RSS

Archives de Tag: Ages

Camilla Grebe – Un cri sous la glace

Dans mes découvertes de Mars 2017, je vous suggérais de lire Un cri sous la glace de Camilla Grebe.

Avant de me relancer dans la lecture de livres de presse pour ma librairie favorite, par ce livre je vais découvrir une nouvelle auteure qui est présentée comme la nouvelle reine suédoise du thriller.

Suite à la lecture de ce livre, allons nous crier eurêka d’avoir trouver une nouvelle Camilla Läckberg ou au contraire ce livre nous laissera de glace ?

Histoire

Avez-vous déjà perdu la tête par amour ?

Emma, jeune Suédoise, cache un secret : son patron Jesper, qui dirige un empire de mode, lui a demandé sa main. Mais il ne veut surtout pas qu’elle ébruite la nouvelle. Deux mois plus tard, Jesper disparaît sans laisser de traces et l’on retrouve dans sa superbe maison le cadavre d’une femme, la tête tranchée. Personne ne parvient à l’identifier.

Peter, policier émérite, et Hanne, profileuse de talent, sont mis en tandem pour enquêter. Seul problème, ils ne se sont pas reparlé depuis leur rupture amoureuse dix ans plus tôt. Et Hanne a aussi un secret : elle vient d’apprendre que ses jours sont comptés.

Dans un Stockholm envahi par la neige, un double récit étourdissant prend forme. Chaque personnage s’avère cacher des zones d’ombre. À qui donc se fier pour résoudre l’enquête ?

Avis

N’y allons pas par quatre chemins, je ne comprends pas, mais vraiment pas du tout les compliments des revues de presse que l’on peut trouver à propos de ce livre.

Avant tout, ce n’est ni un roman policier ni un thriller psychologique, mais un roman à l’eau de rose au point où l’on se demande si on n’est pas en train de lire un livre d’une autre collection . Quel que soit le sexe des personnages, leur principale préoccupation est leur vie sentimentale et affective, de savoir pourquoi l’autre les a quitté(e); ou bien de se larmoyer sur leur enfance misérable. Et au cas où le lecteur n’aurait pas compris, l’auteure répète plusieurs fois l’histoire de chacun.

Pour ce qui est de l’intrigue, elle est tellement maigre et sans aucune surprise que je n’en parlerai même pas…. ou disons pas plus.

Quant au rythme du livre, c’est plat, sans aucun relief sauf le final qui nous réveille de cette léthargie de lecture.

Ce qui est dommage car le style d’écriture de Camilla Grebe est plutôt fluide et la description de la vie suédoise intéressante.

Notation

Histoire star_half_off_32
Écriture star_half_off_32
Durée de lecture star_half_off_32
Prix star_half_off_32

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 448 pages
    • Editeur : Calmann-Lévy (1 février 2017)
    • Collection : Suspense Crime
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2702160212
    • ISBN-13: 978-2702160213
    • Prix : 21,90€
  • eBook
    • Editeur : Calmann-Lévy (1 février 2017)
    • Collection : Suspense Crime
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2702159743
    • Prix : 15,99€

Revue de presse

« Un polar psychologique subtil et prenant [… ] au final renversant digne de Gillian Flynn. », François Lestavel, Paris Match.

« La romancière de 48 ans sort son premier et formidable polar en solo dans 22 pays.», Marianne Payot, L’Express. 

«  Un thriller psychologique subtil. […] On peut donc compter sur Camilla Grebe pour une jouissive manipulation de son lecteur, qui atteint ici un sommet… des plus pervers.  »
Marie Chaudey, La Vie.

«  Camilla Grebe admire l’Américain Dennis Lehane. On s’en serait douté.  », Challenges

«  Un roman captivant autant par son intrigue angoissante que par la profondeur de personnages ambivalents aux prises avec les aspects les plus sombres de l’amour.  », Patrick Beaumont, La Gazette Nord-Pas-de-Calais/Picardie

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/04/12 dans Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Claire Favan : Dompteur d’anges

Claire Favan : Dompteur d’anges

Si vous êtes familier du blog, vous savez que je suis  particulièrement fière de faire la critique de ce livre.

Critique un peu particulière, puisque l’exemplaire du Dompteur d’anges, dernière œuvre de Claire Favan, que j’ai a été obtenu suite à un concours organisé par la Bête Noire (Robert Laffont) sur un célèbre réseau social. Mais loin d’être un vulgaire exemplaire de librairie c’est une version non-corrigée qui était en jeu et que j’ai donc reçu.

Comme vous pouvez le voir, la différence principale avec un exemplaire commerciale se situe au niveau de la couverture puisqu’il n’a pas la belle jaquette. L’autre différence que vous ne pouvez voir est la qualité du papier : je pense qu’il s’agit d’une impression laser sur papier blanc glacé au format définitif. Quelques désagréments à cette forme : à la lumière l’encre brille et les pages lisses sont difficiles à tourner…. et bien sûr les quelques erreurs résiduelles : j’ai dénombré (de mémoire) 3 fautes d’orthographe ou de grammaire, et 3 doublements de lettres.

cf_da_bnJe me devais de lire rapidement ce livre et de le faire passer en tête de mes lectures en attente. Mais je vous avertis que, bien qu’ayant eu ce livre gratuitement, mes commentaires seront sans concession.

Alors est-ce que Claire Favan va nous dompteur, nous lecteur, véritable fauves toujours en chasse d’un nouvel thriller qui nous séduira et nous fera devenir de petits anges ?

Histoire

On ne choisit pas sa famille. Encore moins celle de son ravisseur…
Condamné pour un meurtre qu’il n’a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là mêmes censés assurer l’ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu’il est reconnu innocent et libéré, ce n’est plus le même homme. Il n’a désormais plus qu’une seule idée en tête : se venger de cette société qu’il hait par-dessus tout.
Pour frapper ses bourreaux au cœur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu’à ce qu’une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature..

Avis

Nous connaissions Claire Favan pour des premiers romans très réussis comme Le tueur intime ou Serre-moi fort qui lui a valu la reconnaissance des professionnelles, de salons et de voir son nom connu des amateurs du genre. Mais ici, cher lecteur, que vous alliez chez votre libraire ou sur les réseaux sociaux, vous risquez de voir un commentaire unanime sur ce livre : c’est le thriller de l’année.

Je dirais même mieux, ce livre est une véritable bombe qui ravira les plus exigeants des amateurs de littérature policière.

Ce livre est une bombe à fragmentation car ce n’est pas une histoire que nous conte Claire Favan, mais plusieurs qui à elles seules auraient suffit à faire un livre. L’auteur installe son auteur dans une histoire, mais juste au moment où celui-ci se demande comment elle va faire pour tenir son lecteur en haleine le restant des pages, paf, l’histoire prend une nouvelle tournure et repart de plus belle.

Certains habitués à ce genre de livres à rebondissements pourraient s’attendre à des bifurcations un peu faciles ou à un manque de la structure psychologique des personnages. Dans le cas présent, ce n’est pas le cas, et c’est la raison pour laquelle ce livre sorti en février est certainement le thriller de l’année. Sans vous dévoiler le livre, de part son sujet, la construction de la psychologie des personnages est nécessaire. Elle est bien faite, sans tomber dans un excès de théorie freudienne ou jungienne.

L’écriture de Claire Favan s’est également améliorée et gagne en qualité : encore plus fluide, mes yeux glissent sur les pages comme des patins sur la glace, les pages défilent. Avec une belle surprise on voit l’auteur employer l’humour, qui plus est à propos d’amis également écrivains (je vous laisse découvrir ces petites pépites).

Donc une très belle réussite, qui malgré ses 432 pages, ne dure pas assez longtemps tant on est captivé par l’histoire.

Je ne peux que vous le conseiller, de vous inciter à l’offrir à vos amis, même ceux férus de cette littérature car le seul risque que vous courriez dans ce cas, est que votre ami ne l’ait déjà.

Notation

Histoire star_half_off_32
Écriture star_half_off_32
Durée de lecture star_half_off_32
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 432 pages
    • Editeur : Robert Laffont (16 février 2017)
    • Collection : La Bête noire
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2221197348
    • ISBN-13: 978-2221197349
    • Prix : 20,00€
  • eBook
    • Editeur : Robert Laffont (16 février 2017)
    • Collection : La Bête noire
    • Langue : Français
    • ISBN-13: 978-2221198100
    • Prix : 13,99€

 

Revue de presse

 » Aucune cage ne pourra jamais retenir l’esprit brillant et retors de Claire Favan !  » Olivier Norek, auteur de Code 93, de Territoires et de Surtensions.
 » Un roman noir, froid, brutal, fou… Merveilleux !  » Caroline Vallat, libraire Fnac Rosny 2.
 » Claire Favan maîtrise à la perfection la cuisson du lecteur à petit feu.  » Jacques Saussey, auteur du Loup peint et de Ne prononcez jamais leurs noms.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/02/27 dans Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Karen Maitland – Les Ages Sombres

Karen Maitland n’est peut-être pas un patronyme qui vous parle. elle n’est pas très connue bien qu’elle ait eu un premier succès avec son roman La compagnie des menteurs. Tout comme Robert Merle ou Ken Follet,

Elle œuvre dans le roman historique. C’est un genre difficile car il suscite une bonne connaissance de l’histoire, des us et coutumes de l’époque, du mode de vie; d’exposer ces connaissances sans que cela devienne pesant.

Nous allons voir si au travers des Ages sombres, Karen Maitland ne va pas sombrer dans un raz de marrée de théories historiennes.

Histoire

1321. Les habitants d’Ulewic, une petite cité isolée de l’est de l’Angleterre, sont sous le joug de leur seigneur et de l’Église, celle-ci ayant supplanté, depuis quelques années, le paganisme qui régnait dans la région. Non loin du village s’est installée une petite communauté chrétienne de femmes, des béguines originaires de Belgique. Sous l’autorité de soeur Martha, elles ont jusqu’alors été assez bien tolérées. Mais les choses commencent à changer. Le pays connaît en effet des saisons de plus en plus rigoureuses, les récoltes sont gâchées, les troupeaux dévastés et le besoin d’un bouc émissaire se fait sentir. Neuf hommes du village, dont on ignore l’identité, vont profiter de la tension qui commence à monter pour restaurer un ordre ancien et obscur. Renouant avec de terribles rites païens, usant de la terreur, du meurtre et de la superstition, ils vont s’en prendre aux béguines, qui devront les démasquer et élucider les secrets du village avant que la région ne soit mise à feu et à sang.
Avec cet ouvrage d’une intelligence et d’une érudition peu communes, Karen Maitland nous entraîne dans un Moyen-Âge d’un réalisme stupéfiant, sans jamais se départir d’un extraordinaire sens de l’intrigue et du suspense. Après La Compagnie des menteurs, élu meilleur livre de l’année par le New York Times et salué par une critique unanime, elle se hisse désormais au rang des grands maîtres du genre, aux côtés d’Umberto Eco ou de Iain Pears.

Avis

Deux choses m’ont profondément perturbé à la lecture de ce roman.

Le premier est le recours à la narration à la première personne. Non pas que je sois réfractaire à ce genre de narration, mais ici il est employé pour tous les personnages. Le titre du chapitre permet de savoir quel est le personnage incarné. Sans cela, il vous faut plusieurs lignes ou même pages avant de le deviner.

Le second point est la lenteur du récit tout au long de la première moitié du livre (300 pages environ). Certes, on découvre les personnages, mais il n’y a pas fil conducteur, on se demande si au fil ce n’est pas une chronique de la vie moyen-nageuse. C’est très dommage, car une fois passée cela, le roman prend une toute autre tournure : intrigue, rythme, suspense…..

Sinon, le style littéraire (et donc la traduction) est très agréable, fluide; la mise en situation historique est distillée avec soin. Je pense même avoir appris quelques petites choses sur le XIVème siècle.

Donc, au final, nous pourrions dire que ce livre aurait pu être amputé d’un bon tiers; et qu’il faut être motivé.pour franchir le cap des 300 pages pour trouver un roman historique à intrigue très intéressant.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 670 pages
  • Editeur : Sonatine (8 avril 2012)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2355841152
  • ISBN-13: 978-2355841156
  • Prix : 21,30€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/09/21 dans Roman

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :