RSS

Résultat de recherche pour ‘norek’

Olivier Norek – Entre deux mondes

Olivier Norek – Entre deux mondes

Olivier Norek est un habitué de ce blog. Nous avons suivi son ascension dans la sphère des écrivains français de romans policiers au travers des aventures de son héros fétiches Victor Coste.

Mais cette fois-ci, il laisse son héro se reposer pour une histoire qu’il l’éloigne de l’Ile de France. Direction le Nord et l’univers des migrants dans la jungle calaisienne.

Mais est-ce qu’Entre deux mondes ne va pas se traduire en un autre monde ?

Résumé du livre

Ce polar est monstrueusement humain, « forcément » humain : il n’y a pas les bons d’un côté et les méchants de l’autre, il y a juste des peurs réciproques qui ne demandent qu’à être apaisées.

Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l’attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir.

Adam a découvert en France un endroit où l’on peut tuer sans conséquences.

Engagé dans l’humanitaire pendant la guerre en ex-Yougoslavie, puis lieutenant à la section Enquête et Recherche de la police judiciaire du 93 depuis dix-huit ans, Olivier Norek est l’auteur de trois romans largement salués par la critique et traduits dans plusieurs pays, ainsi que le lauréat de nombreux prix littéraires. Après Code 93, Territoires et Surtensions, il nous invite dans un monde Entre deux mondes que nul ne peut imaginer, où se rencontrent deux inspecteurs que tout semble opposer et qui devront unir leurs forces pour sauver un enfant.

Avis

Voici donc la nouvelle aventure que nous offre le romancier policier français le plus intéressant du moment.

Les habitués ne retrouveront pas dans ce roman Victor Coste, le héro des trois premiers livres d’Olivier Norek (Code 93, Territoires, Surtensions), et encore moins la région parisienne dans laquelle l’auteur a évolué professionnellement. Pour cette aventure, direction la Libye puis la jungle calaisienne et l’univers sans pitié des migrants. Vous aurez le droit à deux inspecteurs pour le prix d’un, un français fraîchement muté dans cette circonscription, un autre étranger en tant que migrant. Confrontation des univers, confrontation à une réalité kafkaïenne de la gestion de migrants.

Même si ce roman est moins fort, moins impactant, moins décapant que ses prédécesseurs, comme à son habitude Olivier Norek dénonce (pousse un coup de gueule) des injustices, des anomalies administratives. Il a le mérite de dévoiler des aspects, souvent sombres, de ce monde que peu de monde connaît, que beaucoup refuse de voir;mais toujours sans parti pris, simplement en énonçant des faits, rien que des faits.

Claque et dépaysement assurés.

A son habitude, Olivier Norek amène non seulement une histoire mais avant tout des personnages bien construits, qui s’interrogent beaucoup sur leur condition et les situations auxquelles ils sont confrontés. L’écriture est toujours aussi efficace, fluide, impeccable; le livre ne restera pas longtemps entre les mains des lecteur tant l’auteur sait vous tenir en haleine et relancer régulièrement l’histoire.

Si bien maigre est l’intrigue et sa conclusion évidente, ce roman ravira tout autant ses lecteurs habituels que ceux qui le découvriraient dans ce roman aux abords de l’étude de sociologie.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 413 pages
    • Editeur : Michel Lafon (5 octobre 2017)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2749932262
    • ISBN-13: 978-2749932262
    • Prix : 18.95€
  • eBook
    • Editeur : Michel Lafon (5 octobre 2017)
    • Langue : Français
    • EAN: 978-2749935072
    • Prix : 12,99€
  • Livre audio
    • Durée : 8 heures et 58 minutes
    • Editeur : Audible Studios
    • Date de publication : 5 octobre 2017
    • Langue : Français
    • Prix : 14,95€

Revue de presse

« Flic et écrivain, Olivier Norek signe un polar glaçant sur la « jungle » de Calais » – Hélène Harbonnier, La Voix du Nord

Et une interview de l’auteur sur ce livre

Site Internet

https://fr-fr.facebook.com/oliviernorek/

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/10/14 dans Policier

 

Étiquettes : ,

Code 93 d’Olivier Norek gratuit en eBook sur iTunes

Code 93 d’Olivier Norek gratuit en eBook sur iTunes

Sur son compte FB, l’auteur nous fait part de son petit cadeau de Noël pour tout ceux qui ne le connaîtraient pas ou qui n’auraient pas encore eu la chance de lire son premier roman.

Bim les fêtes de Noël… 🙂 Code 93 Gratos sur Ibooks pendant quelques jours… ici :
https://itunes.apple.com/fr/book/code-93/id634159364?mt=11

Pour rappel : notre critique plus que positive de ce livre ici… alors foncez, téléchargez son livre.

 

 

Étiquettes : , , , ,

Olivier Norek – Surtensions

Olivier Norek – Surtensions

Olivier Norek est la star du roman policier à la française qui a le vent en poupe et les faveurs des media.

La raison de ce succès est la parution de son troisième livre Surtensions après deux romans qui a conquis les amateurs du genre dès son premier livre Code 93 et qui a transformé l’essai (littéraire) avec Teriritoires. Nous faisons bien entendu partie de ces gens qui sont devenus aficionados de cet auteur.

Aussi est-ce avec un grand intérêt que nous allons regarder ce troisième tome de la série du Capitaine Coste Surtensions tout juste sorti un an après le précédent.

Est-ce qu’Olivier Norek va tenir le rythme, n’est-il pas en Surtension ?

Résumé du livre

Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu’on lui propose pour faire évader son frère de la prison la plus dangereuse de France ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui ont fait irruption dans sa maison et qui comptent y rester ? Comment cinq criminels, un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ?
Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance…
Olivier Norek pousse ses personnages jusqu’à leur point de rupture. Et lorsqu’on menace un membre de son équipe, Coste embrasse ses démons.

Avis

A la lecture de ce livre, on reconnaît tout de suite la signature d’Olivier Norek.

En effet, le monde n’est pas un monde de bisounours, les fics sont confrontés à la lie de la société, voient la pire des choses, côtoient les salauds du monde pour nous protéger au détriment de leur vie de famille voire de leur santé mentale. Ancien flic, Olivier Norek est bien là pour nous faire toucher du doigt, sans rentrer dans les détails les plus sordides, la vie de ces gardiens de la paix, et nous fait comprendre que cette vie tient presque du sacerdoce.

Sous prétexte d’une enquête policière, d’un bon thriller dont on a du mal à refermer les pages tant on désire connaître la suite, les livres d’Olivier Norek sont avant tout un témoignage sur la police. Le réalisme est donc une caractéristique forte et comme le disait l’auteur lors d’une interview « Il arrive qu’une enquête ne progresse pas pendant plusieurs jours, et je veux montrer cela dans mes livres. Les indices ne tombent pas du ciel les uns après les autres ».

Je n’aurais que quelques regrets : que le livre ne soit pas plus long pour en profiter plus longtemps, mais surtout la mise en page du livre. A son ouverture, j’avais l’impression de tenir un livre de ma fille : grosse police, grand interligne, et j’avoue avoir eu besoin d ‘un peu de temps pour « régler mes yeux » et y trouver mon un rythme de lecture. Par contre, mention spéciale pour la couverture qui me rappelle un peu celle du film Mission Impossible.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 505 pages
    • Editeur : Michel Lafon (11 mars 2016)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2749928168
    • ISBN-13: 978-2749928166
    • Prix : 19.95€
  • eBook
    • Editeur : Michel Lafon (11 mars 2016)
    • Langue : Français
    • EAN: 9782749929705
    • Prix : 11,99€

Revue de presse

France Info

Le Figaro

Récompenses

Prix « Le Point » du polar européen 2016

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/04/13 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : ,

Le nouveau Norek, « Surtension », prix Le Point polar européen 2016

Le nouveau Norek, « Surtension », prix Le Point polar européen 2016

Tout juste sorti, Surtensions, le troisième livre d’Olivier Norek, vient d’être primé par le magazine Le Point comme étant le Polar Européen 2016.

« Avec son regard implacable sur notre époque et nos malfrats, Olivier Norek a électrisé le jury. « Surtensions » est lauréat du prix « Le Point » du polar européen. »

Retrouvez l’article du Point à ce sujet

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/03/31 dans Evénements, Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , , , , , ,

Olivier Norek avec Murielle Giordan sur France Bleu IdF 107.1

Olivier Norek avec Murielle Giordan sur France Bleu IdF 107.1

Ce matin, Olivier Norek était Dans la rue avec Mureille Giordan, sur France Bleu Ile de France 107.1.

Une interview rapide et originale que vous pouvez réécouter sur le site de la radio.

https://www.francebleu.fr/emissions/dans-la-rue-avec-murielle-giordan-07h45/107-1/dans-la-rue-avec-murielle-giordan-07h45-du-jeudi-31-mars-2016

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/03/31 dans Evénements

 

Étiquettes : , , ,

Olivier Norek – Territoires

olivier norek - territoiresFort de la première bonne impression à la lecture de Code 93 d’Olivier Norek, je me suis dit autant rester dans l’ambiance de cet auteur et se lancer dans la lecture de son second roman Territoires.

C’est la première fois depuis la création de ce blog que j’ose accorder ce privilège à un auteur : deux de ses romans coup-sur-coup. Autant dire que la pression est importante pour cet auteur qui doit nous prouver que ses qualités de policier ne sont pas uniquement dans la vraie vie mais aussi dans celle du romancier.

Alors, est-ce quOlivier Norek va marquer son Territoires dans l’univers du roman policier ?

Résumé du livre

Depuis la dernière enquête du capitaine Victor Coste, le calme semble être revenu au SDPJ 93. Son équipe, de plus en plus soudée, n’aura cependant pas le temps d’en profiter. L’exécution sommaire, en une semaine, des trois jeunes caïds locaux de la drogue va tous les entraîner dans une guerre aussi violente qu’incompréhensible. Des pains de cocaïne planqués chez des retraités, un ado de 13 ans chef de bande psychopathe, des milices occultes recrutées dans des clubs de boxe financés par la municipalité, un adjoint au maire torturé, retrouvé mort dans son appartement, la fille d’un élu qui se fait tirer dessus à la sortie de l’école… Coste va avoir affaire à une armée de voyous sans pitié : tous hors la loi, tous coupables, sans doute, de fomenter une véritable révolution. Mais qui sont les responsables de ce carnage qui, bientôt, mettra la ville à feu et à sang ? Avec son deuxième polar admirablement maîtrisé, Olivier Norek nous plonge dans une série de drames – forcément humains – où seul l’humour des  » flics  » permet de reprendre son souffle. Un imbroglio de stratégies criminelles, loin d’être aussi fictives que l’on croit, dans un monde opaque où les assassins eux-mêmes sont manipulés.

Avis

Si Code 93 était un essai, Territoires est un essai transformé. Après deux romans aussi réussis, il convient d’officiellement donner à Olivier Norek le titre de romancier policier. Une nouvelle fois, cet auteur nous livre un roman dense, intense dans lequel on plonge immédiatement et totalement. Attention, accrochez votre ceinture car le rythme effréné du récit ne vous laissera que peu de temps pour reprendre votre souffle.

Bien sur la force des romans d’Olivier Norek est le réalisme : exactitude des procédures légales, intervention d’unités policières inconnues du grand public et « pauvreté » de la fonction bien loin des « Experts » et autres « NCIS ».

Mais, si les romans d’Olivier Norek transpirent de réalisme, je pense que c’est aussi l’auteur qui prend un malin plaisir à nous confier quelques anecdotes ou à dénoncer sous couvert du roman certaines dérives : dans Code 93 c’étaient soirées fines et vol de drogue au sein du commissariat, dans Territoires ce sont les guères intestines de la police et les manipulations politiques qui sont dénoncées.

Enfin, pour alléger le tout, Olvier Norek saupoudre de ci-de là de points d’humour.

Bref, c’est avec une grande impatience que nous attendons le troisième tome de ce nouvel auteur français.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 394 pages
    • Editeur : Michel Lafon (25 septembre 2014)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2749922127
    • ISBN-13: 978-2749922126
    • Prix : 18.95€
  • eBook
    • Editeur : Michel Lafon (9 octobre 2014)
    • Langue : Français
    • EAN: 9782749924595
    • Prix : 12,99€

Revue de presse

Web TV Culture

Gérard Collard

 
6 Commentaires

Publié par le 2015/03/29 dans Policier

 

Étiquettes : ,

Olivier Norek – Code 93

olivier norek - code 93A force d’entendre Gérard Collard vanter les mérites de Territoires d’Olivier Norek, j’ai cherché des informations sur cet auteur qui m’était totalement inconnu.

Et là, je crois que ce blog était passé à côté de LA révélation française de la littérature policière de ces dernières années.

Présenté comme le nouveau Franck Thilliez depuis la parution de son premier livre, il commence à accumuler les récompenses et son intégration dans la sphère des écrivains de policiers reconnu (cf. le compte rendu de la soirée au Furet).

Mais ce qui en fait sa particularité est sa véritable profession : policier dans la Seine Saint Denis (département 93).

Alors ce Code 93 va-t-il être la bonne formule pour un récit plein de réalisme ?

Résumé du livre

Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d’autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d’un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire. Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d’un mystérieux dossier, le  » Code 93  » ? Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison…

Avis

La grande force de ce livre est son réalisme : réalisme dans les procédures légales, dans l’ordonnancement des différentes équipes sur un lieu de crime ou dans le ressenti des policiers. Mais c’est avant tout la vie dans ce département, dans les cités, l’organisation du marché de la drogue, de l’omerta de la population et de l’importance des notables, des politiciens et des magistrats, que l’auteur met en avant pour nous ancrer dans l’ambiance du roman.Olivier Norek nous donne à lire du concret, pas du roman policier fantasque et idyllique façon Agatha Christie où le meurtrier s’écrit « Saperlipopette j’ai été découvert » à l’issue d’un brainstorming avec tous les personnages du roman au cours du thé quotidien.

Il est légitime de penser que l’auteur en profite par la même occasion pour dénoncer certaines pratiques et injustices (reconnaissance surfaite du 36 quai des Orfèvres par rapport aux moyens dont ils disposent comparés à ceux du SDPJ93) ou nous compter quelques anecdotes salées personnellement vécues ou rapportées au sein de son équipe.

L’écriture est vive, directe, incisive, et imprime au roman un rythme frénétique dont ne peut s’empêcher commun à la vie de ces policiers de la Seine Saint Denis. En très peu de temps Le lecteur est happé par le livre et se retrouve prolonger dans l’histoire; plus et on aurait l’impression de faire partie de l’équipe du Capitaine Coste. Comme à tout premier roman, il y a quelques maladresses mais qui sont vraiment mineures : à certains endroits du récit on saute du coq à l’âne, et le lecteur est un perdu le temps que la précision arrive un peu plus loin dans l’histoire.

Mais tout y est pour retenir l’attention en plus de la tension du lecteur : petites histoires en parallèle à l’histoire principale (relation entre Coste et la médecin légiste, intégration d’une nouvelle recrue) et humour ponctuent régulièrement le livre.

Donc vous l’aurez compris, ce roman n’est pas seulement un très bon premier roman, c’est un très très bon roman policier qui mérite sa place dans la bibliothèque de tout amateur du genre. Au final, à peine aurez-vous fermé ce livre que vous courrez chez votre libraire favori acheter la suite Territoires.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 363 pages
    • Editeur : Michel Lafon (18 avril 2013)
    • Collection : HORS COLLECTION
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2749917786
    • ISBN-13: 978-2749917788
    • Prix : 22,90€
  • Livre de Poche
    • Poche: 357 pages
    • Editeur : Pocket (9 octobre 2014)
    • Collection : Pocket
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2266249150
    • ISBN-13: 978-2266249157
    • Prix : 7,30€
  • eBook
    • Editeur : Sonatine (18 avril 2013)
    • Langue : Français
    • EAN: 9782749919645
    • Prix : 7,99€

Revue de presse

 » Un scénario qui tient en haleine jusqu’à la dernière page. Du grand art de polar.  » L’Express

 » On ressort bluffé par ce thriller.  » Le Figaro (coup de cœur de l’année)

 
2 Commentaires

Publié par le 2015/03/24 dans Policier

 

Étiquettes : , ,

Nicolas Lebel – Sans pitié, ni remords

Nicolas Lebel – Sans pitié, ni remords

Ouh là là. Je vais partir quelques jours en vacances, période synonyme de temps de lecture accru, et je me retrouve avec 3 critiques de livre en retard.

Allez hop, je me lance dans Sans pitié, ni remords de Nicolas Lebel, un auteur absent jusqu’à ce jour de ce blog.

Comme d’habitude nous serons sans pitié dans l’analyse de ce livre, mais serons-nous sans remords ?

Résumé du livre

9 novembre, cimetière du Montparnasse. Le capitaine Mehrlicht assiste, en compagnie de son équipe, aux obsèques de son meilleur ami, Jacques Morel. Quelques heures plus tard, il se retrouve dans le bureau d’un notaire qui lui remet, comme « héritage », une enveloppe contenant un diamant brut. Il s’agit de l’un des yeux d’une statue africaine, le Gardien des Esprits, dérobée dix ans auparavant lors du déménagement du Musée des arts africains et océaniens, que Jacques avait supervisé, et recherchée depuis par la « Police de l’Art ». Merlicht prend un congé et son équipe se retrouve sous le commandement du capitaine Cuvier, un type imbuvable aux multiples casseroles, quand les inspecteurs Latour et Dossantos sont appelés sur la scène de l’apparent suicide d’un retraité. Quelques heures plus tard, ils assistent impuissants à la défenestration d’une femme qui, se sentant menacée, avait demandé la protection de la police. Les deux « suicidés » avaient un point commun : ils travaillaient ensemble au MAOO lors de son déménagement. Ces événements marquent le début de 48 heures de folie qui vont entraîner Mehrlicht et son équipe dans une course contre la montre, sur la piste de meurtriers dont la cruauté et la détermination trouvent leur origine dans leur passé de légionnaires. Une enquête sous haute tension, dans laquelle débordent la fureur et les échos des conflits qui bouleversent le monde en ce début de XXIe siècle.

Avis

Alors que j’ai acheté ce livre dans un petit vide grenier, j’avoue avoir fait une superbe découverte. Car c’est tout simplement un des meilleurs romans policier et thrillers que j’ai lu cette année.

Tout est bon dans ce roman.

Tout d’abord l’histoire qui est particulièrement soignée, avec de nombreux rebondissements, mais sans aucun délire scénaristique.Mine de rien on apprend énormément tant sur l’art primitif africain, que sur les musées parisiens; et sans que cela fait

Ensuite, les multiples énigmes parsemées tout au long de l’enquête. Si les amateurs de romans policier en identifieront rapidement certaines (cf. Le manuscrit inachevé de Franck Thilliez), il faut être un peu tordu pour les trouver toutes. Bravo à l’auteur pour avoir fait le poème à tiroirs et pour en avoir glissé d’autres secondaires dans les pages du roman (faites attention au moment de lire le rêve de Vlad par exemple).

Mais c’est surtout l’écriture de Nicolas Lebel qui est remarquable. D’une grande fluidité, elle donne part belle au « patois » parisien des gens qui ont bien bourlingué. Ajouté à l’humour et au verbe fleuri du héro principal, le Capitaine Mehrlicht, on ne peut s’empêcher de penser à un scenario d’Audiart. C’est un petit bonbon de littérature.

Les personnages sont forts, et pas uniquement en parole, attachants, multiples et complémentaires.

Enfin, la dérision du roman vis-à-vis d’autres auteurs. A ce jeu c’est Olivier Norek qui perd, en endossant un personnage nommé « Olivier Ronek » ou se voyant attribué l’adresse mail des complaintes (bien lire jusqu’au bout les pages de remerciements).

Sincèrement, j’aimerais bien en voir l’adaptation cinématographique avec un Jean-Pierre Daroussin dans le rôle principal.

Mon seul regret à la lecture de ce roman a été de découvrir qu’il s’agissait de la troisième (sur cinq) aventure du Capitaine Mehrlicht, mais avec comme seul réconfort que l’auteur ne dévoile rien des enquêtes précédentes si ce n’est qu’elles ont été résolues.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre broché
    • Broché: 384 pages
    • Editeur : Marabout (26 août 2015)
    • Collection : Romans
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2501103793
    • ISBN-13: 978-2501103794
    • Prix : 17,21€
  • Livre poche
    • Poche: 512 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (10 mai 2017)
    • Collection : Thrillers
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253092495
    • ISBN-13: 978-2253092490
    • Prix : 7,90€
  • eBook
    • Taille du fichier : 1564 KB
    • Editeur : Marabout (26 août 2015)
    • ASIN: B0154N96VG
    • Prix : 14,99€

Page FB de l’auteur

https://fr-fr.facebook.com/pages/category/Writer/Nicolas-Lebel-Polars-485293481534883/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/04/17 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Collectif – Phobia

Collectif – Phobia

 

Histoire

Dans ce recueil de nouvelles inédites, nos phobies sont disséquées – peur du noir, de la mort, des araignées et même des cons… – et nous lecteurs, sommes malmenés, certes, mais pour la bonne cause !

Nicolas Beuglet, Jean-Luc Bizien, Armelle Carbonnel, Sonja Delzongle, Damiene Leonori , Johana, Gustawson, Nicolas Koch, Mickael Koudero, Chris Loseus, Ian Manook, Eric Maravelias, Maud Mayeras, Olivier Norek, Niko Tackian

Avis

Un commentaire court pour de nombreuses nouvelles courtes.

Une fois encore, ce genre de petit livre nous permet de découvrir des auteurs que nous ne connaissions pas ou que nous n’aurions jamais lu.

Une mention toute spéciale pour le texte d’Ian Manook aux relents de Tontons flingueurs avec la verve d’Audiart : un pur délice.

En plus c’est pour la bonne œuvre.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Broché: 317 pages
  • Editeur : Editions J’ai Lu (14 mars 2018)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2290155039
  • ISBN-13: 978-2290155035
  • Prix : 5,00€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/11/22 dans Fantastique, Roman

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Niko Tackian – Toxique

Niko Tackian – Toxique

Voici un auteur dont en attend pas mal parler depuis la sortie de son second polar Fantazmë sorti en début de cette année. Mais auparavant, Niko Tackian s’est introduit dans la sphère des auteurs de Polar avec Toxique.

Comment présenter cet auteur si ce n’est en donnant quelques uns de ses faits d’arme : de son vrai nom Nicolas Tackian a été journaliste et rédacteur en chef de différents magazines de presse avant de devenir scénariste et auteur de bandes dessinées. Thriller ésotérique, science-fiction, dark fantasy, anticipation, polar, fantastique sont ses univers. Dernièrement, il a créé avec Franck Thilliez la série à succès Alex Hugo.

Alors est-ce que Toxique sera au final un filtre d’amour ?

Résumé du livre

Janvier 2016. La directrice d’une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce Paris meurtri par les attentats de l’hiver, le sujet des écoles est très sensible. La Crim dépêche donc Tomar Khan, un des meilleurs flics de la Crim, surnommé le Pitbull, connu pour être pointilleux sur les violences faites aux femmes. À première vue, l’affaire est simple. « Dans vingt-quatre heures elle est pliée », dit même l’un des premiers enquêteurs. Mais les nombreux démons qui hantent Tomar ont au moins un avantage : il a développé un instinct imparable pour déceler une histoire beaucoup plus compliquée qu’il n’y paraît.

Je vous mets cette vidéo de l’auteur qui présente son roman, mais attention pour les futurs lecteurs, Niko Tackian dévoile beaucoup de choses de son roman, à la limite de le spoiler.

Avis

Dès les premières pages, Niko Tackian nous plonge dans un roman noir. On accroche immédiatement au roman en suivant trois histoires en parallèle : celle du flic dans son enquête, celle du flic dans sa vie familiale, et enfin la criminelle (oups je vous ai indiqué que c’était une femme).

Le meilleur côté de ce roman est d’emblée d’amener des personnages solides, facilement identifiables. Le meilleur étant certainement le flic, pas totalement parfait, un poil violent, un peu border-line, au lourd passé qu’il aimerait gardé secret et avec des origines arméniennes, comme son créateur. Il a l’originalité d’avoir un frère prête orthodoxe, marié avec des enfants; et de devoir découvrir la toxique, cette personne qui empoisonne la vie des autres.

Le style direct et les descriptions minimalistes soutiennent le rythme du roman. Il y a bien entendu un peu d’actions, mais on n’est pas sur un rythme effréné comme en suivant les péripéties de Victor Coste chez Norek ou Sarah Geringën chez Beuglet.Mais c’est avant tout le contexte dans lequel se positionne l’histoire : Paris vient d’être victime des attentats du 13 novembre, l’ambiance est on ne peut plus lourde et électrique au 36 quai des Orfèvres.

Donc un roman à lire entre deux gros pavés ou à offrir en cadeau de fin d’année à la maîtresse de votre enfant en maternelle, si elle aime ce genre et a un peu d’humour,

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 306 pages
    • Editeur : Calmann-Lévy (4 janvier 2017)
    • Collection : Suspense Crime
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2702160913
    • ISBN-13: 978-2702160916
    • Prix : 18,90€
  • Livre de Poche
    • Poche: 320 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (3 janvier 2018)
    • Collection : Thrillers
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253092681
    • ISBN-13: 978-2253092681
    • Prix : 7,60€
  • eBook
    • Editeur : Editions de l’Epée (4 janvier 2017)
    • Langue : Français
    • EAN: 979-1091211499
    • Prix : 7,99€

Revues de Presse

« Un livre qui laisse sans voix. », Valérie Anglade-Expert, Sud Radio « La Petite Librairie »

« Absolument fascinant. […] Allez-y c’est un grand, grand, grand ! », Gérard Collard, France 5 « Le Magazine de la santé »

« Écriture efficace et suspense garanti pour ce thriller puissant. », Claude Leblanc, France Dimanche

« Son style très visuel, sa plume percutante et son histoire ancrée dans l’actualité font de ce Toxique un polar percutant. », A. Q., Paris Normandie. Lire l’article

« Une personnalité toxique, une psychopathe comme vos pires cauchemars ne vous ont jamais permis d’en croiser. Inquiétant ! », Le Télégramme.fr

« Un très bon polar avec un héros à la réputation impeccable mais toturé par son passé, comme piégé entre l’ombre et la lumière, le bien et le mal. », Au féminin.com

« Un excellent polar bien noir. Si vous aimez Braquo, TOXIQUE, est fait pour vous !  », Jerôme Toledano, librairie Les Cyclades

« C’est émouvant, c’est palpitant » Gérard COLLARD, librairie La Griffe Noire, sur France 5.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/06/21 dans Polar, Policier

 

Étiquettes : ,

 
%d blogueurs aiment cette page :