RSS

Archives de Tag: chien

Mark O’Hare et Stephen King

Mark O’Hare et Stephen King

Mon fils a emprunté à la médiathèque de notre ville la bande-dessinée Une vide de chien.

Bien que je la trouve très drôle, convient aussi bien aux enfants qu’aux adultes, je voulais vous faire partager ce petit extrait qui plaira énormément aux amateurs de Stephen King, l’original celui des années 70-80.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/09/12 dans BD - Manga

 

Étiquettes : , , ,

Patrick Bauwen – Seul à savoir

Patrick Bauwen – Seul à savoir

Marathon des critiques ce soir car j’ai terminé non pas un mais deux livres ces derniers temps, et je me dois de vous donner au plus vite des retours sur ce livre.

J’ouvre le bal avec Seul à voir de Patrick Bauwen. Dernièrement j’avais lu le dernier roman de Patrick Bauwen Le jour du chien. Ce roman m’avait laissé un très bon souvenir et avait confirmé les talents de cet auteur de thriller que j’avais connu bien avant l’aventure de ce blog.

Alors est-ce que Seul à savoir est-il le seul livre à lire de l’auteur ?

Résumé du livre

Jeune étudiante en médecine, Marion March tombe follement amoureuse du Dr Nathan Chess, spécialiste de la chirurgie des mains. Mais du jour au lendemain, il disparaît sans laisser de traces.
Quinze ans plus tard, Marion, devenue journaliste, n’a cessé d’aimer Nathan. Sur Facebook, un internaute, « Le Troyen », demande à être son ami, devenant de plus en plus menaçant. Il envoie alors à la jeune femme une photo de Nathan, puis une vidéo où l’on voit le chirurgien, blessé et visiblement prisonnier, demander son aide. Marion, terrifiée, décide d’obéir aux instructions du Troyen, qui la lance dans un sinistre jeu de pistes à travers les Etats-Unis. Pour elle, une seule chose compte : retrouver l’homme de sa vie.
Qui sont vraiment Nathan et Le Troyen ? Quelles sont les vraies motivations de ce dernier ?… Maître incontestable en matière d’intrigue et de suspense, Bauwen distille les informations au compte-goutte jusqu’à la fin, totalement imprévisible.

Avis

Si Le jour du chien de Patrick Bauwen se passe en France, il faut savoir que ce n’est pas à l’habitude de l’auteur. Comme dans Seul à savoir, l’histoire se déroule aux Etats-Unis, un univers que l’auteur aime et connaît bien. Attention, ici, l’auteur envoie du lourd avec les principaux clichés de la société américaine : police, FBI, armée, spring break et coûts exorbitants des soins. Ce cliché va jusqu’au début de l’histoire qui semble inspiré des films d’horreur américains dans laquelle la fille va désespéramment dans la forêt sombre alors qu’on l’a averti que si elle y allait, elle y serait trucidée. Ici, c’est sur l’usage de l’Internet : la fille se laisse convenir par un inconnu rencontré sur Facebook d’ouvrir une PJ qu’il lui envoie par mail. Même ma mère ne fait pas cela (enfin si mais quand c’est une copine qui lui expédie ces sottises par mail).

Ce qui est plus drôle ce sont les explications de certaines technologies aujourd’hui communément utilisées de nos jours : explications sur ce que sont les réseaux sociaux, un iPad et des GPS intégrés. De même, il est drôle de voir l’auteur employé une solution technique qui n’est même pas encore au point sur les dernières versions des smartphones (lecture de l’empreinte sur l’écran). Comme quoi il est difficile de faire un roman technologique et de le pérenniser dans le temps.

Si l’on omet ces facilités et ces quelques détails, le lecteur y trouvera une histoire très rythmée, une intrigue haletante qui va se transformer en une course poursuite infernale. Mais, l’auteur sait laisser son lecteur respirer périodiquement avec de fréquents flashbacks expliquant les relations entre l’héroïne et le Dr Nathan Chess qu’elle recherche. Il dévoile ainsi au compte gouttes la psychologie et le passé de ses personnages. Dans les deux cas, l’auteur mettra des pièges, de faux indices, des rebondissements.

Au final, Seul à savoir est un bon roman avec lequel on passe un excellent moment même s’il manque un peu d’originalité.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 416 pages
    • Editeur : ALBIN MICHEL (1 septembre 2010)
    • Collection : Policier / Thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2226215093
    • ISBN-13: 978-2226215093
    • Prix : 20,20€
  • Livre format poche
    • Poche: 456 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (1 février 2012)
    • Collection : Policier / Thriller
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253162620
    • ISBN-13: 978-2253162629
    • Prix : 7,10€
  • eBook
    • Editeur : ALBIN MICHEL (1 septembre 2010)
    • Collection : Policier / Thriller
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2226222411
    • Prix : 14,99€
  • Livre audio
    • Durée : 9h26
    • Editeur : ALBIN MICHEL (12 octobre 2017 )
    • Lecteur : Marie Bouvier
    • Langue : Français
    • Prix : 19,95€

Revue de presse

« A la façon des Américains Stephen King, Harlan Coben ou Robin Cook, Patrick Bauwen a le don de bâtir des histoires bien ficelées et pleines de rebondissements ». Blaise de Chabalier, Le Figaro littéraire.

Site Internet de l’auteur

www.patrickbauwen.com

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/01/23 dans Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Didier Van Cauwelaert : Jules

Didier Van Cauwelaert : Jules

Chez fidèles de ce blog je vous propose aujourd’hui une critique originale Jules de Didier Van Cauwelaert. Mais vous allez me dire : attends du Didier Van Cauwelaert ? Pas un roman policier ? Pas un thriller ? Même un petit roman de science-fiction ? C’est que ce délire ?

Pour tout vous avouer, j’ai écouté (pour une fois) ma femme (il faut le faire de temps en temps pour le bien du couple) qui me conseillait ce livre. Et puis il ya eu aussi une petite méprise de ma part dont je vais vous donner explication un peu plus bas dans mon avis.

Alors j’ai lu Jules mais ce chien est-il bien ?

Résumé du livre

« A trente ans, Alice recouvre la vue. Pour Jules, son chien guide, c’est une catastrophe. Il perd son rôle, son but sur terre. En plus, on les sépare. Alors, il se raccroche à moi. En moins de vingt-quatre heures, ce labrador en déroute me fait perdre mon emploi, mon logement, tous mes repères. Il ne me reste plus qu’une obsession – la sienne : retrouver la jeune femme qui nous a brisé le cœur. »

Entre une miraculée de la chirurgie et un vendeur de macarons, une histoire de renaissance mutuelle et de passion volcanique orchestrée, avec l’énergie du désespoir, par le plus roublard des chiens d’aveugle

Avis

Voici un petit roman de romance, loin des romans policiers et thrillers dont je suis habitué. Didier Van Cauwelaert reprend l’idée de la rencontre entre deux personnes par chiens interposés. Sauf qu’ici les humains n’ont pas chacun un chien, la rencontre ne se fait pas lors de leur promenade. L’héroïne aveugle recouvre la vue et doit se séparer de son chien. Ce dernier profitera du héros pour retrouver sa propriétaire.

Pas de grande surprise dans cette romance, tout juste si l’auteur nous épargne « Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants ». Donc si vous êtes amateur des romans Lévy-Musso, je pense que vous apprécierez plus que moi ce roman.

Cependant ce livre a de bons cotés, une belle écriture fluide, de l’humour, bref une petite bouffée de légèreté dans mon monde littéraire habituel.

Le plus gros regret est de ne pas avoir la même histoire mais vue par le chien, ses stratégies pour aboutir à ses fins (faims), son regard animalier sur les relations sentimentales humaines.

P.S : Si vous avez lu le livre, avez-vous remarqué l’erreur de couverture ? Le chien représenté n’est pas de la race de Jules mentionnée dans le livre.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Relié: 288 pages
    • Editeur : Albin Michel (29 avril 2015)
    • Collection : Romans Français
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2226314830
    • ISBN-13: 978-2226314833
    • Prix : 19,50€
  • Livre de poche
    • Poche: 256 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (22 mars 2017)
    • Collection : Littérature & Documents
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253070807
    • ISBN-13: 978-2253070801
    • Prix : 7,10€
  • eBook
    • Editeur : Albin Michel (29 avril 2015)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2226314833
    • Prix : 7,99€
  • Livre audio
    • Durée : 5 heures et 23 minutes
    • Editeur : Audible Studios (7 janvier 2016)
    • Langue : Français
    • Prix : 9,95€

Revue de presse

« Une adorable histoire d’amour en forme de conte de fées. », Héléna Villovitch, Elle

« Une comédie romantique, réjouissante, pleine de surprises ! Pierre Vavasseur », Le Parisien

« On aime compter au panthéon des lettres françaises un maître de la  « feel-good fiction », ces romans qui font du bien ». Julie Malaure, Le Point

« One jappe de plaisir.« , RTL

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/11/16 dans Roman

 

Étiquettes : , ,

Patrick Bauwen – Le jour du chien

Patrick Bauwen – Le jour du chien

Bien qu’ayant déjà lu des romans de Patrick Bauwen, je viens de remarquer que cet auteur était absent de mon blog. Autant dire que cela fait un moment que je n’ai pas mis le nez dans un de ses romans et ce sera avec Le jour du chien que je vais rompre cette absence.

En préparant cette chronique, j’ai découvert que cet auteur abonné aux listes des meilleures ventes de romans policiers en France est un médecin toujours en activité à l’hôpital de l’Isle Adam en région parisienne. J’admire ces gens qui concilient travail et passion pour l’écriture.

Alors est-ce que Le jour du chien sera à marquer d’une pierre blanche ?

Résumé du livre

Les ténèbres sont mon domaine. Le métro, ma cité des morts. La souffrance de mes victimes, mon plaisir. Je suis le Chien. Inquisiteur ou Guerrier Saint, comme vous voudrez. Dieu est avec moi. Djeen, je croyais l’avoir tuée. C’était il y a trois ans. Déchiquetée par les roues du métro. Et voilà qu’elle me menace… Je dois la retrouver avant que Kovak ne le fasse. Et ce jour-là signera l’apogée du mal. Sur les traces d’un tueur psychopathe, dans un Paris souterrain plus hallucinant que l’Enfer, le nouveau thriller de Patrick Bauwen, un des maîtres du genre depuis L’œil de Caine.

Avis

Si les lecteurs et internautes du site Babelio ont élu ce roman meilleur polar 2017, ce n’est pas pour rien.

Parfaitement construit en page-turn, le lecteur aura du mal à lâcher le livre dont l’histoire est régulièrement relancé en fin de chaque chapitre. Même si l’action est maîtresse, la grande force de ce roman réside dans la force des personnages, du héro principal, Kovak, dont nous suivons les mésaventures tout au long du livre. Nous découvrirons au fur et à mesure de l’histoire leur passé, leur psychologie, leur souffrance.

Originalité de ce roman par rapport aux autres du même auteur, l’action ne se situe pas aux Etats-Unis mais se déroule en France, à Paris la plupart du temps. Si vous connaissez un peu la ville, vous serez à la fois happés par l’histoire et surpris de découvrir l’envers du décors de la capitale : les égouts, les catacombes et autres lieux underground de la capitale.

On se prend à lire, à tourner rapidement les pages en se disant que, quand bien même l’histoire est bonne, il n’y a rien d’original jusqu’à ce que l’on arrive à la fin du livre et que l’on se prend non pas une bonne baffe mais deux tant l’auteur nous a berné.

Le jour du chien est un roman est particulièrement réussi tant dans sa structure, ses personnages, son histoire que dans son rythme.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 428 pages
    • Editeur : ALBIN MICHEL (29 mars 2017)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2226396349
    • ISBN-13: 978-2226396341
    • Prix : 21,50€
  • eBook
    • Editeur : ALBIN MICHEL (29 mars 2017)
    • Langue : Français
    • EAN : 9782226423900
    • Prix : 14,99€
  • Livre audio
    • Durée : 10h54
    • Editeur : ALBIN MICHEL (31 août 2017)
    • Lecteur : Sylvain Agaesse
    • Langue : Français
    • Prix : 19,95€

Revue de presse

« … Patrick Bauwen, docteur en suspense » – Le Parisien

« Le jour du Chien: terreur dans le sous-sol parisien » – Le Journal de Québec

Interview sur RTBF : https://www.rtbf.be/auvio/detail_patrick-bauwen-pour-son-thriller-le-jour-du-chien?id=2212431

Récompenses

Prix du Polar 2017 Babelio

Site Internet de l’auteur

www.patrickbauwen.com

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/11/02 dans Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Étienne Davodeau – Le chien qui louche

Etienne Davodeau - chien qui loucheEnfin une BD me diront certaines personnes, et une vraie, pas un manga.

Qui plus est une BD française.

Au regard de la couverture, on se demande bien quel peut être le lien entre un chien qui louche et le musée du Louvre en « toile de fond » si j’ose dire.

Et puis il semblerait également qu’Étienne Davodeau ait recours au rare usage de l’encre de Chine soit de la partie.

Est-ce que ce Chien qui louche mérite que nous louchions dessus ?

Histoire

Fabien est surveillant au Louvre. Il aime son métier. Il aime aussi Mathilde. Celle-ci le présente à sa famille, dans la vaste maison de campagne près d’Angers. Non sans appréhension, car le clan Benion est un peu spécial. Il y a son père, Louis, qui est à la tête depuis 1975 de l’entreprise familiale de meubles, fondée en 1947, et ses deux frères, Maxime, l’aîné, et Joseph. Ils ne sont pas méchants, plutôt maladroits et ont un humour qui n’est pas forcément subtil. Le fait que Fabien travaille au Louvre est une coïncidence bienvenue, puisqu’ils viennent de retrouver au grenier, le tableau d’un aïeul, peint au XIXe siècle. C’est une affreuse toile représentant un pauvre clébard qui louche. Que vaut le travail de l’ancêtre ? demandent les Benion. Est-ce une croûte ou un chef-d’œuvre ? Fabien, bien emmerdé, botte vaguement en touche. Alors, pour les Benion, la cause est entendue, tant que l’inverse n’est pas prouvé, nul doute que le tableau ait sa place sur les cimaises du musée du Louvre ! On s’en amuse et Fabien espère que tout ça n’est qu’une lubie. Jusqu’au jour où, les deux frangins débarquent au Louvre et s’enquièrent de ses démarches. Le Chien qui louche au Louvre serait la preuve de son engagement pour marquer son entrée dans la famille Benion ! Fabien est surveillant au Louvre. Il aime son métier. Il aime aussi Mathilde. Celle-ci le présente à sa famille, dans la vaste maison de campagne près d’Angers. Non sans appréhension, car le clan Benion est un peu spécial. Il y a son père, Louis, qui est à la tête depuis 1975 de l’entreprise familiale de meubles, fondée en 1947, et ses deux frères, Maxime, l’aîné, et Joseph. Ils ne sont pas méchants, plutôt maladroits et ont un humour qui n’est pas forcément subtil. Le fait que Fabien travaille au Louvre est une coïncidence bienvenue, puisqu’ils viennent de retrouver au grenier, le tableau d’un aïeul, peint au XIXe siècle. C’est une affreuse toile représentant un pauvre clébard qui louche. Que vaut le travail de l’ancêtre ? demandent les Benion. Est-ce une croûte ou un chef-d’oeuvre ? Fabien, bien emmerdé, botte vaguement en touche. Alors, pour les Benion, la cause est entendue, tant que l’inverse n’est pas prouvé, nul doute que le tableau ait sa place sur les cimaises du musée du Louvre ! On s’en amuse et Fabien espère que tout ça n’est qu’une lubie. Jusqu’au jour où, les deux frangins débarquent au Louvre et s’enquièrent de ses démarches. Le Chien qui louche au Louvre serait la preuve de son engagement pour marquer son entrée dans la famille Benion…

Avis

Tout comme pour son homologue littéraire le roman, la critique d’une BD porte sur l’histoire, mais en plus nous pouvons porter un regard sur le dessin, la coloration, bref sur le visuel.

Sur le scenario, il y a du pour et du contre.

Le pour est sur la présentation du Louvre, de la vie plutôt mystérieuse de ses gardiens, de son fonctionnement. Mais c’est surtout le regard sarcastique des touristes qui a sans doute le plus plu à l’auteur de mettre en valeur et nous de l’apprécier. Quel humour des gardiens organisant des paris sur la première demande de la localisation de la Joconde dans le musée, ou de leur aveuglement sur l’indication de celle-ci.

Le contre est sur la raison de ce livre. C’est une histoire un peu farfelue, totalement impossible, voir un peu lourde avec l’intervention de la famille provinciale.

Et en critique de bon normand que je ne suis pas, je vous dirai qu’il en est de même sur le travail du dessinateur.

Autant le recours à l’encre de chine, tout en nuance de gris est une pure merveille pour les paysages ou les chefs-d’œuvre, évitant un mauvais plagiat, autant cette technique ne permet une définition de l’action, des expressions faciales ni une précision dans le dessin.

Alors oui, cette BD est intéressante pour l’envers du décors du plus grand musée du monde qu’elle nous dévoile, et parfois aussi pour la beauté des dessins.

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Relié: 144 pages
  • Editeur : Futuropolis (24 octobre 2013)
  • Collection : Musée du Louvre
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2754808531
  • ISBN-13: 978-2754808538
  • Prix : 20,00€

Site Internet officiel

http://www.etiennedavodeau.com/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/03/02 dans BD - Manga

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :