RSS

Archives de Tag: Bello

Antoine Bello : Les producteurs

Antoine Bello : Les producteurs

Après Les falsificateurs en 2008 et Les éclaireurs en 2010,  Antoine Bello nous revient avec le troisième opus de sa série du Consortium de Falsification du Réel après un petit break avec Un roman américain.

Est-ce que l’auteur va réussir à insuffler nouveautés et actions dans cette

Résumé du livre

Sliv Dartunghuver vient d’accéder aux instances dirigeantes du Consortium de Falsification du Réel, organisation secrète internationale qui s’efforce de maintenir une harmonie relative sur la planète en construisant de toutes pièces les légendes dont l’humanité a besoin. Or le CFR est dans la tourmente, menacé par la divulgation de documents internes et décrédibilisé par plusieurs échecs (dont la création d’Al-Qaida, pure fiction née des cerveaux des falsificateurs du CFR dans le but de faire comprendre au monde la menace de l’extrémisme islamiste). Avec l’aide de ses amis Youssef et Maga, et de la belle et redoutable Lena, Sliv se lance dans une série de mystifications toujours plus audacieuses, qui l’entraînent de Hollywood à Hong Kong, de Sydney à Veracruz, et jettent un jour nouveau sur l’élection d’Obama, l’épidémie de grippe H1N1 et la découverte d’une fascinante cité maya. La jubilation de l’auteur à échafauder des scénarios vertigineux transparaît à chaque page de ce récit à la fois divertissant et profond.

Extrait

Le site Gallimard met en ligne les premières pages du livre.

Avis

Si nous avions adoré à l’époque le premier tome pour son originalité et la force narrative d’Antoine Bello, nous avions été quelque peu déçu du second volume. L’auteur voulait développer la notion du CFR, de son organisation au détriment des aventures du héros. Ce troisième épisode corrige le tir et l’auteur articule son livre à la façon d’un film : moins de pensées et d’aspects techniques, et beaucoup plus de scenarii, d’actions et de rebondissements.

On pourrait craindre une n-ième répétition des mises en scène du CFR, mais l’auteur fait évoluer cette organisation avec son temps : introduction des technologies numériques, concurrence de la falsification par des internautes ou des sociétés commerciales, scénarisation et mise en scène du faux telle un film hollywoodien…. Ces nouveautés nous rendent d’autant plus proche de cette « spécialité ».

Cela donne une nouvelle dimension au livre : l’auteur évolue dans son style puisqu’il donne part belle à l’humour (du moins c’est tel que je le ressens). L’explication de l’épidémie de H5N1 ou la présentation de Sarah Palin comme co-listière de John MacCain, comme événements organisés par le CFR ou des industries commerciales sont tout bonnement jubilatoires.

Enfin, le style est d’une fluidité incomparable qui rend la lecture de ce livre très agréable.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 528 pages
    • Editeur : Gallimard (12 mars 2015)
    • Collection : Blanche
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2070147851
    • ISBN-13: 978-2070147854
    • Prix : 21,50€
  • eBook
    • Editeur : Editions Gallimard (12 mars 2015)
    • EAN : 9782072584671
    • Prix : 15,99€

Site Internet de l’auteur

www.antoinebello.com

Revues de presse

Je vous conseille d’aller voir le site de l’auteur qui a mis les scans des critiques françaises, ici.

« Troisième volet d’une saga commencée en 2007 chez Gallimard, « Les Producteurs » allient un rythme enlevé, une intrigue bien tricotée et une analyse corrosive des réseaux sociaux. » – Les Echos

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2015/09/07 dans Roman, Science-Fiction

 

Étiquettes : ,

Antoine Bello – Roman Américain

Bantoine bello - roman américainien avant la création de ce blog, j’ai découvert Antoine Bello au travers de ses deux romans qui l’ont rendu célèbre Les falsificateurs et Les éclaireurs, deux grands romans de science-fiction.

Cette fois-ci Antoine Bello s’attèle à une toute autre aventure : le roman économique. Entreprise au combien difficile ou peu d’élus savent présenter les notions économiques, passer le message sans perdre leur lecteur. Le seul qui me vienne à l’esprit fut le No logo de Noemie Klein.

Le Roman Américain d’Antoine Bello ne sera-t-il pas trop amer à nous autres amateurs de thriller ?

Histoire

Vlad Eisinger, journaliste économique américain, publie une série d’articles sur le marché du « life settlement ». Cette pratique, qui consiste à revendre à des tiers des assurances-vie en cours, est devenue un véritable marché aux Etats-Unis, sur lequel assureurs et investisseurs opposent leurs intérêts respectifs jusqu’aux limites de la légalité. Vlad étudie ce phénomène à travers le microcosme d’une résidence de Floride, Destin Terrace, où cohabitent des personnes ayant revendu leurs assurances-vie et des investisseurs qui ont bâti leur fortune sur ce marché. Dans la résidence vit l’autre narrateur du roman, Dan Siver, écrivain sans succès, qui décrit de l’intérieur les répercussions tragicomiques des articles de Vlad sur les membres de la communauté.

Avec une virtuosité exceptionnelle, Antoine Bello trace un portrait de l’Amérique contemporaine à travers le prisme d’un phénomène économique et financier emblématique. Il mélange littérature et économie dans un roman vif, drôle et original, qui est à la fois une radiographie de l’économie capitaliste dans ses extrémités et une réflexion sur les armes propres à la littérature pour donner à voir le monde.

Avis

Si vous n’êtes pas dans le domaine de la finance, ce roman est une très belle présentation des life settlement, soit en français le rachat des assurances vie. Au travers de faux articles d’un quotidien financier, l’auteur nous présente cette notion économique, les raisons et bénéfices de ce concept, mais également les dérives qu’elle peut susciter.

Puis une fois la présentation, théorique Antoine Bello illustre l’application de chaque concept dans la vie d’une petite ville de Floride. Théorie puis pratique, Antoiene Bello fait de ce roman un parfait tutoriel du life settlement.

Alors certes cela est intéressant, mais pour les novices en économie que nous sommes, cela nous est quelque peu rébarbatif. Heureusement, la vie de la communauté américaine d’une part, et les relations épistolaires entre l’auteur des articles et un des habitants de cette bourgade est un réel plaisir. Si Antoine Bello cite Pynchon et De Lillo pour disséquer la vie américaine et relativiser l’idéal américain, nous pourrions le rajouter à cette liste d’auteurs.

Enfin, l’auteur sous-poudre d’humour son roman au travers d’une falsification d’un article de Wikipedia qui est soit un client d’œil soit de la nostalgie de ses précédents romans.

Donc un roman qui, par le plaisir de la lecture, nous informe sur une pratique économique.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 288 pages
    • Editeur : Gallimard (5 mai 2014)
    • Collection : Blanche
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2070144291
    • ISBN-13: 978-2070144297
    • Prix : 18,50€
  • eBook
    • Editeur : Gallimard (5 mai 2014)
    • Langue : Français
    • EAN: 9782072530821
    • Prix : 12,99€

Site officiel de l’auteur

www.antoinebelllo.com

 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/09/13 dans Roman

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :