RSS

Résultat de recherche pour ‘hunger’

Suzanne Collins – The Hunger Games Vol. III – La Révolte

Voilà le dernier épisode des Hunger Games.

Généralement les derniers opus d’une série sensiblement de moins bonne qualité que les précédents : cela s’explique en partie par la pression des lecteurs en attente de la nouvelle aventure tels des drogués en quête de leur dose quotidienne, mais également par les éditeurs qui ne craignent une retombée de l’engouement pour un de leurs auteurs.

Alors est-ce le cas pour La révolte de Suzanne Collins ?

Histoire

Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu’elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair: Katniss n’est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer.

Avis

La règle énoncée précédemment s’est une nouvelle fois confirmée.  Suzanne Collins ne s’est pas révoltée sur ce point.

La première partie du livre racontant l’arrivée dans la zone 13 et la mise en place de la stratégie pour lutter contre le Capitole, est plutôt longue et lente. J’ai mis autant de temps à lire le premier tiers du livre, que les deux derniers.

La seconde partie quant à elle revient à des scènes d’action. On reprend espoir à propos du rythme du livre, mais l’on sent que l’auteur a moins peaufiné ce dernier tome (par manque de temps ?, par lassitude ? par épuisement narratif ?) au point que le final est à la fois classique, sans surprise et avouons-le quelque peu décevant.

Je dirais en conclusion que ce dernier tome est à réserver aux aficionados qui ont déjà lu les deux premiers opus, et que pour ne pas lâcher prise je conseillerais de le lire dans la foulée du précédent.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 378 pages
  • Editeur : Pocket Jeunesse (6 mai 2010)
  • Collection : Pocket Jeunesse
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266182706
  • ISBN-13: 978-2266182706
  • Prix : 18,15€
Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/05/07 dans Science-Fiction, Thrillers

 

Étiquettes : , , ,

Suzanne Collins – The Hunger Games Vol. II – L’Embrasement

Je crois que j’ai attrapé le virus des Huner Games. A peine ai-je finis le premier tome de la trilogie de Suzanne Collins que je me suis lancé dans la lecture du deuxième volet des aventures de Katnis.

Comme je l’ai montré dans ma comparaison entre Battle Royale vs. The Hunger Games dans un précédent billet, la force du livre de Suzanne Collins était d’avoir pris plus de temps à poser son histoire, de lui donner un « contexte historique et politique » beaucoup plus approfondi.

Le risque de faire une trilogie, est d’appesantir l’histoire dans des redites, de répéter le même schéma (regardez les histoires de Dan Brown toutes calquées sur la même trame narrative).

Alors allons-nous nous embraser pour ce deuxième opus des Hunger Games, ou bien le feu va-t-il se mourir ?

Histoire

Après le succès des derniers Hunger Games, le peuple de Panem est impatient de retrouver Katniss et Peeta pour la Tournée de la victoire. Mais pour Katniss, il s’agit surtout d’une tournée de la dernière chance. Celle qui a osé défier le Capitole est devenue le symbole d’une rébellion qui pourrait bien embraser Panem. Si elle échoue à ramener le calme dans les districts, le président Snow n’hésitera pas à noyer dans le sang le feu de la révolte. A l’aube des Jeux de l’Expiation, le piège du Capitole se referme sur Katniss…

Avis

J’adore, j’adore, j’adore cette série.

Suzanne Collins a réussi le tour de force de faire une pale copie du premier tome. L’orientation de l’auteur est d’accentuer l’aspect politique et de faire de son héroïne le symbole d’une révolte naissante.

Par le regard de Katnis, Suzanne Collins dénonce les dictatures, l’aveuglement (réel ou forcé) des privilégiés, les conditions de vie des soumis; mais surtout sur l’incapacité de réagir, de la main-mise et de l’orchestration machiavélique du pouvoir pour conserver son statut.

Remarquons que les combats sont toujours présents donnant une touche d’actions au livre. Il faut bien l’avouer que l’auteur a une imagination très fertile et originale dans ce domaine, même si elle semble inspirée de la mythologie grecque.

Ce deuxième volet ne déçoit en aucune façon. Il ravira les personnes conquises par le premier volume, et trouvera sans doute de nouveaux amateurs.

Bon je vous laisse, ce n’est pas tout, mais j’ai une denier volet à découvrir.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 378 pages
  • Editeur : Pocket Jeunesse (6 mai 2010)
  • Collection : Pocket Jeunesse
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266182706
  • ISBN-13: 978-2266182706
  • Prix : 18,15€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2012/04/30 dans Science-Fiction, Thrillers

 

Étiquettes : , , ,

Battle Royale vs. The Hunger Games

Quand le buzz autour du livre pour ado The Hunger Games de Susan Collins a commencé à sonner aux portes de la France, j’ai voulu en savoir un peu plus sur l’histoire de ce livre.

Il faut dire que c’était à l’époque où le dernier tome de Harry Potter venait de sortir et que les éditeurs commençaient à trouver une solution de remplacement, les vampires de Twilight était aussi de la partie. Je ny ai donc pas plus porté d’intérêt.

Ce n’est que quand j’ai entendu parler du pitch du livre que j’y ai porté plus d’attention. Quelques temps auparavant j’avais lu Battle Royale de Houshun Takami. Je n’ai pu qu’être étonné de la similitude, je ne parle pas de ressemblance, entre les deux livres. Encore plus surpris en remarquant que presque aucun critique littéraire, à l’époque, n’avait relevé cette incongruité alors que le livre avait eu son petit succès (en France, au Japon cela a été un grand best-seller polémique), de même pour sa version manga.

Donc cette fois-ci, ce ne sera pas une critique littéraire, mais une comparaison de livres.Qui va en ressortir vivant ?

Histoire

Pour vous montrer que la similitude est frappante, je joins les résumés des livres fournis par les éditeurs.

Battle Royale

Dans un pays asiatique imaginaire existe un programme gouvernemental connu sous le nom de Battle Royale. Chaque année, une classe de 3e est choisie au hasard, emmenée sur une île coupée du monde, et les collégiens doivent combattre entre eux jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un survivant… Ceci afin de servir d’exemple à la population, à la jeunesse particulièrement, et aussi de recueillir des statistiques sur le temps mis par le champion à éliminer ses camarades. Version contemporaine sur vitaminée de Sa Majesté des Mouches, de William Golding, Battle Royale a défrayé la chronique à sa publication, avant de devenir l’un des plus grands best-sellers de l’édition nippone.

The Hunger Games

Peeta et Katniss sont tirés au sort pour participer aux Jeux de la Faim. La règle est simple : 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ? Dans chaque district de Panem une société reconstruite sur les ruines des États-Unis deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an. Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé… Alors que les candidats tombent comme des mouches, que les alliances se font et se défont, Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l antenne. La jeune fille avoue elle-aussi son amour. Calcul ? Idylle qui se conclura par la mort d un des amants ? Un suicide ? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim…

Avis

Vous l’aurez compris d’entrée, si j’ai lu ces deux livres, c’est que j’aimais le pitch. Les deux sont d’excellents livres. Pour les comparer, je vais m’intéresser à plusieurs aspects.

L’histoire est la même. Cependant deux éléments importants opposent ces livres. Dans Battle Royale, les enfants soumis à cette épreuve se connaissent tous puisqu’ils font partie de la même classe de troisième; alors que dans The Hunger Games, seuls les enfants d’une même tribu (2 par tribu) se connaissance. Le passage à l’acte est donc beaucoup plus difficile dans le premier cas puisque des liens existent entre les participants, alors que dans le second cas, une rivalité entre tribu est rapidement mise en avant.

La périphérie de l’histoire. The Hunger Games prend le temps d’installer l’histoire dans un environnement politique. Le combat ne commence réellement qu’après le premier tiers du livre. Battle Royale est plus direct et le combat constitue le principal élément narratif (les descriptifs des combats sont beaucoup plus sanglants, caractéristiques propres au style japonais). Cela explique aussi pourquoi ce dernier n’a pas de suite alors que Suzanne Collins offre 2 tomes complémentaires. L’histoire ne s’arrête donc pas là et va se poursuivre (chut, je suis en train de lire le deuxième volume).

L’écriture est totalement différente. A la première personne du singulier dans The Hunger Games, à la troisième dans Battle Royale. A vous de choisir si vous désirez faire partie du jeu, ou être un spectateur. Personnellement j’ai préféré être Katnis dans The Hunger Games, l’action et les sentiments sont plus facilement appréciables.

Je ne peux que vous conseiller de les lire tous les deux et d’en faire votre propre comparaison.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • The Hunger Games – Suzanne Collins

    • Broché: 379 pages
    • Editeur : Pocket; Édition : Pocket Jeunesse (1 octobre 2009)
    • Collection : Pocket Jeunesse
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2266182692
    • ISBN-13: 978-2266182690
    • Prix : 18.15€
  • Battle Royale

    • Poche: 830 pages
    • Editeur : Le Livre de Poche (27 février 2008)
    • Collection : Littérature & Documents
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2253122351
    • ISBN-13: 978-2253122357
    • Prix : 8.10€

P.S : La couverture de Battle Royale de ce post correspond à la version grand format du livre. Ce livre existant en poche, je vous ai mis les références de celle-ci.

 

Étiquettes : , , , , ,

Gwenda Bond – Stranger Things – Suspission Minds

Gwenda Bond – Stranger Things – Suspission Minds

Si vous ne passez toutes vos soirées derrière un livre, vous avez certainement entendu parler de la série télévisuelle Stranger Things. Elle a conn utrès rapidement un grand succès de part son scenario fantastique, de son univers très monde des années 80, par la qualité des acteurs et des effets spéciaux.

Après deux saisons intenses et dans l’attente de la troisième est sorti le livre de Gwenda Bond Stranger Things – Suspission Minds sensé nous donner quelques éclairages sur l’origine du programme et la mère d’Eleven.

Alors livre purement commercial ou vrai préquel pour parfaire l’univers de la série ?

Résumé du livre

La préquelle de la série événement Stranger Things, exclusivement en roman !

Un laboratoire secret… Un scientifique aux desseins sinistres… Une innocente prise au piège. Vous croyiez tout savoir des aventures de Terry Ives, la mère d’Onze ? Préparez-vous à découvrir l’impensable en dévorant la préquelle de la série événement Stranger Things !

1969. Étudiante sur le petit campus d’une université de l’Indiana, Terry est bien loin des soubresauts qui secouent le pays, profondément divisé par la guerre du Vietnam. Mais quand elle apprend qu’on recherche de jeunes cobayes pour une étude gouvernementale menée dans la petite ville de Hawkins, elle se retrouve embarquée dans un projet inquiétant – nom de code MKUltra. Camionnettes aux couleurs sombres, laboratoire caché au fond des bois, substances hallucinogènes administrées par des chercheurs muets comme des tombes… Terry, jeune et idéaliste, est bien décidée à lever le voile sur les manigances de l’inquiétant Dr Brenner.

Car derrière les murs du Laboratoire National de Hawkins, l’ampleur de la conspiration dépasse tout ce qu’elle aurait pu imaginer. Pour relever le défi, il lui faudra l’aide des autres cobayes, devenus ses compagnons d’armes… à commencer par une fillette aux pouvoirs sidérants dont le nom est un simple chiffre, Huit. Terry et le Dr Brenner vont dès lors se livrer une guerre d’un genre nouveau, dont le champ de bataille n’est autre que le cerveau humain…

Vous aimeriez savoir comment Onze a bien pu venir au monde ? Stranger Things – Suspicious Minds lève le voile sur les événements qui précèdent la célèbre série des frères Duffer, et suit les péripéties de la mère de la jeune héroïne, embrigadée dans un effrayant programme de manipulation mentale.

Avis

Suspicious Minds est effectivement un préquel et se situe avant les événements de Stranger Things. Il s’agit d’un roman qui suivra la mère d’Eleven et son passage en tant que sujet de test dans le programme MKUltra, dont la série commence tout juste à gratter la surface.

Mais contrairement à la série qui nous propulse dans le monde des années 80, ce série nous fait entrer dans la période noire de la présidence Nixon, de la crainte du communisme et du Vietnam. D’ailleurs ce roman m’a fait découvrir une pratique que je ne connaissais pas le tirage au sort de la conscription, qui, bien que réel, m’a quelque peu fait penser à celle des Hunger Games.

Malgré une lecture agréable, il faut bien avouer qu’il n’y a pas de révélations tonitruantes dans ce roman.

Les amateurs de la série apprécieront sa lecture afin de prolonger l’univers de la série dans l’attente de la nouvelle saison, mais ce seront bien les seuls qui peuvent y trouver un intérêt dans sa lecture.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre broché
    • Broché: 444 pages
    • Editeur : Lumen (7 mars 2019)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2371021970
    • ISBN-13: 978-2371021976
    • Prix : 17,00€
  • eBook
    • Editeur : Lumen (7 mars 2019)
    • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
    • Langue : Français
    • ASIN: B07LGH3K3K
    • Prix : 9,99€
 
Poster un commentaire

Publié par le 2019/04/13 dans Science-Fiction

 

Étiquettes : , ,

Robert Ruchamore : Cherub Tome 1 : 100 jours en enfer

Robert Ruchamore : Cherub Tome 1 : 100 jours en enfer

Lu&Cie, ma librairie favorite de Suresnes, avait organisé dernièrement une séance de dédicace avec Robert Ruchamore, l’auteur de la saga Cherub, entre autres.

J’ai donc chipé quelques jours le premier tome dédicacé que mon fils a eu la chance et la joie d’avoir pour Noël. Car cela fait un moment que j’entends parler de cette série, que je la vois présente dans de nombreux linéaires, je me devais d’en lire au moins un… avant que l’auteur ne termine (très prochainement) la série.

Est-ce que la lecture de ce livre jeunesse va être un enfer pour un adulte averti de ce genre de littérature ?

Résumé du livre

Un terroriste n’invite jamais un inconnu dans sa maison.
Il craint d’avoir affaire à un policier infiltré ou à un agent des services secrets.
Mais il ne se méfie pas des amis de ses enfants.
Ce qu’il ignore, c’est que l’un de ces amis a dissimulé des micros dans chaque pièce, placé sa ligne téléphonique sur écoute, effectué des copies de son disque dur et scanné les pages de son carnet d’adresses.
Cet enfant travaille pour CHERUB.
Les agents de CHERUB ont entre dix-sept ans.
Leur mission : tromper la vigilance des adultes, obtenir des informations sensibles et déjouer les complots criminels qui nous menacent.
Leur raison d’Etat, ces enfants n’existent pas.

Extrait

Un simple accident

James Ghoke détestait les cours de chimie. Avant d’entrer au collège, il s’imaginait que cette discipline consistait à manier des tubes à essai afin de provoquer des jets de gaz et des gerbes d’étincelles. En réalité, il passait chaque leçon, assis sur un tabouret, à recopier les formules que Miss Voolt gribouillait sur le tableau noir, quarante ans après l’invention de la photocopieuse.
C’était l’avant-dernier cours de la journée. Dehors, la pluie tombait et le jour commençait à décliner. James somnolait. Le laboratoire était surchauffé, et il avait passé une grande partie de la nuit précédente à jouer à Grand Theft Auto.
Samantha Jennings était assise à ses côtés. Les professeurs adoraient son caractère volontaire, son uniforme impeccable et ses ongles vernis. Elle prenait ses notes avec trois stylos de couleurs différentes et couvrait ses cahiers pour les garder en bon état. Mais dès qu’ils avaient le dos tourné, elle se comportait comme une vraie peau de vache. James la haïssait. Elle ne cessait de se moquer ouvertement de l’aspect physique de sa mère.
– La mère de James est si grosse qu’elle doit beurrer les bords de sa baignoire pour ne pas rester coincée.
Les filles de sa bande éclatèrent de rire, comme à leur habitude.
À la vérité, la mère de James était énorme. Elle commandait ses vêtements dans un catalogue de vente à distance réservé aux personnes souffrant d’obésité. Faire les courses en sa compagnie était un véritable cauchemar. Les gens la montraient du doigt, ou la dévisageaient avec insistance. Les enfants imitaient sa démarche maladroite. James l’aimait, mais il s’arrangeait toujours pour trouver un moyen de ne pas se montrer en sa compagnie.

Avis

Ces dernières années, de nombreux auteurs ont connu le succès avec la littérature enfantine ou adolescente : si J.K. Rownling et la plus connue avec la saga Harry Potter, ou Suzan Collins et son Hunger Games. Robert Ruchamore reprend les clichés du genre, un orphelin qui va être projeté dans un nouvel univers. Mais ici, point de magie ou de concours de mise à mort, mais l’espionnage.

Dans ce genre, peu d’auteurs dans la littérature adulte y ont trouvé le succès. On pense bien sur à Ian Fleeming, Tom CLancy et John Le Carré. Mais si ce style peut convenir à des adultes, on serait en droit de penser que ce genre ne va pas convenir aux adolescents. Et on aurait tort, car c’est abordé de manière moderne et adaptée à la jeunesse.

L’auteur apporte énormément d’éléments mais par petites touches : l’action pour que le jeune lecteur ne fatigue pas plus vite que le personnage, les sentiments du personnage sont partagés mais limités à ceux de leur âge comme les premiers émois, la peur de l’inconnu, l’investissement personnel, le dépassement de soi, les efforts; les interrogations et les missions compréhensibles du lecteur.

Enfin, dès de premier tome, on sent que Robert Ruchamore avait prévu d’en faire une série en donnant une bonne introduction à son univers, mais pas la totalité de sa composition: l’histoire du service secret Cherub, un ensemble d’amis aux passés divers, qui interviennent dans des aventures parallèles.

Bref, je comprends le succès de cette série, et je suis curieux de voir si les qualités de ce premier tome se retrouvent dans les suivants.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché: 302 pages
    • Editeur : Casterman (1 janvier 2007)
    • Collection : CHERUB
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2203002026
    • ISBN-13: 978-2203002029
    • Prix : 15,00€
  • Livre de Poche
    • Poche : 302 pages
    • Editeur : Casterman (1 janvier 2007)
    • Collection : CHERUB
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2203002026
    • ISBN-13: 978-2203002029
    • Prix : 6,95€
  • eBook
    • Editeur : Casterman Jeunesse (juin 2013)
    • EAN : 978-2203077775
    • Prix : 6,49€

Site Internet de l’auteur

Site Internet de l’auteur

Site internet officiel de la saga Cherub

 
Poster un commentaire

Publié par le 2017/02/02 dans Espionnage, Jeunesse

 

Étiquettes : , , , ,

Kevin Brooks – Captifs

Kevin Brooks – Captifs

Depuis mes vacances, j’ai pris quelques retards dans la rédaction de mes critiques et ce sera Captifs de Kevin Brooks qui va clore ce bal de mes avis de lectures.

J’ai d’abord été attiré par la couverture de ce livre qui résume à mon sens assez bien la quatrième de couverture,  Une souris enfermée dans un labyrinthe dont on se demande si elle va trouver la sortie.

Alors est-ce que ce Captifs va capte notre attitude de lecteur ?

Résumé du livre

Linus, 16 ans, se réveille un matin sur le sol d’un sinistre bunker souterrain. Sans eau, sans nourriture… et sans la moindre explication. Manifestement, il a été kidnappé. Pour quel motif ? Et qu’attend-on de lui ?
Les jours passent. D’autres détenus, n’ayant apparemment rien en commun, sont amenés par un ascenseur,. Une petite fille. Un vieil homme malade. Un toxicomane. Un autre homme, une autre femme. Capturés en pleine rue, comme lui. Nourris, désormais, constamment surveillés. Et incapables de comprendre ce qu’ils font en ce lieu.

Bientôt, et tandis que le temps commence à perdre sa réalité, une horrible vérité se fait jour. Il ne s’agit plus de sortir – c’est manifestement impossible. Il s’agit de survivre. Ensemble. Le plus longtemps possible. En espérant obtenir une réponse à la seule question qui vaille : Pourquoi ?

Honoré outre-Manche par la très prestigieuse médaille Carnegie, Captifs a été l’objet, à la suite de cette récompense, d’une virulente polémique. On lui a notamment reproché sa violence et son absolu nihilisme.  » Monumental « , déclarait dans le même temps le Times.  » Tout le monde devrait lire ce roman.  »

Avis

Déjà je trouve que la couverture de ce livre qui résume à mon sens assez bien la quatrième de couverture : une souris enfermée dans un labyrinthe dont on se demande si elle va trouver la sortie. Cela ne peut nous mener qu’à deux hypothèses : soit le livre va se livrer à une lutte pour trouver la sortie, soit cette énigme est le fruit d’une expérience….. à moins que ce ne soit les deux en même temps.

Si sur le principe cela nous fait penser à certains autres livres à succès du genre comme Battle Royal ou Hunger Games, ou des films d’horreur comme Saw, auquel l’auteur fait lui même référence au travers de l’analyse de la situation par l’un de ses personnages, ce livre fait la part belle à la psychologie des personnages, de l’évolution de leur (dés)espoir, plus qu’à l’action, le stress, ou aux épreuves que le maître du jeu fait subir à ses prisonniers.

Le lecteur se projettera rapidement dans la situation d’autant plus vite que le roman est écrit à la manière d’un journal intime, et fera en quelque sorte équipe avec ce personnage. Avec lui, nous partageons ses craintes et interrogations sur les raisons de cet emprisonnement, sur les moyens et stratagèmes pour s’en sortir.

L’écriture est simple et efficace, très fluide à lire, ce qui en fait un bon petit livre qui constitue un très bon intermédiaire entre deux livres au suspense plus marqué.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix
 
Poster un commentaire

Publié par le 2016/06/13 dans Thrillers

 

Étiquettes : ,

Alexia Petrak : 2042, le dernier jour

Alexia Petrak : 2042, le dernier jour

Si le nom d’Alexia Petrak ne vous dit, je pense que c’est tout à fait normal; car ce nom me l’était également il ya 15 jours. C’est au cours d’un séance de dédicace au Cultura de Plaisir que j’ai découvert à la fois le livre et l’auteure.

La quatrième de couverture semble prometteuse, mais le prix du livre vue l’épaisseur du livre peut refroidir un peu. Alors c’est vraiment parce qu’il y a une dédicace que je me laisse séduire.

Mais est-ce que 2042, le dernier jour me séduira également dans son contenu, ou bien sera-ce le dernier livre d’Alexia Petrak sur ce blog ?

Résumé du livre

Paris, de nos jours, Ingrid fait régulièrement des rêves étranges de fin du monde. Elle fuit en compagnie d’un homme qu’elle ne connaît pas. Amnésique depuis 4 ans, suite à un accident, elle demande de l’aide à une amie psychologue qui lui propose l’hypnose. Lors de sa séance, elle plonge dans son passé qui sera notre futur. Elle remonte le temps jusqu’à ce terrible jour d’apocalypse en 2042. Son passé n’est plus un secret. Maintenant qu’elle sait tout, Ingrid doit repartir, mais comment faire pour franchir un bond de 33 ans ? Qu’est devenu le monde et surtout son mari ?

Avis

Pour faire court, ce livre a tous les défauts que peut regrouper n livre.

Son prix : 17,50€ pou 219 pages, pour une auteure inconnue, c’est très, très cher. On n’est pas loin du rapport nombre de pages / prix d’Amélie Nothomb, mais la qualité en moi (et Dieu sait si ce rapport s’est grandement dégradé pour cette dernière).

Son histoire : comment dire ? C’est du n’importe quoi.

Je crois que l’auteure pensait qu’un livre se construisait en prenant des éléments de tous les genres littéraires, en collant le tout avec une histoire de pseudo-romance. Donc, nous voilà parti dans de la science-fiction avec un voyage dans le temps et un monde post-apocalyptique, .de la fantasy avec des dragons, de la bit-lit avec des vampires. Au passage, on reconnaîtra de grosses « allusions » (pour ne pas dire de plagiat) sur Le seigneur des anneaux, Hunger Games, et Twilight.

Le problème c’est que tous ces éléments arrivent comme un cheveu sur la soupe, sans aucune logique, sans liant; on est perdu dans a lecture au point de se dire : mais comment on en est arrivé là ?

Quant à la pseudo-romance, certains passages ont certainement été rajoutés après le succès de 50 nuances de Grey, dans l’espoir de conquérir un public féminin. Le pire c’est que j’avais demandé à l’auteure si ce livre convenait à des enfants-ados et qu’elle m’avait répondu par l’affirmative.

Pour ce qui est du travail sur les personnages, il est tout simplement inexistant. Ils trouvent tout à fait normal de faire des sauts temporels, et n’éprouvent aucune émotion au retour de leur moitié qu’il n’avait pas vu depuis plus de 4 ans.

Enfin, l’écriture est d’une lourdeur incroyable, les pages remplies sans de moment de pause pour le lecteur.

Bref : à éviter.

Notation

Histoire
Ecriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Livre
    • Broché: 219 pages
    • Editeur : 7 écrit Editions (24 juin 2014)
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2368495207
    • ISBN-13: 978-2368495209
    • Prix : 17,90€
  • eBook
    • Editeur : 7 écrit Editions (24 juin 2014)
    • Langue : Français
    • EAN : 9782368495216
    • Prix : 7,90€

Site Internet de l’auteur

https://www.facebook.com/Alexia-Petrak-716446015107828/

 
8 Commentaires

Publié par le 2015/12/09 dans Science-Fiction

 

Étiquettes : ,

Kindle Unlimited : Amazon France lance son service de lecture numérique en illimité

Kindle UnlimitedLe service de lectures d’ebooks en illimité Kindle Unlimited est lancé en France par le groupe américain Amazon. Pour 9,99 € / mois, il donne accès à un catalogue de 700 000 livres numériques en langues étrangères, dont 20 000 titres en français.

 L’offre est accessible depuis les appareils Kindle du groupe mais aussi à partir des applications Kindle sur iOS ou Android, ainsi que sur PC. Elle reprend le modèle économique d’abondance à du contenu déjà utilisé pour la musique ou la vidéo et qui comme eux, s’apparente à une location.

Comme indiqué précédemment, le service permet en fait de disposer jusqu’à 10 ouvrages du catalogue à  la fois à tout moment et l’offre est sans engagement. Amazon met en avant la présence de best-sellers comme la saga Harry Potter, The Hunger Games ou Life of Pi (L’histoire de Pi), mais principalement en langue anglaise.

On pourra également trouver une offre d’auteurs indépendants, des livres pour les plus jeunes et des bandes dessinées, des ouvrages pratiques (des éditions Eyrolles, par exemple), ainsi que des exclusivités Kindle.

Le service Kindle Unlimited passant par les applications dédiées, toutes les fonctionnalités restent disponibiles : dictionnaires intégrés, Whispersync pour retrouver la dernière page consultée quelque soit l’appareil ou encore surlignement et recommandations sur les réseaux sociaux.

Pour le lancement du service, Amazon propose aux premiers inscrits (jusqu’au 10 janvier 2015) le premier mois d’abonnement pour 0,99 €.

 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/12/12 dans Evénements, Sites marchands

 

Étiquettes : , ,

Yoshiki Tonogai – Judge 1 à 6

Voici la première critique de l’année 2014.

Au lendemain du réveillon de la Saint Sylvestre, je me devais de trouver quelque chose de facile à lire pour la qualité de mes neurones en ce jour de lendemain de fête, de prenant pour me tenir éveiller suite au manque de sommeil et de pas trop long afin de pouvoir me plonger dans le seul livre que l’on allait m’offrir au cours de ce fêtes.

J’avais repéré la série manga Judge de Yoshiki Tonogai, et par chance, mon libraire préféré l’avait en stock.

Pif, pouf, dans mon panier.

Nous allons voir comment ce Judge va passer notre jugement !

Histoire

Après avoir indirectement causé la mort de son propre frère, Hiro vit rongé par le remords. Deux ans ont passé quand il se réveille soudain dans le noir, menotté et coiffé d’un mystérieux masque de lapin. Au bout d’un couloir, le corps sans vie d’un adolescent, et sept autres victimes terrifiées, enfermées dans une étrange salle de tribunal.
Mais aucun d’entre eux n’est vraiment innocent… Coupables d’un crime resté impuni, tous incarnent un des péchés capitaux : gourmandise, avarice, paresse, orgueil, luxure, envie et colère. Le procès peut commencer… À la fois juges et bourreaux, ils devront choisir toutes les douze heures celui d’entre eux qui sera sacrifié.

Avis

Choses promises, choses tenues. Ce manga a parfaitement rempli la mission pour lequel je l’ai choisi.

Il est rapide à lire car l’essentiel de l’histoire est action, mouvement, cliché façon cinématographique. Les paroles sont réduites au minimum. Si ce roman était un film, l’auteur aurait favorisé les silences aux paroles pour faire monter le suspense, souligner la réflexion des personnages face à la situation exceptionnelle à laquelle il se trouve confrontés.

Il tient les gens en haleine : l’idée n’est pas sans rappeler Battle Royal, mais à la différence de ce dernier, Judge pousse les personnages à choisir qui sera « sacrifié » au cours de plusieurs votes à vocation de jugement. Les revirements sont multiples, et le final tient ses promesses.

Seul point négatif, par moment le dessin fait un peu naïf, jeune, simpliste. Et à l’inverse, je suis fan de la couverture mettant en opposition des masques de peluches enfantines et la violence par le sang qui les macule.

Et puis, gros avantage de cette série manga, c’est qu’elle en compte que 6 volumes ce qui est plutôt rare, moi qui suis habitué à Détective Conan (73 volumes en français à ce jour) ou Les gouttes de Dieu (30 volumes en français à ce jour, mais 45 au total).

Notation

Histoire
Dessin
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Volume 1
    • Broché: 244 pages
    • Editeur : Editions Ki-oon (30 juin 2011)
    • Collection : JUDGE
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2355922829
    • ISBN-13: 978-2355922824
    • Prix : 7,65€
  • Volume 2

    • Broché: 192 pages
    • Editeur : Editions Ki-oon (8 septembre 2011)
    • Collection : JUDGE
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 235592306X
    • ISBN-13: 978-2355923067
    • Prix : 7,65€
  • Volume 3

    • Broché: 224 pages
    • Editeur : Editions Ki-oon (8 décembre 2011)
    • Collection : JUDGE
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2355923353
    • ISBN-13: 978-2355923357
    • Prix : 7,65€
  • Volume 4

    • Broché: 208 pages
    • Editeur : Editions Ki-oon (12 avril 2012)
    • Collection : Judge
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2355923744
    • ISBN-13: 978-2355923746
    • Prix : 7,65€
  • Volume 5

    • Broché: 224 pages
    • Editeur : Editions Ki-oon (5 juillet 2012)
    • Collection : Judge
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2355924155
    • ISBN-13: 978-2355924156
    • Prix : 7,65€
  • Volume 6

    • Broché: 224 pages
    • Editeur : Editions Ki-oon (24 janvier 2013)
    • Collection : Judge
    • Langue : Français
    • ISBN-10: 2355924775
    • ISBN-13: 978-2355924774
    • Prix : 7,65€

Revues de presse

http://www.manga-news.com/index.php/serie/Judge

 
Poster un commentaire

Publié par le 2014/01/03 dans BD - Manga

 

Étiquettes : , ,

Franck Thilliez – Puzzle

726ba-puzzle_franck_thilliez Franck Thilliez est décidément à l’honneur sur ce blog littéraire car depuis le début de ‘année, c’est le 7ème billet (et bientôt 8) sur cet écrivain en moins de 12 mois et le 5ème livre critiqué.

Il semblerait donc que nous ayons été atteinte de la Sarkoïte, maladie politiquement incorrect, qui se rend les gens accros au héros préféré de Franck Thilliez.

Et pan, l’auteur nous livre un thriller psychologique sans Sarko. Et histoire de faire bisquer ses plus fidèles lecteurs, mine de rien, il leur annonce que Sarko reviendra dans son livre d’après, et que son héro est en difficulté face à un caïman (ou un alligator je ne sais plus).

Puzzle va-t-il nous mettre en pièces, continuer à jour avec nos nerfs, et pas uniquement par l’absence de Sarko ?

Histoire

Ilan et Chloé, deux jeunes gens spécialistes des chasses au trésor ont rêvé des années durant de participer à la partie ultime, d’un jeu mystérieux dont on ne connaît pas les règles, dont on ne connaît pas l’entrée, et dont on ne sait même pas s’il existe. Mais dont on connaît le nom : Paranoïa. Lorsqu’un an après leur rupture Chloé réapparaît dans la vie d’Ilan en lui annonçant qu’elle sait comment jouer, ce dernier a totalement rompu avec l’univers des jeux, et vit isolé dans la maison de ses parents disparus en mer. Officiellement morts, mais Ilan est persuadé qu’ils ont été enlevés à cause de leurs recherches scientifiques. Après avoir refusé l’aventure, Ilan cède alors que Chloé lui fait part de la rumeur : le gagnant remporterait 300 000 euros. Après un premier jeu de pistes dans Paris, les deux amis sont enfin sélectionnés. C’est alors qu’ils découvrent la règle numéro 1 : « Quoiqu’il arrive, rien de ce que vous allez vivre n’est la réalité. Il s’agit d’un jeu. », rapidement suivie, à leur arrivée sur les lieux du jeu – un gigantesque bâtiment isolé en pleine montagne appelé Complexe psychiatrique de Swanessong – de la règle numéro 2 : « L’un d’entre vous va mourir. » Quand les joueurs découvrent le premier cadavre, quand Ilan retrouve dans le jeu des informations liées à la disparition de ses parents, la distinction entre le jeu et la réalité est de plus en plus difficile à faire… Et Paranoïa peut alors réellement commencer…

Extrait

Toute l’équipe médicale qui suivait Lucas Chardon s’était réunie autour de son lit. Dès son réveil, on avait retiré les différentes électrodes de l’électro-encéphalogramme fichées sur son cuir chevelu. L’électrocardiogramme et les divers appareils encore reliés à son corps témoignaient d’un état parfaitement stable.
Le patient sanglé aux poignets et aux chevilles manifesta son exaspération.
– Je ne parlerai qu’à ma psychiatre. Les autres, sortez, s’il vous plaît.
La chambre d’hôpital se vida rapidement. Lucas Chardon essaya de redresser la tête mais en fut incapable.
– N’essayez pas, lui dit Sandy Cléor. L’épreuve a été longue et difficile, vos muscles vont avoir besoin de plusieurs jours de rééducation, peut-être même des semaines.
– Et heureusement, les sangles sont là pour m’empêcher de me faire mal, n’est-ce pas ?
La psychiatre s’assit au bord du lit et écarta la mèche châtaine qui masquait le regard de son patient. Pour une fois, cette belle femme aux courts cheveux bruns, d’à peine trente ans, était habillée en civil, débarrassée de cette blouse blanche trop officielle. Cet hôpital public se trouvait à une petite centaine de kilomètres de l’Unité pour Malades Difficiles où elle exerçait.
– Vous savez bien que nous ne pouvons pas faire autrement, Lucas.
– On peut toujours faire autrement.
– Comment vous sentez-vous ?
Le jeune homme tourna la tête vers la seule fenêtre de la chambre. Le ciel était chargé, menaçant. Ses yeux revinrent vers ceux, très bleus, de sa psychiatre.
– Combien de temps avez-vous essayé de me soigner avant mon arrivée ici, docteur Cléor ?
– Vous ne vous le rappelez pas ?
– Comment le pourrais-je ? Ne suis-je pas censé être fou ? Difficile, pour un fou, d’avoir des notions de réalité et de temps, non ?
Cléor ne répondit pas sur-le-champ. Pour une fois, le discours de son patient lui paraissait extrêmement clair et cohérent. Et non agressif
– Quatre mois. Vous êtes resté quatre mois à l’UMD… jusqu’à présent.
– Et vous jugiez les électrochocs vraiment nécessaires ? Vous rendez-vous compte de la douleur que vous m’avez infligée durant toutes ces semaines ? Savez-vous ce que ça fait de recevoir des centaines de volts dans l’organisme ? On a l’impression que les yeux vont vous sortir de la tête, que toutes vos veines vont exploser. Vraiment. E faudrait que vous essayiez, un jour, vous comprendriez. Les psys devraient toujours tester leurs traitements sur eux-mêmes avant de les faire subir aux autres.
Sandy Cléor observa brièvement les sangles qui immobilisaient son patient aux poignets. Il était capable d’agresser quelqu’un en une fraction de seconde. Il l’avait déjà fait, à maintes reprises. La psychose était une maladie perverse, destructrice. Les malades qui en étaient atteints souffraient de sévères hallucinations, d’idées délirantes, et vivaient la plupart du temps dans une réalité parallèle, ce qui rendait toute forme de traitement extrêmement délicate. D’autant plus que Lucas Chardon, paranoïaque même dans ses moments de lucidité, prenait toute tentative de soin ou d’approche du personnel pour une persécution ou une conspiration contre lui.

Avis

Franck Thilliez nous livre un très bon, très bon, cru… mais pas de garde. Impossible de résister au roman. Vous le commencez, vous le finirez. Vous aurez énormément de mal à vous arrêter même pour dormir. Personnellement j’ai profité d’un déplacement professionnel pour le lire dans le train : en 2 fois 2h30 de transport, j’avais lu les 3/4 du livre, et bien que fatigué je n’ai pu résister à le finir le soir-même.

Que dire de ce livre sans rien dévoilé : Puzzle me fait penser à un mélange de plusieurs idées de films : Cube, Shutter Island, et de livres comme Le Passager de Jean-Christophe Grangé (voir notre critique ici), des Hunger Games de Suzanne Collins (voir notre critique ici).

La vraie qualité du livre est de faire communiquer le stress, la pression, le doute, la suspicion, bref la paranoïa du héros au lecteur. A mener notre propre enquête au fil des pages, nous devons aussi paranoïaque que le héros, nous doutons des qualités mentales de ce dernier, des personnes qu’il rencontre. Franck Thilliez malmène nos pauvres esprits de lecteurs. Et à rai dire, on aime ça. On en redemande, masochiste de lecture que nous sommes.

Une chose qui m’étonne à propos de ce livre : celui-ci est paru tout au long de l’été dans Les Echos, et je n’ai trouvé nulle part sur les sites de livres pirates un exemplaire de ce livre avant sa sortie en version papier. Soit les fans ont su jouer le jeu et ne pas divulguer ce très bon livre, soit comme moi, ils ont été pris de court et n’ont pas pu collecter tous les épisodes (il m’en manquait 6) pour avoir l’histoire en entier. Ce sera bien le seul mystère qui perdurera sur ce livre après sa lecture.

Enfin, je rappelle un précédent billet pour ceux qui désirent mener l’enquête à l’aide des morceaux de puzzle. Notons que les versions du livre et du quotidien sot différentes.

Notation

Histoire
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques

  • Broché: 429 pages
  • Editeur : Fleuve Noir (3 octobre 2013)
  • Collection : Thriller
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2265093572
  • ISBN-13: 978-2265093577
  • Prix : 20.90€

Site Internet de l’auteur

http://www.franckthilliez.fr/

Interview de l’auteur à propos de ce livre

http://passion-romans.over-blog.com/article-entretien-avec-franck-thilliez-concernant-son-nouveau-roman-puzzle-119906842.html

 
Poster un commentaire

Publié par le 2013/10/28 dans Policier, Thrillers

 

Étiquettes : , ,