RSS

Résultat de recherche pour ‘nesbo’

Jo Nesbo – Soleil de nuit (Du sang sur la glace 2)

Jo Nesbo – Soleil de nuit (Du sang sur la glace 2)

Si la météo de ces derniers jours ne nous a pas permis de voir le soleil, nous allons nous tourner vers Jo Nesbo, notre écrivain norvégien favori pour profiter de son Soleil de nuit.

Ayant abandonné son héros favori, l’inspecteur Harry Hole, usé jusqu’à la corde, l’auteur s’est tourné vers des romans uniques, plus petits. Soleil de nuit est le second tome de la série Du sang sur la glace, que nous avions lu quelques temps de cela.

Alors que le Soleil de nuit va illuminer notre journée ?

Résumé du livre

Chargé de recouvrer les dettes pour le Pêcheur, le trafiquant de drogue le plus puissant d’Oslo, Jon Hansen succombe un jour à la tentation : l’argent proposé par un homme qu’il est chargé de liquider lui permettrait peut-être de payer un traitement expérimental pour sa petite fille, atteinte de leucémie. En vain… Trouvant refuge dans un petit village du Finnmark, le comté le plus isolé de Norvège, et alors qu’il est persuadé d’avoir tout perdu, Jon croise la route de Lea (dont le mari violent vient de disparaître en mer) et de son fils de dix ans, l’espiègle Knut… Une rédemption serait-elle possible ? Mais on ne trahit pas impunément le Pêcheur. Et « rien de pire qu’une balle dont on ne sait pas quand elle va arriver »…

Avis

Comme si l’auteur voulait marquer fermement son éloignement avec son personnage mythique, Harry Hole, Joe Nesbo positionne son récit en plein Nord, au-delà du cercle arctique, là où la vie se fait rare mais où le soleil est permanent en été. La vie est autrement rythmée, beaucoup plus calmement, marquée par la nature. Et le roman suit ce rythme.Cela nous permet de découvrir les habitants de ces régions, leurs coutumes, l’empreinte de la religion et des différentes confréries.

Aussi cher lecteur, si vous êtes habitués aux romans vifs et relevés de Jo Nesob dans les bas fonds d’Oslo, vous serez dépaysés ou déçus. En effet, le Soleil de nuit n’est pas un  Jo Nesbo comme les autres. Beaucoup plus calme, beaucoup plus tourné vers les relations humaines, l’auteur prend le temps de développer la psychologie des personnages et les relations affectives de ses personnages. Par moment, le récit prend des allures de roman Harlequin.

Au final, Jo Nesbo nous livre un roman noir à l’eau de rose. Original de la part de Jo Nesbo, mais avouons-le, on préfère tout de même les Harry Hole.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 224 pages
    • Editeur : Gallimard (24 mars 2016)
    • Collection : Série noire
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2070145239
    • ISBN-13: 978-2070145232
    • Prix : 16,00€
  • eBook
    • Editeur : Gallimard (24 mars 2016)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2072542411
    • Prix : 11,99€

Site Internet de l’auteur

http://www.jonesbo.com/

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/06/07 dans Roman, Thrillers

 

Étiquettes : , , , ,

Jo Nesbo – Le fils

Jo Nesbo – Le fils

Est-il encore besoin de présenter Jo Nesbo sur ce blog ?

Si nous avons fait les critiques de Police et dernièrement de Du sang sur la neige, nous n’avons pas pris le temps de faire celles de Le léopard, Fantôme, ou encore le Bonhomme de neige qui m’avait fait découvrir cet auteur dont je suis devenu un fidèle lecteur. Pourquoi ne pas les avoir faites parce que la série Harry Hole arrivait à sa fin et qu’aucune erreur ne figure dans ces livres.

Maintenant que Jo Nesbo doit s’inventer de nouveaux personnages et sortir de la routine littéraire des Harry Hole, nous devons de regarder si la qualité est toujours là.

Alors Le fils est-il le nouveau bébé mérité de Jo Nesbo ?

Résumé du livre

Sonny Lofthus est héroïnomane, mais c’est un prisonnier modèle. Endossant des crimes qu’il n’a pas commis pour expier le souvenir du suicide de son père, policier corrompu, il fait également figure de guérisseur mystique et recueille les confessions de ses codétenus. Un jour, l’une d’elles va tirer Sonny de sa quiétude opiacée. On lui aurait menti toute sa vie, la mort de son père n’aurait rien d’un suicide… Il parvient alors à s’évader de prison et, tout en cherchant une forme de rédemption, va se livrer à une vengeance implacable. Errant dans les bas-fonds d’Oslo, en proie aux démons du ressentiment et du manque, il entend bien faire payer ceux qui ont trahi son père et détruit son existence. Quel qu’en soit le prix.

Avis

De nombreux auteurs n’ont pas su trouver de second souffle après avoir tourné la page d’une série qui leur valut reconnaissance et succès. On pense bien sûr à J.K. Rownling dont les romans de l’après Harry Potter n’ont pas su la montrer auteur à succès dans des romans adultes.

Ce n’est pas le cas de Jo Nesbo qui, une nouvelle fois, a su construire de nouveaux personnages originaux, avec leur propre personnalité. Certes le policier à la poursuite de Sonny a des petits airs de Harry Hole, mais le véritable personnage de ce roman policier est le prisonnier évadé qui rend justice. Bref Jo Nesbo réussit une pirouette de situation : un roman policier dont le méchant devient le héros gentil.

Après on pourrait parler de la rythmique du roman qui ne cesse : une fois la situation mise en place, accrochez-vous cher lecteur car vous n’aurez guère de répit avant la fin de ce livre. Rares sont les petits moments de calme, de flottement où vous aurez la possibilité de lâcher de manière sereine, sans vous demander toutes les 5 minutes ce qui se passe ensuite.

Une nouvelle composante par rapport aux précédents romans : l’humour. Je vous rassure, le roman est loin d’un livre de blagues à Toto, mais l’auteur dissémine de-ci de-là quelques petites piques entre équipiers policiers ou des sorts de bon aloi aux méchants de l’histoire.

Enfin, après avoir eu la chance de visiter Oslo cet été, et vu la description très noire (alcool et drogue) faite de la cité par Jo Nesbo, je me demande comment est perçu cet auteur.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 528 pages
    • Editeur : Gallimard (8 octobre 2015)
    • Collection : Série Noire – Thrillers
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2070147401
    • ISBN-13: 978-2070147403
    • Prix : 21,00€
  • eBook
    • Editeur : Gallimard (8 octobre 2015)
    • Langue : Français
    • EAN : 9782072569685
    • Prix : 14,99€

Site Internet de l’auteur

http://www.jonesbo.com/

 

Revues de presse (mise à jour 2016-01-13)

Télérama : TT : « Laissant de côté l’inspecteur Harry Hole, le Norvégien Jo Nesbø n’abandonne pas pour autant les bas-fonds d’Oslo et les personnages flirtant avec un monde parallèle et foncièrement noir » – Christine Ferniot

 
Poster un commentaire

Publié par le 2015/10/21 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Jo Nesbo – Du sang sur la glace

Jo Nesbo – Du sang sur la glace

Jo Nesbo  est un auteur bien connu des amateurs de thrillers policiers nord-européens et de notre blog.Il est l’auteur d’une des meilleures séries policières de ces dernières années : la série des Harry Hole. Je l’ai malheureusement prise en route avec Le bonhomme de neige, livre qui m’a révélé ce formidable auteur.

Ce qui vous surprendra en trouvant ce livre chez votre libraire favori, c’est la finesse du Sang sur la glace pour un roman de cet auteur. Si cela pourrait être un roman fleuve pour certain(e)s auteur(e)s français(e)s, mais c’est limite une nouvelle pour un auteur qui nous a habitué à 500 à 600 pages.

Mais si Jo Nesbo a fait mincir ses livres, qu’en est-il de son scenario et de ses intrigues ?

Résumé du livre

Quand on gagne sa vie en supprimant des gens, il peut être compliqué, voire dangereux, d’être proche de qui que ce soit.
Olav est le tueur à gages attitré d’un gangster qui règne sur la prostitution et le trafic de drogue à Oslo.
Lorsqu’il tombe enfin sous le charme de la femme de ses rêves, deux problèmes de taille se posent.
C’est la jeune épouse – infidèle – de son patron.
Et il est chargé de la tuer…

Avis

Jo Nesbo laisse se reposer son personnage favori Harry Hole, très fatigué, usé après une 10 de livres très volumineux. Cette fois-ci, l’un des meilleurs auteurs de thrillers policiers norvégiens nous offre un roman 160 pages, donc très court pour un auteur qui nous avait habitué à des pavés.

Du sang sur la neige met en scène un personnage très attachant : une sorte de Léon, du film de Luc Besson. Il exerce le métier, il est tout aussi naïf, un poil moins analphabète mais en prime il est dyslexique et un brin fleur bleue. Et une fois encore, il est mis dans une situation qui lui échappe et qui s’aggrave à chacune de ses tentatives pour rattraper le coup, un peu comme dans Catch 22 de Joseph Heller.

Puisque les similitudes avec le scenario du film est fortement semblable, on pourrait penser qu’il est nul besoin de lire ce livre. Et c’est là que l’expérience de Jo Nesbo se fait valoir : il y a de l’action bien sûr, de l’humour, mais ce sont surtout les différentes rebondissements, sans parler de la double baffe finale, qui tiennent le lecteur en haleine.

Au final, un livre fort agréable et qui se lit à vitesse grand V. Du coup, on regrette le prix très élevé pour un livre de cette épaisseur.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 160 pages
    • Editeur : Gallimard (26 mars 2015)
    • Collection : Série Noire – Thrillers
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2070145220
    • ISBN-13: 978-2070145225
    • Prix : 14,99€
  • eBook
    • Editeur : Editions Gallimard (26 mars 2015)
    • Langue : Français
    • EAN :
    • Prix : 10,99€

Site Internet de l’auteur

http://www.jonesbo.com/

 
2 Commentaires

Publié par le 2015/05/11 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Jo Nesbo – Police

jo nesbo - police Jo Nesbo est un habitué de notre blog (surtout en nouvelles plus qu’en critiques de livre). Grand fan de cet auteur norvégien, je le suis de manière assidu depuis la parution de Le bonhomme de neige qui l’a révélé sur la scène internationale littéraire policière.

Son précédent roman Fantôme nous laissait sur les nerfs avec un cliffhanger des fans de Harry Hole son héro.

Un an s’est écoulé dans les bacs des libraires avant que Police ne vienne le chasser.

Mais 608 pages, en moins d’un an, quand on déclare n’écrire que quand on a du temps (cf. son interview), ne présage-t-il pas d’un roman bâclé commandé par les maisons d’édition ?

Résumé du livre

Quand un policier d’Oslo est assassiné à la date anniversaire et sur les lieux d’un crime non élucidé, cela n’est certainement pas un hasard. Et lorsque deux autres policiers qui ont participé à des enquêtes infructueuses sont tués à leur tour, c’est une évidence : un meurtrier brutal aux méthodes bestiales rôde dans les rues de la capitale norvégienne. La police ne dispose d’aucun indice et, pire encore, elle déplore l’absence de son meilleur limier. Mais aujourd’hui, l’inspecteur Harry Hole n’est plus en mesure d’aider ni de protéger quiconque. Pendant ce temps, à l’hôpital d’Oslo, un homme gravement blessé est dans le coma. Personne ne connaît son nom. Même les policiers chargés de le protéger n’ont pas le droit d’approcher le patient. S’il reprenait conscience, cet inconnu aurait pourtant bien des secrets à révéler…

Avis

Quand la fournée annuelle d’Emilie Nothomb comporte péniblement une centaine de pages avec une page pour presbyte, Jo Nesbo lui est une serial writter. Car oui, ce sont bien 608 pages denses que vous avez entre les mains. D’ailleurs, comme vous ne pourrez pas le lâcher après quelques pages, je vous recommande de recourir à sa version numérique pour alléger votre dos et épargner vos bras.

Oui, une nouvelle fois, c’est un très, TRES, grand roman policier. Oscillant entre roman policier d’enquête, thriller et roman noir, Jo Nesbo sait nous tenir en haleine. Son histoire est finement construite, met en scène de nombreux personnages (c’est le seul point négatif pour nous lecteurs français car il est bien difficile de retenir cette foule de noms norvégiens), tisse des liens entre eux tous. C’est une véritable fresque de la vie d’une ville autour d’une enquête policière : police, politicien et vie personnelle.

La maturité littéraire de Jo Nesbo nous fait penser aux grands romans de James Ellroy.

Mais cet auteur ne se contente pas dépasser la référence du genre, il le dépasse. Car non seulement il malmène les héros de ces personnages, il titille ses lecteurs. Au combien de fois à le lecture de ce roman vous tomberez dans les pièges, faux-semblants et chausse-trappes tendus par l’auteur.

Au final, je ne vous recommande pas de lire ce livre, je vous l’impose… mais à une condition. Pour en profiter pleinement, il faut reprendre la série depuis le Bonhomme de neige (et donc Le léopard, Fantôme) pour profiter pleinement de la psychologie des personnages et de leur évolution. Qualité / Prix imbattable.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Broché: 608 pages
  • Editeur : Gallimard (27 mars 2014)
  • Collection : Série Noire – Thrillers
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070141446
  • ISBN-13: 978-2070141449
  • Prix : 21,00€

Site Internet de l’auteur

http://www.jonesbo.com/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/04/16 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : ,

Interview de Jo Nesbo pour la sortie de Police

20 minutes20 minutes nous fournit une courte mais très intéressante interview de Jo Nesbo, mon auteur policier favori, dont le nouveau roman, Police, vient de paraître.

Article original : c’est ici.

Jo Nesbø: «Les meurtres ont moins de sens dans la réalité que dans les polars»

INTERVIEW – «Police», la dixième aventure de l’inspecteur Harry Hole, sort ce jeudi…Un thriller épais et prenant par un maître norvégien du genre, Jo Nesbø…

La Suède a son Kurt Wallander, l’Islande son Erlendur Sveinsson, pour la Norvège c’est Harry Hole. L’inspecteur bourru créé par l’ex-journaliste et musicien Jo Nesbø, 53 ans, arpente les rues d’Oslo pour élucider des crimes et courir après des serial killers. Sa dernière et dixième aventure, Police (Gallimard, 21 €), sort ce jeudi en France. Interview d’un auteur à succès.

jo neso - police

Comment avez-vous créé Harry Hole?

Quand j’ai commencé à écrire, je ne me l’imaginais pas comme un personnage de série. C’était dans mon premier livre L’Homme chauve-souris que je ne pensais même pas voir publier. J’étais davantage concentré sur l’intrigue que sur le héros. Au second livre, j’ai eu envie de le réutiliser. Ce n’est qu’au troisième que j’ai compris qu’il serait le personnage central d’une série. Une série qui utiliserait la société scandinave comme décor, mais avec une approche américaine, avec un héros dur à cuire, au penchant pour l’alcool, en conflit avec ses proches. Puis j’ai créé des antagonistes dans lesquels il se voit comme dans un miroir.

Il y a aussi une dimension sociale dans vos polars…

Je me perçois davantage comme un écrivain de divertissement. Ce n’est pas dans mes intentions. La seule exception, c’est Rouge-gorge, qui revient sur la manière dont la Norvège a écrit son histoire sur sa participation dans la Seconde Guerre mondiale. J’explore plutôt des thèmes individuels comme les relations père-fils, la jalousie, les crimes commis par la passion.

Comment écrivez-vous?

En notant une idée sur une page ou deux. Puis un synopsis d’une vingtaine de pages voire d’une centaine avec l’intrigue et des bouts de dialogue. Je ne travaille pas tous les jours, je ne suis pas assez organisé. Je veux garder la méthode que j’ai utilisée pour mon premier roman: l’écriture, c’est quand je n’ai rien d’autre à faire.

Du coup, quelle était l’idée principale de Police?

Très inspiré du dramaturge Henrik Ibsen. L’idée que les secrets du passé, enfouis pendant longtemps, commencent à remonter la surface. Des policiers sont tués sur les lieux de crimes sur lesquels ils ont enquêté dans le passé.

Vous vous inspirez de faits divers?

Non, je n’utilise pas les crimes réels. Dans la littérature, les meurtres ont généralement du sens, pas dans la vraie vie.

Vous venez de terminer The Son (Le fils), qui n’est pas un Harry Hole. Pourquoi?

J’ai besoin de prendre un peu congé de Harry de temps en temps. Après avoir écrit un Harry, je peux très bien écrire autre chose comme un livre pour enfants…

jo nesboPour The Son, vous venez de rencontrer l’acteur américain Channing Tatum…

Oui, on a vendu les droits de The Son à Warner Brothers, d’après un synopsis d’une centaine de pages. Warner Brothers les a donnés à Channing Tatum. Il est venu à Oslo avec ses producteurs et on a parlé de cinéma.

Vous avez apprécié des films récemment?

Ça fait longtemps que je n’ai pas été enthousiasmé par un film. Le meilleur film que j’ai vu ces dernières années, c’est Toy Story 3.

Pour ce qui est de la télé, vous avez écrit «Occupied», un projet de série d’anticipation, coproduit par Arte… Presque prémonitoire.

C’est une idée que j’ai eu il y a deux ou trois ans. L’histoire de la Russie qui occupe un autre pays, la Norvège, pour disposer de leurs ressources pétrolières. C’est une occupation douce et sans violence. Mais si rien ne change dans la vie quotidienne, que signifie alors des principes comme la liberté ou l’indépendance nationale?

 
1 commentaire

Publié par le 2014/03/30 dans Actualités

 

Étiquettes : , , ,

BePolar récompense QuoiLire

BePolar récompense QuoiLire

Voici le mail que j’ai reçu aujourd’hui et qui m’a fait particulièrement plaisir.

 

 
1 commentaire

Publié par le 2017/08/07 dans Concours

 

Étiquettes : ,

Le bonhomme de neige au cinéma

Le bonhomme de neige au cinéma

Au cinéma le 29 novembre d’après l’œuvre de Jo Nesbo du même nom.

 
 

Étiquettes : , , ,

L’Express conseille 8 thrillers à lire en poche cet été

Je ne vais que citer les titres et auteurs des livres conseillés, mais je ne peux que vous conseiller d’aller lire l’article original pour une plus ample présentation de chacun d’eux.

http://www.lexpress.fr/culture/livre/huit-thrillers-a-lire-en-poche-cet-ete_1916771.html#OPFvQMpAfCm5vjrs.01

Les 8 thrillers conseillés sont :

  • Le Gang des rêves (La gang dei sogni), par Luca Di Fulvio
  • Les dix enquêtes de Harry Hole, par Jo Nesbo
  • Le Cercle de Farthing (Farthing), par Jo Walton
  • Entre hommes (Entre hombres), par Germán Maggiori
  • La Loi des Wolfe (The Rules of Wolfe), par James Carlos Blake
  • Baad, par Cédric Bannel
  • Les Noirs et les Rouges, par Alberto Garlini
  • Assurance sur la mort (Three of a Kind), par James M. Cain
 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/07/06 dans A lire, Sites Internet

 

Étiquettes :

Bernard Minier – Nuit

Bernard Minier – Nuit

Depuis 12 mois, Bernard Minier est coutumier de notre blog puisqu’en plus de participer à 13 à table, de voir une adaptation de Glacé à la télévision, cet auteur tient l’allure d’un roman par an?

Après une incursion dans un polar très noir (et très bon) avec Une putain d’histoire, Bernard Minier remet au service son policier préféré Martin Servaz pour une troisième aventure avec son ennemi en titre : Julian Hirtmann.

Alors est-ce que Nuit est-il un bon roman policier, bien noir, qui ne nuira pas à la série ?

Résumé du livre

Nuit de tempête en mer du Nord. Secoué par des vents violents, l’hélicoptère dépose Kirsten Nigaard sur la plate-forme pétrolière. L’inspectrice norvégienne enquête sur le meurtre d’une technicienne de la base off-shore.

Un homme manque à l’appel. En fouillant sa cabine, Kirsten découvre une série de photos. Quelques jours plus tard, elle est dans le bureau de Martin Servaz.

L’absent s’appelle Julian Hirtmann, le tueur retors et insaisissable que le policier poursuit depuis des années. Étrangement, sur plusieurs clichés, Martin Servaz apparaît. Suivi, épié.

Kirsten lui tend alors une autre photo. Celle d’un enfant.
Au dos, juste un prénom : GUSTAV

Pour Kirsten et Martin, c’est le début d’un voyage terrifiant. Avec, au bout de la nuit, le plus redoutable des ennemis.

Avis

Il y a des auteurs qui malmènent leur héros et qui les usent jusqu’à la corde. Tout comme Jo Nesbo avec Harry Hole, Bernard Minier n’épargne pas Martin Servza dans nuit. Il bât même un record de vitesse quant à le mettre quelques sur la touche dès le quatrième tome.

Un point positif au crédit de Bernard Minier est l’évolution de son personnage. Loin de le cantonner dans une routine et un fonctionnement prédéfini, dans Nuit, l’auteur fait évoluer la psychologie de son héros : plus sombre, plus solitaire au point de délaisser son équipe. Cependant, et cette fois-ci gros point négatif à l’auteur, dans ce roman, en rendant Martin Servaz plus solitaire, il ne compense pas le délaissement de son équipe. S’il l’affuble d’une collègue suédoise, celle-ci est totalement insipide par rapport aux membres de son équipes hauts en couleurs, et n’apporte que peu de chose à l’histoire.

Pour ce qui est de l’histoire, il n’y a pas vraiment de surprise, elle est plutôt linéaire, et les effets de dernières pages sont assez convenus. Cette fois, l’auteur ne nous sommet pas une intrigue dont il faut trouver la solution, mais un thriller, un histoire noire, dont nous sommes pris à témoin…. sans doute un héritage de son précédent roman Une putain d’histoire.

En dehors de cela, ce roman policier est agréable à lire, l’auteur installe une belle ambiance et varie le rythme de son roman au fil des pages. L’écriture est toujours aussi fluide et les références musicales ne se limitent plus à Mähler qui rencontre peu d’amateurs dans son lectorat.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 525 pages
    • Editeur : XO (21 février 2017)
    • Langue : Français
    • ISBN-10 : 2845638272
    • ISBN-13 : 978-2845638273
    • Prix : 21,90€
  • eBook
    • Editeur : XO (21 février 2017)
    • Langue : Français
    • EAN : 978-2845639164
    • Prix : 13,99€

Site Internet de l’auteur

http://www.bernard-minier.com/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/04/10 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,

Inger Wolf – Noir septembre

Inger Wolf – Noir septembre

Encore relativement inconnue en France, j’avais découvert Inger Wolf en juin dernier avec Mauvaises eaux. J’étais mitigé dans mon ressenti à l’issue de sa lecture.

Cette fois-ci je vais me lancer dans la lecture de Noir Septembre, premier livre de cet auteur, mais le dernier à être publié en France. Je n’ai jamais compris comment se faisait la sélection de l’ordonnancement de la publication des œuvres d’un auteur étranger, qui plus est quand il s’agit d’une série avec les mêmes personnages.

Alors est-ce que Noir septembre revêt la couleur du roman noir ou reste-t-il dans une fiction policière plus classique ?

Résumé du livre

Septembre touche à sa fin dans la ville portuaire d’Arhus au Danemark. Un soir, Anna, une jeune mère célibataire, ne rentre pas de son jogging quotidien dans les bois. Au matin, on trouve son corps sur un lit de feuilles mortes au milieu d’une clairière, la gorge tranchée, un bouquet de ciguë séchée étalé sur la poitrine… Une mauvaise rencontre ? Mais bientôt le commissaire Daniel Trokic et son équipe découvrent un lien entre Anna et un brillant chercheur en psychiatrie disparu huit semaines plus tôt. De fausses pistes en rebondissements, la police criminelle d’Arhus n’est pas au bout de ses peines…

Avis

Comme je le disais déjà pour Mauvaises eaux, Inger Wolf est un romancière de romans policiers classiques. Ne vous attendez pas à un roman bourré d’actions, de rebondissements comme chez Jo Nesbo, de scènes fortes comme chez Jean-Christophe Grangé, ou d’ultra-réalismes comme chez Olivier Norek.

Cependant, cela ne veut pas dire que cette histoire est de mauvaise qualité. En effet, même si l’histoire est sans grande surprise, elle a le mérite de laisser place à la psychologie des personnage.Nous (re)découvrons donc Daniel Trokic, flic légèrement torturé, célibataire, archétype du justicier solitaire, qui se trouve confronter à un meurtre avec un symbolique étrange.

Mais cette histoire offre aussi l’originalité de prendre place dans une ville de taille modeste. Cela nous change des traditionnelles capitales européennes ou mégalopoles américaines. Les moyens policiers sont donc essentiellement accès sur l’humain et moins sur la technique, où les relations professionnelles tiennent presque de liens familiaux.On se plait à suivre l’évolution de ces relations en place d’une enquête policière compliquée

Et comme l’écriture est agréable, fluide, avec de de temps à autres une pointe d’humour, la lecture de ce livre est agréable.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 346 pages
    • Editeur : Mirobole Editions (2 avril 2015)
    • Collection : Horizons noirs
    • Langue : Français
    • ISBN-13: 979-1092145397
    • ASIN: B00SZSMTVW
    • Prix : 21,00€
  • eBook
    • Editeur : Mirobole Editions (2 avril 2015)
    • Langue : Français
    • EAN : 9791092145403
    • Prix : 12,99€

Prix littéraires

Danish Crime Academy Awarden 2006

Site Internet de l’auteure

http://ingerwolf.com/

 
Poster un commentaire

Publié par le 2015/12/04 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :