RSS

Archives de Tag: Mort

Découvertes novembre 2017 – Policiers, Polars et Thrillers

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On poursuit nos suggestions avec notre thématique favorite : les romans policiers, les polars et les thrillers.

Caryl Ferey – Norilsk

Caryl Férey découvre la Russie dans un contexte extrême… Un livre qui oscille entre enquête gonzo et récit au décor noir.

Grand voyageur, il n’avait pourtant jamais été en Russie. Encore moins en Sibérie. Il n’aime pas le froid et avait quelques a priori sur les Russes. Mais il a dit oui. Et il s’est embarqué avec son acolyte « La Bête » dans une aventure sans égal : découvrir Norilsk, cité minière aux mains des oligarques, à trois cents kilomètres au-dessus du cercle polaire. Un ancien goulag, fermé aux touristes et aux Russes, accessible uniquement avec une autorisation du FSB. Une ville sans animaux, sans arbres. En résumé, la ville la plus pourrie du monde.
Revenu de ce voyage pas comme les autres, nourri de rencontres inoubliables, il en tire un livre qui oscille entre enquête gonzo et récit au décor noir.

  • Broché: 156 pages
  • Editeur : Paulsen (12 octobre 2017)
  • Collection : Démarches
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2375020243
  • ISBN-13: 978-2375020241
  • Prix : 19,50€

 

Tony Cossu – A chacun sa loi

Pointure du grand banditisme, braqueur de légende, Tony Cossu a passé sa vie à courir après les fourgons blindés et s’est fait la belle de presque toutes les prisons. Entre deux évasions, il a écrit ce manuscrit à la lumière d’une cellule, au crayon noir. Un roman dans lequel Tony l’Anguille, comme l’ont surnommé les policiers, se livre comme il ne l’a jamais fait auprès d’un juge d’instruction.
Après avoir obtenu le prix Intramuros pour son roman Taxi pour un ange, Tony ne pouvait que récidiver, c’est dans sa nature. Avec À chacun sa loi, le Sarde de la Belle de Mai, ce quartier populaire de Marseille, nous dévoile ses secrets entre les lignes.
Cette ruée sauvage nous entraîne à New York où des braqueurs de renom n’ont qu’une idée en tête : venger la mort de leur ami abattu par un flic à la sortie d’une banque. Vicente, un caractère forgé sur le front au Viêtnam, et la sublime Nicky, sa sœur, parviendront-ils à sortir des griffes de ce policier particulièrement retors ? Ils ont un atout, la fidélité des hommes du gang, et un allié inattendu, un flic plus intègre que les autres…
Un roman énergique et brutal comme une attaque de banque.

  • Broché: 371 pages
  • Editeur : Ring (19 octobre 2017)
  • Collection : Ring noir
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 1091447713
  • ISBN-13: 979-1091447713
  • Prix : 18,00€

 

Fabrice Barbeau – Itinéraire d’une mort annoncée

Alors qu’il avait tout pour réussir, Anthony a été rattrapé par les fantômes de son passé : divorcé, ruiné et ne supportant plus le poids de ses erreurs, il cherche son salut dans l’alcool et les psychotropes.

Lorsque Mélanie, son ange gardien, lui organise un anniversaire avec ses amis d’enfance en pleine campagne lilloise, il est loin de se douter qu’un piège millimétré se referme peu à peu sur lui.Les heures défilent et les cadavres s’accumulent. Anthony devra trouver la force d’affronter son passé s’il veut survivre.

Mais alors que les minutes s’égrènent, tout devient flou : Anthony est-il coupable ou victime ?
Jamais Le tic-tac d’Une horloge n’aura été si angoissant.

Lauréat du Prix VSD 2017 – Coup de cœur RTL
 » Un suspense terrifiant.  » Bernard Lehut

  • Broché: 284 pages
  • Editeur : Hugo Roman (5 octobre 2017)
  • Collection : Hugo Thriller
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2755633433
  • ISBN-13: 978-2755633436
  • Prix : 18,00€

 

Luca d’Andrea – L’essence du mal

En 1985, dans les montagnes hostiles du Tyrol du Sud, trois jeunes gens sont retrouvés morts dans la forêt de Bletterbach. Ils ont été littéralement broyés pendant une tempête, leurs corps tellement mutilés que la police n’a pu déterminer à l’époque si le massacre était l’œuvre d’un humain ou d’un animal. Cette forêt est depuis la nuit des temps le théâtre de terribles histoires, transmises de génération en génération. Trente ans plus tard, Jeremiah Salinger, réalisateur américain de documentaires marié à une femme de la région, entend parler de ce drame et décide de partir à la recherche de la vérité. A Siebenhoch, petite ville des Dolomites où le couple s’est installé, les habitants font tout – parfois de manière menaçante – pour qu’il renonce à son enquête. Comme si, à Bletterbach, une force meurtrière qu’on pensait disparue s’était réveillée.

  • Broché: 464 pages
  • Editeur : Denoël (26 octobre 2017)
  • Collection : Sueurs froides
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2207135780
  • ISBN-13: 978-2207135785
  • Prix : 21,90€

 

 

P. D. James – A en perdre sommeil – 6 histoires assassines

La vengeance est un art qui profite au crime. Tel est le fil rouge qui relie les nouvelles rassemblées dans ce recueil. À la suite des Douze indices de Noël, À en perdre le sommeil nous fait découvrir six histoires inédites savoureuses et expertement ficelées, sous la plume de la regrettée P. D. James.

  • Broché: 240 pages
  • Editeur : Fayard (2 novembre 2017)
  • Collection : Littérature étrangère
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2213705747
  • ISBN-13: 978-2213705743
  • Prix : 19,00€
Publicités
 
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Benoît Sokal – Canardo n°24 – La mort aux yeux verts

Benoît Sokal – Canardo n°24 – La mort aux yeux verts

En préparant cette critique je viens de m’apercevoir que je n’avais jamais parlé de cette bande-dessinée depuis la création du blog.

Il est temps de réparer les choses avec La mort aux yeux verts en vous présentant un de mes personnages favoris de bande-dessinée Canardo et son papa Benoît Sokal.

Cet oubli est d’autant plus injustifié que que j’ai découvert Sokal « dans ma jeunesse » par amis interposés et appris qu’il habitait dans la village voisin. J’ai depuis suivi son parcours et ses incursions dans les jeux vidéos numériques.

Alors est-ce que Canardo est toujours en vie dans La mort aux yeux verts ?

Histoire

Quand Canardo se lance à la poursuite de l’assassin de son vieil ami Garenni, ce n’est pas vraiment pour le remettre aux mains de la justice !

mort-yeux-verts-canardo-t24

Avis

Canardo, ou plutôt son papa Benoît Sokal, nous avait laissés sur un sentiment d’inassouvi, avec Mort sur le lac, le 23e album. Les amateurs du célèbre détective palmipède ont du patienter quelques 18 mois pour voir la parution de la suite : La mort aux yeux verts. Aussi faudra-t-il peut-être relire le 23ème tome avant de se plonger dans la lecture de ce nouvel album.

Si Sokal n’est plus le seul à mener la barque des aventures de Canardo, puisque l’on trouve Benoît et Hugo Sokal pour la scénarisation et la coloration ainsi que Pascal Regnauld pour le dessin. Le coup de crayon que j’affectionne tout particulièrement est toujours le même : un mélange de simplicité, de fantasmagorie où les personnages sont des personnages hybrides mi-humains mi-animaux, de détails dans le second plan et de mouvements.

Si l’histoire n’a rien d’extraordinaire et reste fidèles aux précédentes aventures de Canardo, les Sokal ont amené une touche de nouveauté dans ce numéro : cette aventure dans le Belgambourg est truffée d’allusions aux évènements réels récents ou à des personnages politiques.

Bref, c’est toujours avec un grand plaisir de retrouver ce canard mal-embouché.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Album : 48 pages
    • Editeur : Casterman (14 septembre 2016)
    • Langue : Français
    • ISBN-10 : 2203092129
    • ISBN-13 : 978-2203092129
    • Prix : 11,50€
  • eBook
    • Album : 64 pages
    • Editeur : Casterman (14 septembre 2016)
    • Langue : Français
    • ISBN-13 : 978-2203131712
    • Prix : 7,99€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/10/23 dans BD - Manga, Policier

 

Étiquettes : , , , ,

Découvertes Mai 2013

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mai est synonyme de jours fériés, de détente et de temps de lecture. Voici mes suggestions pour profiter pleinement de ces jours de repos.

Fabrice Colin – Ta mort sera la mienne

Un motel.
Un tueur en noir.
Soixante-six étudiants.
Le cauchemar commence.

Un motel tout confort, une promotion d’étudiants aux anges, les plaines grandioses de l’Utah en toile de fond : tout est prêt pour un séminaire littéraire idyllique. Et puis, au soir du premier jour, un homme casqué descend de moto et sort un fusil à pompe de son sac. Le rêve tourne au cauchemar.
Au même moment, un mail arrive au poste de police de Grand Junction. Une employée du Red Cliffs Lodge appelle au secours : un tueur fou abat les clients au hasard, semant une panique monstre. Dans le miroir des toilettes, le chef de la police, Donald, contemple son reflet avec effarement. Ce motel-là, songe-t-il. Précisément aujourd’hui.
Au coeur de la fusillade, terrifiée et rendue à moitié sourde par les détonations, une étudiante, Jillian, trouve refuge dans une chambre où se terre déjà Karen, sa conseillère d’éducation. À voix basse, les deux femmes engagent la conversation. Karen en est sûre : elle connaît le tueur.
Et si ce massacre n’avait rien de gratuit ? Et si tout avait commencé des années auparavant sur une île isolée, à l’abri des regards, l’endroit idéal pour commettre l’indicible ?

Après Blue Jay Way, Fabrice Colin nous offre un nouveau thriller hors norme, à l’écriture envoûtante et à l’intrigue machiavélique. Plus qu’un simple roman noir, il nous convie, à travers une Amérique cauchemardesque, à une odyssée hallucinante d’une actualité et d’une justesse saisissantes.

Fabrice Colin est né en 1972 près de Paris. Après des études de commerce international, il se tourne vers le journalisme en écrivant pour le magazine de jeu de rôle Casus Belli, puis il s’attaque à la littérature, et plus particulièrement au merveilleux. Il rencontre Stéphane Marsan en 1995, lors de la création des éditions Mnemos, ce qui le conduit à publier son premier roman, Neuvième Cercle. Dès lors, il écrira plus de vingt de romans, des dizaines de nouvelles, des pièces radiophoniques pour France Culture et des scénarios de bande dessinée. Outre le prix Ozone, le prix Bob-Morane et quelques autres, il obtient, en 2004, le Grand Prix de l’Imaginaire pour Cyberpan, son troisième roman jeunesse.

  • Broché: 350 pages
  • Editeur : Sonatine (28 mars 2013)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2355841799
  • ISBN-13: 978-2355841798
  • Prix : 20,00€

Hannu Rajaniemi –  Le voleur quantique

Jean le Flambeur est un criminel post-humain, voleur d’esprit, escroc et manipulateur. Si ses origines restent entourées de mystère, ses exploits sont connus d’un bout à l’autre du système solaire : cambrioler les vastes cerveaux numérisés qui régentent les planètes intérieures ou dérober de précieuses antiquités terriennes aux aristocrates des cités mouvantes de Mars.

Jean finit par commettre une erreur, et se voit condamné par les Archontes à croupir dans la prison du Dilemme pour s’affronter lui-même dans d’infinies variations de la théorie des jeux.

Mais cette lourde peine est interrompue par l’irruption de Mieli et de Perhonen, son vaisseau arachnéen. La guerrière lui offre une chance de regagner sa liberté et les pouvoirs de son ancienne incarnation, à condition de réussir le seul cambriolage qui lui a toujours résisté…

  • Broché: 332 pages
  • Editeur : Bragelonne (22 février 2013)
  • Collection : Science-fiction
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2352946271
  • ISBN-13: 978-2352946274
  • Prix : 22,00€

Stefano Padulosi – A la recherche des plantes oubliées: Eloge de la biodiversité

Botaniste-explorateur ou Noé des plantes, voilà autant de manières de désigner Stefano Padulosi. Si de la roquette se trouve à votre table, alors qu’elle était quasi oubliée depuis l’Antiquité, c’est grâce à lui. Du Pérou au Yémen, de la Chine à la Libye, du Zimbabwe à la Slovaquie, il sillonne le monde entier à la recherche de légumes et de céréales méconnus ou en voie de disparition.

Mais ravir les papilles n’est pas son objectif principal. Le combat de Stefano Padulosi, c’est de sauvegarder la biodiversité menacée dans nos assiettes. Parce que la « Révolution verte », qui a vu dans les années 60 la mise au point de nouvelles variétés de céréales à haut rendement, notamment par la sélection génétique, a largement réduit la diversité de nos aliments. Nous ne consommons aujourd’hui que 25% des espèces végétales connues et 95 % de notre alimentation repose sur trois céréales : le blé, le riz et le maïs. En cette période de changement climatique, les conséquences sont dramatiques, car les cultures deviennent plus vulnérables aux maladies ou aux insectes. Un retour aux espèces négligées redécouvertes aux quatre coins du globe par Stephano Padulosi pourrait ainsi constituer notre nouvelle révolution verte.

Dans un récit qui mêle aventures scientifiques et vulgarisation, Stefano Padulosi raconte comment il place son travail au service d’une utopie : rendre le monde meilleur grâce à l’agriculture.

  • Broché: 240 pages
  • Editeur : Calmann-Lévy (6 février 2013)
  • Collection : Documents, Actualités, Société
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2702144551
  • ISBN-13: 978-2702144558
  • Prix : 17,00€

Jean-Claude Marguerite – Le vaisseau ardent

En Yougoslavie, Anton et Jak, dix et onze ans, assouvissent leurs rêves de piraterie en chapardant sur les bateaux du port. En échange d’alcool, un ivrogne leur raconte l’épopée du Pirate Sans Nom, un forban hors du commun qui aurait disparu sans laisser de trace, en emportant le plus fabuleux trésor de l’histoire de la piraterie. Pour Anton, ce qui n’est sans doute qu’une légende va devenir sa principale raison de vivre. Devenu pilleur d’épaves, sa quête le mènera aux quatre coins de la planète, et il découvrira que derrière l’énigme du Pirate Sans Nom s’en cache une autre, bien plus ancienne, celle du Vaisseau ardent… De l’Égypte prépharaonique à l’Amérique contemporaine, en passant par l’âge d’or des Caraïbes et les glaces du Groenland, Le Vaisseau ardent nous embarque pour la plus grande chasse au trésor jamais contée. Mais quelle est la vraie nature du trésor ?

  • Poche: 1568 pages
  • Editeur : Folio (26 avril 2013)
  • Collection : Folio SF
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070447219
  • ISBN-13: 978-2070447213
  • Prix : 14,50€

Jacques Expert – Qui ?

1994, Carpentras, résidence pavillonnaire du Grand Chêne. Un lotissement où tout le monde connaît tout le monde, calme et sans histoires. Jusqu’à ce jour de mars, où la petite Laetitia Doussaint, est retrouvée violée et assassinée dans les bois alentours. Crime crapuleux dont l’auteur ne sera jamais identifié. 2013 : Quatre hommes s’apprêtent à regarder à la télé l’émission « Affaires non résolues », dont le thème, ce soir là, est le meurtre de Carpentras. Quatre hommes hantés par l’affaire depuis ce jour où ils ont retrouvé le corps de Laetitia. Tous étaient voisins à cette époque, tous habitaient la résidence du Grand Chêne. Durant l’heure que va durer l’émission, avec son lot de questions et de révélations, ceux-ci se souviennent. Leurs épouses également. Certains secrets reviennent à la surface, des suspicions anciennes, des non-dits. Au terme de l’heure que dure l’émission, le voile sera levé. L’un de nos quatre hommes est en effet bel et bien le coupable du viol et du meurtre de Laetitia. Mais qui ? Avec son nouveau roman, Jacques Expert nous offre un formidable jeu de piste et met à l’épreuve la perspicacité du lecteur. Celui-ci saura-t-il trouver avant la fin de l’émission, et du livre, qui est coupable ? Spécialiste depuis longtemps des affaires judiciaires françaises, l’auteur, qui a, en particulier, suivi comme journaliste l’affaire du petit Gregory, nous fait profiter d’une expérience qui confère à son récit un réalisme rare.

  • Broché: 319 pages
  • Editeur : Sonatine (25 avril 2013)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2355841837
  • ISBN-13: 978-2355841835
  • Prix : 18,00€

Nele Neuhaus – Blanche-Neige doit mourir

Une femme est tombée d’un pont sur une voiture. Selon un témoin, elle aurait été poussée. L’enquête conduit Pia Kirchhoff et Oliver von Bodenstein à Altenhain où la victime, Rita Cramer, a vécu avant son divorce d’avec un certain Hartmut Sartorius. Onze ans plus tôt, deux jeunes filles du village avaient disparu sans laisser de trace. Sur la foi de maigres indices, un garçon de vingt ans, Tobias Sartorius, avait été arrêté et condamné à dix ans de prison. Or, depuis quelques jours, Tobias est revenu chez son père à Altenhain… Dans le village, Pia et Bodenstein se heurtent à un mur de silence. Mais bientôt une autre jeune fille disparaît et les habitants accusent Tobias Sartorius, même si ce dernier a toujours clamé son innocence. Les preuves manquent, la police piétine et certains villageois semblent bien décidés à prendre les choses en main. Dans ce deuxième roman du duo Pia-Bodenstein, Nele Neuhaus construit une fois de plus une intrigue millimétrée autour des non-dits et de l’atmosphère étouffante d’un petit village allemand. Procédant par dévoilements successifs, elle démonte patiemment les mécanismes d’une erreur judiciaire et analyse magistralement le fonctionnement de ces fascinantes machines à broyer les individus que sont parfois la justice et les préjugés. Succès colossal à sa sortie, Blanche-Neige doit mourir s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires outre-Rhin. Depuis, Nele Neuhaus règne sans partage sur le domaine du « Krimi ».

  • Broché: 400 pages
  • Editeur : Actes Sud Editions (6 octobre 2012)
  • Collection : Actes noirs
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2330012489
  • ISBN-13: 978-2330012489
  • Prix : 23,50€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/05/09 dans A lire, Actualités

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

P.D. James – La mort s’invite à Pemberley

P.D. James est mon auteur de roman policier favorit(e). C’est mon professeur d’anglais de 1ère qui me l’a fait découvrir; et même si je considère toujours que ce prof était un c-n, il n’en reste pas moins qu’il avait bon goût en littérature policière et en musique anglo-saxonne.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas P.D. James, on peut sans problème dire que c’est la dernière grande reine du crime depuis la disparition d’Agatha Christie. Elle s’inscrit dans la ligne droite des mamies cyanure, avec cette particularité de vous exposez la psychologie des personnages sans pour autant sombrer dans le roman policier psychologique comme Patricia Highsmith.

Cette fois-ci P.D. James abandonne son Inspecteur Dagliesh pour inscrire son dernier roman la mort s’invite à Pemberley dans la suite d’une histoire de E. Bronte.

Alors est-ce que l’invitation vaut d’être acceptée ?

Histoire

Rien ne semble devoir troubler l’existence ordonnée et protégée de Pemberley, le domaine ancestral de la famille Darcy, dans le Derbyshire, ni perturber le bonheur conjugal de la maîtresse des lieux, Elizabeth Darcy. Elle est la mère de deux charmants bambins ; sa sœur préférée, Jane, et son mari, Bingley, habitent à moins de trente kilomètres de là ; et son père adulé, Mr Bennet, vient régulièrement en visite, attiré par l’imposante bibliothèque du château. Mais cette félicité se trouve soudain menacée lorsque, à la veille du bal d’automne, un drame contraint les Darcy à recevoir sous leur toit la jeune sœur d’Elizabeth et son mari, que leurs frasques passées ont rendu indésirables à Pemberley. Avec eux s’invitent la mort, la suspicion et la résurgence de rancunes anciennes.
Dans La mort s’invite à Pemberley, P.D. James associe sa longue passion pour l’œuvre de Jane Austen à son talent d’auteur de romans policiers pour imaginer une suite à Orgueil et Préjugés et camper avec brio une intrigue à suspense. Elle allie une grande fidélité aux personnages d’Austen au plus pur style de ses romans policiers, ne manquant pas, selon son habitude, d’aborder les problèmes de société – ici, ceux de l’Angleterre du début du XIXe siècle.

Avis

D’habitude j’achète les romans de P.D. James les yeux bandés. Mais j’avoue que cette fois-ci , je suis déçu et pas qu’un peu.

L’idée de faire une suite à un livre d’E.Bronte de Jane Austen (Orgueil et Préjugés) est une bonne idée. Malheureusement P.D. James a poussé le visse de .reprendre le style et le contenu littéraire de l’époque. Pour vous donner une idée, les premières 70 pages du roman se consacrent à la présentation des personnages, de leurs considérations amoureuses avec le laïus de l’époque.

C’est lourd, c’est lent, c’est chiant; au point où quand l’intrigue policière on dort, où l’on n’éprouve plus aucun plaisir à poursuivre la lecture, à jouer les détectives.

Alors, même si l’écriture est parfaite, le rythme et le style ne sont pas adaptés à ce genre littéraire et ne sont plus de mise à notre époque habitué à des turn pages.

Donc je le recommanderais aux habitués des classiques de la littérature qui désireraient s’essayer à la littérature policière.

 

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 380 pages
  • Editeur : Fayard (30 mai 2012)
  • Collection : Policier
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2213668833
  • ISBN-13: 978-2213668833
  • Prix : 22,00€
 
4 Commentaires

Publié par le 2012/07/08 dans Policier

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :