RSS

Archives de Tag: 180°C

De la cuisine à tous les fourneaux

De la cuisine à tous les fourneaux

Les derniers jours ont vu nombreuses sorties de magazines et mooks sur la cuisine, les techniques culinaires ou le vin.

Voici un billet qui regroupe toutes les sorties notables.

Tout d’abord les revues hédonistes qui font fort en cette fin d’année avec pas moins de 3 livres d’un coup avec toujours autant de précision, d’humour, des histoires d’hommes et de femmes passionnées, et des photographies qui pourraient aller directement dans des galeries d’art.

 

Traité de miamologie : les légumes

Après la miamologie sur la cuisine et la pâtisserie, voici le traité sur les légumes

Toute la cuisine des légumes décryptée par le pourquoi

Éviter ou adopter le poireau flagada ?
Blanchir ou ne pas blanchir ?
Cuire à feu vif pas longtemps ou à feu doux une éternité ?

Toutes ces questions brûlantes et tellement d’autres enfin abordées avec panache par ce traité flambant neuf… Devenez intime de la laitue, de la carotte et du chou rouge pour les cuisiner 100 % informé !

Les légumes, c’est difficile à choisir… Les légumes, c’est fade, les légumes, c’est long à cuisiner…
Les idées reçues au sujet des haricots, courgettes et autres cardons sont légion…
180°C tord le cou aux préjugés pour les présenter comme ils sont : sains, succulents, passionnants…

L’ouvrage épouse les principes qui ont fait le succès des deux premiers Traités de Miamologie : une exploration sérieuse du domaine, un niveau technique soutenu mais compréhensible et une approche de la cuisine (celle des légumes, précisément) par les « pourquoi » qui permettent de bien maîtriser ensuite les « comment » !

Les recettes vous donnent l’occasion de mettre en valeur les légumes seuls ou accompagnés de viandes, poissons… pour ne plus passer à côté des richesses des étals saisonniers de nos marchés.

Textes et recettes : Stéphan Lagorce, Photographies : Eric Fénot et Guillaume Czerw, Stylisme et réalisation : Delphine Brunet et Sophie Dupuis-Gaulier.

 

  • Relié: 239 pages
  • Editeur : Thermostat 6 (28 septembre 2017)
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1092254303
  • Prix : 22,00€

 

12,5° #3

Edito

Souvenez-vous. Dans le deuxième numéro de 12°5 paru au printemps 2017, nous avions dressé le portrait de deux hommes dont nous ne savions pas, au départ, qu’ils étaient liés. Le premier se nomme Alexandre Bain, vigneron sur l’appellation pouilly-fumé qui s’était vu refuser l’AOC en 2015 et rétrograder en vin de France, l’Institut national de l’origine et de la qualité (Inao) considérant que le viticulteur refusait de se soumettre à un contrôle obligatoire. Le second se nomme Éric Morain, avocat à Paris, bien décidé à défendre les vignerons rejetés de leurs appellations parce qu’ils osent travailler différemment. Lors de l’entrevue qu’il avait accordée à notre collaboratrice Isabelle Saporta, il avait indiqué « attendre le procès avec impatience », convaincu « qu’il y aura quelque chose d’assez émouvant de voir Alexandre avec sa sincérité et sa franchise faire face au tribunal administratif ».

Ils ont gagné ! Fin mai 2017, le tribunal administratif de Dijon a rendu sa fierté à Alexandre Bain et au passage son appellation d’origine contrôlée. Le combat n’aura pas été vain même s’il est intéressant de noter au passage que les quilles d’Alexandre se vendaient fort bien à travers le monde même sans appellation sur l’étiquette.

Ce combat mené par Maître Éric Morain n’est pas le premier, ni le dernier et il est bien dommage que l’administration préfère continuer à engorger les tribunaux parce que l’herbe est trop haute entre les rangs de vigne plutôt que de comprendre que les choses ont changé, chez les consommateurs comme chez les vignerons. Les premiers, même s’ils ne sont pas majoritaires, cherchent à déguster des quilles pensées autrement. Les seconds ont, soit pris conscience qu’il était temps de vinifier propre, soit compris que des méthodes, qui ne datent pas d’hier, permettaient de produire des vins de qualité sincères et libres.

Dans ce troisième opus de 12°5, les vignerons que nous mettons en avant ne sont pour le moment pas inquiétés par la justice ou par le voisin vigneron qui se fout de savoir que l’on a trouvé des résidus de pesticides dans les cheveux de ses salariés viticoles. Pourtant, nos journalistes sont allés à la rencontre de vignerons qui ont osé un virage à 180° dans des appellations où l’on est habituellement prié de faire comme-ci et comme-ça. Et pourquoi ? Parce que. Fin de la discussion.

Plus les années passent, plus on a le sentiment que le fossé se creuse entre deux visions de la viticulture. Il ne s’agit pas d’une guerre entre anciens et nouveaux  mais entre des cabochards qui ne voient pas que le vent tourne et des défenseurs d’une viticulture propre. Plus le fossé se creuse, plus les attaques fusent et plus les tribunaux se remplissent alors que ce que l’on préférerait voir se remplir, ce sont nos verres… pour trinquer aux vins propres et à la paix dans les rangs.

Philippe Toinard, rédacteur chef de 12°5.

 

  • Editeur : Thermostat 6 (14 septembre 2017)
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1092254242
  • Prix : 20,00€

180°C #10

Edito

Cette phrase quelque peu négative, nous l’avons maintes fois entendue à la sortie du premier numéro de 180 °C au printemps 2013. Une poignée de sages visionnaires avait pensé que notre modèle économique n’était pas bon, qu’il serait difficile, en temps de crise, de publier une revue – aussi belle et gourmande soit-elle – sans aucune page de publicité et sans partenaires financiers.
L’hiver 2013-2014, nous l’avons passé sans tousser, le printemps 2014 sans la moindre fièvre puis les années 2015, 2016, 2017 et nous serons encore là en 2018 et plutôt quatre fois que deux puisque nous avons pensé que pour ce numéro 10, il fallait mettre les bouchées doubles et prendre de nouvelles résolutions.

La première, une nouvelle maquette que vous avez sous les yeux et entre les mains. Toujours 192 pages garanties sans publicité ni conservateurs, mais toujours aussi engagées pour défendre des hommes et des femmes, leurs parcours et leurs rêves ou des points de vue, notamment, dans ce numéro, sur le gaspillage ou les scandales alimentaires.
La deuxième, vous offrir deux cadeaux. Le premier, la Déclaration de l’Hédoniste Libre-Mangeur, que nous avons rédigée dans la bonne humeur même si le fond reste sérieux. Pour nous, il est temps de taper du poing sur la table et de montrer aux monstres de la malbouffe qu’ils n’ont pas à nous imposer un modèle dont ils ont dessiné les contours sans jamais nous demander notre avis. Cette déclaration est à retrouver et à télécharger sur le site http://www.180c.fr. Nous comptons ensuite sur vous pour la partager sur les réseaux sociaux. Second cadeau, le Cabinet de Curiosités de Delphine, une planche de vignettes de produits de saison à coller sur un poster qui, au fil des numéros, deviendra une œuvre à apposer là où bon vous semblera. Idéalement, nous l’avons prévue pour votre cuisine.
La troisième résolution, changer la périodicité de 180 °C et passer de semestriel à trimestriel. Un pari risqué ? Non, vous êtes de plus en plus nombreux à nous suivre à chaque numéro et à nous encourager à poursuivre nos idéaux. Nous avons en réserve tellement d’artisans, de chefs, de vignerons et de producteurs à valoriser qu’en passant à quatre numéros par an, nous allons enfin pouvoir les mettre sur le devant de la scène. Et, entre deux lectures de reportages, vous pourrez, grâce à cette nouvelle périodicité, filer en cuisine et coller au mieux à la saisonnalité des produits utilisés dans les recettes, en l’occurrence du faisan, du canard, des mirabelles, de la figue et du coing.

Rendez-vous donc en janvier 2018 pour la sortie du 180 °C numéro 11… même si on nous prédit à nouveau que nous ne passerons pas l’hiver.
Notre dernier bilan de santé tend à prouver le contraire.

Philippe Toinard, rédacteur chef de 180°C.

 

  • Editeur : Thermostat 6 (12 octobre 2017)
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1092254150
  • Prix : 20,00€

YAM #39

N’hésitez pas à vous lancer dans la réalisation des recettes, certaines ne nécessitent que peu d’ingrédients et sont faciles.

9.90€

 

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/10/02 dans Livres

 

Étiquettes : , , , ,

Les cahiers de Delphine

les cahiers de delphine

Les cahiers de Delphine sont la nouvelle publication exclusivement digitale de 180°C.

Chaque semaine vous recevrez par email les Cahiers de Delphine, et découvrez 3 recettes originales, illustrées, abordables et 100% de saison.

Et en plus c’est gratuit.

Inscrivez-vous dès maintenant sur le site.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2015/01/18 dans Cuisine, Evénements

 

Étiquettes : , ,

Image

Le n°3 de 180°C sortira le 5 mai prochain

180c_3

 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/04/09 dans Actualités, Livres

 

Étiquettes : , , ,

180°C n°2 : sortie le 3 octobre

180C_2Nous avions adoré le premier numéro de 180°C, ce magazine – livre sur le cuisine, et depuis, nous suivons avec un grand intérêt l’avancement de la création de ce second numéro depuis le compte Facebook.

Donc, bonne nouvelle en ce premier week-end d’automne, le numéro 2 de 180°C sortira le 3 octobre.

Encore un peu de patience.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/09/22 dans A lire, Actualités

 

Étiquettes : ,

1er numéro de 180°C

magazine 180cLors de ma critique du dernier numéro de Y.A.M, je vous avais promis, juré que c’était la dernière fois que je vous parlais d’un livre, d’un magazine sur la cuisine….. jusqu’à la prochaine 😉

Et nous voilà donc arrivé à cette nouvelle fois.

Mais c’est aussi une des rares fois où je peux parler d’un premier numéro, d’un tout nouveau magazine de cuisine.

Ce magazine s’appelle 180 et nous allons voir que ce titre est symbolique à plus d’un titre. Il y a bien évident la température très souvent utilisée pour la cuisson d’une tarte, mais c’est aussi une façon de dire que c’est le magazine qui ne va faire volte-face par rapport aux autres magasines culinaires.

L’originalité de ce magazine est également de ne pas être un magazine, mais un mook. C’est quoi ça un mook? C’est l’intermédiaire entre le magazine (le m) et un livre (le ook de book en anglais). Cela explique l’épaisseur du livre 1,8cm) et celles des pages.D’ailleurs vous le trouverez aussi bien chez votre journaliste que chez un libraire.

On retrouve la qualité d’une page d’un bon livre grand format, donc pas de papier glacé qui colle aux doigts ou qui au contraire glisse et nécessité l’humectation de ceux-ci pour parcourir le magazine.

L’autre particularité de ce livre est la qualité des photographies; elles n’ont pas à rougir de celles de Y.A.M qui fait référence en la matière. Je dirais même qu’elles dépassent le magazine de référence pour les photographes non-culinaires (portraits, paysages, produits, …).

Quand je vous disais que ce magazine n’allait pas dans le sens des autres, les recettes proposées sont faisables, réalisables car ne nécessitant que des ingrédients courants. Il semblerait que ces passionnés de cuisine à l’origine de ce projet journalistique les aient testées avant de les soumettre à leur lectorat.

Le portrait du chef continue dans cet esprit. Parti est pris de présenter des chefs qui ont du talent et qui ne sont pas devant les feux de la rampe et des média. Pierre Caillet inaugure le bal. J’ai d’ailleurs découvrert qu’il est passé chez Romuald Fassenet dont nous vous avions présenté son livre de cuisine il y a quelques temps. Le monde de la cuisine est décidément très petit.

Et puis, sans doute ce que j’ai préféré et qui montre bien que ce sont de vrais amateurs de cuisine, qui pour l’instant ont l’intégrité de l’estomac ce sont les critiques des restaurants qu’ils ont essayé. Quand c’est bien, ils le disent, mais dans c’est moins bien ils le disent aussi.

Soyons honnêtes à notre tour, nous pouvons trouver quelques points négatifs. Tout d’abord le prix qui fleure les 20€, ce qui confirme une fois de plus son appellation de mook, et sa bisannualité. Autant dire qu’il va falloir inscire dans nos agendas la prochaine parution pour ne pas la louper.

Vous pouvez vous faire une idée de ce mook en consultant les premières pages depuis le lien suivant.

Le site officiel : www.180c.fr

  • Relié: 192 pages
  • Editeur : Thermostat 6 (5 avril 2013)
  • Langue : Français
  • ISBN-13: 979-1092254006
  • ASIN: B00AZZK7WG
  • Dimensions du produit: 27,8 x 20,6 x 1,8 cm
  • Prix : 19.90€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/05/25 dans Cuisine, Sites marchands

 

Étiquettes : ,

 
%d blogueurs aiment cette page :