RSS

Archives de Tag: Hunger

Franck Thilliez – Vertige

Voici le dernier roman à suspense de Franck Thilliez, un auteur que l’on ne présente plus sur ce blog à force de faire des billets sur ces romans (le troisième en l’occurrence). Cette fois-ci mon auteur français favori projette les protagonistes de son dernier roman dans l’univers de la montagne; milieu qu’il connaît bien puisqu’étant originaire d’Annecy.

Rappelons que c’est un auteur très productif, puisqu’il a publié en 2011 Gataca et Vertige dont nous allons faire la critique aujourd’hui.

Alors à force de sortir de nouveaux romans, Franck Thilliez n’aurait-il pas le vertige des grands auteurs qui, comme Amélie Nothomb, s’étioleraient au fil des romans ?

Histoire

Un homme se réveille au fond d’un gouffre, au cœur d’un environnement hostile, deux inconnus et son fidèle chien comme seuls compagnons d’infortune. Il est enchaîné au poignet, l’un des deux hommes à la cheville et le troisième est libre, mais sa tête est recouverte d’un masque effroyable, qui explosera s’il s’éloigne des deux autres. Qui les a emmenés là ? Pourquoi ? Bientôt, une autre question s’imposera, impérieuse : jusqu’où faut-il aller pour survivre ? Pour son 10e roman, Franck Thilliez réussit un tour de force dans ce huis clos étouffant et glacial à la fois, où il joue à décortiquer l’âme humaine confrontée aux situations de l’extrême. Sans jamais épargner son lecteur, manipulé jusqu’à la dernière ligne, et, qui sait, peut-être plus encore…

Avis

Tout comme les héros du roman, nous ne comprenons pas grand chose à l’histoire lors des premiers chapitres (courts). Tout comme eux, nous sommes déboussolés. Mais rapidement l’intrigue, le suspense nous prend et nous empêche de lâcher le livre avant la fin de sa lecture.

Franck Thilliez a adopté un style particulier : les chapitres sont courts ou mi-longs. Lors des chapitres courts, les héros sont dans le vif de l’action, et nous à bout de souffle (nerf ?); lors des chapitres plus longs, l’intrigue se précise, les personnages se dévoilent.

Certains passages ne sont pas sans rappeler un autre de ses romans à succès : La forêt des ombres, mais ici, l’ambiance est toute différente : beaucoup moins néfaste, malsaine. On pourrait reprocher à l’auteur une similitude dans le pitch du livre avec des films comme Hostel, mais on ne pourra que le féliciter de ne pas tomber dans la facilité des descriptions sanglantes, gore ou des tortures. Ici elles sont réduites à leur plus simple nécessité pour le récit.

Un petit reproche cependant : le recours à des citations (certaines de pures inventions de Franck Thilliez) en chaque début de chapitre. Même si, dans certains cas, elles fournissent des indices sur l’intrigue, elles sont trop proéminentes et tendent à casser le rythme lors de la lecture de plus chapitres de suite.

Donc, un livre un peu moins haletant que E ou Gataca, mais qui ravira les lecteurs du genre; et les satisferont encore plus quand le livre sera disponible en livre de poche.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 330 pages
  • Editeur : Fleuve Noir (13 octobre 2011)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2265093769
  • ISBN-13: 978-2265093768
  • Prix : 21,20€
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/05/12 dans Thrillers

 

Étiquettes : , , , , ,

Suzanne Collins – The Hunger Games Vol. III – La Révolte

Voilà le dernier épisode des Hunger Games.

Généralement les derniers opus d’une série sensiblement de moins bonne qualité que les précédents : cela s’explique en partie par la pression des lecteurs en attente de la nouvelle aventure tels des drogués en quête de leur dose quotidienne, mais également par les éditeurs qui ne craignent une retombée de l’engouement pour un de leurs auteurs.

Alors est-ce le cas pour La révolte de Suzanne Collins ?

Histoire

Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu’elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair: Katniss n’est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer.

Avis

La règle énoncée précédemment s’est une nouvelle fois confirmée.  Suzanne Collins ne s’est pas révoltée sur ce point.

La première partie du livre racontant l’arrivée dans la zone 13 et la mise en place de la stratégie pour lutter contre le Capitole, est plutôt longue et lente. J’ai mis autant de temps à lire le premier tiers du livre, que les deux derniers.

La seconde partie quant à elle revient à des scènes d’action. On reprend espoir à propos du rythme du livre, mais l’on sent que l’auteur a moins peaufiné ce dernier tome (par manque de temps ?, par lassitude ? par épuisement narratif ?) au point que le final est à la fois classique, sans surprise et avouons-le quelque peu décevant.

Je dirais en conclusion que ce dernier tome est à réserver aux aficionados qui ont déjà lu les deux premiers opus, et que pour ne pas lâcher prise je conseillerais de le lire dans la foulée du précédent.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 378 pages
  • Editeur : Pocket Jeunesse (6 mai 2010)
  • Collection : Pocket Jeunesse
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266182706
  • ISBN-13: 978-2266182706
  • Prix : 18,15€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/05/07 dans Science-Fiction, Thrillers

 

Étiquettes : , , ,

Suzanne Collins – The Hunger Games Vol. II – L’Embrasement

Je crois que j’ai attrapé le virus des Huner Games. A peine ai-je finis le premier tome de la trilogie de Suzanne Collins que je me suis lancé dans la lecture du deuxième volet des aventures de Katnis.

Comme je l’ai montré dans ma comparaison entre Battle Royale vs. The Hunger Games dans un précédent billet, la force du livre de Suzanne Collins était d’avoir pris plus de temps à poser son histoire, de lui donner un « contexte historique et politique » beaucoup plus approfondi.

Le risque de faire une trilogie, est d’appesantir l’histoire dans des redites, de répéter le même schéma (regardez les histoires de Dan Brown toutes calquées sur la même trame narrative).

Alors allons-nous nous embraser pour ce deuxième opus des Hunger Games, ou bien le feu va-t-il se mourir ?

Histoire

Après le succès des derniers Hunger Games, le peuple de Panem est impatient de retrouver Katniss et Peeta pour la Tournée de la victoire. Mais pour Katniss, il s’agit surtout d’une tournée de la dernière chance. Celle qui a osé défier le Capitole est devenue le symbole d’une rébellion qui pourrait bien embraser Panem. Si elle échoue à ramener le calme dans les districts, le président Snow n’hésitera pas à noyer dans le sang le feu de la révolte. A l’aube des Jeux de l’Expiation, le piège du Capitole se referme sur Katniss…

Avis

J’adore, j’adore, j’adore cette série.

Suzanne Collins a réussi le tour de force de faire une pale copie du premier tome. L’orientation de l’auteur est d’accentuer l’aspect politique et de faire de son héroïne le symbole d’une révolte naissante.

Par le regard de Katnis, Suzanne Collins dénonce les dictatures, l’aveuglement (réel ou forcé) des privilégiés, les conditions de vie des soumis; mais surtout sur l’incapacité de réagir, de la main-mise et de l’orchestration machiavélique du pouvoir pour conserver son statut.

Remarquons que les combats sont toujours présents donnant une touche d’actions au livre. Il faut bien l’avouer que l’auteur a une imagination très fertile et originale dans ce domaine, même si elle semble inspirée de la mythologie grecque.

Ce deuxième volet ne déçoit en aucune façon. Il ravira les personnes conquises par le premier volume, et trouvera sans doute de nouveaux amateurs.

Bon je vous laisse, ce n’est pas tout, mais j’ai une denier volet à découvrir.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 378 pages
  • Editeur : Pocket Jeunesse (6 mai 2010)
  • Collection : Pocket Jeunesse
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266182706
  • ISBN-13: 978-2266182706
  • Prix : 18,15€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/04/30 dans Science-Fiction, Thrillers

 

Étiquettes : , , ,

Battle Royale vs. The Hunger Games

Quand le buzz autour du livre pour ado The Hunger Games de Susan Collins a commencé à sonner aux portes de la France, j’ai voulu en savoir un peu plus sur l’histoire de ce livre.

Il faut dire que c’était à l’époque où le dernier tome de Harry Potter venait de sortir et que les éditeurs commençaient à trouver une solution de remplacement, les vampires de Twilight était aussi de la partie. Je ny ai donc pas plus porté d’intérêt.

Ce n’est que quand j’ai entendu parler du pitch du livre que j’y ai porté plus d’attention. Quelques temps auparavant j’avais lu Battle Royale de Houshun Takami. Je n’ai pu qu’être étonné de la similitude, je ne parle pas de ressemblance, entre les deux livres. Encore plus surpris en remarquant que presque aucun critique littéraire, à l’époque, n’avait relevé cette incongruité alors que le livre avait eu son petit succès (en France, au Japon cela a été un grand best-seller polémique), de même pour sa version manga.

Donc cette fois-ci, ce ne sera pas une critique littéraire, mais une comparaison de livres.Qui va en ressortir vivant ?

Histoire

Pour vous montrer que la similitude est frappante, je joins les résumés des livres fournis par les éditeurs.

Battle Royale

Dans un pays asiatique imaginaire existe un programme gouvernemental connu sous le nom de Battle Royale. Chaque année, une classe de 3e est choisie au hasard, emmenée sur une île coupée du monde, et les collégiens doivent combattre entre eux jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un survivant… Ceci afin de servir d’exemple à la population, à la jeunesse particulièrement, et aussi de recueillir des statistiques sur le temps mis par le champion à éliminer ses camarades. Version contemporaine sur vitaminée de Sa Majesté des Mouches, de William Golding, Battle Royale a défrayé la chronique à sa publication, avant de devenir l’un des plus grands best-sellers de l’édition nippone.

The Hunger Games

Peeta et Katniss sont tirés au sort pour participer aux Jeux de la Faim. La règle est simple : 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ? Dans chaque district de Panem une société reconstruite sur les ruines des États-Unis deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an. Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé… Alors que les candidats tombent comme des mouches, que les alliances se font et se défont, Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l antenne. La jeune fille avoue elle-aussi son amour. Calcul ? Idylle qui se conclura par la mort d un des amants ? Un suicide ? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim…

Avis

Vous l’aurez compris d’entrée, si j’ai lu ces deux livres, c’est que j’aimais le pitch. Les deux sont d’excellents livres. Pour les comparer, je vais m’intéresser à plusieurs aspects.

L’histoire est la même. Cependant deux éléments importants opposent ces livres. Dans Battle Royale, les enfants soumis à cette épreuve se connaissent tous puisqu’ils font partie de la même classe de troisième; alors que dans The Hunger Games, seuls les enfants d’une même tribu (2 par tribu) se connaissance. Le passage à l’acte est donc beaucoup plus difficile dans le premier cas puisque des liens existent entre les participants, alors que dans le second cas, une rivalité entre tribu est rapidement mise en avant.

La périphérie de l’histoire. The Hunger Games prend le temps d’installer l’histoire dans un environnement politique. Le combat ne commence réellement qu’après le premier tiers du livre. Battle Royale est plus direct et le combat constitue le principal élément narratif (les descriptifs des combats sont beaucoup plus sanglants, caractéristiques propres au style japonais). Cela explique aussi pourquoi ce dernier n’a pas de suite alors que Suzanne Collins offre 2 tomes complémentaires. L’histoire ne s’arrête donc pas là et va se poursuivre (chut, je suis en train de lire le deuxième volume).

L’écriture est totalement différente. A la première personne du singulier dans The Hunger Games, à la troisième dans Battle Royale. A vous de choisir si vous désirez faire partie du jeu, ou être un spectateur. Personnellement j’ai préféré être Katnis dans The Hunger Games, l’action et les sentiments sont plus facilement appréciables.

Je ne peux que vous conseiller de les lire tous les deux et d’en faire votre propre comparaison.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • The Hunger Games – Suzanne Collins

    • Broché: 379 pages
    • Editeur : Pocket; Édition : Pocket Jeunesse (1 octobre 2009)
    • Collection : Pocket Jeunesse
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2266182692
    • ISBN-13: 978-2266182690
    • Prix : 18.15€
  • Battle Royale

    • Poche: 830 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (27 février 2008)
    • Collection : Littérature & Documents
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253122351
    • ISBN-13: 978-2253122357
    • Prix : 8.10€

P.S : La couverture de Battle Royale de ce post correspond à la version grand format du livre. Ce livre existant en poche, je vous ai mis les références de celle-ci.

 

Étiquettes : , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :