Jean-Christophe Grangé – Les promises

le

Les Promises, ce sont ces grandes Dames du Reich, belles et insouciantes, qui se réunissent chaque après-midi à l’hôtel Adlon de Berlin, pour bavarder et boire du Champagne, alors que l’Europe, à la veille de la Seconde Guerre Mondiale, est au bord d’imploser.
Ce sont aussi les victimes d’un tueur mystérieux, qui les surprend au bord de la Sprée ou près des lacs, les soumettant à d’horribles mutilations… 

Dans un Berlin incandescent, frémissant comme le cratère d’un volcan, trois êtres singuliers vont s’atteler à l’enquête. Simon Kraus, psychanalyste surdoué, gigolo sur les bords, toujours prêt à faire chanter ses patientes. Franz Beewen, colosse de la Gestapo, brutal et sans pitié, parti en guerre contre le monde. Mina von Hassel, riche héritière et psychiatre dévouée s’efforçant de sauver les oubliés de Reich.
Ces enquêteurs que tout oppose vont suivre les traces du Monstre et découvrir une vérité stupéfiante. Le Mal n’est pas toujours là où on l’attend.

Extrait

– Je creuse. Bizarrement, je ne réalise pas tout de suite qu’il s’agit de ma propre tombe.

– Ensuite ?

– Quand le trou est assez profond, je comprends la situation. Cette gamine va me tirer une balle dans la nuque et verser le contenu de sa brouette sur mon cadavre. Il ne s’agit pas de cendres mais de chaux vive. Justement, à cet instant, la jeune fille rit en dégainant son pistolet et dit : « L’avantage avec l’oxyde de calcium, c’est que ça n’attaque pas les métaux. Vous avez bien des bijoux, non ? Des dents en or ? » Je voudrais me sauver mais mes jambes sont aussi raides que le manche de la pelle.

Simon lâcha son cahier. Il se devait maintenant d’accompagner cette nouvelle venue, de la sortir de là – sans jeu de mots.

– Vous savez comme moi que ce n’est qu’un rêve, Frau Feldman.

Elle parut ne pas entendre. Elle suffoquait presque.

– La fille va m’abattre d’une balle et moi, au fond de la fosse, je… je continue à creuser, comme pour lui montrer que je n’ai pas fini, qu’il faut me laisser encore quelques secondes de vie pour achever mon travail… C’est atroce… Je…

Avis

J’ai toujours une crainte en me lançant dans la lecture d’un livre de Jean-Christophe Grangé : ces dernières œuvres faisant inutilement la part belle à la violence et présentaient une fin plus que décevante. Sans avoir les mêmes plaisir et la surprise qu’avec le Vol des cigognes, son dernier roman, Les promises se révèle être au-dessus de la moyenne.

Tout d’abord parce que c’est le premier thriller historique de cet auteur. Des femmes de la haute société nazie sont tuées, éviscérées en plein Berlin  à la veille de l’invasion de la Pologne. Il y a la violence certes mais le contexte historique étant ce qu’il était, l’auteur n’en rajoute pas inutilement; les personnages sont bien identifiables et marqués mais aux agissements quelque peu impensables dans le contexte politique.

Cependant, il faut bien le reconnaître, Jean-Christophe Grangé est un bon conteur, sa plume est toujours aussi lisse et fluide, et il sait tenir son lecteur en haleine. Malgré tout, on sent que la narration des faits historiques ne sont pas sa tasse de thé. On est loin de la saga Sardoski de Romain Slocombe  qui projette le lecteur en plein Paris occupé. Du fait que les héros des Promises soient par leur personnalité à l’écart de la société allemande, on ne partage pas l’opinion des berlinois ou leur ressenti à l’entrée de la seconde guerre mondiale.

Au final, le plus gros défaut de ce livre tient dans le fait que l’auteur par le titre de son roman divulgâche à moitié son final.

Enfin, si les pages sont d’un toucher rarement aussi agréable, les 700 pages et 800 grammes du roman font que je vous conseillerais la version numérique pour profiter pleinement de ce thriller  historique.

Notation

Histoire
Personnages
Rythme
Énigme
Écriture
Durée de lecture
Prix

Caractéristiques :

  • Livre
    • Broché ‏ : ‎ 656 pages
    • Éditeur ‏ : ‎ Albin Michel (8 septembre 2021)
    • Langue ‏ : ‎ Français
    • ISBN-10 ‏ : ‎ 2226439439
    • ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2226439437
    • Prix : 23,90€
  • Livre audio
    • Durée : 20h47
    • Editeur : Audiolib (20 octobre 2021)
    • EAN : 979-1035406509
    • Prix : 25,90€
  • eBook
    • Taille du fichier ‏ : ‎ 3274 ko
    • Éditeur ‏ : ‎  Albin Michel (8 septembre 2021)
    • Langue ‏ : ‎ Français
    • EAN : 978-2226467492
    • Prix : 15,99€

Revue de presse

« Grangé frappe un grand coup. », Bernard Lehut, RTL

« Le nouveau Grangé tient toutes ses promesses. […] Un récit très addictif. », 20 minutes

« Une intrigue savamment corsée qui balade et chamboule.« , Lire-Le Magazine Littéraire

« Une véritable prouesse littéraire. », Le Figaro Magazine

« …l’auteur des Rivières pourpres nous mène au cœur du Berlin nazi, dans un voyage au bout de la nuit aussi exaltant qu’effroyable« , L’Express

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.