RSS

Archives de Tag: antipods

Mon test des écouteurs Divacore Antipods

Mon test des écouteurs Divacore Antipods

Rares sont les fois où je peux vous proposer des tests originaux. Cette fois-ci ce sont les écouteurs Divacore Antipods? Et là vous allez me dire, des écouteurs sur un site de littérature, c’est du n’importe quoi. A quoi je réponds, que nenni, vous oubliez les livres audios. Je me suis mis dernièrement à ce type de lecture et j’avoue apprécier l’écoute de livre lorsque je conduis, en allant à pieds au marché.

Je tiens à remercier Sampleo de m’avoir sélectionné pour cet essai.

Déballage

Déjà au niveau de l’aspect, sans conteste on peut dire que le design de ses écouteurs mais également de la boîte de rangement / rechargement est très abouti, tout en douceur. Le boîtier est très agréable à tenir en main, s’ouvre facilement, et ne prendra pas beaucoup de place dans votre sac.

Présentant le tout à un collègue, j’ai eu une remarque sur une fonctionnalité à laquelle je n’avais pas penser et que le produit ne propose pas : le boîtier de rechargement comporte-t-il une batterie. Non, ce boîtier sert de rangement et de base pour le chargement. Pour charger les écouteurs, il faudra mettre les écouteurs dans le boîtier et brancher le boîtier par USB a une source d’alimentation. Peut-être une idée pour une future version de ces écouteurs.

Le premier petit point négatif apparaît lorsque l’on cherche à faire sortir les écouteurs de leur boîtier. Le design lisse et les aimants (servant de connecteur pour leur chargement) retenant les écouteurs au boîtier font qu’il n’est pas aisé de prendre les écouteurs. Les doigts glissent et on s’y reprend à plusieurs fois pour les sortir.
La mise en marche et la manipulation de ces écouteurs sont très simples, à la façon de n’importe quel périphérique Bluetooth. Aucune application n’est nécessaire sur votre smartphone, tablette ou PC (contrairement à certains autres écouteurs BlueTooth). En plus de la notice fournie avec les écouteurs, la marque met à disposition de petites vidéos explicatives, courtes, thématiques, très bien faites.

https://www.youtube.com/playlist…

La première mise en place aux oreilles est un peu hésitante, hasardeuse, mais une fois que l’on a trouvé le bon embout adapté à son pavillon et compris comment respecter la consigne de garder l’horizontalité des écouteurs, cela se passe très bien.
A bientôt pour les retours sur la qualité sonore, le confort d’utilisation et les avantages que j’ai déjà identifiés pour ses écouteurs.

Premiers cas d’utilisation

Premier cas d’utilisation : mes enfants veulent regarder un DVD et moi la rediffusion sur Internet du premier épisode de la 9ème saison de Top Chef (#topchef), et tout ce beau monde dans la même pièce. Hop, le son du PC en BlueTooth dans les oreillettes. elles offrent suffisamment d’isolation sonore pour ne pas entendre la télévision, et pour profiter pleinement de l’émission par Internet. J’avoue que j’avais l’impression d’entendre le présentateur comme s’il était à mes côtés, d’écouter les ingrédients frémir dans la poêle bien chaude. Pour avoir pratiqué la même chaude avec un casque filaire, la légèreté des écouteurs est appréciable, et vous pouvez bouger sur votre siège, vous lever chercher quelque chose sans avoir à vous débrancher.

Deuxième cas, vous partez au marché mais vous avez une petite marche de 10-15 minutes pour y aller, le temps d’avancer dans mon dernier livre audio. Le plus dur a été de correctement positionné les écouteurs pour qu’ils ne tombent pas. Car cela m’est arrivé, et par chance sans tomber dans une flaque d’eau (il s’en est fallu de quelques centimètres).
Donc au final, si l’absence d’attache offre une plus grande liberté, vous avez en même temps la peur de les faire tomber au risque de les détruire.
Alors, est-ce une mauvaise manipulation de ma part, je vais continuer les tests et voir si cette mésaventure se reproduit.

Une fois cela, c’est vraiment top, pas de gêne avec un chapeau ou un bonnet, une atténuation du son sans pour autant être totalement isolé du monde (on entend les voitures arriver), un beau rendu sonore…. mais bien qu’ayant mon téléphone dans ma poche, le signal a décroché quelque fois, tantôt des deux côtés, tantôt un seul. Serait-ce mon corps d’athlète aux muscles d’acier qui font écran ?

La possibilité de piloter le lecteur (pause, piste suivante ou décrochage du téléphone) sans recourir au smartphone, en cliquant sur les oreillettes, est vraiment une bonne idée, même si le clic est très inconfortable au niveau de l’oreille. Un atout à utiliser avec parcimonie.

Quid avec un couvre-chef

Je voulais voir comment se comportaient ces écouteurs si l’on avait la tête couverte. En effet en ces temps de froid ou de sport d’hiver, que ce soit pour se balader ou faire du ski, on a soit un bonnet soit un casque sur notre tête.
Je vous rassure tous, dans les deux cas vous pourrez mettre les Antipods 3D de Divacore avec ces accessoires. Bien sur si vous avez un casque bien ajusté, il se peut que les Antipods appuient un peu sur votre oreille à la longue.
Mais il y a de gros avantages :
– le premier, c’est que vos écouteurs sont totalement invisibles (j’ai voulu faire une photo, mais franchement on ne voyait pas la différence avec et sans Antipods), donc aucun risque à ce que l’on cherche à vous les prendre,
– le second, provient du wireless des écouteurs : pas de fil, donc pas de gêne lorsque l’on tourne la tête ou lors de mouvements sportifs,
– le troisième est que le frottement du tissus du bonnet sur les oreillettes est inaudible. J’avoue avoir essayer avec des casques filaires et j’avais toujours le désagrément de l’amplification du frottement du fil dans l’oreillette. Là rien, j’avoue avoir été particulièrement bluffé.

Donc en résumé, de très bon écouteurs, très pratiques, invisibles, qui enchanteront les audiophiles comme les sportifs désireux de liberté dans leur mouvement.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/03/15 dans Critiques en ligne

 

Étiquettes : , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :