RSS

Résultat de recherche pour ‘nesbo’

Jo Nesbo – La soif

Jo Nesbo – La soif

Tel un enfant qui joue immédiatement avec son jouet qu’il a découvert au pied du sapin de Noël, ce qui est en fait réellement le cas, je me suis lancé dans la lecture du dernier livre de Jo Nesbo mettant en scène son héro favori Harry Hole : La soif.

C’est avec d’autant de joie que j’aborde ce livre que depuis la création de ce blog je crois ne pas avoir trouver écrivain plus régulier, plus authentique, plus addictif que Jo Nesbo.

Alors, allons-nous boire jusqu’à la lie de La soif ?

Résumé du livre

Une jeune femme est assassinée après un rendez-vous pris sur un célèbre site de rencontres. Les violentes marques de morsures trouvées sur le cadavre ne laissent pas de doute : il ne s’agit pas d’un simple fait divers comme tant d’autres, d’un tête-à-tête qui aurait mal tourné avec un maniaque arpentant le Web. C’est un prédateur particulièrement féroce qui a sévi, assoiffé de sang humain. Lorsqu’un deuxième corps est découvert, mutilé selon la même mise en scène macabre, il semble clair qu’un seul homme peut mettre un terme aux agissements du tueur… Mais Harry Hole est réticent à l’idée de s’occuper de cette affaire. Désormais instructeur à l’Ecole de police, apparemment libéré de ses démons et heureux avec son épouse, il s’est promis de ne plus mettre les siens en danger. Malgré tout, un doute s’immisce en lui : ces meurtres pourraient être liés à l’unique enquête non résolue de sa carrière. Il comprend que le destin le place de nouveau face à un dilemme : mener une vie paisible et tirer un trait définitif sur son passé d’enquêteur, ou arrêter enfin le criminel qui lui a jadis échappé et qui continue de le hanter.

Avis

Après trois années d’abstinence de Harry Hole, j’avoue que ce fût un grand bonheur de retrouver le héro favori de Jo Nesbo. Et sans vous dévoiler le livre, je peux vous dire qu’une fois encore, il n’est pas épargné, ne serait-ce que d’être retiré de sa pré-retraite d’enseignant à l’école de police pour partir un une nouvelle fois aux trousses d’un serial killer vampiriste.

Les amateurs de thrillers ne manqueront pas de remarquer que le domaine dans lequel évolue le meurtrier est similaire à celui du dernier roman de Franck Thilliez Sharko. Phénomène de mode ? Connaissance du projet de l’autre ? Même fait divers comme source d’inspiration ? Nous ne le saurons certainement jamais à moins de confronter les deux auteurs, Jo Nesbo plaide pour un hommage à Bram Stocker. Mais pour le plus grand plaisir des lecteurs, ce thème est abordé de façon différente, et les histoires à mille lieux l’une de l’autre.

Une nouvelle fois Jo Nesbo excelle comme romancier policier en nous servant une histoire à multiples rebondissements ancrée dans la société actuelle et ses technologies (réseaux sociaux, impression 3D, …),  une thématique différente. Les expériences passées des personnages aux fondations solides (c’est tout de même la onzième histoire avec Harry Hole) sont exploitées au mieux. Leur psychologie et leurs interrogations ne cessent d’évoluer.

Son écriture est toujours aussi limpide, fluide, avec des rapides qui relancent le flux, mais contrairement à l’eau claire, les lecteurs ne voient pas qui se cachent dans les fonds troubles, ou du moins pas tout de suite.

Pourrions-nous trouver un défaut à ce livre ? Oui, son titre, qui je l’avoue m’a laissé quelque peu sceptique lorsque j’ai découvert le livre en libraire, au point où, si je n’avais pas été fidèle lecteur de Jo Nesbo, je ne suis pas sûr que j’aurais été convaincu d’acheter le livre.

Pour conclure, nous pourrions résumer la critique en disant que ce roman est quasi-parfait et que c’est avec regret que nous devions tourner sa dernière page.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 624 pages
    • Editeur : Gallimard (5 octobre 2017)
    • Collection : Série noire
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2070145042
    • ISBN-13: 978-2070145041
    • Prix : 21,00€
  • eBook
    • Broché: 624 pages
    • Editeur : Gallimard (5 octobre 2017)
    • Collection : Série noire
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2072541711
    • Prix : 13,99€

Revue de presse

« La Soif est un pavé de 624 pages addicti…« , Isabelle Lesniak, Les échos

« En fait, « La soif » est un roman angoissant et pessimiste, …… dont il est difficile de se détacher. », Yann Plougastel, Le Monde

« L’écrivain Jo Nesbo fait partie de ces auteurs qui ne cessent de s’améliorer avec le temps. …. Nesbo réussit encore à convaincre « . Abel Mestre, Le Monde

« Jo Nesbo, le Norvégien qui fait frissonner les lecteurs de romans noirs « , L’Express

Site Internet de l’auteur

http://www.jonesbo.com/

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 2018/01/13 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : ,

Le bonhomme de neige de Joe Nesbo au cinéma

J’ai peur d’aller le voir de epur d’être déçu par le film, tant j’avais aimé le livre… mais point de critique de ce livre car je l’ai lu juste avant de le créer.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/11/09 dans Evénements

 

Étiquettes : , , ,

Jo Nesbo – Soleil de nuit (Du sang sur la glace 2)

Jo Nesbo – Soleil de nuit (Du sang sur la glace 2)

Si la météo de ces derniers jours ne nous a pas permis de voir le soleil, nous allons nous tourner vers Jo Nesbo, notre écrivain norvégien favori pour profiter de son Soleil de nuit.

Ayant abandonné son héros favori, l’inspecteur Harry Hole, usé jusqu’à la corde, l’auteur s’est tourné vers des romans uniques, plus petits. Soleil de nuit est le second tome de la série Du sang sur la glace, que nous avions lu quelques temps de cela.

Alors que le Soleil de nuit va illuminer notre journée ?

Résumé du livre

Chargé de recouvrer les dettes pour le Pêcheur, le trafiquant de drogue le plus puissant d’Oslo, Jon Hansen succombe un jour à la tentation : l’argent proposé par un homme qu’il est chargé de liquider lui permettrait peut-être de payer un traitement expérimental pour sa petite fille, atteinte de leucémie. En vain… Trouvant refuge dans un petit village du Finnmark, le comté le plus isolé de Norvège, et alors qu’il est persuadé d’avoir tout perdu, Jon croise la route de Lea (dont le mari violent vient de disparaître en mer) et de son fils de dix ans, l’espiègle Knut… Une rédemption serait-elle possible ? Mais on ne trahit pas impunément le Pêcheur. Et « rien de pire qu’une balle dont on ne sait pas quand elle va arriver »…

Avis

Comme si l’auteur voulait marquer fermement son éloignement avec son personnage mythique, Harry Hole, Joe Nesbo positionne son récit en plein Nord, au-delà du cercle arctique, là où la vie se fait rare mais où le soleil est permanent en été. La vie est autrement rythmée, beaucoup plus calmement, marquée par la nature. Et le roman suit ce rythme.Cela nous permet de découvrir les habitants de ces régions, leurs coutumes, l’empreinte de la religion et des différentes confréries.

Aussi cher lecteur, si vous êtes habitués aux romans vifs et relevés de Jo Nesob dans les bas fonds d’Oslo, vous serez dépaysés ou déçus. En effet, le Soleil de nuit n’est pas un  Jo Nesbo comme les autres. Beaucoup plus calme, beaucoup plus tourné vers les relations humaines, l’auteur prend le temps de développer la psychologie des personnages et les relations affectives de ses personnages. Par moment, le récit prend des allures de roman Harlequin.

Au final, Jo Nesbo nous livre un roman noir à l’eau de rose. Original de la part de Jo Nesbo, mais avouons-le, on préfère tout de même les Harry Hole.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 224 pages
    • Editeur : Gallimard (24 mars 2016)
    • Collection : Série noire
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2070145239
    • ISBN-13: 978-2070145232
    • Prix : 16,00€
  • eBook
    • Editeur : Gallimard (24 mars 2016)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2072542411
    • Prix : 11,99€

Site Internet de l’auteur

http://www.jonesbo.com/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/06/07 dans Roman, Thrillers

 

Étiquettes : , , , ,

Jo Nesbo – Le fils

Jo Nesbo – Le fils

Est-il encore besoin de présenter Jo Nesbo sur ce blog ?

Si nous avons fait les critiques de Police et dernièrement de Du sang sur la neige, nous n’avons pas pris le temps de faire celles de Le léopard, Fantôme, ou encore le Bonhomme de neige qui m’avait fait découvrir cet auteur dont je suis devenu un fidèle lecteur. Pourquoi ne pas les avoir faites parce que la série Harry Hole arrivait à sa fin et qu’aucune erreur ne figure dans ces livres.

Maintenant que Jo Nesbo doit s’inventer de nouveaux personnages et sortir de la routine littéraire des Harry Hole, nous devons de regarder si la qualité est toujours là.

Alors Le fils est-il le nouveau bébé mérité de Jo Nesbo ?

Résumé du livre

Sonny Lofthus est héroïnomane, mais c’est un prisonnier modèle. Endossant des crimes qu’il n’a pas commis pour expier le souvenir du suicide de son père, policier corrompu, il fait également figure de guérisseur mystique et recueille les confessions de ses codétenus. Un jour, l’une d’elles va tirer Sonny de sa quiétude opiacée. On lui aurait menti toute sa vie, la mort de son père n’aurait rien d’un suicide… Il parvient alors à s’évader de prison et, tout en cherchant une forme de rédemption, va se livrer à une vengeance implacable. Errant dans les bas-fonds d’Oslo, en proie aux démons du ressentiment et du manque, il entend bien faire payer ceux qui ont trahi son père et détruit son existence. Quel qu’en soit le prix.

Avis

De nombreux auteurs n’ont pas su trouver de second souffle après avoir tourné la page d’une série qui leur valut reconnaissance et succès. On pense bien sûr à J.K. Rownling dont les romans de l’après Harry Potter n’ont pas su la montrer auteur à succès dans des romans adultes.

Ce n’est pas le cas de Jo Nesbo qui, une nouvelle fois, a su construire de nouveaux personnages originaux, avec leur propre personnalité. Certes le policier à la poursuite de Sonny a des petits airs de Harry Hole, mais le véritable personnage de ce roman policier est le prisonnier évadé qui rend justice. Bref Jo Nesbo réussit une pirouette de situation : un roman policier dont le méchant devient le héros gentil.

Après on pourrait parler de la rythmique du roman qui ne cesse : une fois la situation mise en place, accrochez-vous cher lecteur car vous n’aurez guère de répit avant la fin de ce livre. Rares sont les petits moments de calme, de flottement où vous aurez la possibilité de lâcher de manière sereine, sans vous demander toutes les 5 minutes ce qui se passe ensuite.

Une nouvelle composante par rapport aux précédents romans : l’humour. Je vous rassure, le roman est loin d’un livre de blagues à Toto, mais l’auteur dissémine de-ci de-là quelques petites piques entre équipiers policiers ou des sorts de bon aloi aux méchants de l’histoire.

Enfin, après avoir eu la chance de visiter Oslo cet été, et vu la description très noire (alcool et drogue) faite de la cité par Jo Nesbo, je me demande comment est perçu cet auteur.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 528 pages
    • Editeur : Gallimard (8 octobre 2015)
    • Collection : Série Noire – Thrillers
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2070147401
    • ISBN-13: 978-2070147403
    • Prix : 21,00€
  • eBook
    • Editeur : Gallimard (8 octobre 2015)
    • Langue : Français
    • EAN : 9782072569685
    • Prix : 14,99€

Site Internet de l’auteur

http://www.jonesbo.com/

 

Revues de presse (mise à jour 2016-01-13)

Télérama : TT : « Laissant de côté l’inspecteur Harry Hole, le Norvégien Jo Nesbø n’abandonne pas pour autant les bas-fonds d’Oslo et les personnages flirtant avec un monde parallèle et foncièrement noir » – Christine Ferniot

 
Poster un commentaire

Publié par le 2015/10/21 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Jo Nesbo – Du sang sur la glace

Jo Nesbo – Du sang sur la glace

Jo Nesbo  est un auteur bien connu des amateurs de thrillers policiers nord-européens et de notre blog.Il est l’auteur d’une des meilleures séries policières de ces dernières années : la série des Harry Hole. Je l’ai malheureusement prise en route avec Le bonhomme de neige, livre qui m’a révélé ce formidable auteur.

Ce qui vous surprendra en trouvant ce livre chez votre libraire favori, c’est la finesse du Sang sur la glace pour un roman de cet auteur. Si cela pourrait être un roman fleuve pour certain(e)s auteur(e)s français(e)s, mais c’est limite une nouvelle pour un auteur qui nous a habitué à 500 à 600 pages.

Mais si Jo Nesbo a fait mincir ses livres, qu’en est-il de son scenario et de ses intrigues ?

Résumé du livre

Quand on gagne sa vie en supprimant des gens, il peut être compliqué, voire dangereux, d’être proche de qui que ce soit.
Olav est le tueur à gages attitré d’un gangster qui règne sur la prostitution et le trafic de drogue à Oslo.
Lorsqu’il tombe enfin sous le charme de la femme de ses rêves, deux problèmes de taille se posent.
C’est la jeune épouse – infidèle – de son patron.
Et il est chargé de la tuer…

Avis

Jo Nesbo laisse se reposer son personnage favori Harry Hole, très fatigué, usé après une 10 de livres très volumineux. Cette fois-ci, l’un des meilleurs auteurs de thrillers policiers norvégiens nous offre un roman 160 pages, donc très court pour un auteur qui nous avait habitué à des pavés.

Du sang sur la neige met en scène un personnage très attachant : une sorte de Léon, du film de Luc Besson. Il exerce le métier, il est tout aussi naïf, un poil moins analphabète mais en prime il est dyslexique et un brin fleur bleue. Et une fois encore, il est mis dans une situation qui lui échappe et qui s’aggrave à chacune de ses tentatives pour rattraper le coup, un peu comme dans Catch 22 de Joseph Heller.

Puisque les similitudes avec le scenario du film est fortement semblable, on pourrait penser qu’il est nul besoin de lire ce livre. Et c’est là que l’expérience de Jo Nesbo se fait valoir : il y a de l’action bien sûr, de l’humour, mais ce sont surtout les différentes rebondissements, sans parler de la double baffe finale, qui tiennent le lecteur en haleine.

Au final, un livre fort agréable et qui se lit à vitesse grand V. Du coup, on regrette le prix très élevé pour un livre de cette épaisseur.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 160 pages
    • Editeur : Gallimard (26 mars 2015)
    • Collection : Série Noire – Thrillers
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2070145220
    • ISBN-13: 978-2070145225
    • Prix : 14,99€
  • eBook
    • Editeur : Editions Gallimard (26 mars 2015)
    • Langue : Français
    • EAN :
    • Prix : 10,99€

Site Internet de l’auteur

http://www.jonesbo.com/

 
2 Commentaires

Publié par le 2015/05/11 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Jo Nesbo – Police

jo nesbo - police Jo Nesbo est un habitué de notre blog (surtout en nouvelles plus qu’en critiques de livre). Grand fan de cet auteur norvégien, je le suis de manière assidu depuis la parution de Le bonhomme de neige qui l’a révélé sur la scène internationale littéraire policière.

Son précédent roman Fantôme nous laissait sur les nerfs avec un cliffhanger des fans de Harry Hole son héro.

Un an s’est écoulé dans les bacs des libraires avant que Police ne vienne le chasser.

Mais 608 pages, en moins d’un an, quand on déclare n’écrire que quand on a du temps (cf. son interview), ne présage-t-il pas d’un roman bâclé commandé par les maisons d’édition ?

Résumé du livre

Quand un policier d’Oslo est assassiné à la date anniversaire et sur les lieux d’un crime non élucidé, cela n’est certainement pas un hasard. Et lorsque deux autres policiers qui ont participé à des enquêtes infructueuses sont tués à leur tour, c’est une évidence : un meurtrier brutal aux méthodes bestiales rôde dans les rues de la capitale norvégienne. La police ne dispose d’aucun indice et, pire encore, elle déplore l’absence de son meilleur limier. Mais aujourd’hui, l’inspecteur Harry Hole n’est plus en mesure d’aider ni de protéger quiconque. Pendant ce temps, à l’hôpital d’Oslo, un homme gravement blessé est dans le coma. Personne ne connaît son nom. Même les policiers chargés de le protéger n’ont pas le droit d’approcher le patient. S’il reprenait conscience, cet inconnu aurait pourtant bien des secrets à révéler…

Avis

Quand la fournée annuelle d’Emilie Nothomb comporte péniblement une centaine de pages avec une page pour presbyte, Jo Nesbo lui est une serial writter. Car oui, ce sont bien 608 pages denses que vous avez entre les mains. D’ailleurs, comme vous ne pourrez pas le lâcher après quelques pages, je vous recommande de recourir à sa version numérique pour alléger votre dos et épargner vos bras.

Oui, une nouvelle fois, c’est un très, TRES, grand roman policier. Oscillant entre roman policier d’enquête, thriller et roman noir, Jo Nesbo sait nous tenir en haleine. Son histoire est finement construite, met en scène de nombreux personnages (c’est le seul point négatif pour nous lecteurs français car il est bien difficile de retenir cette foule de noms norvégiens), tisse des liens entre eux tous. C’est une véritable fresque de la vie d’une ville autour d’une enquête policière : police, politicien et vie personnelle.

La maturité littéraire de Jo Nesbo nous fait penser aux grands romans de James Ellroy.

Mais cet auteur ne se contente pas dépasser la référence du genre, il le dépasse. Car non seulement il malmène les héros de ces personnages, il titille ses lecteurs. Au combien de fois à le lecture de ce roman vous tomberez dans les pièges, faux-semblants et chausse-trappes tendus par l’auteur.

Au final, je ne vous recommande pas de lire ce livre, je vous l’impose… mais à une condition. Pour en profiter pleinement, il faut reprendre la série depuis le Bonhomme de neige (et donc Le léopard, Fantôme) pour profiter pleinement de la psychologie des personnages et de leur évolution. Qualité / Prix imbattable.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Broché: 608 pages
  • Editeur : Gallimard (27 mars 2014)
  • Collection : Série Noire – Thrillers
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070141446
  • ISBN-13: 978-2070141449
  • Prix : 21,00€

Site Internet de l’auteur

http://www.jonesbo.com/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/04/16 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : ,

Interview de Jo Nesbo pour la sortie de Police

20 minutes20 minutes nous fournit une courte mais très intéressante interview de Jo Nesbo, mon auteur policier favori, dont le nouveau roman, Police, vient de paraître.

Article original : c’est ici.

Jo Nesbø: «Les meurtres ont moins de sens dans la réalité que dans les polars»

INTERVIEW – «Police», la dixième aventure de l’inspecteur Harry Hole, sort ce jeudi…Un thriller épais et prenant par un maître norvégien du genre, Jo Nesbø…

La Suède a son Kurt Wallander, l’Islande son Erlendur Sveinsson, pour la Norvège c’est Harry Hole. L’inspecteur bourru créé par l’ex-journaliste et musicien Jo Nesbø, 53 ans, arpente les rues d’Oslo pour élucider des crimes et courir après des serial killers. Sa dernière et dixième aventure, Police (Gallimard, 21 €), sort ce jeudi en France. Interview d’un auteur à succès.

jo neso - police

Comment avez-vous créé Harry Hole?

Quand j’ai commencé à écrire, je ne me l’imaginais pas comme un personnage de série. C’était dans mon premier livre L’Homme chauve-souris que je ne pensais même pas voir publier. J’étais davantage concentré sur l’intrigue que sur le héros. Au second livre, j’ai eu envie de le réutiliser. Ce n’est qu’au troisième que j’ai compris qu’il serait le personnage central d’une série. Une série qui utiliserait la société scandinave comme décor, mais avec une approche américaine, avec un héros dur à cuire, au penchant pour l’alcool, en conflit avec ses proches. Puis j’ai créé des antagonistes dans lesquels il se voit comme dans un miroir.

Il y a aussi une dimension sociale dans vos polars…

Je me perçois davantage comme un écrivain de divertissement. Ce n’est pas dans mes intentions. La seule exception, c’est Rouge-gorge, qui revient sur la manière dont la Norvège a écrit son histoire sur sa participation dans la Seconde Guerre mondiale. J’explore plutôt des thèmes individuels comme les relations père-fils, la jalousie, les crimes commis par la passion.

Comment écrivez-vous?

En notant une idée sur une page ou deux. Puis un synopsis d’une vingtaine de pages voire d’une centaine avec l’intrigue et des bouts de dialogue. Je ne travaille pas tous les jours, je ne suis pas assez organisé. Je veux garder la méthode que j’ai utilisée pour mon premier roman: l’écriture, c’est quand je n’ai rien d’autre à faire.

Du coup, quelle était l’idée principale de Police?

Très inspiré du dramaturge Henrik Ibsen. L’idée que les secrets du passé, enfouis pendant longtemps, commencent à remonter la surface. Des policiers sont tués sur les lieux de crimes sur lesquels ils ont enquêté dans le passé.

Vous vous inspirez de faits divers?

Non, je n’utilise pas les crimes réels. Dans la littérature, les meurtres ont généralement du sens, pas dans la vraie vie.

Vous venez de terminer The Son (Le fils), qui n’est pas un Harry Hole. Pourquoi?

J’ai besoin de prendre un peu congé de Harry de temps en temps. Après avoir écrit un Harry, je peux très bien écrire autre chose comme un livre pour enfants…

jo nesboPour The Son, vous venez de rencontrer l’acteur américain Channing Tatum…

Oui, on a vendu les droits de The Son à Warner Brothers, d’après un synopsis d’une centaine de pages. Warner Brothers les a donnés à Channing Tatum. Il est venu à Oslo avec ses producteurs et on a parlé de cinéma.

Vous avez apprécié des films récemment?

Ça fait longtemps que je n’ai pas été enthousiasmé par un film. Le meilleur film que j’ai vu ces dernières années, c’est Toy Story 3.

Pour ce qui est de la télé, vous avez écrit «Occupied», un projet de série d’anticipation, coproduit par Arte… Presque prémonitoire.

C’est une idée que j’ai eu il y a deux ou trois ans. L’histoire de la Russie qui occupe un autre pays, la Norvège, pour disposer de leurs ressources pétrolières. C’est une occupation douce et sans violence. Mais si rien ne change dans la vie quotidienne, que signifie alors des principes comme la liberté ou l’indépendance nationale?

 
1 commentaire

Publié par le 2014/03/30 dans Actualités

 

Étiquettes : , , ,

Sara Lövestam – Chacun sa vérité

Sara Lövestam – Chacun sa vérité

Je suis tellement en retard dans mes critiques de lire que dans la première version de ce billet, j’avais oublié d’en faire l’introduction et que depuis j’ai lu d’autres livres qui attendent donc à leur tour leur présentation sur ce blog.

Si Sara Lövestamne ne vous dit rien, ce fut mon cas il y a encore quelques jours. A travers des recommandations sur des réseaux sociaux pour son second livre, dont les qualités étaient ventées, j’ai cherché à connaître cette auteure et donc de lire son premier livre Chacun sa vérité primé.

Alors est-ce que les récompenses sont métirées ?

Résumé du livre

 » Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi.  »
Pour gagner sa vie tout en restant sous les radars, Kouplan propose ses services comme détective privé. Se faire invisible, évoluer dans la jungle du Stockholm underground, il connaît : ancien journaliste d’investigation dans son Iran natal, Kouplan est sans-papiers. La fillette de sa première cliente a disparu. Pour une raison mystérieuse, elle aussi souhaite éviter l’administration… Dès lors, de bête traquée, le clandestin se fait chasseur.

Avis

L’enquêteur a été souvent attribué à des personnages troublés comme le policier bourré, le policier asocial, le policier en pleine déprime (chre Nesbo par exemple), la policière garçon manqué (Millenium), le médecin légiste (chez Patricia Cornwell), ou plus classiquement le détective privé ou la vieille dame (chez Agatha Christie). Sara Lövenstram a trouvé la photo manquante à ce panoptique puisque son héro est un jeune SDF en situation irrégulière, clandestin en Suède qui va se faire embaucher comme détective privé par une femme qui ne souhaite pas que la police soit mêlée à l’affaire.

L’originalité de ce livre est donc de s’affranchir de tous les mécanismes et outils traditionnels de l’enquête : point de systèmes informatiques policiers, pas de techniciens de la police scientifique, pas de recours aux caméras de surveillance. Les seules possibilités sont l’enquête de voisinage et l’exploitation des petits cellules grises.

Ne vous attendez donc pas à un roman vif, rythmé, mais bien un roman plus traditionnel des Reines du Crime du siècle dernier dont on devine facilement la conclusion. Par contre, vous y trouverez plaisir à découvrir un autre face de la Suède, de ses pratiques sociales; mais également du mode de vie des exclus de la société avec une perpétuelle épée de Damoclès au-dessus de leur tête.

Je conseillerai donc ce livre aux personnes habitués aux romans « classiques » désireuses de lire un roman policier, sobre, fluide, sans effets sanglants ou stressants.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 304 pages
    • Editeur : Robert Laffont (3 novembre 2016)
    • Collection : LA BÊTE NOIRE
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2221190165
    • ISBN-13: 978-2221190166
    • Prix : 19,00€
  • Livre Poche
    • Poche: 304 pages
    • Editeur : Pocket (11 janvier 2018)
    • Collection : THRILLER
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2266278231
    • ISBN-13: 978-2266278232
    • Prix : 6,95€
  • eBook
    • Editeur : Robert Laffont (3 novembre 2016)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2221198414
    • Prix : 7,99€

Revue de presse

«Chacun sa vérité» de Sara Lövestam, un polar qui dévoile la Suède des immigrés« , 20 Minutes, Laurent Bainier

 » Un polar étonnant.  » Pascale Frey – ELLE

 » Sara Lövestam entraîne le lecteur dans une réflexion humaniste.  » Élise Lépine – Sang froid

 » Sara Lövestam frappe fort : dans la singularité de son personnage et dans l’histoire qu’elle raconte. Ce roman s’avale avec une passion féroce.  » Rémy Beurion – Le Berry républicain

Récompenses

Grand Prix de la Littérature Policière 2017  Domaine Etranger

 
Poster un commentaire

Publié par le 2018/01/25 dans Policier

 

Étiquettes : ,

Découvertes

Découvertes

Découvertes Mars 2018

  • Serge Lehman – L’homme gribouillé
  • Anthony Yvo Combrexelle – Presque Minuit
  • Nicolas Texier – Opération Sabines – Tome 1 – Monts et merveilles
  • Chris Colfer – Le pays des contes – Tomes 1 à 5

Des découvertes de dernière minute pour Noël 2017

  • Shari Lapena – Le couple d’à côté
  • Ian McDonald – Le fleuve des dieux
  • Laurent Loison – Cyanure (*)
  • Stephen King – Owen King – Sleeping Beauties (*)
  • Pullman Philip – La Trilogie de la Poussière, Tome 1 (*)

Découvertes novembre 2017 – Policiers, Polars et Thrillers

  • Caryl Ferey – Norilsk
  • Tony Cossu – A chacun sa loi
  • Fabrice Barbeau – Itinéraire d’une mort annoncée
  • Luca d’Andrea – L’essence du mal
  • P. D. James – A en perdre sommeil – 6 histoires assassines

Découvertes novembre 2017 – Cuisine

  • Yann Couvreur – La pâtisserie
  • Cédric Grolet – Fruits
  • Alba Pezone – Cucina

Découvertes mai 2017

  • Duane Swierczynsk – Canari (*)
  • Matt Suddain – Théâtre des dieux
  • A. A. Attanasio – Radix
  • Dmitry Glukhovsky – Métro 2033 , Métro 2034, Métro 2035
  • Sébastien Bohler – L’homme qui haïssait le bien

Découvertes mars 2017

Découvertes décembre 2016

  • Michael Kenna – Images du septième jour, 1974-2009
  • Jean-Pierre Montanay – Poulpe
  • Serge Ramelli – Paris
  • Andry Kokotukha – Zone d’anomalie
  • Megan Miranda – Évanouies

Notre sélection de livres pour Noël 2016

  • Laurent Loison – Charade
  • René Manzor – Dans les brumes du mal
  • Stephan Adrian , Alisa Kotmair – Les plus beaux voyages en train : L’art du voyage
  • Philippe Potevin – Regards vagabonds, Roaming views, Paris
  • Nicolas Bernardé – Invitation d’un pâtissier voyageur
  • Christophe Felder – Gâteaux
  • Edward Burtynsky – Eléments essentiels

Découvertes octobre 2016

Découvertes Mai 2016

  • Kevin Sands – Le mystère Blackthorn
  • Lorraine Heymes – Le conteur Tome 1 – L’enfant qui n’aimait pas rêver
  • Russel Wangersky – Les courses
  • L.L. Koetzer – Anamnèse de Lady Star
  • Nancy Kress – Le nexus du Docteur Erdmann

Découvertes Mars 2016

  • J.J.Connolly – Viva la madness
  • Sébastien Raizer – Sagittarius (L’alignement des équinoxes II)
  • Carrie Rayan – La carte des mille mondes
  • Patrick Sénécal – Le vide

Découvertes Novembre 2015

  • Stéphane de Groodt – Le livre de la jongle
  • Ann Leckie – La justice de l’ancillaire (Les chroniques de Radch, Tome 1)
  • Guy Haley – Les chroniques de la science-fiction
  • Sandrone Dazieri – Tu tueras le père
  • Miquel Bulnes – Le sang de nos veines
  • Dennis Lehanne – Le monde disparu
  • Boualem Sansal – 2084 : La fin du monde

Découvertes Novembre 2015 – Spécial Enfants

  • Françoize Boucher – Le livre qui explique tout sur tes parents
  • Charles Guilman – Le collège Lovecraft : Tome 1, Professeur Gargouille
  • Evelyne Brisou-Pellen – Le Manoir, Tome 1, Liam et la carte d’éternité
  • Bernard Villiot – Souffleur de rêves

Découvertes Mai 2015

Découvertes Avril 2015

Découvertes janvier 2015

Découvertes décembre 2014

  • Gilles Laurendon – Recettes et secrets des monastère
  • Peter May – La trilogie écossaise
  • Eric Kayser – L’atelier gourmand
  • Patrick Seth – Treize

Découvertes octobre 2014

Découvertes Mai 2014

Découvertes de Mars 2014

Découvertes Janvier 2014

  • Christine Manfield – Saveurs indiennes – Un voyage initiatique et gourmand
  • David-James Kennedy – Ressacs
  • Emmanuel Grand – Terminus Beltz
  • Gustavo Malajovich – Le jardin de bronze

Découvertes décembre 2013

  • Zygmunt Miloszewski – Les impliqués
  • William Johnson – Histoire de la photographie

Découvertes Octobre 2013

  • Benoît Sokal – Canardo 22 – Le vieux canard et la mer
  • Laura Zavan – Venise : Les recettes culte
  • Marcello Simoni – Le marchand de livres maudits
  • Tom Clancy – Cybermenace
  • Donato Carrisi – L’écorchée

Découvertes Septembre 2013 (3) : 100% english

  • Toby Barlow – Baba Yaga
  • Robert Galbraith (alias J.K. Rowling) – The cuckoo’s calling
  • Joe Nesbo – Police

Découvertes Septembre 2013 (2) : 100% polar

Découvertes Juin 2013

Découvertes Mai 2013

Découvertes Avril 2013

  • Lars Kepler – Incurables
  • Jo Nesbo – Fantôme

Découvertes Février 2013

Découvertes – Janvier 2013

Découvertes – Septembre 2012

Découvertes Septembre 2012 – 2nde partie

  • Steve Berry – Le Code Jefferson
  • Collectif – Modernist Cuisine
  • Frères Troisgros – La Colline Du Colombier

Découvertes – Septembre 2012

Découvertes & achats de Juin 2012

Découvertes de Mars 2012

  • Piège numérique de Christian Olivaux
  • Le prix à payer de Lotte Hammer
  • Voile rouge de Patricia Cornwell
  • Le bras du diable de Julie Waeckerti
  • La saga La roue du temps de Robert Jordan

Découvertes de février 2012

  • Piège boréal de David Moitet
  • Le diable sur les épaules de Christian Carayon
  • Europa blues d’Arne Dahl
  • Les fleurs de l’ombre de Steve Mosby
  • Le mystère de la chambre 51 de Martha Grimes
  • Féerie pour les ténèbres de Jérôme Noirez (2 tomes)
  • Le onzième pion de Heinrich Steinfest

Découvertes décembre 2011

 

Le Père Noël est passé chez QuoiLire

Le Père Noël est passé chez QuoiLire

Voici les deux livres qui ont été déposés au pied de mon sapin de Noël.

Cela peut paraître peu mais c’est la première fois depuis 5 ans que les gens prennent le risque de m’offrir des livres (de crainte que je ne les ai déjà). Merci à eux.

Daniel Rondeau – Mécaniques du chaos

Et si la fiction était le meilleur moyen pour raconter un monde où l’argent sale et le terrorisme mènent la danse  ? Ils s’appellent Grimaud, Habiba, Bruno, Rifat, Rim, Jeannette, Levent, Emma, Sami, Moussa, Harry. Ce sont nos contemporains. Otages du chaos général, comme nous. Dans un pays à bout de souffle, le nôtre, pressé de liquider à la fois le sacré et l’amour, ils se comportent souvent comme s’ils avaient perdu le secret de la vie. Chacun erre dans son existence comme en étrange pays dans son pays lui-même.
Mécaniques du chaos est un roman polyphonique d’une extraordinaire maîtrise qui se lit comme un thriller. Il nous emporte des capitales de l’Orient compliqué aux friches urbaines d’une France déboussolée, des confins du désert libyen au cœur du pouvoir parisien, dans le mouvement d’une Histoire qui ne s’arrête jamais.

Grand prix du roman de l’Académie Française 2017

Jo Nesbo – La soif

Une jeune femme est assassinée après un rendez-vous pris sur un célèbre site de rencontres. Les violentes marques de morsures trouvées sur le cadavre ne laissent pas de doute : il ne s’agit pas d’un simple fait divers comme tant d’autres, d’un tête-à-tête qui aurait mal tourné avec un maniaque arpentant le Web. C’est un prédateur particulièrement féroce qui a sévi, assoiffé de sang humain. Lorsqu’un deuxième corps est découvert, mutilé selon la même mise en scène macabre, il semble clair qu’un seul homme peut mettre un terme aux agissements du tueur… Mais Harry Hole est réticent à l’idée de s’occuper de cette affaire. Désormais instructeur à l’Ecole de police, apparemment libéré de ses démons et heureux avec son épouse, il s’est promis de ne plus mettre les siens en danger. Malgré tout, un doute s’immisce en lui : ces meurtres pourraient être liés à l’unique enquête non résolue de sa carrière. Il comprend que le destin le place de nouveau face à un dilemme : mener une vie paisible et tirer un trait définitif sur son passé d’enquêteur, ou arrêter enfin le criminel qui lui a jadis échappé et qui continue de le hanter.

La critique de ces livres viendra dans les prochaines semaines.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/12/27 dans Livres

 

Étiquettes : , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :