimes, signature du terrorisme jihadiste. Roland Grillet, colonel de la DGSI, enquête avec la brigade criminelle parisienne. S’agit-il réellement d’attentats terroristes ou bien les méthodes employées ne sont-elles qu’un leurre ? Mais une histoire de mœurs surgie du passé vient bientôt se greffer sur ces crime. Peu à peu, l’affaire contraint le colonel Grillet à remonter à la source d’un trafic macabre, mettant en lumière d’inédites relations entre terrorisme et grand banditisme…

Avis

Je dois avoir de la chance dans mes lectures dernièrement : après Le jour du chien de Patrick Bauwen, je suis tombé sur ce livre. Après un aussi bon livre, nous trouvons généralement le suivant un peu fade, décevant. Ici,c’est tout le contraire, Bauwen fut un échauffement et avec Pelletier on passe à la course de fond.

L’auteur a une très bonne connaissance des organisations des services de sécurité de l »état, des guerres intestines, des fonctionnaires opportunistes plus concernés par la publicité de leur participation à une opération assurant leur promotion que la vie des civils en jeu.

Vous comprendrez qu’il y a de l’action dans ce livre, mais pas seulement. Des personnages, certes un peu clichés mais bien charpentés, desservent une excellente intrigue d’actualité mettant en lumière d’inédites relations entre terrorisme et grand banditisme, trafic d’organes et fabrication à grande échelle de fausses momies.

Ne vous fiez pas à la relative faible épaisseur du livre (du moins pour notre blog), les pages sont denses et l’histoire suffisamment longue pour que l’auteur puisse développer la psychologie des personnages, les rebondissements, pour un bon moment de lecture.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 270 pages
    • Editeur : Lemieux Editeur (7 juillet 2017)
    • Collection : LEMIEUX EDITEUR
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2373441020
    • ISBN-13: 978-2373441024
    • Prix : 20,00€

Revue de presse :

France Culture, Jeudi polar dans le Réveil culturel

Site Internet de l’auteur :

http://jeanjacquespelletier.com/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/11/10 dans Espionnage, Thrillers

 

Étiquettes : , , , , ,

Franck Thilliez – La chambre des morts

Franck Thilliez – La chambre des morts

Ce qui est terrible avec les vacances, c’est que vous partez avec plusieurs livres dans vos bagages, que vous passez le temps à la plage ou au bord de la piscine à les lire. A votre retour, vous vous trouvez avec plusieurs critiques de livres en retard, donc plus de travail de bloggeur qu’à votre départ.

Fan de cet auteur, je me devais de glisser dans mon sac au moins un Franck Thilliez. Ce fut La chambre des morts que je pris, trouvé en vide grenier, cela faisait un moment qu’il figurait sur le haut de ma PAL.

Alors, est-ce que cette Chambre des morts va être une chambre froide ?

Histoire

Imaginez…
Vous roulez en pleine nuit avec votre meilleur ami, tous feux éteints.
Devant vous, un champ d’éoliennes désert.
Soudain le choc, d’une violence inouïe. Un corps gît près de votre véhicule. À ses côtés, un sac de sport. Dedans, deux millions d’euros.
Que feriez-vous ?
Vigo et Sylvain, eux, ont choisi.

Avis

Lire la Chambre des morts est une étrange aventure.

Non pas que le récit soit gore, pleine de tortures, sévices et autres scènes insoutenables (quoique?), non, pour moi, dès les premières pages, je me suis aperçu d’avoir déjà lu ce livre. C’est la seconde fois que cela m’arrive, l’autre fois fut pour Salem de Stephen King. Mais cette fois-ci, l’histoire ne m’est pas revenue en tête d’un seul coup mais au fur et à mesure de la lecture du livre…. sans pour autant me rappeler du final. Et si je suis allé au bout de ce livre alors que je l’avais déjà lu, c’est que j’avais plaisir à le redécouvrir.

Car si ce fut sans doute un des premiers romans de Franck Thilliez que j’avais lu, c’est également pour l’auteur un de ses premiers livres (le troisième exactement). Les habitués de ce romancier constateront à sa lecture l’évolution de la plume de l’auteur depuis. Dans celui-ci, les phrases sont plus complexes et donc un peu moins fluides à lire. Mais il est une qualité qui est déjà maîtrisée, le suspense et la relance régulière de l’histoire.

Enfin, ce que j’ai tout particulièrement apprécié est la fausse simplicité de l’intrigue : d’un événement banal, la situation se complexifie et ne cesse de s’aggraver. Et comme le début pourrait arriver à chacun d’entre nous, la projection identitaire sur les 2 personnages

Donc, un très bon livre fondée sur une très bonne intrigue, qui a reçu plusieurs prix (les seuls qu’a reçus Franck Thilliez au demeurant) et a été adapté au cinéma … qui nous fait découvrir Lucie Henebelle.

A lire … plusieurs fois même.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 320 pages
    • Editeur : Passage (2 septembre 2005)
    • Collection : LIGNE NOIRE
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2847420770
    • ISBN-13: 978-2847420777
    • Prix : ..,..€
  • Livre
    • Poche: 352 pages
    • Editeur : Pocket (14 mars 2011)
    • Collection : Policier / thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2266205013
    • ISBN-13: 978-2266205016
    • Prix : 6,95€
  • eBook
    • Editeur : Passage (11 octobre 2012)
    • Langue : Français
    • EAN: ?
    • Prix : 7.99€
  • Livre audio
    • Durée : 9 heures et 17 minutes
    • Editeur : Sixtrid
    • Date de publication : 16 juin 2015
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2367622149
    • Prix : 21,95€

Site Internet de l’auteur

http://www.franckthilliez.fr/

Récompenses

Quais du polar 2006

Prix SNCF du polar 2006

Revues de presse

 » Le rythme de ce récit est si haletant que Dantec et Grangé n’ont qu’à bien se tenir !  » Olivier Delcroix – Le Figaro

Extrait adaptation cinéma

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/08/01 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Patrick Graham – Ces lieux sont morts

Patrick Graham - Ces lieux sont mortsSi ces derniers jours ont été pauvres d’actualités sur ce blog, c’est parce que j’étais en vacances estivales. et qui dit vacances estivales, dit polars, thrillers et lecture abondante.

Ces lieux sont morts de Patrick Graham ouvre le bal de ce marathon de la lecture. Je l’ai sélectionné suite aux bonnes critiques vues de çi de là sur d’autres sites Internet.

Est-ce que ce roman va tenir ses promesses ? Allons-nous avoir la chair de poule alors que le soleil tape ?

Ou est-ce que ce livre est à mil lieux de nous faire mourir de peur ?

Histoire

Le docteur Eric Searl du Good Samaritan Hospital de Los Angeles ne vit que pour les  » endormis « . Ceux qu’un accident ou qu’une maladie a plongés dans un coma profond et qu’il faut accompagner vers le réveil… ou la mort. Searl serait un pur héros s’il s’occupait aussi bien des  » éveillés « , et en particulier de sa propre famille.

C’est bien pour cela que Rebecca, sa nouvelle compagne, le maudit lorsqu’il rate leur avion à la veille de Noël et qu’elle se retrouve à conduire les trois enfants de Searl dans le chalet familial. Un lieu totalement isolé en plein coeur des Rocheuses. Malgré une tempête de neige épouvantable, Rebecca arrive tant bien que mal à bon port.

Sa seule erreur de parcours aura été de vouloir sauver un jeune autostoppeur du froid. Un auto-stoppeur bègue qui lui a menti sur sa destination. Lorsque Searl prend la peine d’appeler Rebecca, ce qu’il entend à l’autre bout du fil, ce sont des portes qui claquent, les hurlements des siens, et L’Enlèvement au Sérail . Puis cette voix, glaçante :  » Àààà votre plaaace, je deviendrais complètement fffou, doc.  » La voix de celui qui a agressé sa famille et enlevé sa petite fille. Pour Searl, le compte à rebours a commencé…

Avis

Le récit est traditionnel des thrillers mettant en scène un psychopathe : la présentation des personnages, un endroit isolé et boum le malade qui commet des meurtres suivant une scénographie qui lui est propre. Ici c’est Mozart le compositeur fétiche là où Gustae Mahler remplissait d’une manière plus originale cette fonction chez Bernard Minier.
L’originalité de ce roman est que l’enquête va être réalisé non pas par un mais par deux personnes en parallèle : un flic en fin de vie qui a un devoir personnel pour que cette enquête aboutisse, et un psychologue spécialisé des personnes plongées dans le coma. Ce dernier a inventé une machine qui stimule la conscience de ces personnes à l’aide de sons et d’odeurs.
L’écriture est bonne, fluide et respectueuse des turn pages. Le roman se laisse agréablement dévoré. Les passages gore sont restreints à leur stricte minimum, les lecteurs sensibles à ce genre de description ne seront pas pénalisés.
Mais, au final, et contrairement a ce que j’avais pu lire dans certaines critiques sur d’autres blogs littéraires semblables au mien, je n’ai pas trouvé d’originalité dans ce livre mais de la déception et des incohérences.
Pour ceux qui ne voudraient pas connaitre certains éléments du livre, arrêtez-vous de le ici.
Que le médecin stimule le patient par des données et des odeurs soit, mais que lui soit projeté dans les pensées et puisse les voir est un peu extrême.
L’auteur a voulu lancer le lecteur sur tant de fausses pistes que lui même s’est perdu et ne répond pas à certaines chausses-trappes : la mort de Mila annoncée par la psychologue de Dead End, l’amnésie du héros, la fin en point de suspension, l’interprétation des actes de barbarie infligées aux victimes, ou pourquoi le médecin sait piloter un hélicoptère et tirer au pistolet.
Tout ça au final pour arriver a un cas de dédoublement de la personnalité dont le lecteur espère que ce ne sera pas la clé de l’énigme dés la moitié du livre.
Donc, nous pourrions en résumé : tout ça pour ça !

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 416 pages
    • Editeur : FLEUVE EDITIONS (15 mai 2014)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2265098493
    • ISBN-13: 978-2265098497
    • Prix : 20,90€
  • ebook
    • Taille du fichier : 2316 KB
    • Nombre de pages de l’édition imprimée : 416 pages
    • Editeur : 12-21 (15 mai 2014)
    • Langue : Français
    • ISBN-13: 978-2823812169
    • Prix : 14,99€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/08/04 dans Thrillers, Uncategorized

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :