RSS

Archives de Tag: miroir

Bernard Werber : Le miroir de Cassandre

Bernard Werber : Le miroir de Cassandre

Bien que je connaisse les romans de Bernard Werber depuis longtemps (tout a commencé avec sa saga des Fourmis), cet auteur est peu familier de ce blog. D’ailleurs lors de son dernier « passage » sur celui-ci pour La troisième humanité et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous n’avions pas trop apprécié son incursion dans la hard scifi.

Mais comme je donne toujours une seconde chance aux gens, je suis tombé sur la version audio du Miroir de Cassandre basé sur le mythe grec de la fille de Priam et d’Hécube.

Alors est-ce que ce Miroir de Cassandre va refléter un autre niveau dans les romans de science-fiction de Bernard Werber ?

Histoire

Et vous, que feriez-vous si vous pouviez voir le futur et que personne ne vous croie ?

C’est l’histoire de Cassandre, une jeune fille de 17 ans qui a le don d’entrevoir le futur mais la malédiction de ne pas être écoutée. Elle va connaître des aventures extraordinaires qui vont lui permettre de devenir non seulement une femme mais aussi quelqu’un qui a conscience de tout ce qu’il se passe sous tous les angles. Elle part du plus difficile, l’autisme et la non-communication avec autrui et va progressivement évoluer pour devenir un être beaucoup plus sensible que la moyenne.

Un gros roman de suspense qui se démarque du reste des ouvrages de Bernard Werber par son côté réaliste et psychologique. Le miroir de Cassandre traite aussi de l’autisme, de la futurologie, des lois de probabilités, avec en toile de fond une grande histoire d’amour.

Avis

Parler de ce livre est assez compliqué, tout comme le livre.

On connaît Bernard Werber pour sa série des fourmis ou de romans de science-fiction (pas toujours très réussis); Le miroir de Cassandre est atypique et ne s’inscrit dans aucune autre de ses séries.

Sous couvert d’une histoire à tendance science-fiction d’une petite fille amnésique découvrant une montre donnant la probabilité de mourir dans les 5 secondes, Bernard Werber offre à nouveau un livre réflexion sur la place de l’Homme dans le monde, son impact sur la nature et son devoir de réaction pour pouvoir continuer à vivre sur cette Terre. Alternant donc aventures et réflexions, ce livre est tout de même agréable à lire, ne sombre pas dans un essai écologique.

La force de ce livre réside dans les personnages : originaux (des clochards), aux personnalités bien trempées, au vocabulaire haut en couleur, aux passés chargés et tourmentés. Ils sont touchants dans leur malheur, attachants avec leurs grands cœurs, émouvants dans leur vécu.

Notons que l’auteur se joue de lui en faisant des références explicites à certains de ses précédents romans comme L’arbre des possibles (dont le site Internet attenant existe toujours).

La version audio n’est pas une simple lecture, c’est une véritable théâtralisation : lecture faite par plusieurs artistes, jeu, modification des voix en fonction des personnages, bruitage. On est littéralement projeté dans l’histoire. Le seul point négatif est le niveau sonore inégal entre les différentes voix nécessitant l’adaptation incessante du volume de votre radio, et ce d’autant plus si vous avez un bruit environnant comme en voiture.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 631 pages
    • Editeur : Albin Michel (30 septembre 2009)
    • Collection : LITT.GENERALE
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2226194029
    • ISBN-13: 978-2226194022
    • Prix : 23,20€
  • Poche
    • Poche: 800 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (1 juin 2011)
    • Collection : Littérature & Documents
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253160210
    • ISBN-13: 978-2253160212
    • Prix : 9,10€
  • eBook
    • Editeur : Albin Michel
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2226210005
    • Prix : 9,99€
  • Livre audio
    • Durée : 21 heures et 15 minutes
    • Editeur : Audible Studios
    • Lecteurs : Lu par : Hervé Lavigne, Véronique Groux de Miéri
    • Date de publication : 16 juillet 2013
    • Prix : 29,95€

Site Internet de l’auteur

www.bernardwerber.com

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/10/19 dans Science-Fiction

 

Étiquettes : , ,

Justin Cronin – La cité des miroirs (Le passage, Tome 3)

Justin Cronin – La cité des miroirs (Le passage, Tome 3)

J’ai l’impression que cela fait une décennie que j’ai commencé à lire la trilogie du Passage de Justin Cronin. En fait, le premier tome est sortie en 2010 (2011 pour la version française), soit juste avant la création de ce blog.

Les amateurs de la série attendent depuis 4 ans la suite des Douze et  l’arrivée de La cité des miroirs pour connaître le dénouement de cette série et la confirmation d’un nouveau maître de la science-fiction.

Alors est-ce que cette Cité des miroirs va refléter la qualité de la série ?

Histoire

En 122 apr. V., soit 122 ans après l’apparition en Amérique du Nord d’un virus qui a décimé la population, la vie semble reprendre ses droits. Ce virus, à la suite d’une expérience gouvernementale, a été inoculé à douze personnes, qui, transformées en monstres assoiffés de sang, ont propagé le mal. Mais quelques poches de population ont réussi à combattre et à éliminer les Douze, mettant un terme à un siècle de terrifiantes ténèbres. Les survivants sortent de derrière leurs hauts murs, déterminés à reconstruire leur société, et osent désormais rêver d’un futur meilleur. Mais est-ce la fin du cauchemar ou une simple accalmie avant le déchaînement d’autres forces obscures ?
Loin d’eux, dans une métropole à l’agonie, le Zéro attend. Le Premier. Le père des Douze. L’angoisse qui a brisé sa vie humaine le hante, et la haine qu’a engendrée sa transformation le brûle. Seule pourrait l’apaiser la mort d’Amy – le dernier espoir de l’Humanité, La Fille de nulle part – qui a grandi pour se dresser contre lui.

Une ultime fois, la lumière et l’ombre vont s’affronter. Amy et ses amis iront au-devant de leur destin. Cette épopée post-apocalyptique conclut avec maestria la trilogie du Passage.

Plébiscitée par la critique, numéro un sur les listes des meilleures ventes aux États-Unis et en Angleterre dès sa sortie, La Cité des Miroirs est publiée dans plus de trente pays.

Avis

Attention ce livre est un véritable pavé, au sens propre comme au figuré. 800 pages denses, très denses, et un poids qui doit dépasser le kilogramme à mon avis (je n’ai pas pesé). Donc il vous faudra du temps, pas forcément de la patience nous allons voir pourquoi plus tard, et une bonne forme physique… à moins que vous n’optiez pour la version numérique, ce que je vous conseille particulièrement.

Dans ce troisième et ultime tome du Passage, l’auteur dévoile l’origine du virus, l’histoire du patient zéro et de ses douze cavaliers de l’Apocalypse, de son lien avec Amy, et bien sur de l’avenir de l’humanité « résiduelle ». Encore une fois, il est vain de résumer cette saga partie de l’idée de faire une histoire avec une fille héroïne du roman (demande réelle de la fille de Justin Cronin). Ironie du sort, au cours de la rédaction de cette sage, l’auteur a du combattre un cancer et on peut se demander si finalement cette saga post-apocalyptique n’est pas une figure de style pour évoquer sa maladie, son combat et tenir sa promesse à sa fille.

De nombreuses critiques comparent Justin Cronin à Stephen King, et je pense qu’il mérite amplement cette comparaison. Tout comme le maître de l’horreur, l’auteur a su créer un univers complet tant dans la description des paysages, que des habitants et de leur mode de vie survivaliste. Mais là où Stephen King ne touche qu’à un domaine; la science-fiction ou le vampirisme ou la fable romanesque, Justin Cronin a su imbriquer ces trois styles dans cette saga avec maestria. Au final le lecteur n’a pas conscience de passer d’un style à un autre tant cela se fait naturellement au fil des pages, Justin Cronin est un véritable conteur.

Personnellement, et contrairement à d’autres lecteurs, j’ai particulièrement apprécié la centaine de pages sur la jeunesse de Fanning et de son passage en tant que patient zéro. Dans cette partie, j’ai trouvé le roman beaucoup plus fluide et rapide à lire, sans doute du fait de la restriction du nombre de personnages aux multiples surnoms, qui évite au lecteur de chercher de qui le roman parle.

Un roman qui consacre Justin Cronin.

Notation

Histoire star_half_off_32
Écriture star_half_off_32
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 816 pages
    • Editeur : Robert Laffont (16 mars 2017)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2221111154
    • ISBN-13: 978-2221111154
    • Prix : 23,50€
  • eBook
    • Editeur : Robert Laffont (16 mars 2017)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2221200421
    • Prix : 15,99€

Revue de presse

 » Justin Cronin, le nouveau King.  » Le Parisien.

« Une odyssée horrifique à travers les âges. » – Paris Match

« TT- Cette saga post-apocalyptique restera, avec Le Fléau de Stephen King auquel on l’a souvent comparée, l’une des réussites du genre. » – Télérama

« La Cité des miroirs. Et installe Justin Cronin au panthéon des romanciers postapocalyptiques » – L’Express

Site Internet

http://enterthepassage.com/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/09/05 dans Bit-lit, Fantasy, Science-Fiction

 

Étiquettes : , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :