RSS

Archives de Tag: Bourbon

Anonyme – Le cimetière du Diable

Revenons au un premier de ce blog, la critique littéraire.

Voici le troisième volet des aventures du Bourbon Kid, qui semble prometteur rien que par le titre.

Pour rappel, ces 3 romans sont apparus sur Internet avant d’être publiés traditionnellement sur papier; et seraient attribués à Quention Tarantino.

Alors, livre à lire ou à enterrer définitivement ?

Histoire

Après Le Livre sans nom et L’œil de la Lune (voir la critique ici), les nouvelles aventures du Bourbon Kid. Vous n’avez pas lu Le Livre sans nom ? Vous êtes donc encore de ce monde, et c’est tant mieux. Parce que vous allez pouvoir assister à un spectacle sans précédent, mettant en scène Judy Garland, James Brown, les Blues Brothers, Kurt Cobain, Elvis Presley, Janis Joplin, Freddie Mercury, Michael Jackson… et le Bourbon Kid. Les héros du Livre sans nom se retrouvent en effet dans un hôtel perdu au milieu du désert pour assister à un concours de chant au nom prometteur :  » Back From The Dead « . Imaginez un Dix petits nègres rock revu et corrigé par Quentin Tarantino… Vous y êtes ? C’est encore mieux !

Avis

Autant le dire tout de suite, ce troisième tome des aventures du Bourbon Kid n’a rien à voir avec les deux précédents épisodes. Vous pouvez donc le lire sans en connaître l’historique.

Donc, quoi de neuf dans ce volet ?

Après les vampires et les loups-garous de Santa Mondega des deux précédents tomes, l’auteur nous amène cette fois-ci avec les goules, les zombies, les morts-vivants. Ce qui manquaient à la panoplie pour faire partie des classiques des livres d’horreur.

Même si l’histoire semble être la même, et la ligne directrice un peu redondante (ballade, monstre, baston, meurtre, sang, …), il est tout de même à signaler l’humour bien plus marqué dans cet opus. Positionner l’histoire au moment d’un concours de chants est l’occasion de faire une critique dithyrambique des radios-crochets nouvelle génération diffusés à la télé.

Cela reste donc, un bon livre, mais on recommandera sa version poche pour avoir un rapport qualité de lecture / prix intéressant.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/01/25 dans Bit-lit, Uncategorized

 

Étiquettes : , , , ,

Anonyme – L’oeil de lune

Cette nouvelle année est propice à la création de nouvelle catégorie. Après les BD & Mangas, voici donc la catégorie Bit-LIt. Pour ceux qui ne connaîtraient pas cette dénomination, cela désigne la littérature de vampire (bit signifiant mordre en anglais).

Donc, sans faire de jeux de mots laids, si vous êtes accros à ce genre de littérature, vous avez sans doute déjà entendu parlé de la série du Bourbon Kid. Souvent attribués à Quentin Tarrantino, ces livres sont officiellement d’un auteur anonyme dont les œuvres ont circulé dans un premier temps sur le net.

Se positionnant entre  Le livre sans nom et Le cimetière du diable, L’oeil de lune voit le retour du kid le plus exterminateur du monde. ALors vaut-il le coup d’œil ?

Histoire

Personne n’a oublié le Bourbon Kid, mystérieux tueur en série aux innombrables victimes. Ni les lecteurs du Livre sans nom, ni les habitants de Santa Mondega, l’étrange cité d’Amérique du Sud, où sommeillent toujours de terribles secrets. Alors que la ville s’apprête à fêter Halloween, le Bourbon Kid célèbre lui le dix-huitième anniversaire de son premier homicide. Il est alors loin de se douter qu’il est devenu la proie d’une agence très spéciale. Une proie particulièrement coriace, de celles qu’il ne faut pas rater, sous peine d’une impitoyable vengeance. Mais cela n’est rien à côté de ce qui attend Santa Mondega lorsqu’une mystérieuse momie disparaît du musée local…

Avis

Avant de retomber dans une série de massacres plus sanglants les uns après les autres, le livre donne les origines de l’histoire, les origines de la méchanceté du kid. Ce livre nous fait découvrir les racines du mal qui est ancré à Santa Monega.

Le style littéraire n’est certes pas des plus élaboré, mais il se prête excellemment bien à ce genre de livre. Il accentue l’aspect rude, vulgaire et scélérate de ce monde. Bien que les descriptions du monde, des gens ou des sévices soient présentes, elles ne rompent pas le rythme très soutenu du livre.

Enfin, choses qui ne gâchent rien, :

  • l’humour est omniprésent et renvoie à des connaissances musicales, tv ou ciné. Quelques artistes en prennent pour leur grade au passage,
  • Les deux premiers volumes (et donc celui-ci) sont depuis peu disponibles au format poche. Notre porte-monnaie est content.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/01/07 dans Bit-lit

 

Étiquettes : , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :