RSS

Archives de Tag: mal

Notre sélection de livres pour Noël 2016

Vous êtes à court de temps et d’idées pour les cadeaux de Noël, voici notre sélection pour ravir la personne à qui vous l’offrirait.

En vous souhaitant de joyeuses fêtes de fin d’année.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laurent Loison – Charade

Il laisse derrière lui des cadavres de jeunes femmes atrocement torturées et de mystérieux messages. Ce cruel et terrifiant tueur en série est pourtant traqué par le meilleur flic du 36, le commissaire Florent Bargamont, et une brillante criminologue, Emmanuelle de Quezac.

  • Broché: 425 pages
  • Editeur : Nouvelles Plumes (3 novembre 2016)
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1024501338
  • Prix : 19,50€

Remarque : connaissez-vous beaucoup de livres ayant une note de 5/5 pour 162 commentaires sur un célèbre site de vente en ligne ?

 

René Manzor – Dans les brumes du mal

Tom, mais aussi John, Michael et Lily. À chaque fois, une mère est assassinée et son enfant enlevé, comme évanoui dans les brumes inquiétantes qui submergent si souvent la Caroline du Sud.
Dahlia Rhymes, agent du FBI spécialisée dans les crimes rituels, s’impose dans l’enquête. Tom est son neveu, et même si elle ne l’a jamais vu car elle a rompu toute relation avec sa famille, elle ne peut pas l’abandonner.
En retrouvant les marais et les chênes séculaires de son enfance, Dahlia retrouve aussi Nathan Miller, un ancien gamin des rues devenu un des meilleurs flics de Charleston. Ensemble, ils se lancent à la recherche des enfants, sans autre indice que le témoignage d’un voisin, qui prétend avoir vu rôder autour d’une des Maisons une shadduh, une ombre vaudoue.
Et si, pour une fois, le mobile n’était ni l’argent,
ni le sexe, ni la vengeance, ni même l’amour?

  • Broché: 400 pages
  • Editeur : Calmann-Lévy (19 octobre 2016)
  • Collection : Policier/Science-fiction
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2702160735
  • ISBN-13: 978-2702160732
  • Prix : 20,00€

 

« Rebondissements, intensité, rythme, écriture magistrale, tout y est. »  Le Progrès / Paris Normandie
« René Manzor s’élève au niveau des maîtres du thriller grâce à une plume brillante, témoignant d’un sens de I’écriture remarquable, son métier de scénariste n’y étant sans doute pas étranger. » Alain Schlockoff, L’Écran fantastique

 

Stephan Adrian , Alisa Kotmair – Les plus beaux voyages en train : L’art du voyage

Le train est intimement lié à l’histoire du voyage. Les grands trajets mythiques – l’Orient Express, le Transibérien… – incarnent toujours le voyage ultime, celui dont rêvent tous les amoureux du voyage : une longue aventure à la découverte du monde et de ses curiosités.

Dans ce très beau livre, les Guides Bleus renouent avec la tradition du voyage au long cours et présentent 42 trajets en train exceptionnels, sur les cinq continents, à faire en quelques heures ou plusieurs jours.

Traversée de l’Europe ou de l’Amérique, trajets mythiques comme le Glacier Express de Zermatt à Saint Moritz, l’Al Andalus pour découvrir les trésors de l’Andalousie, ou encore plongée dans l’histoire avec la fameuse Micheline qui parcourt encore Madagascar.

  • Broché: 272 pages
  • Editeur : Hachette Tourisme (2 novembre 2016)
  • Collection : Guides Bleus
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2013959737
  • ISBN-13: 978-2013959735
  • Prix : 35,00€

 

Philippe Potevin – Regards vagabonds, Roaming views, Paris

Philippe Poitevin travaille pour une grande chaîne de télévision française, pas devant mais derrière la caméra. Il est aussi musicien, pas derrière, en coulisse, mais devant, sur scène cette fois. Il est surtout et avant tout un artiste photographe passionné, parfois devant, mais le plus souvent derrière l’objectif. Il sait nous transmettre, à travers ses photos, le sentiment qui l’envahit, l’émotion qu’il perçoit, la sensibilité de l’instant T. A suivre de près !

  • Broché: 100 pages
  • Editeur : Editions Clémentine (17 octobre 2016)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2370120576
  • ISBN-13: 978-2370120571
  • Prix : 19,80€

 

Nicolas Bernardé – Invitation d’un pâtissier voyageur

Quand les pérégrinations d’un pâtissier diffusent leurs arômes dans des gâteaux faciles à transporter, il n’existe pas de meilleure invitation au voyage. Tel est l’univers de Nicolas Bernardé, composé de cakes, madeleines et autres gourmandises aux délicats parfums d’ailleurs. Décorés avec poésie et dont les saveurs et le moelleux se conservent si bien qu’on s’en délecte du soir au matin. Voici des gâteaux de voyage à déguster sur les routes du Moyen-Orient (Retour du Qatar) ou de nos belles provinces (Pommes au four et compote de K6 de Dijon), au sommet des montagnes (Financier au miel des Montagnes) ou des volcans (L’Etna chocolat et pistache de Brönte : l’or vert de Sicile). Près de 80 recettes au goût d’évasion, photographiées avec grâce par Guillaume Czerw et mises en scène par Julie Schwob.

Nicolas Bernardé, formé à l’école Ferrandi et chez Dalloyau, décroche le titre de Meilleur Ouvrier de France en 2004, alors qu’il est chef responsable de l’enseignement de la pâtisserie à l’école internationale Le Cordon Bleu. Elu meilleur chef du monde au World Gourmet Summit de Singapour en 2005, il enrichit son expérience gustative en voyageant, notamment au Japon, au Brésil et à Taïwan, avant d’ouvrir une boutique et une école de pâtisserie pour professionnels et amateurs à La Garenne-Colombes, en région parisienne. Il connaît un succès mérité avec ses  » Cakissimes  » et ses  » Gâteaux du samedi « , créations uniques dévoilées chaque samedi.

  • Broché: 208 pages
  • Editeur : LA MARTINIERE (3 octobre 2016)
  • Collection : CUISINE-GASTRO
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2732467871
  • ISBN-13: 978-2732467870
  • Prix : 29,90€

 

 

 

Christophe Felder – Gâteaux

Christophe Felder et Camille Lesecq, deux pâtissiers hors pair, dévoilent ici leurs plus précieux secrets et nous proposent 150 recettes délicieusement créatives. Superbement mis en scène et photographiés par Marion Chatelain et Laurent Fau, ces grands classiques de la pâtisserie française et internationale sont une véritable ode à la gourmandise. De la tarte Tatin au sablé nantais, en passant par la forêt-noire ou le cheesecake, succombez à la tentation, c’est tellement bon !

  • Relié: 384 pages
  • Editeur : Editions de la Martinière (22 octobre 2015)
  • Collection : CUISINE-GASTRO
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2732470511
  • ISBN-13: 978-2732470511
  • Prix : 35,00€

 

 

Edward Burtynsky – Eléments essentiels

Premier ouvrage d’Edward Burtynsky en français, cette rétrospective mêle les différentes séries du photographe canadien grâce à de savants rapprochements formels et métaphoriques d’images à la fois emblématiques et inédites pour plus de la moitié d’entre elles.

Imaginée par l’artiste et William E. Ewing, cette sélection de 140 photographies prises sur plus de trente ans et enrichie de textes critiques, offre une compréhension complète du regard de l’artiste sur le monde.

 

  • Relié: 190 pages
  • Editeur : Xavier Barral Editions (6 octobre 2016)
  • Collection : BEAUX LIVRES
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2365111041
  • ISBN-13: 978-2365111041
  • Prix : 55,00€

A découvrir sur le site de l’éditeur : http://exb.fr/fr/home/282-elements-essentiels-9782365111041.html

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/12/17 dans Cuisine, Photo, Thrillers

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Jérôme Camut & Nathalie Hug – W3 Tomes 2 (Le mal par le mal) & 3 (Le calice jusqu’à la lie)

Jérôme Camut & Nathalie Hug – W3 Tomes 2 (Le mal par le mal) & 3 (Le calice jusqu’à la lie)

Après la lecture du Tome 1 de la série W3 ,Le sourire des pendus, et de l’agréable découverte de Jérôme Camut & Nathalie Hug, je n’ai pas résisté longtemps avant de me plonger dans la lecture des deux autres tomes de la trilogie.

Les auteurs avaient mis la barre haute avec le premier tome, le risque est de vouloir trop tirer sur la corde, de vouloir faire durée une histoire et des héros, de manquer d’originalité, de s’essouffler au fil des pages.

Alors est-ce que les tomes 2 et 3 de W3 vont passer la quatrième vitesse ?

Résumé du livre

W3 Tome 2 – Le mal par le mal

Sous le choc de la découverte du responsable de sa séquestration, la journaliste Lara Mendès décide de se reconstruire loin du site d’info W3 fondé avec ses proches pour dénoncer les dysfonctionnements de la justice. Pendant que Léon Castel, porte-parole du site, poursuit ses actions coups de poing, une vague de meurtres violents cible des officiers de police partout en France. Alors que tout semble mis en œuvre pour étouffer l’affaire, la Web TV est convaincue de tenir sa nouvelle bombe médiatique. Fragilisée par des tensions internes et de fortes pressions extérieures, l’équipe de W3 se retrouve bientôt plongée en plein chaos.
Après Le Sourire des Pendus, qui a reçu le Prix des lecteurs du Livre de Poche 2014, voici le deuxième volet de la série addictive W3.

W3 Tome 3 – Le calice jusqu’à la lie

« Les locaux de W3 ont été soufflés par une terrible explosion… Qui a voulu museler à jamais la voix des innocents et celle des opprimés ? Et s’il ne s’agissait pas d’un complot d’état comme tous le pensent ? S’il s’agissait d’une tout autre cause que les membres de W3 n’ont pas su voir ?
Pour les blessés et les survivants commence alors une nouvelle vie. Sous le signe de la reconstruction pour les uns, du renoncement pour les autres, une vie pleine d’amertume, de chagrin et de dangers. Ce n’est pas parce qu’ils ont survécu à l’explosion qu’ils sont sortis d’affaire. Car ceux qui ont voulu les détruire sont toujours là, et cherchent à terminer leur funeste mission.
Sur les décombres encore fumants de l’immeuble de W3, des destins s’entrelacent, d’autres se heurtent, de nouveaux drames se nouent. Des amours naissent, d’autres se renforcent, et d’autres volent en éclat. Même l’espoir qu’agir avec W3 a du sens est menacé…
La plus unie des familles peut-elle résister à tant d’horreur ?
Pas sûr…

Avis

Même si la lutte contre une organisation du commerce sexe est toujours la trame du fond, les personnages doivent aussi lutter et investiguer sur eux-mêmes ou sur leurs comparses.La psychologie des personnages est donc un élément majeur de ce tome. Et le moins que l’on puisse dire est que les auteurs se sont amusés à propulser chaque personnage dans une situation particulière pour voir son évolution psychologique propre.

Si l’action, l’humour et la profondeur des personnages sont toujours les ingrédients de ce thriller mené tambour battant, certains lecteurs peuvent être rebutés par la multitude des personnages. Chaque nouvelle histoire amène son lot de personnages et le lecteur devra soit avoir une très bonne mémoire pour suivre les différentes histoires soit se constituer un petit mémo pour savoir qui fait quoi et où. Mais si cela pourrait constitué un inconvénient dans un roman « standard », ce n’est pas le cas dans ce roman est ces 750 pages.

Alors pourquoi faire une critique commune avec le tome 3  ?

Tout simplement parce que, tout comme vous avec eu du mal à ne pas vous jeter sur le deuxième tome après avoir lu le premier, vous aurez toutes les difficultés à résister à vous lancer dans la lecture du troisième à peine le deuxième tome refermé.

Malheureusement j’ai envie de dire, le troisième tome n’est pas au même niveau que ses deux prédécesseurs.

Certes il y a toujours de l’action, mais là où nous apprécions le côté thriller mêlé d’actions et d’enquêtes dans les deux premiers volumes, cet opus s’oriente plus vers un roman d’espionnage teinté de romantisme. Une sorte de James Bond moderne qui ne laissera pas toutefois les lecteurs indifférents. Ils seront rapidement emportés dans de nouvelles aventures, dans de nouveaux pays, avec de nouveaux personnages.

Dans les deux cas, l’écriture est toujours aussi fluide et agréable à lire; mais on ne peut s’empêcher de remarquer deux styles légèrement différents dès l’instant où l’histoire porte sur de l’action ou sur des instants de réflexion et de vie des personnages.

Notation

W3 Tome 2 – Le mal par le mal

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

W3 Tome 3 – Le calice jusqu’à la lie

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

Jérôme Camut et Nathalie Hug -- W3 Tome 2 - Le mal par le mal

W3 Tome 2 – Le mal par le mal)

  • Livre broché
    • Broché: 750 pages
    • Editeur : TELEMAQUE
    • Édition : EDITIONS Télémaque (1 avril 2016)
    • Collection : THRILLER
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2753302847
    • ISBN-13: 978-2753302846
    • Prix : 22,00€
  •  eBook
  • Éditeur : Editions SW Télémaque (mai 2015)
  • Langue : Français
  • EAN: 978-2753302495
  • Prix : 15,99€

Jérôme Camut et Nathalie Hug -- W3 Tome 3 - Le calice jusqu'à la lie

W3 Tome 3 – Le calice jusqu’à la lie

  • Livre broché
    • Broché: 816 pages
    • Editeur : TELEMAQUE (22 janvier 2015)
    • Collection : THRILLER
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2753302456
    • ISBN-13: 978-2753302457
    • Prix : 18,15€
  • Livre format poche
    • Poche: 1032 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (9 mars 2016)
    • Collection : Policier / Thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253095001
    • ISBN-13: 978-2253095002
    • Prix : 9,40€
  •  eBook
    • Éditeur : Editions SW Télémaque (mai 2016)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2753303065
    • Prix : 15,99€

Revue de presse

Une enquête ahurissante, dantesque, digne de la trilogie Millénium. Frédérick Rapilly, Télé 7 jours.

On note le grand talent de ces nouveaux papes du page-turner français.  Julie Malaure, Le Point.

Site Internet des auteurs

Site Internet officiel de Jérôme Camut & Nathalie Hug

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/09/11 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , , , , ,

Maxime Chattam – In Tenebris

J’ai découvert Maxime Chattam depuis peu (cf. mon post sur L’âme du mal) . Plutôt convaincu par les talents de la personne, j’ai décidé de me lancer dans la lecture de sa trilogie du mal. et donc de passer à In Tenebris, le second volume.

Avant d’en commencer la lecture, on se pose plusieurs questions :

  • Est-ce que l’on va retrouver Joshua Brolin, ou bien l’auteur va amener un héros par tome ?
  • L’horreur introduite dans le premier tome va-t-elle prendre de l’ampleur et susciter plus de dégoût chez le lecteur ?

Alors est-ce que ce In Tenebris sera in fnie un très bon thriller ou une pâle copie de son prédécesseur ?

Histoire

Des dizaines et des dizaines de personnes ont disparu à New York dans des circonstances étranges. La moitié d’entre elles n’a pas été retrouvée. Julia, elle, l’a été. Elle est découverte vivante, scalpée dans un parc. Jeune détective à Brooklyn, Annabel O’Donnel prend l’enquête en main, aidée par Joshua Brolin, spécialiste des tueurs en série. In tenebris : un suspense sans cesse alimenté, un impact visuel terrifiant, un dénouement inattendu… Voilà un thriller qu’on ne peut pas lâcher, et qui changera à jamais votre vision de la nuit…

Avis

Si L’âme du mal a révélé Maxime Chattam, In Tenebris confirme les talents de cet auteur de thriller français.

Comme je l’avais pressenti, l’horreur est nouvelle, plus intense, plus crue dans le second volet de la trilogie du mal. L’auteur nous fait plonger dans les bas-fonds de New-York, dont nous ne serons jamais s’ils sont purement imaginaires, un poil extrapolés ou tout bonnement réels; l’auteur ne donne aucune précision sur ce point en fin de livre, mais nous ne pouvons craindre que l’on ne soit guère loin de la réalité.

L’histoire est très bien ficelée, l’auteur sème les incidences un peu comme le Petit Poucet les cailloux dans les bois; laisse de temps à autre ces chausses-trappes pour qu’il se perde dans ses conjectures. Bref un très bon livre pour les amateurs de lecture policière aimant se mesurer au héros de l’histoire.

La construction du livre est traditionnelle des turn-pages où 3 histoires en parallèle rythment le livre : celle des policiers, celle de Joshua Brolin et celle des méchants ou des victimes. Le livre est assez long pour introduire la psychologie des personnages, de faire monter la tension; sans pour autant arriver au seuil de lassitude du lecteur.

Donc, avant d’entamer le troisième et dernier volume de cette trilogie, je vais attendre un peu, histoire qu’il se fasse désirer. Un livre n’est jamais aussi bon quand on sait qu’on l’a, qu’il nous attend mais qu’il faut que nous finissions celui que nous lisons.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Poche: 599 pages
  • Editeur : Pocket (11 mars 2004)
  • Collection : Policier / thriller
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266138081
  • ISBN-13: 978-2266138086
  • Prix : 8,40€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/08/30 dans Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Maxime Chattam – L’âme du mal

Maxime Chattam est un écrivain français, contrairement à ce que son nom de plume fait penser (Maxime Guy Sylvain Drouot de son vrai nom). Un auteur à la fois prolifique puisqu’en moyenne il livre un roman, plutôt volumineux, par an; et qu’il fait partie des plus gros vendeurs : chacun de ses livres part à 400 ou 500 000 exemplaires.

Comme je n’avais jamais lu de livre de cette personne, il me devait de rattraper mon retard et combler ma lacune sur la littérature policière.

Commençons par le commencement, L’âme du mal est le roman qui a confirmé l’auteur; et nous verrons si nous finirons le mal à l’âme de sa lecture.

Histoire

Présentation de l’éditeur

Pas plus que sa jeune assistante, l’inspecteur-profileur Brolin ne pense que les serial killers reviennent d’outre-tombe. Fût-il le monstrueux bourreau de Portland qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper avec précision. Mais le bourreau est mort et le carnage se poursuit, identique : un même rituel horrible. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d’une secte ? Pure sauvagerie ou magie noire ? Brolin a peur. Cette affaire dépasse tout ce qu’on lui a enseigné. S’immerger complètement dans la psychologie d’un monstre, le comprendre afin de le cerner et de prévoir ses crimes, devenir un monstre soi-même, tels sont les moindres risques de son métier. On dit au FBI qu’il s’en faudrait d’un rien pour qu’un bon profiteur aille rejoindre la galerie de ses pires clients. Peut-on impunément prêter son âme au mal ?

Quatrième de couverture

Abandonnés au fond de la forêt ou de hangars vétustes; des cadavres comme on n’en a jamais vu, mutilés de façon rituelle, porteurs de messages cabalistiques semblables à ceux que laissait derrière lui le Bourreau de Portland, avant qu’une balle dans la tête ne vienne à bout de sa carrière… Le tueur serait-il revenu d’outre-tombe ? S’agit-il d’une secte particulière qui prélève toujours les mêmes morceaux du corps de ses victimes pour d’étranges cérémonies ? Des bibliothèques ésotériques aux égouts de la ville, l’inspecteur Brolin et une jeune étudiante en psychologie plongent dans une enquête infernale, tandis que la police scientifique et la médecine légale se perdent en conjectures.Et peu à peu, des brumes mystérieuses de la Willamette River va surgir un secret effroyable que nos deux limiers devront affronter au péril de leur âme.L’Âme du Mal : un suspense implacable, un rythme palpitant, des découvertes hallucinantes, un dénouement spectaculaire et jusque-là, pour le lecteur, pas une seconde de répit.

Biographie de l’auteur

Après des études de criminologie, Maxime Chattam est devenu libraire pour se donner les moyens d’élaborer ce roman. Il se consacre aujourd’hui à l’écriture.

Avis

La première chose que nous pouvons dire est que Maxime Chattam ne démérite pas sa réputation.et obtient honorablement son titre de roi du thriller français. Certes il y a Franck Thilliez, mais ces deux auteurs œuvrent dans des domaines différents.

Fort de ses études en criminologie, Maxime Chattam peut nous faire partager la « vraie » vie d’un profiler de serial killer. Loin de la vie excitante et palpitante de ces héros policiers, Maxime Chattam nous fait découvrir l’envers du décors de cette profession : la précarité de l’équilibre psychologique de ces chasseurs de criminels.

Autre différence avec Franck Thilliez est le coté un peu gore, cru de certaines descriptions : corps, sévices, autopsies. Sur ce dernier point, L’âme du mal propose un chapitre dédié à l’autopsie d’un des victimes de l’histoire fort bien détaillée, et explicative des pratiques des médecins légistes et de but de chacun des examens ou prélèvements.

Par contre, que ce soit Franck Thilliez ou Maxime Chattam, ces deux auteurs maîtrisent parfaitement la technique littéraire propre au turn page : écriture sobre, efficace; histoires parallèles qui nous poussent à poursuivre la lecture.

Donc, un très bon livre à suspense qui a posé Maxime Chattam en maître du thriller; et qui ouvre la trilogie du mal…… A suivre donc!

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Poche: 514 pages
  • Editeur : Pocket (11 mars 2004)
  • Collection : Policier / thriller
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266127039
  • ISBN-13: 978-2266127035
  • Prix : 7,20€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/08/21 dans Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Shane Stevens – Au-delà du mal

Après un mois d’abstinence de critiques littéraires, je reviens avec un thriller, très noir, qui avait été découvert en France par le fameux Gérard Collard (voir article à son sujet sur le site de l’Express Culture) en 2009

Au-delà du mal a été écrit par Shane Stevens qui a l ui seul pourrrait faire l’objet d’un roman. Encensé par Thomas Harris, James Ellroy ou encore Stephen King, cet auteur est en fait anonyme. Shane Stevens est un pseudonyme qui a servi le temps de la rédaction de 4 romans à succès avant que son utilisateur ne retourne dans l’anonymat.

En bandeau avec la version de poche figure la recommandation de Stephen King pour ce livre. COnnu pour avoir fait plusieurs recommandations afin des fins alimentaires, vais-je aller dans le sens du maître de l’horreur ?

Histoire

Après plus de vingt-cinq ans de malédiction éditoriale, nous avons le plaisir de vous présenter pour la première fois en langue française Au-delà du mal, de Shane Stevens, l’un des livres fondateurs du roman de serial killer, avec Le Dahlia noir, de James Ellroy, et Le Silence des agneaux, de Thomas Harris. À 10 ans, Thomas Bishop est placé en institut psychiatrique après avoir assassiné sa mère. Il s’en échappe quinze ans plus tard et entame un périple meurtrier à travers les États-Unis. Très vite, une chasse à l’homme s’organise : la police, la presse et la mafia sont aux trousses de cet assassin hors norme, remarquablement intelligent, méticuleux et amoral. Les destins croisés des protagonistes, en particulier celui d’Adam Kenton, journaliste dangereusement proche du tueur, dévoilent un inquiétant jeu de miroir, jusqu’à un dénouement captivant. A l’instar d’un Hannibal Lecter, Thomas Bishop est l’une des plus grandes figures du mal enfantées par la littérature contemporaine, un héros  » terrifiant pour lequel on ne peut s’empêcher d’éprouver, malgré tout, une vive empathie. Au-delà du mal, épopée brutale et dantesque, romantique et violente, à l’intrigue fascinante, constitue un récit sans égal sur la façon dont on fabrique un monstre et sur les noirceurs de l’âme humaine. D’un réalisme cru, presque documentaire, cet ouvrage, hanté par la figure de Caryl Chessman, n’est pas sans évoquer Le Chant du bourreau de Norman Mailer et De sang-froid de Truman Capote. Un roman dérangeant, raffiné et intense.

Avis

On pourrait penser qu’il s’agit d’un énième livre sur un serial killer, ou de a retranscription de faits réels.Au-delà du mal va bien plus loin que cela. Tout d’abord, il a l’originalité de présenter les pensées du tueur, d’expliquer sa logique, de nous faire pénétrer dans son univers; et puis de montrer toutes les parties de la civilisation impactées par l’arrivée de ce genre d’individu dans une société : policiers bien sûr, mais également psychologues, criminologues, journalistes, politiciens… et monsieur, madame tout-le-monde.

Bien que l’histoire soit articulée autour des aventures du serila killer, de sa progression dans sa quête, sa folie, le livre donne une large part aux personnes de second plan pour mieux retranscrire l’ambiance.

Enfin les faits se déroulent du milieu de 1948 à 1973, cela est l’occasion de profiter (pour certains de se replonger) des modes et coutumes de l’époque, qui avouons-le ont quelque peu changés depuis.

Vous l’aurez compris ce livre est un chef-d’œuvre du genre. Qui plus est le style est très bien fluide (encore une fois grâce à un superbe travail de traduction de Clément Baude), certaines répétitions seraient sans doute supprimées dans une édition 2000 (le livre a été écrit dans les années 70), la construction syntaxique reste efficace tout en étant recherché (rares sont les livres de ce genre dans lequel j’apprends du vocabulaire).

Le plus difficile dans la lecture de ce livre est de devoir s’arrêter de temps en temps, car avec ses pages denses il est impossible de le lire d’une traite.

Enfin un petit détail, certains passages sont un peu « cru » dans la première moitié du livre, passez-les, après la moitié du livre, plus aucun détail sanglant ne sont données

Et puis comme j’aime beaucoup Gérard Collard, je ne peux que vous renvoyer sur son site et profiter de la critique vidéo en ligne sur le site de sa librairie.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/03/10 dans Thrillers, Uncategorized

 

Étiquettes : , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :